Bienvenue sur Sun Goes Down !
La SNCF Le staff vous souhaite un agréable séjour.
Venez aider le forum !
En votant toutes les deux heures par ici, en postant dans les sujets pubs par là,
et en arborant une signature que vous trouverez dans ce sujet.

 secrets to tell (aaron)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 233
Points : : 479
Avatar : : antoine griezmann.
Autres comptes : : siobhan el mexicano et le lieutenant creighton.
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free (donc moi-même, pour l'avatar). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : un petit coeur libre.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.
________________
family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.
________________
dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.
________________
1 universe
9 planets
204 countries
809 islands
7 seas
and i had the privilege of meeting you.
________________


Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Lun 26 Juin 2017 - 16:02
Aujourd’hui, je dédiais mon après-midi à ce très cher Aaron, mon meilleur ami. Je n’avais pas pu passer tellement de temps avec lui alors je comptais bien me rattraper. Il me manquait, tiens, lui et ses sourires angéliques. Nos conversations à ne plus se terminer, nos secrets … On pouvait très bien nous comparer à de vraies filles, et nous n’avions pas honte de l’avouer. Dans mon sac à dos, j’avais glissé quelques gâteaux apéritifs à grignoter ainsi que deux bouteilles de bière. C’était au cas où un petit creux nous prendrait par surprise ou une soif soudaine. C’était la veille que j’avais proposé cette sortie à Aaron. Bien sûr, il m’avait fait croire qu’il était occupé avant de se foutre de moi et m’avouer qu’il était libre. Il avait toujours aimé me faire tourner en bourrique et je tombais toujours dans le panneau.

Notre lieu de rendez-vous n’était autre que le port. C’était un endroit que nous avions toujours aimé, Aaron et moi. Ce n’était pas la partie la plus propre mais qu’est-ce que l’on était tranquilles ici. Il y avait beaucoup de lieux comme celui-ci que j’appréciais tout particulièrement, et je n’avais pas vraiment de raison particulière au pourquoi du comment. Cependant, c’était bien moins desservi par les bus que le reste de la ville alors j’avais dû faire marcher mes muscles. Après plusieurs coups de béquilles, j’arrivais à notre lieu de rendez-vous. J’avais un peu d’avance mais c’était parce que j’avais voulu être prévoyant et ne pas arriver trois heures en retard. Aaron savait parfaitement où me trouver de toute façon. Sac à dos et béquilles posés, je pouvais laisser tomber mes jambes dans le vide. En bas, l’eau s’agitait en fonction du passage des bateaux. C’était tellement paisible d’être ici. Voilà que je me mettais à réfléchir comment est-ce que j’allais tout raconter à Aaron. Tout raconter à propos de la belle Robyn. Je préférais lui dire en vrai plutôt que par vulgaires messages, surtout que je n’aimais pas spécialement ça. J’étais certain qu’il allait me taquiner longtemps après cet aveu, mais je ne pouvais pas lui cacher. C’était naturel pour moi de lui dire, surtout que je n’étais pas très doué concernant les filles. C’était toujours bien d’avoir l’avis de son meilleur ami, après tout.

@Aaron O'Neill
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 472
Points : : 1452
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : lempika. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything you want's a dream away. under this pressure, under this weight, we are diamonds.

~~~~~~~~~

memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Sam 8 Juil 2017 - 21:51
secrets to tell.
jad ft. aaron

Sac à dos rempli de bonnes choses, je termine de me préparer, ce qui consiste tout simplement à enfiler mes baskets. Une fois ces dernières aux pieds, je prends les clés de mon appartement et de ma voiture, ainsi que mon smartphone et mon sac à dos, et je quitte mon domicile. J’entre rapidement dans mon véhicule, direction le port de Los Angeles. Aujourd’hui, je passe la journée avec Jad, mon meilleur ami. Ça fait un moment qu’on n’a pas passé de temps ensemble, entre sa rééducation de son côté, et mes cours du mien, ce n’a pas été évident de se retrouver dernièrement. Et c’est qu’il commence à énormément me manquer ce mec, alors quoi de mieux que le port pour nous retrouver. Cet endroit signifie beaucoup pour nous. C’est le lieu où tout à commencer, celui où on s’est rencontrés, celui où on est devenus des meilleurs amis, où on se raconte tous nos potins comme les filles le font. En gros, c’est un peu le symbole dans notre amitié.

Après de longues minutes à conduire dans la ville, je finis par accoster le port et je trouve plutôt vite une place sur le parking. Je remets mon sac sur mon dos et, après avoir fermé ma voiture, je me mets à marcher tranquillement, zieutant de temps en temps l’écran de mon portable pour vérifier que je n’ai pas de messages. D’un pas assuré, je marche sur l’un des quais et, bien vite, j’ai Jad dans le viseur. Il se trouve assis sur le muret du quai. J’accélère un peu le pas, avant de poser mon postérieur à ses côtés. « Monsieur Fairfield. » Dis-je dans un premier temps, un air sérieux sur le visage, comme lorsque je vais engueuler quelqu’un. Mais un sourire prend place sur mes lèvres dans la seconde qui suit et je passe un bras sur ses épaules pour lui faire une sorte d’accolade. « C’est fou comme tu m’as manqué, gros tas. »
Made by Neon Demon
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 233
Points : : 479
Avatar : : antoine griezmann.
Autres comptes : : siobhan el mexicano et le lieutenant creighton.
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free (donc moi-même, pour l'avatar). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : un petit coeur libre.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.
________________
family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.
________________
dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.
________________
1 universe
9 planets
204 countries
809 islands
7 seas
and i had the privilege of meeting you.
________________


Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mar 18 Juil 2017 - 21:14
Un instant, j’avais l’impression de faire un beau retour en arrière. Un an plus tôt, ce serait la période parfaite. Lorsque je pouvais encore gambader comme un lapin, lorsque je n’avais pas à me soucier du comment est-ce que j’allais m’y rendre, lorsque je pouvais encore avoir la joie de monter aux commande d’un hélicoptère. Tout ça, c’était bien loin, mais j’avais aujourd’hui le bonheur de pouvoir passer du temps avec mon meilleur ami. Handicap ou non, ça ne changeait rien. Ça allait être un super moment, comme d’habitude. Je ne m’impatientais même pas en attendant Aaron. Je profitais de ce cadre qui avait le don de m’apaiser. En fait, il pouvait y avoir cette petite odeur de poisson, je m’en fichais royalement. Ce qui comptais, c’était de voir l’eau à des kilomètres, les bateaux partir et venir… La tranquillité, loin du centre touristique. Mon regard déviait un instant sur mon sac à dos, me retenant de grignoter. C’était devenu mon passe-temps favoris. Aaron allait certainement râler de ne pas l’avoir attendu alors… j’allais devoir surmonter ma gourmandise. D’ailleurs, en parlant du loup … Je pivotai mon buste dans sa direction en l’entendant. Un sourire se dessinait le plus naturellement possible sur mes lèvres alors que je le regardai prendre place. Aaron, il était toujours de bonne humeur. Ce type, il n’y en avait pas deux comme lui. Le plus adorable des garçons que je connaisse. Un mec en or. C’est fou comme tu m’as manqué, gros tas. Je ris franchement en savourant cette étreinte. Le genre d’étreinte qui vous remonte le moral très rapidement. Je parais si gros que ça d’extérieur ? demandais-je d’un faux air naïf. C’était simplement l’un des nombreux surnoms auxquels j’avais le droit de la part de monsieur O’Neill. En fait, je m’y étais habitué. Tout comme sa réponse qui pouvait très bien être rassurante ou bien m’enfoncer un peu plus, en assurant que je suis bel et bien un gros tas. Toi aussi t’as emmené la dose de bouffe j’espère ? Et j’espère aussi que t’as des choses à me raconter parce que moi… j’en ai peut-être… Je déviais aussitôt mon regard, mes joues chauffant tout à coup. C’était rare que je me confie, surtout de moi-même. Généralement, il fallait me tirer les vers du nez. Aaron n’aurait pas à le faire, j’avais aujourd’hui le besoin de parler. Un besoin qui ne cessait de grandir alors c’était le moment ou jamais. Aaron était la bonne personne, attentif et toujours à l’écoute. Les secrets, nous en partagions beaucoup.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 472
Points : : 1452
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : lempika. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything you want's a dream away. under this pressure, under this weight, we are diamonds.

~~~~~~~~~

memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Lun 7 Aoû 2017 - 4:08
secrets to tell.
jad ft. aaron

 
Me voilà enfin dans un endroit que j’adore, en compagnie d’une personne que j’adore tout autant : Jad, mon meilleur ami. C’est fou à quel point il peut me manquer ce mec quand je ne le vois pas régulièrement. Aujourd’hui, c’est le cas. Il m’a manqué, alors qu’on s’est vu il y a environ cinq jours. Trop long à mon goût. Alors je n’hésite pas une seule seconde avant de l’étreindre, le tout en l’ayant traité de gros tas juste avant, bien entendu. « Je parais si gros que ça d’extérieur ? » Je souris, amusé, en voyant la tête de mec naïf qu’il arbore. Je fais alors semblant de le détailler de haut en bas, avant de conclure : « T’as un peu pris des fesses ces derniers temps quand même. » Et j’hausse ensuite les épaules, faisant passer cette remarque le plus naturellement possible. Bon, lui et moi, on n’est plus à ça. Il n’y a rien de bizarre selon nous à ce qu’on parle des fesses de l’autre et de bien d’autres choses. On n’est pas pudiques nous, môsieur ! « Toi aussi t’as emmené la dose de bouffe j’espère ? Et j’espère aussi que t’as des choses à me raconter parce que moi… j’en ai peut-être… » Il dévie la tête, mais trop tard. J’ai bien vu son petit air de cachottier et ses petites joues rosées. « Oh toi, t’as des choses à me dire, je crois ! Mais attends, deux minutes... » J’enlève le sac de mes épaules, le dépose à côté de moi, fouille dedans et en sort un paquet de chips. Je ne prends pas une seule seconde avant de l’ouvrir et de le poser entre mon meilleur et moi. « Vas-y, je t’écoute. Raconte à tonton Aaron ce qu’il se passe dans ta petite vie. » Dis-je tout en piochant des chips dans le paquet et en les mangeant.
Made by Neon Demon
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 233
Points : : 479
Avatar : : antoine griezmann.
Autres comptes : : siobhan el mexicano et le lieutenant creighton.
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free (donc moi-même, pour l'avatar). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : un petit coeur libre.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.
________________
family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.
________________
dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.
________________
1 universe
9 planets
204 countries
809 islands
7 seas
and i had the privilege of meeting you.
________________


Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mar 15 Aoû 2017 - 21:35
Mon meilleur ami, toujours le mot pour rire. Il a toujours été comme ça, de toute façon. Il avait cette facilité à me faire rigoler que personne d’autre n’avait. Je ne comptais plus les fois où j’étais parti dans un fou rire à m’en faire mal au ventre. Le mal de ventre le plus agréable du monde, avant le fait de trop manger. En parlant de ça, aucun de nous deux n’avait oublié les petits gâteaux apéritifs. Il parait que les filles aiment bien les mecs avec un gros fessier, non ? J’haussai une épaule. Comme si la gente féminine était ce qui m’intéressait le plus en ce moment. Quoi que…  Je m’étais intéressé un peu plus en détail à ce qu’avait emmené Aaron. Toujours de bons goûts, je validais à cent pour cent. Qu’est-ce que je n’aimais pas aussi ? C’était ça le réel problème. Et ça en était vraiment un pour la mère Fairfield. J’avais fait comprendre à Aaron que j’avais peut-être des choses à lui dire. C’était même une certitude mais j’ai toujours aimé laisser planer un petit suspense. Pour une fois que ma vie est mouvementée en dehors de mes soucis de santé. Je prenais un air amusé en le voyant me faire moi-même attendre le temps qu’il prépare le tout. Un paquet de chips ouvert, un Aaron bien installé… Tout semblait prêt pour lui alors ça l’était sans doute pour moi. Je n’hésitai pas une seule seconde à piocher dans le paquet de chips et fourrais les heureuses élues dans ma bouche. Quel délice et le mieux, c’est quand ça croustille. Vas-y, je t’écoute. Raconte à tonton Aaron ce qu’il se passe dans ta petite vie. Tonton Aaron me fit rouler des yeux mais au final, j’avais rigolé. Trêve de plaisanteries, c’était le moment crucial. Le moment où je devais tout dire à tonton Aaron. Je regardai mes pieds, triturant ma lèvre inférieure qui n’avait rien demandé. Je crois que j’aime bien une fille. Genre, aimer beaucoup … Plus qu’une amie. Je fronçai les sourcils. Je n’étais même pas certain de ce que j’avançais. Si il y avait un sentiment que je détestais, c’était bien l’incertitude. Je ne savais pas ce que je voulais, ce que je ressentais… C’était le flou total.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 472
Points : : 1452
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : lempika. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything you want's a dream away. under this pressure, under this weight, we are diamonds.

~~~~~~~~~

memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Mer 16 Aoû 2017 - 2:39
secrets to tell.
jad ft. aaron

 
« Il parait que les filles aiment bien les mecs avec un gros fessier, non ? » Je ne peux me retenir et je ris. Il est con ce mec, sérieusement. C’est sans aucun doute pour ça qu’on est meilleurs amis, tiens. « Crois ce que tu veux Jad, l’espoir fait vivre. » Je le taquine, c’est d’une telle évidence. D’ailleurs, le ton amusé que j’ai pris me trahis sûrement. Mais même sans cette intonation, je sais que Jad l’aurait compris. On se connaît sur le bout des doigts lui et moi, on est comme les deux doigts de la main, tout simplement. « Mais c’est vrai. Apparemment, les filles aiment bien les jolis fessiers bien rebondis et ferme. » Je finis de parler en prenant un air songeur. C’est fort possible que ça soit vrai en fin de compte. Après tout, nous les hommes, on aime les belles paires de fesses. Oui, même moi, saint Aaron, j’aime ça. Mon meilleur ami ayant des choses à me raconter, je décide de sortir un paquet de chips et je commence à grignoter jusqu’à ce qu’il se décide à parler. « Je crois que j’aime bien une fille. Genre, aimer beaucoup … Plus qu’une amie. » Je regarde mon meilleur ami, la bouche entrouverte tant je suis étonné par ce qu’il vient de me dire, au point où une chips finit par en tomber pour atterrir dans l'eau en dessous de nos pieds. Bonjour le glamour. Je me rends alors compte que j’ai l’air idiot avec cette tête, que je suis idiot, tout court, pour être surpris par cette nouvelle. Jad, sous ses tonnes de tatouage lui donnant des faux airs de badboy, est un véritable nounours au cœur d’artichaut. Il lui arrive souvent de bien aimer une fille. Cependant, en parler, c’est totalement autre chose. Quand il commence à m’en parler, c’est que c’est réellement sérieux. Pas seulement un petit crush. Je sais de quoi je parle puisque je suis comme lui. Bon, sauf qu’il ne faut pas rêver, jamais je ne parlerais de Maxyne… Et d’ailleurs, pourquoi j’évoque son nom ? Je n’ai pas de crush sur elle… Quel mauvais menteur je fais, quand même. Enfin, là n’est pas le sujet ! « Elle doit vraiment compter cette fille pour que tu m’en parles. » Que je parviens alors à placer entre deux pensées. Je pioche de nouveau dans le paquet de chips et en mange quelques-unes, avant de demander : « Bon, alors, je veux tout savoir ! Elle s’appelle comment ? Tu l’as rencontré où ? Elle est comment ? » Je suis impatient d’en apprendre plus, pendu à ses lèvres en attendant ses réponses. Et oui, il se trouve que j’ai, tout comme lui, un côté commère en moi. Pire qu’une fille parfois.
Made by Neon Demon
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 233
Points : : 479
Avatar : : antoine griezmann.
Autres comptes : : siobhan el mexicano et le lieutenant creighton.
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free (donc moi-même, pour l'avatar). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : un petit coeur libre.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.
________________
family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.
________________
dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.
________________
1 universe
9 planets
204 countries
809 islands
7 seas
and i had the privilege of meeting you.
________________


Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Ven 18 Aoû 2017 - 23:30
Aaron finissait par me dire que les filles aimaient les fesses de mâles qui étaient bien rebondies. Raison de plus de m’engraisser à ce niveau mais de ce côté-là, la famille Fairfield n’avait pas à se plaindre. Ce n’était pas de la graisse mais du muscle, voyons. Je rigolais face aux réflexions de mon meilleur ami. Ce sujet n’était cependant pas le plus intéressant. Rapidement, j’allais droit au but et annonçais avoir quelques trucs à raconter à Aaron. J’abordais alors le fait d’apprécier une demoiselle. A ce moment précis, je n’osais pas regarder le brun qui se trouvait à côté de moi. Je voulais éviter de me retrouver à rougir comme un idiot, car il le savait très bien Aaron. Je perdais mes moyens lorsqu’une fille était concernée. J’étais un éternel grand timide. Sa réaction ne me surprit pas : poser des tas de questions sans me laisser le temps de répondre. J’allais en oublier la moitié mais lui, non. C’est .. un peu spécial. Je ne sais pas si je tiens à elle très très très fort. Je la connais depuis peu, tu sais. Je lâchai un soupir. J’étais du genre à préférer laisser le temps faire les choses plutôt que de me précipiter. Mais je me sens bien quand je suis avec elle. C’était tellement niais à dire mais c’était la stricte vérité. J’aimais sa présence. Je ne me préoccupais même pas à manger les chips, contrairement à Aaron. Il allait tout manger sans m’en donner. Tu sais, je fais parti d’un refuge. Et vu que j’ai rien à faire en ce moment, bah je vais promener les animaux. C’est là que je l’ai rencontrée, elle m’a aidé alors que je galérais à promener la pile électrique qu’était ce chien. Je m’étais mis à sourire doucement. Le moment avait dû être comique à voir, mais à vivre, ça l’était beaucoup moins. Et elle est très jolie. Fine, féminine, naturelle. Comment ne pas la trouver magnifique ? De toute façon, seul mon avis comptait. Je me mordillai la lèvre nerveusement, avant de me rendre compte que j’en avais oublié de dire son prénom. Elle s’appelle Robyn. Et elle est australienne elle aussi. Même si elle ne connaissait pas le pays. En réalité, je ne savais pas quelle tournure allait prendre notre relation, même si je ne pouvais jamais m’empêcher de me faire des films. Comme une vraie fille ! J’essayais de penser à autre chose, de me laisser aller. C’était certainement le mieux à faire. Je pense que tu l’apprécierais.

avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 472
Points : : 1452
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : lempika. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything you want's a dream away. under this pressure, under this weight, we are diamonds.

~~~~~~~~~

memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Sam 19 Aoû 2017 - 2:11
secrets to tell.
jad ft. aaron

 
« C’est .. un peu spécial. Je ne sais pas si je tiens à elle très très très fort. Je la connais depuis peu, tu sais. Mais je me sens bien quand je suis avec elle. » Je souris, trouvant ce qu’il me disait très mignon. Cependant, je ne dis rien, comprenant qu’il cherche ses mots et qu’il n’a donc pas fini de parler. « Tu sais, je fais parti d’un refuge. Et vu que j’ai rien à faire en ce moment, bah je vais promener les animaux. C’est là que je l’ai rencontrée, elle m’a aidé alors que je galérais à promener la pile électrique qu’était ce chien. » J’hoche doucement la tête. Évidemment que je sais qu’il est bénévole dans ce refuge. Je n’aurai cependant jamais cru qu’il y ferait la connaissance d’une fille qui le perturberait autant. « Et elle est très jolie. Fine, féminine, naturelle. » Je le vois mordiller sa lèvre et ça me fait doucement sourire. Il est complètement sous le charme le garçon et ça se voit, aussi facilement que le nez au milieu du visage. « Elle s’appelle Robyn. Et elle est australienne elle aussi. » Le destin est quelque chose de vachement surprenant parfois. Sur toutes les filles qui vivent à Los Angeles, Jad s’éprends d’une australienne, tout comme lui est australien. Je trouve ça beau. C’est sûrement mon côté fleur bleue qui joue sur ça. « Je pense que tu l’apprécierais. » Un sourire étire une fois de plus mes lèvres. « J’en doute pas une seule seconde. » Que je déclare le sourire aux lèvres. Je le connais Jad, je sais très bien quel est son style de fille. Toujours des filles bien, alors il n’y a aucune raison de douter du fait que je m’entendrais bien avec cette fameuse Robyn. « Et tiens, tu me la présentes quand ? Que je puisse lui dire à quel point t’es un mec formidable, vanter tes mérites et tout ça. » L’air amusé qui vient se placer sur mon visage montre à quel point je suis en train de le taquiner. Même s’il y a une part de vérité là-dessous. Je veux la rencontrer cette fille qui rend mon meilleur ami aussi songeur, aussi peu sûr de lui. Ce n’est pas son genre d’être comme ça. Enfin, sauf quand une fille fait battre son cœur et là, ça semble être le cas. Et j’ai bien l’impression qu’il ne s’en rend pas réellement compte. « T’as le cœur qui bat la chamade quand tu la vois ? T’as l’impression de penser qu’à elle tout le temps ? » Lui demandais-je donc, tournant la tête vers lui pour apercevoir la moindre de ses réactions.
Made by Neon Demon
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 233
Points : : 479
Avatar : : antoine griezmann.
Autres comptes : : siobhan el mexicano et le lieutenant creighton.
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free (donc moi-même, pour l'avatar). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : un petit coeur libre.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.
________________
family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.
________________
dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.
________________
1 universe
9 planets
204 countries
809 islands
7 seas
and i had the privilege of meeting you.
________________


Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 23 Aoû 2017 - 22:48
C’était bien rare que je parle de filles. Le nombre de fois se comptait sur les doigts d’une seule main. Je n’étais pas du genre à enchaîner les histoires. J’avais eu plusieurs copines, des histoires plus fortes que d’autres mais j’ai toujours été très sincère. C’était ce que j’étais de nature, de toute façon. A chaque fois, j’avais parlé de ses filles à Aaron. Jamais il n’en avait vu une débarquer du jour au lendemain sans l’avoir prévenu. C’était un peu comme si je voulais son avis, mais c’était parce qu’il comptait énormément pour moi. Puis, Aaron, il me comprenait. Il savait que ma timidité n’arrangeait pas à conclure, que ça m’handicapait plus qu’autre chose. Avec le temps, j’avais beaucoup appris et je me sentais bien moins gêné. Lui parler de Robyn était un passage alors très important. Il pouvait déjà voir combien j’étais attaché à l’australienne, je devais même avoir l’air un peu niais. Je m’en rendais compte à chaque fin de phrase mais peu importait. Si j’arrivais à être heureux. Et tiens, tu me la présentes quand ? Que je puisse lui dire à quel point t’es un mec formidable, vanter tes mérites et tout ça. Je lançais un regard vers mon ami avant de piocher de quoi manger. Tant qu’il en restait. Elle va croire que je t’ai payé pour que tu dises des bonnes choses de moi. Amusé, je glissais la chips dans ma bouche et la mangeais bruyamment. En même, ça croustille. Je veux pas non plus me précipiter, tu vois. Ni l’effrayer. Parce que t’es effrayant comme mec, Aaron. Je lui donnais un coup d’épaule, gentiment. Puis plus sérieusement, mon meilleur ami me parlait du cœur qui bat à la chamade. La fameuse expression, qui permet de déterminer si on est amoureux ou non . J’haussais un peu les épaules, sans trop savoir quoi répondre. Je ne m’étais pas posé la question. Je sais pas trop. On parle beaucoup par messages. Je pense que je dois laisser le temps faire, comme j’aime si bien dire. J’offrais un léger sourire à mon meilleur ami. Et toi dans tout ça ? Ton petit cœur tout mou ? Je le taquinais bien évidemment. Jad Fairfield retrouvait enfin son humour des anciens jours. Les jours heureux.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 472
Points : : 1452
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : lempika. (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything you want's a dream away. under this pressure, under this weight, we are diamonds.

~~~~~~~~~

memories :
 


Aaron O'Neill
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Ven 1 Sep 2017 - 3:08
secrets to tell.
jad ft. aaron

 
On parle d’une fille que Jad avait rencontrée récemment et pour qui, à priori, il ressent quelque chose de fort. Du moins, assez fort pour qu’il ose m’en parler. Bien entendu, je veux la rencontrer cette fille et je le fais savoir à mon meilleur ami. « Elle va croire que je t’ai payé pour que tu dises des bonnes choses de moi. » Je lâche un léger rire et pioche une chips dans le paquet pour la manger. « Je veux pas non plus me précipiter, tu vois. Ni l’effrayer. Parce que t’es effrayant comme mec, Aaron. » Il me donne un coup d’épaule, mais moi, je le regarde choquer. Enfin, faussement choqué, parce que je sais qu’il dit ça pour me taquiner. Je décide d’entrer dans son petit jeu. Comme toujours, d’ailleurs. « Eh bah tu vois, juste pour ça, je vais lui raconter à quel point t’es un mec horrible, que tu pues, que t’as des bourrelets et que ton cul est moche. » Je lui tire la langue, affichant ensuite un air amusé. Je pense quand même sortir ça à cette fille un jour, juste pour voir sa réaction. Si elle ne s’enfuit pas en entendant ce genre de propos, c’est que c’est peut-être bien la bonne. Si elle s’enfuit, elle pourra aller voir ailleurs, car Jad, on le prend entièrement, avec ses qualités et ses défauts. Et ouais, je suis son conseiller en relation amoureuse. « Je sais pas trop. On parle beaucoup par messages. Je pense que je dois laisser le temps faire, comme j’aime si bien dire. » Dit-il après hausser des épaules. Un léger sourire vient se placer sur mes lèvres. Bien évidemment qu’il ne le sait pas, c’est tout récent si j’ai bien compris. Je me contente d’hocher positivement de la tête, lui faisant comprendre qu’il a raison de prendre son temps. Au fond, si une fille est celle qui est faîte pour toi, le temps se charge de vous réunir. Ça ne sert à rien de précipiter les choses. « Et toi dans tout ça ? Ton petit cœur tout mou ? » À mon tour de me retrouver dans une situation à laquelle je n’ai pas vraiment la réponse. « Oh… depuis Quinn, j’ai eu personne. » Répondis-je d’un air songeur. Je reprends une chips dans le paquet, la mange, puis j’hausse les épaules moi aussi. « Et puis personne m’intéresse plus que ça. Enfin, je crois. » Je crois... et inévitablement, mes pensées me ramènent vers Maxyne, pensées que je tente de chasser de ma tête. Non, elle ne m’intéresse pas. Mensonge que je continue à me mettre en tête. Malheureusement, ça ne semble pas marcher.
Made by Neon Demon
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: South :: Harbor Area
secrets to tell (aaron)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: