win a game (thomas)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 131
Points : : 234
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : Lempika. + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur Westlake, avec ma filleule de 3 mois, Alix. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRATION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Lun 2 Oct 2017 - 19:26


You can't win a game if you don't score any points.
feat. jay & thomas
Lundi soir, c’était jour de match. J’étais fan de football américain, comme une bonne partie de la population américaine. Et c’était pour moi un rituel de passer le lundi soir, scotché devant ma télé. De toute manière avec Alix, je devais trouver la force de ne plus sortir comme un dingue. Avant, je sortais tous les soirs, et arrivait au boulot avec la gueule de bois. Aujourd’hui, elle avait changé ma vie. J’en avais bien conscience. Avoir instauré ce lundi de match finissait par me réjouir de passer du temps avec elle. Même si je partageais très souvent ce soir-là avec des potes. Ce soir, j’avais confié Thomas. C’était un habitué de mon appartement, qu’importe l’heure ou le moment il était toujours le Bienvenue. Bière, chips et pizza sur la table, il ne manquait plus que sa belle gueule. La petite dans les bras, je commençais à regarder l’ouverture du match. Il venait tout juste de commencer, lorsque la porte d’entrée s’ouvrit rapidement. Je n’avais pas l’habitude de la fermer, parce que l’immeuble était assez sécurisé. Je n’avais rien à craindre, même si ma mère me disait toujours que j’étais imprudent. « T’es en retard ! » criais-je du salon alors que la petite sourit. Il finit par débarquer, l’air complètement épuisé. « Tu fais peur à voir, Baldwin. » Je savais qu’il s’entraînait beaucoup en ce moment, il le faisait toujours. « Tiens, Alix, dis bonjour à tonton Thomas » dis-je en lui désignant la petite.


© MADE BY SEAWOLF. @Thomas Baldwin



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

avatar
Date d'inscription : : 27/09/2017
Messages : : 57
Points : : 137
Avatar : : harvey newton haydon.
Pseudo internet / prénom : : schreave (leslie).
Crédits : : neon cathedral (avatar) perséphone (signature code). J'ai : vingt-sept ans et mon anniversaire est le : deux mai Je suis : américain et mes origines sont : anglaises et américaines. En ce moment, je : suis cavalier professionnel, membre de l'équipe olympique depuis plus d'un an. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à eagle rock, dans un appartement où il est installé depuis son départ de ucla. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : englué dans une relation dont je me demande si elle a véritablement un avenir.
. :

thomas "tom" baldwin



≈ ≈ ≈



you need me ? you yell.
you wanna leave ? we go.
i'll get you out of here, no matter what.

≈ ≈ ≈




the world can burn if my family lives


Thomas Baldwin
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Lun 2 Oct 2017 - 21:44


Tom pressa le pas, le cœur au bord des lèvres. Il n’avait pas besoin de jeter un coup d’œil au cadran de la montre accrochée à son poignet pour savoir qu’il était en retard. Il avait prévu de retrouver Jay pour une soirée match, bière et pizza (la base, en somme) et aurait été à l’heure s’il n’avait pas ouvert la porte de son appartement et trouvé Livia derrière, hésitante à frapper. Naturellement, il l’avait invité à entrer, tout en lui signalant qu’il avait d’ores et déjà des projets pour la soirée. Il avait vu son air un peu déçu lorsqu’il lui avait fait part de son indisponibilité et en avait tiré une satisfaction dont il n’était pas franchement fier. Quoi qu’il en soit, Livia avait sagement patienté dans son salon le temps qu’il se prépare à sortir avant de lui proposer de l’accompagner sur le chemin. Outre le fait qu’il n’avait pas voulu la contrarier, Tom avait accepté de bon cœur car elle lui manquait. Ces derniers temps, il s’entrainait encore plus d’habitude (lui qui s’entrainait d’ores et déjà beaucoup en temps normal), ayant par conséquent peu de temps pour Livia. C’était on ne peut plus intentionnel. Tom se faisait violence, essayant d’instaurer une distance qui le blessait franchement. Finalement, Livia et lui s’étaient séparés en arrivant devant chez Jay. Après l’avoir vu grimper dans un taxi, Tom fila sans plus attendre, prenant le chemin de l’appartement de son meilleur ami.

Il entra sans s’annoncer, comme d’habitude, ayant trouvé la porte ouverte, comme d’habitude. La voix de Jay ne tarda pas à raisonner dans un accueil original. « T’es en retard ! » Les lèvres de Tom se cornèrent en une ébauche de sourire alors qu’il refermait la porte de sa main libre, l’autre tenant un pack de bières qu’il avait apporté en guise de contribution personnelle. Il rejoignit ensuite son ami au salon. Jay était d’ores et déjà installé, la petite Alix dans les bras. « Tu fais peur à voir, Baldwin. » L’intéressé fronça les sourcils, feignant la contrariété même si son sourire le trahissait. « C’est gentil, Fairfield. J'en prends note. » Il le savait bien sûr. Il était crevé et ne rêvait que de s’affaler dans le canapé avec un bout de pizza dans une main et une bière dans l’autre. Un programme simple et il en avait bien besoin. « Tiens, Alix, dis bonjour à tonton Thomas. » Abandonnant sa fausse mine vexée, Tom posa ses fesses sur le canapé, déposant le pack de bières sur la table au passage et se pencha vers la petite de trois mois pour lui déposer un baiser sur le front. « Bonsoir, petite princesse. » Lui souffla-t-il doucement, un grand sourire fatigué dessiné sur son visage. Il leva ensuite les yeux vers Jay. « Qu’est-ce que tu lui donnes à manger ? Elle est géante ! » Il exagérait un peu, mais l’idée était là.


Spoiler:
 
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 131
Points : : 234
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : Lempika. + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur Westlake, avec ma filleule de 3 mois, Alix. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRATION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mar 10 Oct 2017 - 21:11


You can't win a game if you don't score any points.
feat. jay & thomas
« C’est gentil, Fairfield. J’en prends note. » Je souris entre deux gorgées de bière. On avait des vies totalement différente lui et moi. Si je passais des journées derrière un ordi, à écrire, ou voguait de rues en rues à la recherche de témoignage et de gens intéressants, lui passait le plus clair de son temps à rester en forme et à monter son cheval. Dans les deux cas, c’était lui le plus sportif de nous deux, cela dit ma remarque n’était en rien un reproche. Juste une constatation. Il était temps qu’il arrive pour passer une bonne soirée de repos. Il s’assit rapidement sur le canapé, et se pencha sur Alix pour lu dire bonjour. La petite lui sourit en retour avant de bailler à pleine bouche. « Qu’est ce que tu lui donnes à manger ? Elle est géante ! » Mes lèvres acquiescent dans un sourire, et j’hausse les épaules. « C’est elle qui réclame. Une vraie morfale. » Je caresse doucement le visage d’Alix avant de constater qu’elle semble épuisée. « D’ailleurs, la morfale va aller dormir ! » Je me lève en gardant la petite dans mes bras et saisis sa tétine et son doudou sur la table basse. « Fais comme chez toi, je la couche et je reviens. » Il le savait mon appartement était son appartement. Un appartement que je voyais un peu plus sombrer chaque jour. Je n’avais plus les moyens de payer, et le propriétaire avait finit par me poser des ultimatums. J’allais devoir trouver une solution et cela rapidement. Mais ça, je m’en occuperai plus tard. Me faufilant dans la chambre d’Alix, un peu précaire mais qui restait chaleureuse, je la mis en pyjama, en gigoteuse, et finit par la mettre dans son berceau. Après une petite histoire à la rapide choisis dans un livre de conte, je finis par m’éclipser en allumant le baby phone. Je revins vers le salon ; Tom n’avait toujours pas bouger. Il avait simplement attaqué la pizza qui ne devait plus être trop chaude. « Alors, on en est où niveau match ? » dis-je en me laissant tomber sur le canapé après avoir attraper une part de bouffe.

© MADE BY SEAWOLF. @Thomas Baldwin



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

avatar
Date d'inscription : : 27/09/2017
Messages : : 57
Points : : 137
Avatar : : harvey newton haydon.
Pseudo internet / prénom : : schreave (leslie).
Crédits : : neon cathedral (avatar) perséphone (signature code). J'ai : vingt-sept ans et mon anniversaire est le : deux mai Je suis : américain et mes origines sont : anglaises et américaines. En ce moment, je : suis cavalier professionnel, membre de l'équipe olympique depuis plus d'un an. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à eagle rock, dans un appartement où il est installé depuis son départ de ucla. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : englué dans une relation dont je me demande si elle a véritablement un avenir.
. :

thomas "tom" baldwin



≈ ≈ ≈



you need me ? you yell.
you wanna leave ? we go.
i'll get you out of here, no matter what.

≈ ≈ ≈




the world can burn if my family lives


Thomas Baldwin
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Sam 14 Oct 2017 - 12:25


A bien y penser, Tom aurait très bien pu ne jamais sympathiser avec Jay. Outre le fait que leurs tempéraments divergeaient sur certains points, leurs vies qui auraient pu paraître autrefois vaguement semblables lors de leurs années universitaires avaient aujourd’hui pris des chemins pour le moins différents. Cela ne contrariait en rien Tom qui, s’il se liait facilement avec gens aux rythmes de vie semblables au sien, voyait néanmoins dans la différence une source de richesse inestimable. Il adorait que Jay soit différent de lui, tout en demeurant son meilleur ami, l’un des piliers de son existence. Même si leurs quotidiens différaient, ils finissaient toujours par se retrouver comme ce soir-là, pour une soirée qui n’appartenait qu’à eux. Tom adorait la petite Alix et avait toujours plaisir à la voir. Il avait toujours eut un bon contact avec les enfants et si la situation de Jay n’était pas idéale, Tom estimait que la présence d’Alix lui était vraiment bénéfique. « C’est elle qui réclame. Une vraie morfale. » Tom se fendit d’un joli sourire tout en couvant la petite fille du regard. Elle était jolie comme un cœur. « D’ailleurs, la morfale va aller dormir ! » Aussitôt dit, aussitôt fait. Alors que son ami se levait avec Alix dans les bras tout en rassemblant les affaires de la petite, Tom resta assis sur le canapé et envoya de loin un baiser à la fillette. « Fais de beaux rêves Alix ! » Jay se tourna ensuite vers lui, l’invitant à prendre ses aises. « Fais comme chez toi, je la couche et je reviens. » Tom acquiesça sans dire un mot. Compte tenu de leur complicité bien connue, les deux amis avaient une confiance marquée en l’autre et leurs appartements respectifs étaient totalement ouverts à l’autre. Tom se sentait chez lui chez Jay et vice versa. Alors que son ami disparaissait le temps de border Alix, Thomas s’enfonça avec délice dans les coussins du canapé. Il ressentait vraiment sa fatigue accumulée maintenant qu’il se posait sérieusement pour la première fois depuis plusieurs heures. Il tendit une main, attrapant une part de pizza qu’il porta à ses lèvres. Il savoura sa première bouchée. Tom régissait beaucoup certains aspects de sa vie et la nourriture en faisait partie. Il se faisait là un véritable plaisir salé et avait à cœur de le savourer. Sa part de pizza roulée dans sa main, il ne pu s’empêcher d’attraper son portable, guettant malgré lui un texto de Livia. Voilà à quel point il était accro et il détestait cela. « Alors, on en est où niveau match ? » Tom sursauta presque en voyant son ami revenir. Détournant, le regard de son écran de portable, il reporta son attention sur celui de la télévision, télévision à laquelle il n’avait pas porté grande attention jusque-là. Reposant son téléphone, il mordit une nouvelle fois dans sa part de pizza. « J’en sais trop rien » lança-t-il avec une honnêteté marquée. Sur ce, il s’efforça de repousser Olivia Stenfield dans un coin de sa tête et étendit ses longues jambes contre la table du salon tout en se calant un peu plus dans le canapé. Il espérait que son ami ne relèverait pas son manque d'attention suspect, sans trop y croire cependant.



☆☆☆ “takes a lot of tries before you hit perfection."
he paused to reconsider that.
"well, except for my parents. they got it on the first try."
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: Central :: Westlake
win a game (thomas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: