take me into your loving arms - jobyn.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 390
Points : : 1099
Avatar : : alexander ludwig.
Autres comptes : : siobhan fowler el mexicano (zayn malik), le lieutenant jens creighton (charlie hunnam) et l'amoureux des livres, tobias feldens (matthew g gubler).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free. (ava), aludwigsource (gifs) J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce, en tant que pilote d'hélicoptère de recherche et de sauvetage. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : en couple avec la magnifique robyn wheeler.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.


family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.

dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.

settle down with me, cover me up, cuddle me in, lie down with me and hold me in your arms. and your heart's against my chest, your lips pressed to my neck, i'm falling for your eyes.



Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mar 14 Nov 2017 - 23:20


so honey now, take me into your loving arms. kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart.


Robyn m’avait informé de sa présence à la bibliothèque, près de l’université. Même si cet endroit m’était inconnu, je tenais à l’attendre à sa sortie. Ainsi, nous pourrions nous rendre jusqu’à l’adresse de la salle de danse, à Pasadena. Oui, c’était ce soir que nous allions assister à notre premier cours. La valse avait était la danse choisie en raison de ma mobilité réduite et aussi parce qu’il fallait commencer doucement. Peut-être qu’on se lancerait dans un jive ou un quick step une fois être devenus des professionnels. J’offrais un baiser à ma bien-aimée lorsque je la retrouvais, bien content à l’idée de partager ce moment avec elle.  Le trajet dans le bus nous avait permis de discuter, Robyn me racontant tout un tas de truc issus de ses bouquins et dont je ne comprenais que la moitié. Je n’étais pas un philosophe dans l’âme, et je ne le serai jamais, mais c’était toujours amusant de l’écouter exposer ses théories. Quelques minutes passèrent et on descendait à l’arrêt. Le bâtiment du lieu du cours était facilement reconnaissable puisque bien indiqué. Et nous nous y hâtions, bras dessus bras dessous.

Nous avions le droit à des explications de la part des deux professeurs. J’étais attentif, même si clairement, je ne me voyais pas faire ce que eux faisaient. Je jetais des regards en direction de Robyn, me retenant de rire. En fait, j’étais sûrement un peu nerveux. Puis vint le moment où tous les couples en apprentissage se mettaient au centre de la piste. La base, c’était d’apprendre la bonne posture. Je n’avais aucune idée d’où poser mes mains, sachant que je dépassais Robyn de plus de vingt centimètres. Alors, je me penchai pour essayer de copier les autres duos. Tu pourrais m’aider à bien me positionner au lieu de te moquer de moi, dis-je à Robyn, gentiment, et avec un air amusé. Bon par chance, un des profs passait par là et nous aider à bien nous placer. Moi, je mémorisais tant bien que mal cette position et me forçai à rester bien droit. C’était déjà si compliqué pour moi alors j’imaginais déjà le moment où il faudrait ajouter les pas. Je m’excuse d’avance si je te marche sur les pieds, si jamais on tombe, si jamais il se passe quelque chose de non désiré. J’en prends toutes les responsabilités, moi, le grand danseur que je suis. Je prenais un air sérieux qui ne durait pas bien longtemps, et s’en suivait une grimace exagérée. C’était certain que je n’allais pas réussir du premier coup, mais avec de l’entraînement, Robyn et moi pouvions y arriver.
 



(seconds from my heart. a bullet from the dark. helpless, i surrender, shackled by your love. holding me like this, with poison on your lips, only when it's over. the silence hits so hard.)
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 11/04/2017
Messages : : 237
Points : : 1019
Avatar : : Emma Watson.
Autres comptes : : pas schizo.
Pseudo internet / prénom : : no day but today (alex).
Crédits : : schizophrenic (avatar). J'ai : 25 ans. et mon anniversaire est le : 15 avril 1992. Je suis : Australienne. et mes origines sont : anglaises de par mes parents biologiques et canadiennes de par mes parents adoptifs. En ce moment, je : suis étudiante en philosophie. (1è année de doctorat) et employée au Grauman's Chinese Theatre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : Echo Park, en colocation avec Charlotte et Akamaru, un petit bouledogue français. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, et particulièrement le mien. et côté coeur je suis : en couple avec le plus beau: Jad.
. :






Jad + You're kinda sorta basically pretty much always on my mind


Cael + On s'épuise, on se rend fou


Charlotte + You're the Monica to my Rachel


Davina + Unknown twin sister


℘ Elle est née à Sydney, en Australie, de parents Britanniques qu'elle ne connait pas. Ayant accouché de jumelles, les parents biologiques de Robyn ont préféré abandonné cette dernière pour lui permettre d'avoir une vie meilleure. Ils n'avaient pas les moyens d'élever deux enfants. La petite fille a rapidement été adoptée par une famille Canadienne, et ainsi grandi à Toronto.


℘ Ses parents lui ont transmis le goût de la lecture. Robyn prenait plaisir à piocher un bouquin dans l'immense bibliothèque de son père et à le dévorer jusqu'au suivant. Elle admire particulièrement la plume d'Agatha Christie, la Reine du crime. Cependant, son livre préféré reste La Ferme des animaux, d'Orwell, comme son père. ℘ Lorsqu'elle était jeune, ses parents ont engagé plusieurs filles au pair pour s'occuper d'elle et lui faire apprendre le français. Aujourd'hui, Robyn est quasiment bilingue. ℘ Elle est végétarienne et fait partie de plusieurs associations pour la défense des animaux. Elle n'hésite pas à faire circuler des pétitions et à informer son entourage sur tout ce qui a un rapport avec eux (notamment élevages, abattoirs, etc). ℘ Elle vit en colocation avec Charlotte et son petit chien prénommé Akamaru, un bouledogue français. ℘ Elle travaille dans un cinéma pour payer son loyer et ses activités extra-scolaires. Parfois au guichet, parfois au coin gourmandise, il lui arrive de voir des films gratuitement






Robyn Wheeler
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 17:52


so honey now, take me into your loving arms. kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart.


C'est une jolie surprise qui attendait Robyn à la sortie de la bibliothèque, puisque Jad avait fait le déplacement jusqu'à elle. L'étudiante trouva vite refuge dans ses bras, trop contente de le voir après sa journée de cours, alors que leurs lèvres se rencontraient pour échanger un doux baiser. Ils prirent rapidement des nouvelles l'un de l'autre avant de se diriger vers l'arrêt de bus le plus proche. Ce soir, ils allaient suivre leur premier cours de danse, de valse, plus précisément, à Pasadena. C'est l'Australien qui avait eu cette idée, une idée tout de suite approuvée par la jeune femme, qui avait hâte de faire ses premiers pas en compagnie de son petit-ami et, au-delà de ça, de partager un tendre moment avec le beau blond. C'était aussi important pour lui que pour elle, de pouvoir échanger des choses diverses et variées. Elle était persuadée que cela ne pouvait que renforcer leur couple et leur complicité. Et puis, la valse... C'était une danse assez lente, idéale pour que Jad se remette en selle, et aussi belle, poétique et romantique. La danse parfaite pour commencer. Installés dans le bus, les tourtereaux échangèrent sur leurs journées respectives, se montrant très attentifs à ce que l'autre avait à raconter. Ainsi, le voyage passa rapidement, et déjà, ils arrivèrent à destination.

Après de rapides présentations, les élèves, puisqu'ils étaient élèves, eurent droit à une démonstration de leurs professeurs. C'était beau, c'était fluide... Robyn en restait bouche-bée. C'était difficile d'imaginer arriver à leur niveau, même avec beaucoup d'entraînement. Elle échangea un regard avec Jad et se pinça discrètement la lèvre. C'était à leur tour, maintenant. D'entrée, le soldat se montra un peu gauche, ne sachant pas vraiment où poser ses mains. Il faut dire qu'il y avait une différence de taille assez évidente, ce qui ne lui facilitait pas la tâche. La petite brune ne put s'empêcher alors de rire. "Tu pourrais m’aider à bien me positionner au lieu de te moquer de moi" L'étudiante secoua la tête. "Je ne me moque même pas, je suis désolée, c'est juste que... Je suis désolée d'être aussi minuscule. La prochaine fois, je mets des talons, c'est promis". Par chance, le couple reçut un peu d'aide et parvint à bien se placer. "Je m’excuse d’avance si je te marche sur les pieds, si jamais on tombe, si jamais il se passe quelque chose de non désiré. J’en prends toutes les responsabilités, moi, le grand danseur que je suis." Ses yeux plongés dans le regard azur de son petit-ami, Robyn sourit, à la fois attendrie et amusée. "C'est rassurant" plaisanta-t-elle avant de secouer la tête. "Tu vas y arriver. Et puis, tu sais, ça ne m'étonnerait pas que ce soit moi qui t'écrase les pieds.... Auquel cas, c'est moi qui te demande pardon d'avance". Elle lui adressa un clin d'oeil complice. "Amusons nous avant tout". Pas besoin de se prendre la tête, ils n'étaient pas là pour ça. Ils savaient l'un comme l'autre que les débuts allaient être compliqués, mais s'ils s'amusaient, alors c'était déjà un bon début. Maintenant qu'ils avaient le cadre, les professeurs leur montra les pas de base, l'homme conduisant la femme. 1,2,3 ... 4,5,6. Jusque là, ça ne semble pas bien compliqué. Lorsque l'homme avance, la femme recule, et lorsque l'homme recule, la femme avance. "Ok... On va y arriver, tu vas voir". Ce fut maintenant à eux de faire leurs preuves, sous l'oeil attentif des pros.
 


« l.o.v.e »
Et quoi que tu fasses, l'amour est partout où tu regardes. Dans les moindres recoins de l'espace, dans les moindres rêves où tu t'attardes.
©crackintime
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 390
Points : : 1099
Avatar : : alexander ludwig.
Autres comptes : : siobhan fowler el mexicano (zayn malik), le lieutenant jens creighton (charlie hunnam) et l'amoureux des livres, tobias feldens (matthew g gubler).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free. (ava), aludwigsource (gifs) J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce, en tant que pilote d'hélicoptère de recherche et de sauvetage. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : en couple avec la magnifique robyn wheeler.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.


family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.

dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.

settle down with me, cover me up, cuddle me in, lie down with me and hold me in your arms. and your heart's against my chest, your lips pressed to my neck, i'm falling for your eyes.



Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Jeu 16 Nov 2017 - 23:44


so honey now, take me into your loving arms. kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart.


Quelle galère de savoir où placer la main droite, la main gauche… Encore plus quand de nombreux centimètres vous éloignent de votre bien aimé. C’était un peu mon ressenti … Une impression d’être si loin de Robyn que j’en devenais maladroit. Bien sûr, c’était trop tentant pour la belle étudiante de rire, et même de s’excuser d’être si petit. Elle n’y pouvait pas grand-chose, ou bien alors moi aussi je pouvais m’excuser d’être trop grand. D’ailleurs, c’était ce que je faisais. Non pas me faire pardonner pour ma taille, mais pour ce qui pourrait arriver : lui marcher sur les pieds, m’emmêler les pinceaux… Tout était possible avec moi. J’arborais un sourire amusé face à une Robyn plus que jamais motivée à mener à bien ce cours. Amusons-nous, t’as raison. Inutile de se prendre la tête à vouloir absolument bien faire. Ce n’était pas l’optique de ce cours et puis, de toute façon, on ne peut pas naître doué dans tous les domaines. Nous avions le mérite d’essayer. Mon regard suivait attentivement la démonstration du couple de professionnels. Comme si je cherchais à imprimer ce qu’ils faisaient, histoire de m’en souvenir au moment venu. D’ailleurs, quelques minutes passées et après d’autres explications, et c’était désormais à nous, élèves, de nous lancer. Sans musique d’abord, car ça aussi, c’était une toute autre histoire. Je cherchais le soutien dans le regard de Robyn, puisque c’était moi qui devais faire démarrer la danse. Ce que je fis, et bien sûr, impossible de regarder ma petite-amie dans les yeux car j’avais un sérieux problème de coordination. Je devais constamment regarder ce que faisaient mes pieds, afin d’éviter de faire mal à la jolie étudiante. J’espère que tu ne vas pas me quitter parce que je danse mal, plaisantais-je en feignant une grimace. Oh, c’était facile de danser en boîte de nuit. Mais une danse sérieuse, avec une posture imposée et des pas à enchaîner, c’était tout autre chose. Je comptais à voix haute, pour m’aider moi-même mais peut-être que ça aidait Robyn aussi. Ou au contraire, ça la déconcentrait. Puis, je me risquais à la regarder dans les yeux, peut-être un peu trop longtemps et je sentais nos pieds s’entrechoquer. Je rigolais, l’air plus que désolé. C’est parce que mon corps doit constamment être près du tien. C’est pour ça que nos pieds doivent se toucher. Une excuse comme une autre qui ne tenait pas la route mais qui avait le don de m’amuser. Puis un jour tu devras mettre une robe longue pour danser la valse et je vais m’entraver dedans pour ensuite manger le sol. Finalement, j’aurais pu opter pour une activité plus … simple. Un club lecture par exemple, non ? C’était plus simple et beaucoup moins dangereux, seulement ça ne bougeait pas assez à mon goût. La valse, c’était parfait, même si il y avait beaucoup de travail à fournir pour que ça rende mieux. Je m’en fichais un peu de passer pour un idiot ou un mec absolument pas doué, tant que je pouvais profiter de cet unique moment en compagnie de Robyn. Le reste m’importait peu.
 



(seconds from my heart. a bullet from the dark. helpless, i surrender, shackled by your love. holding me like this, with poison on your lips, only when it's over. the silence hits so hard.)
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 11/04/2017
Messages : : 237
Points : : 1019
Avatar : : Emma Watson.
Autres comptes : : pas schizo.
Pseudo internet / prénom : : no day but today (alex).
Crédits : : schizophrenic (avatar). J'ai : 25 ans. et mon anniversaire est le : 15 avril 1992. Je suis : Australienne. et mes origines sont : anglaises de par mes parents biologiques et canadiennes de par mes parents adoptifs. En ce moment, je : suis étudiante en philosophie. (1è année de doctorat) et employée au Grauman's Chinese Theatre. Si jamais vous me cherchez, j'habite : Echo Park, en colocation avec Charlotte et Akamaru, un petit bouledogue français. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, et particulièrement le mien. et côté coeur je suis : en couple avec le plus beau: Jad.
. :






Jad + You're kinda sorta basically pretty much always on my mind


Cael + On s'épuise, on se rend fou


Charlotte + You're the Monica to my Rachel


Davina + Unknown twin sister


℘ Elle est née à Sydney, en Australie, de parents Britanniques qu'elle ne connait pas. Ayant accouché de jumelles, les parents biologiques de Robyn ont préféré abandonné cette dernière pour lui permettre d'avoir une vie meilleure. Ils n'avaient pas les moyens d'élever deux enfants. La petite fille a rapidement été adoptée par une famille Canadienne, et ainsi grandi à Toronto.


℘ Ses parents lui ont transmis le goût de la lecture. Robyn prenait plaisir à piocher un bouquin dans l'immense bibliothèque de son père et à le dévorer jusqu'au suivant. Elle admire particulièrement la plume d'Agatha Christie, la Reine du crime. Cependant, son livre préféré reste La Ferme des animaux, d'Orwell, comme son père. ℘ Lorsqu'elle était jeune, ses parents ont engagé plusieurs filles au pair pour s'occuper d'elle et lui faire apprendre le français. Aujourd'hui, Robyn est quasiment bilingue. ℘ Elle est végétarienne et fait partie de plusieurs associations pour la défense des animaux. Elle n'hésite pas à faire circuler des pétitions et à informer son entourage sur tout ce qui a un rapport avec eux (notamment élevages, abattoirs, etc). ℘ Elle vit en colocation avec Charlotte et son petit chien prénommé Akamaru, un bouledogue français. ℘ Elle travaille dans un cinéma pour payer son loyer et ses activités extra-scolaires. Parfois au guichet, parfois au coin gourmandise, il lui arrive de voir des films gratuitement






Robyn Wheeler
« JUSTICIA OMNIBUS »
- just lambda

( » ) Ven 17 Nov 2017 - 13:53


so honey now, take me into your loving arms. kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart.


Bien sûr que cela n'allait pas être parfait dès le début. Ils allaient faire des erreurs, se montrer maladroits peut-être, il n'y avait rien de plus normal. Après tout, ils étaient là pour apprendre. Et Robyn était du genre à penser que c'était leurs erreurs qui allaient les rendre encore plus complices. Plus tard, ils en riront, de tout ça, elle en était certaine. Alors surtout, il ne fallait pas se prendre la tête. Ils n'étaient pas là pour ça, pour que le moment devienne pénible. Non, c'était avant tout un passe-temps qu'ils souhaitaient partager à deux. "Amusons-nous, t’as raison." Une fois de plus, ils étaient sur la même longueur d'onde. Cependant, partir dans l'optique de s'amuser n'empêchait pas de se montrer attentif et studieux quant à la démonstration des professionnels.Bientôt, ce fut à leur tour de faire leurs preuves. La petite brune leva les yeux vers Jad, et l'encouragea d'un sourire et d'un signe de tête. Alors qu'ils commençaient à exécuter les premiers pas, Robyn eut elle aussi le réflexe de regarder ses pieds. Elle imaginait que c'était normal, lorsqu'on débutait la danse en couple... "J’espère que tu ne vas pas me quitter parce que je danse mal" La demoiselle ne put s'empêcher de rire à sa plaisanterie. "Te quitter pour cette raison? C'est un peu excessif. Non non, on se contentera d'une semaine de grève de câlins et bisous" plaisanta-t-elle à son tour. Evidemment, jamais elle ne tiendrait une semaine sans l'embrasser ou lui faire un câlin. Le fait qu'il ne sache pas danser, chanter, faire la cuisine, tricoter, etc... N'avait pas la moindre importance à ses yeux. Elle l'aimait comme il était, et chaque jour un peu plus fort que le jour précédent. Le beau blond se mit à compter à voix haute, ce qui facilita les choses pour se synchroniser. Une fois qu'ils eurent imprégné le rythme, les tourtereaux dansèrent les yeux dans les yeux, et ce qui devait arriver arriva. Ils s'emmêlèrent, l'un comme l'autre, les pinceaux, leurs pieds se chevauchant. Amusée, Robyn esquissa un large sourire. "C’est parce que mon corps doit constamment être près du tien. C’est pour ça que nos pieds doivent se toucher." Elle acquiesça en riant doucement. "C'est ça, nos corps sont incapables de rester trop longtemps éloignés l'un de l'autre". Elle se mordille la lèvre, son regard ne pouvant se détacher des yeux bleus azur de son petit-ami. "Puis un jour tu devras mettre une robe longue pour danser la valse et je vais m’entraver dedans pour ensuite manger le sol. Finalement, j’aurais pu opter pour une activité plus … simple" Un instant, la main de Robyn quitta l'épaule de J'ad pour venir caresser sa joue barbue. "Mais non. D'ici là, on aura progressé et tout se passera bien. Et, de toi à moi, je trouve que pour quelqu'un qui se dit mauvais danseur, et pour une première leçon, tu t'en sors vraiment bien. Après, tu diras que je suis aussi novice que toi, mais ça ne m'empêche pas d'être fière de ce que tu fais". Si elle sait le taquiner, Robyn est également toujours présente lorsqu'il s'agit de valoriser son homme.
 


« l.o.v.e »
Et quoi que tu fasses, l'amour est partout où tu regardes. Dans les moindres recoins de l'espace, dans les moindres rêves où tu t'attardes.
©crackintime
avatar
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 390
Points : : 1099
Avatar : : alexander ludwig.
Autres comptes : : siobhan fowler el mexicano (zayn malik), le lieutenant jens creighton (charlie hunnam) et l'amoureux des livres, tobias feldens (matthew g gubler).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : feeling free. (ava), aludwigsource (gifs) J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : trois mai. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : me remets de cet accident, me faisant me demander si j'aurais un jour ma place dans la US airforce, en tant que pilote d'hélicoptère de recherche et de sauvetage. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la demeure familiale des fairfield. Ce qui m'attire ce sont : les jolies femmes et côté coeur je suis : en couple avec la magnifique robyn wheeler.
. :
on trime, on pleure, on vit puis on meurt. échange de sentiments partagés, des bouts d'doigts effleurant nos peaux glacées. on veut toujours plus, toujours plus fort. on crise, on s'méprise, on s'fait la gueule. on tourne nos vestes mais quand viendra l'heure, on sera tout seul.


family (n.) 1. one of life's greatest blessings.n2. people who will love and support each other in good times and bad.

dear bestfriend,nplease stay in my life forever because you're one of the best things to ever happen to me.
Love.

settle down with me, cover me up, cuddle me in, lie down with me and hold me in your arms. and your heart's against my chest, your lips pressed to my neck, i'm falling for your eyes.



Jad Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Hier à 23:41


so honey now, take me into your loving arms. kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart.


Je riais à l’entente de cette pseudo grève de bisous et de câlins dont parlait Robyn. Au fond, je savais parfaitement que ce n’était pas possible. Elle ne pouvait jamais s’empêcher de me couvrir de tout un tas d’attentions, et cette grève, si elle avait lieu, ne pourrait durer que deux minutes à peine. Comme si c’était possible, avais-je chuchoté près de son oreille avant de déposer un baiser sur son nez. Bien vite, il fallait cesser notre discussion et se concentrer dans la danse. Compter, c’était sûrement une aide pour ma petite-amie comme pour moi. C’était comme si je pouvais arrêter de penser au ridicule auquel je me confrontais en dansant pour la première fois la valse. Oh ça oui, je ne devais avoir aucune allure, moi le grand gaillard qui devait légèrement se courber. Ce qui devait arriver arriva, et on finissait par en rire. C’était trop beau d’arriver à enchainer dix pas sans se marcher dessus. L’excuse de nos corps fonctionnait cependant très bien, et me faisait décrocher un sourire en coin. Je ne baissais pas les bras, et au contraire, je replaçais correctement mes mains pour reprendre la danse. Les profs passaient parfois pour nous donner des conseils, nous féliciter aussi et bon dieu, ça faisait du bien aux oreilles. Nous retrouvant une nouvelle fois à deux, je ne pouvais m’empêcher d’imaginer ce moment où Robyn serait en vraie tenue de danseuse de valse. Soit, une grande robe, qui tourne et virevolte lorsque la danseuse effectue des rotations. De quoi emmêler le cavalier, c’est-à-dire : moi. Robyn faisait cependant une nouvelle fois preuve d’optimisme et me rassurait comme elle pouvait. C’était attendrissant et puis, réellement rassurant. Je reste ridicule quand même. On est bien loin de la danse en boîte de nuit, hein. Par « danse en boîte de nuit », j’entendais sauter sur place, les bras levés et faire des mouvements tout sauf classes. Toi, tu es novice comme moi, mais tu gardes ton élégance. Compliment sincère, j’esquissai un doux sourire en direction de Robyn. Elle était une jeune femme très jolie, apprêtée mais naturelle et c’est certainement ce naturel qui la rendait si belle. L’étudiante avait aussi cette élégance dans sa manière de se déplacer, de se tenir, et ce qui était encore plus beau, c’était qu’elle ne devait même pas s’en douter. Robyn était peut-être petite, mais elle se « rattrapait » par bien d’autres côtés, dont cette élégance. On pourra s’entraîner dans ton salon. Je pourrais continuer de te faire tourner la tête. Petit jeu de mot l’air de rien, je ricanai un peu, alors que je me forçai à rester le plus droit possible. En revanche, pour moi, cette position n’était en rien naturelle et je ne pouvais cacher ma maladresse. Un jour, j’allais m’améliorer. C’était ce qu’avait dit Robyn après tout. On dansera sous la pluie aussi. Comme dans le film. « Singing in the Rain », un film que Robyn connaissait à coup sûr. En tout cas, j’avais tout un tas d’idées concernant la danse mais je ferais bien mieux de me concentrer plutôt que de déballer des pensées loufoques.
 



(seconds from my heart. a bullet from the dark. helpless, i surrender, shackled by your love. holding me like this, with poison on your lips, only when it's over. the silence hits so hard.)
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: Los Angeles County :: Pasadena
take me into your loving arms - jobyn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: