Flèche hautFlèche baswe set the fire and we let it burn. (jecca)

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 19/08/2017
Messages : : 452
Points : : 440
Avatar : : Jamie Dornan
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et aaron, le bébé tout chou.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : tearsflight aka marine la fabuleuse (ava) J'ai : trente-deux ans et mon anniversaire est le : vingt février. Je suis : anglo-américain et mes origines sont : américaine par ma mère et croate par mon père. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de LA. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Echo Park, à 50% dans mon appartement, à 50% dans celui d'Irina, ma voisine, femme la plus canon, la plus intelligente, la plus parfaite du monde. Ce qui m'attire ce sont : les magnifiques courbes d'Irina, son corps de déesse, sa perfection tout simplement, et côté coeur je suis : 100% pris par Irina, mon coeur n'appartient qu'à elle, mes yeux ne voient qu'elle (et je vais me faire tatouer son prénom partout partout sur le corps).
. :
even when the sky comes fallin, even when the sun don't shine. i got faith in you and i, so put your pretty lil hand in mine. even when were down to the wire babe, even when it's do or die.we can do it babe simple and plain.
this love is a sure thing
best friends ? well, i guess you could call us that but i think we are more like...
b r o t h e r s
let people see the real, imperfect, flawed, quirky, weird, beautiful, magical person that you are.
just be yourself
memories :
 

Lucca Fleming
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen


() Jeu 21 Sep 2017 - 16:47
Chinatown, le quartier chinois. L’un de nos préférés dans la ville avec Jens. Non pas parce qu’il est relativement calme, mais parce qu’il possède un bon nombre de restaurants où les plats sont tous aussi délicieux les uns que les autres. Je crois même qu’on a déjà mangé dans tous les restaurants du quartier, en plusieurs fois, avec mes compères de la brigade criminelle. Bah oui, nous, on a toujours eu comme objectif de trouver le meilleur plat du meilleur restaurant chinois de ce quartier. Alors il faut bien goûter à tout pour savoir et, de ce fait, revenir plus d’une fois dans le même établissement. Les patrons nous traitent comme des potes, à force et, ça, c’est plutôt cool pour se faire servir en priorité. Comme ça sera le cas aujourd’hui. Enfin, si on arrive à se décider sur le choix du lieu de restauration avec Jens. « Mais mec, dans celui-là, le poulet est 100 fois mieux que dans l’autre ! » Oui, c’est bien nous, appuyés contre le capot de la Dodge Avenger rouge garée au bord de la route, à débattre de quel restaurant aurait l’honneur de nous accueillir ce midi. Aujourd’hui, on est que deux. Milo a été retenu au poste pour des trucs informatiques, le genre de chose dont on ne se mêle pas Jens et moi, à moins de tout faire planter pour pouvoir sauver notre pote de cette corvée à l’heure de la bouffe. Sauf qu’après, on se fait taper sur les doigts et ça, c’est moins cool. Généralement, le troisième mousquetaire est la voix de la sagesse. Il nous met toujours d’accord. Mais quand il n’est pas là, ce n’est pas la même histoire. Creighton et moi, on arrive quasiment jamais à trouver un accord quand il s’agit de bouffe. C’est encore le cas ce midi et, au bout d’une quinzaine de minutes à débattre, on est toujours partagés entre deux restaurants différents. Si ça continue, on va finir par passer à table à 15h, pour rentrer au poste à 16h. En soit, on ne va rien foutre de notre journée, ce qui n’est pas une chose dérangeante à nos yeux. Mais bon, ça aussi, c’était sans compter sur les mecs qui marchent un peu plus loin, dans notre champ de vision. Des types bizarres, d’ailleurs et, à moi, ça me parait louche. « Creighton, à 10h. » Que je lâche donc à mon collègue, faisant en sorte de ne pas trop fixer ces mecs. Ça serait bête de se faire repérer s’ils avaient véritablement quelque chose à cacher.
avatar
Date d'inscription : : 04/07/2017
Messages : : 426
Points : : 27
Avatar : : charlie hunnam.
Autres comptes : : el mexicano siobhan fowler (zayn malik) et le soldat jad fairfield (alexander ludwig).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : abandon (av), bonnie (icon), hunnamsource (gifs), astra (sign). J'ai : trente-quatre ans et mon anniversaire est le : dix-huit février. Je suis : américain et mes origines sont : suédoises. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de los angeles, avec mes deux acolytes milo et lucca. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans une maison retapée par mes soins à mount washington. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs doux sourires et côté coeur je suis : célibataire (mais divorcé).
. :


if i told you what i was,
would you turn your back on me?
and if i seem dangerous,
would you be scared?
i get the feeling just because,
everything I touch isn't dark enough
if this problem lies in me.


and in that time i was alone,
so many years without my home
i made brothers of a different kind instead


she was storm
not the kind you run from,
the kind you chase


smile.
your eyes sparkle when you do.


Jens Creighton
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir quelqu'un de meilleur.
() Lun 25 Sep 2017 - 21:15
Les bras croisés, je secoue vivement ma tête. Je veux bien montrer à Lucca que je ne suis pas d’accord avec lui, même si il passe son temps à me sortir des arguments en tout genre –les meilleurs comme les pires. Je soupire même. Je te dis que non ! Il est toujours plus cuit  et j’aime pas ! On dirait qu’on bouffe du carton. Inutile de penser qu’il réussira à me faire changer d’avis. Je suis têtu, borné, bref, j’en fais qu’à ma tête. Je lui fais même le regard le plus noir possible, me voulant un peu menaçant mais mes lèvres finissent par s’étirer en un sourire. Raté. Cela dit, nous ne sommes pas prêts de manger puisque chacun en fait à sa tête. Lucca est comme moi, un borné de la vie, alors trouver un terrain d’entente est presque mission impossible. Le régime, c’est pour tout de suite. En plus d’être immobiles, appuyé contre la bagnole rouge, le soleil finira par nous dessécher. J’observe brièvement les alentours, comme pour surveiller, même si le poulet occupe toutes mes pensées. Je lève mon doigt mais Lucca me coupe la parole. Je regarde dans la direction indiquée, le plus discrètement possible –oui, ça m’arrive parfois. Et, en guise de réaction, je fais une petite moue. Maintenant ? Il va falloir bouger, c’est ça ? Dis-moi qu’on prend la voiture s’il te plaît. Sinon je vais finir par faire une crise d’hypoglycémie ou je ne sais pas trop quoi. Ce n’est pas bon de travailler sans avoir mangé, et courir après des bandits avec le ventre vide, ça c’est pire ! Les mecs tracent leur route, d’une démarche tout de même étrange et qui attire notre attention. Bien vu. Je fais alors signe à mon collègue de grimper dans le véhicule, et je prends naturellement la place du passager. Le bolide, c’est Fleming. Je m’installe alors confortablement, soupirant une énième fois. On peut y aller. Ils pourraient nous laisser manger tranquillement et arrêter leurs magouilles entre midi et deux. C’est pas possible, bordel. J’ai beau râler, je ne les quitte tout de même pas des yeux, au cas où. J'ai un mauvais pressentiment. Comme si cette journée allait mal finir, avec une voiture retournée ou bien une course poursuite qui se transforme en recherche avec plusieurs équipes. Mais Lucca et moi nous donnons toujours à fond dans ces poursuites, parfois un peu trop que ça en fait râler le chef suprême de la brigade. Ils s'ennuieraient tous, sans nous.



And if I was ever to leave,
I'd say before I go
That you're the best moment
I have ever known.
avatar
Date d'inscription : : 19/08/2017
Messages : : 452
Points : : 440
Avatar : : Jamie Dornan
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et aaron, le bébé tout chou.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : tearsflight aka marine la fabuleuse (ava) J'ai : trente-deux ans et mon anniversaire est le : vingt février. Je suis : anglo-américain et mes origines sont : américaine par ma mère et croate par mon père. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de LA. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Echo Park, à 50% dans mon appartement, à 50% dans celui d'Irina, ma voisine, femme la plus canon, la plus intelligente, la plus parfaite du monde. Ce qui m'attire ce sont : les magnifiques courbes d'Irina, son corps de déesse, sa perfection tout simplement, et côté coeur je suis : 100% pris par Irina, mon coeur n'appartient qu'à elle, mes yeux ne voient qu'elle (et je vais me faire tatouer son prénom partout partout sur le corps).
. :
even when the sky comes fallin, even when the sun don't shine. i got faith in you and i, so put your pretty lil hand in mine. even when were down to the wire babe, even when it's do or die.we can do it babe simple and plain.
this love is a sure thing
best friends ? well, i guess you could call us that but i think we are more like...
b r o t h e r s
let people see the real, imperfect, flawed, quirky, weird, beautiful, magical person that you are.
just be yourself
memories :
 

Lucca Fleming
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen


() Lun 16 Oct 2017 - 3:45
« Je te dis que non ! Il est toujours plus cuit et j’aime pas ! On dirait qu’on bouffe du carton. » Je lève les yeux au ciel, lâchant en même temps un léger rire. Nom de dieu, qu’est-ce qu’il peut être têtu ce Creighton ! Le problème ? C’est que je le suis sûrement autant que lui et, du coup, le débat ne va pas se clôturer rapidement. « Plus cuit ? Tu te fous de moi ? Dans le tien, il le carbonise ! En dirait que tu bouffes du charbon, je suis sûr que ça a le même goût. » Et je croise les bras sur mon torse, l’imitant tel un bébé boudeur, histoire de bien montrer mon mécontentement et mon avis contraire au sien. Clairement, on a l’air de deux gosses à camper sur nos positions et à ne faire aucun effort pour céder à l’autre. On est grave chiant en fait -comme si c’était une nouvelle, hein-. Néanmoins, le débat risque de prendre fin puisque je repère des types louches un peu plus loin. C’est peut-être une erreur, en plus j’ai faim, je pourrais faire celui qui n’a rien vu, mais mon instinct de flic ne me trompe jamais. À mon grand désarroi. Alors je fais part de la chose à mon collègue. « Dis-moi qu’on prend la voiture s’il te plaît. Sinon je vais finir par faire une crise d’hypoglycémie ou je ne sais pas trop quoi. » Je lâche un léger rire. Il n’en manque pas une celui-là. « T’es devenu trop vieux pour courir, papy ? » Que je lui demande de façon taquine. Je ne me fous pas vraiment de lui, moi-même, j’ai horreur de courir après des suspects. Et à priori, les mecs qu’on regarde en font partit. On grime donc dans la voiture, Jens en passager, moi au volant. Comme toujours. « On peut y aller. Ils pourraient nous laisser manger tranquillement et arrêter leurs magouilles entre midi et deux. C’est pas possible, bordel. » Dit mon collègue et ami en soupirant. Je secoue la tête et soupire à mon tour. « On devrait instaurer une règle pour les criminels. Pas de délits entre 11h30 et 13h30 ou sinon, double peine pour eux. Ça serait top, non ? » Ouais bon, c’est le genre de chose qui n’arrivera jamais, mais c’est une bonne idée en soit. Je conduis tranquillement, suivant les mecs à distance, jusqu’à ce que l’un d’entre eux nous repère, et se met à courir suivi par ses potes. Dans la rue passante, bien évidemment... J’allume alors les sirènes de la voiture et fonce dans la ruelle. Ouais, ils ne croient quand même pas qu’on va continuer à pieds ? « Poussez-vous ! » Que je crie par la vitre aux piétons qui marchent dans la rue. Les pauvres, quand même. On devrait avoir honte de nous.
avatar
Date d'inscription : : 04/07/2017
Messages : : 426
Points : : 27
Avatar : : charlie hunnam.
Autres comptes : : el mexicano siobhan fowler (zayn malik) et le soldat jad fairfield (alexander ludwig).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : abandon (av), bonnie (icon), hunnamsource (gifs), astra (sign). J'ai : trente-quatre ans et mon anniversaire est le : dix-huit février. Je suis : américain et mes origines sont : suédoises. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de los angeles, avec mes deux acolytes milo et lucca. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans une maison retapée par mes soins à mount washington. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs doux sourires et côté coeur je suis : célibataire (mais divorcé).
. :


if i told you what i was,
would you turn your back on me?
and if i seem dangerous,
would you be scared?
i get the feeling just because,
everything I touch isn't dark enough
if this problem lies in me.


and in that time i was alone,
so many years without my home
i made brothers of a different kind instead


she was storm
not the kind you run from,
the kind you chase


smile.
your eyes sparkle when you do.


Jens Creighton
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir quelqu'un de meilleur.
() Lun 23 Oct 2017 - 0:01
Si j’ai plutôt une carrure sportive, et d’un mec qui s’entretient, je ne suis sûrement pas un bon sprinteur. Je peux courir, vite, très vite mais bordel, aujourd’hui je n’en ai pas envie. Heureusement que Lucca est du même avis que moi. Une course poursuite en voiture, c’est tellement mieux  qu’à pieds. T’es devenu trop vieux pour courir, papy ? C’est toi que je vais foutre en taule si tu continues, Fleming. Je le défi des yeux avant de me rappeler qu’il faut arrêter de plaisanter. Nous prenons place sur les fauteuils, moi côté passager. Je m’installe confortablement, informe mon collègue que tout est bon. Enfin presque, si on exclut l’horaire. C’est un peu dérangeant de poursuivre des criminels entre midi et deux. J’hausse grandement les sourcils, agrandissant mes yeux de façon exagérée. Puis je tourne lentement ma tête vers Lucca. Oh ouais, je valide carrément ton idée. Doublement de la peine, et ils nous paient le resto aussi. Les blagues, on les laisse de côté et voilà que le véhicule se met en route. Le pilote Lucca est à l’affût. Si au début tout est calme, on fait semblant de rouler normalement. Seulement, un criminel a sans doute un radar et capte par un simple regard qui est flic ou non. Pas loupé, l’alerte est donnée et ils s’envolent comme des moineaux. Ils prennent d’ailleurs la ruelle … entièrement piétonne. Bordel. Ils font chier. Je jure, alors que j’abaisse ma vitre. L’alarme de la voiture en route, la rue est rapidement dégagée. Comme Moïse qui ouvre les eaux. Mon flingue en main, je me penche un peu par la fenêtre pour avoir un bon angle de tir. C’est sans compter les quelques escaliers par-ci par-là qui me font sauter et empêcher d’envisager un tir cadré. En vain. Je me rassois normalement, et regarde mon collègue. Putain, tu peux pas éviter de prendre les escaliers là ? Tu vois pas que je galère ? Non, Lucca ne peut pas éviter les escaliers. La rue est presque pas assez grande pour la voiture. Les fugitifs continuent leur route, coupent par une rue où la voiture ne peut donc pas aller. Je range mon flingue, et commence à me hisser par la fenêtre. Je vais les suivre par la ruelle, même si j’ai pas envie de courir, et essaie de les bloquer par l’autre côté ! Je ne laisse presque pas le temps de parole à Lucca puisque je finis par m’extirper hors du véhicule, par la fenêtre, qui file à toute allure. Je m’étale royalement au sol (on ne rêve pas, les roulades c’est que dans les films) mais me relève tel un vrai soldat. Voilà que je m’engouffre dans la ruelle, flingue en main, espérant que mon coéquipier arrive à temps au bout de la ruelle.



And if I was ever to leave,
I'd say before I go
That you're the best moment
I have ever known.
avatar
Date d'inscription : : 19/08/2017
Messages : : 452
Points : : 440
Avatar : : Jamie Dornan
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et aaron, le bébé tout chou.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : tearsflight aka marine la fabuleuse (ava) J'ai : trente-deux ans et mon anniversaire est le : vingt février. Je suis : anglo-américain et mes origines sont : américaine par ma mère et croate par mon père. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de LA. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Echo Park, à 50% dans mon appartement, à 50% dans celui d'Irina, ma voisine, femme la plus canon, la plus intelligente, la plus parfaite du monde. Ce qui m'attire ce sont : les magnifiques courbes d'Irina, son corps de déesse, sa perfection tout simplement, et côté coeur je suis : 100% pris par Irina, mon coeur n'appartient qu'à elle, mes yeux ne voient qu'elle (et je vais me faire tatouer son prénom partout partout sur le corps).
. :
even when the sky comes fallin, even when the sun don't shine. i got faith in you and i, so put your pretty lil hand in mine. even when were down to the wire babe, even when it's do or die.we can do it babe simple and plain.
this love is a sure thing
best friends ? well, i guess you could call us that but i think we are more like...
b r o t h e r s
let people see the real, imperfect, flawed, quirky, weird, beautiful, magical person that you are.
just be yourself
memories :
 

Lucca Fleming
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen


() Lun 20 Nov 2017 - 4:56
« C’est toi que je vais foutre en taule si tu continues, Fleming. » Je lève les yeux au ciel. Comme s’il en serait capable, tiens ! Non pas que je doute de sa force physique hein, mais il m’aime trop pour m’arrêter et me foutre en taule. Il serait bien trop triste ensuite, il vivrait sûrement trop mal la dépression après m’avoir perdu et il finirait sûrement par devenir alcoolique pour éponger sa peine et oublier la perte de ma personne… Ouais, non, il ne serait pas capable de me faire ça. Je ne dis toutefois rien parce qu’on a du boulot devant nous. Puis, ça repartirait sûrement en débat, on se lancerait des pics sans fin juste pour se faire chier. Et ce n’est pas comme ça qu’on va parvenir à arrêter ces voyous qui viennent sûrement de faire des bêtises. On prend donc la voiture et, tout en les suivant à distance, on discute sur le fait qu’on ne peut même pas être tranquille à l’heure du déjeuner. Une idée, merveilleuse, me vient en tête. « Oh ouais, je valide carrément ton idée. Doublement de la peine, et ils nous paient le resto aussi. » Jens semble être d’accord, chose normale. Il est comme moi ce type. Je n’ai cependant pas le temps de répliquer qu’on se fait repérer. « Bordel. Ils font chier. » Je n’aurai pas pu dire mieux. Je donne un coup de volant et appuie sur la pédale de l’accélérateur pour ne pas perdre de vue les criminels qui détalent comme des petits lapins à la vue de loups affamés. Évidemment, ils vont dans la rue piétonne, mais c’est mal nous connaître puisque je fonce dans cette même rue avec la voiture, criant à qui se trouve devant de s’écarter pour ne pas finir aplati comme une crêpe. « Putain, tu peux pas éviter de prendre les escaliers là ? Tu vois pas que je galère ? » Je regarde Jens rapidement du coin de l’œil avant de lâcher : « Excuse-moi, la prochaine fois, je demanderai aux criminels de courir dans des rues sans escaliers. » J’ironise, bien entendu, mais de façon gentille. Si c’était quelqu’un d’autre que Jens, je l’aurai déjà envoyé chier et me serai sûrement arrêter pour le faire descendre de la voiture. Enfin, à croire que c’est un peu ce qui se passe là. Je dois stopper la voiture, les idiots qu’on poursuit étant entrés dans une ruelle où cette fois, la voiture ne passe pas. Bien trop étroite la rue, bordel. « Je vais les suivre par la ruelle, même si j’ai pas envie de courir, et essaie de les bloquer par l’autre côté ! » Me dit mon collègue en s’extirpant comme il peut par la fenêtre. Ce n’est que lorsque je poursuis ma route que je remarque qu’il s’est étalé sur le béton et je lâche un léger rire. Ce type. Je roule à grande vitesse pour parvenir à temps de l’autre côté de la rue, tout en alertant des collègues pour qu’ils viennent nous prêter main forte, et j’y arrive au bon moment, puisque l’un des types rencontre le capot de la voiture en sortant de la ruelle. Je le rejoins en vitesse et le force à embrasser encore plus le capot. « On t’a jamais dit qu’il faut regarder à gauche et à droite avant de traverser, crétin ? » Je lève la tête pour voir Jens choper le deuxième et le plaquer au sol. « Beau plaquage, Creighton ! Mais il est où le troisième idiot ? »
Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: