AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 ( SAME LOVE ), ft. lexa


 :: UCLA :: Dickson Court :: Tri-Pi House

Lambda
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 16/04/2017 et depuis j'ai posté : 72 messages. J'en suis à : 138 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : nathan niehaus. On peut me connaître sous le nom de : ilusm. (pauline). Pour mon avatar et ma signature je crédite : @flightless bird
J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trente mars. Je suis : suédois et mes origines sont : allemandes et suédoises. En ce moment, je : suis étudiant en droit & employé dans un cinéma. tu peux le croiser au guichet ou à la caisse, lorsque tu veux du popcorn. Si jamais vous me cherchez, j'habite : westwood, avec hazel. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs beaux sourires. et côté coeur je suis : célibataire. il voit sa brune au bout du couloir, l'envie de l'embrasser dès qu'ils sont tout les deux, l'envie de l'enlacer dès qu'il en a l'occasion.
. :

@BALACLAVA
WE ARE THE ONE
akselexa


@BALACLAVA
HOLD ON TO ME 
meadwin


@POLARIZE
WE'LL BE THE ONE
saksel


@POLARIZE
WE WERE THE ONE
akson

_____________

hazel, sixtine, maxon, lexa, maisie, robyn, nora

_____________


fucking hell, you're so beautiful.

Aksel Meadows

Lun 24 Avr 2017 - 8:15 ( SAME LOVE ), ft. lexa

Tu laisses échapper un grand soupir, ne sachant pas quoi faire. Couché sur le lit de Lexa, tu observes le plafond et le bordel qui se trouve dans sa chambre, quelques vêtements t'appartenant et de la nourriture, ayant apporté le petit-déjeuner ce matin. Tu ne travailles pas aujourd'hui, et généralement, lorsque tu ne suis pas tes habitudes, tu ne sais pas quoi faire, perdu, largué. Finalement, tu tiens à ton travail. Il t'aide à garder ce rythme, ce schéma que tu appelles presque parfait. Sans ton travail, ta vie serait ennuyante. Tu n'es pas du genre à sortir chaque jour et t'amuser. Ton côté fou ressort lorsque tu es avec Maisie ou Lexa et heureusement pour toi, tu cohabites avec elle le temps que ton appartement soit remit en place. Ayant été touché par le séisme, tu as du te trouver un endroit où vivre et tu t'es directement tourné vers ta meilleure amie qui t'a accueilli les bras ouverts. Tu es encore chanceux d'avoir Lexa à tes côtés, sans elle, tu squatterais certainement une chambre d'hôtel rentable, seul. Ici, tu avais non seulement un lit confortable, proche du campus, mais tu avais aussi ton amie de toujours proche de toi à chaque moment de la journée, une fois rentrée à la Tri-Pi House. Aujourd'hui, la chambre était vide. Les filles étaient parties, il n'y avait que Lexa et toi, et ça, c'était une très mauvaise idée. De vous laisser tout cet espace et votre imagination libre. Ensembles, vous étiez de vrais enfants, des rêveurs. - LEEEEEXA ? que tu cries, la jeune femme ne faisant plus aucun bruit. - REVIENS-MOOOI. Tu te fais entendre avec une vraie voix de flemmard. Tu es beaucoup trop bien dans ce lit, tellement qu'il te donnerait envie de dormir à tout moment de la journée. Lorsque tu vois sa bouille dépasser l'encadrement de la porte, tu souris à pleine dents. - J'ai faim. Même si tu as mangé la moitié d'une pizza, il y a une heure. Cette envie de manger incontrôlable est dû à l'ennui que tu peux ressentir au fond de toi. - Et je m'ennuie. C'est un sacrilège. Parce qu'en sa compagnie, il est impossible que tu t'ennuies. Tu t'en es rendue compte dès que tu la rencontrée, en Suède. Lors de vos premiers jeux d'enfants. - Ce n'est pas envisageable, tu t'en rends bien compte ? Tu rigoles légèrement en lui lançant un coussin à la figure, déclarant ouvertement une troisième guerre mondiale dans sa propre chambre. Il te faut vraiment une distraction, tu retournes en enfance, comme quand tu avais cinq ans. Tu veux que la princesse se venge, qu'elle vienne te sauter dessus et même t'étouffer avec un autre coussin. Histoire de rire un peu, de vous amuser comme des gosses. - Fais attention à ne pas te casser un ongle. Ce serait désolant. Que tu lui lances avec un sourire complice. Après tout cela, tu demandes comment elle fait pour ne pas te détester et te supporter. C'est humainement impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Tri-Pi
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 03/02/2016 et depuis j'ai posté : 2208 messages. J'en suis à : 148 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : holland flawless roden. Sur le forum je suis aussi : aucun, aspen me suffit amplement. On peut me connaître sous le nom de : Clem (ENYO.) Pour mon avatar et ma signature je crédite : Skairipa (avatar)
J'ai : 24 ans. et mon anniversaire est le : 28 décembre 1993. Je suis : américano-suédoise. et mes origines sont : américaines du côté maternel et suédoises du côté paternel. En ce moment, je : suis étudiante en sixième année de psychologie. En dehors des cours je fais partie : du club de boxe. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appartement en colocation avec indiana et pepper. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et les femmes. et côté coeur je suis : fiancé à warren windsor pour le meilleur et pour le pire.
. :

Histoire:
 


Caractère:
 

Lexa B-Nordenskjöld
En ligne

Dim 7 Mai 2017 - 13:43 Re: ( SAME LOVE ), ft. lexa

T'as l'esprit ailleurs. Tu sembles être déconnectée. Sans même t'en rendre compte. Tes pensées vagabondent. Elles voyagent. Elles dérivent. Tu te laisses porter par ce flot de réflexions, sans trop savoir où cela risque de t'emmener. Pensant sans arrêt à ce qui s'est passé avec James. Ce baiser fougueux, langoureux que vous avez échangé dans la piscine. Tu n'arrives pas à te l'ôter de la tête. Bordel. Tu t'agites dans ton sommeil. Changeant sans cesse ta position. Les draps se collant à ta peau. L'atmosphère devenue oppressante, pesante. Chaleur étouffante qui t'empêche de te détendre dans les bras de Morphée. T'as pas sommeil. Tu tournes ta tête vers celui qui occupe l'autre moitié de ton lit. Aksel. Tu laisses échapper un tendre sourire tandis que ton regard se pose sur lui. Profondément endormi. Tu te laisses attendrir par son visage serein. Dormant presque comme un bébé. Faut dire qu'il en avait véritablement bavé ces derniers mots. T'avais été étonnée d'apprendre que son appartement avait été touché par le récent séisme. Complètement détruit. Dévasté. Aksel, il t'avait demandé de l'héberger le temps que les travaux se terminent. Tu te rappelles l'avoir pris dans tes bras. Lui caressant tendrement ses cheveux. Il n'avait même pas besoin de te réclamer quoi que ce soit. Il était évident qu'il était le bienvenu dans ton appartement. Logement que tu partagais avec Pepper et Indiana. Mais t'étais convaincue qu'elles n'y verraient aucun inconvénient. Surtout s'il leur était permis d'admirer le beau fessier d'Aksel tous les matins en sortant de la douche. Tu reposes ta tête contre l'oreiller. Poussant un long soupir d'agacement. Tu ne sais pas quelle heure il est, mais tu te décolles du lit pour aller prendre une douche. Calmer ces pensées qui tapissent, qui sévissent dans ton esprit. Gestes rapides et organisés. L'eau chaude te calme. Il t'amène progressivement à l'état de paix. T'inspires. T'expires. T'apprécies cette quiétude qui te gagne, qui prend possession de la moindre parcelle de ta peau. Détendue, tu finis par en sortir plus rapidement que d'accoutûme. Tu te sèches, enroules tes cheveux dans la serviette, pour ensuite te diriger vers le canapé du salon. T'allonges tes jambes, la fatigue ayant subitement refait surface. Tu ne te rappelles pas vraiment de la suite. T'as probablement allumé la télévision tout en t'occupant de ta chevelure rousse. Quand tes paupières s'ouvrent à nouveau, t'apperçois la serviette utilisée la veille sur la table basse. T'as finalement réussi à t'endormir. Satisfaite, regoviriée, tu t'empresses de ranger tes affaires avant que le gueux ne se réveille. A moins qu'il le soit déjà. Tu jettes un oeil à ton portable. Pas loin d'être midi. T'es étonnée d'avoir dormir autant. Tu t'apprêtes à te diriger vers la cuisine lorsque la voix de ton meilleur ami résonne dans tout l'appartement. Tu lèves les yeux au ciel. Vraiment aucune gêne celui-là. Heureusement que tes autres colocataires étaient déjà parties. La veille, elles t'avaient prévenu qu'elles avaient une séance de manucure, tôt dans la matinée. Aksel, il hurle une seconde fois. T'ordonnant de revenir vers lui. Tu pousses un soupir. Résignée. Tu t'avances vers ta chambre, réduisant le peu de mètres qui la séparaient du salon. "Ouiiiii homme de ma vie ? Tu as requis ma présence ?" tu lui réponds, éclatant d'un rire cristallin. Et lorsque tu comprends l'objet de ses attentes, tu ne peux t'empêcher de secouer la tête, désabusée. Tu t'avances vers le bord de ton lit, croisant les bras fermement. "Tu gueules mon nom dans tout l'appart juste parce que tu t'as faim? Ma parole, t'es un vrai gamin Meadows ! C'est à la crèche que j'aurais dû t'emmener enfin de compte. Tu as deux jambes, deux bras et quelques neurones. C'est suffisant pour que tu lèves tes fesses pour aller te faire à manger. Et pendant que tu t'y es, prépare moi aussi un plateau. Je suis une princesse après tout" tu rétorques, un sourire amusé barrant tes lèvres. Tu ne le rediras jamais assez mais t'es vraiment heureuse de l'avoir auprès de toi. Littéralement parlant. Ta vie ne semble plus joyeuse, plus égayée depuis qu'il partage ton lieu de vie. Tu n'as pas envie de lui avouer mais t'espères secrètement qu'il restera. T'envisages même plus de vivre sans lui désormais. Inconcevable. Aksel, il ose t'avouer qu'il s'ennuie. En ta présence ? Ben voyons. T'es vexée. Vraiment. Et t'as pas le temps de riposter qu'il te balance un coussin à la figure. Tu le fusilles du regard. "Aksel Meadows, t'as pas envie de vivre aujourd'hui" tu le menaces, tout en sautant sur lui. Littéralement parlant. Tu écrases toute ta personne sur son corps frêle. Riant aux éclats. T'attrapes un coussin au passage et tu le frappes avec. Sans t'arrêter. "ça c'est pour le coup que tu m'as donné tout à l'heure. Et celui-là c'est parce que t'arrêtes pas de te plaindre. Et celui-ci parce que j'en ai envie" t'enchaînes, complètement prise dans l'ambiance. Fatiguée, tu finis par t'arrêter. Reprenant peu à peu ton souffle. Puis tu t'allonges sur ton meilleur ami. Sans aucune gêne."ça fait combien de temps qu'on ne s'est pas amusés comme ça ? Putain ça fait vraiment du bien..."
Revenir en haut Aller en bas
Lambda
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 16/04/2017 et depuis j'ai posté : 72 messages. J'en suis à : 138 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : nathan niehaus. On peut me connaître sous le nom de : ilusm. (pauline). Pour mon avatar et ma signature je crédite : @flightless bird
J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trente mars. Je suis : suédois et mes origines sont : allemandes et suédoises. En ce moment, je : suis étudiant en droit & employé dans un cinéma. tu peux le croiser au guichet ou à la caisse, lorsque tu veux du popcorn. Si jamais vous me cherchez, j'habite : westwood, avec hazel. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs beaux sourires. et côté coeur je suis : célibataire. il voit sa brune au bout du couloir, l'envie de l'embrasser dès qu'ils sont tout les deux, l'envie de l'enlacer dès qu'il en a l'occasion.
. :

@BALACLAVA
WE ARE THE ONE
akselexa


@BALACLAVA
HOLD ON TO ME 
meadwin


@POLARIZE
WE'LL BE THE ONE
saksel


@POLARIZE
WE WERE THE ONE
akson

_____________

hazel, sixtine, maxon, lexa, maisie, robyn, nora

_____________


fucking hell, you're so beautiful.

Aksel Meadows

Mer 7 Juin 2017 - 3:57 Re: ( SAME LOVE ), ft. lexa

Lorsque tu aperçois ta meilleure amie surgir de nulle part, tu ne peux empêcher ce sourire qui nait au coin de tes lèvres. Lexa et sa criniaire de feu, Lexa et son sourire devant lequel tu fonds à chaque fois. Tu aimes la voir sourire, c'est primordial à tes yeux. Une Lexa triste, c'est un Aksel déprimé. Tu as l'air d'un enfant, allongé sur son lit, criant son prénom pour des raisons complètement débiles. Tu as faim, ton ventre réclame. De plus, tu t'ennuies. Il faut te trouver quelque chose à faire. Tu ne peux pas rester là, à ne rien faire. Tu as le besoin de bouger, comme un enfant de cinq ans. - J'ai bien requis ta présence, femme de ma vie. Tu réponds en te redressant légèrement. Lorsque tu lui annonces les raisons pour lesquelles tu as demandé à ce qu'elle se ramène, Lexa se transforme totalement. On aurait vraiment dit qu'elle était la mère prête à engueuler son enfant. Tu fus très peu surpris en voyant ton amie commencée son monologue. Alors, tu l'écoutais patiemment. Lexa parlait beaucoup, Lexa te faisait la morale, Lexa blaguait, Lexa était Lexa et c'est ainsi que tu l'aimais. Terminant le tout par dire qu'elle était une princesse, un rire t'échappa. - Je te voyais bien comme baby-sitter. T'es la seule qui arrive vraiment à me supporter. Tu déclares, un sourire sur les lèvres. - Princesse, princesse... Et moi, que suis-je ? Pff. Je pensais être ton prince. Voilà mon égo blessé, Princesse. Tu lui réponds, blaguant. Impossible de rester sérieux quand tu es aux côtés de ta meilleure amie. Tu deviens quelqu'un d'autre, tu te transformes en un vrai gamin. Lexa fait une grosse erreur en te demandant de cuisiner - C'est limite si tu sais faire des oeufs. Généralement, lorsque c'était ton tour de préparer le dinner à ton appartement, tu commandais quelque chose. Hazel n'avait aucun problème avec cela. De vous deux, c'est la blonde qui était la plus douée. Pas toi. De plus, vous avez habituellement peur que tu mettes le feu à l'appartement. C'est un risque à ne pas prendre. - Je sais pas cuisiner, moi ! On peut commander quelque chose ? En tant que prince et princesse, on devrait être servit et non servir ! Tu avoues, pointant ton crâne avec ton index, comme pour montrer que ce n'est pas vide, là-dedans. Comme quoi, tes neurones sont assez nombreux pour que tu puisses réfléchir de la sorte. Cela dit, vous allez sûrement prendre quelques kilos, si vous continuez de la sorte. Chose dont tu te préoccupes peu, en fin de compte. Les kilos n'égalent pas la nourriture aka. l'amour de ta vie. Amour de ta vie qui se trouve en seconde place, après une conversation avec Lexa, qui a décidé être la première et être la reine de ton coeur. En voyant son regard, tu ne peux t'empêcher de balancer un coussin à la figure de ton amie. Suicidaire ? Non. Gamin jusqu'au bout ? Oui. Seulement, la princesse riposte et vient te frapper à plusieurs reprises avec un coussin, sans pitié. Tu rigoles, sans t'arrêter. Tu es essoufflé, tu ne respires plus. - A l'aaaaaaide ! Tu cries, sachant que personne ne te viendra en aide. Lexa finit par abandonner, sûrement trop fatiguée pour continuer de te taper la tête. Tu es rouge, tu as les joues en feu et le coeur qui bat à cent à l'heure. Tu approuves les mots de ta meilleure amie d'un hochement de tête, reprenant peu à peu ta respiration. - Tu peux me faire à manger, maintenant ? Tu lui demandes à nouveau, juste pour l'énerver. Une petite blague. Tu penses déjà à ce que tu comptes commander. Italien, japonais, chinois ? Trop de choix. Avant qu'elle ne fasse quoi que ce soit - comme t'étouffer pour de vrai avec un de ces coussins, par exemple, tu reprends. - Je rigole, je rigole. Ne me fais pas de mal. Tu dis, avec un air innocent sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas

 ( SAME LOVE ), ft. lexa


 :: UCLA :: Dickson Court :: Tri-Pi House

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: