when i am with you, there's no place i rather be. (lilo)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 576
Points : : 216
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : captain. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Sam 6 Mai 2017 - 1:46
when i am with you, there's no place i rather be.
lilo & stitch

 
Il est pratiquement 20h lorsque je quitte l’université. Mon dernier cours de la journée vient de se terminer et je suis complètement lessivé. J’ai l’impression que ma tête va exploser tant j’ai eu un afflux important d’informations en 10h de cours. Sérieusement, parfois, je me pose des questions sur mon amour pour le droit. Je dois être quelqu’un de sadomasochiste au fond de moi. Ce n’est pas possible d’aimer autant un domaine alors qu’il m’épuise à ce point. Et si seulement ce n’était que ça. En plus d’être fatigué, je crève de faim. Littéralement, et cela, depuis plus d’une heure. Je pourrais manger un hippopotame ou un éléphant si l’une de ces bêtes devait croiser mon chemin. Chose qui serait totalement surréaliste hein, je le conçois, je ne suis pas non plus débile. Du coup, il faut que je me trouve quelque chose de plus évident à manger. J’ai des tonnes de chose à bouffer chez moi, pleins de trucs à faire cuire, mais une énorme flemme de me cuisiner un bon petit plat aussi. Je ne suis vraiment pas sorti de l’auberge.

Et ce n’est qu’après quelques minutes de réflexion que je fais mon choix. Je vais passer à la pizzeria de mon quartier. J’ai bien envie de manger une bonne pizza, il n’y a rien de mieux pour se remettre d’aplomb. De plus, elles sont super bonnes là-bas. Je n’ai jamais eu à me plaindre. Sauf que bon, on ne va pas se mentir. Mangé en tête-à-tête avec soi-même dans un endroit extérieur à son chez-soi, ça fait un peu triste. De ce fait, je prends mon portable et envoie un sms à la première personne qui me vient en tête : Lilo. Je lui demande de me rejoindre à la pizzeria non loin de mon appartement et, la connaissant, elle viendra sans aucun doute possible. Elle a un aussi bon appétit que moi cette demoiselle. Elle ne résiste jamais à l’appel des pizzas et, encore moins lorsque dans mes messages, il y a écrit "c’est moi qui offre". Alors là, elle risque même de piquer un sprint jusqu’au lieu de rendez-vous et y commander des tonnes de plats en plus d'une pizza. Continuant ma petite marche du soir, je finis par arriver au lieu tant aimé au bout d’une vingtaine de minutes. Rien qu’en poussant la porte pour entrer, je sens les bonnes odeurs me chatouiller les narines. Bon sang. Mon ventre se fait entendre, me montrant son impatience. Heureusement, l’endroit n’est pas encore plein et j’arrive à vite trouver une table de libre. Je n’ai plus qu’à attendre l’arrivée de ma meilleure amie maintenant.
Made by Neon Demon


@Lilo Margolis
avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 314
Points : : 213
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid) et Irina la bonasse (K. Bazan)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : GΔINTOOKLEY J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 


Lilo Margolis
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Jeu 18 Mai 2017 - 1:10
Absorbée par un épisode de How I Met Your Mother qu'elle a pourtant déjà vu des centaines de fois et dont elle connait chaque réplique, son attention finit par dériver vers son téléphone portable qui vient de sonner. C'est le prénom de son meilleur ami qui s'affiche devant ses yeux et elle s'empresse alors de lire son message. Il lui propose de venir manger avec lui. Les mots "c'est moi qui offre" mettent fin à toutes ses hésitations. Bien qu'elle n'en avait déjà pas rien qu'en lisant le prénom d'Aaron sur l'écran de son téléphone. Et encore moins une fois après avoir lu le mot "pizza" dans son sms. La qualifier de ventre sur pattes serait encore assez loin de la vérité, alors refuser une invitation pareille est totalement impensable. Puis ça laissera aussi l'occasion à Teo de manger tranquillement ce soir. Il en a peut-être marre de devoir la supporter tout le temps après plusieurs années à vivre seul. En parlant de Teo, elle ne sait même pas où il est d'ailleurs. Il n'est pas encore rentré alors peut-être que lui non plus ne mangera pas là aujourd'hui finalement. En quelques secondes à peine elle enfile ses chaussures, attrape veste, sac, clés, et s'apprête à sortir. Mais elle revient sur ses pas et prend un papier et un stylo pour écrire un mot à Teo, histoire de le prévenir de son absence au cas où il rentrerait dans pas longtemps. "Je te fout la paix pour ce soir, tu vas pouvoir manger tranquillement. A tout à l'heure, ou à demain, bisous. PS : y a plus de chips, j'ai tout mangé, désolée, me vire pas de l'appart, s'il te plait." Elle laisse le papier en évidence et part rejoindre son meilleur ami. La température dehors est agréable et elle aurait aimé pouvoir y aller à pied, sauf que ce n'est pas non plus la porte à côté et que ça lui prendrait des heures, alors elle se dirige vers les transports, croisant les doigts pour qu'à cette heure-ci ils soient un peu moins bondés qu'en journée. Par chance c'est le cas et le trajet lui semble passer assez rapidement. Et quand elle entre dans la pizzeria, son impatience de se goinfrer augmente en flèche. Il ne lui faut que quelques secondes pour repérer Aaron, qui est dos à elle. Une fois derrière lui elle se penche et serre doucement ses bras autour de son cou, collant ses lèvres contre sa joue pour lui faire un bisou, puis va s'asseoir en face. « J'ai faaaim, mon ventre est au bord du décès, elle est où la pizza ? » Les "bonjour" et les "comment ça va" ? Ça n'existe plus quand elle a envie de manger.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 576
Points : : 216
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : captain. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Sam 20 Mai 2017 - 17:31
when i am with you, there's no place i rather be.
lilo & stitch

 
Dos à la porte, j’attends patiemment l’arrivée de Lilo. Bon, de temps en temps, je prends la peine de tourner le buste, ainsi que la tête, pour observer si la demoiselle est arrivée. Oui, je ne suis pas très logique. J’aurai pu choisir la place qui donne vue sur la porte d’entrée, mais non. Je préfère tenter de me provoquer un torticolis à me retourner toutes les 10 secondes. On dira que c’est la fatigue qui me fait prendre de telles décisions. Alors que je m’apprête à jeter un coup d’œil de nouveau vers la porte, je sens une présence dans mon dos et, très vite, des bras viennent entourer mon cou. Il n’existe pas dix mille personnes au monde qui me fait ce genre de petits câlins. Pour tout dire, il n’y en a qu’une. Lilo. Je souris à la sensation de ses lèvres sur ma joue et parviens à poser l’une de mes mains sur ses bras, avant qu’elle ne me lâche pour aller s’asseoir face à moi.

« J'ai faaaim, mon ventre est au bord du décès, elle est où la pizza ? » Je la regarde, tentant de me contenir, mais je ne peux pas. Je ris, amusé par cette fille qui se trouve être ma meilleure amie. Parfois, je me demande si elle en est réellement une, de fille, tant son appétit côtoie celui d’un ogre. Littéralement. Elle n’a jamais de fond et, lorsqu’elle a faim, plus rien ne semble compter. J’aime la bouffe, mais elle, elle dépasse mon statut de ventre sur patte. Et de loin. « Je t’attendais pour commander. On ne sait jamais, si tu veux plus d’une pizza à la fois. » Je me pince les lèvres pour ne pas laisser entrevoir le sourire qui se pointe sur ces dernières. C’est dur, trop dur, d’autant plus quand je vois son joli minois. Elle a ce visage qui m’empêche de faire semblant, je parviens jamais à tenir ne serait-ce que cinq minutes lorsque je lui fais une blague. Alors, un immense sourire finit par apparaître sur mon visage. « Je déconne, bébé ogre. Je t’ai commandé une chèvre - miel, comme t’aimes. » Et je lui lance un clin d’œil. Je sais qu’elle va être heureuse. Autant mon amour pour les pizzas tartiflettes est inconditionnel, autant le sien pour les pizzas chèvre - miel l’est tout autant. On va se péter le bidon. Par contre, je m’attends à ce qu’elle me fasse une remarque sur le "bébé ogre", le genre de surnom que j’aime bien lui donner pour l’embêter. Généralement, j’en change souvent, mais celui-là, il devient de plus en plus récurrent. Il lui va tellement bien aussi, ce n’est pas simple d’en trouver un meilleur.
Made by Neon Demon


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 314
Points : : 213
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid) et Irina la bonasse (K. Bazan)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : GΔINTOOKLEY J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 


Lilo Margolis
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Lun 7 Aoû 2017 - 0:28
« Je t’attendais pour commander. On ne sait jamais, si tu veux plus d’une pizza à la fois. » Le sourire de Lilo disparaît au fur et à mesure qu’Aaron prononce sa phrase, remplacé par une petite moue. Elle fait la fille légèrement fâchée, tiraillée entre bouder parce qu’il se moque d’elle ou bouder parce qu’elle va du coup devoir attendre un peu plus pour manger. Parce que oui, même cinq petites minutes de plus ça a une importance quand Lilo a faim. Cinq minutes de plus à attendre c’est cinq minutes de plus pour Aaron à devoir la supporter pendant qu’elle n’arrête pas de se plaindre. Alors pour lui aussi il vaut mieux que le repas arrive vite. « Je déconne, bébé ogre. Je t’ai commandé une chèvre - miel, comme t’aimes. » Son sourire réapparaît aussitôt, en une fraction de seconde. C’est pour ça qu’elle l’aime autant, parce qu’il la connait par cœur et qu’il sait comment lui faire plaisir. « T’es le meilleur meilleur ami du monde, tu le sais ça ? » Mais elle n’en oublie pas pour autant le surnom dont il l’a affublée. Elle a beau avoir l’habitude de récolter toutes sortes de petits surnoms ridicules avec lui, d’entendre celui-ci de plus en plus souvent, et de savoir qu’il fait ça juste pour l’embêter, ça ne l’empêche pas d’avoir envie de râler chaque fois qu’il y en a un qui sort de sa bouche. « Mais quand même, tu vas voir toi, le bébé ogre c’est toi qu’il va finir par manger si tu continues. Je suis sûre que t’as très bon gout en plus. » Avec une tête aussi mignonne que la sienne, c’est impossible autrement. Plissant les yeux et passant lentement sa langue sur ses lèvres, elle le regarde avec l’air affamé, avant de rire en voyant sa tête. « Bon sinon, comment s’est passée ta journée ? Rien de nouveau à me raconter aujourd’hui ? » A chaque fois qu’elle lui pose cette question elle se dit qu’elle devrait peut-être un jour finir par lui annoncer que la personne chez qui elle vit n’est autre que le frère de son meilleur ami.  Jad étant le meilleur ami d’Aaron et Teo étant le frère de Jad, Aaron connait Teo. C’est d’une logique implacable. Et du coup il finirait surement par le savoir, ce serait mieux qu’elle lui dise elle-même. Elle ne sait même pas vraiment pourquoi elle ne lui a pas encore dit d’ailleurs. Mais peu importe, ce n’est pas le moment pour cette confession, elle préfère l’écouter raconter ses aventures de la journée, même si ce ne sont que des petites choses pas forcément intéressantes. Du Lilo dans toute sa splendeur. Préférer écouter tous les détails de la vie des autres, même les plus insignifiants, plutôt que de parler d’elle.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 576
Points : : 216
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : captain. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Lun 7 Aoû 2017 - 3:15
when i am with you, there's no place i rather be.
lilo & stitch

 
En voyant son visage se décomposait suite à ma petite plaisanterie, je regrette de ne pas être assez fourbe pour prendre mon portable et immortaliser sa petite tête toute triste. Non, je ne suis pas le genre de type à faire ça. Moi, ce que je fais, c’est rire. Doucement, non pas à gorge déployée parce que je suis un mec bien. Je ne veux pas déranger les autres en faisant trop de bruits. Un amour, je sais. Je pourrais continuer à faire durer le supplice, mais non. Ça non plus, ce n’est pas mon genre. Alors je lui dis la vérité et, instantanément, un magnifique sourire reprend domicile sur ses lèvres. Je souris, moi aussi, c’est bien plus fort que moi. « T’es le meilleur meilleur ami du monde, tu le sais ça ? » Mon sourire s’élargit un peu plus. Qu’elle est mignonne cette Lilo. « Je tente d’être à la hauteur de ma meilleure amie, tu vois. C’est pas super facile, mais je m’applique. » Je lui fais un clin d’œil, toujours le même sourire sur les lèvres. « Mais quand même, tu vas voir toi, le bébé ogre c’est toi qu’il va finir par manger si tu continues. Je suis sûre que t’as très bon gout en plus. » Cette fois-ci, j’affiche une mine choquée. Pas seulement à cause de ses paroles, mais aussi à cause de ce qu’elle fait. Elle n’oserait pas me manger, tout de même ? Moi, Aaron, ce doux agneau... Quoi que non, me comparer à un animal n’est pas une très bonne idée en ce moment. « Non mais j’ai pas bon goût moi, même les insectes essaient pas de me bouffer tellement je suis pas comestible. » J’affiche une mine déçu, simulant le désespoir de ne pas me faire attaquer par des insectes alors qu’au fond, j’en suis bien plus qu’heureux. « Bon sinon, comment s’est passée ta journée ? Rien de nouveau à me raconter aujourd’hui ? » Je soupire rien qu’en entendant sa question. « Elle a été longue, j’ai cru ne jamais en voir la fin. » Avant de continuer, je lève la main en voyant l’une des serveuses pour qu’elle vienne prendre la commande des boissons. « Je sors de 6h de droit pénal... 6h... Tu peux m’expliquer ce que je fous en droit, s’il te plaît ? J’ai parfois l’impression d’être suicidaire. » Je laisse un léger rire m’échapper. « Dis-moi que t’as quelque chose de croustillant à me raconter pour me faire oublier ça. »
Made by Neon Demon


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 314
Points : : 213
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid) et Irina la bonasse (K. Bazan)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : GΔINTOOKLEY J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 


Lilo Margolis
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Mar 8 Aoû 2017 - 22:26
« Je tente d’être à la hauteur de ma meilleure amie, tu vois. C’est pas super facile, mais je m’applique. » Elle sourit, rejette ses cheveux en arrière avec un geste de diva, se la jouant Beyoncé pendant quelques secondes. « Je te comprends, c’est vrai que ça doit être dur de réussir à égaler tant de perfection, faut de la motivation. » Un rôle qu’elle ne peut pas garder bien longtemps quand elle voit la tête choquée de son meilleur ami un peu plus tard. A ce moment-là elle ne peut plus s’empêcher de rire. « Non mais j’ai pas bon goût moi, même les insectes essaient pas de me bouffer tellement je suis pas comestible. » Et encore une fois elle rit en voyant sa mine déçue. « Dis pas n’importe quoi, moi je suis sûre que t’as bon gout, je te boufferais tout cru. » Croisant les bras sur la table elle se penche un peu plus vers lui avec un regard qui veut tout dire. « Et d‘ailleurs, quand est-ce que je rencontre une fille qui dira la même chose que moi ? » Et là elle se rend compte de ses paroles. « Bon je le pense pas dans le même sens hein, tu vois ce que je veux dire. » Non pas qu’elle ne trouve pas Aaron séduisant, mais il lui convient très bien en tant que meilleur ami. « Elle a été longue, j’ai cru ne jamais en voir la fin. Je sors de 6h de droit pénal... 6h... Tu peux m’expliquer ce que je fous en droit, s’il te plaît ? J’ai parfois l’impression d’être suicidaire. » « Honnêtement, je crois que tu l’es. Ou alors t’es juste vraiment débile, ce qui serait pas très étonnant non plus. » Elle le regarde en souriant et lui tire la langue. Elle le taquine, mais il n’a que ce qu’il mérite après l’avoir traitée de bébé ogre. « Dis-moi que t’as quelque chose de croustillant à me raconter pour me faire oublier ça. » Les bras toujours croisés sur la table elle en relève un pour poser son menton sur le dos de sa main, puis elle tourne son regard vers la fenêtre pour réfléchir. En ce moment sa vie n’a rien de particulièrement intéressant et elle n’a donc pas grand-chose à lui raconter. Alors elle dit le premier truc qui lui passe par la tête. « Hmmm… je suis allée à la plage cette après-midi, j’avais rien d’autre à faire. J’ai mangé un beignet mais y avait trop de vent et je me suis pris plein de sable. Du coup j’ai trouvé ça croustillant, un peu trop croustillant d’ailleurs. » Parfois, ou plutôt souvent en fait, elle se désespère toute seule avec ses blagues qui ne sont absolument pas drôles. Mais elle n’arrive pas à empêcher les mots de sortir de sa bouche une fois qu’ils sont dans sa tête, ça part tout seul. On lui a déjà dit beaucoup de fois de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler mais ça ne lui est pas rentré dans la tête. Et ça ne rentrera surement jamais d’ailleurs, pour maintenant, il est trop tard.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 576
Points : : 216
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : captain. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Mer 9 Aoû 2017 - 2:23
when i am with you, there's no place i rather be.
lilo & stitch

 
« Je te comprends, c’est vrai que ça doit être dur de réussir à égaler tant de perfection, faut de la motivation. » Ses mots, combinés à son geste de diva, me font rire. Cette Lilo, elle ne changera jamais et, ma foi, tant mieux. C’est comme ça que je l’aime moi. « J’espère quand même ne jamais réussis à égaler ta vantardise hein. » Lui dis-je avec un air taquin sur le visage. Bien évidemment, je plaisante. À mes yeux, ma meilleure amie est parfaite, avec ses qualités et ses défauts. Parce que oui, même ses défauts, ils sont parfaits. Rapidement, mon sourire amusé est vite remplacé par une bouche entrouverte et un visage montrant à quel point elle me choquait. Forcément, elle en rit cette gamine. « Dis pas n’importe quoi, moi je suis sûre que t’as bon gout, je te boufferais tout cru. » Je fronce les sourcils. Ok, encore un peu et je pourrais la prendre pour une cannibale. « Et d‘ailleurs, quand est-ce que je rencontre une fille qui dira la même chose que moi ? » Me demande-t-elle après s’être appuyée sur ses coudes pour se pencher vers moi. On parle toujours de bouffer dans le sens manger ou non là ? « Bon je le pense pas dans le même sens hein, tu vois ce que je veux dire. » Ah bah voilà, c’est plus clair et ça me fait légèrement rire. « Si je te connaissais pas, je me serais déjà enfui, tu sais ? Tu me ferais presque peur, prédateur va. J’espère que tu dragues pas en disant ce genre de chose à un mec. » Je ris un peu plus, avant de reprendre mon sérieux parce que la conversation est un tout petit peu sérieuse quand même. « Promis, le jour où je fais la connaissance de cette fille, je te la présente dans les minutes qui suivent. » Dis-je dans un premier temps, avant de me rectifier : « Ou peut-être, le lendemain, elle m’aura sûrement bouffé tout cru entre-temps. » Un air sournois s’affiche à présent sur mon visage. Cette même bouille qui me fait passer pour un ange, alors que je n’en suis pas totalement un. Disons que je me montre calme en public, c’est bien mieux. « Honnêtement, je crois que tu l’es. Ou alors t’es juste vraiment débile, ce qui serait pas très étonnant non plus. » « Comme je le disais juste avant, j’essaie d’être à la hauteur de ma meilleure amie. » Je réplique direct, toujours aussi sournoisement. Je peux me le permettre avec Lilo, elle me connaît. Elle sait que tout n’est que plaisanterie avec moi. Du moins, je ne lui dirais jamais ce genre de truc sérieusement, c’est une certitude. Je m’appuie ensuite mieux contre la banquette arrière, attendant qu’elle me raconte quelque chose de croustillant. « Hmmm… je suis allée à la plage cette après-midi, j’avais rien d’autre à faire. J’ai mangé un beignet mais y avait trop de vent et je me suis pris plein de sable. Du coup j’ai trouvé ça croustillant, un peu trop croustillant d’ailleurs. » Ouais, bah voilà, je suis servi au niveau croustillant, mais de nouveau, je secoue la tête. « … T’es désespérante Lilo. Tu devrais songer à écrire un livre qui s’intitulerait "les blagues foireuses de Lilo Margolis". Je suis sûr que ça ferait un carton. » J’appuie mes dires en hochant de la tête et en levant mes pouces vers le haut. Succès garanti, je vous dis. Néanmoins, j’ai du mal à garder mon sérieux et je finis par rire de ma connerie.
Made by Neon Demon


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 314
Points : : 213
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid) et Irina la bonasse (K. Bazan)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : GΔINTOOKLEY J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 


Lilo Margolis
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Lun 14 Aoû 2017 - 0:33
« J’espère quand même ne jamais réussir à égaler ta vantardise hein. » Elle ne prend pas un air choqué, non, elle joue juste la fille innocente, qui ne voit pas de quoi il veut parler en disant ça. « Vantardise ? Connais pas ce mot moi, ça veut dire quoi ? » Et c’est finalement en souriant de toutes ses dents qu’elle le regarde. C’est vrai qu’elle peut parfois l’être un peu. Mais seulement un peu alors, elle dit surtout juste la pure et simple vérité. « Si je te connaissais pas, je me serais déjà enfui, tu sais ? Tu me ferais presque peur, prédateur va. J’espère que tu dragues pas en disant ce genre de chose à un mec. » Le mot prédateur lui donne envie de rire mais elle ne le fait pas. Elle préfère arquer un de ses sourcils et regarder son meilleur ami en mimant le lion, sans oublier le "grrrr" qui va avec, avant de répondre. « Et pourquoi pas ? Dire à un mec qu’on a envie de le bouffer et de savoir s’il a bon goût, je suis sûre que c’est un truc qui en affolerait plus d’un. » On parle souvent des filles faciles, mais les mecs faciles existent tout autant. Ces mecs qui ont juste envie de sauter de lit en lit, pas besoin de leur dire grand chose pour réussir à les draguer. « Promis, le jour où je fais la connaissance de cette fille, je te la présente dans les minutes qui suivent. » Elle hoche vivement la tête à l'entente de cette phrase. Elle espère que c’est ce qu’il fera vraiment le jour où ça arrivera. Bon, peut-être pas dans les minutes qui suivent, elle n’en demande quand même pas tant, mais assez rapidement en tout cas. Elle ne veut pas avoir à attendre des semaines et des semaines avant de rencontrer la fille qui fera battre le cœur de son meilleur ami. « Ou peut-être, le lendemain, elle m’aura sûrement bouffé tout cru entre-temps. » Elle éclate de rire, se foutant pas mal des gens qui se retournent pour les regarder. « Si on parle toujours bien de ce à quoi je pense, je savais pas que t'étais le genre de mec à vouloir choper aussi rapidement que ça. » Aaron c’est le mec gentil, tout mignon, qui pense pas qu’à lui, pas du tout le genre connard qui veut juste s’amuser. C’est le mec parfait, le gars que n’importe quelle maman aimerait que sa fille ramène à la maison. « Comme je le disais juste avant, j’essaie d’être à la hauteur de ma meilleure amie. » Ouais quoi que, peut-être pas si parfait, gentil et tout mignon que ça finalement. Une nouvelle fois elle rit, toujours sans se préoccuper des gens qui regardent vers eux. « Je t’emmerde va. » Puis elle lui tire la langue comme une gamine peu contente qu’on se moque d’elle. Ce qu’il continue d’ailleurs de faire quelques minutes plus tard, après qu’elle lui ait raconté sa propre version de "quelque chose de croustillant". « … T’es désespérante Lilo. Tu devrais songer à écrire un livre qui s’intitulerait "les blagues foireuses de Lilo Margolis". Je suis sûr que ça ferait un carton. » Et il se marre en plus. Son humour est juste incompris par la majorité de la population de Los Angeles, c’est tout. Peut-être qu’elle ferait vraiment un carton dans son pays natal, qui sait. « A part le fait que j’appellerai plutôt le livre "Les blagues les plus drôles du monde, par Lilo Margolis", je pense que t’as raison. Je me ferais sûrement un sacré pactole avec ça. Je penserai même à te donner un petit pourcentage pour m’avoir donné cette idée, t’en fais pas. »
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 576
Points : : 216
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : captain. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Lun 14 Aoû 2017 - 3:34
when i am with you, there's no place i rather be.
lilo & stitch

 
« Vantardise ? Connais pas ce mot moi, ça veut dire quoi ? » Me demande-t-elle, jouant parfaitement la fille outrée. Ou presque, puisque je réussis à voir que c’est totalement faux. En même temps, je la connais la Margolis. Son immense sourire me prouve que j’ai eu raison de douter. « T’es vraiment irrécupérable comme fille, c’est d’une tristesse. » Dis-je en secouant négativement la tête. Et je ne suis pas au bout du compte, car dans les minutes qui suivent, elle se retrouve à mimer un lion en faisant un joli petit "grrr". Complètement fêlée cette fille, il lui manque vraiment une case. Mais il faut croire que j’aime bien ça, hein. « Et pourquoi pas ? Dire à un mec qu’on a envie de le bouffer et de savoir s’il a bon goût, je suis sûre que c’est un truc qui en affolerait plus d’un. » Je fronce légèrement les sourcils, intrigué d’un coup par ce sujet. « Parce que tu l’as déjà fait toi ? Dire ce genre de chose à un mec ? » Bah quoi ? Je suis un mec de nature curieuse moi. Et puis, il s’agit de ma meilleure amie, ça m’intéresse de savoir ce qu’elle peut dire, faire ou quoi que ce soit d’autres. Bien évidemment, je lui dis ensuite que je ne manquerais pas de lui présenter la fille qui me fera succomber le jour où ça arrivera. Cependant, j’ai le malheur d’ajouter quelque chose à connotation sexuelle et elle semble l’avoir compris puisqu’elle éclate de rire, faisant retourner les autres clients présents vers nous. Bon dieu. « Si on parle toujours bien de ce à quoi je pense, je savais pas que t'étais le genre de mec à vouloir choper aussi rapidement que ça. » Dit-elle après avoir ri comme une idiote. « Parce que tu parlais pas de réellement me bouffer ? » Demandais-je en jouant à l’innocent. Sauf qu’elle me connaît Lilo, je suis bien loin d’être un pauvre petit garçon innocent. « Tu sais, je reste un homme. Parfois, j’ai des besoins que je me dois d’atténuer. » Un air amusé se pointe sur mon visage. C’est tellement étrange de sortir ce genre de chose à ma meilleure amie, mais bon, elle semble l’oublier parfois. Par contre, elle ne semble pas oublier les insultes et tout ce qui tourne autour. « Je t’emmerde va. » Qu’elle me sort après une nouvelle taquinerie de ma part. Une fois de plus, elle se fait remarquer la gamine et moi, ça me fait rire. « Moi aussi, je t’aime énormément, Lilo. » Une fois fini, je lui envoie un baiser volant. Un bisou main comme on dit au plus petits. Néanmoins, sa petite moue boudeuse ne peut me dissuader de mon activité favorite en sa compagnie. Alors, je continue mes taquineries en m’attaquant cette fois-ci à ses blagues. « A part le fait que j’appellerai plutôt le livre "Les blagues les plus drôles du monde, par Lilo Margolis", je pense que t’as raison. Je me ferais sûrement un sacré pactole avec ça. Je penserai même à te donner un petit pourcentage pour m’avoir donné cette idée, t’en fais pas. » Je ris, une fois de plus. Qu’est-ce qu’elle est drôle cette fille. En fait, il n’y a que ses blagues qui ne sont pas drôles, c’est bête. « T’es si gentille comme meilleure amie, j’en ai de la chance. » Je souris, amusé encore par ses paroles. « Mais rêve pas, ça marchera pas. Tes blagues sont nulles. Désolée de te vexer, mais c’est pour ton bien, tu sais ? »
Made by Neon Demon


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 314
Points : : 213
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid) et Irina la bonasse (K. Bazan)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : GΔINTOOKLEY J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 


Lilo Margolis
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Dim 3 Sep 2017 - 22:26
« T’es vraiment irrécupérable comme fille, c’est d’une tristesse. » Cette fois c’est une expression réellement choquée qui apparait sur son visage. Bien sûr elle ne le prend pas mal, ce n’est pas le genre de phrase qui lui ferait faire la gueule, parce qu’elle sait qu’il dit juste ça pour l’embêter, mais elle ne retient pas pour autant son expression, certes un peu exagérée. Puis ça transforme ensuite en petite moue triste quelques secondes plus tard. « Bah oui, triste je le suis ça c’est sûr, t’es tellement pas gentil avec moi. » Elle le regarde la tête légèrement baissée, en prenant un air triste et désespéré pour essayer de le faire culpabiliser un peu. Elle n’est pas certaine que ça marche vraiment, mais ça ne lui coûte rien d’essayer. Quelques minutes plus tard elle se retrouve à imiter un lion et puis la conversation se dirige vers des allusions sexuelles. « Parce que tu l’as déjà fait toi ? Dire ce genre de chose à un mec ? » Elle lève un peu les yeux pour réfléchir sérieusement à la question. C’est peut-être quelque chose qu’elle aurait pu dire, avec un peu trop d’alcool dans le sang, mais cette histoire de bouffer pour goûter, elle ne croit pas que ce soit déjà arrivé un jour. « J’ai surement déjà dû dire des trucs bizarres, mais ça non, jamais. Peut-être que je pourrais essayer, pour voir si ça marche vraiment. » Mener l’expérience pourrait peut-être s’avérer intéressant après tout. Ça ne l’engagerait à rien de tester la technique, savoir si c’est à approuver ou non. Enfin, lorsqu’on recherche juste un gars de passage du moins. « Parce que tu parlais pas de réellement me bouffer ? » Elle rit encore en l’entendant poser cette question, en partie parce qu’elle sait très bien qu’il avait compris et qu’il ne la pose pas sérieusement. « Toi si, je te boufferais pas autrement que réellement te bouffer. » Il n’y avait jamais rien eu d’ambigu entre les meilleurs amis, et ça continuerait surement toujours comme ça. Entre eux c’est juste une évidence, il compte plus que tout à ses yeux, son amitié compte plus que tout, c’est aussi simple que ça, rien de plus. « Tu sais, je reste un homme. Parfois, j’ai des besoins que je me dois d’atténuer. » Avec sa petite tête toute mignonne de bébé, c’est vrai que ce n’est pas toujours ce qui lui vient à l’esprit, mais elle sait très bien que derrière cette bouille se cache bien autre chose qu’un ange. « Si c’était pas le cas, je te trouverais vraiment étrange. » Elle a déjà entendu parler de gens qui ne sont pas intéressés par le sexe, ou qui n’aiment pas particulièrement ça, et elle n’arrive vraiment toujours pas à comprendre comment ça peut être possible. Et alors qu’il se moque encore une fois d’elle, elle l’insulte avant de lui tirer la langue. « Moi aussi, je t’aime énormément, Lilo. » A la fin de sa phrase il lui envoie un bisou et elle fait comme si elle attrapait ce bisou avec sa main, puis elle vient l’écraser avec son autre main tout en fronçant le nez et en tirant une deuxième fois la langue. « T’es si gentille comme meilleure amie, j’en ai de la chance. Mais rêve pas, ça marchera pas. Tes blagues sont nulles. Désolée de te vexer, mais c’est pour ton bien, tu sais ? » L’expression choquée puis triste fait son retour. « Il aurait fallu y penser avant et ne pas le dire si tu voulais pas me vexer, j’ai le cœur brisé maintenant. » Elle pose sa main sur son cœur en fermant les yeux, comme une personne qui viendrait d’être très affectée par ce qu’on lui dit. « Et qu’est-ce que je vais faire de ma vie moi si je peux pas écrire ce livre ? » Une phrase qu’elle dit sur le ton de la plaisanterie mais qui contient une part de vérité. Certes elle n’avait aucunement l’intention d’écrire un livre de blagues, mais la partie sur ce qu’elle va faire de sa vie, elle se pose de plus en plus la question en ce moment, trouver rien qu'un petit boulot n'est pas aussi facile qu'elle l'aimerait.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 576
Points : : 216
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : captain. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Jeu 21 Sep 2017 - 2:31
when i am with you, there's no place i rather be.
lilo & stitch

 
« Bah oui, triste je le suis ça c’est sûr, t’es tellement pas gentil avec moi. » Qu’elle me dit après avoir affiché une mine choquée, puis triste. Je secoue doucement la tête, désespéré par son goût pour la comédie et le drama, même si au final ça m’amuse. « Qui aime bien, châtie bien. Et comme moi, je t’aime plus qu’énormément, bah... voilà quoi. » Lui dis-je donc avec un immense sourire sur les lèvres. Bon, ce n’est pas un mensonge. Cette fille, je l’aime autant que j’aime ma famille. À mes yeux, elle en fait même partit, elle est devenue indispensable à mon bonheur. Du coup, la taquiner, c’est quelque chose que j’aime faire. Tout comme parler de tout et n’importe quoi, même de trucs à caractères sexuels, ce qu’on fait à l’instant présent. Je la vois réfléchir à la question que je viens de lui poser, avant de lâcher : « J’ai surement déjà dû dire des trucs bizarres, mais ça non, jamais. Peut-être que je pourrais essayer, pour voir si ça marche vraiment. » Je ne peux m’empêcher de lâcher un léger rire, finissant par lui dire : « Vas-y, fais l’essai. Tu me diras si ça a fonctionné, sans me dire à qui tu l’as fait, hein. J’ai pas tellement envie de savoir qui passe dans ton lit. » J’ai beau avoir envie de connaître les résultats de son expérience, je n’ai pourtant pas le désir de savoir avec qui elle fait des galipettes. Je sais qu’elle en fait, je ne suis pas stupide, mais ça s’arrête là. Je ne m’intéresse qu’à ses relations sérieuses. Celles juste pour du cul, je ne préfère même pas le savoir. Par la suite, je lui pose à nouveau une question, une qui la fait rire. « Toi si, je te boufferais pas autrement que réellement te bouffer. » À mon tour, je ris. « C’est ce que je me disais aussi. Le contraire m’aurait étonné. Et sûrement effrayé un peu. » Un air amusé prend place sur mon visage. Ok, je ne serai peut-être pas effrayé, mais gêné sans aucun doute. Lilo, c’est ma meilleure amie. Elle est très jolie, je ne dirai pas le contraire, mais je n’ai jamais envisagé rien de plus qu’une amitié entre elle moi. On est fusionnels et c’est bien mieux que toute relation charnelle. « Si c’était pas le cas, je te trouverais vraiment étrange. » Me répond-elle suite à ma petite remarque sur mes activités sexuelles et je souris. Néanmoins, je prends ensuite un air songeur. « Pourtant, il y a des gens qui ne sont pas portés sur le sexe. » C’est vrai, il existe des personnes dans ce monde qui n’aiment pas ça ou qui n’ont jamais testés. Des gens qui ne connaissent pas les bonnes choses de la vie, il faut croire. Comme je me moque ensuite d’elle, elle réceptionne mon bisou volant et l’écrase. J’ouvre la bouche, choqué par ce geste. « Mon cœur est dans le même état que ce bisou, écrasé par tant de cruauté. » Je me la joue acteur de série dramatique et j’ose me dire que je le fais à la perfection. Je me mets à la taquiner de nouveau et elle prend une mine choquée, à nouveau. « Il aurait fallu y penser avant et ne pas le dire si tu voulais pas me vexer, j’ai le cœur brisé maintenant. Et qu’est-ce que je vais faire de ma vie moi si je peux pas écrire ce livre ? » Un léger rire s’échappe encore d’entre mes lèvres. « Bah je sais pas… peut-être journaliste, tiens. » Répondis-je en haussant les épaules, faisant référence à ses études. Toutefois, je finis par ajouter : « En vérité, peu importe ce que tu feras Lilo, tu le feras parfaitement. »
Made by Neon Demon


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 314
Points : : 213
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid) et Irina la bonasse (K. Bazan)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : GΔINTOOKLEY J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 


Lilo Margolis
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Sam 14 Oct 2017 - 18:59
« Qui aime bien, châtie bien. Et comme moi, je t’aime plus qu’énormément, bah... voilà quoi. » Sourcil arqué, elle secoue la tête de droite à gauche suite à cette expression typique que tout le monde sort dans ce genre de moments. « Mouais, elle est naze ton excuse, mais je m’en contenterai. » Elle devra de toute façon puisque la conversation se tourne vers un sujet bien différent, et il rit quand elle dit qu’elle pourrait essayer cette technique de drague bizarre. « Vas-y, fais l’essai. Tu me diras si ça a fonctionné, sans me dire à qui tu l’as fait, hein. J’ai pas tellement envie de savoir qui passe dans ton lit. » Elle rit à sa remarque, elle peut comprendre qu’il n’ait pas envie de savoir. « Je te dirai ça, si c’est concluant tu pourras faire l’essai à ton tour. Mais moi je veux savoir qui passe dans ton lit, il faut que je surveille qu’il y ait pas de mauvaises filles qui passent par là. » Attrapant son couteau posé sur la table, elle le pointe vers Aaron tout en plissant les yeux, d’un air menaçant assez peu crédible. Même si ce qu’elle dit n’est pas non plus totalement faux. Elle aime savoir qui son meilleur ami ramène, elle ne veut que des filles biens pour lui, alors elle aime surveiller. Même s’il lui disait de ne pas le faire elle continuerait quand même de loin, ce serait plus fort qu’elle. « C’est ce que je me disais aussi. Le contraire m’aurait étonné. Et sûrement effrayé un peu. » Ses sourcils se froncent en entendant sa dernière phrase. « Effrayé. Dis que je fais peur aussi pendant que t’y es. » Elle ouvre la bouche pour prendre un air outré, même si, pour la énième fois depuis qu’elle est arrivée, ce n’est que de la comédie. « Pourtant, il y a des gens qui ne sont pas portés sur le sexe. » Cette fois c’est de bas en haut qu’elle secoue la tête, il dit vrai. « C’est des aliens ces gens-là, je vois pas d’autre explication. » Sérieusement, elle n’en voit pas d’autre. « Mon cœur est dans le même état que ce bisou, écrasé par tant de cruauté. » Ça la fait rire, parce qu’elle sait qu’il n’est pas sérieux, et elle lui tire la langue, encore une fois, en guise de seule réponse, avant qu’ils finissent par parler de ce qu’elle fera plus tard. « Bah je sais pas… peut-être journaliste, tiens. » Il hausse les épaules. En effet, ce serait une suite plutôt logique. « En vérité, peu importe ce que tu feras Lilo, tu le feras parfaitement. » Elle lui sourit, elle est touchée par ces paroles, mais elle n’a pas le temps de lui répondre quoi que ce soit puisque, du coin de l’œil, elle aperçoit le serveur qui vient enfin leur apporter leurs pizzas. D’un geste brusque elle pose ses mains à plat sur la table et se tourne vers lui. « PIZZA ! » Elle a surement dû parler un peu trop fort étant donné les gens qui se tournent vers eux et le serveur qui sursaute, manquant presque de faire tomber les assiettes dans ses mains. Il réussit cependant à les garder en équilibre et vient les poser sur la table. « Mon dieu, j’ai failli tuer notre nourriture. » Elle pose ses deux mains sur ses joues, l’air horrifié, mais ça ne dure pas longtemps puisqu’une seconde à peine plus tard elle se jette littéralement sur sa pizza, s’empressant d’en enfourner un bout dans sa bouche. Et c’est la bouche pleine qu’elle parle ensuite, ce serait quand même malpoli de ne pas dire bon appétit. « Bon appétit Ronron d’amour. »
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: Central :: Westwood :: California Pizza Kitchen
when i am with you, there's no place i rather be. (lilo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: