Bienvenue sur Sun Goes Down !
La SNCF Le staff vous souhaite un agréable séjour.
Venez aider le forum !
En votant toutes les deux heures par ici, en postant dans les sujets pubs par là,
et en arborant une signature que vous trouverez dans ce sujet.

 (Eliott) - it’s such a shame that we don’t talk anymore


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 22/08/2016
Messages : : 1781
Points : : 587
Avatar : : Ashley Benson.
Autres comptes : : le bébé Vitoria A. Jamlows et la plus que bébé Mia G. Fairfield.
Pseudo internet / prénom : : hmtbn/helena
Crédits : : Smmg (ava) et Nine pour la barre de séparation. J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : quatre août alors ne l'oubliez pas. Je suis : américaine même si j'ai vécu 10 ans en Grèce. et mes origines sont : les mêmes que celles d'Alex, soi britanniques. En ce moment, je : suis étudiante en 5 ème année d'ingénierie aérospatiale et de relations internationales. Je suis aussi la collègue d'Indiana et de Dean au O'Haras café. En dehors des cours je fais partie : du club de chant. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appartement en colocation avec Pepper & Indiana. Ce qui m'attire ce sont : les garçons et côté coeur je suis : totalement perdue.
. :
Mes rps : ❧ KassimEdwigeTimothyTC rooftop cinémaDareios 3Eliott

Les rps archivés :
Appel HazeriosDareiosNayoDareios 2
LéandreAppel Hazerios 2Alexles bffAksel




❀✿❀

Family is not an important thing. It’s everything.


★☆★


As we go on, we remember, all the times we had together, and as our lives change, come whatever, we will still be friends forever


❤️︎❥❤️


I won't find somebody that's real cause every time I try to, try to, try to run but ever since I met you I couldn't believe what you did So comfort me babe, ain’t no rush from me babe

▶️︎△◀️

Liens:
 




Hazel T. Caldwell
« ACVBBCVBCVBCVBC »
- drunken tri-pi

( » ) Ven 8 Sep 2017 - 19:23
Ce vendredi où tu aurais pu profiter encore un peu d’un jour de vacances en plus tu avais marqué en grand dans ton esprit qu’aujourd’hui serait le jour où tu irais voir Eliott. Des jours, des semaines sont passées depuis la révélation de Dareios et pourtant vous n’aviez toujours pas parlé. Eliott et toi étiez devenus comme deux inconnus qui se croisaient et ne parlaient pas, plus. Il te manquait. Plus le temps passait et plus tu savais que les explications allaient être compliquées. Tu savais qu’il savait, et pire lui savait que tu savais depuis des années sans jamais rien dire. Tu n’avais rien dit pour ne pas faire jaillir d’anciens souvenirs douloureux à ton ami et également car tu respectais la confiance qu’avait Dareios en toi. Tu ne pouvais pas la briser, alors tu t’étais tue durant tout ce temps or maintenant le passé revenait à la charge. Il était venu frapper à votre porte sans crier garde et vous vous retrouviez tous dans des situations délicates. Tu avais sans cesse parlé d’Eliott à Dareios mais tu étais incapable de lui faire face. Pourtant Eliott et toi c’était une relation forte, vous vous étiez prit la tête des dizaines de fois avant de finir par vous prendre dans les bras pour vous réconcilier. Tu ne savais pas si cela allait arriver de nouveau ou si tu l’avais perdu à jamais, après tout le brun devait avoir l’esprit tout retourné depuis quelque temps. C’était l’heure, l’heure de faire face à Eliott de s’expliquer. Tu n’étais pas sûre d’où le trouver et dans ce cas tu considérerais que le destin ne souhaite pas que tu lui parles mais il ne pouvait pas être à la confrérie, il quittait UCLA. Il quittait l’université et l’idée même de ne plus le croiser dans un couloir, de ne plus venir s’asseoir dans son lit en grignotant avant qu’il ne te râle dessus te pinçait le coeur. Il allait te manquer là aussi. Tellement de manque quant à cette personne si chère à tes yeux. Après tout vous étiez comme les deux doigts de la main. C’était trop, tu ne pouvais rester sans lui parler, sans le voir alors te garant dans le quartier où vivait la famille Meertens, tu pris ton courage à deux mains pour frapper à cette porte. Tu avais l’espoir qu’Eliott vienne t’ouvrir directement, l’espoir que tout redeviendrait comme avant. Comme on dit l’espoir fait vivre sinon tu ne serais pas là, pas là à attendre comme une idiote qu’on vienne ouvrir cette porte qui te séparait certainement de celui que tu considérais comme ton frère. Peut-être que tu aurais du lui envoyer un message avant, peut-être qu’il t’a simplement oublié, rayé de sa vie et tu le savais s’il ne t’avait pas répondu tu en aurais été brisé. Tu ne savais pas ce qui était le pire l’impatience qui te rongeait les os, ou les mots pour t’expliquer qui ne venaient pas.

avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 2713
Points : : 1973
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : babine. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et mes origines sont : hollandaise via le papa et espagnole via la maman. En ce moment, je : suis étudiant en architecture, sisi, pt'être bien que j'te construirais ta maison plus tard. En dehors des cours je fais partie : du club de basket, futur michael jordan en devenir (ou pas aussi). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : libre. enfin... y a quand même cette jolie blonde et son magnifique sourire qui font battre mon coeur un peu trop vite en ce moment.
. :
memories :
 
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 



Eliott Meertens
« CONSUMMATUM EST »
- partying iota

( » ) Jeu 14 Sep 2017 - 4:09
On est vendredi et je suis tranquillement allongé sur mon lit, une série lancée à la télé, l’ordinateur à mes côtés et le portable en main pour envoyer des sms. Une parfaite journée à glander, sans rien pour venir perturber mon repos. Depuis quelques jours, Siobhan et moi enlevions nos affaires de notre ancienne chambre chez les Iota afin de faciliter l’arrivée des nouveaux. Et puis parce que nous allions emménager dans notre futur appartement. Un chez nous rien qu’à nous, un logement qui marque le début d’une nouvelle ère. Finis les cours, finis les journées à traîner au lieu de réviser. Cette fois-ci, c’est la vie active qui nous attend et pour ma part, je n’ai plus le droit de faire le con et de rater mes journées de boulot. Finis aussi les soirées tous les soirs… Ouais ou pas aussi. Il ne faut pas non plus abuser. On avait beau quitté la fac, on ne compte pas changer et abandonner les soirées universitaires. On continuerait de s’y incruster dès qu’on en aurait la possibilité. Mais qui dit appartement, dit subvenir à ses besoins par soi-même et ne plus compter sur le fric de la meuf du paternel. Chose qui ne me dérange pas tellement au final. De plus, cet emménagement tombe plutôt bien. Willem est en ville et je ne peux pas prendre le risque qu’il me voit venir dans le quartier, et encore moins entré dans la maison de ma belle-mère. Je m’en fiche bien de ce qu’il lui arrive à elle, mais ma sœur vit là et je ne pourrais me le pardonner s’il lui arrivait malheur. Alors c’est très bien que je m’en aille, j’éviterais de venir le plus souvent possible. Soufflant, agacé de n’avoir que ça en tête lorsque je me trouve seul, je décide de me lever pour aller prendre un truc à boire. Et c’est en arrivant en haut des escaliers que j’entends des coups à la porte. Je décide de tracer mon chemin jusqu’à la cuisine, quelqu’un d’autre ouvrira. Après tout, on est quatre dans cette demeure. Pourtant, alors que je finis de boire mon verre d’eau, j’entends à nouveau des coups à la porte. « Putain, mais y a personne pour se bouger le cul ici et aller ouvrir la porte ? » Que je demande à voix haute en arrivant dans le salon. Aucune réponse. Ah merde, ils sont peut-être tous sortit en fait... Je me dirige donc vers la porte et l’ouvre, tombant nez à nez avec Hazel. Dire que je ne suis pas surpris de la voir serait un mensonge. Depuis que je sais qu’elle était au courant pour le dealer, j’ai du mal à lui parler. C’est bête puisque moi-même, je ne lui ai jamais rien dit, mais j’aurais aimé qu’elle m’en touche un mot. Cependant, malgré tout, je ressens un pincement au cœur quand je pense à elle. Elle me manque, c’est un fait. « Reste pas dehors. » Je finis par dire, me décalant sur le côté pour la laisser entrer.
avatar
Date d'inscription : : 22/08/2016
Messages : : 1781
Points : : 587
Avatar : : Ashley Benson.
Autres comptes : : le bébé Vitoria A. Jamlows et la plus que bébé Mia G. Fairfield.
Pseudo internet / prénom : : hmtbn/helena
Crédits : : Smmg (ava) et Nine pour la barre de séparation. J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : quatre août alors ne l'oubliez pas. Je suis : américaine même si j'ai vécu 10 ans en Grèce. et mes origines sont : les mêmes que celles d'Alex, soi britanniques. En ce moment, je : suis étudiante en 5 ème année d'ingénierie aérospatiale et de relations internationales. Je suis aussi la collègue d'Indiana et de Dean au O'Haras café. En dehors des cours je fais partie : du club de chant. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appartement en colocation avec Pepper & Indiana. Ce qui m'attire ce sont : les garçons et côté coeur je suis : totalement perdue.
. :
Mes rps : ❧ KassimEdwigeTimothyTC rooftop cinémaDareios 3Eliott

Les rps archivés :
Appel HazeriosDareiosNayoDareios 2
LéandreAppel Hazerios 2Alexles bffAksel




❀✿❀

Family is not an important thing. It’s everything.


★☆★


As we go on, we remember, all the times we had together, and as our lives change, come whatever, we will still be friends forever


❤️︎❥❤️


I won't find somebody that's real cause every time I try to, try to, try to run but ever since I met you I couldn't believe what you did So comfort me babe, ain’t no rush from me babe

▶️︎△◀️

Liens:
 




Hazel T. Caldwell
« ACVBBCVBCVBCVBC »
- drunken tri-pi

( » ) Dim 17 Sep 2017 - 1:10
N'a pas demandé avant de venir et prend le risque de voir la porte fermée aujourd'hui. Tellement bête mais si naïve de croire qu'Eliott aussi attend ce jour où tout ira mieux entre eux. Le jour où ils s'expliqueront sur l'histoire qui hante la tête de deux des personnes les plus intéressantes de ta vie. Cruelle histoire qui revient sur le tapis des années après, à l'avoir oublié et la voir sortir de nul part. On nous retrouve toujours, tu te l'étais toujours persuadée quand tu avais merdé avec ton frère et pourtant il avait réussi à te faire oublier tout ça. Tu ne pouvais pas lui parler aujourd'hui, tu ne pouvais pas lui dire ce qu'il te tourmentait alors que lui seul à cet instant réussirait à te comprendre, à trouver les mots justes comme depuis des années. T'avais besoin de lui, t'aurais besoin qu'il comprenne sans que tu ne parles mais cela était impossible. T'avais aussi besoin d'Eliott, le manque de cet homme que tu connaissais depuis des années t'attristait de jour en jour un peu plus. Tu n'en pouvais plus et finalement jamais tu ne te pardonnerais de ne pas lui avoir parlé avant qu'il lui arrive malheur si le pire arrivait. Chose que tu n'espérais pas, tu ne souhaitais à personne le malheur. Tu voudrais juste les aider pour que tout redevienne comme avant, pour que leurs pensées ne soient plus plongées dans cette histoire. Qu'ils retrouvent une vie normale. Porte fermée, tu frappes une seconde fois du dernier espoir qu'il te reste pour la journée. Tu sombres en ce moment, plus la joie de rien et pourtant un sourire apparait sur ton faciès quand la porte s'ouvre sur lui. Il était là, face à toi et malgré le lien qui vous unissait jadis tu étais incapable de savoir s'il était heureux ou non de te voir, incapable de savoir s'il allait te laisser rentrer ou te laisser là devant. "Merci" dis-tu traversant cette porte que tu as tant traversé étant plus jeune. C'était comme ta deuxième maison la demeure des Meertens pourtant aujourd'hui tu t'y sentais étrangère presque mal à l'aise. Inconsciemment tu ne peux t'empêcher de scruter Eliott pour t'assurer qu'il n'ait rien, s'il lui était arrivé malheur tu t'en serais voulue de ne pas l'avoir su avant, et pire de ne pas avoir prit soin de lui. T'étais une mauvaise amie après tout, il ne t'aurait pas appelé. C'était le silence radio et même à la dernière soirée ici tu n'avais échangé avec lui que quelques regards. "On peut aller dans ta chambre ?" Ton regard se pose sur les escaliers qui sont presque le seul moyen pour toi de détourner ton regard de lui, vous avez besoin de tranquillité et que personne ne puisse entendre ce que vous alliez vous dire. Prenant la route pour sa chambre, connaissant le chemin comme ta poche tu n'as le cran que de t'asseoir sur la chaise de bureau. Comme si tu étais chez un parfait inconnu avec qui tu serais terriblement timide toi qui n'a pourtant aucun gène. Tu perds tes moyens et c'est finalement alors que tes doigts jouent avec eux, le regard au sol que tu oses reprendre la parole. "Je suis désolée Eliott." pour tout ce que tu n'as pas dit, pour le silence que tu pensais protecteur et qui est finalement destructeur. Tu n'as que ça en tête, tu veux son pardon et le retrouver, comme avant. Si seulement c'était possible.
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 2713
Points : : 1973
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : babine. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et mes origines sont : hollandaise via le papa et espagnole via la maman. En ce moment, je : suis étudiant en architecture, sisi, pt'être bien que j'te construirais ta maison plus tard. En dehors des cours je fais partie : du club de basket, futur michael jordan en devenir (ou pas aussi). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : libre. enfin... y a quand même cette jolie blonde et son magnifique sourire qui font battre mon coeur un peu trop vite en ce moment.
. :
memories :
 
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 



Eliott Meertens
« CONSUMMATUM EST »
- partying iota

( » ) Ven 22 Sep 2017 - 3:06
En ouvrant la porte, je ne m’attends pas à tomber sur Hazel. Cela fait plusieurs semaines, voir mois, qu’on ne s’adresse plus la parole, alors ouais, c’est étrange. Mais en même temps, ça me fait plaisir. Je suis heureux qu’elle soit là, qu’elle ait fait le premier pas parce que moi, je ne sais pas si j’en aurai été capable. Je suis compliqué comme mec. Faire le premier pas, c’est quelque chose que j’ai toujours eu du mal à faire. Me décalant de la porte, je la laisse entrer et elle m’en remercie. J’affiche un léger sourire, n’arrivant pas vraiment à cacher mon bonheur de la voir à nouveau franchir la porte d’entrée. Je referme la porte et me retourne pour faire face à mon amie, qui elle aussi me scrute. Le silence prend place pendant de longues minutes et puis, elle décide de prendre la parole. « On peut aller dans ta chambre ? » Me questionne-t-elle. On pourrait parler ici, après tout il n’y a personne à la maison, mais je n’en ai pas tellement envie. Je ne veux pas prendre le risque que quelqu’un arrive et nous empêche d’enfin nous parler. Le mieux est donc d’aller dans ma chambre. De plus, on y sera bien plus à l’aise. « Oui, bien sûr. » Lui dis-je donc, lui montrant les escaliers pour qu’elle puisse gravir les marches avant moi. Chose qu’elle fait et je la suis donc jusqu’à ma chambre. Je n’ai besoin de rien dire, elle connaît cette maison comme sa poche à force d’y être venu. Une fois dans la pièce, je referme la porte derrière nous pour nous couper du reste de la maison. Elle s’installe sur la chaise du bureau, tandis que je prends place en face, posant mes fesses sur mon lit. À nouveau, le silence fait son apparition. Pour dire vrai, je ne sais pas quoi lui dire, comment aborder la chose et c’est bien une première. Avec Hazel, les choses viennent toujours naturellement et simplement. Et ça fait mal de voir à quel point je me sens mal à l’aise en sa présence. Alors qu’elle me regarde, elle finit par baisser le regard, observant le sol comme si c’était la plus belle chose au monde. « Je suis désolée Eliott. » Qu’elle me dit et je reçois comme un coup en plein cœur. Je n’aime pas la voir ainsi, aussi triste, vulnérable, détruite. Surtout que c’est de ma faute si elle se met dans cet état. Je fais donc la première chose qui me vient à l’esprit. Je me lève du lit, m’approche d’elle et viens la coller contre moi, plaçant ma main derrière sa tête. Rien que ses câlins, ils me manquaient énormément. « C’est moi qui suis désolé. J’aurai dû venir te parler... » Ouais, j’aurai dû aller la voir et non pas l’ignorer comme je l’avais fait parce que je me sentais blessé. Si moi, j’en avais jamais parlé à quelqu’un, c’est parce que j’avais des raisons. Elle aussi a dû avoir les siennes, de raison. « Tu m’excuses pour avoir été un con avec toi ? »
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: San Fernando Valley :: Los Feliz
(Eliott) - it’s such a shame that we don’t talk anymore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: