Flèche hautFlèche basmake me fall, make me fly. (lilo)

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 951
Points : : 440
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : littleJuice (avatar). J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 

Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.
() Sam 30 Sep 2017 - 17:49
Récupérant une chemise dans l’armoire, je l’enfile puis regarde ma montre et soupire. Je m’avance dans la chambre, m’arrête devant la porte donnant accès à la salle de bains et donne deux petits coups sur celle-ci. « Lilo, dépêche-toi. On va être en retard. » 30 minutes qu’elle est enfermée à l’intérieur, à se préparer pour notre repas du soir dans un restaurant pas loin de la plage. Je sais qu’une fille, c’est long en préparatif, mais j’avais oublié à quel point. J’aurai dû prendre ma douche après elle, en fin de compte. N’ayant aucune réponse, je me dirige vers le lit et alors que je m’y assois, la porte s’ouvre enfin, laissant apparaître la jeune femme. Elle porte une robe et est tout simplement sublime. J’avoue avoir du mal à détacher mon regard de sa silhouette parfaitement mise en valeur par cette robe. Bordel. Ça fait deux jours qu’on est là, en Italie. Deux jours qu’on partage la même chambre -et le même lit- à cause d’une inondation dans l’autre chambre qu’on avait réservée. Deux jours que je la vois se pavaner en maillot de bain au bord de la piscine ou sur le sable. Deux jours que je lutte contre cette attirance envers elle et, en une seconde, elle vient de foutre tous ses efforts en l’air. Je la désire ce soir, encore plus qu’à l’habitude. Je réalise aussi que je la regarde depuis qu’elle est revenue dans la pièce sans prononcer le moindre mot, et ça devient sûrement aussi gênant pour elle que pour moi. « Je... t’es magnifique, Lilo. » Que je parviens à lâcher dans un sourire. Il faut que je me reprenne. Ce n’est qu’une soirée, un repas entre deux bons amis qui partagent des vacances ensemble. Rien de bien nouveau à vivre, je peux y survivre. Je me lève donc du lit, récupère mon portable sur la table de chevet et me tourne à nouveau vers elle. « T’es prête ? » Lui demandais-je avant de lui tendre le bras pour qu’elle le prenne.



and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 376
Points : : 320
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : tearsflight (marrou :flirt:) J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 6ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 

Lilo Margolis
h« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ne pas avoir une vie ennuyeuse.
() Sam 14 Oct 2017 - 20:00
« Lilo, dépêche-toi. On va être en retard. » Elle sait, mais elle n’arrive pas à se décider. Ça avait d’abord été pour le choix de sa tenue. Elle avait eu la mauvaise idée d’emporter quasiment tout le contenu de sa valise dans la salle de bain, ce qui avait entrainé un essayage de toutes les robes et jupes qu’elle avait amenées. Elle avait finalement fixé son choix sur une robe blanche, sa robe la plus simple. Puis ça avait été le tour de ses cheveux. Ils avaient surement tout vécu ce soir, pour finir par rester simplement lâchés, juste légèrement ondulés. Et c’est maintenant le tour de ses lèvres, elle met de longues minutes à réfléchir à la couleur qui irait le mieux. Tout ça pour finir par jeter son dévolu sur un simple rouge à lèvres rouge, basique. Elle se regarde une dernière fois dans le miroir et elle se dit qu’elle est quand même ridicule. C’est juste un repas entre amis, c’est comme d’habitude, comme s’ils étaient tous les deux à l’appart un soir de semaine normal. Elle n’a aucune raison de s’inquiéter de savoir s’il va la trouver belle ou pas. Pourtant depuis qu’ils sont arrivés en Italie et qu’ils se retrouvent obligés de partager la même chambre, c’est différent. Devoir dormir dans le même lit après ce qu’il s’est passé entre eux, ça rend les choses plus dures, la résistance résiste de moins en moins bien. Quand elle sort enfin de la salle de bain elle s’arrête devant la porte. Il est assis sur le lit, il la regarde, et pas un seul son ne sort de sa bouche. Elle se sentait déjà ridicule, ça augmente encore un peu plus. Mais il finit par réagir. « Je... t’es magnifique, Lilo. » Ses joues s’enflamment et deviennent surement rouge tomate à cet instant. « Merci. T’es pas mal non plus. » Pas mal. Elle minimise ce qu’elle pense. Beaucoup. Si la situation n’était pas celle qu’elle est, elle aurait eu envie de lui sauter dessus dès qu’elle était entrée dans la pièce. « T’es prête ? » Il lui tend le bras et elle l’attrape, y posant la main. « J’ai la dalle, je pourrais au moins manger pour dix personnes. » Très classe tout ça Lilo. Mais au moins ça c’est une réaction normale venant d’elle, une habitude qui lui fait du bien et lui permet d’envisager cette soirée un peu plus sereinement.
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 951
Points : : 440
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : littleJuice (avatar). J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 

Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.
() Mar 17 Oct 2017 - 3:19
Lilo sort enfin de la salle de bains et me coupe le souffle par la même occasion. Elle ne porte rien de spécial, d’ailleurs elle est habillée toute en simplicité, mais bon dieu, qu’est-ce qu’elle est magnifique. Chose que je lui dis après quelques secondes de silences, ne loupant pas le fait qu’elle se mette à rougir. « Merci. T’es pas mal non plus. » Je me contente de lui sourire en guise de réponse, me lève du lit et lui tend le bras pour qu’on puisse partir. « J’ai la dalle, je pourrais au moins manger pour dix personnes. » Cette fois, je ris. Si l’atmosphère semblait tendue des minutes auparavant, elle vient tout juste de tout détendre. Elle a cette manie de me déstresser en moins de deux et c’est sûrement ce que j’aime le plus chez elle. « Je n'arrive toujours pas à comprendre comment tu fais pour ne pas grossir alors que tu manges pour dix. » Que je déclare d’un air amusé. Clairement, Lilo elle mange comme un éléphant et elle ne prend pas un gramme. Pour avoir pu admirer sa taille de guêpe lorsqu’elle portait un maillot de bain, je peux confirmer que les seules parties de son corps à être les plus grosses sont sa poitrine et son postérieur. Et merde, Teo ! Je secoue doucement la tête, chassant cette image de son corps légèrement vêtu de ma tête et on quitte alors la chambre pour rejoindre le restaurant. Endroit où nous arrivons après une dizaine de minutes. « Bonsoir, nous avons une réservation pour deux au nom de Fairfield. » Dis-je à l’attention du maître d’hôtel et ce dernier nous conduit à notre table, une de celles qui donnent vue sur la mer. Je tire la chaise de Lilo pour l’aider à s’installer, puis vais poser mes fesses sur la mienne. Je dévie mon regard vers l’océan et lâche : « La vue est magnifique. » Et c’est en déviant mes yeux vers la jeune femme que je réalise à quel point l’océan n’est pas la seule vue magnifique que j’aurai ce soir. La lumière se situant dos à la jeune Margolis fait ressortir encore plus sa beauté et mon cerveau est en totale ébullition. Enfin… si seulement il n’y avait que lui… ma virilité aussi commence à se manifester dans mon boxer. Cette soirée risque d’être l’une des plus difficiles à vivre depuis notre arrivée.


and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 376
Points : : 320
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : tearsflight (marrou :flirt:) J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 6ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 

Lilo Margolis
h« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ne pas avoir une vie ennuyeuse.
() Mer 18 Oct 2017 - 2:51
« Je n'arrive toujours pas à comprendre comment tu fais pour ne pas grossir alors que tu manges pour dix. » Cette fois c’est à son tour de rire. On lui a déjà fait cette remarque et même elle elle a du mal à comprendre comment elle fait. « Je ne dévoile pas mes secrets aussi facilement, peut-être que tu ne sauras jamais. »  Elle le regarde d’un air mystérieux, comme si c’était une information confidentielle de la plus haute importance, avant de tirer la langue et de le suivre jusqu’au restaurant. « Bonsoir, nous avons une réservation pour deux au nom de Fairfield. » On les conduit aussitôt à leur table et Teo lui tire la chaise. Ça la fait sourire. Ça doit être la première fois que quelqu’un fait ça pour elle et elle ne s’était pas imaginé que ce genre de petites attentions pouvait être aussi plaisant. Ni que dîner face à la mer pouvait l’être tout autant. « La vue est magnifique. » Sa tête se tourne en même temps que celle de Teo. Il ne croit pas si bien dire. « Oui, elle l’est. » Ses yeux se perdent dans le siens pendant quelques secondes, puis en rougissant elle baisse la tête, portant son attention sur le menu comme s’il était soudain la plus belle chose qu’il lui ait été donné de voir. Une question lui brûle les lèvres, elle hésite à la poser, elle a peur que ça gâche la soirée. Mais elle n’arrive pas à la retenir. « T’as reparlé à ta sœur depuis… la dernière fois ? » Depuis qu’elle m’a vu sortir de ta chambre avec un short trop court pour être décent, ton t-shirt sur le dos pour couronner le tout, depuis qu’elle t’a dit que t’étais un menteur, depuis qu’elle t’a dit que tu méritais pas ta femme. Un flot de paroles qui ne sort pas de sa bouche mais se déverse dans sa tête sans pouvoir s’arrêter. Elle ne s’est jamais sentie aussi coupable que ce jour-là. Et encore aujourd’hui en fait. Elle n’arrive pas à se sortir de la tête que tout est de sa faute, la dispute avec sa sœur, les mots violents, le froid entre eux. Sans elle ça n’existerait pas. Si elle était sagement restée dans le lit, si elle ne s’était pas levée juste parce qu’elle n’avait pas envie d’attendre pour manger, si elle avait mis un pantalon pour sortir, si elle n’avait pas eu l’idée absurde d’enfiler un t-shirt de Teo, rien de tout ça ne se serait passé.
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 951
Points : : 440
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : littleJuice (avatar). J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 

Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.
() Mer 18 Oct 2017 - 15:50
« Je ne dévoile pas mes secrets aussi facilement, peut-être que tu ne sauras jamais. » Je lève les yeux au ciel, lâchant quand même un léger rire. Toutefois, je n'ajoute rien de plus, lui laissant le mot de la fin, chose rare avec moi. Arrivant au restaurant, on se voit attribuer notre table et, une fois que je l'eus aidé à s'asseoir, je prends place sur ma chaise. Je ne me retiens pas et donne mon avis sur la vue de ce soir. « Oui, elle l’est. » Nos regards se perdent l'un dans l'autre, jusqu'à ce que Lilo détourne les yeux, les joues virant au cramoisi. Pour la deuxième fois de la soirée, elle rougit et je tente de faire abstraction du plaisir que ça me procure de la voir se mettre dans cet état. Je ne dis rien et pose les yeux sur le menu devant moi. Heureusement qu'il y a les plats notés en anglais en plus de l'italien, sinon je me serai perdu. « T’as reparlé à ta sœur depuis… la dernière fois ? » Je relève la tête vers la jeune femme, un peu surpris par sa question. « Non, elle est très têtue, tu sais. » Et encore, je trouve que l'expression être têtu comme une mule n'est pas assez forte pour ma soeur. « Mais ne t'inquiètes pas, ça s'arrangera tôt ou tard. » Je lui souris, désirant lui montrer que ça se passerait de cette façon. On ne reste pas longtemps fâché dans cette famille. « Et c'était pas de ta faute, ok ? » D'un geste bien trop naturel, ma main vient se poser sur la sienne et, si cette action se veut purement amicale, le contact entre ma peau et la sienne me fait frissonner. Mon regard cherche celui de Lilo et je me perds dans ses yeux, oubliant totalement que je ne devrais pas me laisser autant aller comme ça. « Bonsoir, avez-vous choisis ? » La voix de la serveuse me ramène sur terre et je retire ma main sûrement trop rapidement pour que ça ait l'air naturel. Ressaisis toi, Fairfield ! « Mh... honneur aux dames. » Dis-je dans un léger sourire, posant une nouvelle fois mes yeux sur la carte.


and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 376
Points : : 320
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : tearsflight (marrou :flirt:) J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 6ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 

Lilo Margolis
h« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ne pas avoir une vie ennuyeuse.
() Mar 7 Nov 2017 - 2:52
« Non, elle est très têtue, tu sais. Mais ne t'inquiètes pas, ça s'arrangera tôt ou tard. » Il sourit, surement pour lui montrer que ce n’est pas trop grave, mais elle ne peut quand même pas s’empêcher de se sentir mal à cause de tout ça. Ça finira par lui passer, une fois qu’ils seront réconciliés elle arrêtera certainement de s’en vouloir autant, mais il pourra lui dire tout ce qu’il veut, à chaque fois qu’elle repensera à cette histoire elle regrettera toujours d’être sorti de la chambre ce jour-là et d’avoir entraîné une dispute entre un frère et sa sœur. « Et c'était pas de ta faute, ok ? » Il pose sa main sur la sienne et elle est légèrement surprise en sentant ce contact sur sa peau. Son regard reste quelques secondes sur leurs mains puis elle lève les yeux vers lui. « Je me sentirais quand même mieux quand vous vous reparlerez. » Un sourire se dessine sur ses lèvres et leurs yeux ne se quittent plus. « Bonsoir, avez-vous choisis ? » Ils reviennent à la réalité comme s’il avaient été dans une bulle qui vient d’éclater et Teo retire précipitamment sa main de la sienne. C’est là qu’elle se rend compte à quel point elle aimait ce contact et à quel point elle est déçue qu’il se soit rompu si vite. « Mh... honneur aux dames. » Et elle se rend également compte que malgré le temps passé à regarder le menu, elle n’a pas vraiment lu ce qu’il y avait dessus ne serait-ce que pendant une petite une minute. Pourquoi est-ce qu’elle a autant la tête ailleurs ce soir, elle ne comprend pas. Son regard se tourne vers la serveuse qui la fixe, attendant sa commande. Alors, ne voulant pas la faire attendre trop longtemps, elle prend un peu le premier truc qui lui tombe sous les yeux quand elle pose le nez sur la carte. Des pâtes avec un nom de trois kilomètres qu’elle est même pas sûre de prononcer correctement. Espérant que son accent naturel fera l’affaire. Elle a beau être née et avoir vécu longtemps au Mexique, et avoir l’espagnol comme langue natale, elle n’en est pas pour autant spécialement à l’aise avec la prononciation italienne. Elle attend que la serveuse note la commande de Teo et reparte avant de reprendre la parole. « J’espère quand même que tes frères me détesteront pas autant si je les rencontre un jour. »
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 951
Points : : 440
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : littleJuice (avatar). J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 

Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.
() Ven 10 Nov 2017 - 3:58
« Je me sentirais quand même mieux quand vous vous reparlerez. » Je souris en la voyant sourire, ne rajoutant rien pour profiter de nos mains qui se touchent et, l’espace d’un instant, j’ai l’impression d’être ailleurs avec elle. Juste elle et moi, personne autour. Pourtant, la serveuse interrompt ce moment et nous ramène à la réalité. Instinctivement, je retire ma main qui se trouvait sur celle de Lilo et, dans la seconde qui suit, j’en viens à regretter ce geste. C’était tellement mieux quand nos peaux étaient en contact l’une avec l’autre. Je me concentre à nouveau sur la carte, chose que fait aussi la jeune femme face à moi jusqu’à avoir choisi son plat. Des pâtes dont je ne suis pas sûr de pouvoir prononcer le nom. Pour ma part, je prends aussi des pâtes, avec elles aussi un nom tout aussi imprononçable et je me fais la remarque intérieure que les Italiens sont vraiment compliqués. La serveuse prend note et, une fois qu’elle fut partit, mon amie reprend la parole. « J’espère quand même que tes frères me détesteront pas autant si je les rencontre un jour. » Je souris. S’il y a bien une chose dont je peux être sûr, c’est que mes frères ne la détesteront pas. « Ils ne pourront que t’apprécier... J’imagine d’ailleurs que Jay, mon frère aîné, essayera de te draguer. Elles tombent toutes comme des mouches devant son sourire. » Lorsque je prononce ces mots, je ne peux empêcher cette pointe de jalousie me compresser le cœur. Je ne devrais pas réagir ainsi, il n’y a rien de plus qu’une profonde amitié entre Lilo et moi, mais la simple pensée qu’elle puisse succomber aux charmes de mon aîné ne me plaît pas. Vraiment pas. J’essaie toutefois de ne laisser rien paraître, gardant un petit sourire au coin des lèvres et j’espère bien qu’elle n’y a vu que du feu. Je tente ensuite de dévier la conversation sur autre chose, parlant de la mer ou de la chaleur en cette belle soirée. Je comble la conversation, cela même lorsque nos plats sont servis et nous mangeons en parlant de truc complètement bateau et pourri. Avalant ma dernière bouchée, je dépose mes couverts sur la table et observe Lilo. Je détaille son visage, finissant par fixer ses lèvres, le souvenir de nos lèvres jointes me revenant en tête et je me surprends à formuler à voix haute : « T’y repenses parfois ? À ce qui s’est produit la dernière fois ? » Mais merde, Teo, sérieusement ?


and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 376
Points : : 320
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : tearsflight (marrou :flirt:) J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 6ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 

Lilo Margolis
h« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ne pas avoir une vie ennuyeuse.
() Lun 20 Nov 2017 - 4:15
« Ils ne pourront que t’apprécier... J’imagine d’ailleurs que Jay, mon frère aîné, essayera de te draguer. Elles tombent toutes comme des mouches devant son sourire. » La remarque fait rire Lilo. Et ça a au moins le mérite de la détendre après le sujet abordé précédemment et après ce geste qu’il avait eu envers elle. « Ça n’arrivera pas avec moi, je sais déjà que je ne suis pas intéressée par Jay Fairfield. » Parce que ses pensées sont déjà beaucoup trop tournées vers le Fairfield qui se trouve devant elle. Elle essaie rapidement de penser à autre chose avant de virer une nouvelle fois au rouge et qu’il finisse par se demander ce qui lui arrive ce soir. Le repas se passe calmement, la discussion tourne autour de sujets communs, des choses de tous les jours. Comme si finalement c’était un moment comme les autres, à l’appart, une conversation banale devant un film inintéressant dans le canapé. Et même s’ils ne parlent pas des choses les plus passionnantes qui soient, ça rassure Lilo ces petites habitudes, au moins elle se sent plus à l’aise pendant presque toute la soirée. Presque. Puisqu’une fois leurs assiettes vides, Teo s’engage sur un terrain un peu plus perturbant. « T’y repenses parfois ? À ce qui s’est produit la dernière fois ? » Il n’a pas besoin d’ajouter de précisions, de lui dire à quoi il fait référence, elle comprend tout de suite de quoi il parle. Il n’y a pas cinquante évènements auxquels elle pourrait penser de toute façon. Pendant plusieurs secondes elle fixe un point invisible sur la table, hésitant sur la réponse à lui donner, puis elle se décide à lui dire la vérité. « Tout le temps. » Depuis qu’ils se sont embrassés elle ne pense qu’à ça à chaque fois qu’il est près d’elle. Comme si son cerveau ne voulait pas la laisser tranquille et lui envoyait un signal dès qu’elle le voit. « Je sais pas ce qui m’a pris, je suis allée trop loin, j’ai peur que tu m’en veuilles, que tu sois pas content que j’ai fait ça, que… » Que t’aies pas envie de la même chose que moi. C’est ce qu’elle a envie de dire ensuite mais elle préfère s’abstenir. Parce que ça lui semble presque évident qu’il ne la considère que comme une amie qu’il héberge le temps qu’elle trouve un boulot et qu’elle se prendrait un râteau phénoménal en ajoutant ça. Tournant la tête vers l’extérieur elle pose son regard sur la mer et ajoute rapidement : « Ça te dit qu’on aille faire un tour ? »
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 951
Points : : 440
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : littleJuice (avatar). J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 

Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.
() Mar 21 Nov 2017 - 0:50
« Ça n’arrivera pas avec moi, je sais déjà que je ne suis pas intéressée par Jay Fairfield. » Je souris, sans trop comprendre pourquoi et c’est peut-être ça le problème. Ça commence à bien trop me plaire qu’elle ne s’intéresse pas à d’autres mecs, comme si ça voulait dire qu’elle s’intéresse à moi. C’est bête, elle n’en a sûrement rien à faire et, quand bien même, ça serait le cas, pourquoi ça me donne autant de joie d'y croire ? C’est une amie, ça restera une amie. C’est tout ce que je dois avoir en tête, pas ce genre de connerie. Et alors qu’on termine de manger, que les choses redeviennent habituelles, je ne peux m’empêcher de la questionner à propos du baiser. J’ai un sérieux problème moi, je crois. Je me surprends à souhaiter qu’elle me réponde par la négative, de me rassurer sur le fait que je me fais des films et qu’il faut que je retrouve mes esprits. Mais non, ce n’est pas ce qu’elle dit. « Tout le temps. » Le soulagement doit sûrement se lire sur mon visage. Pourtant, ce n’est pas faute d’essayer de ne pas laisser ce sentiment paraître, mais c’est plus fort que moi. Je ne parviens pas à le camoufler. « Je sais pas ce qui m’a pris, je suis allée trop loin, j’ai peur que tu m’en veuilles, que tu sois pas content que j’ai fait ça, que… » Qu’elle continue, s’interrompant toutefois avant même d’avoir pu finir. Je ne veux pas qu’elle s’en veuille pour ça ou qu’elle pense que je lui en tiens rigueur. Ce n’est pas le cas, bien au contraire même. « Dis pas ça, si je me souviens bien pour s’embrasser, il faut être deux... Crois-moi, je t’en veux pas pour l’avoir fait et, pour être totalement honnête, si tu l’avais pas fait, c’est moi qui l’aurais fait. » Parce que clairement, même si j’ai encore du mal à l’assumer, je l’avais voulu ce baiser. Ce soir-là, je voulais l’embrasser et lorsqu’elle l’a fait, je me suis senti bien. Rassuré aussi qu’elle veuille m’embrasser en retour. Je suis sérieux quand je lui avoue que je l’aurai fait en premier sinon. Elle a été honnête, je lui dois bien ça. Un silence se fait, nos regards sont fixés sur autre chose que sur le visage de l’autre, jusqu’à ce qu’elle prenne la parole. « Ça te dit qu’on aille faire un tour ? » J’hoche la tête positivement sans un seul instant de réflexion, appelle le serveur pour régler l’addition, puis on se lève et on quitte le restaurant. On parvient très vite sur le sable et après quelques pas dans le silence, je finis par lâcher : « J’y pense aussi, Lilo... Tout le temps. » Je tourne la tête vers elle et mon regard cherche le sien jusqu’à le trouver. « Et ça me perturbe parce que j’ai perdu l’habitude d’être focalisé sur un truc... Ou sur une personne. » Que j’avoue alors toujours mon regard plongé dans le sien. Pas question de me défiler.


and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

avatar
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 376
Points : : 320
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : tearsflight (marrou :flirt:) J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 6ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
done :
 

Lilo Margolis
h« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ne pas avoir une vie ennuyeuse.
() Dim 3 Déc 2017 - 23:40
Ventres remplis, Teo et Lilo s’engagent sur une discussion bien plus sérieuse que les précédentes et elle avoue repenser tout le temps à leur baiser, expliquant aussi sa peur qu’il lui en veuille. « Dis pas ça, si je me souviens bien pour s’embrasser, il faut être deux... Crois-moi, je t’en veux pas pour l’avoir fait et, pour être totalement honnête, si tu l’avais pas fait, c’est moi qui l’aurais fait. » Elle ne sait pas comment prendre cet aveu. Cette réponse lui plait, énormément, mais elle ne sait pas ce que ça veut dire. Elle se mord légèrement la lèvre puis détourne les yeux en se rendant compte à quel point ça ne doit pas être discret. Plus aucun des deux ne parle et ça en devient presque gênant. Alors elle propose de partir, ils quittent le restaurant après avoir réglé l’addition et se dirigent vers la plage. Avant de poser les pieds dans le sable elle retire ses chaussures et les prend à la main. Maladroite comme elle est, il faudrait vraiment qu’elle ait envie de se casser une cheville pour garder ses talons. Les premiers pas se font en silence, jusqu’à ce que ce que Teo finisse par le rompre. « J’y pense aussi, Lilo... Tout le temps. » Il tourne la tête vers elle, elle fait de même. « Et ça me perturbe parce que j’ai perdu l’habitude d’être focalisé sur un truc... Ou sur une personne. » Bon sang, il n’y a pas que lui qui est perturbé. Elle l’est tellement qu’elle ne sait même pas quoi répondre, qu’encore une fois elle détourne le regard, et continue à avancer sur la plage. Plusieurs secondes passent sans qu’elle ne dise rien puis elle s’arrête, attrapant sa main pour qu’il s’arrête lui aussi et se tourne face à elle. Juste un pas et elle se retrouve presque collée contre son corps. « Est-ce que… » Sa voix n’est qu’un murmure, elle pose doucement sa main libre contre son torse et son visage s’approche doucement de celui de Teo. « Est-ce que je peux… » C’est bizarre pour elle de demander la permission avant de se lancer, d’hésiter autant, elle n’a pas l’habitude de réagir comme ça. Mais elle ne sait pas, cette fois ça lui semble juste le mieux à faire, elle a trop peur de tout faire foirer. Teo, c’est différent des autres, elle ne saurait même pas vraiment dire pourquoi, mais ce qu’elle sait c’est qu’avec lui elle n’a pas envie de se précipiter, elle n’a pas envie de lui forcer la main. Peut-être qu’il voudrait que ça s’arrête là, qu’il ne veut pas aller plus loin avec quelqu’un, ou peut-être pas avec elle. Elle préfère être sûre, le laisser choisir. Son visage n’est plus qu’à quelques centimètres du sien, son regard fixe d’abord sa bouche un instant, puis se plonge dans ses yeux. Elle prie pour qu’il rompe la distance restante, parce qu’elle n’est pas sûre de réussir longtemps à ne pas se laisser submerger par cette agréable sensation qu’elle ressent au creux du ventre.
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 951
Points : : 440
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : littleJuice (avatar). J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 

Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.
() Lun 4 Déc 2017 - 5:06
Alors que le silence s’installe après mon aveu, Lilo propose qu’on sorte pour faire un tour, chose que j’accepte avec joie. Un peu d’air frais ne pourra que nous faire du bien. On se dirige tranquillement vers la plage et, avant de poser ses pieds dans le sable, la demoiselle prend le temps de retirer ses talons. Je l’attends dans le sable et lorsqu’elle me rejoint, elle a tout d’un coup perdu un peu en taille. Habituellement, je l’aurai sûrement taquiné sur le sujet, mais pas ce soir. J’ai l’esprit bien ailleurs et ce n’est qu’après quelques minutes à marcher silencieusement côte à côte que je déballe enfin le fond de mes pensées. Pour la deuxième fois de la soirée, je passe aux aveux, la prenant de cours puisqu’elle ne me répond rien, détourne le regard, et recommence à marcher. Enfin… Soit c’est ça, soit elle est gênée parce que ce n’est pas son cas et qu’elle ne sait pas comment me le dire de façon gentille. J’enfonce une main dans la poche de mon pantalon et dévie le regard sur les vagues qui viennent s’échouer sur le sable. Ce n’est que lorsque je la sens me prendre la main que je dépose de nouveau mon regard sur elle, me stoppant dans ma démarche et l’observant s’approcher un peu plus de moi. « Est-ce que… » Je déglutis, mon cœur ratant un battement, ne bronchant pas d’un millimètre tandis que nos corps se collent l’un à l’autre et que sa main entre en contact avec mon torse. « Est-ce que je peux… » Je sens son souffle sur mes lèvres et mon regard dévie du sien à ses lèvres. Et inversement, cela en plusieurs fois. Elle me demande la permission, le droit de pouvoir m’embrasser, comme si elle en avait réellement besoin. Bien sûr qu’elle le peut, j’en crève d’envie et, si d’habitude, je parviens à me convaincre que ce n’est pas le cas, ce soir il n’en est rien. Ma main vient se placer sur sa joue, mon pouce la caressant doucement, alors que mon regard se perd dans le sien. « Tu peux, Lilo. » Dis-je simplement avant de déposer doucement mes lèvres sur les siennes, l’embrassant avec cette douceur que je ne connais que trop bien. Retirant mon autre main de ma poche, je la positionne sur sa hanche, l’attirant totalement contre moi pour qu’on soit collés l’un à l’autre. Je me laisse totalement aller dans ce baiser, appréciant bien plus la douceur de ses lèvres que lors de notre premier baiser. J’ai l’impression que je ne serai jamais rassasié de ses lèvres, de sa peau contre la mienne. C’est une sensation que je n’avais plus ressentit depuis plus de trois ans maintenant. À bout de souffle, je détache mes lèvres à regret des siennes, mes yeux plongeant de nouveau dans les siens. J’ai chaud, et ce n’est pas seulement dû à la chaleur de ce pays. Et sans y avoir réfléchis avant, je me surprends à lui demander : « Ça te tente, un bain de minuit ? »


and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: