Somewhere only we know


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 11/04/2017
Messages : : 171
Points : : 250
Avatar : : Emma Watson.
Autres comptes : : pas schizo.
Pseudo internet / prénom : : no day but today (alex).
Crédits : : no day but today (avatar). J'ai : 25 ans. et mon anniversaire est le : 15 avril 1992. Je suis : australienne. et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : suis étudiante en philosophie. (2è année master) et employée au Grauman's Chinese Theatre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : echo park. Ce qui m'attire ce sont : les hommes. et côté coeur je suis : En couple avec le plus beau: Jad.
. :






Jad + You're kinda sorta basically pretty much always on my mind


Cael + On s'épuise, on se rend fou


Charlotte + You're the Monica to my Rachel


Davina + Unknown twin sister


℘ Elle est née à Sydney, en Australie, de parents Britanniques qu'elle ne connait pas. Ayant accouché de jumelles, les parents biologiques de Robyn ont préféré abandonné cette dernière pour lui permettre d'avoir une vie meilleure. Ils n'avaient pas les moyens d'élever deux enfants. La petite fille a rapidement été adoptée par une famille Canadienne, et ainsi grandi à Toronto.


℘ Ses parents lui ont transmis le goût de la lecture. Robyn prenait plaisir à piocher un bouquin dans l'immense bibliothèque de son père et à le dévorer jusqu'au suivant. Elle admire particulièrement la plume d'Agatha Christie, la Reine du crime. Cependant, son livre préféré reste La Ferme des animaux, d'Orwell, comme son père. ℘ Lorsqu'elle était jeune, ses parents ont engagé plusieurs filles au pair pour s'occuper d'elle et lui faire apprendre le français. Aujourd'hui, Robyn est quasiment bilingue. ℘ Elle est végétarienne et fait partie de plusieurs associations pour la défense des animaux. Elle n'hésite pas à faire circuler des pétitions et à informer son entourage sur tout ce qui a un rapport avec eux (notamment élevages, abattoirs, etc). ℘ Elle vit en colocation avec Charlotte et son petit chien prénommé Akamaru, un bouledogue français. ℘ Elle travaille dans un cinéma pour payer son loyer et ses activités extra-scolaires. Parfois au guichet, parfois au coin gourmandise, il lui arrive de voir des films gratuitement






Robyn Wheeler
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Lun 9 Oct 2017 - 22:58

   

     

   

Somewhere only we know

— Jad & Robyn
 
  
   MAY


« l.o.v.e »
Et quoi que tu fasses, l'amour est partout où tu regardes. Dans les moindres recoins de l'espace, dans les moindres rêves où tu t'attardes.
©crackintime
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 327
Points : : 376
Avatar : : alexander ludwig.
Autres comptes : : siobhan fowler el mexicano (zayn malik) et le lieutenant jens creighton (charlie hunnam).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free. (ava), aludwigsource (gifs) J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce, en tant que pilote d'hélicoptère de recherche et de sauvetage. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : en couple avec la magnifique robyn wheeler.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.


family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.

dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.

settle down with me, cover me up, cuddle me in, lie down with me and hold me in your arms. and your heart's against my chest, your lips pressed to my neck, i'm falling for your eyes.



Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mar 10 Oct 2017 - 0:22
Je fermais les yeux, allongé sur le dos. Robyn se trouvait blottie tout contre moi, à tracer des chemins réguliers sur mon torse. La couette nous recouvrait, nous réchauffait, même si clairement, la température était suffisamment élevée. Jad, c'était parfait. Je me mordillai nerveusement la joue, ayant pourtant ouvert de nouveau mes yeux. J’étais un peu rassuré que Robyn ait apprécié ce moment si spécial et intime. Moi aussi, j’avais adoré, j’avais aimé… et ça avait été parfait. Seulement, je ne pouvais pas m’empêcher de blâmer intérieurement cette foutue jambe qui me pourrissait la vie. J’avais été bien trop réduit dans mes mouvements. Je suis content si tu as aimé … Je chuchotais, mes lèvres appuyées contre son front. J’appréciais chaque baiser que Robyn s’appliquait à me déposer sur mon visage, sur mon épaule, sur la moindre parcelle de ma peau … C’était toujours parfait et à chaque fois, je frissonnais. Je restais silencieux, peut-être bien parce que j’étais fatigué. La journée avait été longue, très longue, et j’avais besoin de dormir. Mon bras passé autour de Robyn, je laissais glisser mes doigts le long de sa colonne vertébrale. Ne pouvant aller plus bas, je remontais et redescendais, de manière régulière. Ma respiration retrouvait son état initial, un état bien plus calme et je sentais peu à peu mon corps s’endormir. Bonne nuit, fais de beaux rêves. Je marmonnais moi aussi un « bonne nuit », à peine audible. Et bien vite, je sombrais dans un sommeil profond.

La nuit avait été paisible, et surtout, les cauchemars m’avaient épargné. Je sentais la lumière me tirer peu à peu de mon sommeil. Je commençais à bouger un peu, et finalement je cachais ma tête sous l’oreiller. Je n’aimais pas tellement être réveillé par le jour, ça avait le don de me brûler les yeux. Je ne savais pas quelle heure est-ce qu’il était, mais je m’en fichais complètement. Nous étions en vacances, après tout. Je soupirais longuement puis, je baillais également. Je laissai un seul de mes yeux dépasser de l’oreiller, le temps de m’habituer. Je pouvais ainsi voir l’intérieur du van, du moins une partie. Finalement, je posais ma tête par-dessus l’oreiller cette fois-ci. Je mettais toujours un certain temps avant de me réveiller complètement et il valait mieux me laisser le temps d’émerger. Au bout d’un moment, je tournai ma tête pour apercevoir Robyn, qui dormait encore. J’esquissai un petit sourire, la trouvant tellement belle. Je passai alors ma main sur sa joue, doucement, pour ne pas la réveiller.  Je me relevais, ensuite, assis sur le lit. Je me repassais dans ma tête la soirée d’hier soir et notre moment intime. Notre première fois. Je ne pouvais m’empêcher de m’en vouloir de ne pas avoir toutes mes capacités. Même si Robyn avait eu beau me dire que c’était « parfait », je ne pouvais me retenir de me blâmer. Ça avait été super, mais ce n’était pas le meilleur de moi-même. Je pouvais faire beaucoup mieux. Agacé et un peu frustré, voilà ce que j’étais en me réveillant ce matin. Je chassai cependant mes pensées négatives, passant ma main dans mes cheveux pour les ébouriffer.



(seconds from my heart. a bullet from the dark. helpless, i surrender, shackled by your love. holding me like this, with poison on your lips, only when it's over. the silence hits so hard.)
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 11/04/2017
Messages : : 171
Points : : 250
Avatar : : Emma Watson.
Autres comptes : : pas schizo.
Pseudo internet / prénom : : no day but today (alex).
Crédits : : no day but today (avatar). J'ai : 25 ans. et mon anniversaire est le : 15 avril 1992. Je suis : australienne. et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : suis étudiante en philosophie. (2è année master) et employée au Grauman's Chinese Theatre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : echo park. Ce qui m'attire ce sont : les hommes. et côté coeur je suis : En couple avec le plus beau: Jad.
. :






Jad + You're kinda sorta basically pretty much always on my mind


Cael + On s'épuise, on se rend fou


Charlotte + You're the Monica to my Rachel


Davina + Unknown twin sister


℘ Elle est née à Sydney, en Australie, de parents Britanniques qu'elle ne connait pas. Ayant accouché de jumelles, les parents biologiques de Robyn ont préféré abandonné cette dernière pour lui permettre d'avoir une vie meilleure. Ils n'avaient pas les moyens d'élever deux enfants. La petite fille a rapidement été adoptée par une famille Canadienne, et ainsi grandi à Toronto.


℘ Ses parents lui ont transmis le goût de la lecture. Robyn prenait plaisir à piocher un bouquin dans l'immense bibliothèque de son père et à le dévorer jusqu'au suivant. Elle admire particulièrement la plume d'Agatha Christie, la Reine du crime. Cependant, son livre préféré reste La Ferme des animaux, d'Orwell, comme son père. ℘ Lorsqu'elle était jeune, ses parents ont engagé plusieurs filles au pair pour s'occuper d'elle et lui faire apprendre le français. Aujourd'hui, Robyn est quasiment bilingue. ℘ Elle est végétarienne et fait partie de plusieurs associations pour la défense des animaux. Elle n'hésite pas à faire circuler des pétitions et à informer son entourage sur tout ce qui a un rapport avec eux (notamment élevages, abattoirs, etc). ℘ Elle vit en colocation avec Charlotte et son petit chien prénommé Akamaru, un bouledogue français. ℘ Elle travaille dans un cinéma pour payer son loyer et ses activités extra-scolaires. Parfois au guichet, parfois au coin gourmandise, il lui arrive de voir des films gratuitement






Robyn Wheeler
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Mer 11 Oct 2017 - 15:34

   

     

   

Somewhere only we know

— Jad & Robyn
Épuisée mais heureuse, voilà comment se sentait Robyn à l'instant où elle se blottit contre Jad pour le câliner. Depuis leur toute première rencontre, le courant était passé entre le jeune Australien et l'étudiante. Ils étaient complices, proches et à l'écoute l'un de l'autre, respectueux, etc... Et tout cela n'avait fait que se renforcer au fil du temps et se répercutait aujourd'hui sur leur vie intime. Tout semblait leur sourire, à présent. Alors Robyn s'empressa de lui partager son enthousiasme. "Je suis content si tu as aimé …" Il ne répondit rien de plus. Elle ne savait même pas s'il pensait la même chose, s'il avait trouvé ce moment parfait, ou non... Mais c'était Jad. Un peu secret, comme ça. Pas franchement bavard, contrairement à elle. Et la fatigue jouait sûrement un rôle capital dans ce quasi mutisme. Et puis, à bien y réfléchir, son corps avait parlé pour lui. Elle l'avait senti vibrer sous ses mains, et c'était peut-être là la meilleure des réponses. Elle le resserra un peu plus contre elle, alors qu'il la câlinait avec toute la tendresse. Petit à petit, Robyn retrouvait un rythme cardiaque normal, bercée par les caresses et autres papouilles du beau blond. Elle prit le temps de lui souhaiter une bonne nuit avant de sentir ses paupières devenir lourde. Cette première journée en Australie avait été excellente, et Robyn s'en souviendrait sûrement toute sa vie. Mais à présent, elle avait besoin de recharger ses batteries, et s'endormit presque en même temps que Jad.

Au petit matin, alors que les rayons de soleil se frayaient un chemin à travers les vitres du van pour terminer leur courses sur les bouilles endormies du petit couple, rien ne semblait pouvoir réveiller Robyn. Il faut dire que d'habitude, c'est Akamaru, son chien, qui faisait office de réveil. Et avec le vol LA-Gold Coast de la veille ajouté à la route, Robyn était bien partie pour faire une bonne grasse matinée. Ainsi, elle ne remarqua même pas Jad se redresser, et ne bougea pas d'un pouce lorsque celui-ci vint caresser sa joue avec beaucoup de douceur. Robyn n'était pas franchement du matin, et si elle devait se comparer à un animal, alors elle choisirait la marmotte, tellement elle appréciait dormir et lézarder au lit. Elle était également loin de se douter des pensées noires qui occupaient l'esprit du blondinet, du fait qu'il ne s'était pas senti à la hauteur alors que, pourtant, il l'avait été... Ce n'est qu'un bon quart d'heure après le réveil de Jad que Robyn émergea enfin de son sommeil de bébé. Elle ouvrit péniblement les yeux, et s'étira autant que possible. Ses yeux rencontrèrent un oreiller vide, à ses côtés. Elle se redressa alors, enfila le premier tee-shirt qui lui tomba sous la main, c'est-à-dire celui de Jad, le bas de son bikini, et sortit du van. C'est là qu'elle vit Jad, face à l'océan. A pas de souris, elle s'approcha de lui et l'enlaça, son buste collé à son dos. "Bonjour vous" dit-elle d'une voix tendre et encore légèrement endormie avant de déposer un baiser dans son cou. "Bien dormi ?" Elle observa le paysage. C'était agréable de se réveiller avec un tel décor, et l'homme qui partageait désormais sa vie.
 
  
   MAY


« l.o.v.e »
Et quoi que tu fasses, l'amour est partout où tu regardes. Dans les moindres recoins de l'espace, dans les moindres rêves où tu t'attardes.
©crackintime
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 327
Points : : 376
Avatar : : alexander ludwig.
Autres comptes : : siobhan fowler el mexicano (zayn malik) et le lieutenant jens creighton (charlie hunnam).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free. (ava), aludwigsource (gifs) J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce, en tant que pilote d'hélicoptère de recherche et de sauvetage. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : en couple avec la magnifique robyn wheeler.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.


family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.

dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.

settle down with me, cover me up, cuddle me in, lie down with me and hold me in your arms. and your heart's against my chest, your lips pressed to my neck, i'm falling for your eyes.



Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Ven 13 Oct 2017 - 10:31
Je me demandais bien comment Robyn n’avait pas pu se réveiller lorsque j’avais tant bien que mal essayé de sortir du van. Mes béquilles n’étant pas à portée de main et ne pouvant de toute façon pas m’en servir dans le véhicule, j’avais tenté d’avancer en m’appuyant sur ce que je pouvais. Me mettre au sol et ramper aurait été plus simple. Voilà que j’avais réussi à sortir, sain et sauf, mes béquilles en ma possession. Je m’étais tourné brièvement vers le lit, pour apercevoir une Robyn encore endormie. Je n’avais au moins pas eu le malheur la réveiller et c’était un point positif. Je m’étais approché un peu plus du bord de la falaise, sans pour autant me mettre en danger. C’était un joli spectacle que de voir cette nature totalement saine et ces paysages quasi naturels. J’inspirai un long coup, comme pour me ressourcer. L’air australien m’avait terriblement manqué et j’avais oublié que je me sentais tellement bien ici. C’était une des raisons qui me poussait à croire que je finirais par revenir m’installer ici, sur mes terres natales. Byron Bay ou non, d’ailleurs, mais l’Australie resterait dans mon cœur jusqu’à la fin de mes jours. Ce fut Robyn qui me sortit de mes pensées. Ses petits bras s’étaient glissés autour de ma taille sans que je ne m’y attende vraiment. Et, je sentais la légère pression de son corps contre le mien. Bonjour vous, dit-elle de sa douce voix avant de me déposer un baiser au niveau de mon cou. Hey.  J’esquissai un fin sourire, la tête légèrement pivotée sur le côté. Je ne pouvais voir Robyn, alors je levais l’un de mes bras pour lui faire comprendre de se glisser dessous, là où elle pourrait trouver refuge contre mon torse. Même si je ne pouvais pas l’enlacer. Bien dormi ? J’hochai doucement la tête. Oui, très bien. Toi aussi, je suppose. Tu avais l’air de bien dormir en tout cas quand je me suis réveillé. Je parlais calmement, peut-être trop calmement. Plus que d’habitude et ça, Robyn allait certainement le remarquer. Pourtant, j’étais réveillé, j’avais eu le temps de retrouver mes esprits après une si bonne nuit. C’était simplement mes mauvaises pensées au réveil qui avaient semble-t-il foutu mon humeur en l’air. Je m’en voulais presque d’être ronchon alors que je passais le meilleur moment depuis des mois et des mois. Il y avait d’abord l’Australie et son cadre exceptionnel, puis la compagnie de Robyn qui devrait suffire à me réchauffer le cœur. Bien sûr que j’étais heureux, totalement même, mais un homme qui se sent frustré contre lui-même, c’est difficile de lui changer les idées. Mon regard finissait par se poser sur Robyn, et je remarquais qu’elle portait mon tee-shirt. Je trouvais qu’il lui allait bien, même très bien, et que ça lui donnait un côté encore plus séduisant, craquant. Tu as trouvé une nouvelle tenue, à ce que je vois. Je tentais tant bien que mal de cacher mon petit malaise –qui n’avait pas lieu d’être. Même si je pensais réellement ce que je venais de dire. On devrait peut-être trouver de quoi se faire un petit-dej bien copieux. Non ?



(seconds from my heart. a bullet from the dark. helpless, i surrender, shackled by your love. holding me like this, with poison on your lips, only when it's over. the silence hits so hard.)
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 11/04/2017
Messages : : 171
Points : : 250
Avatar : : Emma Watson.
Autres comptes : : pas schizo.
Pseudo internet / prénom : : no day but today (alex).
Crédits : : no day but today (avatar). J'ai : 25 ans. et mon anniversaire est le : 15 avril 1992. Je suis : australienne. et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : suis étudiante en philosophie. (2è année master) et employée au Grauman's Chinese Theatre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : echo park. Ce qui m'attire ce sont : les hommes. et côté coeur je suis : En couple avec le plus beau: Jad.
. :






Jad + You're kinda sorta basically pretty much always on my mind


Cael + On s'épuise, on se rend fou


Charlotte + You're the Monica to my Rachel


Davina + Unknown twin sister


℘ Elle est née à Sydney, en Australie, de parents Britanniques qu'elle ne connait pas. Ayant accouché de jumelles, les parents biologiques de Robyn ont préféré abandonné cette dernière pour lui permettre d'avoir une vie meilleure. Ils n'avaient pas les moyens d'élever deux enfants. La petite fille a rapidement été adoptée par une famille Canadienne, et ainsi grandi à Toronto.


℘ Ses parents lui ont transmis le goût de la lecture. Robyn prenait plaisir à piocher un bouquin dans l'immense bibliothèque de son père et à le dévorer jusqu'au suivant. Elle admire particulièrement la plume d'Agatha Christie, la Reine du crime. Cependant, son livre préféré reste La Ferme des animaux, d'Orwell, comme son père. ℘ Lorsqu'elle était jeune, ses parents ont engagé plusieurs filles au pair pour s'occuper d'elle et lui faire apprendre le français. Aujourd'hui, Robyn est quasiment bilingue. ℘ Elle est végétarienne et fait partie de plusieurs associations pour la défense des animaux. Elle n'hésite pas à faire circuler des pétitions et à informer son entourage sur tout ce qui a un rapport avec eux (notamment élevages, abattoirs, etc). ℘ Elle vit en colocation avec Charlotte et son petit chien prénommé Akamaru, un bouledogue français. ℘ Elle travaille dans un cinéma pour payer son loyer et ses activités extra-scolaires. Parfois au guichet, parfois au coin gourmandise, il lui arrive de voir des films gratuitement






Robyn Wheeler
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Lun 16 Oct 2017 - 21:51

   

     

   

Somewhere only we know

— Jad & Robyn
La durée du vol, le décalage horaire, le trajet en voiture, le fait qu'ils n'avaient pas chômé pour leur première journée en Australie, la première nuit d'amour avec Jad... Robyn avait grandement besoin de recharger ses batteries. Ainsi, rien ne pouvait la tirer de son sommeil. Pas même Jad qui s'extirpait du lit puis du van pour aller rejoindre l'extérieur. Ce n'est qu'une quinzaine de minutes plus tard que la demoiselle daigna enfin à ouvrir les yeux. Elle s'étira, grappillant au passage quelques secondes supplémentaires pour lézarder, comme elle aimait tant le faire. Mais l'absence de Jad se fit vite ressentir. Lézarder seule, c'était bien, mais lézarder à deux, c'était mieux. Robyn enfila alors lebas de son bikini et le tee-shirt du blondinet, les premiers vêtements qui lui était tombé sous la main. Un tee-shirt bien trop large pour elle, mais dans lequel elle se sentait pourtant bien. C'est ainsi vêtue qu'elle rejoignit le jeune homme, au bord de la falaise. Doucement, Robyn l'enlaça avec une tendresse qui lui était propre, et le salua de sa voix encore un peu endormie. "Hey" dit-il alors avant de lever le bras pour qu'elle puisse venir se blottir contre lui. Appréciant cette délicate attention, la petite brune sourit et trouva refuge contre son torse en lui demandant s'il avait passé une bonne nuit. "Oui, très bien. Toi aussi, je suppose. Tu avais l’air de bien dormir en tout cas quand je me suis réveillé." Sa voix était calme. Elle l'était toujours, mais cette fois-ci, c'était différent... Elle l'était vraiment beaucoup. Peut-être trop, même. Robyn en resta perplexe. Elle avait l'impression qu'il lui reprochait le fait d'avoir bien dormi. "C'est vrai" commença-t-elle avec prudence. "J'avais besoin de recharger mes batteries, je crois" dit-elle en se pinçant doucement la lèvre. "Tu es debout depuis longtemps ? Tu aurais dû me réveiller..." Parce qu'elle pensait que c'était ça le problème, loin de se douter que celui-ci était complètement ailleurs. Ayant pris beaucoup de plaisir la veille au soir, elle était loin de se douter que Jad restait frustré, lui, par leur première nuit. "Tu as trouvé une nouvelle tenue, à ce que je vois." remarqua-t-il lorsqu'il posa son regard sur elle. L'étudiante baissa les yeux sur son tee-shirt, enfin celui de Jad plus précisément. Là encore, elle s'attendait à une autre remarque, pourquoi pas à un compliment. Mais Jad n'était apparemment pas d'humeur. "Mh oui... J'espère que ça ne te dérange pas. J'ai pris le premier qui me tombait sous la main... Mais je vais me changer de toute façon, ne t'inquiètes pas". Elle soupira doucement, peut-être un peu triste de ne rien comprendre à la réaction de Jad, ce matin. "On devrait peut-être trouver de quoi se faire un petit-dej bien copieux. Non ?" Robyn resta silencieuse un instant, le regard perdu vers l'océan. Elle ne povait pas laisser les choses comme ça. Quelque chose n'allait pas. Et elle se devait de savoir quoi. Alors la demoiselle se déplaça pour se mettre face à Jad, dos à l'océan. "D'accord. Mais d'abord... Dis-moi ce qui se passe. Je te sens... Je ne sais pas". Elle baissa les yeux un instant. "Tu regrettes ce qui s'est passé hier soir, c'est ça ? C'est allé trop vite et tu regrettes..." Elle fit une petite moue et osa affronter le regard bleu de son petit-ami.
 
  
   MAY


« l.o.v.e »
Et quoi que tu fasses, l'amour est partout où tu regardes. Dans les moindres recoins de l'espace, dans les moindres rêves où tu t'attardes.
©crackintime
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 327
Points : : 376
Avatar : : alexander ludwig.
Autres comptes : : siobhan fowler el mexicano (zayn malik) et le lieutenant jens creighton (charlie hunnam).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free. (ava), aludwigsource (gifs) J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce, en tant que pilote d'hélicoptère de recherche et de sauvetage. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : en couple avec la magnifique robyn wheeler.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.


family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.

dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.

settle down with me, cover me up, cuddle me in, lie down with me and hold me in your arms. and your heart's against my chest, your lips pressed to my neck, i'm falling for your eyes.



Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Hier à 17:40
Certainement que Robyn avait eu besoin d’un grand nombre d’heures de sommeil. Avec tout ce trajet, autant dans l’avion que sur la route, la jeune femme devait être exténuée. En plus, il y avait également eu cette fin de soirée un peu imprévue mais loin d’être désagréable. Pourtant, ce matin, c’était la raison pour laquelle j’étais de « mauvaise humeur ». Non, ce n’était pas tellement mon humeur qui était touchée, mais j’étais frustré. C’était le bon mot. Si pour l’instant Robyn n’y faisait pas allusion, je savais que ça ne serait que tarder. Elle avait ce donc pour sentir ce qui n’allait pas, pour analyser. Puis, m’analyser moi. Mon regard détaillait ma petite-amie joliment vêtue de mon tee-shirt. Il était beaucoup trop grand pour elle, mais il lui allait parfaitement. Ce compliment, je n’étais même pas capable de le dire à vive voix et pourtant, ça n’allait pas me tuer. Au lieu de ça, je proposais de se trouver un endroit où déjeuner. Je savais que mon estomac crierait famine dans quelques minutes, alors un peu d’anticipation, c’était bien aussi. Robyn mit un certain temps avant de répondre, mais lorsqu’elle y songeait enfin, elle se plaçait devant moi. Mes yeux la suivaient, mes sourcils se fronçaient légèrement. C’était le moment fatidique. Elle me demandait le pourquoi du comment. C’était justifié, elle voulait simplement savoir et voir clair à la situation. Tu regrettes ce qui s'est passé hier soir, c'est ça ? C'est allé trop vite et tu regrettes... Elle ne me regardait pas, elle avait la tête baissée. Ça me fendait le cœur, parce que je ne voulais pas la décevoir ni la blesser. Puis finalement, elle relevait son regard dans ma direction. Non.. Non, pas du tout. Je ne regrette pas, commençais-je, prudemment. Je me mordillai nerveusement la lèvre inférieure, si bien qu’elle aurait pu saigner. C’est pas toi le problème, Robyn. C’est moi, juste moi. Je … Je sentais mes joues commencer à rougir. Juste que hier soir… J’ai été nul. Voilà. J’peux rien faire et ça me frustre. Cette fois-ci, c’était moi qui détournais le regard dans un long soupir agacé. J’aurais très bien pu tourner le dos à ma petite-amie, mais ça n’aurait eu aucun intérêt. Il valait mieux en discuter, nous deux. Peut-être même (et sûrement) que Robyn me rassurerait comme elle savait si bien le faire. Mais pour le moment, je ne pouvais m’empêcher de m’insulter intérieurement à propos de cette performance bien en dessous de mes capacités. Ce n’était pas non plus la fin du monde, il y avait tellement plus grave dans la vie, mais je restais un homme. Et un homme, lorsqu’il n’est pas satisfait, la frustration s’empare de lui.



(seconds from my heart. a bullet from the dark. helpless, i surrender, shackled by your love. holding me like this, with poison on your lips, only when it's over. the silence hits so hard.)
SUN GOES DOWN :: Map and time :: Somewhere else
Somewhere only we know
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sauter vers: