to be young and in love. (pepper)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 3004
Points : : 1001
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : balaclava (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et américain (double nationalité, sisi) et mes origines sont : hollandaises via le papa et espagnoles via la maman. En ce moment, je : suis bel et bien diplômé en architecture, débutant désormais un job dans un cabinet d'archi (et bientôt, j'viendrai faire vos maisons, les keupains, promis). Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appart sur boyle heights, en coloc avec le grand, le beau, le fort, le génialissime mec au regard de braise qui me rend merguez aka Sio (la pupute). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : célibataire, clairement épris de ma blonde, mais trop têtu (ou peureux, au choix) pour le lui dire en face. bref, mon coeur est pris au final, quoi que j'en dise.
. :
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 

memories :
 


Eliott Meertens
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Dim 12 Nov 2017 - 0:29
dimanche 12 novembre, 20h10.

Mon portable vibre plusieurs fois dans la poche de mon pantalon. Je le prends, le déverrouille et y lis tout d'abord "j'espère que l'appartement te convient Meertens, bonne soirée en amoureux." Message de mon patron, ce dernier m'ayant gentiment refilé les clés de cet appartement pour la soirée. Je le remercierais plus tard. J'ouvre le second message pour lire : "elle est entrée dans l'immeuble. bonne soirée. ps : prenez soin d'elle ou vous aurez affaire à moi en personne." Les choses se déroulent comme prévues et, malgré cet avertissement, je ne peux m'empêcher de sourire. Pour m'avoir aidé dans toute cette organisation, et pour avoir conduit ma belle ici avec je ne sais quel prétexte, je pense que les parents de Pepper sont plutôt confiant en ma personne. Ils n'auraient pas accepté de m'aider lorsque je les avais contactés une semaine auparavant si ce n'était pas le cas, après tout, non ? Du coup, je n'ai pas à me soucier de cette fin de message, la soirée se passera très bien. Enfin, j'espère... Et si elle n'aime pas ? Si elle aurait préféré passer sa soirée d'anniversaire avec ses amis ? Les doutes m'assaillent alors. Putain, et si ça ne se passait pas comme je l'aurai aimé ? Je commence à stresser, arrangeant le col de ma chemise pour la sixième fois. Je devrais peut-être tout annuler... Et puis je me perds dans mes pensées en me regardant dans le miroir, vêtu d'un costume impeccable. Intérieurement, je me félicite d'avoir eu l'idée de préparer un costume pour mon retour dans l'après-midi et d'avoir demandé à Elena de me le ramener en venant me chercher à l'aéroport. Je n'avais pas eu à me soucier pour mes vêtements et, ainsi, j'avais pu passer la fin de l'après-midi à préparer le salon et la chambre. Non, clairement, je ne peux pas stopper ce qui va se passer. Pas après avoir eu l'aide de tant de personnes : les parents Pemrose, mon boss, Elena. Zeppelin aussi, qui avait donné la robe que j'avais acheté pour Pepper à cette dernière, en la faisant passé pour un cadeau de sa part, histoire de ne pas éveiller les soupçons. Même Siobhan m'a aider en transportant la table et les chaises. Pas après tout ce que j'avais entrepris : la disposition des bougies, des pétales de rose dispatchés sur le sol en guise de chemin de l'entrée au salon, la préparation de la chambre. J'avais tout fait pratiquement seul et je dois dire que je m'épate. J'ignorais que je pouvais être aussi... Romantique. Ouais, c'est ça, il n'y a pas d'autres mots pour décrire ce que j'avais organisé. Une soirée romantique pour célébrer l'anniversaire -surprise- de la femme que j'aime. Alors, ouais, j'espère vraiment que ça lui fera plaisir, j'y ai mis tout mon coeur. De toute façon, je ne peux plus revenir en arrière maintenant. En effet, la porte d'entrée s'ouvre et j'entends des bruits de talons sur le sol. C'est elle, Pepper. Ça ne peut être qu'elle. Je sors discrètement de la chambre pour me diriger dans le salon et enfin elle est là, dos à moi, à observer la pièce éclairée à la bougie et, sans aucun doute possible la table dressée pour deux au milieu du salon. Si elle, elle détaille la pièce, moi ce que je détaille, c'est elle. Mes yeux descendent sur son corps, l'admirant avec un plaisir inouï. Elle est belle, sublime, dans cette robe que j'ai choisis pour elle, sans qu'elle ne le sache encore. Elle l'est toujours à mes yeux, mais ce soir, il y a quelque chose en plus. Ce petit truc qui fait battre mon coeur bien plus vite et je ne l'ai pas encore vu de face. Je n'ose imaginer ce que ça sera lorsque elle me regardera. Chose qui ne devrait plus trop tarder, puisque je formule ma pensée à voix haute : « T'es magnifique. » Elle se retourne rapidement, surprise de me voir là, avec elle, un bouquet de roses à la main. Je souris et m'avance vers elle, me stoppant lorsque je me trouve qu'à quelques centimètres d'elle pour lui tendre les fleurs. « Bon anniversaire Pepper. » Dis-je, ne luttant pas plus longtemps pour déposer rapidement un baiser sur ses lèvres. « Je suis désolé de t'avoir fait croire que je serai pas là. Et je m'excuse aussi pour ce soir parce que je vais être égoïste. Ça sera toi et moi, personne d'autre. » Que j'ajoute ensuite avec un air malicieux sur le visage. Ce soir, c'est elle et moi. Pepper et Eliott. Nous. Juste nous.



when i heard that sound, when the walls came down. when my skin grows old, when my breath turns cold. when i run out of air to breathe, it's your ghost i see. i'll be thinking about you.

 
almost love

 ♡ ♡ ♡


:
 
avatar
Date d'inscription : : 27/11/2015
Messages : : 5880
Points : : 596
Avatar : : Gigi Hadid
Autres comptes : : Lilo la catastrophe ambulante (J. Skriver) et Irina la bonasse (K. Bazan)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : vinyles idylles J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 12 novembre. N'oubliez pas les cadeaux. Je suis : américaine et mes origines sont : américaines aussi. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de communication, après avoir enfin réussi à passer le Bachelor Degree. En dehors des cours je fais partie : des clubs de boxe et de danse. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westwood, dans un appartement partagé avec Indi et Hazel. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (seulement Eliott, en fait) et côté coeur je suis : éperdument amoureuse du plus beau. (coucou Eliott :hug:)
. :
no family is perfect... we argue, we fight. we even stop talking to each other at times. but at the end, the love will always be there.
P E M R O S E

please take me to places
that nobody goes,
you got me hooked up on
the feeling,
you got me hanging from
the ceiling,
got me up so high i'm
barely breathing,

so don't let me go.

NE METS PAS DE GLAÇONS DANS MON VERRE,
ça prend d'la place pour rien mon frère
- - -
i've realized that i'm propably just perfect and it's everybody else around me that's got issues

since when do you care what
anybody else thinks ?


i don't. i care what you think.



24K MAGIC ; LUSH LIFE ; HAPPY
SUCKER FOR PAIN ; YOUNG GOD

done :
 


Pepper Pemrose
« ACVBBCVBCVBCVBC »
- drunken tri-pi

( » ) Lun 13 Nov 2017 - 3:20
"Prépare-toi, ce soir on t’emmène quelque part." C’est tout ce que sa mère avait bien voulu lui dire. Ça ne l’avait pas spécialement étonnée, ce n’était pas la première fois. Alors elle s’était exécutée et avait mis cette robe que Zeppelin lui avait offert pour l’occasion. Une robe absolument magnifique dont elle été tombée amoureuse. Sa sœur la connait vraiment par cœur. Du moins c’est ce qu’elle avait cru à ce moment-là. Assise dans la voiture elle ne se pose pas trop de questions, ses parents qui l’emmènent elle ne sait où pour son anniversaire, ça n’a rien de particulièrement étrange. Ce qui l’est c’est l’endroit où la voiture s’arrête. Son père sort mais sa mère reste assise, lui disant de ne rien demander lorsque Pepper ouvre la bouche. Quand son père et elle entrent dans l’immeuble il lui donne un numéro d’étage, un numéro de porte et fait demi-tour. Elle le suit du regard, complètement paumée, les yeux grands ouverts. S’il avait voulu être plus stressant il n’aurait pas pu. Tout en roulant des yeux il lui fait un geste de la main, l’air de dire "Vas-y, t’attends quoi pour bouger ton cul ?". C’est en tout cas avec certitude ce qu’il lui aurait dit s’il avait parlé. Alors elle s’avance vers l’ascenseur et regarde une dernière fois derrière elle en fronçant les sourcils avant d’y entrer. Les portes s’ouvrent une fois l’étage atteint et elle cherche le bon appartement. Ne sachant pas trop ce qu’elle est censée faire elle ouvre la porte, et se pose maintenant un tas de questions. Des bougies et pétales de roses jonchent le sol, la menant jusque dans le salon où trône une table dressée pour deux. Perdue dans la contemplation de la pièce et dans ses pensées qui partent dans tous les sens elle n’entend pas les pas derrière elle. « T'es magnifique. » Avant même de se retourner pour voir qui vient de parler, son cœur rate un battement. Parce qu’elle n’a pas besoin de le voir pour savoir que c’est lui. Elle connait sa voix par cœur, elle la reconnaîtrait parmi un million d’autres voix. Les yeux grands ouverts elle se retourne pour le regarder. Il est bien là. Il ne devrait pas être là. Il lui a dit qu’il ne serait pas là. Elle le déteste pour lui avoir fait croire ça. Et pourtant, dès qu’elle le voit, ses lèvres s’étirent et ses yeux brillent. Parce qu’elle l’aime pour lui avoir fait cette surprise. Et parce qu’il est magnifiquement beau dans son costume. Il s’approche, lui tend des fleurs. Des roses rouges, un grand classique, mais ses préférées. « Bon anniversaire Pepper. » Ses lèvres se posent sur les siennes un court instant. Beaucoup trop court à son gout. « Je suis désolé de t'avoir fait croire que je serai pas là. Et je m'excuse aussi pour ce soir parce que je vais être égoïste. Ça sera toi et moi, personne d'autre. » Son sourire se transforme en une petite moue boudeuse suite à ce qu’il dit. Du moins pour la première phrase. « C’était pas cool, j’étais vraiment super triste que tu puisses pas être là aujourd’hui. » Quand elle avait lu le message où il disait ne pas pouvoir rentrer à temps elle avait été mal. Elle n’avait pas eu l’envie de passer son anniversaire avec un homme en particulier depuis son adolescence. Parce qu’elle n’avait pas été amoureuse depuis son adolescence. Et alors que ça arrivait enfin à nouveau, celui qu’elle voulait présent plus que n’importe qui ne pouvait pas l’être. « Mais j’aime vraiment beaucoup cette idée égoïste. Tant pis pour les autres, ça me convient de ne partager ma soirée d’anniversaire qu’avec toi. » En profiter avec ses amis elle peut le faire un autre jour, ça ne changera pas grand-chose. Tant qu’elle peut passer cette soirée spéciale avec lui, c’est la seule chose qui compte. Passant ses bras autour de son cou, sa main libre venant se glisser dans ses cheveux bien coiffés, elle pose ses lèvres contre les siennes. Elle veut un vrai baiser cette fois, plein d’amour, que leurs langues se lancent dans un ballet pendant de longues secondes. « Merci Eli, c’est parfait. » Son regard plonge dans le sien un instant puis elle recule, posant sa main libre contre son torse et jetant un coup d’œil autour d’elle pour admirer la pièce encore une fois. « Étonnant aussi… T’es un homme plein de surprises. Et j’en reviens pas que t’ais mis mes parents dans le coup. » S‘il y a quelques mois, voire quelques semaines, on lui avait dit qu’il ferait tout ça pour elle, elle n’y aurait surement pas cru une seule seconde. Parce qu’un Eli aussi attentionné et romantique, elle ne pensait pas que ça pouvait être possible. Et si on lui avait dit qu’il réussirait à se mettre son père dans la poche pour participer à ça, elle n’y aurait pas cru non plus.


avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 3004
Points : : 1001
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le veuf tout mignon ; aaron, le bébé tout chou et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : balaclava (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et américain (double nationalité, sisi) et mes origines sont : hollandaises via le papa et espagnoles via la maman. En ce moment, je : suis bel et bien diplômé en architecture, débutant désormais un job dans un cabinet d'archi (et bientôt, j'viendrai faire vos maisons, les keupains, promis). Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appart sur boyle heights, en coloc avec le grand, le beau, le fort, le génialissime mec au regard de braise qui me rend merguez aka Sio (la pupute). Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et leurs atouts. les blondes surtout. particulièrement une jolie blonde, en fait et côté coeur je suis : célibataire, clairement épris de ma blonde, mais trop têtu (ou peureux, au choix) pour le lui dire en face. bref, mon coeur est pris au final, quoi que j'en dise.
. :
every day you're here, i'm healing. i never thought i'd find this feeling and when you're gone, i feel incomplete. so if you want the truth, i just wanna be part of your symphony.
will you hold me tight
and not let go ?
♡ :
 

remember
you're the one
who can fill
my world with
sunshine.

i've never had to pretend,
you've always known who i am.

AND I KNOW MY LIFE IS BETTER
BECAUSE YOU'RE A PART OF IT.

the past can hurt but you can either
RUN FROM IT OR LEARN FROM IT


cadeau bonus :
 

remember :
 

memories :
 


Eliott Meertens
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Lun 20 Nov 2017 - 6:00
Lorsqu’elle me voit, les traits de son visage passent de la surprise à de la joie. Elle est heureuse de me voir, son sourire me le fait comprendre et rien que ça, ça fait accélérer encore plus mon palpitant qui n’était déjà plus très calme depuis son arrivée. Si de dos, elle était sublime, de face, elle est juste… Parfaite. Il n’y a pas d’autres mots pour la décrire. Je me rapproche d’elle et lui tend le bouquet de fleurs que j’ai en main. Des roses rouges parce que ce sont celles qu’elle préfère, mais aussi pour la signification de ces fleurs. Elles ne peuvent pas être offertes à un meilleur moment que ce soir. Après lui avoir souhaité un bon anniversaire, je dépose furtivement mes lèvres sur les siennes, avant de m’excuser pour cette mauvaise fin de semaine que je lui ai fait passer. Puis, je lui avoue aussi qu’il n’y aura personne d’autre ce soir et la moue boudeuse qu’elle affiche me fait douter. Elle n’aime pas, elle ne veut pas de cette soirée. Plein de choses commencent à me passer en tête, mais je n’ai le temps de rien dire puisqu’elle le fait. « C’était pas cool, j’étais vraiment super triste que tu puisses pas être là aujourd’hui. » Je grimace légèrement. Ouais, ce n’était vraiment pas cool, quand bien même j’avais une bonne raison de le faire. Je dois avouer que je m’étais senti mal en comprenant à quel point elle était peiné. Sauf qu’à la minute même où j’avais engendré tout ça, je n’avais pas pu faire marche arrière. J’en aurais été incapable. « Mais j’aime vraiment beaucoup cette idée égoïste. Tant pis pour les autres, ça me convient de ne partager ma soirée d’anniversaire qu’avec toi. » Et là, un poids s’envole. Elle ne sait sûrement pas à quel point elle me rassure avec ces simples paroles. Un sourire prend place sur mes lèvres et je sens qu’il ne me quittera plus de la soirée à présent. Elle passe ses bras autour de mon cou, l’une de ses mains se glissant dans mes cheveux, tandis que les miennes viennent se placer autour de sa taille. J’aurai sûrement râlé si une autre personne m’avait fait ça, mais avec elle, non. Tout lui est permis. Nos lèvres se rejoignent pour un baiser bien plus long, profond et rempli d’amour. Nos langues se cherchent et finissent par se trouver bien vite, entamant une danse parfaitement synchronisée. On rompt le baiser seulement lorsqu’on se retrouve à bout de souffle et mes lèvres s’étirent en un sourire. « Merci Eli, c’est parfait. » Je souris encore plus, mes yeux pétillants de bonheur. L’une de mes mains reste sur sa hanche lorsqu’elle se recule pour regarder la pièce. « Étonnant aussi… T’es un homme plein de surprises. Et j’en reviens pas que t’ais mis mes parents dans le coup. » Je lâche un léger rire. « C’est toi qui est parfaite, Pepper. » Que je lâche dans un premier temps, puis j’ajoute : « Encore plus ce soir d’ailleurs. Je me demande bien qui a pu choisir cette robe avec tant de goût. » Un air amusé apparaît sur mon visage. Elle va sûrement comprendre, c’est un peu le but d’ailleurs. Je ne pense pas mentir en disant que j’ai du goût puisqu’elle porte la robe en ce moment même. C’est qu’elle lui plaît. « Sinon, j’crois que ta mère m’aime bien. J’ai eu moins de mal à la convaincre, mais en même temps, vu ma tête de beau gosse, c’est normal. » Je fais bouger mes sourcils avec un air de nouveau amusé. Qu’est-ce que je ne dis pas ou ne fais pas comme conneries moi. « Ton père, c’était autre chose… Je crois que sans ta mère, tu serais pas là ce soir. » Je ris un peu avant d’ajouter : « Mais j’pense qu’il m’estime quand même un peu. Il a été surpris que je veuille à ce point organiser tout ça pour toi. » Je me souviens que lors de la première conversation téléphonique, il avait pensé que c’était une plaisanterie. J’ai persévéré et il m’a finalement cru et pris au sérieux. Ça m’a pris trois jours pour y arriver et ça en valait le coup. Je chasse tout ça de ma tête et reporte mon attention sur la belle blonde devant moi. « Enfin bref. On est pas là pour parler d’eux ce soir. On est là pour profiter d’une belle soirée tous les deux et la rendre inoubliable. » Je lui souris, encore une fois, et viens poser mes lèvres sur les siennes pour un tendre baiser. Après quelques secondes, nos lèvres se décollent et ma main vient se poser sur sa joue pour la caresser. « Et vraiment désolé pour les sms, ça me fendait le cœur de savoir que t’étais triste à cause de moi. Je veux me rattraper ce soir, te voir sourire, t’entendre rire et faire de cet anniversaire le plus beau de toute ta vie. »


when i heard that sound, when the walls came down. when my skin grows old, when my breath turns cold. when i run out of air to breathe, it's your ghost i see. i'll be thinking about you.

 
almost love

 ♡ ♡ ♡


:
 

Contenu sponsorisé

( » )
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: Central :: Westlake
to be young and in love. (pepper)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: