Bienvenue sur Sun Goes Down !
La SNCF Le staff vous souhaite un agréable séjour.
Venez aider le forum !
En votant toutes les deux heures par ici, en postant dans les sujets pubs par là,
et en arborant une signature que vous trouverez dans ce sujet.

 Claya - I'm in love with the shapes of you.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 575
Points : : 318
Avatar : : Bridget Satterlee.
Autres comptes : : Vitoria A. Jamlows et Hazel T. Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Héléna/Hmtbn.
Crédits : : kozmic blues. J'ai : 18 ans et mon anniversaire est le : 1er juin. Je suis : américaine et mes origines sont : Australiennes comme tous les membres de la famille Fairfield. En ce moment, je : suis en première année de communication et de design des médias. En dehors des cours je fais partie : de théâtre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la maison familiale, même si je squatte beaucoup dans la confrérie. Ce qui m'attire ce sont : les deux sexes, je n'ai pas d'étiquette du moins je suis bien trop jeune pour m'en coller une sur le front et côté coeur je suis : célibataire. Celui qui sortira avec moi devra passer le test des six grands frères, bonjour l'angoisse.
. :
Teo-LiloJamesfairfieldClay


Family where life begins and love never ends.

▷◀︎ ▶︎◁

You know I try but I don't do too well with apologies


★☆★☆


Baby you're not good
Cause they warned me bout your type boy
Think I fell for you, I fell for you.


Mia G. Fairfield
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
- solidarity gamma

( » ) Mer 14 Juin 2017 - 23:09

I'm in love with the shapes of you.— Les bêtises sans importance qui se répetent, qui ne sont plus que vagues souvenirs dans les prémices de tes souvenirs sauf une. Une qui perpétue car elle est sur toi, à jamais cette chose tatouée sur ta côte gauche. Ne même plus savoir pourquoi tu l'as fais, pourquoi avec lui plutôt qu'un autre. A le cacher à tes frères qui ne le découvriront que trop vite. Mourir, c'est le sort tragique qu'ils te réservent bien que la plupart soient tatoués. Mia ne peut pas faire comme les grands c'est bien connu, surtout si tu leur avoues l'avoir fait dans des conditions d'hygiènes qui pouvaient laisser à désirer, avec cet inconnu. Qui n'en est plus un. Vous avez partagé cette nuit là. Alcool, drogue, tatouage, bain. Finalement il en sait plus sur toi que certaines personnes bien plus proches sauf peut-être une chose, ton âge. Vingt ans lui avais-tu dis. Un mensonge de plus, un mensonge sans importance à tes yeux comme les multiples autres que tu dis. Le jour viendra où tu payeras tes offenses mais en ce jour tu vagues dans le quartier de la fameuse soirée, Valley Glen. Dans l'espoir peut-être de trouver quelqu'un que tu connais, ou juste peut-être pour ne pas rentrer à la maison familiale. Tu marches te rappelant ses courbes, son prénom qui résonne encore. Elle est touchée la petite Mia, mais elle ne l'avouera jamais. Faible que tu n'es pas, faible de penser à cet être qui t'a probablement oublié mais le revoir le temps d'une illusion. Une illusion qui n'est que réalité, la chance qui te souris et ta seule voix pour l'appeler. "Marshall ?"
avatar
Date d'inscription : : 01/06/2017
Messages : : 65
Points : : 89
Avatar : : Daniel Bederov.
Autres comptes : : Alex Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Faustine.
Crédits : : BONNIE. J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-quatre octobre. Je suis : américain et mes origines sont : américaine et canadienne. En ce moment, je : deale, vole et suis accessoirement vendeur dans une boutique de prêt à porter. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à south LA, seul dans un petit studio. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : célibataire et c'est très bien comme ça.

Clay Marshall
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Ven 16 Juin 2017 - 1:22

just strangers with some memories
Libre, c'est ainsi qu'il se voyait et se proclamait à qui voulait l'entendre mais dans le fond, l'était-il vraiment ? Pas encore assez sans doute. Prisonnier de cette routine, criminelle aux yeux des autres, juste banale pour les siens. Jongler entre son job de vendeur, ses activités illégales et son temps libre passé à traîner un peu partout où bon lui semble. C'était donc ça, la vie ? Ça qu'il allait faire tout le restant de ses jours ? Non. Ce que Clay voulait, c'était se barrer d'ici. Se faire assez d'argent et prendre un allez simple pour... quelque part ailleurs. Juste partir, tout recommencer à zéro, encore. Mais en attendant, il faisait comme les autres, survivre. Et comme quasiment tous les soirs, il se rendait ici, dans ce club pas trop connu mais où tout le monde le connaissait, de la même manière que lui connaissait la majorité des personnes qui franchissaient le seuil de la porte d'entrée. À quelques exceptions près. Il y avait eu cette fille, la dernière fois. Jolie, qui ne sortait d'il ne savait trop où et avec qui il avait passé la soirée. Juste une soirée, qui sortait carrément de l'ordinaire puis c'était tout. Le brun n'en demandait pas plus de toute manière, ça lui allait très bien comme ça et c'est d'ailleurs pourquoi il n'avait même pas pris la peine de lui donner son prénom. Marshall, c'est ainsi qu'il était habitué à se faire appeler alors c'est ainsi qu'il s'était présenté. Son prénom à elle ? Il l'avait oublié. Sorry not sorry mais ce n'était pas comme s'ils allaient se revoir, non ? Si. Puisqu'elle se trouvait juste en face de lui, au coin de cette rue derrière laquelle il y avait ce fameux club. Et visiblement, elle ne l'avait pas oublié. "Toi." lâcha-t-il en la détaillant de haut en bas, son casque de moto encore à la main. "Qu'est-ce qui t'amène ?" ajouta-t-il presque aussitôt en rangeant l'équipement à l'intérieur du petit coffre avant de relever la tête vers la jeune femme. Il la sentait déjà venir à le saouler avec des choses inutiles. Génial.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 575
Points : : 318
Avatar : : Bridget Satterlee.
Autres comptes : : Vitoria A. Jamlows et Hazel T. Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Héléna/Hmtbn.
Crédits : : kozmic blues. J'ai : 18 ans et mon anniversaire est le : 1er juin. Je suis : américaine et mes origines sont : Australiennes comme tous les membres de la famille Fairfield. En ce moment, je : suis en première année de communication et de design des médias. En dehors des cours je fais partie : de théâtre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la maison familiale, même si je squatte beaucoup dans la confrérie. Ce qui m'attire ce sont : les deux sexes, je n'ai pas d'étiquette du moins je suis bien trop jeune pour m'en coller une sur le front et côté coeur je suis : célibataire. Celui qui sortira avec moi devra passer le test des six grands frères, bonjour l'angoisse.
. :
Teo-LiloJamesfairfieldClay


Family where life begins and love never ends.

▷◀︎ ▶︎◁

You know I try but I don't do too well with apologies


★☆★☆


Baby you're not good
Cause they warned me bout your type boy
Think I fell for you, I fell for you.


Mia G. Fairfield
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
- solidarity gamma

( » ) Sam 17 Juin 2017 - 21:28

I'm in love with the shapes of you.— Tu n'avais jamais été la plus douce des enfants, ni la plus sage. Aujourd'hui encore tu te laissais aller là où le vent t'emmenait, là où tes sentiments te guidaient. Les nerfs à vifs bien trop souvent, les neurones qui éclatent par les substances que tu prends. Substances dangereuses dont tu ne peux te passer, dont tu as abusé la fois dernière avec ce garçon, à ne plus te rappeler de toute la soirée mais de cette unique douleur au niveau des côtes, le souvenir qui est revenue à la surface soudainement comme les poings de ton cerveau le lendemain. Coccinelle qui devrait symboliser la chance mais pourtant.. aujourd'hui encore le petit caliméro que tu es se plaint de sa mère et de ses frères. Elle fuit encore à la recherche de tranquillité dans la vallée dans laquelle elle vit. Petite fille bien trop connue du voisinage depuis que l'histoire de la voiture volée a été le meilleur des potins à raconter. Reconnu à jamais, tu fuis là où personne ne te connait. Plus maintenant, et tu longes de nouveau cette route jusqu'à ce club. Sans jamais savoir pourquoi mais à sentir tes yeux qui pétillent quand tu le vois. Une soirée. Il t'a fallu une soirée pour te dire que vous partagiez bien plus que n'importe qui. Exagération, on pourrait presque te croire marseillaise mais tu t'en moques, comme beaucoup de chose, comme la douleur dans ton bras qui est revenue depuis cet accident stupide. Pronom qui résonne, toi. Lui. Les pas qui continuent de te faire avancer puis ton regard qui déraille sur sa moto. La vitesse, l'adrénaline qu'elle procure c'était presque orgasmique mais tu n'as toujours pas le permis ni voiture, ni moto alors tu ne rêves juste qu'à ce moteur monstre. "Mes jambes ? Non sérieusement l'envie de quitter le trin-trin quotidien alors j'ai marché sans but précis, à m'évader quelques instants pour atterrir ici. Par le plus grand des hasards." Les mots qui sortent trop vite, alors que tu peines à reprendre le contrôle. T'es prête à dire tout et n'importe quoi. T'aurais même pu parler aux oiseaux sur le trajet, tu t'arrêtes jamais au grand désarroi de tes interlocuteurs. "Sympa ta moto. Ca fait longtemps que tu l'as ?" T'aurais pu sortir la marque pour l'impressionner mais tu ne voulais surtout pas qu'il te prenne pour la garagiste du coin uniquement car certains de tes frères ont des motos et que malheureusement tu as baigné dans les voitures, motos bien vite. Puis t'avançant encore près de lui tu soulèves ton tee-shirt jusqu'au premier millimètre de ton soutien gorge qui vient pointer le bout de son nez. A t'en foutre encore une fois, de son avis même. Peut-être un peu moins que celui du voisin par contre. "T'as ça toi aussi ou je suis la seule stupide à m'avoir fait ça alors que j'étais dans un état déplorable ?"  
avatar
Date d'inscription : : 01/06/2017
Messages : : 65
Points : : 89
Avatar : : Daniel Bederov.
Autres comptes : : Alex Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Faustine.
Crédits : : BONNIE. J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-quatre octobre. Je suis : américain et mes origines sont : américaine et canadienne. En ce moment, je : deale, vole et suis accessoirement vendeur dans une boutique de prêt à porter. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à south LA, seul dans un petit studio. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : célibataire et c'est très bien comme ça.

Clay Marshall
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Ven 23 Juin 2017 - 3:04

just strangers with some memories
Okay. De base, s'il lui avait posé la question, c'était surtout pour lui faire comprendre subtilement qu'elle n'avait absolument rien à faire ici, pas une deuxième fois du moins mais bon, elle avait pas l'air d'avoir capté. Pas du tout même. Du coup, il se retrouvait maintenant avec cette fille dont il avait oublié le prénom et qui lui parlait comme s'ils étaient potes. Alors que pas du tout. Ils avaient juste passé une soirée ensemble, rien d'extraordinaire quoi, même si ça l'avait sorti de sa petite routine, Clay devait bien l'avouer. Et maintenant, elle n'allait plus lui lâcher les basques, il le sentait à trois kilomètres. Déjà qu'elle lui racontait sa vie alors que, comment dire, il n'en avait juste rien à foutre. En plus, quand elle l'ouvrait, elle ne s'arrêtait même pas, la petite. À cette allure, ils allaient passer la nuit ici, plutôt qu'à l'intérieur du club. "Hum, je vois." répondit-il d'un air désintéressé alors qu'il refermait le coffre. Il l'avait écoutée à moitié et ce n'était que le début donc imaginez un peu la suite. Parce que bien sûr, il y avait une suite. Elle l'interrogeait sur sa moto, chose peu évidente. Décidément, elle était prévisible cette demoiselle. "Ouais, un an à peu près." Et qu'elle ne lui demande pas pourquoi une moto et pas une voiture parce que sinon, il allait vraiment l'envoyer chier, c'est sûr. Un an, ça faisait mal à dire. C'était la date maudite et une torture rien que d'y penser. Pourtant, si Clay s'était mis aux deux roues plutôt qu'aux quatre, ce n'était pas pour rien. Il y avait touteu ne histoire derrière ce choix, une histoire dont il n'avait absolument pas envie de parler, pas même à sa grande soeur chérie. Hors de question. Lâchant un soupir, Marshall jeta un coup d'oeil autour de lui avant que son regard ne revienne bien rapidement sur la jeune femme qui s'était rapprochée de lui pour lui montrer son tatouage - et une petite partie de son corps aussi. Ok, peut-être pas si prévisible que ça en fin de compte. C'était drôle mais d'un seul coup, elle le dérangeait moins. Peut-être parce qu'il trouvait la situation plus intéressante que précédemment. Très certainement oui. Elle parvint même à lui faire décrocher un léger - mais sourire tout de même. "Non. J'ai le même." finit-il par répondre avant de lui tendre son bras et le de tourner côté intérieur. "Tu regrettes et tu veux te le faire retirer c'est ça ?" Il pouvait comprendre. Après tout, ils n'appartenaient pas au même monde. Même si ce n'était qu'une coccinelle et non des initiales ridicules ou il ne savait trop quoi. Ça ne collait pas à une princesse dans son genre, c'est clair.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 575
Points : : 318
Avatar : : Bridget Satterlee.
Autres comptes : : Vitoria A. Jamlows et Hazel T. Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Héléna/Hmtbn.
Crédits : : kozmic blues. J'ai : 18 ans et mon anniversaire est le : 1er juin. Je suis : américaine et mes origines sont : Australiennes comme tous les membres de la famille Fairfield. En ce moment, je : suis en première année de communication et de design des médias. En dehors des cours je fais partie : de théâtre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la maison familiale, même si je squatte beaucoup dans la confrérie. Ce qui m'attire ce sont : les deux sexes, je n'ai pas d'étiquette du moins je suis bien trop jeune pour m'en coller une sur le front et côté coeur je suis : célibataire. Celui qui sortira avec moi devra passer le test des six grands frères, bonjour l'angoisse.
. :
Teo-LiloJamesfairfieldClay


Family where life begins and love never ends.

▷◀︎ ▶︎◁

You know I try but I don't do too well with apologies


★☆★☆


Baby you're not good
Cause they warned me bout your type boy
Think I fell for you, I fell for you.


Mia G. Fairfield
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
- solidarity gamma

( » ) Dim 25 Juin 2017 - 0:55

I'm in love with the shapes of you.— Les mots qui fusent à une vitesse incontrôlable. Les mots qui quittent ta bouche sans retenue, sans filtre. A te mettre bien trop souvent dans la merde lorsque tu l'ouvres, à dire ce que tu penses avant même que cela ne passe à ton cerveau. Petite écervelée qui continue sans cesse le même spectacle. Aimée ainsi, ou détestée. À prendre ou à laisser. Petite fille que tu es qui se veut déjà grande, à toucher les étoles mais qui peine à s'exiler par son jeune âge, qui peine à trouver un échappatoire à son quotidien, aux études, à ses six grands frères. Lui qui t'a tout fait oublié le temps d'une soirée, lui qui t'a fait sourire, rire. Lui qui a rendu la petite fille femme le temps d'une nuit. Lui, et que lui pour ne répondre que deux mots quand tu fais un monologue. Lui. Lui qui a cette moto depuis un an. Cette moto que tu aimerais toucher et pourtant avant même cela tu te vois rêver de filer à toute allure dessus. Les mots qui ne sortent pas. Tu n'uses pas ta salive pour un simple d'accord, du moins pas cette fois. Autre chose à faire, à foutre que parler. Passer à l'action, passer aux questions. Le ventre a nu, tout comme le coeur. Le léger vent qui vient percuter ta peau tandis que ses yeux se posent sur le dessin marqué à jamais sur ta peau. Idiote enfant qui ne regrette pourtant pas, qui se voit juste affronter les éclairs de Zeus quand quelqu'un l'apprendra dans la famille. Toujours la dernière, toujours celle à protéger. A ne jamais faire de bêtises et pourtant. A lui dire quoi faire et surtout ne pas quoi faire, tu en fais tout le contraire, c'est bien plus drôle. Ton regard suit le mouvement de son bras jusqu'à ce même dessin avant que tu replonges ton regard dans le sien. Tu n'étais pas la seule stupide dans l'histoire pour le coup, lui aussi l'était et ça te rassurait bien plus. Si on venait à t'arracher la peau à cause d'une infection, on lui retirerait également une part de la sienne sur son bras. "Regretter ne fait pas partie de mon vocabulaire, il est là je le garde." dis-tu fièrement en parlant de ton premier tatouage tandis que lui n'en soit pas à son premier. Deux mondes bien différent que ce soit physique ou non. L'alchimie imparfaite entre les deux alors que tu reculais légèrement pour t'éloigner de cette attirance. "Bon. T'as quelque chose de prévu ce soir ? Quelqu'un à voir ? Sinon je ne dirai pas non à une autre soirée comme celle de la dernière fois." Baignade, alcool, drogue, mensonge. Une soirée du diable où Satan et Judas se tiennent la main en vous admirant pauvres pêcheurs.
avatar
Date d'inscription : : 01/06/2017
Messages : : 65
Points : : 89
Avatar : : Daniel Bederov.
Autres comptes : : Alex Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Faustine.
Crédits : : BONNIE. J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-quatre octobre. Je suis : américain et mes origines sont : américaine et canadienne. En ce moment, je : deale, vole et suis accessoirement vendeur dans une boutique de prêt à porter. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à south LA, seul dans un petit studio. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : célibataire et c'est très bien comme ça.

Clay Marshall
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Jeu 29 Juin 2017 - 1:29

just strangers with some memories
Cette fille n'avait absolument rien en commun avec lui sauf une chose. Ce tatouage. Cette fameuse coccinelle qui n'avait pas le moindre sens pour Clay si ce n'est la liberté, peut-être. Liberté qu'ils avaient partagé le temps d'une nuit et qui resterait pourtant gravée à jamais sur leur peau. Eux seuls savaient et c'est ce qui rendait ce moment encore plus... mémorable. Un dessin de plus ou de moins pour le jeune homme, ce n'était rien de toute manière puisque des tatouages, son bras commençait à en être recouvert. Pour elle par contre, tout était complètement différent. Petite poupée de porcelaine à la peau immaculée, vierge de toute gravure risquant de venir entacher cette image de princesse qui lui collait à la perfection. Jusqu'à ce que leurs chemins ne se croisent. Jusqu'à ce que Clay ne l'entraîne avec lui de l'autre côté. Dans son monde. Une infime partie de son monde. "Bonne réponse. Ça te donne un petit côté rebelle." répondit-il, un léger sourire naissant au coin de ses lèvres, content de cette petite révélation. La demoiselle n'était pas du genre à pleurer sur son sort donc, ni à jouer les sainte-nitouches. Hum, finalement, peut-être qu'elle n'était pas exactement comme il le pensait. Absolument pas, puisque la voilà à lui réclamer du temps en sa compagnie. Comme si c'était la meilleure chose qui soit, comme si elle avait besoin de lui pour s'amuser. Elle lui en redemandait alors oui, son ego était flatté même si Clay ne laissait rien paraître. Pas son genre de prendre la grosse tête, désolé. Au lieu de ça, il arborait toujours son sale air je-m'en-foutiste, trop occupé à sortir une cigarette de sa poche et de la prendre en bouche pour ne serait-ce que lui adresser un regard. Il laissait planer le doute, Marshall, c'était sa spécialité. Tirant sur sa clope après l'avoir allumée, ses yeux se posèrent à nouveau sur la jeune femme alors qu'il lui en tendait une. Élan soudain de générosité qui ne lui serait en rien bénéfique, si ce n'est lui brûler les poumons. "Qu'est-ce que tu veux exactement ? Pourquoi revenir jusque ici ? Y a pas de boîtes de nuit dans ton coin ?" Et surtout, pourquoi lui demander l'autorisation ? C'était pas un club privé alors elle pouvait y entrer comme elle le voulait. Pourquoi vouloir passer la soirée avec Clay Marshall alors qu'elle devait probablement avoir un tas d'amis qui l'attendaient ailleurs ?
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 575
Points : : 318
Avatar : : Bridget Satterlee.
Autres comptes : : Vitoria A. Jamlows et Hazel T. Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Héléna/Hmtbn.
Crédits : : kozmic blues. J'ai : 18 ans et mon anniversaire est le : 1er juin. Je suis : américaine et mes origines sont : Australiennes comme tous les membres de la famille Fairfield. En ce moment, je : suis en première année de communication et de design des médias. En dehors des cours je fais partie : de théâtre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la maison familiale, même si je squatte beaucoup dans la confrérie. Ce qui m'attire ce sont : les deux sexes, je n'ai pas d'étiquette du moins je suis bien trop jeune pour m'en coller une sur le front et côté coeur je suis : célibataire. Celui qui sortira avec moi devra passer le test des six grands frères, bonjour l'angoisse.
. :
Teo-LiloJamesfairfieldClay


Family where life begins and love never ends.

▷◀︎ ▶︎◁

You know I try but I don't do too well with apologies


★☆★☆


Baby you're not good
Cause they warned me bout your type boy
Think I fell for you, I fell for you.


Mia G. Fairfield
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
- solidarity gamma

( » ) Aujourd'hui à 20:45

I'm in love with the shapes of you.—Ce monde de délinquances, de bêtises n'était pas un mystère pour toi plus depuis quelques années déjà où tu aurais dû payer les frais de tes bêtises, demander le grand pardon à la justice et à celui à qui tu as volé. Rien de tout ça, pas prête à prendre tes responsabilités en main, pas à ce moment là en tout cas pourtant aujourd'hui tu te vois capable de tout. Tout assumer que ce soit le délit dont tu es coupable une fois par semaine, ou plus, ou ce tatouage. Délit de boire avant l'âge réglementé par les lois de ton pays, délit d'avoir une fausse carte d'identité pour le perpétuer. Puis y a ça, cette chose qui ne te quittera jamais, que tu ne regrettes même pas pourtant tu devras répondre aux conséquences de tes actes quand ta famille le verra. Pas très compréhensif pour la princesse déchue. Bonne réponse qui te fait apparaître un sourire. Comme si tu avais essayé de trouver ce qu'il lui plairait comme réponse pourtant non, tu as laissé parler ton esprit comme toujours sans réfléchir et, pour une fois, tu n'as pas dit de bêtises. Intérieurement tu sens une fierté prendre place, et comme seule réponse tu lui souris. Tu n'allais pas le remercier car il dit de toi que tu es une petite rebelle. Les remerciements se méritent, tu pourrais le remercier pour la soirée de la dernière fois mais c'est uniquement ce que tu lui dois. Rien de plus. Prête à recommencer, tu lui demandes s'il a à faire et, à ta surprise il n'accepte pas tout de suite. Pleins de gens auraient accepté, lui te questionne. Ca change, t'aimes bien. Cependant tu ne te vois pas lui dire la vérité, aller en boite dans ton quartier ça serait prendre le risque qu'un de tes frère y soit et qu'il y fasse un scandale. Certes, tu aimes être sous le feu des projeteurs, te faire engueuler devant tout le monde très peu pour toi, puis sachant comment tu es cela pourrait bien vite partir en crise de nerf. Pire, aussi on pourrait régner ton prénom sachant déjà la réputation que tu traines. "Y en a mais.. dans mon coin j'ai pas une bonne réputation, je ne pourrai pas m'amuser comme je l'ai fait avec toi. Là-bas on me connait trop, on sait comment je suis et ça débecte certains." avoues-tu pour une fois sans trop mentir. C'était une part de vérité même si tu en cachais une autre part, celle qui fait fuir les garçons.. t'es six grands frères. "T'acceptes du coup ?" Dernière chance avant que tu ne l'abandonnes ici et que tu cherches plus intéressant que lui, plus sexy.
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: San Fernando Valley :: Valley Glen
Claya - I'm in love with the shapes of you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: