Bienvenue sur Sun Goes Down !
La SNCF Le staff vous souhaite un agréable séjour.
Venez aider le forum !
En votant toutes les deux heures par ici, en postant dans les sujets pubs par là,
et en arborant une signature que vous trouverez dans ce sujet.

 We saw brilliance when the world was asleep ♦ Mia


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 03/09/2017
Messages : : 63
Points : : 611
Avatar : : Mariano Di Vaio
Pseudo internet / prénom : : #SKY
Crédits : : Angeldust (a) bazzart (s) J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 5 septembre. Je suis : Britanique et mes origines sont : Française du côté maternelle. En ce moment, je : travaille un peu partout malgré le diplôme que j'ai. En dehors des cours je fais partie : d'un club de foot et je travaille pour une agence de mannequin à mes heures perdues Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez moi, à la maison dans le quartier bel-air. Ce qui m'attire ce sont : Les courbes féminines et tout ce qui va avec. et côté coeur je suis : Un mec qui ne s'attache à personne, un mec sans émotions.
. :
ELENAVITORIAMIA

❝Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.❞

❝Deux choses sont infinies: l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.❞


Naveen Standford
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Jeu 7 Sep 2017 - 23:06
Toucher à tout, c’est chouette, ça te rapporte pas mal d’argent, déjà que t’en as pas mal, sans parler de toutes les activités dont tu peux profiter, des places de cinéma, des entrées pour les meilleurs parcs d’attractions, des réductions sur tes voyages sans parler de ce soir, une invitation pour un bal dédié à une œuvre de charité. Le seul problème c’est que c’est ce soir, à 21h, alors qu’il te reste moins de quatre heures pour te préparer et trouver une cavalière, bien que ça ne soit pas dur pour toi, un coup de fil à Mia, cette demoiselle avec qui tu ne peux que t'amuser et surtout que t’en auras besoin afin de rendre cette ennuyeuse soirée un peu intéressante, sachant que la boisson ne te suffiras pas. T'enfiles ton plus beau smoking, couleurs bleu foncé, vous vous étiez mis d’accord de vous assortir ce soir, faire que vous êtes vraiment un petit couple, cette soirée n’était que pour les couples, ton patron actuel tenait à ce que tu sois présent ce soir et seulement Mia te venais à l’esprit. Mia et toi, c’est indescriptible, la relation que vous entretenez, il s’agit d’une vraie amitié, une amitié rare, et pourtant vous vous ressemblez pas mal. Enfin prêt, après une heure de travail à t’épiler les sourcils, après avoir mis le plus beau des smoking, après avoir fait tes cheveux pour qu’ils tiennent en place ce soir, tu te dirigeais vers le lieu où tu avais donné rendez-vous avec la jeune femme, chez elle. Tu fus accueilli par une femme, sa mère, tu présumes qui te disait qu’elle sera bientôt prête, retournant dans ta voiture, tu l’attendais, impatiemment, car tu l’avais prévenu du lieu où vous vous rendez, dans quelles conditions et dans quel but. Dans ton rétroviseur, tu ajustais encore quelques détails, tes cheveux, appliquant du désinfectant sur tes mains que tu frottes généreusement. Tu ne sais pas comment cette soirée terminera, tu appréhendes, tu as hâte, tu veux t’amuser, ce soir.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 643
Points : : 724
Avatar : : Bridget Satterlee.
Autres comptes : : Vitoria A. Jamlows et Hazel T. Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Héléna/Hmtbn.
Crédits : : persephone. J'ai : 18 ans même si je dis assez souvent que j'en ai 21 et mon anniversaire est le : 1er juin. Je suis : américaine et mes origines sont : Australiennes comme tous les membres de la famille Fairfield. En ce moment, je : rentre en deuxième année de communication et de design des médias sans savoir pourquoi et comment j'ai fait pour valider mon année. En dehors des cours je fais partie : de théâtre., l'unique chose qui m'intéresse réellement. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la maison familiale, même si je squatte beaucoup dans la confrérie pour être tranquille. Ce qui m'attire ce sont : les deux sexes, je n'ai pas d'étiquette du moins je suis bien trop jeune pour m'en coller une sur le front et côté coeur je suis : célibataire. Celui qui sortira avec moi devra passer le test des six grands frères, bonjour l'angoisse.
. :
Mes rps en cours :
Teo-LiloJamesfairfieldClayJaedenAriellaNaveen


Family where life begins and love never ends.

✾✾✾



I will always have this piece of my heart that smiles whenever I think about you


▷◀︎ ▶︎◁

You know I try but I don't do too well with apologies


★☆★☆


Baby you're not good
Cause they warned me bout your type boy
Think I fell for you, I fell for you.


Mia G. Fairfield
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
- solidarity gamma

( » ) Ven 8 Sep 2017 - 19:24
Ce week-end était plutôt tranquille. Aucune prise de tête avec ta mère, aucune soirée à l’horizon tu comptais bien te reposer et rester à la maison. Peut-être qu’avec un peu de chance tu oublierais Ariella qui est revenue dans ta vie ou mieux peut-être que Teo allait venir dans la maison familiale. Rien n’allait dans ta vie en ce moment que ce soit amicale ou familiale d’ailleurs sans rajouter dans le domaine scolaire dans quelques semaines. Ta vie était un fléau, tu étais un fléau à toi toute seule il te l’avait bien fait comprendre ton frère. Plus envie de rire, peut-être envie de se remettre en question pour une des premières fois de ta vie pourtant pas aujourd'hui. Non tu as reçu ce message qui t’a ôté de tes pensées. Naveen et une soirée caritative, c'était bien le genre de soirée dans lequel tu n’aurais jamais cru mettre les pieds. Aider les plus pauvres pourquoi faire ? Ils n’ont cas faire comme toi se débrouiller. Après tu oses émettre un jugement uniquement sur ceux qui ont décidé de vivre leur vie d’artiste déplorable dans la rue, les migrants, les rescapés de catastrophe naturelle tu n’en dis rien. Hurlant à ta mère ce que tu faisais ce soir elle eut un léger sourire comme si elle voyait en cette soirée de l’espoir à te voir changer. Elle ne connaissait pas ton cavalier ça se voyait. Prenant une de ses robes assez chic pour l’occasion et qui conviendrait à l’assortiment avec Naveen tu étais en train de te maquiller quand tu entendis ta mère entrer dans ta chambre pour te dire qu’il était là. Peaufinant quelques détails, tu descendus enfin. « Il est bien élevé ton petit copain » Tu crus perdre une oreille en entendant ça. Naveen n'était pas ton petit copain et tu étais d’ailleurs célibataire, tu l’avais explicitement dit à tes frères lors du débat sur ton tatouage pourtant. Levant les yeux au ciel sans rajouter un mot tu partis rejoindre ton ami dans sa voiture. « Ma mère croit que t’es mon mec. » dis-tu avant de lui faire la bise. « on va vraiment à un gala de charité ennuyeux où on va devoir écouter des discours hypocrites ? » Pas emballée par l’idée mais tu te doutais qu’il y avait quelque chose derrière cette invitation car beaucoup de filles accompagnées beaucoup mieux Naveen que toi. Alors sans aucun doute il avait quelque chose en tête.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 03/09/2017
Messages : : 63
Points : : 611
Avatar : : Mariano Di Vaio
Pseudo internet / prénom : : #SKY
Crédits : : Angeldust (a) bazzart (s) J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 5 septembre. Je suis : Britanique et mes origines sont : Française du côté maternelle. En ce moment, je : travaille un peu partout malgré le diplôme que j'ai. En dehors des cours je fais partie : d'un club de foot et je travaille pour une agence de mannequin à mes heures perdues Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez moi, à la maison dans le quartier bel-air. Ce qui m'attire ce sont : Les courbes féminines et tout ce qui va avec. et côté coeur je suis : Un mec qui ne s'attache à personne, un mec sans émotions.
. :
ELENAVITORIAMIA

❝Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.❞

❝Deux choses sont infinies: l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.❞


Naveen Standford
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Sam 9 Sep 2017 - 10:08
Tout est prêt, tu n’attends plus que Mia devant chez elle en voiture. Après quelques minutes d’attente, elle était prête et tu t’impatientais de la voir apparaître derrière cette porte, l’entendant discuter avec sa maman, elle se dirigeait vers la voiture, plutôt jolie, la petite et c’est pour ça que tu voulais aller avec elle à ce gala. Rendre une soirée moins ennuyeuse devant tout ses hypocrites, rendre les choses plus belles, car tu ne voulais pas passer inconnu, tu as bien choisis ta partenaire, assortis à toi, les couleurs de vos vêtements. Elle monte dans le véhicule en te faisais la bise et t’expliquant un peu ce que tu as pu essayer d’entendre. Sa mère te prenait pour son petit copain, mais pourtant non, tu es célibataire et tu tiens à ta liberté. Copain d’un soir, peut-être, relation, impossible. Tu souriais, la laissant poursuivre, te demandant si vous allez vraiment à un gala ennuyeux. Bien que ça ne te réjouis pas non plus d’aller à ce genre de chose, t’y es obligé et il te fallait une partenaire. Devinez qui est la partenaire idéale pour rendre les choses assez intéressantes ? Mia, bien entendu, la jeune femme et toi, vous vous entendez bien, Il y a une bonne entente, bien que ce n’est que pour semer la zizanie dans toutes les soirée ou vous allez avec vos petits jeux. Disons qu’on y va pour faire plaisir à une de mes patrons et que je ne pouvais m’empêcher de t’y inviter. Ton bras passait sur le siège arrière de la voiture pour se diriger avec un gros bouquet de fleurs sur ses jambes, car oui au fond t'aimais t'amuser avec les femmes, mais t'était aussi un peu.. Gentleman, disons ça comme ça. Tu lui offrais ton plus beau sourire, ce sourire annonçant que vous allez vous amuser ce soir. Ce soir, on rendra les choses intéressantes. Lui disais-tu en roulant. Vous y étiez presque, tu préparais déjà vos deux invitations que t'avais reçu, l'ennuie allait commencer, oui plutôt la partie de plaisir. Arrivé sur place, tu laisser le voiturier aller parquer ta voiture que tes parents t'ont offert il y a quelques mois, lui laissant un pourboire. Ton patron t'attendait venant te saluer et complimenter Mia, tu lui serrais la main avant d'aller vers l'entrée de la salle.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 643
Points : : 724
Avatar : : Bridget Satterlee.
Autres comptes : : Vitoria A. Jamlows et Hazel T. Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Héléna/Hmtbn.
Crédits : : persephone. J'ai : 18 ans même si je dis assez souvent que j'en ai 21 et mon anniversaire est le : 1er juin. Je suis : américaine et mes origines sont : Australiennes comme tous les membres de la famille Fairfield. En ce moment, je : rentre en deuxième année de communication et de design des médias sans savoir pourquoi et comment j'ai fait pour valider mon année. En dehors des cours je fais partie : de théâtre., l'unique chose qui m'intéresse réellement. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la maison familiale, même si je squatte beaucoup dans la confrérie pour être tranquille. Ce qui m'attire ce sont : les deux sexes, je n'ai pas d'étiquette du moins je suis bien trop jeune pour m'en coller une sur le front et côté coeur je suis : célibataire. Celui qui sortira avec moi devra passer le test des six grands frères, bonjour l'angoisse.
. :
Mes rps en cours :
Teo-LiloJamesfairfieldClayJaedenAriellaNaveen


Family where life begins and love never ends.

✾✾✾



I will always have this piece of my heart that smiles whenever I think about you


▷◀︎ ▶︎◁

You know I try but I don't do too well with apologies


★☆★☆


Baby you're not good
Cause they warned me bout your type boy
Think I fell for you, I fell for you.


Mia G. Fairfield
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
- solidarity gamma

( » ) Jeu 14 Sep 2017 - 19:37
Il y a encore un jour si on te disait que tu allais mettre les pieds dans un gala de charité tu te serais moquée de celui qui aurait dit cette bêtise pourtant tu avais accepté de te rendre là où tu n'avais pas ta place. Pas assez chic, pas assez mâture mais il t'avait appelé toi. Peut-être qu'il en avait dix autres avant et qu'elles avaient toutes déclinaient l'invitation toi tu voulais juste passer une soirée loin de ta famille. C'était bien beau de s'apitoyer sur ton sort ça n'avait jamais rien changé depuis ces années. La caliméro de la famille comme on pouvait t'appeler, la râleuse, la chieuse tellement de termes péjoratifs pour te définir et pourtant tu étais l'unique, la seule fille et la benjamine de la fratrie. La petite princesse a qui tout était dû quand elle était enfant, pourtant elle avait grandi. Tu ne m'étais plus de longues robes préférant les casquettes, tu ne te coiffais plus pendant des heures préférant passer ton temps à fumer une cigarette qu'à faire ça mais ce soir tout changeait. Une robe longue, une coiffure travaillée et un maquillage marqué, évidemment que tes frères allaient poser des questions, ils en posaient tout le temps mais tu te devais de faire cet effort. Naveen le méritait, puis le lieu était en conséquence. Bien que ta mère soit la première à dire une ânerie tu ne laisserais rien gâcher cette soirée même leurs discours débiles que tu allais vraiment écouter d'une fausse oreille tendue. "Je suis quoi ce soir ? Ta soeur, ta copine ? Non pire ta fiancée ?" Il se cachait toujours quelques choses derrière ses invitations à deux et même si cela n'était pas le cas jouer la comédie était ta plus grande qualité et ton plus grand talent. Tu voulais être actrice après tout alors jouer un rôle était facile pour toi, tu jouais tout à la perfection mais uniquement si on t'y mettait au courant. Un sourire amusé apparu sur ton visage, tu savais que la soirée allait s'annoncer croustillante. Il te devait bien ça après tout pour l'effort que tu avais fait. Te laissant ouvrir la porte par un des agents de l'entrée tu retournas au bras de Naveen pour t'avancer vers un homme. Sourire poli sur le visage, tu le remercias de son compliment avant que toi aussi tu ne rentres dans l'enceinte du bâtiment. Evidemment vous ne loupiez pas la fameuse photo d'entrée sur laquelle tu venais glisser la main de Naveen sur ta hanche comme un vrai couple. Tu voulais t'amuser après tout et si tu ne prenais pas les devant dès le début tu ne savais pas quand cela allait commencer. Jetant un petit regard sur les quelques personnes au milieu de la salle, sur l'orchestre puis sur le buffet c'est ta main dans celle de Naveen que tu t'avanças vers les coupelles de champagne. Un champagne probablement plus cher que ce que tu avais comme argent de poche, mais il ferait l'affaire pour ton palais qui n'était pas des plus difficiles. "A cette soirée." dis-tu avant de trinquer avec ton ami. "Tu parlais de rendre la chose interessante et pourtant je m'ennuie déjà. Tu as décidé d'être un bon invité ce soir ?" finis-tu par demander à Naveen en le cherchant légèrement. T'aimais bien pousser les gens à bout, c'était une grande passion mais pour l'instant tu ne voulais que le taquiner pour le pousser à agir. Après tout il avait dit que les choses allaient devenir intéressantes. Tu attendais.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 03/09/2017
Messages : : 63
Points : : 611
Avatar : : Mariano Di Vaio
Pseudo internet / prénom : : #SKY
Crédits : : Angeldust (a) bazzart (s) J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 5 septembre. Je suis : Britanique et mes origines sont : Française du côté maternelle. En ce moment, je : travaille un peu partout malgré le diplôme que j'ai. En dehors des cours je fais partie : d'un club de foot et je travaille pour une agence de mannequin à mes heures perdues Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez moi, à la maison dans le quartier bel-air. Ce qui m'attire ce sont : Les courbes féminines et tout ce qui va avec. et côté coeur je suis : Un mec qui ne s'attache à personne, un mec sans émotions.
. :
ELENAVITORIAMIA

❝Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.❞

❝Deux choses sont infinies: l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.❞


Naveen Standford
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Jeu 14 Sep 2017 - 20:23
Il est vrai que tu ne pouvais inviter qu'elle a ce genre de soirée assez barbante à tes yeux où tu sais que tu t’ennuieras. Sans compter sur les discours de ces faux-cul remerciant tout les inviter alors tout ce qu'ils veulent, c'est se remplir les poches en masquant leurs actes derrière une œuvre caritative. Tu avais tout prévu, car tu savais que ce soir, tu devais être accompagné, ton patron t'avais bien préciser de ne pas amener n'importe qui avec toi, et tu respectais sa demande en préparant tout parfaitement. Tu avais même pris la peine d'aller chercher une bague au bijoutier, histoire de crédibiliser ton histoire, tes paroles que tu auras envers tout ces inconnus. C'est seulement lorsqu'elle te demandait le rôle qu'elle avait a jouer ce soir que tu agissais, sortait une petite boîte ou se trouvais cette bague que tu avais acheté plus tôt dans la journée et en même temps, tu pourras lui glisser un petit cadeau, à ton amie. Cette boîte, tu lui donnais, la regardant droit dans les yeux en souriant, amuser par ce que tu comptes lui répondre. Je t'aurais bien proposé mon plan cul, mais je te propose quelques choses digne de toi, de nous, d'être ma fiancée ce soir. Car il est vrai qu'à chaque fois que tu l'invites, c'est qu'il se trouvait un rôle a jouer derrière tout ça, la dernière fois, elle a dû jouer ta petite sœur, une autre fois, une simple amie, mais ce soir vous devez être plus crédible que jamais, tu lui ouvres la petite boîte, la laissant regarder quelques secondes cette bague que t'aime plus que tout, lui passant au doigt. Voilà une chose qui n'éveillera pas les soupçons. Surtout, que pour ce rôle, Mia est la plus qualifiée, votre relation est tellement fusionnelle que vous êtes toujours sur la même longueur d'onde et toujours dans le même délire. C'est ça que t'aimes plus que tout entre vous. À ton bras, vous avancez en direction de ton patron, pour ensuite ne pas pouvoir échapper à cette fameuse photo d'entrée ou elle posait ta main sur sa hanche, chose que tu laissais faire, car le contact physique avec Mia ne te dérangeait pas du tout, loin de là, t'apprécies. Ici, dans l'enceinte du bâtiment, tu ne connaissais personne et heureusement, vous attrapez une coupe de champagne que tu levais en trinquant avec ta fiancée d'un soir. À cette soirée. Tu ne lâchais pas sa main, t'aimais sentir sa présence, sa main est si douce, pose dans la tienne, peut-être qu'au fond t'apprécies réellement passée du temps avec elle. Ses propos qu'elle tenait te faisaient sourire, et tu approches tes lèvres de son oreille, replaçant ses cheveux derrière son oreille. Elles vont le devenir... Disais-tu en prenant une gorgée de ton verre. ... Je ne serais jamais un invité modèle, tu le sais bien. Tu prenais le temps de réfléchie à une bêtise qu'elle pourrait aller faire, pendant qu'un homme parlait au micro devant les invités présents, une idée te venait en tête, une lueur joueuse sur ton visage, un sourire taquin, ta main qui ressert la sienne légèrement. Va prendre la parole au micro, raconte nous une petite blague, pendant deux minutes. Tu la défies, et plutôt sévèrement cette fois. Entre vous, les soirées terminent rarement bien, tu te demandes même comment vous faites pour ne jamais avoir terminé une de vos dizaines de soirées au fond du trou, dans un commissariat de police ou même pire, devant un juge, en plein procès.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 643
Points : : 724
Avatar : : Bridget Satterlee.
Autres comptes : : Vitoria A. Jamlows et Hazel T. Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Héléna/Hmtbn.
Crédits : : persephone. J'ai : 18 ans même si je dis assez souvent que j'en ai 21 et mon anniversaire est le : 1er juin. Je suis : américaine et mes origines sont : Australiennes comme tous les membres de la famille Fairfield. En ce moment, je : rentre en deuxième année de communication et de design des médias sans savoir pourquoi et comment j'ai fait pour valider mon année. En dehors des cours je fais partie : de théâtre., l'unique chose qui m'intéresse réellement. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la maison familiale, même si je squatte beaucoup dans la confrérie pour être tranquille. Ce qui m'attire ce sont : les deux sexes, je n'ai pas d'étiquette du moins je suis bien trop jeune pour m'en coller une sur le front et côté coeur je suis : célibataire. Celui qui sortira avec moi devra passer le test des six grands frères, bonjour l'angoisse.
. :
Mes rps en cours :
Teo-LiloJamesfairfieldClayJaedenAriellaNaveen


Family where life begins and love never ends.

✾✾✾



I will always have this piece of my heart that smiles whenever I think about you


▷◀︎ ▶︎◁

You know I try but I don't do too well with apologies


★☆★☆


Baby you're not good
Cause they warned me bout your type boy
Think I fell for you, I fell for you.


Mia G. Fairfield
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
- solidarity gamma

( » ) Jeu 14 Sep 2017 - 21:45
Tu t'attendais au pire avec Naveen, il t'en avait déjà fait voir de toutes les couleurs et ce soir tu savais que tu n'allais pas y échapper. T'étais tout pour lui, tu jouais tous les rôles si bien que tu pourrais en faire ton métier avec d'autres, mais faire l'escort n'était pas ton plan de carrière. Tu n'étais pas peine de bonnes manières pour accompagner n'importe qui à des galas ou des banquets, tu n'avais pas non plus l'âge légale pour consommer de l'alcool. Tu serais trop jeune pour ce métier où l'argent était facile mais sale. Tu le gagnais à ta façon l'argent, en l'occurence ton argent de poche ce soir tu l'avais prise à ton frère lui promettant que tu lui ramènerait le double demain, la dernière fois tu n'avais eu qu'à créer un décolleté plongeant tout en vendant des pop-corn pour te faire un bon pourboire. Les hommes étaient si faibles à tes yeux, voilà pourquoi ils n'étaient pas la seule gourmandise que tu aimais. Les femmes, leurs courbes divines, délicieuses à en croquer chaque partie, mais c'est quelque que chose qui ne se dira pas ce soir. C'est mal vu la bisexualité dans la haute société, c'est contre nature même pour certains. Voilà pourquoi encore une fois tu n'as pas ta place dans ce genre d'endroit. Tu rigoles faussement heureuse qu'il insinue que tu sois son plan cul mais tu ne gardes que la fin de sa phrase. C'était peut-être le pire sa fiancée, tu n'en savais rien. Si jeune, si incapable de s'occuper d'elle-même alors le mariage était bien lointain dans son esprit, dans l'esprit de Mia qui tendait déjà sa main. Elle était belle la bague, elle t'allait parfaitement bien comme tout bijou qui venait couvrir ta peau nue. "J'ai toujours rêvé qu'un jour on me demande en fiançailles. Tu aurais pu mieux faire Naveen, je suis déçue." C'était le rêve de la plupart des petites filles un grand et beau mariage, tu l'attendais le jour où quelqu'un t'aimera assez pour te supporter pour le restant de ses jours mais tu ne perdais pas pour autant confiance, tu savais que cela arrivera. Et au pire, tu seras la célibataire de la famille venant emmerder ses frères dès qu'elle le peut, comme aujourd'hui. Jouer la fiancée ne sera néanmoins pas compliquée, Naveen est beau et en plus de cela il est une des rares personnes avec qui tu t'entends à merveille, si ce n'est quasiment la seule. Il supporte ton humour pourri, ton impulsivité, il répond à tes insultes sans se braquer. Finalement vous vous ressemblez tellement qu'entre vous ça colle à merveille alors que pour d'autres, deux personnes similaires ne peuvent s'entendre. Dommage pour eux, tu avais ton double et tu ne comptais pas le lâcher. C'est champagne en main, après une photo obligatoire que tu viens trinquer à cette soirée. Mémorable comme toutes les autres tu n'en doutes pas. Le taquinant pour entre dans le vif de la soirée, tu n'es pas surprit de la proximité qu'il y a entre vous. Le rôle vous l'oblige puis vous avez déjà été bien plus proche que ça. C'est un sourire au lèvre que tu l'écoutes te déclarer qu'il ne sera jamais un invité modèle. Tant mieux, tu n'en serais pas une également. Finalement ton premier défi arrive. Il commence plutôt bien mais par chance tu n'as pas peur de la scène ni du ridicule, comme on dit le ridicule ne tue pas après tout. "N'aies pas honte de ta future femme chéri d'accord ?" dis-tu en déposant un baiser sur sa joue avant de partir en direction de la scène. Avec un peu plus d'alcool dans ton corps tu aurais eu bien plus de courage mais qu'importe tu ne reculais jamais face à un défi. Trop mauvaise perdante pour ça. Tapotant doucement le micro pour attirer l'attention sur toi, c'est les yeux plantés dans ceux de Naveen que tu puises ton imagination. "Il manque cruellement d'animation par ici, voulant égayer votre soirée je me propose de vous faire une petite blague de rien du tout." prenant ta respiration tu continues "C'est un garçon qui insulte un autre de con. Il l'insulte tellement que finalement à la fin il lui dit que s'il existait un concours de con, il finirait deuxième. L'autre interloqué, demande pourquoi il serait deuxième, c'est alors qu'il lui répond qu'il est bien trop con pour finir premier. Bon comme on est dans un gala de charité, je suis obligée de vous demander qu'est ce qu'une manifestation d'aveugles ?" Tu laisses quelques secondes s'écouler sans attendre pour autant une réponse, tu sais que tu as choqué l'assistance avec tes insultes, mais c'est le rôle. "Un festival de Cannes. Voilà c'est tout pour moi." dis-tu en faisant une révérence et quittant la scène. Qui sait on te l'aurait surement fait quitter de force. Sur le chemin qui te sépare de Naveen tu entends quelques chuchotements mais cela te passe au dessus. "Tu crois que je les ai choqué ? Enfin bref. " Tu te mords la langue alors que tu te tournes vers la salle pour trouver ce que tu pourrais lui faire faire. L'orchestre venant de reprendre, tu n'as qu'une idée en tête. "Je connais tes talents en danse alors tu vois cette dame là-bas tu l'invites à danser et tu lui marches sur les pieds dès que tu peux jusqu'à la fin de la chanson." Tu commençais plus doucement mais tu ne voulais pas être la seule détestée par l'assemblée alors évidemment tu voulais voir Naveen se ridiculiser, et si la femme en question pouvait crier qu'il lui fait mal tu en serais encore plus réjouie. A ton tour de rire.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 03/09/2017
Messages : : 63
Points : : 611
Avatar : : Mariano Di Vaio
Pseudo internet / prénom : : #SKY
Crédits : : Angeldust (a) bazzart (s) J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 5 septembre. Je suis : Britanique et mes origines sont : Française du côté maternelle. En ce moment, je : travaille un peu partout malgré le diplôme que j'ai. En dehors des cours je fais partie : d'un club de foot et je travaille pour une agence de mannequin à mes heures perdues Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez moi, à la maison dans le quartier bel-air. Ce qui m'attire ce sont : Les courbes féminines et tout ce qui va avec. et côté coeur je suis : Un mec qui ne s'attache à personne, un mec sans émotions.
. :
ELENAVITORIAMIA

❝Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.❞

❝Deux choses sont infinies: l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.❞


Naveen Standford
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Jeu 14 Sep 2017 - 22:37
La soirée commençait de plus belle, comme toutes les autres que tu passes avec la jeune femme, tu t'amuses et sa remarque te touche, bien que tu sais qu'elle soit ironique, lorsqu'elle te disait qu'elle a toujours rêvé qu'un jour elle soit demander en fiançailles, ta gorge se serra, ton ventre se noue, ne sachant plus trop quoi dire, car tu sais que c'est une étape de la vie dont rêve chaque petite fille et certaine d'entre elle, emmènent se rêver avec elles dans le futur. Sauf que certaines d'entre elle n'auront pas cette chance, ce soir tu lui feras vivre cette phase de la vie comme si elle était réelle. Tu sais que t'es quelqu'un qu'elle apprécie vraiment et qu'elle supporte tout comme toi tu la supportes elle ainsi que toutes les facette dont elle est faite, son impulsivité, les insultes qu'elle peut avoir à ton égard et aux quelles tu lui répond la plus part du temps, sauf que vos insultes elles sont rarement sincère, car vous deux, c'est tout elle  a déjà jouer tous les rôles possible dans ta vie et ce soir un rôle inédit peut-être car ce soir elle a pu te toucher peut-être. Un jour, peut-être. Sauf qu'avant d'y penser, tu devras peut-être te stabiliser un peu, toi et tes relations, devenir plus sérieux et arrêter d'aller voir à gauche à droite. Seulement après avoir compris ça, tu pourras envisager une vraie relation, sérieuse et sincère avec une femme. Pas qu'elle ne te plaît pas, car au contraire, tu as pu partager sa nuit, un jour, une nuit qui t'a marqué apparemment, car tues encore là, tu as accepté de la revoir. Une fois sur la scène, elle tapote le micro, déjà là, à ce moment, tu ne peux t'empêcher de rire, mettant ta main devant ta bouche, morte de rire, tu tentes de rester silencieux, mais c'est lorsqu'elle se mettait à parler, sans gêne, utilisant des mots inappropriés à l'endroit que tu éclatais littéralement de rire, devant les regards des invités qui se divisent entre elle et toi désormais, ils n'ont pas l'air d'apprécier et pourtant tu t'en fiche. Elle redescend, venant vers toi, t'est toujours plié en deux, de rire, les larmes dans les yeux tellement que tu n'en pouvais plus, ta respiration est haletante. Je crois, oui, tu tentes de terminer cette phrase, mais t'en rigoles trop. Mais on s'en fiche. C'est là que tu te dis que tu mets ta place en jeu mais encore une fois tu t'en fiche, tu cherches activement un vrai job à contrat indéterminé, sans risquer ta place dans ce genre de soirée comme ce soir. C'est à l'annonce du défis qu'elle te lance que tu te calmes rapidement, ta main se pose sur ton front, t'es dépité en fait, mais tu vas le faire et ut cherche des yeux une femme qui est accompagnée histoire de bien foutre le bordel, tu sélectionnes une femme âgée, loin d'être la plus jolie et danse avec marchand à plusieurs reprises sur ses pieds, y mettant bien tout ton poids dessus, jusqu'à ce qu'elle te gueule dessus, tu lui as fait mal et elle te remballe, mais toi à nouveau, tu rigoles, l'attention est sur toi cette fois et tu cherches Mia du regard. Voilà. Disais-tu d'un air faussement déçu de la réaction de la vieille femme. Tu savais que Mia cherchait à ce que tu te fasses crier dessus et là, tu comptes bien te faire récompenser pour ce que tu viens de faire. Embrasse-moi. Lui dis-tu, plantant tes yeux dans les siens. Pour ton défi, bien sûr. Tu reprenais ta coupe de champagne que tu lui avais confié et la vidais d'un coup sec.
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 643
Points : : 724
Avatar : : Bridget Satterlee.
Autres comptes : : Vitoria A. Jamlows et Hazel T. Caldwell.
Pseudo internet / prénom : : Héléna/Hmtbn.
Crédits : : persephone. J'ai : 18 ans même si je dis assez souvent que j'en ai 21 et mon anniversaire est le : 1er juin. Je suis : américaine et mes origines sont : Australiennes comme tous les membres de la famille Fairfield. En ce moment, je : rentre en deuxième année de communication et de design des médias sans savoir pourquoi et comment j'ai fait pour valider mon année. En dehors des cours je fais partie : de théâtre., l'unique chose qui m'intéresse réellement. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la maison familiale, même si je squatte beaucoup dans la confrérie pour être tranquille. Ce qui m'attire ce sont : les deux sexes, je n'ai pas d'étiquette du moins je suis bien trop jeune pour m'en coller une sur le front et côté coeur je suis : célibataire. Celui qui sortira avec moi devra passer le test des six grands frères, bonjour l'angoisse.
. :
Mes rps en cours :
Teo-LiloJamesfairfieldClayJaedenAriellaNaveen


Family where life begins and love never ends.

✾✾✾



I will always have this piece of my heart that smiles whenever I think about you


▷◀︎ ▶︎◁

You know I try but I don't do too well with apologies


★☆★☆


Baby you're not good
Cause they warned me bout your type boy
Think I fell for you, I fell for you.


Mia G. Fairfield
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
- solidarity gamma

( » ) Dim 17 Sep 2017 - 0:33
Le mariage c'était si loin dans ton esprit. C'était une façon stupide de s'unir à quelqu'un pour toujours, tes parents n'avaient pas réussi. Ta mère n'avait pas satisfait ton père, alors tu le savais, le jour où tu aimerais tu ferais tout pour la personne pour ne pas détruire une famille. Pas aussi égoïste que ta mère pour sur mais tu ne savais toujours pas qui serait l'élu(e). Fille ou garçon, on t'avait dit pourtant qu'à ses seize ans on avait énormément de chance d'avoir déjà croisé la personne avec qui on allait se marier. Tu ne faisais sûrement pas partie des heureux à avoir eu cette opportunité. Tu finirais vieille fille au grand rêve de tes frères mais au moins tu n'irais pas au couvent comme tu avais pu entendre l'idée dans les murs de la maison familiale. Le couvent, c'était l'enfer. L'enfer devant encore être plus attrayant que ce lieu où tout est interdit. Tu ne crois en personne si ce n'est en toi, on ne te dicte pas quoi faire vu que personne n'est assez au dessus de toi pour t'ordonner des choses. T'étais peut-être vraiment la tâche de la famille. La seule fille, celle qui ne croit pas en Dieu, qui ne supporte pas la mère, tant pis après tout tu le savais que ta place n'était pas ici. Elle était à des kilomètres de Los Angeles au bras du roi de ton royaume, ton tendre père. Un jour comme il disait, un jour peut-être que tout basculera. Tu deviendras sérieuse, posée, docile. Un jour tu aurais une véritable bague en plus de ton diadème sur la tête. En attendant tu te retrouves devant des inconnus plus riches les uns que les autres à qui tu dois faire esquisser un sourire par des blagues douteuses. Clairement pas drôle et pourtant il n'y en a qu'un qui rigole à tes bêtises, Naveen. Il n'avait que lui pour comprendre ton humour pourrie, pour t'accompagner dans des périples qui pourraient vous entraîner pas mal de problèmes. Que lui, pour l'instant. Evidemment qu'il s'en fiche que tu aies choqué l'assistance, tu t'en moques cruellement aussi d'ailleurs. Leurs avis de petit prince qui chie des paillettes très peu pour toi, ça te passe par dessus la tête. Tu n'étais même pas très à l'écoute de l'avis de ta famille alors évidemment que celui des autres étaient encore plus loin. "Evidemment" Cependant, tu n'allais pas être la seule à prendre ce soir il devait payer et rien de mieux pour cela qu'une petite danse improvisée avec une femme qui lui dirait quelques remarques sanglantes après. Joueur Naveen partit relever le défi. Tu ne quittais pas d'une seconde le garçon alors que tu sirotais encore ton champagne. Il fallut que tu entendes la remarque de la femme pour recracher ton champagne dans ton verre tellement tu rigolais. Le regard des indignés sur Naveen était tellement méprisant et bien trop à mourir de rire pour toi. Tu l'avais vu piétiner ses pauvres petits pieds sans scrupule, il n'avait que ce qu'il méritait après tout et tu n'en attendais pas moins. Quand il revient à ta hauteur, tu ne pus t'empêcher de faire une révérence pour lui montrer ton respect. Attendant ton défi, un sourire vient se dresser sur ton visage. C'était bien plus facile que ton premier défi de l'embrasser, ce n'était même pas dérangeant de poser tes lèvres sur d'autres surtout quand tu les as déjà gouté. "Pour mon défi, oui." dis-tu d'une façon moqueuse. Il n'avait pas besoin de faire passer ça sous un défi pour le faire, ou pour que tu en aies envie. De plus cela rentrerait parfaitement dans votre rôle de ce soir. Te dressant sur tes talons, tu vins glisser une de tes mains à sa nuque pour l'inviter à baisser sa tête, Naveen étant plus grand que toi. C'est une fois à ta hauteur que tu viens délicatement poser tes lèvres sur les siennes, dans un baiser tendre et faussement amoureux. Tu ne savais pas s'il voulait intensifier la chose et pourtant tu rendis la chose plus sensuelle en invitant vos langues à se trouver. Partager un peu plus qu'une simple soirée le temps d'un instant au milieu de la foule, comme s'ils étaient insignifiants. Quittant finalement ses lèvres, ne voulant pas trop lui en donner maintenant tu te reculas cherchant ce que tu pourrais lui demander. Après l'avoir embrassé tu pouvais lui demander quelque chose de conséquent. Tournant ta tête vers la table centrale, tu savais ce dont tu avais besoin et tu avais déjà eu l'idée avant d'arriver. Tu ne te salirais pas les mains ce soir. Un crime en moi à ton actif, tu ne dis forcément pas non. "Naveen, tu peux refuser et dans ce cas je ne te respecterai plus mais j'ai besoin d'une des enveloppes qui se trouvent dans le bocal là-bas. Ils ont l'air généreux, une seule devrait suffire." De l'argent, c'était toujours question d'argent et ce soir tu en avais cruellement besoin pour rembourser les intérêts à ton grand frère à qui tu as emprunté de l'argent sans lui demander. A voir de quoi il était capable finalement le Naveen, à l'illégalité ou pas ?
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 03/09/2017
Messages : : 63
Points : : 611
Avatar : : Mariano Di Vaio
Pseudo internet / prénom : : #SKY
Crédits : : Angeldust (a) bazzart (s) J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 5 septembre. Je suis : Britanique et mes origines sont : Française du côté maternelle. En ce moment, je : travaille un peu partout malgré le diplôme que j'ai. En dehors des cours je fais partie : d'un club de foot et je travaille pour une agence de mannequin à mes heures perdues Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez moi, à la maison dans le quartier bel-air. Ce qui m'attire ce sont : Les courbes féminines et tout ce qui va avec. et côté coeur je suis : Un mec qui ne s'attache à personne, un mec sans émotions.
. :
ELENAVITORIAMIA

❝Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.❞

❝Deux choses sont infinies: l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.❞


Naveen Standford
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Dim 17 Sep 2017 - 1:28
Qui aurait cru qu'un jour toi, Naveen Standford allait être fiancé ? Bien que ce ne soit que pour un soir, avec Mia, ça ne te dérange pas plus que ça et t'y prend même goût à ce rôle en fin de compte. Bien que dans tes pensées, le mariage soit très loin, tout comme dans celle de Mia, enfin, c'est ce que t'espères au fond de toi, peut-être. Le mariage est tellement stupide à tes yeux, t'en penses pas moins, car le mariage ce ne sont que des papiers et une question de pognon, deux choses que tu détestes, sans compter tout les problème qu'ils entraînent avec eux lors du divorce, chose qui remonte assez souvent à la surface chez toi pour le moment. Toi, tu préfères fuir ce sujet pendant que ton père et ta mère se déchire, quitter même la maison pendant quelque temps, le temps que tout s'apaise et pourtant, aux yeux des autres vous avez une vie parfaite, une vie de famille normale, tu as un père et une mère qui s'aiment plus que tout, sauf que ce ne sont que des masques et que c'est une chose qui t'affectes plus que tout ces dernier temps. Heureusement qu'elle, petite fille qu'elle est, Mia t'aide à te changer les idées. Tu n'as plus envie de rester à Los Angeles, t'as envie de partir, loin de tout ça, en Europe, refaire ta vie, laisser tes parents se déchirer, car toi, tu n'as pas de frère ou de sœurs vers qui te tourner, non, toi t'es seul, souvent très seul suite à cette réputation qui te colle au cul ici en ville. Il est vrai que des fois, il t'arrive de te confier à elle, mais tu ne veux pas l'embêter avec ça, tu préfère tout garder pour toi et garde une relation plutôt propre entre vous, une relation saine. Cette vieille femme qui te crie dessus, devant tout le monde, tu ne peux t'empêcher de lui rigoler en pleine face car vous êtes les seuls a savoir que tu le fais exprès et pourtant c'est si drôle, il faut dire qu'elle ne te rate jamais, encore là tu te tapes une honte monumentale mais tu t'en fiche, elle aussi y est passée ce soir et c'est pour ça que tu décides de calmer le jeu, lui réclamant un baiser, par manque d'imagination peut-être ou alors par simple envie, chose que tu n'avouera jamais, chose que tu nier à jamais car pour toi envier une femme c'est mal, c'est une signe de faiblesse et toi tu es trop fier, trop macho peut-être aussi, sa main qui se pose sur ta nuque t'invitant a réduire l'écart de taille entre vous, tu te baisses, la laissant poser ses lèvres sur les tiennes, t'y avais déjà goûté, tu connais le corps de la jeune femme et la façon dont elle embrasse, une façon inoubliable car depuis votre première fois vous vous êtes déjà revus pas mal de fois, a croire que tu as peut-être trouver ton alter-égo, la deuxième partie de toi. Car toi t'es un peut philosophe au fond et tu es persuadé qu'à la base nous naissons à deux, mais comme l'ying et le yang, il faut se retrouver pour se compléter, Mia est vraiment devenue importante à tes yeux, amicalement bien entendu, espérons. Vos langues se retrouvent, comme à la première fois, un baiser banal qui se transforme en vrai baiser, sensuel, tu fais le vide autour de toi, ta seconde main qui se pose sur sa hanche, pendant quelques minutes vous êtes seuls, les autres invités, ces gosses de riches et ses sac à poussière n'existent plus. Tu la laisses se séparer de toi, à ton plus grand regret, tu y avais pris goût et c'est bien dommage, mais au fond tu sais que tu n'avais pas besoin de ce défi pour obtenir ce baiser, aurait dû simplement agir. Si j'aurais su.. Commences-tu en retirant ta main de sur sa robe. ... j'aurais demandé bien plus. Voilà que c'est, dis, tu sentais ton défi arriver, tu regardes à peu près autour de toi, regardant les possibilités que tu devrais faire, souvent, ils varient et tu te fais une petite idée plutôt sympathique. Tu restes de marbre en l'écoutant, ce n'est pas du tout dans tes habitudes, car là, elle te demande de voler le bocal sur la table centrale, tu regardes un peu autour et beaucoup de gens sont devant, mais tu peux apercevoir les enveloppes qui se trouvent dedans. Je refuse, désolé. Et tu t'en fiche qu'elle ne te respectera plus, car au fond, tu sais qu'elle a autant besoin de toi que tu as besoin d'elle, mais le vol n'est pas dans tes valeurs et puis tu risques une de tes places les mieux payés en commettant ce crime, mais sans réfléchir, tu t'éloignes d'elle. Roooh.. Et puis... tu te diriges vers cette table centrale, profitant d'un moment calme, tu glisses ta main à plusieurs reprises dedans, ne regardant pas une seule fois dans la direction de ta fiancée d'un soir au cas ou que ça se passe mal, mais tu arrives tout de même à prendre quelques enveloppes bien garnies et à prendre quelques enveloppes vides par la même occasion, allant vers la toilette où tu allais achever ton crime en rangeant tous ses billets dans ta porte-feuilles en mettant toutes tes pièces dans de différente enveloppes vide que tu allais mettre dans le bocal, dérobant les dernières enveloppes que tu mettais ni vu ni connu dans la veste de ton costume. On y va, chérie? Disais-tu à voix hautes, déjà qu'il se faisait tard, tu ne voulais pas t'attirer plus de problèmes que ça, tu sais que tes parents ne seront pas fiers s'ils apprennent ce que tu viens de faire ce soir. Dehors, tu marches assez vite, suivis de Mia que tu tiens par la main pour crédibiliser votre sortie, mais tu ne l’avais toujours pas lâché, vous êtes sortis comme vous êtes rentrés, incognito. J’ai pris toutes les enveloppes et je les ai remplacés par des enveloppes pleines de monnaies. Lui dis-tu en la poussant contre la façade d'un magasin fermer, ta main se pose sur sa joue, tes lèvres à quelques centimètres des siennes. Tu sens son souffle chaud sur ton visage, un souffle frais. Prochaine fois que t'as besoin de l'argent, demande le moi.
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: Central :: Bel Air
We saw brilliance when the world was asleep ♦ Mia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: