Bienvenue sur Sun Goes Down !
La SNCF Le staff vous souhaite un agréable séjour.
Venez aider le forum !
En votant toutes les deux heures par ici, en postant dans les sujets pubs par là,
et en arborant une signature que vous trouverez dans ce sujet.

 ❝ ton joli coeur s'agite dans ce corps qui palpite ω warren & kassim


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 03/02/2017
Messages : : 114
Points : : 53
Avatar : : Marlon Teixeira.
Pseudo internet / prénom : : Raine.
Crédits : : sweet disaster. J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 15 Juillet. Je suis : Egypto-Américains et mes origines sont : Américaines, Egyptiennes et Anglaises. En ce moment, je : acteur, actuellement dans la série Leagues et la nouvelle série de Marvel: Young Avengers.. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et les hommes, pas de jaloux et côté coeur je suis : célibataire.
. : WARREN - WARREN (FB) - JAIMIE - HAZEL - DAREIOS -

party monster




LITTLE LOVE
don't you know i'm strong, I could win the world for you for you. don't you ever cry, I would stop breathin'. for you for you. don't worry life is easy.





Kassim Grey-Harzawy
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Dim 5 Mar 2017 - 21:48
Les heures avancent et les corps commencent à être fatigués. Malgré tout, certains continuent de danser comme Sasha et Penny. Personnellement, je fais des pauses régulièrement. Dalia serait là, elle me dirait que je commence à me faire vieux. Peut-être que si j'avais bu un peu plus je serais toujours déchaîné mais comme depuis ma mauvaise passe après la mort de ma mère où j'ai abusé de tout ... disons que j'évite de me foutre dans des états sauf exceptions bien évidemment. Je me considère maintenant assez fort pour savoir me maîtriser quand il s'agit d'alcool, mais vu à quel point ces quelques mois ont été difficiles je préfère ne pas trop tenter le diable. Du coup tout notre petit groupe a été invité à une fête sur la côte. En fait cette fête a lieu dans une villa qui se trouve dans la même rue que la notre. Il doit y avoir trois habitations qui nous séparent et apparemment, les locataires ont voulu faire une petite fête entre voisins. Autrement dit une fête dans une maison immense avec terrasse qui donne sur la mer, piscine et jacuzzi. Plutôt pas mal comme fête des voisins, pas vrai ? En sachant ça, on a bien sûr invité nos nouveaux grands potes de notre séjour monégasque: Warren, Victoire et leurs potes. Ca va faire presque deux semaines qu'on se connait maintenant et tout le monde a bien accroché. Depuis cette fameuse rencontre sur la plage, quand Alex les a ramenés, on passe plutôt pas mal de temps ensemble. J'ai du mal à croire que dans trois jours, tout ce petit paradis va devoir s'arrêter pour nous vu que notre groupe va devoir repartir pour Los Angeles. Ca va vraiment faire bizarre de rentrer après ces trois semaines de vacances.

Quatre heures du matin. Putain. Je me frotte les yeux. Ce matin Penny, Alphonso et moi on s'est levés tôt pour aller courir en plus, du coup ça commence à tirer mais bon, je suis habitué à tenir le coup alors que je fatigue. Je croise le regard des gars qui discutent tranquillement avec Victoire sur le canapé, puis des filles qui dansent toujours. Alex vient me voir pour me dire qu'il en peut plus. A ce moment, tout notre groupe, qui rassemble une dizaine de personnes, est en train de se réunir pour partir de la soirée. Sasha semble être très joyeuse . Je me demande si je l'ai vue un moment sans un verre à la main. Comme le groupe de Victoire et Warren habitent plus loin au point de devoir repartir en voiture pour rentrer chez eux, je propose à la jeune femme et un de ses amis de venir dormir à la villa. Ils acceptent et alors que l'information circule, je vais rejoindre Warren, en slalomant entre les autres invités, pour l'avertir lui et les autres. « Vous venez dormir à la villa, vu l'heure et l'état de certains, il est hors de question de vous laissez repartir en voiture. » J'ai dit ça avec un sourire mais ce n'est pas du tout une question.
@Warren Windsor
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 02/03/2017
Messages : : 710
Points : : 458
Avatar : : Scott Eastwood.
Autres comptes : : quinn (d.campbell), oswald (c.bennet) & elena (k.mcnamara)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach).
Crédits : : .sassenach (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 27 ans. et mon anniversaire est le : 01 mai. Je suis : anglais et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : étudiant en dernière année de Droit attendant de savoir si j’ai enfin réussi l’examen du barreau. Prince d’Angleterre et de Galles depuis la naissance ce qui n’est pas de tout repos. En dehors des cours je fais partie : du club de boxe et humanitaire. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur West Hollywood. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs belles courbes. et côté coeur je suis : fiancé par obligation. Amoureux fou de la belle Natalia.
. :

I GOTTA FEVER
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. FELT SO GOOD I NEE THERAPY.


I LOVED AND I LOST YOU
WHAT I WANT IS TO STAY HERE WITH YOU AND IMAGINE THE WORLD OUTSIDE DOESN'T EXIST.
OHANA MEANS FAMILY
FAMILY MEANS NOBODY GETS LEFT BEHIND OR FORGOTTEN.


ALWAYS AND FOREVER
I DON'T KNOW, IF YOU NEED SOMEONE TO BITCH TO, OR JUST TO BE- MY PERSON.


I'M SO SICK
DON'T TOUCH THAT FRUIT, KEEP YOUR HANDS CLEAN.

GAME ON BITCHES
KASSIMKASSIM (FB)ARTHURVICTOIRE

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Warren Windsor
« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
- ambitious epsilon

( » ) Lun 6 Mar 2017 - 21:57

kassim & warren

❝ ton joli coeur s'agite dans ce corps qui palpite ❞

Mon regard porté sur ma sœur, je sens l’irritation grandir en moi. Comme à son habitude elle est en train de se donner en spectacle. Qu’elle aime s’amuser n’est, à mes yeux, pas un problème mais Victoire à cette habitude de dépasser les limites, de vouloir aller vers l’interdis. La connaissant, je sais que l’alcool n’est pas la seule raison de son euphorie et je serre les dents à cette pensée. Elle n’a jamais été du genre princesse sage et rangée, elle a toujours été le contraire mais depuis quelques années elle a atteint des extrêmes. Autrefois, je pouvais en parler avec elle, tenter de comprendre et de l’aider mais depuis l’accident elle ne me laisse pas essayer, elle me fuit comme la peste. Ce séjour à Monaco m’a donné l’impression d’avoir récupéré cette partie de mon âme que l’on m’a arraché. En l’espace de deux semaines j’ai plus parlé avec elle qu’en une année complète et j’espère qu’il en sera toujours ainsi lorsque nous serons de retour en Californie. Mais ce soir la voir comme ça me met en colère. Elle rit à gorge déployée et semble apprécier l’attention que lui porte les hommes autour d’elle. Si je m’écoutais, j’irais droit vers eux et je ferais cesser ce spectacle mais je n’en fais rien, je reste là où je suis, mon gobelet à la main. Déclencher une dispute est le dernier de mes souhaits et au fond j’aime la voir heureuse même si je sais qu’une petite poudre blanche y est pour beaucoup. J’aurais sans doute l’occasion de lui remonter les bretelles dans l’avion alors autant éviter de gâcher la soirée de tout le monde. Sans m’en rendre compte, les heures passent et la dose d’alcool dans mon sang est sans doute plus qu’illégal. Ma vision est un peu perturbée ainsi que ma démarche toutefois je parviens encore à réfléchir convenablement ce qui est le signe que j’atteins la limite sans pour autant la franchir.

« Vous venez dormir à la villa, vu l'heure et l'état de certains, il est hors de question de vous laissez repartir en voiture. » Mon attention se focalise sur Kassim que je n’ai pas vu venir dans ma direction et j’analyse quelques secondes ce qu’il vient de m’annoncer. J’acquiesce sans chercher à m’y opposer. Je suis encore capable de marcher, mais rentrer en voiture est hors de question, aucune personne de mon groupe n’est à même de prendre le volant. « D’accord, je vais chercher Victoire. » Et je la trouve toujours sur le même canapé, à moitié endormie. Je soupire et me penche vers elle pour la prendre dans mes bras. Par automatisme ses bras entourent mon cou et je la serre contre moi jusqu’à la voiture. Je passe le voyage avec sa tête contre mon épaule tandis que je passe une main dans ses cheveux. La villa où séjourne Kassim est très similaire à celle où je vis depuis mon arrivée. Elle possède un nombre impressionnant de chambres ce qui me permet de laisser ma jumelle dans l’une d’entre elles tandis que tous les occupants partent se coucher. Pour ma part je ne sens pas encore la fatigue me tirailler. Je sais que si ma tête touche un oreiller je vais m’effondrer mais je n’ai pas envie de dormir, pas encore. En silence, je fais le tour de la villa et vois Kassim rentrer dans une chambre alors que je me balade dans les couloirs. Sans hésitation, je vais frapper à sa porte et entre lorsqu’il m’en donne la permission. « Je venais te remercier de nous héberger cette nuit. » Je lance en fermant la porte derrière moi. « Je n’aurais pas même été capable de retrouver ma route pour être franc. » J’aurais surtout piqué du nez sur le volant. Je suis probablement le moins alcoolisé du groupe, c’est dire l’état dans lequel se trouve les autres. Qu’on puisse dormir ici, en toute sécurité, ça mérite d’être remercié.
@Kassim Grey-Harzawy


Dernière édition par Warren Windsor le Sam 24 Juin 2017 - 22:48, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : : 03/02/2017
Messages : : 114
Points : : 53
Avatar : : Marlon Teixeira.
Pseudo internet / prénom : : Raine.
Crédits : : sweet disaster. J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 15 Juillet. Je suis : Egypto-Américains et mes origines sont : Américaines, Egyptiennes et Anglaises. En ce moment, je : acteur, actuellement dans la série Leagues et la nouvelle série de Marvel: Young Avengers.. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et les hommes, pas de jaloux et côté coeur je suis : célibataire.
. : WARREN - WARREN (FB) - JAIMIE - HAZEL - DAREIOS -

party monster




LITTLE LOVE
don't you know i'm strong, I could win the world for you for you. don't you ever cry, I would stop breathin'. for you for you. don't worry life is easy.





Kassim Grey-Harzawy
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Dim 12 Mar 2017 - 21:44
La soirée est vraiment agréable et nos deux bandes s'éclatent bien. Les heures passent et nous alternons entre la danse, les discussions et un verre par-ci, par-là. A l'autre bout du monde, à des kilomètres de Los Angeles, je me laisse emporter par ce tourbillon, un tourbillon qui dure depuis le début de ces vacances. C'est tellement agréable de s'accorder une telle pause où pour une fois, personne n'attend rien de vous. Alors autant dire que je suis bien déterminé à 'en profiter. Après avoir bien profité, la fatigue commence à se faire sentir et vu l'état de tout le monde, je pense très rapidement au fait que laisser repartir Warren, Victoire et leurs potes en voiture pour rentrer chez eux serait une grosse erreur de les laisser repartir en voiture vers chez eux. Je vais donc chercher Warren pour lui dire ça, parce que du coup on a pas non plus cinquante chambres à la villa mais y a de quoi loger tout le monde si deux ou trois personnes acceptent de dormir dans la même chambre. « D’accord, je vais chercher Victoire. » me répond Warren. Je hoche la tête alors que nous nous séparons pour aller réunir tout le monde. En quelques minutes, tout le monde quitte la villa et nous partons vers la notre à pieds. C'est l'avantage d'avoir une soirée dans sa rue. Demain matin les autres pourront aller récupérer leur voiture. Je discute avec un Alphonso plus joyeux que d'habitude, comme il l'est toujours après avoir un peu trop bu. J'observe Warren qui porte Victoire le long du chemin. Heureusement, on met à peine trois minutes à rejoindre notre chez nous provisoire.

Certes, j'ai bu, mais je suis sûrement un de ceux qui a le moins bu ce soir. Depuis ma mauvaise période il y a quelques années, je fais un minimum attention même si ça ne veut pas dire que je n'en profite pas. J'aide Penny, qui a elle un peu forcé, à rejoindre sa chambre. Sasha finit le travail puisqu'elle décide d'aller dormir avec elle pour libérer une chambre pour l'autre groupe. Tout le monde rejoint une chambre, je suis même pas sûr que ça soit les bonnes chambres pour tout le monde mais peu importe. Une fois que j'ai l'impression que tout le monde a réussi à rentrer dans une chambre sain et sauf, je bâille et vais rejoindre la mienne. La façon dont je parle de la scène donne l'impression que je suis en mode papa protecteur qui prend soin de tous ces enfants mais je n'ai pas été le seul à faire ça, à prendre le temps d'être sûr que tout le monde trouve bien une chambre. En tout cas ce que je sais c'est que je suis content de retrouver la mienne. Je referme derrière moi. J'ai à peine le temps de faire quelques pas et voilà qu'on frappe à ma porte. Les sourcils froncés, je donne l'autorisation à la personne de rentrer. C'est Warren qui apparait sur le seuil de ma porte. « Je venais te remercier de nous héberger cette nuit. » me dit-il. Je souris et hoche la tête. « C'est normal. Je pouvais pas vous laisser reprendre la voiture après une telle soirée. » Honnêtement je sais même pas si j'aurais pu conduire alors que j'ai moins bu que la plupart. Une douce chaleur a envahi mon corps ainsi qu'une légère apathie mais rien de plus. « Je n’aurais pas même été capable de retrouver ma route pour être franc. » Je ris légèrement en l'entend me dire ça et secoue la tête alors que je vais m'asseoir sur mon lit en déboutonnant les deux premiers boutons de ma chemise. « Je pense que vous auriez limite dormi dans la voiture en fait. » Je soupire sentant la fatigue commencer à arriver mais encore bien éveillé. « Et du coup t'as besoin que je t'aide à aller jusqu'à une chambre peut-être ? Parce que je te préviens je partage pas la mienne avec n'importe qui, même avec un prince. » ai-je fait avec un sourire taquin.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 02/03/2017
Messages : : 710
Points : : 458
Avatar : : Scott Eastwood.
Autres comptes : : quinn (d.campbell), oswald (c.bennet) & elena (k.mcnamara)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach).
Crédits : : .sassenach (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 27 ans. et mon anniversaire est le : 01 mai. Je suis : anglais et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : étudiant en dernière année de Droit attendant de savoir si j’ai enfin réussi l’examen du barreau. Prince d’Angleterre et de Galles depuis la naissance ce qui n’est pas de tout repos. En dehors des cours je fais partie : du club de boxe et humanitaire. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur West Hollywood. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs belles courbes. et côté coeur je suis : fiancé par obligation. Amoureux fou de la belle Natalia.
. :

I GOTTA FEVER
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. FELT SO GOOD I NEE THERAPY.


I LOVED AND I LOST YOU
WHAT I WANT IS TO STAY HERE WITH YOU AND IMAGINE THE WORLD OUTSIDE DOESN'T EXIST.
OHANA MEANS FAMILY
FAMILY MEANS NOBODY GETS LEFT BEHIND OR FORGOTTEN.


ALWAYS AND FOREVER
I DON'T KNOW, IF YOU NEED SOMEONE TO BITCH TO, OR JUST TO BE- MY PERSON.


I'M SO SICK
DON'T TOUCH THAT FRUIT, KEEP YOUR HANDS CLEAN.

GAME ON BITCHES
KASSIMKASSIM (FB)ARTHURVICTOIRE

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Warren Windsor
« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
- ambitious epsilon

( » ) Lun 20 Mar 2017 - 18:16

kassim & warren

❝ ton joli coeur s'agite dans ce corps qui palpite ❞

En appuie contre la porte que je viens de fermer, j’observe rapidement la chambre impersonnelle puis je reporte toute mon attention sur Kassim. De tout le groupe – et si nous mettons de côté ma sœur – il est la personne avec laquelle je m’entends le mieux. Je ne suis pas difficile et encore moins associable. Je parle facilement avec autrui et j’arrive à nouer assez rapidement des relations. C’est le cas avec chacun des membres du groupe parce que je suis comme ça, parce que j’ai été élevé de sorte à toujours savoir quoi dire. Mais avec lui il y a ce petit truc qui différent sur lequel je n’arrive pas à mettre le doigt. Je creuse sans que rien n’en ressorte et je mentirais si je disais que ça ne m’intrigue pas. Quelque part je suis heureux que nous soyons les derniers encore debout, mais aussi ceux qui semblent être le moins affectés par l’alcool. Ce n’est pas seulement que je le tiens bien, c’est aussi que je n’ai pas tant bu que ça. Depuis l’accident de voiture, je préfère veiller sur Victoire et m’assurer qu’elle rentrera toujours en un seul morceau même si elle n’a pas conscience de ça. Bref, je m’égare, me perds dans mes pensées et continu de fixer le brun sans m’en rendre compte. « C'est normal. Je pouvais pas vous laisser reprendre la voiture après une telle soirée. » J’approuve d’un simple mouvement dans la tête. En effet ça n’aurait pas été très judicieux de sa part et je suis quasiment persuadé que nous aurions fini droit dans un poteau, un arbre ou un mur, rien de bien joyeux en soit.

Je le suis du regard alors qu’il va s’assoir sur le bord de son lit et je ne sais si c’est l’alcool qui me fait agir ainsi, mais j’admire ses doigts en train de déboutonner sa chemise avec l’envie surprenante d’en voir un peu plus. « Je pense que vous auriez limite dormi dans la voiture en fait. » Je remonte vivement mon regard vers son visage et mets quelques secondes avant de saisir ce qu’il vient de me dire. « Avec les ronflements de Victoire ? J’en doute ou ça aurait été une nuit particulièrement difficile. » Je parviens à répondre même si je me sens … nerveux, merde c’est bien la première fois que ça m’arrive. Sans raison particulièrement, je croise mes bras contre mon torse. « Et du coup t'as besoin que je t'aide à aller jusqu'à une chambre peut-être ? Parce que je te préviens je partage pas la mienne avec n'importe qui, même avec un prince. » Je ris et laisse mes bras retomber le long de mon corps avant d’enfoncer mes mains dans les poches de mon pantalon, en clair je ne sais pas quoi en faire. « Moi qui pensais que mon titre me donnait accès à tout, je suis bien déçu. » Je prends un air faussement triste puis je me détache de la porte et vais m’assoir à mon tour sur le bord du lit, comme ça, sur une pulsion. « Ca ne serait pas refus ceci dit, je suis quasiment sûr de me perdre, mais je pourrais tout aussi bien te forcer à me laisser dormir dans ta chambre et dans ton lit. » Une alarme semble sonner dans un coin de ma tête mais je l’ignore. Un petit sourire amusé est apparu sur mon visage sans que je ne le contrôle et mon regard ne quitte pas le sien. L’alcool que j’ai ingurgité me donne trop chaud – du moins je pense que c’est ça – et j’ai très envie de prendre l’air ou de retirer mon haut pour faire descendre la température mais je reste à côté de Kassim sans bouger.
@Kassim Grey-Harzawy


Dernière édition par Warren Windsor le Sam 24 Juin 2017 - 22:49, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : : 03/02/2017
Messages : : 114
Points : : 53
Avatar : : Marlon Teixeira.
Pseudo internet / prénom : : Raine.
Crédits : : sweet disaster. J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 15 Juillet. Je suis : Egypto-Américains et mes origines sont : Américaines, Egyptiennes et Anglaises. En ce moment, je : acteur, actuellement dans la série Leagues et la nouvelle série de Marvel: Young Avengers.. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et les hommes, pas de jaloux et côté coeur je suis : célibataire.
. : WARREN - WARREN (FB) - JAIMIE - HAZEL - DAREIOS -

party monster




LITTLE LOVE
don't you know i'm strong, I could win the world for you for you. don't you ever cry, I would stop breathin'. for you for you. don't worry life is easy.





Kassim Grey-Harzawy
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Ven 24 Mar 2017 - 22:28
Aussitôt dans notre villa, je me sens aussi apaisé et tranquille, comme on peut l'être de retour chez soi après une longue soirée où on n'a pas assez bu pour être totalement à l'aise et se foutre de tout. Je me suis juré après ma mauvaise période en 2011 de ne plus prendre de risque à ce niveau. Je dis pas que j'ai été parfait depuis tout ça, mais je suis jamais retombé aussi bas qu'à cette époque. Je pourrais pas. Ma mère reviendrait exprès pour me tuer. Alors maintenant, quand je franchis le seuil de mon chez moi après une soirée, ça me fait toujours du bien. Peu importe le type de soirée, mondaine à cause de mon boulot ou délirante comme celle de ce soir. Mes épaules se relâchent et ma tête est enfin au repos. Du coup, une fois que tout le monde est dans sa chambre après notre retour, ça fait du bien. Ca fait du bien comme quand on sait qu'après une soirée, on va pouvoir s'écrouler dans son lit jusqu'à pas d'heure. En même temps, ces derniers jours n'ont été que ça, dormir jusqu'à pas d'heure et ne rien faire et dormir jusqu'à pas d'heure et ne rien faire ... En tout cas je ne me suis pas attendu à avoir de la visite dans ma chambre mais souris en voyant Warren sur le seuil de ma porte.

Je lui dis que c'est normal de leur avoir dit qu'ils pouvaient venir ici cette nuit, il était hors-de-question de les laisser reprendre la voiture dans cet état. On ne sait pas comment ça peut finir. Je m'assois sur mon lit et déboutonne un peu ma chemise. « Avec les ronflements de Victoire ? J’en doute ou ça aurait été une nuit particulièrement difficile. » dit-il quand je suggère qu'ils auraient sûrement dormi dans la voiture. J'éclate de rire. « J'imagine très bien la scène ! Je sais pas dans quel état on vous aurait récupérer. » ai-je fait avec un rictus. Je l'observe, toujours plus intrigué. Est-ce la fatigue qui me gagne ou il a l'air ... bizarre ? En tout cas, je lui demande en plaisantant s'il a besoin d'aide pour l'emmener dans une chambre, parce que même s'il est prince, je ne dors pas avec tout le monde, même un prince. « Moi qui pensais que mon titre me donnait accès à tout, je suis bien déçu. » Amusé, je le regarde venir s'asseoir sur le bord de mon lit pas très loin de là où je suis. « Ca ne serait pas refus ceci dit, je suis quasiment sûr de me perdre, mais je pourrais tout aussi bien te forcer à me laisser dormir dans ta chambre et dans ton lit. » Je ris légèrement et le regard faussement avec de grands yeux étonnés. « Me forcer ? Vraiment ? Je serais curieux de te voir essayer. La seule personne qui peut forcer son passage dans ma chambre sans y avoir été invité c'est ma soeur. Même un prince ne peut pas lutter contre ça. » C'est là que je remarque son regard. Ses yeux ne quittent pas mon visage et il est un peu trop près. Le silence s'installe quelques secondes et je remarque que la température a augmenté. Putain, alors c'était pas que dans ma tête, c'est ça ? Les regards, les sourires et tout ça. Wow, okay. Mais bon, je suis curieux de voir ce qu'il va faire. Je me relève et enlève ma chemise, exprès pour voir ce qu'il va faire. Je pose ma chemise sur la chaise puis, repose mon regard sur lui. « Alors, je croyais que tu voulais me forcer, j'attends. » ai-je fait avec un sourire provocateur.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 02/03/2017
Messages : : 710
Points : : 458
Avatar : : Scott Eastwood.
Autres comptes : : quinn (d.campbell), oswald (c.bennet) & elena (k.mcnamara)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach).
Crédits : : .sassenach (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 27 ans. et mon anniversaire est le : 01 mai. Je suis : anglais et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : étudiant en dernière année de Droit attendant de savoir si j’ai enfin réussi l’examen du barreau. Prince d’Angleterre et de Galles depuis la naissance ce qui n’est pas de tout repos. En dehors des cours je fais partie : du club de boxe et humanitaire. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur West Hollywood. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs belles courbes. et côté coeur je suis : fiancé par obligation. Amoureux fou de la belle Natalia.
. :

I GOTTA FEVER
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. FELT SO GOOD I NEE THERAPY.


I LOVED AND I LOST YOU
WHAT I WANT IS TO STAY HERE WITH YOU AND IMAGINE THE WORLD OUTSIDE DOESN'T EXIST.
OHANA MEANS FAMILY
FAMILY MEANS NOBODY GETS LEFT BEHIND OR FORGOTTEN.


ALWAYS AND FOREVER
I DON'T KNOW, IF YOU NEED SOMEONE TO BITCH TO, OR JUST TO BE- MY PERSON.


I'M SO SICK
DON'T TOUCH THAT FRUIT, KEEP YOUR HANDS CLEAN.

GAME ON BITCHES
KASSIMKASSIM (FB)ARTHURVICTOIRE

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Warren Windsor
« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
- ambitious epsilon

( » ) Lun 3 Avr 2017 - 22:34

kassim & warren

❝ ton joli coeur s'agite dans ce corps qui palpite ❞

« J'imagine très bien la scène ! Je sais pas dans quel état on vous aurait récupérer. » De l’extérieur je me doute qu’imaginer la scène doit avoir quelque chose d’amusant c’est certain, mais le vivre vraiment ? Ça c’est une toute autre histoire. J’ai partagé la chambre de ma sœur les cinq premières années de ma vie puis par la suite lorsque nous avons emménagé à Clarence House. Vivre dans un lieu complètement inconnu avec des personnes que nous ne connaissions pas a été un grand changement et avec les années nous avons surtout pris l’habitude de venir dormir dans le lit de l’un ou de l’autre en pleine nuit lorsque ça n’allait pas. Pour ça, je sais que parfois ma sœur ronfle et que je suis incapable de fermer l’œil dans ces moments à moins de la réveiller pour le lui dire ce qui n’est jamais une bonne idée. Subir ça dans l’inconfort d’une voiture ? Très peu pour moi ! « Oh j’aurais survécu, mais je ne peux pas promettre que ça aurait été le cas des autres. » Je souris, amusé. J’aurais sans doute tué tout le monde uniquement pour m’assurer de passer une nuit tranquille. Non vraiment, l’idée de dormir dans cette villa est sans le moindre doute la meilleure qui soit, elle évite plusieurs meurtres et ma vie fichue. La conversation dérive doucement sur quelque chose de plus … indescriptible. Probablement est-ce la fatigue ou même le peu d’alcool que j’ai ingéré, mais je me permets de prononcer des mots que je n’aurais probablement pas dit en étant complètement moi-même. « Me forcer ? Vraiment ? Je serais curieux de te voir essayer. La seule personne qui peut forcer son passage dans ma chambre sans y avoir été invité c'est ma sœur. Même un prince ne peut pas lutter contre ça. » Je hausse les épaules. « Je suis sans doute trop habitué à avoir tout ce que je veux sans avoir à forcer. » Ce qui n’est pas loin de la vérité il faut l’admettre. Je ne suis pas un gars pourri gâté qui a pris la grosse tête le jour où il est devenu héritier du trône d’Angleterre, j’ai simplement appris à toujours bien m’y prendre pour parvenir à mes fins. Bien sûr, il m’arrive de faire face à des murs, de rentrer bredouille, ça reste toutefois assez rare. Une fois de plus mes iris le suivent tandis qu’il se lève et je serre fermement mes genoux tandis qu’il retire sa chemise. Oh merde … En général cette sensation que se réveille au creux de mon ventre n’est due qu’aux femmes et à leurs courbes qui me font facilement perdre la tête. Pourtant là, rien à voir. Je ne me suis jamais posé de questions quant à mon orientation sexuelle mais ce soir je ne peux pas nier être complètement attiré par ce gars. « Alors, je croyais que tu voulais me forcer, j'attends. » Il me faut un instant pour parvenir à penser de nouveau convenablement et durant cet instant je me suis levé à mon tour. Je pourrais mentir et dire que j’ai envie de regagner ma chambre mais ça serait idiot et la frustration n’est pas un sentiment que j’apprécie. Et puis Kassim à ce sourire provocateur qui m’oblige – oui, rien que ça – à défendre ma fierté. La distance entre nous se brise en quelques pas et sans crier gare je plaque mes lèvres sur les siennes, entoure son visage de mes mains comme pour l’empêcher de m’échapper et je me perds dans cette sensation nouvelle que je n’aurais jamais imaginé ressentir un jour.
@Kassim Grey-Harzawy


Dernière édition par Warren Windsor le Sam 24 Juin 2017 - 22:49, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : : 03/02/2017
Messages : : 114
Points : : 53
Avatar : : Marlon Teixeira.
Pseudo internet / prénom : : Raine.
Crédits : : sweet disaster. J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 15 Juillet. Je suis : Egypto-Américains et mes origines sont : Américaines, Egyptiennes et Anglaises. En ce moment, je : acteur, actuellement dans la série Leagues et la nouvelle série de Marvel: Young Avengers.. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et les hommes, pas de jaloux et côté coeur je suis : célibataire.
. : WARREN - WARREN (FB) - JAIMIE - HAZEL - DAREIOS -

party monster




LITTLE LOVE
don't you know i'm strong, I could win the world for you for you. don't you ever cry, I would stop breathin'. for you for you. don't worry life is easy.





Kassim Grey-Harzawy
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Ven 26 Mai 2017 - 23:31
« Oh j’aurais survécu, mais je ne peux pas promettre que ça aurait été le cas des autres. » répond Warren quand on parle de le faire dormir dans la chambre où Victoire s'est installé ... ou plutôt où on a installé Victoire pour être exact. « Ah, les soeurs ... » ai-je fait en souriant. Dalia n'est peut-être pas ma jumelle mais ça n'empêche pas de savoir de quoi je parle. J'adore ma soeur autant que j'adore l'emmerder et autant que j'adore casser la gueule de ceux qui osent lui faire du mal. Mais rapidement, nos soeurs respectives s'effacent de nos esprits pour laisser place à ... à je sais pas trop quoi, à une discussion plutôt intéressante. Je lui dis que personne ne peut forcer le passage dans ma chambre à part ma soeur et que même lui, un prince, ne peut pas lutter contre ça.  « Je suis sans doute trop habitué à avoir tout ce que je veux sans avoir à forcer. » Sa réponse me fait sourire. Je peux imaginer de quoi il parle. C'est vrai que je suis bien placé pour voir ce qu'il veut dire parce que j'ai rarement eu à forcer aussi, mais c'est pas de moi dont il s'agit. « C'est étrange, je vois pas pourquoi. La couronne peut-être ? Ou ta tête de premier de la classe ? » Une tête qui est très jolie, soit dit en passant. Enfin c'est ce que voulait dire la dernière partie de ce que je viens de dire. En même temps je pense que vu les regards qu'on échange depuis qu'on s'est rencontrés sur cette plage, c'est plutôt évident qu'on apprécie mutuellement le visage de l'autre. Et pas que son visage me concernant, vu que j'ai eu l'occasion de le voir en maillot plusieurs fois. Je finis par commencer à me déshabiller en enlevant ma chemise. Quoi ? La tension est tellement montée d'un cran que ... On se tourne autour depuis le début de ce séjour. Si au début, je réalisais pas et je prenais pas ça sérieusement ... Là faut en avoir le coeur net.  Après avoir enlevé ma chemise, je me tiens dans un coin de la pièce ... et je le provoque. Je le regarde lutter intérieurement pour savoir quoi faire. Je devrais pas le provoquer comme ça, après tout, pour quelqu'un qui connaît ses ... ses premiers émois avec les membres du même sexe, ça peut être assez compliqué à gérer sans qu'il y ait quelqu'un comme moi pour le torturer. A un moment, je pense qu'il va quitter ma chambre pour retourner dans la sienne et au final ... Mes yeux le suivent du regard alors qu'il s'approche de moi. Quand il vient plaquer ses lèvres sur les miens en prenant mon visage entre ses mains, j'esquisse un léger sourire. Sa fierté a pris le dessus. Bien, ça m'aurait fait chier qu'il parte maintenant. Pendant quelques secondes je le laisse faire, histoire de voir. On continue de s'embrasser pendant encore quelques secondes dans le silence le plus parfait. Des vagues de chaleur traversent mon corps et je me prends de plus en plus au jeu. Ma bouche lui répond  plus intensément à chaque seconde, d'abord tout juste active, juste curieuse mais tout doucement ... je pose la paume de ma main sur la clavicule de Warren et le pousse légèrement pour que ses lèvres quittent les miennes. Légèrement essoufflé, j'esquisse un sourire. « Je commence à comprendre ce que tu voulais dire quand tu parlais d'être habitué à avoir ce que tu veux ... C'est du bon travail, mais je suis pas encore totalement convaincu pour te laisser l'accès à ma chambre. » ai-je murmuré en gardant tout de même mon visage tout près du sien. Cette fois je prends le relai. Nos lèvres se joignent à nouveau pour quelque chose de plus intense et plus langoureux alors que je sens le mur dans mon dos. J'ai l'impression que toute la tension accumulée de ces derniers jours à se tourner autour est en train de retomber. Ma main, jusque là posée sur sa clavicule, froisse son haut quand mon poing vient froisser le tissu. Mon autre main se pose d'abord sur ses abdos avant de remonter lentement vers le haut de son torse et de finir sur sa nuque où mes doigts s'enfoncent. Je m'écarte à nouveau. « Je voulais juste te dire que ... tu peux sortir de cette chambre quand tu veux, okay ? Je suis passé par là aussi et je sais à quel point ça peut être perturbant. »
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 02/03/2017
Messages : : 710
Points : : 458
Avatar : : Scott Eastwood.
Autres comptes : : quinn (d.campbell), oswald (c.bennet) & elena (k.mcnamara)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach).
Crédits : : .sassenach (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 27 ans. et mon anniversaire est le : 01 mai. Je suis : anglais et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : étudiant en dernière année de Droit attendant de savoir si j’ai enfin réussi l’examen du barreau. Prince d’Angleterre et de Galles depuis la naissance ce qui n’est pas de tout repos. En dehors des cours je fais partie : du club de boxe et humanitaire. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur West Hollywood. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs belles courbes. et côté coeur je suis : fiancé par obligation. Amoureux fou de la belle Natalia.
. :

I GOTTA FEVER
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. FELT SO GOOD I NEE THERAPY.


I LOVED AND I LOST YOU
WHAT I WANT IS TO STAY HERE WITH YOU AND IMAGINE THE WORLD OUTSIDE DOESN'T EXIST.
OHANA MEANS FAMILY
FAMILY MEANS NOBODY GETS LEFT BEHIND OR FORGOTTEN.


ALWAYS AND FOREVER
I DON'T KNOW, IF YOU NEED SOMEONE TO BITCH TO, OR JUST TO BE- MY PERSON.


I'M SO SICK
DON'T TOUCH THAT FRUIT, KEEP YOUR HANDS CLEAN.

GAME ON BITCHES
KASSIMKASSIM (FB)ARTHURVICTOIRE

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Warren Windsor
« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
- ambitious epsilon

( » ) Lun 29 Mai 2017 - 16:31

kassim & warren

❝ ton joli coeur s'agite dans ce corps qui palpite ❞

Bien vite j’oublie notre discussion sur nos sœurs, sur la couronne qui pourrait être la raison pour laquelle je suis habitué à avoir ce que je désir. J’oublie beaucoup de choses au moment où j’agis sur un coup de tête, uniquement poussé par l’envie d’accomplir un acte dont j’ai envie depuis mon arrivée à Monaco, depuis notre rencontre. Je goûte à ses lèvres sans lui laisser l’occasion de s’éloigner, sans penser un seul instant que depuis le début je me fais des films et qu’il pourrait me repousser. C’est plaisant, je préfère ne pas mentir. C’est même très agréable. Ses lèvres sont beaucoup plus douces que ce que je m’étais imaginé et embrasser un homme me semble bien moins gênant que ce que je pensais. Pourtant, je sais déjà que je ne pourrais pas le faire avec n’importe qui. Entre Kassim et moi il y a cette petite chose que je ne saurais expliquer, une attirance contre laquelle je ne peux pas lutter. Je n’en ai pas envie. Ce petit moment, ce petit jeu, dure à peine quelques minutes au cours desquelles la réponse à mon baiser de la part de Kassim se fait de moins en moins timide. Puis, sa paume posée sur ma clavicule, il me repousse, force nos lèvres à se quitter. « Je commence à comprendre ce que tu voulais dire quand tu parlais d'être habitué à avoir ce que tu veux ... C'est du bon travail, mais je suis pas encore totalement convaincu pour te laisser l'accès à ma chambre. » Un peu surpris mais surtout inquiet à l’idée qu’il mette fin à tout ceci alors que je sais désormais avoir envie de plus, je le fixe sans savoir quoi répondre – une grande première – jusqu’à ce qu’il m’embrasse à son tour. Baiser plus passionnel et envieux que le premier, il finit le dos contre le mur et les muscles de mon torse se contractent en sentant sa main dessus. Les contacts de ce type ont toujours été un souci pour moi. Je n’ai jamais su l’expliquer, je n’ai jamais aimé ça … encore moins depuis notre accident avec Victoire et la cicatrice que ça a laissé sur mon torse. Ceci dit, je ne fais rien pour le repousser, trop happé par la sensation de bien-être qui s’éveille en moi durant notre baiser. «  Je voulais juste te dire que ... tu peux sortir de cette chambre quand tu veux, okay ? Je suis passé par là aussi et je sais à quel point ça peut être perturbant. » Me pinçant les lèvres, j’ai juste besoin de quelques secondes pour réfléchir à la question. C’est perturbant mais j’aurais bien assez de temps plus tard pour réfléchir à quel point ça l’est. « Quand je veux ça comprend demain matin ? » Je le questionne d’un air narquois pour reprendre un semblant de sérieux assez rapidement. « Je le sais mais je n’en ai pas envie. Je suis très bien là où je me trouve et je suis très curieux. » Affirmais-je avant de prendre l’initiative de retirer mon haut. Nous sommes désormais au même niveau et malgré la disparition de ce morceau de tissu j’ai vraiment, mais alors vraiment, très chaud. « Je suis assez clair sur ce que je veux comme ça ? »
@Kassim Grey-Harzawy


Dernière édition par Warren Windsor le Sam 24 Juin 2017 - 22:50, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : : 03/02/2017
Messages : : 114
Points : : 53
Avatar : : Marlon Teixeira.
Pseudo internet / prénom : : Raine.
Crédits : : sweet disaster. J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 15 Juillet. Je suis : Egypto-Américains et mes origines sont : Américaines, Egyptiennes et Anglaises. En ce moment, je : acteur, actuellement dans la série Leagues et la nouvelle série de Marvel: Young Avengers.. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et les hommes, pas de jaloux et côté coeur je suis : célibataire.
. : WARREN - WARREN (FB) - JAIMIE - HAZEL - DAREIOS -

party monster




LITTLE LOVE
don't you know i'm strong, I could win the world for you for you. don't you ever cry, I would stop breathin'. for you for you. don't worry life is easy.





Kassim Grey-Harzawy
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Jeu 22 Juin 2017 - 0:43
A l'instant où il est tout près de moi, à fixer mes lèvres alors que mon corps tout ensuite se languit de ce qui va arriver, je me souviens de notre première rencontre sur la plage. Un simple moment entre amis, jusqu'à ce que nos deux bandes se réunissent et que certains regards soient échangés avec un certain prince anglais. C'est vrai que le courant est tout de suite très bien passé entre nous, dès le premier regard il y a eu ce truc, cette lueur qui te donne l'impression ... que ça pourrait coller. Après il y a le problème de savoir si c'est uniquement dans a tête ou pas, surtout que dans le cas de Warren, j'étais persuadé qu'il était 300% hétéro. Après, c'est pas la première fois que je fréquente un mec que je pense être totalement hétéro avant de découvrir ... que non. Et là, c'est clairement non. C'est clairement non depuis ce moment où nos regards se sont croisés sur la plage. Puis nous voilà, à nous tenter dans ma chambre. Certes on a tous les deux bu, mais juste assez pour nous permettre de nous libérer la tête. Notre baiser est doux. Au départ je le laisse mener la danse, histoire de le tester un peu et ensuite, je commence à me prendre au jeu, je commence à répondre, à approfondir la chose. C'est vraiment agréable. Il embrasse bien. Il y a des cours pour bien embrasser pour les princes ? Mais avant que ça n'aille trop loin, je préfère faire une légère pause. Au moment où je lui dis que je suis pas sûr qu'il ait totalement gagné l'accès à ma chambre. Il me fixe, surpris et je comprends qu'il pense que je suis sérieux. Du coup, pour lui faire comprendre que c'était une blague, je plaque à nouveau mes lèvres contre les siennes. C'est là que tout commence à ... à je sais pas trop quoi. Le baiser est du niveau au-dessus dans l'intensité. Je me retrouve coincé entre le mur et lui, ce qui me fait sourire parce que ça m'arrive pas souvent d'être dans ce genre de position. Seulement, alors que tout s'accélère, je prends le temps de rajouter quelque chose que j'ai envie de dire depuis tout à l'heure. Il peut sortir de cette chambre quand il veut. « Quand je veux ça comprend demain matin ? » Je ris légèrement alors que mes mains sont toujours sur son torse. Ma voix est légèrement rauque alors que je rétorque. « Je crois que ça peut s'arranger. Eventuellement si tu me fais le petit-déj au lit. » ai-je lancé sur un ton provocateur. Je plaisante je suis pas non plus ce genre de mec qui fait des caprices dès le premier soir. Là, je veux juste être sûr qu'il sache ce qu'il fait. « Je le sais mais je n’en ai pas envie. Je suis très bien là où je me trouve et je suis très curieux. » Je l'observe, sourire au coin des lèvres. j'avoue que ça m'aurait bien emmerdé qu'il me dise le contraire parce que j'ai pas du tout envie d'arrêter non plus. « Oh, alors comme ça je te rends curieux ? » ai-je fait amusé. Faut dire que ce prince me rend plutôt curieux aussi quand j'y pense. Soudain, avant que je ne le réalise, il a enlevé son haut et se retrouve torse nu sous mes yeux. « Je suis assez clair sur ce que je veux comme ça ? » J'ai besoin d'une seconde ou deux puis, un sourire amusé étire mes lèvres alors que mes yeux ne peuvent s'empêcher de faire un tour appréciateur sur sa silhouette avant de faire la moue. « Oui, je pense que là c'est plutôt clair. » ai-je murmuré. Sans attendre, je passe un doigt entre le haut de son jean et sa peau pour le ramener près de moi. Mes lèvres reçoivent les siennes, une fois de plus alors que je fais en sorte qu'on inverse les positions. C'est lui qui se retrouve coincé entre le mur et moi cette fois. Je glisse ma main sur sa nuque pour intensifier le baiser. La température de la pièce est en train d'atteindre des records. Mon corps est pressé contre le sien. Je comprends soudainement que j'ai voulu tout ça depuis notre rencontre sur la plage. Mes lèvres descendent sur la ligne de sa mâchoire puis dans son cou, pour y déposer de multiple baisers. Je m'attarde un peu plus à certains endroits, prenant la peine de mordiller quelques parcelles de peau. On a toute la nuit après tout alors je prends tout mon temps, vraiment tout mon temps pour le torturer. Parce qu'ensuite, mes lèvres, descendent, descendent, descendent. Mes lèvres, ma langue et même mes dents parcourent son torse paresseusement, s'approchant dangereusement d'une zone sensible ... mais je finis par remonter, sourire aux lèvres. Ma bouche dévore la sienne avant que je ne murmure contre elle. « Alors, votre curiosité est-elle satisfaite, mon prince ? »
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 02/03/2017
Messages : : 710
Points : : 458
Avatar : : Scott Eastwood.
Autres comptes : : quinn (d.campbell), oswald (c.bennet) & elena (k.mcnamara)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach).
Crédits : : .sassenach (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 27 ans. et mon anniversaire est le : 01 mai. Je suis : anglais et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : étudiant en dernière année de Droit attendant de savoir si j’ai enfin réussi l’examen du barreau. Prince d’Angleterre et de Galles depuis la naissance ce qui n’est pas de tout repos. En dehors des cours je fais partie : du club de boxe et humanitaire. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur West Hollywood. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs belles courbes. et côté coeur je suis : fiancé par obligation. Amoureux fou de la belle Natalia.
. :

I GOTTA FEVER
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. FELT SO GOOD I NEE THERAPY.


I LOVED AND I LOST YOU
WHAT I WANT IS TO STAY HERE WITH YOU AND IMAGINE THE WORLD OUTSIDE DOESN'T EXIST.
OHANA MEANS FAMILY
FAMILY MEANS NOBODY GETS LEFT BEHIND OR FORGOTTEN.


ALWAYS AND FOREVER
I DON'T KNOW, IF YOU NEED SOMEONE TO BITCH TO, OR JUST TO BE- MY PERSON.


I'M SO SICK
DON'T TOUCH THAT FRUIT, KEEP YOUR HANDS CLEAN.

GAME ON BITCHES
KASSIMKASSIM (FB)ARTHURVICTOIRE

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Warren Windsor
« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
- ambitious epsilon

( » ) Ven 30 Juin 2017 - 11:12

kassim & warren

❝ ton joli coeur s'agite dans ce corps qui palpite ❞

Tout ce qui est en train de se produire, je ne sais pas quoi en penser. À vrai dire, j’ai arrêté d’essayer de comprendre en sachant pertinemment que j’aurais tout le lendemain pour retourner ça dans ma tête et me torturer comme je sais si bien le faire. Pour l’instant, je me contente de profiter de l’instant présent. Depuis l’accident avec ma soeur, j’ai compris que je n’ai qu’une vie et qu’il vaut mieux pour moi que j’en profite au maximum. Ca passe clairement par les plaisirs de la chair et j’ai cessé de compter le nombre de conquêtes que j’ai pu avoir. Toujours discret sur mes relations, je compte bien m’assurer que ce qui se passe entre Kassim et moi ce soir reste entre nous tout en me prenant la tête le moins possible. « Je crois que ça peut s'arranger. Eventuellement si tu me fais le petit-déj au lit. » Malgré moi, j’arque un sourcil avant de comprendre qu’il plaisante. Je ne suis pas réellement ce genre de type aux petits soins au point d’apporter de la nourriture le lendemain au lit. Et puis, si je m’en sors, je ne suis pas non plus chef … sans compter que je me connais assez pour savoir ce que ce genre de privilèges arrivera avec le temps qu’importe la relation. « Si tu tiens à faire une intoxication alimentaire … » Répondis-je enfin, sourire taquin aux lèvres. Ma voix est légèrement déformée par l’envie que je sens monter de plus en plus me donnant beaucoup trop chaud. Ma respiration se saccade tant mon coeur s’excite dans ma poitrine et j’ai du mal à contrôler mon impatience alors que nous continuons de discuter, ce qui est la dernière chose dont j’ai envie maintenant.

« Oh, alors comme ça je te rends curieux ? », « Parfaitement ! » Me contentai-je de répondre pour ensuite enlever mon haut. Là, je suis clair comme ça. Non seulement je sais ce que je veux, mais en plus de ça j’aimerais qu’on cesse cette discussion pour passer aux choses sérieuses. « Oui, je pense que là c'est plutôt clair. » Un frisson me parcourt tandis que Kassim me rapproche de lui. Nos lèvres partent de nouveau à la rencontre des unes de autres tandis que je me retrouve coincé entre le mur et lui. Bien qu’habitué à avoir tout le contrôle, à mener la danse, je dois admettre qu’inverser les rôles pour une fois est un soulagement. Je soupire en sentant ses lèvres se promener sur ma peau, empruntant un chemin qui me fait perdre la tête. Mes doigts se perdent dans ses cheveux alors que son visage descend le long de mon torse dans une direction qui me fait oublier de penser correctement. Le souffle court, les abdominaux contractés, une certaine frustration me gagne tandis que ses lèvres capturent à nouveau les miennes. « Alors, votre curiosité est-elle satisfaite, mon prince ? » Le souffle court, je fixe la prunelle de ses yeux le corps complètement en feu. « Absolument pas. » Avouai-je sans cacher ma frustration. Oh je me doute que ça va l’amuser de me voir aussi frustré, aussi insatisfait de ne pas avoir obtenu quelque chose que je désire mais je ne compte pas le laisser s’en sortir. Je le pousse jusqu’à ce que ses mollets cognent contre son lit et je le pousse une dernière fois pour qu’il tombe en arrière. A mon tour sur le lit, je m’attaque à sa gorge, à ses épaules puis à son torse en prenant tout mon temps, en le faisant languir de sorte à réveiller la même frustration que celle que j’ai pu ressentir.
@Kassim Grey-Harzawy
avatar
Date d'inscription : : 03/02/2017
Messages : : 114
Points : : 53
Avatar : : Marlon Teixeira.
Pseudo internet / prénom : : Raine.
Crédits : : sweet disaster. J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 15 Juillet. Je suis : Egypto-Américains et mes origines sont : Américaines, Egyptiennes et Anglaises. En ce moment, je : acteur, actuellement dans la série Leagues et la nouvelle série de Marvel: Young Avengers.. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et les hommes, pas de jaloux et côté coeur je suis : célibataire.
. : WARREN - WARREN (FB) - JAIMIE - HAZEL - DAREIOS -

party monster




LITTLE LOVE
don't you know i'm strong, I could win the world for you for you. don't you ever cry, I would stop breathin'. for you for you. don't worry life is easy.





Kassim Grey-Harzawy
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Jeu 13 Juil 2017 - 17:47
Nos organismes ont été réchauffés par l'alcool. Me sens sont à la fois décuplés et anesthésiés, c'est difficile à décrire. Une certaine lourdeur a pris possession de la pièce. L'air est tellement lourd tout d'un coup que j'ai du mal à respirer. Ma peau est devenue extra sensible et la proximité de son corps est en train de me faire un certain effet. « Si tu tiens à faire une intoxication alimentaire … » répond Warren quand j'évoque en plaisantant la possibilité qu'il me fasse un petit-déjeuner au lit demain matin. J'esquisse un sourire en coin et penche la tête sur le côté. « A ce point ? Serait-il possible qu'on n'apprenne pas aux princes comment cuisiner ? » ai-je fait intrigué. Cela fait quelques jours maintenant qu'on s'est rencontrés et on a passé un certain temps ensemble depuis, souvent avec les autres et parfois tous les deux. Je commence tout juste à apprendre choses sur lui mais il y a beaucoup de choses que j'ignore encore évidemment. De toute façon ce n'est pas vraiment le but de toute cette situation de toute façon. Le but de tout ça, le but de nous deux dans ma chambre ce soir c'est d'oublier le reste du monde et de céder à cette tension qu'il y a entre nous depuis le moment où j'ai posé les yeux sur lui, sur notre plage privée.

Nos voix sont anormalement rauques comme obstruées par quelque chose d'invisible qu'on pourrait appeler envie ou désir. « Parfaitement ! » lance Warren quand je lui demande si je le rends curieux. Ensuite il enlève son haut avant que j'ai pu dire quoique ce soit. Je me mordille la lèvre inférieure et souris légèrement. Moi qui me posais la question de savoir comment il allait gérer tout ça ... peut-être que je l'ai sous-estimé. Même s'il doit se poser des questions, je ne vois aucun doute dans son regard. Ma respiration se coupe au moment où il dévoile son torse mais je me reprends et dis qu'en effet, les choses sont plutôt claires s'il les présente ainsi. Je passe un doigt entre la bordure de son jean et sa peau pour le ramener contre moi. Je goûte à ses lèvres à nouveau, enivré par cette sensation. Je dois lutter pour me rappeler que le monde existe autour de cette chambre et surtout, que nous ne sommes pas seuls. Mais les choses sont lancées entre nous, le temps des mots n'est plus d'actualité. Coincé entre le mur et moi, je m'attarde encore de longues secondes à maltraiter ses lèvres avant de les quitter pour descendre sur la ligne de sa mâchoire, son cou, sa poitrine et ses abdominaux. Je m'attarde par-ci, par-là, savoure le goût de sa peau chaude sur ma langue. Je prends mon temps, soupire en sentant sa main dans mes cheveux. Je finis tout de même par revenir vers son visage, le sourire aux lèvres. Je lui demande si sa curiosité est satisfaite. « Absolument pas. » J'ai à peine le temps de hausser un sourcil qu'il me pousse vers le lit. J'ai du mal à me retenir de sourire en voyant sa frustration. Je me laisse faire, écarte les bras dans ma chute. « Frustré peut-être ? » ai-je murmuré amusé. Je ferme les yeux et me laisse à la merci de ses lèvres alors qu'il prend sa revanche en partant à l'aventure partout sur le haut de mon corps. Ma respiration est saccadée et des vagues de chaleur s'emparent régulièrement de mon corps. Je finis par passer une main dans ses cheveux pour les tirer légèrement et le faire remonter vers mon visage. Je capture à nouveau ces lèvres, ces lèvres qui ont laissé une trainée de flammes sur tout mon torse. Être au-dessus est plus dans mes habitudes mais me retrouver dans l'autre position ne me dérange pas plus que ça. Je l'embrasse, encore et encore en y mettant de plus en plus de puissance alors que nos langues dansent ensemble. Mes mains jusque là posées sur sa poitrine descendent doucement en prenant soin de ne pas quitter sa peau. Elles descendent pour la première fois en dessous de son jeans, s'arrêtent sur ses hanches quelques instants puis, sur ses fesses avant d'avancer prudemment sur la partie sensible de son anatomie. Ouais, alors que mon corps est en feu, j'ai encore assez de lucidité pour y aller en mode tranquille. On a toute la nuit après tout. Je souris contre sa bouche en sentant l'effet que je lui fais. De toute façon s'il faisait la même chose, il se rendrait compte qu'on en est au même point tous les deux. Mes doigts commencent ensuite à déboutonner son antalon pour le débarrasser de cette barrière de tissus inutile et gênante.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 02/03/2017
Messages : : 710
Points : : 458
Avatar : : Scott Eastwood.
Autres comptes : : quinn (d.campbell), oswald (c.bennet) & elena (k.mcnamara)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach).
Crédits : : .sassenach (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 27 ans. et mon anniversaire est le : 01 mai. Je suis : anglais et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : étudiant en dernière année de Droit attendant de savoir si j’ai enfin réussi l’examen du barreau. Prince d’Angleterre et de Galles depuis la naissance ce qui n’est pas de tout repos. En dehors des cours je fais partie : du club de boxe et humanitaire. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur West Hollywood. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs belles courbes. et côté coeur je suis : fiancé par obligation. Amoureux fou de la belle Natalia.
. :

I GOTTA FEVER
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. FELT SO GOOD I NEE THERAPY.


I LOVED AND I LOST YOU
WHAT I WANT IS TO STAY HERE WITH YOU AND IMAGINE THE WORLD OUTSIDE DOESN'T EXIST.
OHANA MEANS FAMILY
FAMILY MEANS NOBODY GETS LEFT BEHIND OR FORGOTTEN.


ALWAYS AND FOREVER
I DON'T KNOW, IF YOU NEED SOMEONE TO BITCH TO, OR JUST TO BE- MY PERSON.


I'M SO SICK
DON'T TOUCH THAT FRUIT, KEEP YOUR HANDS CLEAN.

GAME ON BITCHES
KASSIMKASSIM (FB)ARTHURVICTOIRE

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Warren Windsor
« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
- ambitious epsilon

( » ) Ven 21 Juil 2017 - 20:57
avatar
Date d'inscription : : 03/02/2017
Messages : : 114
Points : : 53
Avatar : : Marlon Teixeira.
Pseudo internet / prénom : : Raine.
Crédits : : sweet disaster. J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 15 Juillet. Je suis : Egypto-Américains et mes origines sont : Américaines, Egyptiennes et Anglaises. En ce moment, je : acteur, actuellement dans la série Leagues et la nouvelle série de Marvel: Young Avengers.. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et les hommes, pas de jaloux et côté coeur je suis : célibataire.
. : WARREN - WARREN (FB) - JAIMIE - HAZEL - DAREIOS -

party monster




LITTLE LOVE
don't you know i'm strong, I could win the world for you for you. don't you ever cry, I would stop breathin'. for you for you. don't worry life is easy.





Kassim Grey-Harzawy
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mar 8 Aoû 2017 - 21:27
SUN GOES DOWN :: Map and time :: Back to the future
❝ ton joli coeur s'agite dans ce corps qui palpite ω warren & kassim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: