Flèche hautFlèche basto be young and in love. (pepper)

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 3522
Points : : 642
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe. (al).
Crédits : : potatoe. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et américain (double nationalité, sisi) et mes origines sont : hollandaises via le papa et espagnoles via la maman. En ce moment, je : suis bel et bien diplômé en architecture, débutant désormais un job dans un cabinet d'archi (et bientôt, j'viendrai faire vos maisons, les keupains, promis). Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appart sur boyle heights, en coloc avec le grand, le beau, le fort, le génialissime mec au regard de braise qui me rend merguez aka sio (ma pupute). Ce qui m'attire ce sont : le rire, la voix et la personnalité d'une certaine jolie blonde (puis bon, son corps aussi, faut pas déconner) et côté coeur je suis : officiellement en couple avec la plus parfaite de toutes, ma blonde, pepper.
. :
wasn't lookin' for love 'til i found you
every tear, every fear, gone with the thought of you. changing what i thought i knew, i'll be yours for a thousand lives. i'm diving in deep and i'm riding with no brakes. and i'm bleeding in love, you're swimming in my veins, you got me now. been waiting for a lifetime for you, been breaking for a lifetime for you.
♡ :
 
e l i b h a n a

soul mates ? i think they exist, just not always romantically. i think there are certain people you will meet in your life who you just connect with more than anyone else. and you just know it isn’t a typical thing and you understand each other perfectly.
e l i n n
i’m too hot, hot damn
called a police and a fireman
i’m too hot, hot damn
make a dragon wanna retire man


cadeau de leo :
 

don't forget :
 

Eliott Meertens
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir un grand architecte réputé mondialement.
() Dim 12 Nov 2017 - 0:29
dimanche 12 novembre, 20h10.

Mon portable vibre plusieurs fois dans la poche de mon pantalon. Je le prends, le déverrouille et y lis tout d'abord "j'espère que l'appartement te convient Meertens, bonne soirée en amoureux." Message de mon patron, ce dernier m'ayant gentiment refilé les clés de cet appartement pour la soirée. Je le remercierais plus tard. J'ouvre le second message pour lire : "elle est entrée dans l'immeuble. bonne soirée. ps : prenez soin d'elle ou vous aurez affaire à moi en personne." Les choses se déroulent comme prévues et, malgré cet avertissement, je ne peux m'empêcher de sourire. Pour m'avoir aidé dans toute cette organisation, et pour avoir conduit ma belle ici avec je ne sais quel prétexte, je pense que les parents de Pepper sont plutôt confiant en ma personne. Ils n'auraient pas accepté de m'aider lorsque je les avais contactés une semaine auparavant si ce n'était pas le cas, après tout, non ? Du coup, je n'ai pas à me soucier de cette fin de message, la soirée se passera très bien. Enfin, j'espère... Et si elle n'aime pas ? Si elle aurait préféré passer sa soirée d'anniversaire avec ses amis ? Les doutes m'assaillent alors. Putain, et si ça ne se passait pas comme je l'aurai aimé ? Je commence à stresser, arrangeant le col de ma chemise pour la sixième fois. Je devrais peut-être tout annuler... Et puis je me perds dans mes pensées en me regardant dans le miroir, vêtu d'un costume impeccable. Intérieurement, je me félicite d'avoir eu l'idée de préparer un costume pour mon retour dans l'après-midi et d'avoir demandé à Elena de me le ramener en venant me chercher à l'aéroport. Je n'avais pas eu à me soucier pour mes vêtements et, ainsi, j'avais pu passer la fin de l'après-midi à préparer le salon et la chambre. Non, clairement, je ne peux pas stopper ce qui va se passer. Pas après avoir eu l'aide de tant de personnes : les parents Pemrose, mon boss, Elena. Zeppelin aussi, qui avait donné la robe que j'avais acheté pour Pepper à cette dernière, en la faisant passé pour un cadeau de sa part, histoire de ne pas éveiller les soupçons. Même Siobhan m'a aider en transportant la table et les chaises. Pas après tout ce que j'avais entrepris : la disposition des bougies, des pétales de rose dispatchés sur le sol en guise de chemin de l'entrée au salon, la préparation de la chambre. J'avais tout fait pratiquement seul et je dois dire que je m'épate. J'ignorais que je pouvais être aussi... Romantique. Ouais, c'est ça, il n'y a pas d'autres mots pour décrire ce que j'avais organisé. Une soirée romantique pour célébrer l'anniversaire -surprise- de la femme que j'aime. Alors, ouais, j'espère vraiment que ça lui fera plaisir, j'y ai mis tout mon coeur. De toute façon, je ne peux plus revenir en arrière maintenant. En effet, la porte d'entrée s'ouvre et j'entends des bruits de talons sur le sol. C'est elle, Pepper. Ça ne peut être qu'elle. Je sors discrètement de la chambre pour me diriger dans le salon et enfin elle est là, dos à moi, à observer la pièce éclairée à la bougie et, sans aucun doute possible la table dressée pour deux au milieu du salon. Si elle, elle détaille la pièce, moi ce que je détaille, c'est elle. Mes yeux descendent sur son corps, l'admirant avec un plaisir inouï. Elle est belle, sublime, dans cette robe que j'ai choisis pour elle, sans qu'elle ne le sache encore. Elle l'est toujours à mes yeux, mais ce soir, il y a quelque chose en plus. Ce petit truc qui fait battre mon coeur bien plus vite et je ne l'ai pas encore vu de face. Je n'ose imaginer ce que ça sera lorsque elle me regardera. Chose qui ne devrait plus trop tarder, puisque je formule ma pensée à voix haute : « T'es magnifique. » Elle se retourne rapidement, surprise de me voir là, avec elle, un bouquet de roses à la main. Je souris et m'avance vers elle, me stoppant lorsque je me trouve qu'à quelques centimètres d'elle pour lui tendre les fleurs. « Bon anniversaire Pepper. » Dis-je, ne luttant pas plus longtemps pour déposer rapidement un baiser sur ses lèvres. « Je suis désolé de t'avoir fait croire que je serai pas là. Et je m'excuse aussi pour ce soir parce que je vais être égoïste. Ça sera toi et moi, personne d'autre. » Que j'ajoute ensuite avec un air malicieux sur le visage. Ce soir, c'est elle et moi. Pepper et Eliott. Nous. Juste nous.



when i heard that sound, when the walls came down. when my skin grows old, when my breath turns cold. when i run out of air to breathe, it's your ghost i see. i'll be thinking about you.

almost love

♡ ♡ ♡

:
 
avatar
Date d'inscription : : 27/11/2015
Messages : : 6775
Points : : 415
Avatar : : Gigi Hadid
Autres comptes : : Lilo la catastrophe ambulante (J. Skriver), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 12 novembre. N'oubliez pas les cadeaux. Je suis : américaine et mes origines sont : américaines aussi. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de communication, après avoir enfin réussi à passer le Bachelor Degree. En dehors des cours je fais partie : des clubs de boxe et de danse. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westwood, dans un appartement partagé avec Indi et Hazel. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (seulement Eliott, en fait) et côté coeur je suis : éperdument amoureuse du plus beau. (coucou Eliott :hug:)
. :
no family is perfect... we argue, we fight. we even stop talking to each other at times. but at the end, the love will always be there.
P E M R O S E

please take me to places
that nobody goes,
you got me hooked up on
the feeling,
you got me hanging from
the ceiling,
got me up so high i'm
barely breathing,

so don't let me go.

NE METS PAS DE GLAÇONS DANS MON VERRE,
ça prend d'la place pour rien mon frère
- - -
i've realized that i'm propably just perfect and it's everybody else around me that's got issues

since when do you care what
anybody else thinks ?


i don't. i care what you think.



24K MAGIC ; LUSH LIFE ; HAPPY
SUCKER FOR PAIN ; YOUNG GOD

done :
 

Pepper Pemrose
m« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : prendre la suite de sa mère à la tête de la maison de disques.
() Lun 13 Nov 2017 - 3:20
"Prépare-toi, ce soir on t’emmène quelque part." C’est tout ce que sa mère avait bien voulu lui dire. Ça ne l’avait pas spécialement étonnée, ce n’était pas la première fois. Alors elle s’était exécutée et avait mis cette robe que Zeppelin lui avait offert pour l’occasion. Une robe absolument magnifique dont elle été tombée amoureuse. Sa sœur la connait vraiment par cœur. Du moins c’est ce qu’elle avait cru à ce moment-là. Assise dans la voiture elle ne se pose pas trop de questions, ses parents qui l’emmènent elle ne sait où pour son anniversaire, ça n’a rien de particulièrement étrange. Ce qui l’est c’est l’endroit où la voiture s’arrête. Son père sort mais sa mère reste assise, lui disant de ne rien demander lorsque Pepper ouvre la bouche. Quand son père et elle entrent dans l’immeuble il lui donne un numéro d’étage, un numéro de porte et fait demi-tour. Elle le suit du regard, complètement paumée, les yeux grands ouverts. S’il avait voulu être plus stressant il n’aurait pas pu. Tout en roulant des yeux il lui fait un geste de la main, l’air de dire "Vas-y, t’attends quoi pour bouger ton cul ?". C’est en tout cas avec certitude ce qu’il lui aurait dit s’il avait parlé. Alors elle s’avance vers l’ascenseur et regarde une dernière fois derrière elle en fronçant les sourcils avant d’y entrer. Les portes s’ouvrent une fois l’étage atteint et elle cherche le bon appartement. Ne sachant pas trop ce qu’elle est censée faire elle ouvre la porte, et se pose maintenant un tas de questions. Des bougies et pétales de roses jonchent le sol, la menant jusque dans le salon où trône une table dressée pour deux. Perdue dans la contemplation de la pièce et dans ses pensées qui partent dans tous les sens elle n’entend pas les pas derrière elle. « T'es magnifique. » Avant même de se retourner pour voir qui vient de parler, son cœur rate un battement. Parce qu’elle n’a pas besoin de le voir pour savoir que c’est lui. Elle connait sa voix par cœur, elle la reconnaîtrait parmi un million d’autres voix. Les yeux grands ouverts elle se retourne pour le regarder. Il est bien là. Il ne devrait pas être là. Il lui a dit qu’il ne serait pas là. Elle le déteste pour lui avoir fait croire ça. Et pourtant, dès qu’elle le voit, ses lèvres s’étirent et ses yeux brillent. Parce qu’elle l’aime pour lui avoir fait cette surprise. Et parce qu’il est magnifiquement beau dans son costume. Il s’approche, lui tend des fleurs. Des roses rouges, un grand classique, mais ses préférées. « Bon anniversaire Pepper. » Ses lèvres se posent sur les siennes un court instant. Beaucoup trop court à son gout. « Je suis désolé de t'avoir fait croire que je serai pas là. Et je m'excuse aussi pour ce soir parce que je vais être égoïste. Ça sera toi et moi, personne d'autre. » Son sourire se transforme en une petite moue boudeuse suite à ce qu’il dit. Du moins pour la première phrase. « C’était pas cool, j’étais vraiment super triste que tu puisses pas être là aujourd’hui. » Quand elle avait lu le message où il disait ne pas pouvoir rentrer à temps elle avait été mal. Elle n’avait pas eu l’envie de passer son anniversaire avec un homme en particulier depuis son adolescence. Parce qu’elle n’avait pas été amoureuse depuis son adolescence. Et alors que ça arrivait enfin à nouveau, celui qu’elle voulait présent plus que n’importe qui ne pouvait pas l’être. « Mais j’aime vraiment beaucoup cette idée égoïste. Tant pis pour les autres, ça me convient de ne partager ma soirée d’anniversaire qu’avec toi. » En profiter avec ses amis elle peut le faire un autre jour, ça ne changera pas grand-chose. Tant qu’elle peut passer cette soirée spéciale avec lui, c’est la seule chose qui compte. Passant ses bras autour de son cou, sa main libre venant se glisser dans ses cheveux bien coiffés, elle pose ses lèvres contre les siennes. Elle veut un vrai baiser cette fois, plein d’amour, que leurs langues se lancent dans un ballet pendant de longues secondes. « Merci Eli, c’est parfait. » Son regard plonge dans le sien un instant puis elle recule, posant sa main libre contre son torse et jetant un coup d’œil autour d’elle pour admirer la pièce encore une fois. « Étonnant aussi… T’es un homme plein de surprises. Et j’en reviens pas que t’ais mis mes parents dans le coup. » S‘il y a quelques mois, voire quelques semaines, on lui avait dit qu’il ferait tout ça pour elle, elle n’y aurait surement pas cru une seule seconde. Parce qu’un Eli aussi attentionné et romantique, elle ne pensait pas que ça pouvait être possible. Et si on lui avait dit qu’il réussirait à se mettre son père dans la poche pour participer à ça, elle n’y aurait pas cru non plus.




:
 
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 3522
Points : : 642
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe. (al).
Crédits : : potatoe. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et américain (double nationalité, sisi) et mes origines sont : hollandaises via le papa et espagnoles via la maman. En ce moment, je : suis bel et bien diplômé en architecture, débutant désormais un job dans un cabinet d'archi (et bientôt, j'viendrai faire vos maisons, les keupains, promis). Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appart sur boyle heights, en coloc avec le grand, le beau, le fort, le génialissime mec au regard de braise qui me rend merguez aka sio (ma pupute). Ce qui m'attire ce sont : le rire, la voix et la personnalité d'une certaine jolie blonde (puis bon, son corps aussi, faut pas déconner) et côté coeur je suis : officiellement en couple avec la plus parfaite de toutes, ma blonde, pepper.
. :
wasn't lookin' for love 'til i found you
every tear, every fear, gone with the thought of you. changing what i thought i knew, i'll be yours for a thousand lives. i'm diving in deep and i'm riding with no brakes. and i'm bleeding in love, you're swimming in my veins, you got me now. been waiting for a lifetime for you, been breaking for a lifetime for you.
♡ :
 
e l i b h a n a

soul mates ? i think they exist, just not always romantically. i think there are certain people you will meet in your life who you just connect with more than anyone else. and you just know it isn’t a typical thing and you understand each other perfectly.
e l i n n
i’m too hot, hot damn
called a police and a fireman
i’m too hot, hot damn
make a dragon wanna retire man


cadeau de leo :
 

don't forget :
 

Eliott Meertens
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir un grand architecte réputé mondialement.
() Lun 20 Nov 2017 - 6:00
Lorsqu’elle me voit, les traits de son visage passent de la surprise à de la joie. Elle est heureuse de me voir, son sourire me le fait comprendre et rien que ça, ça fait accélérer encore plus mon palpitant qui n’était déjà plus très calme depuis son arrivée. Si de dos, elle était sublime, de face, elle est juste… Parfaite. Il n’y a pas d’autres mots pour la décrire. Je me rapproche d’elle et lui tend le bouquet de fleurs que j’ai en main. Des roses rouges parce que ce sont celles qu’elle préfère, mais aussi pour la signification de ces fleurs. Elles ne peuvent pas être offertes à un meilleur moment que ce soir. Après lui avoir souhaité un bon anniversaire, je dépose furtivement mes lèvres sur les siennes, avant de m’excuser pour cette mauvaise fin de semaine que je lui ai fait passer. Puis, je lui avoue aussi qu’il n’y aura personne d’autre ce soir et la moue boudeuse qu’elle affiche me fait douter. Elle n’aime pas, elle ne veut pas de cette soirée. Plein de choses commencent à me passer en tête, mais je n’ai le temps de rien dire puisqu’elle le fait. « C’était pas cool, j’étais vraiment super triste que tu puisses pas être là aujourd’hui. » Je grimace légèrement. Ouais, ce n’était vraiment pas cool, quand bien même j’avais une bonne raison de le faire. Je dois avouer que je m’étais senti mal en comprenant à quel point elle était peiné. Sauf qu’à la minute même où j’avais engendré tout ça, je n’avais pas pu faire marche arrière. J’en aurais été incapable. « Mais j’aime vraiment beaucoup cette idée égoïste. Tant pis pour les autres, ça me convient de ne partager ma soirée d’anniversaire qu’avec toi. » Et là, un poids s’envole. Elle ne sait sûrement pas à quel point elle me rassure avec ces simples paroles. Un sourire prend place sur mes lèvres et je sens qu’il ne me quittera plus de la soirée à présent. Elle passe ses bras autour de mon cou, l’une de ses mains se glissant dans mes cheveux, tandis que les miennes viennent se placer autour de sa taille. J’aurai sûrement râlé si une autre personne m’avait fait ça, mais avec elle, non. Tout lui est permis. Nos lèvres se rejoignent pour un baiser bien plus long, profond et rempli d’amour. Nos langues se cherchent et finissent par se trouver bien vite, entamant une danse parfaitement synchronisée. On rompt le baiser seulement lorsqu’on se retrouve à bout de souffle et mes lèvres s’étirent en un sourire. « Merci Eli, c’est parfait. » Je souris encore plus, mes yeux pétillants de bonheur. L’une de mes mains reste sur sa hanche lorsqu’elle se recule pour regarder la pièce. « Étonnant aussi… T’es un homme plein de surprises. Et j’en reviens pas que t’ais mis mes parents dans le coup. » Je lâche un léger rire. « C’est toi qui est parfaite, Pepper. » Que je lâche dans un premier temps, puis j’ajoute : « Encore plus ce soir d’ailleurs. Je me demande bien qui a pu choisir cette robe avec tant de goût. » Un air amusé apparaît sur mon visage. Elle va sûrement comprendre, c’est un peu le but d’ailleurs. Je ne pense pas mentir en disant que j’ai du goût puisqu’elle porte la robe en ce moment même. C’est qu’elle lui plaît. « Sinon, j’crois que ta mère m’aime bien. J’ai eu moins de mal à la convaincre, mais en même temps, vu ma tête de beau gosse, c’est normal. » Je fais bouger mes sourcils avec un air de nouveau amusé. Qu’est-ce que je ne dis pas ou ne fais pas comme conneries moi. « Ton père, c’était autre chose… Je crois que sans ta mère, tu serais pas là ce soir. » Je ris un peu avant d’ajouter : « Mais j’pense qu’il m’estime quand même un peu. Il a été surpris que je veuille à ce point organiser tout ça pour toi. » Je me souviens que lors de la première conversation téléphonique, il avait pensé que c’était une plaisanterie. J’ai persévéré et il m’a finalement cru et pris au sérieux. Ça m’a pris trois jours pour y arriver et ça en valait le coup. Je chasse tout ça de ma tête et reporte mon attention sur la belle blonde devant moi. « Enfin bref. On est pas là pour parler d’eux ce soir. On est là pour profiter d’une belle soirée tous les deux et la rendre inoubliable. » Je lui souris, encore une fois, et viens poser mes lèvres sur les siennes pour un tendre baiser. Après quelques secondes, nos lèvres se décollent et ma main vient se poser sur sa joue pour la caresser. « Et vraiment désolé pour les sms, ça me fendait le cœur de savoir que t’étais triste à cause de moi. Je veux me rattraper ce soir, te voir sourire, t’entendre rire et faire de cet anniversaire le plus beau de toute ta vie. »


when i heard that sound, when the walls came down. when my skin grows old, when my breath turns cold. when i run out of air to breathe, it's your ghost i see. i'll be thinking about you.

almost love

♡ ♡ ♡

:
 
avatar
Date d'inscription : : 27/11/2015
Messages : : 6775
Points : : 415
Avatar : : Gigi Hadid
Autres comptes : : Lilo la catastrophe ambulante (J. Skriver), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 12 novembre. N'oubliez pas les cadeaux. Je suis : américaine et mes origines sont : américaines aussi. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de communication, après avoir enfin réussi à passer le Bachelor Degree. En dehors des cours je fais partie : des clubs de boxe et de danse. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westwood, dans un appartement partagé avec Indi et Hazel. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (seulement Eliott, en fait) et côté coeur je suis : éperdument amoureuse du plus beau. (coucou Eliott :hug:)
. :
no family is perfect... we argue, we fight. we even stop talking to each other at times. but at the end, the love will always be there.
P E M R O S E

please take me to places
that nobody goes,
you got me hooked up on
the feeling,
you got me hanging from
the ceiling,
got me up so high i'm
barely breathing,

so don't let me go.

NE METS PAS DE GLAÇONS DANS MON VERRE,
ça prend d'la place pour rien mon frère
- - -
i've realized that i'm propably just perfect and it's everybody else around me that's got issues

since when do you care what
anybody else thinks ?


i don't. i care what you think.



24K MAGIC ; LUSH LIFE ; HAPPY
SUCKER FOR PAIN ; YOUNG GOD

done :
 

Pepper Pemrose
m« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : prendre la suite de sa mère à la tête de la maison de disques.
() Jeu 7 Déc 2017 - 3:15
« C’est toi qui est parfaite, Pepper. » Son sourire s’élargit, elle n’est pas contre ce genre de compliments, au contraire. Ce serait mentir de dire qu’elle n’a pas envie d’entendre ces mots sortir de sa bouche encore et encore. « Encore plus ce soir d’ailleurs. Je me demande bien qui a pu choisir cette robe avec tant de goût. » Elle baisse le regard vers ladite robe et puis le remonte vers celui d’Eli. « C’est Ze… » Elle s’arrête avant de finir, remarquant alors l’amusement qui se lit sur son visage. Elle fronce les sourcils une seconde, mais il ne lui faut pas beaucoup plus de temps pour comprendre ce qu’il essaie justement de lui faire comprendre. « Toi ? » Ses yeux s’ouvrent un peu plus grand, sa bouche aussi. « C’est de toi qu’elle vient ? » Zeppelin et lui, ils s’étaient bien foutu de sa gueule tous les deux. Elle n’y avait vu que du feu. Comment est-ce qu’elle aurait pu de toute façon. Elle ne savait même pas qu’il serait là pour son anniversaire et elle ne se serait jamais douté non plus qu’il lui fasse ce genre de cadeau. Alors que de la part de sa sœur, ça n’avait rien d’étonnant. « Tu me surprends de plus en plus tu sais ? J’aurais pas imaginé que tu puisses être aussi doué pour choisir des robes. » Son sourire est taquin, parce que venant d’un homme, ce n’est pas forcément un talent auquel on s’attend. Mais ça lui plait, ça lui plait même beaucoup. Grâce à ça elle se retrouve ce soir dans une tenue qu’elle trouve sublime et de savoir que c’est lui qui l’a choisie pour elle, ça la fait se sentir encore plus belle. « Sinon, j’crois que ta mère m’aime bien. J’ai eu moins de mal à la convaincre, mais en même temps, vu ma tête de beau gosse, c’est normal. » Elle ne peut pas s’empêcher de rire en le voyant agiter les sourcils, même si imaginer sa mère en train de tomber sous son charme, elle n’est pas sûre que ce soit une chose à laquelle elle aime vraiment penser. « Ton père, c’était autre chose… Je crois que sans ta mère, tu serais pas là ce soir. Mais j’pense qu’il m’estime quand même un peu. Il a été surpris que je veuille à ce point organiser tout ça pour toi. » Ça, c’est bien un truc qui ne l’étonne pas du tout. Pour son père, ses filles c’est ses petites princesses, il n’a pas vraiment envie de les voir grandir et de les laisser se débrouiller sans lui, de les confier à un autre homme. Heureusement que leur mère est là pour le raisonner, elles finiraient surement toutes les trois vieilles filles sinon. Même s’il faut avouer que Pepper ne s’est jamais plaint d’être la petite princesse de son père, au contraire. Elle estime avoir de la chance d’avoir un père comme lui, c’est son héros, ça ne changera jamais. Et savoir qu'Eli n'a pas baissé les bras face à ça, qu'il lui a montré qu'il avait vraiment envie de faire ça pour elle, savoir aussi que son père a fini par faire confiance à Eli, qu’il a fini par approuver tout ça, elle ne peut pas être plus heureuse. Ce qu'elle ressent par rapport à ça, c'est indescriptible. « Enfin bref. On est pas là pour parler d’eux ce soir. On est là pour profiter d’une belle soirée tous les deux et la rendre inoubliable. » Elle hoche la tête. En effet, elle n’a pas non plus envie de parler de ses parents plus longtemps. Quand il pose ses lèvres contre les siennes, c’est beaucoup plus intéressant. Elle voudrait qu’il les laisse là à tout jamais, malheureusement c’est impossible. « Et vraiment désolé pour les sms, ça me fendait le cœur de savoir que t’étais triste à cause de moi. Je veux me rattraper ce soir, te voir sourire, t’entendre rire et faire de cet anniversaire le plus beau de toute ta vie. » Elle n’a aucun doute sur le fait que c’est ce qui arrivera ce soir. Elle n’arrive déjà plus à se séparer du sourire qui étire ses lèvres depuis tout à l’heure. « C’est plus très grave maintenant, je m’en suis remise. En plus ça me fera un beau souvenir à raconter plus tard. Et je suis avec toi, c’est déjà le plus bel anniversaire de toute ma vie. » Et elle pense vraiment ce qu’elle dit. Elle en a eu des anniversaires magnifiques, un grand nombre, mais celui-là, il a une saveur toute particulière. En parlant de saveur, une question lui vient d’ailleurs à l’esprit. Une question qui casse un peu le moment tout mignon, mais maintenant elle est curieuse de savoir ce qu’il a prévu. « Et sinon, qu’est-ce qu’on mange de bon ce soir ? »




:
 
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 3522
Points : : 642
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe. (al).
Crédits : : potatoe. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et américain (double nationalité, sisi) et mes origines sont : hollandaises via le papa et espagnoles via la maman. En ce moment, je : suis bel et bien diplômé en architecture, débutant désormais un job dans un cabinet d'archi (et bientôt, j'viendrai faire vos maisons, les keupains, promis). Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appart sur boyle heights, en coloc avec le grand, le beau, le fort, le génialissime mec au regard de braise qui me rend merguez aka sio (ma pupute). Ce qui m'attire ce sont : le rire, la voix et la personnalité d'une certaine jolie blonde (puis bon, son corps aussi, faut pas déconner) et côté coeur je suis : officiellement en couple avec la plus parfaite de toutes, ma blonde, pepper.
. :
wasn't lookin' for love 'til i found you
every tear, every fear, gone with the thought of you. changing what i thought i knew, i'll be yours for a thousand lives. i'm diving in deep and i'm riding with no brakes. and i'm bleeding in love, you're swimming in my veins, you got me now. been waiting for a lifetime for you, been breaking for a lifetime for you.
♡ :
 
e l i b h a n a

soul mates ? i think they exist, just not always romantically. i think there are certain people you will meet in your life who you just connect with more than anyone else. and you just know it isn’t a typical thing and you understand each other perfectly.
e l i n n
i’m too hot, hot damn
called a police and a fireman
i’m too hot, hot damn
make a dragon wanna retire man


cadeau de leo :
 

don't forget :
 

Eliott Meertens
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir un grand architecte réputé mondialement.
() Ven 8 Déc 2017 - 2:40
« C’est Ze… » Elle s’arrête soudainement, m’observant en fronçant les sourcils, me faisant doucement rire. Elle semble avoir compris puisqu’elle ouvre les yeux en grand et me demande : « Toi ? C’est de toi qu’elle vient ? » Je souris, amusé par la tournure de la situation. Elle ne s’y attendait vraiment pas et c’est plaisant de se dire que je peux arriver à la surprendre de cette façon. « Ouais, c’est de moi et tu peux pas savoir à quel point ça me plaît de te voir la porter. » Parce que j’ai mis du temps à la choisir, parce que j’ai douté qu’elle ne la trouve pas top, ne sachant pas réellement ses goûts en la matière. Enfin, je n’étais pas sûr de la connaître à ce point-là, mais finalement, il faut croire que c’est le cas. « Tu me surprends de plus en plus tu sais ? J’aurais pas imaginé que tu puisses être aussi doué pour choisir des robes. » Je lâche un léger rire face à sa taquinerie, bien que ce qu’elle me dit ne fait que confirmer ce que je pense. Si elle trouve que je suis doué dans le choix de robe, c’est qu’elle aime celle que je lui ai choisi, non ? « Je t’avoue que moi-même, j’étais pas au courant de ce don. D’ailleurs, j’étais pas au courant que j’étais capable de faire tout ce que j’ai fait pour ton anniversaire, c’est une première. » Ouais, je n’avais jamais fait tout ça moi, acheter une robe à une fille ou encore lui organiser une telle soirée en tête-à-tête pour son anniversaire. Alors oui, j’avais déjà organisé des anniversaires surprises, mais toujours celles qui se déroulent avec tous les amis et la famille. Jamais comme celle de ce soir, sûrement parce que Pepper ce n’est pas n’importe quelle fille et que cette soirée signifie énormément pour nous deux. « Tu l’aimes au moins ? » Même si j’ai beau être conforté dans l’idée que ça soit le cas, je ressens le besoin de l’entendre me le dire à voix haute, le besoin d’être sûr qu’elle le pense vraiment. Je lui explique ensuite que, pour l’organisation, j’avais eu l’aide de ses parents, bien que ça n’avait pas été évident de convaincre son père au début. Une fois les informations livrées à ce sujet, je déclare qu’à présent, on va juste penser à nous et profiter de cette soirée, m’excusant de l’avoir rendu triste avec mes sms. Ce soir, je vais lui redonner le sourire, c’est une certitude. « C’est plus très grave maintenant, je m’en suis remise. En plus ça me fera un beau souvenir à raconter plus tard. Et je suis avec toi, c’est déjà le plus bel anniversaire de toute ma vie. » Je souris à ces mots et pose une fois encore mes lèvres sur les siennes. Je ne peux pas m’arrêter de le faire, comme si j’ai envie de rattraper ces derniers jours sans elle où je n’avais pas pu le faire. C’est fou comme le simple fait de pouvoir l’embrasser m’a manqué. C’est fou comme elle a pu me manquer, tout simplement, et je ne suis parti que quelques jours. Je ne préfère même pas imaginer si, un jour, on me demande de partir plus longtemps. « Et sinon, qu’est-ce qu’on mange de bon ce soir ? » Je retiens mon rire. Ça ne m’étonne tellement pas qu’elle me pose la question. Elle est comme moi Pepper, elle aime bien manger. « Tu n’oublies pas l’essentiel toi. » Mon ton se veut taquin, puis je l’invite à s’asseoir à table, tirant la chaise pour qu’elle puisse s’installer. Je reprends dans le même temps le bouquet de fleurs qu’elle a en main, le déposant sur l’un des meubles présents et me tourne ensuite vers elle. « Je vais chercher le plat, je fais vite. » Et c’est avec le sourire aux lèvres que je me rends dans la cuisine pour nous servir. Je reviens quelques minutes plus tard avec deux assiettes pleines et les dépose sur la table, la regardant avec un air amusé sur le visage. « Tu t’en souviens ? » Dans les assiettes, des pâtes et du poulet, le premier repas que je lui ai préparé avant même qu’on ne commence à coucher ensemble. J’aurai sûrement pu faire plus compliquer, plus sophistiqué, mais je n’en avais pas eu réellement le temps. Et, de plus, c’est un plat symbolique finalement pour nous deux, j’espère que ça lui conviendra. Je commence à tirer ma chaise pour m’asseoir, avant de me rendre compte qu’il manque le vin. « J’ai oublié quelque chose. » Dis-je donc, retournant dans la cuisine pour récupérer les verres et la bouteille, puis revient rapidement dans le salon. J’ouvre la bouteille, lui sert un verre, me sert ensuite, puis m’installe sur ma chaise. Je prends mon verre en main et le lève dans sa direction. « À toi, à cette soirée… À nous. » Parce qu’avec ce que j’ai prévu, trinquer pour un "nous" n’est pas de trop. Bien au contraire.


when i heard that sound, when the walls came down. when my skin grows old, when my breath turns cold. when i run out of air to breathe, it's your ghost i see. i'll be thinking about you.

almost love

♡ ♡ ♡

:
 
avatar
Date d'inscription : : 27/11/2015
Messages : : 6775
Points : : 415
Avatar : : Gigi Hadid
Autres comptes : : Lilo la catastrophe ambulante (J. Skriver), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 12 novembre. N'oubliez pas les cadeaux. Je suis : américaine et mes origines sont : américaines aussi. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de communication, après avoir enfin réussi à passer le Bachelor Degree. En dehors des cours je fais partie : des clubs de boxe et de danse. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westwood, dans un appartement partagé avec Indi et Hazel. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (seulement Eliott, en fait) et côté coeur je suis : éperdument amoureuse du plus beau. (coucou Eliott :hug:)
. :
no family is perfect... we argue, we fight. we even stop talking to each other at times. but at the end, the love will always be there.
P E M R O S E

please take me to places
that nobody goes,
you got me hooked up on
the feeling,
you got me hanging from
the ceiling,
got me up so high i'm
barely breathing,

so don't let me go.

NE METS PAS DE GLAÇONS DANS MON VERRE,
ça prend d'la place pour rien mon frère
- - -
i've realized that i'm propably just perfect and it's everybody else around me that's got issues

since when do you care what
anybody else thinks ?


i don't. i care what you think.



24K MAGIC ; LUSH LIFE ; HAPPY
SUCKER FOR PAIN ; YOUNG GOD

done :
 

Pepper Pemrose
m« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : prendre la suite de sa mère à la tête de la maison de disques.
() Dim 14 Jan 2018 - 0:25
« Ouais, c’est de moi et tu peux pas savoir à quel point ça me plaît de te voir la porter. » Elle a presque du mal à y croire, à réaliser qu’il lui a de lui-même acheté une robe, et qu’il a aussi bien choisi surtout. Si c’est un hasard, il a vraiment beaucoup de chance, si ce n’en est pas un, le fait qu’il la connaisse autant, ça aussi ça l’étonne. Lui, ça semble l’amuser qu’elle soit surprise. « Je t’avoue que moi-même, j’étais pas au courant de ce don. D’ailleurs, j’étais pas au courant que j’étais capable de faire tout ce que j’ai fait pour ton anniversaire, c’est une première. » Ce genre de révélations, c’est un truc qui fait battre son cœur à la chamade. Parce que savoir qu’elle est l’une des seules, l’unique en fait, à qui il réserve une attention pareille, ça la fait se sentir spéciale pour lui. C’est tout ce qu’elle veut, avoir une place particulière dans son cœur. « C’est vrai que je suis étonnée. Tout ce romantisme, te voir comme ça pour la première fois, pour moi… ça me fait complètement craquer. » Elle se mord la lèvre en fixant son regard, c’est fou à quel point elle peut être accroc à toutes ces sensations qu’elle ressent quand elle est avec lui. « Tu l’aimes au moins ? » Elle baisse la tête à peine une seconde pour jeter un coup d’œil à la robe, par réflexe, la question ne se pose même pas selon elle, il suffit de la voir. « Elle est parfaite Eli. Ce sera ma robe ma robe préférée de tous les temps maintenant. » Et elle le pense vraiment. Pas juste parce qu’elle est magnifique mais aussi parce qu’elle lui rappellera toujours le souvenir de cette soirée et de ce qu’Eli a organisé pour elle. Il lui explique alors qu’il avait réussi à avoir la participation de ses parents à toute cette manigance puis il dépose un baiser sur ses lèvres quand elle lui dit que l’histoire des sms est oubliée. Elle pourrait passer sa soirée à ne faire que ça, l’embrasser, mais voir la table dressée à quelques mètres d’elle, ça suffit à lui mettre l’eau à la bouche et à la rendre curieuse sur le repas prévu. « Tu n’oublies pas l’essentiel toi. » Elle hausse les épaules en souriant et ils se dirigent vers la table. Il lui tire la chaise et se charge de prendre le bouquet pour aller le poser ailleurs. Elle se sent comme une petite princesse ce soir. Elle en a toujours eu l’habitude avec ses parents, elle ne va pas mentir, mais que ce soit lui qui la traite comme ça, ça lui plait encore plus. « Je vais chercher le plat, je fais vite. » Il revient peu de temps après et c’est amusé qu’il pose les assiettes. « Tu t’en souviens ? » Ça la fait éclater de rire qu’il ait pensé à ça. Le premier plat qu’il a cuisiné pour elle alors qu’ils n’étaient encore qu’amis à cette époque, elle s’en souvient comme si c’était hier. Il n’aurait pas pu avoir une meilleure idée que celle-là. « Comment est-ce que je pourrais oublier ça. Tu m’as sauvé la vie ce jour-là tu sais. » D’accord, elle exagère un peu, mais elle avait quand même été vraiment heureuse qu’il soit là pour lui faire à manger à ce moment-là, elle qui est tellement nulle pour ça. « J’ai oublié quelque chose. » Elle fronce les sourcils en le regardant repartir vers la cuisine, ne comprenant pas bien ce qu’il aurait pu oublier, avant de le voir revenir avec des verres et une bouteille. En effet, maintenant qu’elle l’a sous les yeux, elle se dit que c’était le petit truc qu’il manquait pour que ce soit parfait. Il leur sert à chacun un verre et se réinstalle à sa place, levant le sien vers elle. « À toi, à cette soirée… À nous. » A nous. Pendant une seconde elle le fixe sans bouger, ses yeux ne quittant pas ceux d’Eli. Ça lui fait bizarre de l’entendre dire ça, de l’entendre les désigner comme un nous. Elle aime beaucoup trop ça. « A nous. » Toujours sans bouger le regard elle vient doucement cogner leurs verres ensemble, puis porte le sien à ses lèvres pour boire une gorgée.

Le repas se passe tranquillement, comme d’habitude. Malgré la situation différente de ce qu’ils connaissent tous les deux, ils restent Eliott et Pepper, à se chercher, à se parler de tout et de rien sans tabous. Et c’est surement ça qu’elle aime le plus avec lui, ensemble ils peuvent être vraiment eux-mêmes. Pendant que la conversation continue elle enlève un de ses escarpins et laisse d’abord son pied se balader sur le bas d’une des jambes d’Eli. Et tout doucement, en prenant son temps, elle remonte de plus en plus haut, parfois redescend un peu avant de remonter et de finir par s’approcher de plus en plus de son but. « T’as prévu un dessert ? Parce qu’il y a un truc dont j’ai vraiment très envie moi pour finir ce repas. » Le regard coquin, elle se mordille la lèvre et pose enfin le bout de son pied sur son entrejambe, caressant lentement l’endroit. Elle ne sait pas ce qu’il a prévu ensuite, ni s’il a prévu quelque chose d’ailleurs, mais plus la soirée avance plus ça devient dur pour elle de ne pas avoir envie de lui sauter dessus. Depuis qu’elle l’a vu si classe dans son costume impeccablement porté, elle n’a plus qu’une envie, c’est de lui enlever. S’il ne veut pas qu’elle le fasse tout de suite il va falloir qu’il ait un bon moyen pour la retenir.




:
 
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 3522
Points : : 642
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe. (al).
Crédits : : potatoe. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et américain (double nationalité, sisi) et mes origines sont : hollandaises via le papa et espagnoles via la maman. En ce moment, je : suis bel et bien diplômé en architecture, débutant désormais un job dans un cabinet d'archi (et bientôt, j'viendrai faire vos maisons, les keupains, promis). Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appart sur boyle heights, en coloc avec le grand, le beau, le fort, le génialissime mec au regard de braise qui me rend merguez aka sio (ma pupute). Ce qui m'attire ce sont : le rire, la voix et la personnalité d'une certaine jolie blonde (puis bon, son corps aussi, faut pas déconner) et côté coeur je suis : officiellement en couple avec la plus parfaite de toutes, ma blonde, pepper.
. :
wasn't lookin' for love 'til i found you
every tear, every fear, gone with the thought of you. changing what i thought i knew, i'll be yours for a thousand lives. i'm diving in deep and i'm riding with no brakes. and i'm bleeding in love, you're swimming in my veins, you got me now. been waiting for a lifetime for you, been breaking for a lifetime for you.
♡ :
 
e l i b h a n a

soul mates ? i think they exist, just not always romantically. i think there are certain people you will meet in your life who you just connect with more than anyone else. and you just know it isn’t a typical thing and you understand each other perfectly.
e l i n n
i’m too hot, hot damn
called a police and a fireman
i’m too hot, hot damn
make a dragon wanna retire man


cadeau de leo :
 

don't forget :
 

Eliott Meertens
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir un grand architecte réputé mondialement.
() Ven 19 Jan 2018 - 0:10
« C’est vrai que je suis étonnée. Tout ce romantisme, te voir comme ça pour la première fois, pour moi… ça me fait complètement craquer. » Je lâche un léger rire. Elle n’a pas tort, c’est plutôt surprenant de me voir aussi romantique et j’en suis le premier étonné. Mais le fait de savoir qu’elle craque encore plus en me voyant comme ça, ça me plaît. Ça me rend heureux, c’était ce que je voulais en ayant eu l’idée folle d’organiser tout ça. Et surtout, ça me donne envie de l’être très souvent avec elle. « C’est peut-être parce que c’est le but, te faire craquer. Totalement. » Avouais-je alors, un sourire des plus sincères sur les lèvres. Je la questionne ensuite sur la robe, histoire d’être sûr et certain qu’elle l’aime. « Elle est parfaite Eli. Ce sera ma robe ma robe préférée de tous les temps maintenant. » Je fonds en entendant sa réponse, elle est bien trop mignonne. « C’est toi qui me fais complètement craquer, Pepper. Tu peux pas imaginer à quel point. » Que je finis par dire. J’en pense le moindre mot. Je doute du fait qu’elle puisse savoir à quel point elle me fait craquer, à quel point je l’aime, parce que je n’ai pas su le lui montrer. Je compte bien changer la donne ce soir. Très vite, la conversation dévie sur le sujet nourriture et j’en profite pour aller récupérer les assiettes dans la cuisine. De retour dans le salon, elle rit aux éclats suite à ma question. Je pense qu’elle voit très bien ce dont je parle. « Comment est-ce que je pourrais oublier ça. Tu m’as sauvé la vie ce jour-là tu sais. » À mon tour de rire. Elle abuse clairement dans ses paroles, je l’ai juste nourri, rien de plus. Mais j’entre dans son jeu et hausse les épaules, un air nonchalant sur le visage. « Oh, tu sais, je t’aurai jamais laissé mourir de faim, de toute façon. T’étais déjà importante pour moi à cette époque. » Et tu l’es encore plus, tellement plus, maintenant. C’est fou comme les choses peuvent changer en quelques mois, comme les sentiments peuvent évoluer, grandir, encore et encore. Sans jamais y voir une fin. À présent à table à ses côtés, et les verres de vin servis, je propose qu’on trinque à un nous. Elle ne dit rien l’espace d’un instant, avant de lâcher à son tour : « A nous. » Nos verres s’entrechoquent et sont ensuite portés à nos lèvres. Le vin est exquis et je suis vraiment ravi d’avoir fait un si bon choix.

Par la suite, on se met à manger, parlant de tout et n’importe quoi. Comme toujours, on se taquine aussi, nous comportant de façon totalement habituelle. Et ça me soulage de me dire qu’il n’y a aucun stress ou aucune appréhension dû à cette soirée. Alors que je lui parle de mon boss qui m’a refilé cet appartement, je sens l'un de ses pieds caresser ma jambe, remontant un peu plus haut à chaque secondes qui passent. « T’as prévu un dessert ? Parce qu’il y a un truc dont j’ai vraiment très envie moi pour finir ce repas. » Tout en me questionnant, elle vient toucher ma virilité, la caressant ensuite. Je déglutis, mon entrejambe me trahissant trop vite pour que je puisse lui faire croire qu’il n’y aura rien de sexuel ce soir. L’envie est déjà bien trop présente. Cependant, j’attrape son pied de mes mains pour l’éloigner de mon sexe. « Doucement Pemrose, je te ferai l’amour toute la nuit, promis, mais il faudra être un peu patiente. » Je lui souris, laissant mes doigts caresser sa cheville. J’ai un mental d’acier pour ne pas tout laisser tomber et la prendre là, sans attendre plus longtemps. « J’ai prévu un dessert, et des cadeaux aussi. Mais avant, j’ai autre chose à te proposer. » Et sans attendre une réponse de sa part, je repose son pied au sol et me lève. Je retire mon portable de la poche de mon pantalon, fouille quelques minutes, avant de trouver enfin ce que je cherche. Un sourire sur les lèvres, j’appuie sur le bouton play et lance la lecture de la chanson sélectionnée. Les premières notes se font entendre, les notes d’une chanson qu’elle aime, l’une de ses préférés, et dont j’en ai connaissance. All of me de John Legend. Je ne pense pas avoir choisi meilleur moment pour laisser résonner cette chanson dans la pièce. Posant mon portable sur la table, je tends la main vers la jeune femme et déclare : « Danse avec moi Pepper. » Je ne lui laisse pas vraiment le choix, même si je ne doute pas une seule seconde qu’elle m’aurait dit non dans tous les cas. Ses escarpins de nouveau aux pieds, on se met à danser. Elle est là, blottie contre moi, la tête contre mon épaule et le sourire ne quitte plus mes lèvres. Je suis bien à cet instant précis, je me redécouvre à ses côtés. Tout ça, les dîners romantiques, les danses, les chansons romantiques, ça n’a jamais été moi. Pourtant, ce soir, j’aime toutes ses choses-là parce que Pepper les aime. Je ne ressens aucune pression, aucun stress, juste du pur bonheur. Je ne voudrais être nulle part ailleurs qu’ici, avec elle, contre elle. Sa peau contre la mienne, sa main dans ma nuque, ses lèvres qui rencontrent une fois de plus les miennes. Non, je n’échangerais ça pour rien au monde. Et lorsque la musique se termine, mes yeux plongent dans les siens, mon pouce caresse tendrement sa joue et mes lèvres s’entrouvrent pour laisser sortir : « Cette chanson, ces paroles… Quand je l’entends, elle me fait penser à toi. » A ma façon, je tente de lui faire comprendre que ce que je ressens pour elle est fort, au-delà de ce qu’elle pourrait s’imaginer. Doucement, je viens poser mes lèvres sur les siennes, profitant encore et encore de la douceur de sa bouche.

Je m’en détache avec mal, mais il le faut, et je murmure : « Je vais aller chercher tes cadeaux, je reviens vite. » Le gâteau attendra un peu, je ne tiens plus en place. Je ne tarde d'ailleurs pas à revenir dans la pièce avec les présents que j’ai achetés pour elle. Je dépose ainsi deux cadeaux sur la table. Le premier est une peluche licorne qui n’est pas emballée, alors forcément qu’elle a vite capté de quoi il s’agit. « Quand je l’ai vu, j’ai pensé à toi tout de suite. Il fallait que je l’achète. » Un air amusé prend place sur mon visage. Les licornes sont associées à Pepper pour moi, il n’y a plus de retour en arrière. Je la vois ensuite prendre le deuxième cadeau et le déballer. Mon cœur manque un battement quand elle ouvre la boite pour y découvrir le collier et je crois qu’il cesse presque de battre lorsque ses yeux se posent sur le pendentif. Le signe du capricorne, le mien. Son regard étonné se pose sur moi et je lâche, avant qu’elle ne puisse s’offusquer : « Je sais, ton signe est le scorpion. Le capricorne est le mien. » À peine ais-je fini que je retire de dessous ma chemise la chaîne que je porte au cou, dévoilant le pendentif qui y est accroché. Un scorpion. Je relève les yeux vers cette jolie blonde, le sourire aux lèvres. « Ce que je t’offre ce soir est symbolique et, pour tout t’avouer, je nous vois mal le porter. Mais je tiens à ce que tu comprennes qu’en te faisant ce cadeau, ce n’est pas juste un simple pendentif que je t’offre, une babiole sans aucune valeur. Ce présent, il symbolise le début d'une belle histoire, celle qu'on vit intensément et sans aucune retenue. Ce soir, je t'offre tout de moi, tout ce que tu veux prendre de moi, tout simplement. Mon corps, mon cœur, mon âme. Tout est à toi, Pepper, et je veux que les gens comprennent que c’est le cas, que je suis à toi. Et que tu es toute à moi aussi. » Je viens attraper sa main de la mienne, entremêlant nos doigts, et continuant sur ma lancée : « Je sais que le sérieux et moi, on est plus vraiment copain, mais je te promets que je le suis ce soir et que je l’ai été tout ces derniers mois. Je veux être quelqu’un de bien pour toi parce que… Je suis tombé amoureux de toi, Pepper Pemrose. Totalement et éperdument. Je le suis sûrement depuis ce premier séjour à Amsterdam, depuis ce soir où nous avons cédés l'un à l'autre. J’ai pris conscience de mes sentiments à ton égard le soir de notre dispute, ce soir où j’ai réalisé que sans toi, plus rien n’a de sens. Tout me parait plus fade, sans intérêt. Alors, ouais, j’ai perdu à ce petit pari qu’on s’est lancé à Amsterdam. Je suis devenu accro à toi et j’ai pas envie de le cacher, j’en ai pas honte du tout. Je veux que le monde entier sache que t’es la seule qui me rend heureux. » Je m’arrête quelques secondes pour reprendre ma respiration, ainsi que pour calmer les battements de mon cœur qui ne font que s’intensifier. Chose totalement impossible au vu de la situation. « J’aimerais qu’on officialise les choses, j’aimerais que tu deviennes ma petite-amie, qu’on devienne vraiment ce "nous" dont je parlais tout à l’heure. Donne-moi le privilège d’être à tes côtés, d’être ton Eliott et rien que le tiens. Offre-moi ton cœur Pepper et je te promets d’en prendre soin comme du plus grand trésor qui puisse m'être offert. » Et cette fois-ci, je me tais, attendant sa réponse. Mon cœur est prêt à exploser, à sortir de ma cage thoracique, tant tout est devenu intense en l’espace de cinq minutes.


when i heard that sound, when the walls came down. when my skin grows old, when my breath turns cold. when i run out of air to breathe, it's your ghost i see. i'll be thinking about you.

almost love

♡ ♡ ♡

:
 
Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: