AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight. (félix)


 :: Los Angeles :: San Fernando Valley :: Los Feliz

Tri-Pi
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 07/05/2017 et depuis j'ai posté : 130 messages. J'en suis à : 1089 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : alexis ren. Sur le forum je suis aussi : reios, l'apollon grec et milo, le geek sexy. On peut me connaître sous le nom de : karen. Pour mon avatar et ma signature je crédite : maimihina. (avatar)
J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : américaines, également. En ce moment, je : suis étudiante le jour et escort le soir, une activité que je tiens à garder secrète. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire et étant donné mon "travail", je compte bien le rester.
. :
« run for your life, my love, run and you don't give up. it's all that you are, all that you want, i will be close behind. run for your life. »


there's something about you.
« when you walked into the room just then it's like the sun came out. i'm an atom in a sea of nothing looking for another to combine. maybe we could be the start of something. be together at the start of time. »

× × ×

AARON + FÉLIX + OLYMPIADES 2 + JAD


never forget you:
 

Maxyne Hill

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

Mar 6 Juin 2017 - 13:27 and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight. (félix)

and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight.
félix + maxyne

 
Los Feliz. Il y a encore quelques temps, Maxyne ne fréquentait que rarement ce quartier de Los Angeles. Pour cause, il s'agit d'un des coins les plus huppés de la ville. Les prix des logements font perdre l'équilibre et les habitants, pour la plupart, sont tous aussi détestables les un que les autres. A croire qu'avoir du pognon, ça permet de considérer la classe moyenne comme un sous peuple. Maxyne n'aime pas ce genre de comportements, ça la répugne. Alors, elle évite ce quartier autant que possible. Puis, il faut dire qu'elle n'a que peu d'occasions de s'y rendre. La plupart de son entourage vit sur le campus ou bien, dans des quartiers plus abordables tel que Westwood. Après tout, c'est une étudiante. La majorité de ses amis et connaissances le sont aussi. Du coup, elle passe les trois-quart de son temps à l'université et ses alentours. Elle y passerait même la totalité si elle n'avait pas trouvé ce "travail" à côté de ses études qui lui permet justement de financier celles-ci.
Escort girl. Ce n'est pas un métier qui fait rêver. En tout cas, Maxyne, ça ne la fait pas rêver. Jamais elle n'aurait imaginé en arrivant là, à se vendre comme de la viande. Cependant, lorsqu'on vient d'une famille modeste et que toutes les banques nous refusent un prêt étudiant, on est contraint d'envisager des options qui ne nous auraient jamais traversé l'esprit auparavant. C'est comme ça que tout à commencer pour Maxyne. Elle s'est vue proposer ce travail et même si sa première réaction fut un "non" franc et massif, elle a fini par changer d'avis. Alors, bien sûr qu'elle a honte, parfois elle a même du mal à regarder son reflet dans le miroir mais c'est ça ou rien. La gamine refuse de passer le reste de sa vie comme elle a passé le début, coincée à cinq dans un appartement de deux chambres, ne parvenant pas à boucler les fins de mois et bouffant des pâtes deux repas sur trois. Non. La jolie blonde a d'autres ambitions. Elle est intelligente, Maxyne, trop même parfois et par conséquent, elle refuse de jeter l'éponge, d'abandonner alors qu'elle se sent capable de grandes choses. Ce métier n'est certes pas glorieux mais au moins, elle ne doit rien à personne. Enfin, si, seulement à ses grands-parents maternels.
Aujourd'hui, Los Félix, elle y passe environ un week-end sur deux parce qu'elle a soit une soirée de lancement soit un cocktail dînatoire ou alors, une connerie du genre à laquelle elle préférerait ne pas mettre les pieds. En ce vendredi, il s'agit d'un cocktail dînatoire organisé par Félix Oward, l'un de ses clients les plus réguliers depuis deux mois, depuis qu'elle a commencé ce métier. Ce beau trentenaire, elle aurait certainement pu craquer pour lui et ça, malgré la différence d'âge, si elle ne l'aurait pas rencontré dans de telles conditions. Pour cause, c'est totalement son style. Grand mais pas trop, svelte, la petite barbe qui passe bien et surtout, un regard perçant. Elle ne va pas mentir Maxyne, il est très attirant mais elle a ses règles, des règles auxquelles elle tient. Alors, il est hors de question qu'elle cède.
Un sac de sport sur l'épaule contenant tout ce dont elle a besoin pour se préparer, elle sonne chez Félix Oward. Celui-ci sait qu'elle est étudiante, qu'elle partage une maison avec pelletée de filles et que donc, il n'est pas chose aisée pour elle de se préparer pour une soirée en grande pompe sans éveiller les soupçons. Alors, il l'autorise à se préparer chez lui dans l'une des nombreuses chambres d'invités qu'il possède. La porte s'ouvre et elle est surprise de voir que c'est directement le trentenaire qui vient l'accueillir et non pas l'un de ses employés. « Bonjour, Félix. » Son ton est calme, presque trop, trop professionnel aussi bien qu'il ait réussi à ce qu'elle l'appelle par son prénom chose qu'elle refuse pourtant de faire avec la majorité de ses clients.
Made by Neon Demon

@Félix Oward
Revenir en haut Aller en bas
Citizens
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 28/05/2017 et depuis j'ai posté : 28 messages. J'en suis à : 116 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : luke grimes. On peut me connaître sous le nom de : dreams' paradise. Pour mon avatar et ma signature je crédite : .gasoline (avatar).
J'ai : trente ans, et mon anniversaire est le : seize juin. Je suis : américain et mes origines sont : américaines En ce moment, je : suis le PDG de ma propre chaîne hôtelière. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : célibataire.
Félix Oward

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

Lun 12 Juin 2017 - 20:43 Re: and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight. (félix)

and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight

{ maxyne hill - félix oward }
Pour ne pas changer mes bonnes vieilles habitudes j'avais passé la journée à m'occuper de mes affaires. A réfléchir à comment continuer de les faire fluctuer, et par conséquent réfléchir où je pourrais essayer d'implanter un nouvel hôtel. Je n'avais pas chaumé depuis que mon père m'a pleinement laissé les rennes de l'entreprise, j'avais réussi à importer notre chaîne un peu partout en Europe. Mon dernier bébé avait été construit à Paris, et en vue des chiffres j'avais fais le bon choix, les réservations avaient décollés et ça ne s'arrêtait pas. Quoi qu'il en soit, peu importe où se trouvaient les hôtels de la chaîne les chiffres étaient bons, je m'en étais une nouvelle fois assuré en y jetant un oeil dans la journée. C'était une chose que je surveillais chaque jour, je prenais soin de vérifier que les affaires étaient bonnes, afin de pouvoir rapidement intervenir en cas de besoin. Il m'arrivait même de me rendre à l'improviste dans mes hôtels afin de vérifier que le personnel faisait bien son boulot. Je me souvenais encore avoir détesté mon père quand il m'avait forcé à suivre ses pas, mais aujourd'hui je n'allais pas m'en plaindre, j'avais réussi. Certes j'avais pris sa place, mais j'avais tout de même réussi à rendre la marque populaire à travers le monde.
Seulement il y avait bien une chose qui me déplaisait dans ce milieu, les soirées mondaines. Aussi loin que je puisse me souvenir j'avais toujours été quelqu'un de solitaire. Et même avec mes amis je n'aime pas particulièrement parler ou me confier. Mais je n'avais pas réellement d'autres choix que de m'y rendre. Si au début m'y rendre seul ne me dérangeait pas plus que ça, après tout cela me permettait également de pouvoir m'isoler, et parfois même réussir à m'éclipser avant la fin de la soirée. Il y a bien une chose que j'avais été forcé d'admettre, me rendre à chaque fois seul ne me faisait pas réellement une bonne publicité. Voilà pourquoi, et ça même si je n'y avais jamais vraiment pensé, j'avais fini par faire appel à un service. Pourquoi? Parce que en passant tout mon temps au travail, et en ajoutant à ça mon côté solitaire ce n'était vraiment évident pour trouver quelqu'un.
Ce soir, Maxyne devait justement venir me rejoindre chez moi, pour une soirée, un cocktail dinatoire que j'organisais chez moi. J'avais rencontré la jeune femme il y a deux mois, par le biais du service d'escort, et depuis j'avais toujours pris soin de demander après elle. Il faut dire que c'est une très belle jeune femme, et en plus de ça, il ne s'agit pas que d'un physique, mais elle a aussi un cerveau. Et c'est ce qui me plaît le plus chez elle. Il m'arrivait même de faire appel à elle, sans réellement avoir besoin de ses services. Seulement ce n'était pas toujours évident, elle tenait à laisser des barrières entre nous, je me souvenais avoir bataillé longuement avec elle pour qu'elle accepte enfin de m'appeler par mon prénom. Vérifiant avec mes employés que tout était en ordre pour la soirée, la sonnette s'était faite entendre. « Je m'en occupe. » dis-je alors tout en me dirigeant vers l'entrée, sachant déjà qu'il s'agirait de la jeune femme. Elle venait toujours en avance, afin de pouvoir se préparer ici. S'il y a bien chose que j'avais compris dès notre rencontre, c'est que les jeunes femmes de sa sororité avec qui elle vivait n'étaient pas au courant de son emploi, et que par conséquent elle ne pouvait pas réellement se préparer pour ce type de soirée. « Bonjour, Félix. » un léger sourire s'était glissé sur mes lèvres découvrant la demoiselle, ainsi qu'à son petit air surpris, sans doute dû à  ma présence de l'autre côté de la porte. Je m'étais donc rapidement décalé afin de la laisser entrer. « Bonjour Maxyne, je t'en prie entre. » répondis-je doucement, refermant la porte derrière elle. « Tu veux peut-être boire quelque chose avant de te changer? » repris-je ensuite, je n'étais pour ma part pas encore prêt, étant encore vêtu d'un jean et d'une chemise, il faudrait que j'aille enfiler un costume avant que mes invités n'arrivent.
Revenir en haut Aller en bas
Tri-Pi
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 07/05/2017 et depuis j'ai posté : 130 messages. J'en suis à : 1089 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : alexis ren. Sur le forum je suis aussi : reios, l'apollon grec et milo, le geek sexy. On peut me connaître sous le nom de : karen. Pour mon avatar et ma signature je crédite : maimihina. (avatar)
J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : américaines, également. En ce moment, je : suis étudiante le jour et escort le soir, une activité que je tiens à garder secrète. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire et étant donné mon "travail", je compte bien le rester.
. :
« run for your life, my love, run and you don't give up. it's all that you are, all that you want, i will be close behind. run for your life. »


there's something about you.
« when you walked into the room just then it's like the sun came out. i'm an atom in a sea of nothing looking for another to combine. maybe we could be the start of something. be together at the start of time. »

× × ×

AARON + FÉLIX + OLYMPIADES 2 + JAD


never forget you:
 

Maxyne Hill

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

Lun 3 Juil 2017 - 21:57 Re: and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight. (félix)

and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight.
félix + maxyne

 
Elle n'aime pas ça, Maxyne, se préparer chez ses clients. Cependant, elle aimerait encore moins éveiller le doute chez ses sœurs Tri-Pi. Une est au courant et aux yeux de Maxyne, c'est déjà une de trop. Lorsqu'elle a commencé ce "travail", deux mois auparavant, elle s'est jugée d'être discrète et d'éviter tous coins où une personne de son entourage serait susceptible de se trouver. C'est ce qu'elle fait, environ un week-end sur deux mais ça n'a pas été suffisant. Hazel l'a vu, dans ce bar trop chic pour qu'elle ait pu lui donner une raison valable de sa présence dans les lieux. Alors, elle a été obligée de lui avouer la vérité et elle a détesté ça. Mentir à ses proches, elle en a toujours eu horreur même la moindre petite chose insignifiante. Cependant, sa "profession", elle tient à ce que cela reste secret. Hazel ne dira rien, elle le sait mais c'est déjà une personne de trop avec laquelle elle ne sait plus comment se comporter. Elle n'aime pas ça. Avoir l'impression de marcher sur des œufs et encore moins, décevoir. Hazel a sûrement été déçue. Qui pourrait bien imaginer Maxyne, se vendant pour de l'argent ? Personne. Maxyne, c'est l'étudiante qui bosse trop, qui ne fait pas trop d'écarts, qui s'en tient à sa ligne de conduite même si elle n'est pas la dernière pour faire la fête. Cependant, Maxyne, ce n'est pas une escort, une p*te. Oh, parce qu'elle sait Maxyne que si les gens venaient à l'apprendre, c'est l'image qu'on aurait d'elle. Une p*te, ni plus ni moins et parfois, oui parfois, c'est ce qu'elle pense elle aussi.
Félix. C'est un de ses seuls clients qui ne la font pas se sentir comme telle. Elle ne saurait l'expliquer. Peut être parce qu'il lui a avoué l'avoir choisi elle, certes pour son physique mais aussi pour son intelligence. Maxyne sait faire la belle, comme n'importe laquelle de ses collègues mais elle a quelque chose en plus : elle sait tenir une conversation. Félix, c'est ce dont il a besoin. L'homme d'affaire a une certaine image en ville. Il a repris l'entreprise familière et l'a développé à vitesse grand V. Par conséquent, sa réputation, il y tient et Maxyne est là pour faire en sorte qu'elle lui colle à la peau. Jusqu'ici, elle réussit plutôt bien. Elle n'a pas assisté à beaucoup de soirées en compagnie de Félix étant donné qu'elle ne fait ça que depuis deux mois et qu'elle prend soin de ne pas trop se focaliser sur un client. Si il y a bien une chose qu'elle s'est interdit dans ce métier, c'est de s'attacher. Ça deviendrait bien trop compliqué. Le sexe aussi, c'est une limite à ne surtout pas franchir. Là, ça ferait vraiment d'elle une prostituée. Félix, il n'a pas l'air ravi de ces barrières qu'elle s'est fixée et qu'elle compte tenir. Du moins, c'est l'impression qu'il lui donne mais là encore, elle manque de temps à ses côtés pour en être certaine.
Du temps à ses côtés, elle va en passer ce soir puisqu'elle est devant sa porte, en avance comme toujours pour pouvoir se préparer avant l'arrivée des premiers invités. « Bonjour Maxyne, je t'en prie entre. » Si il y a bien une chose qu'on ne peut pas reprocher à Félix, c'est d'être malpoli. Ça se voit de suite qu'il a reçu une certaine éducation. Maxyne le remercie d'un simple signe de tête et rentre dans la demeure. Elle n'y est pas à l'aise comme partout où elle se rend pour son activité. « Tu veux peut-être boire quelque chose avant de te changer? » La jolie blonde se retourne vers le trentenaire qui a fermé la porte derrière eux. Elle secoue d'abord la tête avant de dire. « Non, merci. Je veux être sûre d'être prête lorsque vos invités arriveront. » Le vouvoiement aussi, c'est une de ses limites. Du moins, en privé. Elle resterait bien là, à faire la conversation mais elle n'en a pas envie. Elle est venue ici pour travailler, toucher son chèque à la fin de la soirée et c'est bien ce qu'elle compte faire. « Du coup, je vais aller me préparer. Les premiers invités arrivent à 18h, c'est ça ? » Maxyne a appris que les soirées de la "haute" sont comme ça. Elles commencent tôt mais finissent également tôt. Elle n'a rien contre, au contraire. Ça lui évite de devoir s'éterniser dans un milieu qui n'est pas le sien, dans lequel elle n'est pas à l'aise.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Citizens
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 28/05/2017 et depuis j'ai posté : 28 messages. J'en suis à : 116 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : luke grimes. On peut me connaître sous le nom de : dreams' paradise. Pour mon avatar et ma signature je crédite : .gasoline (avatar).
J'ai : trente ans, et mon anniversaire est le : seize juin. Je suis : américain et mes origines sont : américaines En ce moment, je : suis le PDG de ma propre chaîne hôtelière. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : célibataire.
Félix Oward

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

Dim 16 Juil 2017 - 13:01 Re: and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight. (félix)

and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight

{ maxyne hill - félix oward }
Je pouvais comprendre que pour Maxyne ce n'était pas réellement évident de garder cet emploi cacher de ses proches, et de ses amies, c'est pour ça que je n'étais pas contre de la laisser se préparer ici lorsqu'elle devait m'accompagner à une soirée, ainsi ça lui permettait de ne pas trop attirer l'attention sur elle, ce qui amènerait forcément à une tonne de questions pour savoir la raison de sa tenue, et peut-être de sa présence à tel endroit. Pour ma part, je n'avais pas envie de la mettre mal à l'aise, je me doutais que jouer les escortes ne devait pas être une chose facile pour elle.
C'est pour ça que lorsque je faisais appel à elle, peut-être un peu trop souvent depuis deux mois maintenant, j'essayais de faire en sorte qu'elle sente bien. Nous avions un point commun, nous n'étions à l'aise ni l'un ni l'autre dans ce genre de soirée mondaine, mais je n'avais pas le choix. Mais le temps semblait passer plus vite avec elle, en plus d'être belle, elle était intelligente, et on pouvait avoir une vraie conversation avec elle. Voilà pourquoi je l'avais choisi elle, et que je tenais à chaque soirée qu'elle soit à mes côtés. C'est d'ailleurs pour cette raison que la jeune femme devait venir chez moi, pour une soirée que j'avais organisé. Bien évidemment, je prenais toujours soin que Maxyne soit disponible pour ces soirées, je crois, dans un sens, que je ne pouvais plus me passer d'elle. Mais seulement, la demoiselle prenait soin de toujours rappeler les barrières qu'elles se fixaient.
La sonnette retentie et je savais qui se trouvait de l'autre côté de la porte, Maxyne, elle arrivait toujours en avance, le temps de pouvoir se préparer. J'avais donc été lui ouvrir, et m'étais décalé sur le côté afin de la laisser rentrer, refermant la porte derrière elle, lui demandant par la même occasion si elle souhaitait quelque chose. « Non, merci. Je veux être sûre d'être prête lorsque vos invités arriveront. » Je fronçais un instant les sourcils, si j'avais eu du mal à la faire m'appeler par mon prénom, je n'avais pour l'instant pas encore réussi à la faire arrêter le vouvoiement. Bien évidemment, elle ne l'utilisait que lorsque nous étions seuls, les invités pourraient se poser des questions si Maxyne en faisait de même durant les soirées. « Il me semblait qu'on avait dit plus de vouvoiement. » finis-je par dire doucement, après tout je ne perdais pas espoir là dessus, j'arriverais bien a faire tomber cette barrière également. « Du coup, je vais aller me préparer. Les premiers invités arrivent à 18h, c'est ça ? » J'acquiesçais d'un signe de tête. « Très bien, dans ce cas je te laisse monter. » dis-je tout en lui désignant les escaliers, pour qu'elle puisse aller se changer.
Une fois Maxyne à l'étage, je vérifiais les derniers détails restants. Rassurer, puisque tout était en ordre, je rejoignais ma chambre afin de me changer également. Mon costume sur le dos, je jetais un coup d'oeil à ma montre, il restait encore un peu de temps avant l'arrivée de mes invités, je rejoignais donc le salon, remarquant que Maxyne, n'était elle, toujours pas redescendue. Je sortais un instant, le temps de fumer une cigarette, le visage tourné en direction de mon salon.
Revenir en haut Aller en bas
Tri-Pi
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 07/05/2017 et depuis j'ai posté : 130 messages. J'en suis à : 1089 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : alexis ren. Sur le forum je suis aussi : reios, l'apollon grec et milo, le geek sexy. On peut me connaître sous le nom de : karen. Pour mon avatar et ma signature je crédite : maimihina. (avatar)
J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : américaines, également. En ce moment, je : suis étudiante le jour et escort le soir, une activité que je tiens à garder secrète. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire et étant donné mon "travail", je compte bien le rester.
. :
« run for your life, my love, run and you don't give up. it's all that you are, all that you want, i will be close behind. run for your life. »


there's something about you.
« when you walked into the room just then it's like the sun came out. i'm an atom in a sea of nothing looking for another to combine. maybe we could be the start of something. be together at the start of time. »

× × ×

AARON + FÉLIX + OLYMPIADES 2 + JAD


never forget you:
 

Maxyne Hill

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

Lun 17 Juil 2017 - 12:06 Re: and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight. (félix)

and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight.
félix + maxyne

 
Maxyne ignore le froncement de sourcils de son interlocuteur. Oh, elle l'a bel et bien remarqué. Elle choisit simplement de laisser couler, de faire comme si ce n'était pas le cas. Pourtant, il est là, juste en face d'elle alors il parait évident qu'elle n'ait pas pu passer à côté. Félix a déjà émis le souhait de cesser le vouvoiement, en privé puisque devant autrui, elle le tutoie évidemment. Elle est censée être sa petite-amie, du moins, ça n'a jamais été officialisé mais pour le reste du monde de Félix, c'est bel et bien le cas. Après tout, c'est à ses côtés que le jeune homme s'affiche régulièrement depuis deux mois. D'ailleurs, il faudrait peut être qu'ils aient une discussion à ce sujet, qu'ils se mettent d'accord sur quoi répondre aux questions. Les questions, justement, se font plus nombreuses soirée après soirée. « Il me semblait qu'on avait dit plus de vouvoiement. » Bien malgré elle, un léger sourire amusé s'affiche sur ses lèvres. L'une des premières choses que la jeune femme a remarqué à propos de son client, c'est sa persévérance. La preuve, il a réussi à ce qu'elle l'appelle par son prénom, Félix. Elle aime ça, sa persévérance. Chez bon nombre de ses clients, ça l'agace voire la met mal à l'aise mais Félix a l'art et la manière de mettre en place la sienne. Il a peut être ce petit quelque chose en plus que d'autres de ses clients n'ont pas, ce qu'on appelle la classe ou même, l'élégance. « Vous aviez dit plus de vouvoiement. » La jolie blonde insiste sur le "vous". Elle, elle n'a jamais donné son accord et ce n'est pas quelque chose qu'elle est prête à faire pour le moment. Les barrières, encore et une fois. Les franchir serait trop dangereux surtout avec Félix qui est de loin le plus charmant de ses clients. « Très bien, dans ce cas je te laisse monter. » A son tour, Maxyne hoche de la tête. Elle connait le chemin et c'est bien ça qu'elle n'a pas besoin de Félix la guide à travers le premier étage.
C'est bizarre mais Maxyne a sa chambre lorsqu'elle vient ici. Evidemment, elle ne passe jamais la nuit chez son client. C'est tout bonnement hors de question mais lorsqu'elle accompagne Félix à une soirée, c'est toujours dans la même pièce qu'elle se prépare. Deuxième porte à gauche. La chambre est de taille moyenne pour la grandeur de la demeure mais surtout, elle est équipée d'une salle de bain dotée d'une douche italienne. Ça, Maxyne adore. D'ailleurs, sans perdre plus de temps, elle passe sous la douche en prenant soin de ne pas mouiller ses cheveux.
Rapide et efficace, l'étudiante regagne le rez-de-chaussée quarante minutes plus tard. Elle est vêtue d'une robe noire, tout ce qui il y a de plus simple mais très élégante. Félix lui a donné pour consigne de ne pas trop en faire ce soir, ce n'est qu'un apéritif dînatoire après tout. La petite robe noire, elle passe partout. Il y a des vêtements comme ça qu'une fille se doit d'avoir dans son armoire et la robe noire en fait partie. Aux yeux, elle porte des escarpins dorés qui s'accordent à sa pochette de la même couleur. La demoiselle ne voit personne dans la pièce à vivre mais une odeur l'attire vers le balcon. Félix fume sa cigarette, en toute décontraction vêtu d'un costume noir dans lequel il est une nouvelle fois très élégant. Maxyne a toujours aimé les hommes en costume. « Je suis prête. » Sa montre lui indique que les premiers invités arriveront dans une poignée de minutes. Elle s'assoit sur le canapé, s'éloignant ainsi de l'odeur de nicotine dont elle n'est que très peu fan.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Citizens
avatar
Mon arrivée sur Sun Goes Down date du : 28/05/2017 et depuis j'ai posté : 28 messages. J'en suis à : 116 points ce mois-ci. Je sais, j'ai des airs de : luke grimes. On peut me connaître sous le nom de : dreams' paradise. Pour mon avatar et ma signature je crédite : .gasoline (avatar).
J'ai : trente ans, et mon anniversaire est le : seize juin. Je suis : américain et mes origines sont : américaines En ce moment, je : suis le PDG de ma propre chaîne hôtelière. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : célibataire.
Félix Oward

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

Dim 23 Juil 2017 - 2:06 Re: and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight. (félix)

and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight

{ maxyne hill - félix oward }
En entendant Maxyne me vouvoyer je ne peux m'empêcher de froncer les sourcils. Après tout j'avais déjà demandé plusieurs fois à la jeune femme d'arrêter, d'autant plus que lorsqu'elle ne le faisait que lorsque nous nous retrouvions en privé. Il faut dire que le vouvoiement alors que nous étions supposés nous fréquenter depuis deux mois aurait pu paraître étrange aux yeux du reste des invités. Et ça c'est une chose que nous ne voulions ni l'un ni l'autre. D'autant plus que les questions commençaient doucement à se faire lors des soirées, ce qui pouvait s'annoncer parfois compliquer puisque nous n'avions pas réellement mis les choses au point avec Maxyne. Une fois ma remarque terminée, le sourire amusé qui avait pris place sur le visage de la jeune femme ne m'avais pas échappé. « Vous aviez dit plus de vouvoiement » Cette fois, il ne tarda pas à se dessiner sur mes lèvres. Je dois dire que j'aimais beaucoup sa repartie. Il est clair que de toute façon je ne lâcherais pas l'affaire tant que je n'aurais pas eu gain de cause, et j'étais certains que Maxyne, le savait elle aussi. Après tout c'est comme ça qu'elle avait fini par capituler et m'appeler par mon prénom. Suite à ça, je la laisse rejoindre la chambre d'ami afin qu'elle puisse se changer et se préparer tranquillement. Chose que je n'avais pas tardé à faire à mon tour.
En ayant rejoint mon salon, je remarquais rapidement que la jeune femme n'était quant à elle pas encore descendu. Je profitais alors de son absence, et du calme encore présent avant l'arrivée de mes invités pour aller fumer une cigarette. Bien mauvaise habitude que j'avais depuis le lycée, mais pour le moment rien à faire, je n'arrivais pas à me passer de cette dose de nicotine. Et pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé a plusieurs reprises. Les yeux rivés sur mon salon je ne tarde pas à apercevoir Maxyne, elle ne porte rien d'extravagant, respectant ainsi les consignes que je lui avais transmises quelques jours plus tôt, et pourtant elle était ravissante. « Je suis prête » Un léger sourire s'esquisse sur mes lèvres, et finalement après une dernière bouffé j'écrase ma cigarette dans le cendrier présent, avant de rentrer. Après un détour pour me laver les mains, je rejoignais de nouveau mon salon, retrouvant par la même occasion Maxyne qui était installée sur le canapé. « Tu es resplendissante, tu vas sûrement faire des jalouses ce soir. » dis-je afin de la complimenter. Certes elle était supposée faire son boulot, mais je trouvais tout à fait normal de le faire. Après tout, elle était humaine avant tout, ce n'était pas seulement une oeuvre d'art que l'on exhibe comme ça. Finalement, la sonnette ne tarda pas à se faire entendre, annonçant le début de cet apéritif dinatoire, je soupire alors légèrement, ayant déjà hâte que cette soirée se termine. Je n'avais pas particulière hâte que Maxyne ne reparte, mais juste hâte de retrouver le calme que j'affectionnais tant. « C'est parti. » déclarais-je après avoir vu un de mes employés se diriger vers la porte d'entrée. Je tends alors ma main à la jeune femme, supposé être ma compagne aux yeux des autres, pour l'aider à se relever, même si j'étais conscient qu'elle n'avait pas particulièrement besoin de mon aide pour cela.
Revenir en haut Aller en bas

 and now i'm all up on ya, what you expect but you're not coming home with me tonight. (félix)


 :: Los Angeles :: San Fernando Valley :: Los Feliz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: