Bienvenue sur Sun Goes Down !
La SNCF Le staff vous souhaite un agréable séjour.
Venez aider le forum !
En votant toutes les deux heures par ici, en postant dans les sujets pubs par là,
et en arborant une signature que vous trouverez dans ce sujet.

 when you're weak I'll be strong. (elina)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 2713
Points : : 1973
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : babine. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et mes origines sont : hollandaise via le papa et espagnole via la maman. En ce moment, je : suis étudiant en architecture, sisi, pt'être bien que j'te construirais ta maison plus tard. En dehors des cours je fais partie : du club de basket, futur michael jordan en devenir (ou pas aussi). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : libre. enfin... y a quand même cette jolie blonde et son magnifique sourire qui font battre mon coeur un peu trop vite en ce moment.
. :
memories :
 
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 



Eliott Meertens
« CONSUMMATUM EST »
- partying iota

( » ) Mer 30 Aoû 2017 - 2:08
Une sonnerie. Deux sonneries. Et je grogne. J’entends la demoiselle à mes côtés me supplier de répondre pour qu’elle puisse continuer sa nuit. Ou du moins, la finir, puisqu’en prenant mon portable, je m’aperçois qu’il est un peu plus de 4h. Généralement, j’éteins mon smartphone lorsqu’on m’appelle aussi tôt, mais là, le nom d’Elena m’interpelle. Je décroche. "Eliott ? C’est Thomas, le videur du Lash. Ton amie est encore là, elle a trop bu, il faut que tu viennes la chercher. Tu sais, il y a des mecs pas très bien ici." Nul besoin d’en dire plus pour me réveiller totalement et de me faire sortir de mon lit. Ou plutôt, du lit de Pepper, étant donné que j’ai passé la nuit avec elle. Je m’habille en vitesse, embrasse la jolie blonde en promettant de lui expliquer les raisons plus tard et je file avec ma voiture jusqu’à la boite pour récupérer une des femmes qui compte le plus dans ma vie. Quand j’arrive là-bas, le spectacle n’est pas brillant. Elena est assisse sur les marches à côté du videur m’ayant appelé et après une brève discussion avec ce dernier, je finis par ramener ma meilleure amie à ma voiture. Enfin. Je la porte jusqu’à ma caisse parce que madame a le vertige et a donc peur de tomber. Je ne le montre pas aux gens se trouvant sur le trottoir, mais je suis énervé. Ce n’est pas dans ses habitudes de finir ainsi et, pourtant, depuis quelque temps, elle passe son temps à picoler et à finir tous les soirs en mode épave. J’ai l’impression que les rôles se sont inversés, que ce n’est plus elle qui s’occupe de moi après une soirée trop arrosée, que ce n’est plus elle qui est la plus sérieuse de nous deux. Ça ne me plaît pas. Au fond, ça m’inquiète aussi, car je n’en connais pas les raisons et il y en a forcément une. C’est obligé. Le long du trajet jusqu’à la maison de mon père et de ma belle-mère, je ne dis rien, m’assurant juste qu’elle reste éveillée parfois en l’appelant par son prénom. Une fois arrivé, je la porte de nouveau et l’emmène automatiquement dans ma chambre, la déposant sur le lit. Je vais chercher une bassine et l’apporte près d’elle, au cas où elle serait prise d’une envie de vomir. Mon attention se porte à nouveau sur elle et je soupire. « Dans quel état tu t’es mise, Lele... » Je prends place à ses côtés, attrape sa main de la mienne, tandis que sa tête se dépose sur mon épaule d’un mouvement habituel. Parce que c’est le cas, ça devient une habitude ce genre de soirée. « Pourquoi t’étais là-bas ? T’étais toute seule ? T’aurais dû m’appeler, j’serai venu avec toi. » Et je soupire une fois de plus, me rendant compte que j’ai l’air idiot à ce moment précis. Comme si elle allait être en état de répondre à la moindre question.

En ligne
avatar
Date d'inscription : : 09/04/2017
Messages : : 1094
Points : : 1748
Avatar : : Katherine -cutie- McNamara.
Autres comptes : : zeppelin (m.pestch), warren (s.eastwood) & oswald (c.bennet)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach)
Crédits : : nightblood (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 23 années fraîchement acquises et mon anniversaire est le : 31 juillet. Je suis : irlandaise et mes origines sont : allemandes & américaines par mon père, irlandaises et norvégiennes par ma mère. En ce moment, je : suis étudiante en Histoire pour une quatrième année en septembre si tout va bien & quelques rares fois mannequin. En dehors des cours je fais partie : du club de théâtre et de soccer, bah ouais faut occuper ses journées tranquilles. Si jamais vous me cherchez, j'habite : sur le campus de UCLA, dans une chambre que je partage avec les belles plantes que sont Maxyne et Maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, brun et acteur célèbre ... et côté coeur je suis : célibataire, totalement entichée du célèbre Maxon Manning.
. :
MAXONEMMAJAMESNORAHELIOTTPEPPERCALEB²


CAN'T STOP A HURRICANE
THEY TOLD ME I'D FIND MY HOPES AND MY DREAMS.
  

DON'T LEAVE ME ALL BEHIND
SO BABY DON'T GO HOME. I DON'T WANNA SPEND TONIGHT ALONE.
  
YOU CAN COUNT ON ME
IF YOU EVER FOND YOURSELF STUCK IN THE MIDDLE OF THE SEA, I'LL SAIL THE WOLD TO FIND YOU.
  
THE GIFT OF A FRIEND
THE WORLD COMES TO LIFE AND EVERYTHING'S BRIGHT FROM BEGINNING TO END WHEN YOU HAVE A FRIEND BY YOUR SIDE.


  

don't forget the past:
 

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Elena Bishop
« ACVBBCVBCVBCVBC »
- drunken tri-pi

( » ) Mer 30 Aoû 2017 - 23:44

eliott & elena

❝ WHEN YOU'RE WEAK I'LL BE STRONG. ❞

En toute élégance, te voilà en train de vomir tes tripes au coin de la rue, tes cheveux retenus par un élastique qui est sorti de nul part … du moins tu ne te souviens pas d’où tu l’as sorti. Ton estomac te fait atrocement mal, se contracte comme pour se venger de ce que tu lui as fais subir toute la soirée en avalant verre sur verre. L’air frais en revanche te fait un bien fou. À l’intérieur de la boîte tu mourrais de chaud même si ça ne t’empêchait de danser encore et encore, des hommes venant se coller à toi même si tu ne les remarquais pas. Et puis finalement, incapable de faire un pas devant l’autre sans chanceler, dangereusement attirée par le sol, on t’a fait sortir. Maintenant que tu as vomis le trop plein d’alcool que t’avais dans l’estomac, tu pars t’asseoir sur les marches du club. « Elena ? » La tête penchée en arrière, l’immense carrure de Thomas se dessine sous la lumière du lampadaire. « C’est drôle … on dirait un ange. » Glousses-tu en pointant ton index vers lui pour tenter de le toucher mais il attrape ton sac et en sors ton portable alors que tu boudes déçue de ne pas avoir touché ton ange. Et puis t’as une absence. Tu ignores ce qui s’est passé entre le moment où le videur a pris ton portable et celui où le meilleur homme sur cette planète est arrivé vers toi. « Eliiiii ! » Tu t’écris un peu trop joyeusement en te relevant avec peine. Dieu que le monde tangue sous tes yeux. Mais plutôt que de s’adresser à toi, il parle avec Thomas et une fois encore tu boudes, un peu moins lorsqu’il revient vers toi et t’annonce que vous partez. « Porte-moi, j’ai le vertige. » Et pour appuyer tes paroles te voilà qui tangue dangereusement sur tes talons. Tu fais pitié à voir et par chance t’en as pas conscience. Tu avances dans un monde étrange, entre rêve et réalité dans laquelle tu restes uniquement grâce à la voix de ton meilleur ami qui t’appelle à chaque fois que tu piques du nez. Tu reviens un peu plus à toi alors que t’es allongée sur un lit que tu sais ne pas être le tien, une bassine que tu serres contre toi comme une peluche. « Dans quel état tu t’es mise, Lele... » Une main fraîche posée sur la tienne, tu te tournes pour poser ta tête contre l’épaule d’Eliott en soupirant. Tu prends seulement conscience de ton état et de ce que tu lui as encore imposé. « Pourquoi t’étais là-bas ? T’étais toute seule ? T’aurais dû m’appeler, j’serai venu avec toi. » Trop de questions en même temps. Ca déclenche un début de migraine qui te fait grimacer mais même si t’as du mal à former des phrases cohérentes dans ta tête, tu perçois nettement son inquiétude. « Désolée. » Parviens-tu à articuler. Peut-être se passe-t-il encore de longues minutes avant que tu ne reviennes à toi, tu ne saurais dire, tu sais simplement que tu t’es brièvement endormie et que tes pensées ont un peu plus de sens. « Tu m’en veux ? » Chuchotes-tu de peur de le réveiller si jamais il s’est endormi.
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 2713
Points : : 1973
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : babine. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et mes origines sont : hollandaise via le papa et espagnole via la maman. En ce moment, je : suis étudiant en architecture, sisi, pt'être bien que j'te construirais ta maison plus tard. En dehors des cours je fais partie : du club de basket, futur michael jordan en devenir (ou pas aussi). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : libre. enfin... y a quand même cette jolie blonde et son magnifique sourire qui font battre mon coeur un peu trop vite en ce moment.
. :
memories :
 
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 



Eliott Meertens
« CONSUMMATUM EST »
- partying iota

( » ) Dim 3 Sep 2017 - 3:50
« C’est drôle … on dirait un ange. » En temps normal, j’en aurai ri, je me serais sûrement foutu d’elle ou j’en aurai surjoué. Sauf que là, j’ai surtout envie de l’engueuler pour s’être mise dans une telle situation. Putain, elle déconne grave en ce moment ma meilleure amie et, moi, je suis là comme un con, perdu parce qu’elle ne me dit rien. Je ne lui force pas la main parce que je n’ai jamais aimé lui tirer les vers du nez, mais là, ça commence à trop partir en couille. Elle part en vrille et je suis démuni face à ça. Je n’ai pas toutes les cartes en mains actuellement, je ne possède pas toutes les informations pour pouvoir l’aider et ça me tue intérieurement. Alors, encore une fois, je me contente de faire la chose que je fais depuis quelque temps : venir la chercher à la sortie d’une boite et la ramener chez moi complètement saoule. Et comme si ça ne suffit pas, il faut que je la porte à chaque déplacement parce que mademoiselle a le vertige. Je lui en foutrais moi, du vertige ! On finit par arriver à la maison familiale et Elena semble toujours dans un autre monde. Lui donnant une bassine à disposition, je commence à lui faire la morale. C’est tout moi ça, vouloir engueuler une fille totalement torchée. Lorsque je termine de la questionner, je me tais pour entendre une réponse de sa part. Elle finit par venir, bien que ce ne soit pas totalement ce à quoi je m’attendais. « Désolée. » Puis, plus rien, sauf le poids de sa tête qui se fait bien plus lourd. Je tourne la mienne pour voir son visage, constatant qu’elle a les yeux fermés. Dans un premier temps, je m’inquiète. Elle a peut-être fait un malaise ou toute autre chose, ce qui serait possible vu tout l’alcool ingurgité. Et enfin, j’entends son souffle, je le sens contre ma nuque. Elle respire et je comprends qu’elle s’est seulement endormie. Je regarde l’heure et fini par somnoler un peu. Quelques minutes passent ainsi, peut-être même une heure, jusqu’à ce que je l’entends parler à nouveau. « Tu m’en veux ? » Je passe une main sur mon visage, me décolle d’elle et me lève du lit. « Tu poses vraiment la question ? » Lui demandais-je avant de me tourner vers elle, les bras croisés contre mon torse. « Qu’est-ce qu’il t’arrive, Elena ? T’agis pas normalement, t’es bizarre... T’es pas la Elena que je connais, celle que j’aime. » La tristesse peut se lire sur mon visage. Je n’aime vraiment pas cette situation, j’ai l’impression d’avoir raté des années de sa vie et de ne plus la connaître. Clairement, ça me fend le cœur, ça me détruit de ne rien pouvoir y faire, de ne rien pouvoir arranger. Je reviens vers le lit et m’agenouille à côté de ce dernier, posant mes avants-bras sur le matelas et attrapant ses mains des miennes. « Pourquoi tu te mets dans cet état tout le temps ? Dit moi, je t’en prie. » C’est une supplique qui sort d’entre mes lèvres. J’ai besoin de savoir.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 09/04/2017
Messages : : 1094
Points : : 1748
Avatar : : Katherine -cutie- McNamara.
Autres comptes : : zeppelin (m.pestch), warren (s.eastwood) & oswald (c.bennet)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach)
Crédits : : nightblood (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 23 années fraîchement acquises et mon anniversaire est le : 31 juillet. Je suis : irlandaise et mes origines sont : allemandes & américaines par mon père, irlandaises et norvégiennes par ma mère. En ce moment, je : suis étudiante en Histoire pour une quatrième année en septembre si tout va bien & quelques rares fois mannequin. En dehors des cours je fais partie : du club de théâtre et de soccer, bah ouais faut occuper ses journées tranquilles. Si jamais vous me cherchez, j'habite : sur le campus de UCLA, dans une chambre que je partage avec les belles plantes que sont Maxyne et Maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, brun et acteur célèbre ... et côté coeur je suis : célibataire, totalement entichée du célèbre Maxon Manning.
. :
MAXONEMMAJAMESNORAHELIOTTPEPPERCALEB²


CAN'T STOP A HURRICANE
THEY TOLD ME I'D FIND MY HOPES AND MY DREAMS.
  

DON'T LEAVE ME ALL BEHIND
SO BABY DON'T GO HOME. I DON'T WANNA SPEND TONIGHT ALONE.
  
YOU CAN COUNT ON ME
IF YOU EVER FOND YOURSELF STUCK IN THE MIDDLE OF THE SEA, I'LL SAIL THE WOLD TO FIND YOU.
  
THE GIFT OF A FRIEND
THE WORLD COMES TO LIFE AND EVERYTHING'S BRIGHT FROM BEGINNING TO END WHEN YOU HAVE A FRIEND BY YOUR SIDE.


  

don't forget the past:
 

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Elena Bishop
« ACVBBCVBCVBCVBC »
- drunken tri-pi

( » ) Dim 3 Sep 2017 - 14:29

Aucun doute à avoir, les remords vont être nombreux demain lorsque tu émergeras pleinement avec une affreuse gueule de bois. Ca ne sera pas les maux de tête et les douleurs au ventre que tu regretteras le plus, mais bien le fait d’avoir obligé Eliott à venir te chercher … une fois de plus. Une véritable épave, voilà ce que tu deviens. C’est honteux, tu trouves refuges dans l’alcool et dans les multiples flirts dont tu ne gardes jamais le moindre souvenirs - disons simplement que tu te connais assez pour savoir que tu l’as forcément fait. Tu n’arrives pas à retirer de ta tête les quelques paroles de James, le fait qu’il se soit sévèrement disputé avec Maxon pour une fille … une autre que toi. Ta jalousie a fait surface en un rien de temps et te bouffe de l’intérieur alors que tu sais, tu sais que tu n’aurais jamais pu l’avoir. C’était un beau rêve, un trop beau rêve. Tu bois pour te réconforter et tu inquiètes ton meilleur ami, le seul à te voir toujours dans cet état, le seul en qui tu aies assez confiance pour le contacter à chaque fois. À moitié dans les vapes, tu t’excuses avant de sombrer quelques minutes dans les bras de Morphée. Tu perds la notion du temps, pour le peu que tu l’avais bien sûr et les derniers mots t’échappent dans un souffle. Une partie de toi voudrait qu’il dorme, que tu n’aies pas à l’affronter, mais l’autre à besoin de parler, elle en a besoin cruellement. « Tu poses vraiment la question ? » Ton regard l’a suivi lorsqu’il a quitté le lit et malgré l’obscurité dans la chambre, tu parviens à le voir croiser les bras contre son torse et tu voudrais te cacher sous la couverture comme une petite fille qui craint de se faire disputer. « Qu’est-ce qu’il t’arrive, Elena ? T’agis pas normalement, t’es bizarre... T’es pas la Elena que je connais, celle que j’aime. » L’envie de te cacher grandit un peu plus. Tu baisses les yeux, mal à l’aise et surtout malheureuse de le décevoir autant que ça. Eliott ce n’est pas seulement ton meilleur ami, c’est ton frère. Tu le connais depuis des années. Vous avez toujours été là l’un pour l’autre, le décevoir comme tu le fais c'est difficile à accepter. « Pourquoi tu te mets dans cet état tout le temps ? Dit moi, je t’en prie. » Lui devant le lit en train de te tenir les mains, toi qui pose à nouveau le regard sur lui, tu sens tes lèvres trembler signe que tu ne vas pas tarder à pleurer. Tu ravales tes larmes comme tu le peux et soupire pour t’y aider. « Parce que je suis stupide. » Lâches-tu en serrant un peu sa main. « Parce que j’ai fais l’erreur de croire que je serais peut-être enfin heureuse et que finalement je suis tombée amoureuse du mauvais garçon … encore. » Tu sens une larme rouler sur ta joue et la rage t’envahie. T’en as marre d’être aussi faible dès qu’il s’agit d’un homme, marre d’être un coeur d’artichaut et de tomber amoureuse aussi facilement. Mais par-dessus tout tu en as marre d’être si naïve que tu n’as pas vu venir la chose. Tu ne lui en as même pas parlé, ce qu’on t’a dit a été amplement suffisant et maintenant tu es l’idiote qui boit pour noyer son chagrin. Pathétique.
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 2713
Points : : 1973
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : babine. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et mes origines sont : hollandaise via le papa et espagnole via la maman. En ce moment, je : suis étudiant en architecture, sisi, pt'être bien que j'te construirais ta maison plus tard. En dehors des cours je fais partie : du club de basket, futur michael jordan en devenir (ou pas aussi). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : libre. enfin... y a quand même cette jolie blonde et son magnifique sourire qui font battre mon coeur un peu trop vite en ce moment.
. :
memories :
 
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 



Eliott Meertens
« CONSUMMATUM EST »
- partying iota

( » ) Jeu 7 Sep 2017 - 4:05
Je suis là, à la supplier de me parler. Je n’aime pas cette situation, je n’ai jamais eu à faire ça pour qu’elle me raconte tout ce qui se passe dans sa vie. Et ce soir, je me rends compte que je me suis peut-être leurré. Pour être dans un tel état, c’est qu’elle me cache quelque chose et sûrement depuis longtemps. Je pourrais lui dire que je me sens trahis par son manque de confiance -parce que c’est le cas, au fond-, mais ça serait l’hôpital qui se fout de la charité. Je suis bien le dernier qui doit en vouloir à quelqu’un pour ses secrets parce que j’en ai un bien gros que je ne lui ai jamais dit. Une cachotterie que je vais bientôt devoir lui avouer, je le sais, mais retarder ce moment me semble être le mieux. Surtout là, quand je la vois dans cet état. Mes soucis passeront toujours après les soucis des femmes de ma vie. Elle ne répond pas tout de suite à ma question. Cependant, je la vois lutter contre les larmes. Elle a envie de pleurer et ça me peine. Qu’est-ce qu’il s’est passé, bordel ? « Parce que je suis stupide. » Je fronce légèrement les sourcils, prêt à lui répondre que non, mais elle ne m’en laisse pas le temps et continue. « Parce que j’ai fais l’erreur de croire que je serais peut-être enfin heureuse et que finalement je suis tombée amoureuse du mauvais garçon … encore. » Cette fois, elle ne peut lutter et une larme roule sur sa joue. Moi, mon sang bouillonne. Elle se met dans cet état à cause d’un mec, d’un connard à qui j’ai envie de foutre une raclée à l’instant présent. Je mettrais la main sur ce type, même si ça doit me prendre des années. Je demanderais son nom à Elena, mais pas maintenant. Là, tout de suite, je ne veux pas demander à ma meilleure amie de qui il s’agit, je ne veux pas retourner le couteau dans la plaie. Ce que je veux, c’est la réconforter, la faire aller mieux. Je le sens comme si c’est mon devoir de meilleur ami. « J’sais pas qui est ce crétin, mais il te mérite tellement pas. » Oh non, vraiment pas. Il ne sait sans doute pas à quel point il laisse partir une femme en or. « T’es loin d’être stupide, Elena. C’est ce mec qui est complètement débile pour pas voir à quel point t’es parfaite comme femme. Il le regrettera, crois-moi. » Dis-je en lui serrant doucement la main. Je me relève ensuite pour la câliner, plaçant sa tête contre mon torse et glissant ma main dans ses cheveux. « Pleure, ça fait toujours du bien après avoir eu le cœur brisé… » Murmurais-je alors. Je parle en connaissance de cause, malheureusement.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 09/04/2017
Messages : : 1094
Points : : 1748
Avatar : : Katherine -cutie- McNamara.
Autres comptes : : zeppelin (m.pestch), warren (s.eastwood) & oswald (c.bennet)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach)
Crédits : : nightblood (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 23 années fraîchement acquises et mon anniversaire est le : 31 juillet. Je suis : irlandaise et mes origines sont : allemandes & américaines par mon père, irlandaises et norvégiennes par ma mère. En ce moment, je : suis étudiante en Histoire pour une quatrième année en septembre si tout va bien & quelques rares fois mannequin. En dehors des cours je fais partie : du club de théâtre et de soccer, bah ouais faut occuper ses journées tranquilles. Si jamais vous me cherchez, j'habite : sur le campus de UCLA, dans une chambre que je partage avec les belles plantes que sont Maxyne et Maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, brun et acteur célèbre ... et côté coeur je suis : célibataire, totalement entichée du célèbre Maxon Manning.
. :
MAXONEMMAJAMESNORAHELIOTTPEPPERCALEB²


CAN'T STOP A HURRICANE
THEY TOLD ME I'D FIND MY HOPES AND MY DREAMS.
  

DON'T LEAVE ME ALL BEHIND
SO BABY DON'T GO HOME. I DON'T WANNA SPEND TONIGHT ALONE.
  
YOU CAN COUNT ON ME
IF YOU EVER FOND YOURSELF STUCK IN THE MIDDLE OF THE SEA, I'LL SAIL THE WOLD TO FIND YOU.
  
THE GIFT OF A FRIEND
THE WORLD COMES TO LIFE AND EVERYTHING'S BRIGHT FROM BEGINNING TO END WHEN YOU HAVE A FRIEND BY YOUR SIDE.


  

don't forget the past:
 

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Elena Bishop
« ACVBBCVBCVBCVBC »
- drunken tri-pi

( » ) Ven 8 Sep 2017 - 13:21
Tu as toujours été une guimauve, une fille trop romantique encore coincée dans l’idée que le prince charmant existe. Si d’apparences tu n’en laisses rien voir, au fond de toi tu l’as toujours été. Ce n’est pas étonnant de voir à quel point tu souffres à chaque rupture. Il suffit que tu te décides à t’engager sérieusement dans une relation pour tomber de très haut par la suite. Ton ex petit ami en aura fait les frais deux fois entre Eliott et James, et si tu n’as pas la moindre envie qu’il en soit de même avec celui dont tu es actuellement amoureuse, ça arrivera si tu révèles son nom à ton meilleur ami. Peut-être devras-tu le confronter un jour mais tu doutes d’en avoir le courage. Tu ne laisseras rien voir, mais s’il vient à affirmer en aimer une autre tu vas te briser de l’intérieur. « J’sais pas qui est ce crétin, mais il te mérite tellement pas. » Tes larmes redoubles à l’entente de ces quelques mots qu’Eliott veut rassurants, du moins c’est ainsi que tu l’entends. Tu aimerais tellement croire la même chose, te persuader qu’il ne te mérite pas mais tu ne sais pas … tu ne sais plus. « T’es loin d’être stupide, Elena. C’est ce mec qui est complètement débile pour pas voir à quel point t’es parfaite comme femme. Il le regrettera, crois-moi. » Ta tête contre son torse, sa main caressant tes cheveux, tu as du mal à ne pas pleurer bien que tu continues de lutter inutilement. « Pleure, ça fait toujours du bien après avoir eu le cœur brisé… » Il ne t’en faut pas plus pour libérer un flot de perles salées sur tes joues. Tu t’agrippes à lui comme un naufragé le ferait à sa bouée et il te faut quelques minutes pour parvenir à te calmer. Ta respiration redevient calme et tu te redresses en passant le revers de ta main sur ton visage. Ton regard tombe sur celui d’Eliott tandis que tu renifles. « Tu peux me dire pour quelles raisons tu n’es pas déjà avec une fille parfaite ? » Le questionnes-tu sérieusement. Eliott c’est l’homme parfait à tes yeux. Tu sais qu’il a des défauts - qui n’en a pas ? - mais il fait preuve de tellement d’altruiste et d’amour envers les personnes qu’il aime que souvent tu demandes pourquoi il n’a pas encore trouvé la perle rare. Toutes les femmes rêvent d’un homme comme lui … enfin tu le supposes. « Je ne sais pas pourquoi il faut toujours, toujours que je sois attirée par les hommes que je ne peux pas avoir et qui me font souffrir. Ca me fatigue, Eli, je voudrais juste avoir le droit d’aimer et d’être aimée en retour, c’est niais mais c’est ce que je veux. » Tu es peut-être comme ta mère : malchanceuse. Tu vas peut-être toujours aimer un homme qui finira par te détruire et détruire ton entourage comme l’a fait ton père ...
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 2713
Points : : 1973
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : babine. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et mes origines sont : hollandaise via le papa et espagnole via la maman. En ce moment, je : suis étudiant en architecture, sisi, pt'être bien que j'te construirais ta maison plus tard. En dehors des cours je fais partie : du club de basket, futur michael jordan en devenir (ou pas aussi). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : libre. enfin... y a quand même cette jolie blonde et son magnifique sourire qui font battre mon coeur un peu trop vite en ce moment.
. :
memories :
 
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 



Eliott Meertens
« CONSUMMATUM EST »
- partying iota

( » ) Jeu 14 Sep 2017 - 4:01
Elle m’avoue enfin ce qui la met dans cet état et je ne peux supporter de la voir ainsi à cause d’un mec. Un abruti de première d’ailleurs. Je résiste à l’envie de lui demander son patronyme, ainsi que l’adresse de chez lui. Parce que même s’il n’est que 5h du matin, je serai prêt à prendre ma caisse et à aller sonner chez ce type pour lui remettre les idées en place. Mais je n’en fais rien, j’ai plus important à effectuer actuellement : réconforter mon bébé roux. Je tente alors de l’apaiser, finissant par la serrer contre mon torse, lui disant même de pleurer pour évacuer tout d’un coup. Rapidement, je sens mon t-shirt devenir humide sous l’assaut de ses larmes. Habituellement, j’aurai grogné, boudé ou autre, juste pour la faire chier. Ce soir, je n’en ai pas la moindre envie. Tout ce que je fais, c’est caresser doucement ses cheveux. Quelques minutes s’écroulent et elle parvient à se calmer. Elle se redresse et je lui lance un léger sourire. « Tu peux me dire pour quelles raisons tu n’es pas déjà avec une fille parfaite ? » Elle semble sérieuse et, moi, je fronce légèrement les sourcils. « Ça existe une femme parfaite autre que ma sœur ou ma meilleure amie ? » Je la questionne à mon tour, toujours le même sourire aux lèvres. Je prends toutefois quelques secondes pour réfléchir réellement à sa question. Bien que la réponse soit déjà toute trouvée. « J’veux pas être avec une fille parfaite, j’suis moi-même loin d’être parfait. En fait, je crois que j’ai juste envie d’être avec une personne sincère, drôle, qui fasse battre mon cœur et qui, surtout, me supporte. » Je m’étonne moi-même à sortir ce genre de chose. Pendant plus de 6 ans, je n’ai pensé qu’au sexe et c’était le cas il y a encore 5 mois. Jusqu’à ce que je me rapproche d’elle. Ouais, j’étais comme ça avant elle, avant Pepper et rien que de penser à cette dernière, j’ai mon cœur qui s’accélère. La raison me semble évidente. « Et je flippe parce que je crois bien que cette personne, je l’ai trouvé... » Mon regard se repose sur ma meilleure amie et je me sens tout d’un coup égoïste de lui parler de ça, alors qu’elle, elle vient de se faire briser le cœur. Mais je n’y peux rien, c’est sorti tout seul, sans que je puisse le contrôler. « Je ne sais pas pourquoi il faut toujours, toujours que je sois attirée par les hommes que je ne peux pas avoir et qui me font souffrir. Ca me fatigue, Eli, je voudrais juste avoir le droit d’aimer et d’être aimée en retour, c’est niais mais c’est ce que je veux. » Je secoue négativement la tête et positionne une main sur sa joue pour la caresser doucement de mon pouce. « Cesse de te prendre la tête pour ce genre de chose Elena et profite de la vie. Ça viendra quand tu t’y attendras le moins, avec une personne à qui t’aurais jamais pensée. » Un léger sourire prend à nouveau place sur mes lèvres, je me veux convaincant. « Un jour, quelqu’un se rendra compte que t’es parfaite pour lui et tu seras aimée. » Dis-je d’une voix assurée. Bien sûr que ça se passera, c’est obligé. « Bon, aucun mec t’aimera autant que moi, je peux t’aimer, mais ça sera quand même fort. » Cette fois ci, mon ton se fait un peu plus amuser. Détendre l’atmosphère, ça ne serait pas une mauvaise chose.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 09/04/2017
Messages : : 1094
Points : : 1748
Avatar : : Katherine -cutie- McNamara.
Autres comptes : : zeppelin (m.pestch), warren (s.eastwood) & oswald (c.bennet)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach)
Crédits : : nightblood (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 23 années fraîchement acquises et mon anniversaire est le : 31 juillet. Je suis : irlandaise et mes origines sont : allemandes & américaines par mon père, irlandaises et norvégiennes par ma mère. En ce moment, je : suis étudiante en Histoire pour une quatrième année en septembre si tout va bien & quelques rares fois mannequin. En dehors des cours je fais partie : du club de théâtre et de soccer, bah ouais faut occuper ses journées tranquilles. Si jamais vous me cherchez, j'habite : sur le campus de UCLA, dans une chambre que je partage avec les belles plantes que sont Maxyne et Maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, brun et acteur célèbre ... et côté coeur je suis : célibataire, totalement entichée du célèbre Maxon Manning.
. :
MAXONEMMAJAMESNORAHELIOTTPEPPERCALEB²


CAN'T STOP A HURRICANE
THEY TOLD ME I'D FIND MY HOPES AND MY DREAMS.
  

DON'T LEAVE ME ALL BEHIND
SO BABY DON'T GO HOME. I DON'T WANNA SPEND TONIGHT ALONE.
  
YOU CAN COUNT ON ME
IF YOU EVER FOND YOURSELF STUCK IN THE MIDDLE OF THE SEA, I'LL SAIL THE WOLD TO FIND YOU.
  
THE GIFT OF A FRIEND
THE WORLD COMES TO LIFE AND EVERYTHING'S BRIGHT FROM BEGINNING TO END WHEN YOU HAVE A FRIEND BY YOUR SIDE.


  

don't forget the past:
 

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Elena Bishop
« ACVBBCVBCVBCVBC »
- drunken tri-pi

( » ) Ven 15 Sep 2017 - 13:32
Tu n’as grandi qu’entouré de filles. Assez jeune tu as perdu ton père perdant par la même occasion toute figure masculine. Oh il n’est pas mort … mais à tes yeux c’est tout comme. À cause de ce qu’il a fait toute ton enfance a été un véritable enfer. Devenues des parias, tu allais à l’école à reculons et tu t’étais enfermée dans un mutisme. Le seul moyen que tu avais de t’exprimer c’était au travers de la danse. Faire confiance à un homme par la suite était un miracle. Ton beau-père, tu as mis un temps fou à l’accepter et le demi-frère qu’il a amené avec lui tu ne le supportes toujours pas. Eliott c’est une exception, une très belle exception. Ce n’est pas seulement ton meilleur ami, c’est également un frère, celui que tu n’as jamais eu, et ton pilier. Son soutien et son amour sont les choses les plus précieuses qui soit. « Ça existe une femme parfaite autre que ma sœur ou ma meilleure amie ? » Un petit sourire nait au coin de tes lèvres alors que tu rougis comme d’habitude. Tu ne cherches pas à répondre puisqu’il sait ce que tu vas dire : que oui, ça existe. Tu es loin de te considérer comme une femme parfaite. Tu es même à des années lumières de la perfection. « J’veux pas être avec une fille parfaite, j’suis moi-même loin d’être parfait. En fait, je crois que j’ai juste envie d’être avec une personne sincère, drôle, qui fasse battre mon cœur et qui, surtout, me supporte. Et je flippe parce que je crois bien que cette personne, je l’ai trouvé... » Si tu acquiesçais par automatisme en l’écoutant décrire la femme qui lui faudrait, tu te redresses d’un coup sur son lit et plantes ton regard dans le sien. « Attends ! Tu peux pas me décrire la femme de tes rêves et ensuite me balancer que tu l’as trouvé comme ça … c’est le pire enchaînement qui soit. » Tu t’exclames en oubliant totalement la raison de tes précédents pleurs. De toute manière tu as toujours fait passer les autres avant toi, ça ne change pas avec Eliott. « Et tu as encore moins le droit de me dire ça sans en dévoiler plus. »  Surtout que tu es curieuse et là, ta curiosité elle est bien trop titillée pour que tu passes à côté de cette information. « Cesse de te prendre la tête pour ce genre de chose Elena et profite de la vie. Ça viendra quand tu t’y attendras le moins, avec une personne à qui t’aurais jamais pensée. » Profiter de la vie. Il faudrait que tu y penses un peu plus. Tu es jeune après tout, pourquoi passer à côté de cette vie étudiante qui en fait rêver plus d’un ? Seulement, tu n’es pas sûre que ça te ressemble - hormis pour les soirées, ça tu connais bien. « Un jour, quelqu’un se rendra compte que t’es parfaite pour lui et tu seras aimée. Bon, aucun mec t’aimera autant que moi, je peux t’aimer, mais ça sera quand même fort. » Riant légèrement, tu déposes un baiser sur sa joue pour le remercier. Tu le remercies d’être un ami aussi formidable, d’être toujours là pour toi même lorsque tu lui fais honte et d’être toujours prêt à te remonter le moral. « Merci … même si ça ne m’a pas fait oublier que monsieur Eliott Lewis Meertens est probablement amoureux. » Ça serait tellement mal te connaître.
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 2713
Points : : 1973
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : babine. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et mes origines sont : hollandaise via le papa et espagnole via la maman. En ce moment, je : suis étudiant en architecture, sisi, pt'être bien que j'te construirais ta maison plus tard. En dehors des cours je fais partie : du club de basket, futur michael jordan en devenir (ou pas aussi). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : libre. enfin... y a quand même cette jolie blonde et son magnifique sourire qui font battre mon coeur un peu trop vite en ce moment.
. :
memories :
 
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 



Eliott Meertens
« CONSUMMATUM EST »
- partying iota

( » ) Lun 18 Sep 2017 - 3:35
Sans vraiment y réfléchir, je décris la femme parfaite selon mon humble avis à Elena et j’avoue même que je pense l’avoir trouvé, cette femme. Mais pourquoi j’ai dit ça moi ? Qu’est-ce qu’il m’arrive, bordel ? Ce qui me rassure, c’est le fait que la jolie rousse n’ait pas fait attention à ce que je disais. Enfin, c’est ce que je crois jusqu’à ce qu’elle se redresse bien vite sur le lit. « Attends ! Tu peux pas me décrire la femme de tes rêves et ensuite me balancer que tu l’as trouvé comme ça … c’est le pire enchaînement qui soit. Et tu as encore moins le droit de me dire ça sans en dévoiler plus. » Pourtant, c’est ce que je fais. Je tente de changer le sujet de conversation en revenant sur elle. Ce sujet-là est bien moins compliqué pour ma tête et, surtout, mon cœur. De plus, si on en est là ce soir, c’est à cause de la déception et déprime qu’elle vit actuellement à cause d’un garçon. Alors je me contente de blaguer pour détendre l’atmosphère et ça fonctionne puisqu’elle rit. Puis elle m’embrasse, sûrement en guise de remerciement, ce qui me fait sourire. « Merci … même si ça ne m’a pas fait oublier que monsieur Eliott Lewis Meertens est probablement amoureux. » Ça devrait me faire râler qu’elle ait prononcé mon patronyme en entier, pourtant ce n’est pas ce qui m’interpelle. Non, c’est ce qu’elle dit à la fin qui passe en boucle dans ma tête. C’est ce qui me fait réagir et qui me fait dire : « J’suis pas amoureux. » Je lâche un léger rire, comme s’il s’agit de l’idée la plus idiote qui soit. Pourtant, je n’en mène pas large en sentant mon cœur s’emballer à la simple pensée dirigée vers Pepper. Putain... Je m’éloigne d’Elena, passant une main dans mes cheveux dans un geste habituel de stress. Je soupire, puis me tourne de nouveau vers ma meilleure amie. « Y a 5 mois, j’étais à Amsterdam avec Pepper, comme tu le sais. Et là-bas, on était tout le temps ensemble, ça nous a pas mal rapprochés. » Ça m’a rendu accro et dépendant, plutôt ouais, mais ça je ne le dis pas. Je ne veux pas le laisser sortir, ça rendrait les choses bien trop réelles. « Depuis ce séjour, j’sais pas ce qu’il m’arrive, mais j’arrive plus à me passer d’elle. J’pense à elle tout le temps, à tel point que j’ai l’impression de devenir complètement dingue quand j’la vois pas... » Je continue dans ma lancée, lâchant ce qui me passe en tête depuis plusieurs jours, semaines, voir mois. Elle est la première personne à qui j’ose en parler et ça me fait tellement du bien que je ne peux pas m’arrêter en si bon chemin. « Elle est si... parfaite comme femme, tu vois... tellement que j’ai pas réussi à en fréquenter d’autres depuis Amsterdam. » Avouais-je pour la première fois à voix haute. Une autre personne aurait sûrement eu du mal à me croire, mais Elena, je sais qu’elle va me croire, qu’elle va voir que je ne mens pas. Elle va aussi voir à quel point je me sens paumé, perdu dans ce flot de sentiments que je ressens à l’égard de la jeune Pemrose. Elle va aussi comprendre que j’ai peur, que je suis totalement effrayé par l’idée de tomber amoureux. Complètement apeuré pour pouvoir affronter la vérité qui est, pourtant, si simple à comprendre.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 09/04/2017
Messages : : 1094
Points : : 1748
Avatar : : Katherine -cutie- McNamara.
Autres comptes : : zeppelin (m.pestch), warren (s.eastwood) & oswald (c.bennet)
Pseudo internet / prénom : : Amélie (aka .sassenach)
Crédits : : nightblood (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 23 années fraîchement acquises et mon anniversaire est le : 31 juillet. Je suis : irlandaise et mes origines sont : allemandes & américaines par mon père, irlandaises et norvégiennes par ma mère. En ce moment, je : suis étudiante en Histoire pour une quatrième année en septembre si tout va bien & quelques rares fois mannequin. En dehors des cours je fais partie : du club de théâtre et de soccer, bah ouais faut occuper ses journées tranquilles. Si jamais vous me cherchez, j'habite : sur le campus de UCLA, dans une chambre que je partage avec les belles plantes que sont Maxyne et Maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, brun et acteur célèbre ... et côté coeur je suis : célibataire, totalement entichée du célèbre Maxon Manning.
. :
MAXONEMMAJAMESNORAHELIOTTPEPPERCALEB²


CAN'T STOP A HURRICANE
THEY TOLD ME I'D FIND MY HOPES AND MY DREAMS.
  

DON'T LEAVE ME ALL BEHIND
SO BABY DON'T GO HOME. I DON'T WANNA SPEND TONIGHT ALONE.
  
YOU CAN COUNT ON ME
IF YOU EVER FOND YOURSELF STUCK IN THE MIDDLE OF THE SEA, I'LL SAIL THE WOLD TO FIND YOU.
  
THE GIFT OF A FRIEND
THE WORLD COMES TO LIFE AND EVERYTHING'S BRIGHT FROM BEGINNING TO END WHEN YOU HAVE A FRIEND BY YOUR SIDE.


  

don't forget the past:
 

24k MAGICYOUNG GOLDHAPPYLUSH LIFESUCKER FOR PAIN


Elena Bishop
« ACVBBCVBCVBCVBC »
- drunken tri-pi

( » ) Mer 20 Sep 2017 - 21:33
Les larmes se tarissent petit à petit et pour ça il te suffit de te concentrer sur autre chose que ton propre malheur. Bien sûr tu continues de te sentir aussi bien qu’une merde, tu as l’estomac en vrac et la tête qui commence sérieusement à te faire un mal de chien, mais tu prends sur toi. L’information que ton meilleur ami vient de te lâcher chasse tous tes maux sans difficulté ce qui n’est pas vraiment difficile tant t’as l’impression qu’une bombe vient d’exploser. Et puis, il n’y a rien de mieux que de se focaliser sur lui plutôt que d’accepter que vous vous apitoyiez sur ton sort plus longtemps. Tu as passé ces dernières semaines à boire comme un trou et finir la tête dans la cuvette des toilettes pour vomir tes tripes, tu as fait assez pitié comme ça. « J’suis pas amoureux. » Tu ris mais tu le regrettes aussitôt. Les vibrations que ça provoquent dans ta tête te font grimacer et une moue boudeuse prend immédiatement place sur ton visage lorsque ton estomac se contracte. Tu grognes légèrement mais retiens ton envie de te laisser tomber en arrière sur le lit et mourir. « Y a 5 mois, j’étais à Amsterdam avec Pepper, comme tu le sais. Et là-bas, on était tout le temps ensemble, ça nous a pas mal rapprochés. (…) tellement que j’ai pas réussi à en fréquenter d’autres depuis Amsterdam. » Tu as presque le courage de te lever pour aller lui donner une tape derrière la tête. Est-ce qu’il te prend pour une idiote ? Pas que tu ne crois pas ce qu’il dit, loin de là puisque tu as une confiance aveugle en Eliott, mais bien parce qu’il a osé te dire quelques instants auparavant ne pas être amoureux.

Tu as peut-être trop bu et ta gueule de bois se fait de plus en plus sentir, mais tu es encore capable de réfléchir convenablement et de dire combien fois un 1+1. « Vas-y, ose encore me dire droit dans les yeux que t’es pas amoureux Meertens … » Tu prends un ton menaçant ou du moins tu essayes parce que ce n’est pas du tout l’impression que ça donne une fois que les mots ont franchi ta bouche. « Et évidemment qu’elle est parfaite, tu t’attendais à quoi ? C’est une Pemrose sombre idiot ! » Tu lèves les yeux au ciel comme si tu étais surprise qu’il soit aussi bête concernant cette famille. Il faut avouer, cependant, que tu es la dernière personne objective concernant Pepper. Luttant contre la nausée qui te gagne, tu avances sur le lit et balances tes jambes en dehors de ce dernier sans pour autant te lever, tu n’es pas suicidaire. « Eli, t’es de loin la personne la moins stable que je connaisse niveau relation … je suis même pas certaine d’avoir envie de savoir le nombre de femmes que tu as pu avoir dans ton lit. » En fait tu es même certaine de ne pas vouloir le savoir, non pas que tu serais frustrée par le nombre, mais … tu ne veux pas savoir, c’est tout. « Et tu m’annonces ne plus être capable de coucher avec une autre qu’elle, excuse-moi mais de mon point de vue non seulement tu l’as dans la peau mais t’es carrément amoureux d’elle ou du moins t’es en bonne voie pour. » Et venant de la fille qui tombe amoureuse plus vite que son ombre il doit te croire. Ou peut-être pas en fait, tu ne sais pas vraiment. Cela dit, ton meilleure ami tu le connais et tu sais que cette nouvelle stabilité veut tout dire. « Sans compter que tu ne serais pas là à m’en parler si tu ne le pensais pas ne serait-ce qu’un petit peu. » Tu insistes en haussant les épaules.
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 2713
Points : : 1973
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : babine. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et mes origines sont : hollandaise via le papa et espagnole via la maman. En ce moment, je : suis étudiant en architecture, sisi, pt'être bien que j'te construirais ta maison plus tard. En dehors des cours je fais partie : du club de basket, futur michael jordan en devenir (ou pas aussi). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : libre. enfin... y a quand même cette jolie blonde et son magnifique sourire qui font battre mon coeur un peu trop vite en ce moment.
. :
memories :
 
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 



Eliott Meertens
« CONSUMMATUM EST »
- partying iota

( » ) Hier à 19:24
Alors que je viens de finir de parler, de lui expliquer ce qui se passe dans ma tête d’imbécile, je vois à son regard que si elle avait été dans un meilleur état, elle m’en aurait foutu une. Heureusement pour moi, elle ressent encore trop les effets de l’alcool dans le corps pour pouvoir se mettre debout et me rejoindre. « Vas-y, ose encore me dire droit dans les yeux que t’es pas amoureux Meertens … » À l'inverse, parler, ça ne semble pas l’épuiser. Bon, par contre, elle essaie d’afficher une tête de méchante, tout en parlant sur un ton menaçant, mais ça ne marche pas. J’ai plus envie de rire qu’autre chose, mais je n’en fais rien. « Et évidemment qu’elle est parfaite, tu t’attendais à quoi ? C’est une Pemrose sombre idiot ! » Elle lève les yeux au ciel et, moi, je tente de dissimuler le sourire qui a prit place au coin de mes lèvres. C’est vrai qu’elle a raison, les filles Pemrose sont très belles. Pepper plus que les autres, mais je pense ne pas être très objectif au sujet des filles de cette famille depuis un bon moment. Elle se met assise convenablement sur le lit, dans ce qui paraît être un effort surhumain. « Eli, t’es de loin la personne la moins stable que je connaisse niveau relation … je suis même pas certaine d’avoir envie de savoir le nombre de femmes que tu as pu avoir dans ton lit. » Un léger rire sort d’entre mes lèvres. Putain, non, vaut mieux pas qu’elle sache. De toute façon, je ne pourrais pas lui donner un nombre précis puisque, moi-même, j’ai arrêté de compter au bout d’un moment. « Et tu m’annonces ne plus être capable de coucher avec une autre qu’elle, excuse-moi mais de mon point de vue non seulement tu l’as dans la peau mais t’es carrément amoureux d’elle ou du moins t’es en bonne voie pour. » Je m’appuie contre mon bureau et reste silencieux. « Sans compter que tu ne serais pas là à m’en parler si tu ne le pensais pas ne serait-ce qu’un petit peu. » Et je pose à nouveau le regard sur elle, me mordillant l’intérieur de la joue. C’est vrai, si je n’avais pas ça en tête, si je n’étais pas aussi perturbé par ce qui se bouscule dans ma tête, je ne lui en aurais pas parlé. « Tu le sais mieux que quiconque, j’ai jamais voulu m’attacher, j’ai jamais eu envie de ressentir plus que de l’attirance physique pour elle. La dernière fois, j’ai fini plus bas que terre. J’veux pas revivre ce que j’ai vécu avec Mel... » Que je lui confesse dans un premier temps. J’ai toujours bien trop flipper pour pouvoir me laisser totalement allé dans une nouvelle relation et c’est encore le cas actuellement. Pourtant, malgré moi, c’est ce que je fais déjà. Ça fait un moment que je donne tout ce que j’ai de bien à Pepper, que je lui ouvre mon cœur aussi. « Mais il y a quelque chose chez Pepper qui m’empêche de lutter... J’sais pas ce que c’est, ni pourquoi, mais elle me donne envie d’être un mec bien et non pas un connard. » J’aurai déjà sûrement joué au gros connard de service avec une autre fille. C’est même très probable. « J’sais pas si j’suis amoureux Lele, je pourrais pas te dire que j’le suis... Et en même temps, j’pourrais pas non plus te dire que j’le suis pas... J'suis paumé, complètement. » Je soupire et passe mes mains sur mon visage. La fatigue commence à se faire sentir. Il faut dire que je n’ai pas énormément dormi ce soir. Alors je reviens sur le lit et m’allonge sur le dos, puis tourne ma tête vers ma meilleure amie. « Enfin, de toute façon, ça sert à rien que je me prenne la tête pour ça. Pour Pepper, c’est que du sexe et c’est peut-être pas plus mal comme ça. »
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: San Fernando Valley :: Los Feliz
when you're weak I'll be strong. (elina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: