03. Groupes


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 27/11/2015
Messages : : 2234
Points : : 244
Avatar : : Los Angeles.
Pseudo internet / prénom : : cité des Anges.
Crédits : : Riverside. J'ai : 234 ans et mon anniversaire est le : 4 septembre 1781. Je suis : purement américaine et mes origines sont : amérindiennes, espagnoles et britanniques. En ce moment, je : suis la deuxième ville des Etats-Unis d'Amérique et la capitale mondiale du divertissement. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et les femmes, de tous les âges et tous les horizons et côté coeur je suis : cosmopolite.
. :


















Sun Goes Down

( » ) Sam 30 Jan 2016 - 21:37
Groupes
SUN GOES DOWN IS SO WEST COAST

24K MAGIC

Code couleur : #e01616

« don't look too hard might hurt ya'self » - Si LA est une jungle, eux en sont sans conteste les rois. L'élite, le gratin, le haut de la pyramide. Ils ont tout et leur place dans la société leur importe énormément. Qu'ils soient là parce qu'ils sont nés dans ce milieu ou parce qu'ils se sont donné les moyens d’accéder à cette place, ils profitent de tous les avantages auxquels ils ont droit sans modération. Et surtout sans discrétion. Tape-à-l’œil, voilà ce qu'ils aiment être. Leur image a une très grande importance pour eux et ils consacrent beaucoup d’énergie pour la rendre et la garder parfaite. Ou du moins intéressante. Parce que ce qu'ils aiment, c'est qu'on les voit. Qu'importe la raison pour laquelle ils se font remarquer. Certains sont prêts à tout donner, à tout faire, parfois même à sacrifier leur entourage pour conserver le prestige d'appartenir à la classe supérieure angeline. En bref ils sont riches, ils sont beaux, et ils sont ce que beaucoup rêveraient ou auraient rêvé d’être.



LUSH LIFE

Code couleur : #18a8c2

« what matters is now » - Certains ont tout, certains n'ont pas grand chose et d'autres n'ont rien, mais ce qui les caractérise et les rassemble c'est qu'ils se foutent complètement de leur place dans la société. Être en haut de la pyramide ? Futilités, ils n'ont pas besoin de ça. Eux, la seule chose à laquelle ils aspirent c'est carpe diem. Profiter, s'amuser, ne pas se préoccuper du lendemain, ne pas se préoccuper des conséquences. Le sommet de l’échelle sociale n’est pas ce qui les intéresse si ça doit les enfermer dans des règles et des comportements qu'ils n'ont pas envie de suivre. Si ça doit les empêcher de vivre comme ils le veulent tout simplement. Parce que faire attention à l'image qu'ils renvoient, à ce que les autres vont penser, très peu pour eux. Ce qui compte c'est que leur vie ne soit pas ennuyeuse, et c’est pourquoi ils aiment dépasser leurs limites. Beaucoup ne se sentent pas encore prêts à grandir, à devenir des adultes, et à devoir faire face aux responsabilités qui en découlent.



SUCKER FOR PAIN

Code couleur : #e67f00

« feeling the world go against us » - Ne leur parlez pas de leur place dans la société, ils n'ont même plus le temps ou la force de s'en soucier. Vie de merde. Trois petits mots qui pourraient résumer leurs vies à la perfection. Tout ce qu'ils ont, c'est des emmerdes, de vrais aimants à problèmes. A croire qu'ils les cherchent. Mais c'est loin d'être le cas pour certains qui ne font que récolter ce que leurs parents ont semé et qui, à force de n'avoir connu que ça, ne savent même plus comment vivre autrement. D'autres ont malheureusement subi un coup du sort qu'ils auraient préféré ne jamais connaitre et n'arrivent tout simplement plus à s'en sortir. Bien sûr ils aimeraient que ça change, mais le monde semble s'acharner sur eux et quand la lumière semble réapparaitre, l'obscurité vient rapidement la remplacer.



YOUNG GOD

Code couleur : #68ad18

« you know we're gonna be legends » - Ceux là n'ont pas forcément grand chose, voire rien, mais ils veulent que ça change car ils accordent de l'importance à leur place dans la société. Marre de voir toujours la même élite régner sur la ville, ils veulent pouvoir eux aussi porter un jour la couronne. Quels que soient les moyens qu'il faille utiliser, ils se lancent sans aucune hésitation dans la quête de la réussite sociale ou encore professionnelle. Une chose dont on peut être sûrs, c'est qu'ils ne manquent vraiment pas d'ambition. Si certains ont le goût du challenge, de la performance, et veulent juste être les meilleurs dans leur domaine, d'autres comptent bien se faire à nom à LA et devenir les dignes successeurs de l'élite de la ville. Avoir un job à responsabilités, s'impliquer dans la vie de Los Angeles, tout ce qui peut leur permettre de gravir les échelons est bon à prendre.



HAPPY

Code couleur : #b04c95

« clap along if you know what happiness is to you » - Ils ne sont ni en quête de gloire et de richesse, ni en quête d’une vie sans règles et responsabilités, et ils sont relativement contents de leur place dans la société. Ou en tout cas, s'ils ne le sont pas, ils n'ont pas non plus une ambition folle pour la faire changer. Mais certains sont vraiment heureux d'être là où ils sont et n'ont pas envie d'être à une autre place, ils aiment la leur. Pas besoin d'être sur le devant de la scène, pas besoin de se sentir à tout prix vivant à chaque pas qu'ils font, pas besoin de se donner corps et âme pour faire changer les choses. Il y en a qui veulent une bonne carrière sans pour autant rêver de richesse, il y en a qui aiment faire la fête sans pour autant en abuser, d'autres qui aiment la liberté mais sans fuir les responsabilités. Il y en a qui ont une vie normale, la famille, le boulot, les amis, d'autres qui ont une vie qui sort un peu plus de l'ordinaire, mais tous savent se contenter de ce qu'ils ont, s'y sont accommodés ou bien résignés.


Dernière édition par Sun Goes Down le Sam 17 Sep 2016 - 23:08, édité 7 fois
avatar
Date d'inscription : : 27/11/2015
Messages : : 2234
Points : : 244
Avatar : : Los Angeles.
Pseudo internet / prénom : : cité des Anges.
Crédits : : Riverside. J'ai : 234 ans et mon anniversaire est le : 4 septembre 1781. Je suis : purement américaine et mes origines sont : amérindiennes, espagnoles et britanniques. En ce moment, je : suis la deuxième ville des Etats-Unis d'Amérique et la capitale mondiale du divertissement. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et les femmes, de tous les âges et tous les horizons et côté coeur je suis : cosmopolite.
. :


















Sun Goes Down

( » ) Dim 31 Jan 2016 - 1:05
Sous-groupes : confréries
SUN GOES DOWN IS SO WEST COAST

Epsilon Beta Psi / ΕBΨ
« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
(Un empereur doit mourir debout.)


Président : à venir...
Vice-président : à venir...

L'entrée dans cette fraternité est de loin la plus dure des trois et beaucoup y entrent car leur père ou leur grand-père en faisait partie. Si vous n'êtes pas dans ce cas-là, de nombreux critères sont à respecter si vous voulez que le président de la confrérie vous y accepte. Ils sont l'élite masculine de l'université et ils tiennent à garder leur image d'hommes parfaits en tout point. Pas de place aux beuveries et aux comportements déplacés chez les Epsilon, du moins pas à la vue de tous. La bienséance et les bonnes manières sont de mise en public. Tout comme l'envie d'avoir une grande carrière ou d'hériter de l'entreprise de papa. Respectés, adulés, enviés, ils sont considérés comme les rois du campus et, même si elles ne l'admettent pas toutes, n'importe quelle fille rêverait de sortir avec l'un d'eux. Un privilège cependant très souvent accordé aux filles des Theta. Mais faire partie de cette fraternité c'est aussi être dans les bonnes grâces du Doyen de l'université. Un avantage considérable qu'aucun étudiant ne refuserait.

En rejoignant la fraternité Epsilon Beta Psi, je m'engage à :
- me montrer digne de mon rang et de mes aïeux quelle que soit la situation
- me comporter en gentleman avec les dames
- respecter mes aînés
- ne jamais avoir de parole ou de geste déplacé
- m'habiller de façon correcte
- briller dans mes études
- définir de hautes ambitions et travailler à leur réalisation
- ne jamais être vu ivre ou sous l'emprise de substances illicites en public
- choisir mes partenaires intimes avec grand soin (préférer la qualité à la quantité)
- me protéger des IST lors de relations intimes
- faire la fierté de ma confrérie et de l'université

Être un Epsilon c'est :
- 15,000$ l'année pour les étudiants live-in (1)
- 13,000$ l'année pour les étudiants live-out (2)



Theta Zeta Chi / ΘZΧ
« ERITIS SICUT DEAE »
(Vous serez comme des déesses.)


Présidente : à venir...
Vice-présidente : à venir...

Si les Epsilon sont les rois du campus, les Theta, elles, en sont les reines. Toujours bien maquillées, bien coiffées, bien habillées, il est hors de question pour elles d’être négligées, ce serait un crime. Avec leurs corps de déesses et leurs airs de femmes fatales, elles font rêver nombre de filles qui voudraient être comme elles, mais aussi, bien évidemment, nombre d’hommes, dont les chanceux sont souvent des Epsilon. Respectueuses des bonnes manières, studieuses lorsque nécessaire, elles sont très bien vues auprès du Doyen de l’université et se doivent de garder cette place privilégiée. Ambitieuses, elles savent ce qu'elles veulent dans la vie et se donnent les moyens d'y parvenir, coûte que coûte.

En rejoignant la sororité Theta Zeta Chi, je m'engage à :
- maintenir à tout prix ma réputation de fille respectable
- ne jamais me montrer vulgaire ou irrespectueuse avec autrui
- sortir en étant toujours bien apprêtée
- éviter tout fashion faux-pas regrettable
- prendre soin de mon corps
- étudier sérieusement pour mes examens
- ne jamais être ivre en public
- ne jamais prendre de drogue
- choisir mes partenaires intimes avec grand soin (préférer la qualité à la quantité)
- me protéger des IST lors de relations intimes
- faire la fierté de ma confrérie et de l'université

Être une Theta c'est :
- 18,000$ l'année pour les étudiants live-in (1)
- 16,000$ l'année pour les étudiants live-out (2)



Iota Kappa Mu / ΙKΜ
« CONSUMMATUM EST »
(Tout est consommé.)


Président : à venir...
Vice-président : à venir...

Pour les Iota, faire partie d’une fraternité c’est profiter de la vie universitaire autant que possible. Rester sages et se faire bien voir, c’est loin de faire partie de leurs envies. Pas besoin d’être un gosse de riches pour entrer dans leurs rangs, tout ce qui importe c’est de ne pas avoir de limites et de ne pas se prendre au sérieux. Beaucoup trouvent d’ailleurs qu’ils en font parfois trop. L’envie de s’amuser et d’expérimenter tout et n’importe quoi, voilà ce qui les rapproche. Et la solidarité est d’ailleurs la plus grande valeur de cette fraternité. Si vous aimez faire cavalier seul et que vous avez un côté égoïste, vous pouvez être sûr que n’aurez pas votre place dans cette confrérie. Les Iota partagent tout, peut-être parfois même trop de choses, et leur but est que tout le monde trouve sa place et s’y sente parfaitement à l’aise. Ils sont également connus, avec la sororité des Tri-Pi, pour organiser les soirées les plus folles et exubérantes du campus, ce qui leur vaut une place très basse dans l’estime de l’administration de l’université.

En rejoignant la fraternité Iota Kappa Mu, je m'engage à :
- profiter de la vie universitaire
- ne jamais rien regretter
- être solidaire de mes frères quelle que soit la situation
- ne jamais déclencher ou prendre part à un conflit avec un ou plusieurs frères à cause d'une ou plusieurs femelles (aussi séduisantes soient-elles) ~ bros before hoes
- tout faire pour fournir une protection à un frère si celui-ci se retrouve sur le point de conclure sans être correctement équipé
- ne jamais devenir accro à une substance illicite
- ne pas conduire en étant ivre
- ne jamais déshonorer ma confrérie

Être un Iota c'est :
- 8,000$ l'année pour les étudiants live-in (1)
- 6,000$ l'année pour les étudiants live-out (2)



Pi Pi Pi / ΠΠΠ
« ACVBBCVBCVBCVBC »
(...)


Présidente : à venir...
Vice-présidente : à venir...

Véritables alter ego des Iota, celles qu’on surnomme les Tri-Pi n’ont qu’une seule envie, celle de profiter au maximum de leurs années d’université. Faire attention à son image et jouer les femmes parfaites, très peu pour elles. Elles préfèrent vivre comme elles en ont envie et faire ce qui leur chante, qu’importe ce que les autres en diront. C’est la joie et la solidarité qui rythment leurs journées. Les mots d’ordre sont le partage et le soutien de ses sœurs chaque fois qu’elles en ont besoin, qu’importe ce que ça leur coûte. Elles ont aussi le cœur sur la main et cela leur apporte une bonne réputation auprès de beaucoup d’étudiants, qui les voient comme des filles sur qui on peut compter. En revanche elles sont loin d'être dans les petits papiers du Doyen, car elles comptent dans leurs rangs un pourcentage exceptionnel d'abonnées aux rattrapages.

En rejoignant la sororité Pi Pi Pi, je m'engage à :
- profiter de la vie universitaire
- ne jamais rien regretter
- être solidaire de mes sœurs quelle que soit la situation
- aider mon prochain s'il est dans le besoin
- ne jamais devenir accro à une substance illicite
- ne pas conduire en étant ivre
- prévenir mes sœurs quand il n'y a plus de PQ aux toilettes
- ne jamais déshonorer ma confrérie

Être une Tri-Pi c'est :
- 8,000$ l'année pour les étudiants live-in (1)
- 6,000$ l'année pour les étudiants live-out (2)



Omicron Phi Tau / ΟΦΤ
« IN VARIETATE CONCORDIA »
(Unis dans la diversité.)


Président : à venir...
Vice-président : à venir...

Les Omicron sont la fraternité la plus diversifiée du campus. Certains sont des hommes studieux, qui veulent tout simplement pouvoir concilier les études et les soirées de confréries ; d’autres sont des artistes ou bien des sportifs, qui veulent exprimer et partager leur art et leur savoir-faire ; d’autres encore sont des marginaux, des personnes dans leur monde, qui se sentent différents mais qui veulent eux aussi vivre l’expérience de la vie en communauté. Mais tous ont un point commun : ils sont passionnés par ce qu'ils font et recherchent l'excellence dans leur domaine de prédilection. Un mélange culturel et un équilibre qu'on ne retrouve nulle part ailleurs sur le campus, et qui font de la fraternité Omicron un endroit où il fait bon vivre.

En rejoignant la fraternité Omicron Phi Tau, je m'engage à :
- faire preuve de tolérance et d'ouverture d'esprit en toute circonstance
- mettre mes griefs personnels de côté pour le bien de la confrérie
- soutenir mes frères en cas de besoin
- cultiver mon corps et/ou mon esprit avec assiduité
- me donner les moyens de vivre à fond ma passion
- exceller dans mon domaine d'expertise
- partager mon expérience avec mes frères
- porter haut et fort les couleurs de ma confrérie

Être un Omicron c'est :
- 6,600$ l'année pour les étudiants live-in (1)
- 4,600$ l'année pour les étudiants live-out (2)



Gamma Zeta Xi / ΓZΞ
« COR UNUM ET ANIMA UNA »
(Un seul cœur, une seule âme.)


Présidente : à venir...
Vice-présidente : à venir...

Sororité la plus variée du campus, les Gamma sont un peu l’équivalent féminin des Omicron. L’échange et l’ouverture d’esprit sont des éléments centraux dans cette confrérie, compte tenu des personnalités très différentes qui s’y trouvent. Allant de l’intello timide qui cherche à s’ouvrir aux autres à l’artiste extravertie et marginale, les Gamma ont parfois du mal avec la vie en communauté mais elles n'ont pas leur pareil pour se rassembler et parler d'une seule voix lorsque les circonstances le demandent. Ces filles-là vivent à fond leur passion, et mieux vaut ne pas tenter de leur mettre des bâtons dans les roues.

En rejoignant la sororité Gamma Zeta Xi, je m'engage à :
- faire preuve de tolérance et d'ouverture d'esprit en toute circonstance
- mettre mes griefs personnels de côté pour le bien de la confrérie
- soutenir mes sœurs en cas de besoin
- cultiver mon corps et/ou mon esprit avec assiduité
- me donner les moyens de vivre à fond ma passion
- exceller dans mon domaine d'expertise
- partager mon expérience avec mes sœurs
- porter haut et fort les couleurs de ma confrérie

Être une Gamma c'est :
- 6,600$ l'année pour les étudiants live-in (1)
- 4,600$ l'année pour les étudiants live-out (2)



Lambdas
« JUSTICIA OMNIBUS »
(La justice est la même pour tous.)

Pour ces étudiants, les confréries n'ont aucun intérêt et ils ne se voyaient pas du tout entrer dans l'une d'elles. Certains ne s'en préoccupent tout simplement pas, tandis que certains vont jusqu'à dénigrer les étudiants qui en font partie. Soient ils préfèrent se concentrer sur leurs études et ne pas prendre le risque de se laisser aller en intégrant un groupe d'étudiants qui fait trop souvent la fête à leur goût, soient ils ne voient juste pas ce qu'une confrérie peut apporter de plus à leur vie universitaire et ne sont pas intéressés par ce qu'elles offrent.


(1) live-in = étudiants qui vivent dans la confrérie
(2) live-out = étudiants qui font partie de la confrérie mais vivent en dehors
SUN GOES DOWN :: Welcome home :: Things to know
03. Groupes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: