∞ trouble is her middle name.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
En ligne
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4252
Points : : 1436
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : killer from a gang (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER + LILO + NORAH + LUCCA + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (4) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN


Zeppelin Pemrose
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 16:03

zeppelin & jay

❝ trouble is her middle name. ❞

Pour la énième fois je me retourne dans le lit cherchant désespérément la position parfaite afin de pouvoir dormir. Comme si une chose pareille était possible ! J'envie sincèrement Alix et son sommeil lourd qui lui permet de ne pas entendre les cris qui raisonnent dans la villa. C'est le moyen parfait de me faire regretter de l'héberger. Même si ce n'est pas tous les soirs - dieu merci - c'est beaucoup trop pour moi. Je vis avec une perpétuelle frustration. Ce jeu qu'il jouait me manque. L'attraction plus que visible entre nous me manque et cette jalousie qui naît au fond de moi m'énerve. Je ne suis que désir à chaque fois qu'il est dans les parages et sa tenue de nuit se résumant parfois qu'à un simple pantalon met ma patience à rude épreuve. Ceci dit, ce n'est rien comparé au fait d'entendre ses grognasses crier de plaisir sous mon toit. Après avoir passé quasiment vingt-quatre heures sur une affaire éprouvante tout ce que j'espérais était un peu de sommeil. Même ça s'est trop demander. N'en pouvant plus, je balance mes draps au pied du lit et sors de ce dernier bien déterminée à en finir. Je parcours le couloir plongé dans le noir et gagne la chambre où ils se trouvent également dans l'obscurité. Les cris me cassent presque les tympans. Bon dieu prend-elle tant de plaisir que ça ou fait-elle ça simplement pour lui ? Je ne saurais dire et franchement je ne veux pas savoir. Je ramasse ce que j'imagine être ses vêtements sur le sol sans être remarquée et je m'approche du lit sans gêne. « Allez ça suffit maintenant ! » Je grogne en balançant les vêtements au visage de la grognasse qui ne sait plus où se mettre. « Tu dégages de chez moi avant que je te traîne dehors par les cheveux. Je veux dormir putain ! » Mon regard assez menaçant pour lui faire comprendre que je suis sérieuse, elle s'empresse de s'habiller et de quitter la chambre. « Merci ! » Et sur ces paroles je n'adresse pas même un regard à Jay que je quitte la pièce à mon tour me moquant qu'il soit furieux ou non.
@Jay Fairfield


find a dream, make it real ♕ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild. © endlesslove.
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 226
Points : : 933
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : class whore + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 17:55


trouble is her middle name
feat. jayzee
J’humidifie mes lèvres. Je succombe. J’halète. J’ai du mal à garder les idées claires face à sa jolie bouche m’empoignant. Elle sait qu’elle a ce pouvoir depuis que j’avais posé mes yeux sur elle dans ce bar. Je m’étais promis d’arrêter, de respecter un peu plus l’endroit où je vivais maintenant, mais à chaque fois c’était la même rengaine. J’étais faible. J’étais drogué de leurs charmes fous et de leurs délicieuses courbes. Il lui avait fallu que quelques minutes pour que je succombe et lui propose d’aller chez moi. Enfin, chez Zeppelin. Mais clairement le joli visage de la belle rousse était lointain. Il s’effaçait à mesure que sa langue s’affairait. Je n’avais clairement pas envie d’atteindre ce plaisir maintenant, alors sans un effort d’excitation immense, je finis par renverser la mesure et m’occuper d’elle comme il se doit. Ses gémissements, ses cries font écho au plus profond de moi comme un délicieux danger. Il fallait qu’elle se taise, mais à mesure que nous nous perdions dans ce désir obscur, j’en oubliais presque les conséquences. « Allez ça suffit maintenant ! » La voix de Zeppelin gronde dans toute la pièce. Elle nous fait sursautée, et fait crier cette blondinette que je dominais de tout mon long. Elle se pousse, se couvre de ses vêtements tandis qu’elle me laisse pratiquement nu à la recherche de Zep. « Tu dégages de chez moi avant que je te traîne dehors par les cheveux. Je veux dormir putain ! » « Merde, mais t’es sérieuse ? » Dis-je en rogne. Je ne sais pas ce qui m’énerve à l’instant le plus. Le fait qu’elle ait osé rentrer ainsi et virer cette bombe hors de mon lit, ou le fait que cette tension sexuelle ne s’était pas apaisé. Je bandais toujours, et j’allais devoir dormir avec cette frustration. Elle ne sait pas. Oh, elle ne sait pas comment je peux être horrible quand je n’ai pas eu ma dose. « Merci ! » Je regarde cette inconnue dont j’ai oublié le prénom sortir rapidement de la chambre sans prendre la peine de me regarder, suivis de la policière remontée à bloc. Je tâtonne rapidement, cherche mon boxer qui se trouve au pied du lit et l’enfile avant de courir. Je passe devant Zeppelin, en marmonnant un truc qu’elle ne veut certainement pas entendre et fonce jusqu’à la porte d’entrée où la blonde était. « Excuse-moi… » « Je n’étais pas au courant que ta coloc était névrosée. » Je la regarde me donner le dos et commencer à descendre les vastes marches. « On s’appelle ? » En guise de réponse, elle me fait un doigt et crie : « Baise-là. Ça lui fera pas de mal » Je grimace et passe une main dans mes cheveux en constatant que dehors, putain, il fait vraiment froid en calbute. Je claque la porte, sans penser pour une fois, à Alix qui doit bien dormir. J’étais trop énervé pour ça, alors sans complexe, je remonte à l’étage, traverse l’immense couloir et débarque dans la chambre de Zeppelin qui se trouvait allongée sur son lit. « Mais t’as vraiment un truc qui tourne pas rond chez toi ! Tu te rappelles ? Nos chambres, c’est chasse-gardé. » Je la désigne du doigt en lui rappelant que c’est elle qui avait définis les règles de cette cohabitation. S’il y avait bien un seul endroit où aucun des deux n’étaient autorisé c’était nos chambres. « Et puis, merde !  T’as pas le droit de débarquer comme ça sous prétexte que t’arrives pas à dormir ! »

© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

En ligne
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4252
Points : : 1436
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : killer from a gang (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER + LILO + NORAH + LUCCA + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (4) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN


Zeppelin Pemrose
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 19:03

zeppelin & jay

❝ trouble is her middle name. ❞

« Baise-là. Ça lui fera pas de mal » Difficile de ne pas entendre de tels mots lorsqu’ils sont aussi bien criés par une grognasse. Je ne fais aucune remarque et continue de me diriger vers ma chambre en levant les yeux au ciel. La colère de Jay est le cadet de mes soucis, tout ce qui m’importe c’est que maintenant je vais pouvoir dormir. Qu’il fasse le vexé et soit froid avec moi les prochains jours, de toute manière au point où j’en suis moins j’ai à le supporter et mieux je me porte. Je passe régulièrement de l’envie de le frapper à celle de l’embrasser ce qui est très mauvais pour mes nerfs. Déjà pas franchement agréable à supporter dans la vie de tous les jours, ça devient pire en ce moment et j’en viens même à espérer de devoir rester toute la nuit au commissariat pour ne pas avoir à supporter ces cris bien trop satisfaits à mon goût. De nouveau dans ma chambre je me débarrasse du short de pyjama que j’avais mis pour ne pas débarquer en culotte dans sa chambre et je me glisse une nouvelle fois sous mes draps, satisfaite. Du moins je le suis jusqu’à ce que la porte de ma chambre s’ouvre. « Mais t’as vraiment un truc qui tourne pas rond chez toi ! Tu te rappelles ? Nos chambres, c’est chasse-gardé. Et puis, merde !  T’as pas le droit de débarquer comme ça sous prétexte que t’arrives pas à dormir ! » Redressée dans mon lit, mon regard toujours accoutumé à l’obscurité, je n’ai aucune difficulté à le voir dans ma chambre, furieux. Et moi je souris parce que je suis satisfaite. Satisfaite qu’il puisse ressentir ce que je ressens aussi depuis plusieurs jours que ça soit l’agacement ou la frustration. « Tu as un truc qui tourne pas rond ! » Je réplique en le pointant à mon tour du doigt et appuyant sur le premier mot. « Putain mais tu te tapes combien de filles par jour, Jay ? Et tu voulais me faire croire que t’es pas exactement comme tous les autres salauds qui peuplent le monde ? » Pour la deuxième fois ce soir, je sors de mon lit bien trop en colère pour m’occuper de ma tenue ou de la sienne, mais lui parler en étant tranquillement assise dans mon lit, impossible. « Je peux accepter beaucoup de choses mais entendre tes grognasses crier toute la nuit ? Ça c’est au-dessus de mes moyens ! » Agacée de ne voir que sa silhouette, je me penche pour allumer la lampe de chevet. « Tu pouvais pas la baiser chez elle ? Tu préfères j’entende ça ? T’as conscience de la frustration que je subis à chaque fois ou tu penses vraiment qu’à ta gueule ? T’as joué avec moi, t’as pas eu ce que tu voulais assez vite donc tu baises tout ce que tu peux sous mon toit ? Très mature ! » Et puis merde pourquoi est-ce que je me justifie ? Je suis encore chez moi jusqu’à preuve du contraire. Mais je suis énervée et beaucoup trop frustrée pour rester calme.
@Jay Fairfield


find a dream, make it real ♕ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild. © endlesslove.
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 226
Points : : 933
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : class whore + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 20:01


trouble is her middle name
feat. jayzee
Je savais pertinemment que cette situation allait dégénérer à la seconde où j’avais accepté. J’avais mis ma fierté de côté en acceptant son aide, tout en sachant parfaitement ce que ça allait impliquer. J’aurai pu jouer mon parfait connard, continuer mon petit jeu avec elle et obtenir exactement ce que je voulais d’elle, mais à la seconde où je faisais ça, j’allais finir à la rue. Elle était le genre de femme qui attendait ce prince charmant. Sauf, que je n’en étais pas un. J’étais loin de l’être. Elles s’en rendaient tout compte le lendemain. « Tu as un truc qui tourne pas rond !  Putain, mais tu te tapes combien de filles par jour, Jay ? » Elle n’avait même pas idée. Si elle voyait ce défilé incessant, que j’avais toujours eu dans mon lit, elle n’était pas spectatrice des endroits et des rencontres incongrues que ma vie avait l’audace de m’offrir. Certains de mes potes n’en revenaient parfois toujours pas, mais au fond, ce n’était qu’une manière de considérer le sexe. Comme le partage d’une bonne pizza, ou d’un café. Rien d’autres. « Et tu voulais me faire croire que t’es pas exactement comme tous les autres salauds qui peuplent le monde ? » C’est donc ça. Elle revenait enfin au véritable problème. Elle. Moi. Nous. « Je n’ai jamais prétendu être le contraire. » dis-je d’une voix archi froide et autoritaire. Jamais je ne lui avais fait dit que je n’en étais pas un, c’était uniquement elle qui avait tiré des conclusions hâtives. Comme toutes les autres.  « Je peux accepter beaucoup de choses mais entendre tes grognasses crier toute la nuit ? ça, c’est au-dessus de mes moyens ! » Elle s’était levée, mais dans la pénombre, aveuglé par cette colère qui bouillonnait et ce sang qui affluaient toujours au mauvais endroit, j’étais loin d’apprécier sa tenue légère. « Tu pouvais pas la baiser chez elle ? Tu préfères que j’entende ça ? T’as conscience de la frustration que je subis à chaque  ou tu penses vraiment qu’à ta gueule ? T’as joué avec moi, t’as pas eu ce que tu voulais assez vite donc tu baises tout ce que tu peux sous mon toit ? Très mature ! » J’encaisse ce qu’elle raconte, sans pour autant m’abaisser. Il y a une part de vrai dans ce qu’elle dit. J’enchaîne les conquêtes parce que c’est ma nature, mais c’est aussi pour tenter d’oublier qu’elle est à l’autre bout du couloir. Inaccessible. Et interdite. Pourtant, elle a décidé de franchir cette ligne ce soir, et en tout bon connard que j’étais, j’allais finalement montrer une part de moi-même, sombre et égoïste. « C’est ça alors… » Dis-je en m’approchant d’elle, lui soutenant le regard. Le mien était dénué d’intérêt, presque vide. Je n’aimais pas ce que j’allais faire, ni dire, et pourtant j’avais l’impression que les astres l’exigeaient. Comme si j’avais besoin de franchir ce point de non-retour, pour que nous puissions vivre correctement. Je m’approche encore plus d’elle, docilement, tout en ajoutant : « Le problème, c’est ta frustration. On peut baiser tout de suite, si tu veux » Mes mains agrippent ses hanches que je tire vers moi, pour qu’elle sente ce que j’ai entre les jambes. « Après tout, grâce à toi, je suis encore en condition. »

© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

En ligne
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4252
Points : : 1436
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : killer from a gang (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER + LILO + NORAH + LUCCA + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (4) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN


Zeppelin Pemrose
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 20:24

zeppelin & jay

❝ trouble is her middle name. ❞

« Je n’ai jamais prétendu être le contraire. » Non c’est sûr … Il a fallu que je sois stupide au point de lui donner le bénéfice du doute alors que je savais ! Je savais depuis le début quel genre de type il est. J’ai foncé droit dans le mur malgré tout. Je suis tombée dans le panneau parce que … et bien parce que je le voulais. Je le veux encore et je n’arrive pas à me comprendre moi-même. Passer à autre chose serait une bien meilleure idée à faire pour moi plutôt que de m’imaginer des choses qui n’auront jamais lieu. Ce soir, malgré ma colère et mon manque de sommeil, je ressens plus de frustration que jamais et avec sa proximité ça me prend d’autant plus la tête. Est-ce qu’il ne peut pas quitter ma chambre et me laisser dormir une bonne fois pour toute ? Ou simplement me laisser toute seule que je puisse ruminer en paix ? Non parce qu’il est en colère et trop borné comme moi. « C’est ça alors… » C’est ça quoi ? Je le regarde sans comprendre où il veut en venir et pour quelle raison il s’approche de moi. Je pourrais reculer, mais je reste plantée au même endroit, tête haute, trop fière pour montrer à quel point je reste perturbée par tout ça. « Le problème, c’est ta frustration. On peut baiser tout de suite, si tu veux » Collée contre lui, je n’arrive pas à retenir le hoquet de surprise en sentant son membre dressé entre nous. Mais il me fait quoi là putain ? Redressant la tête vers lui, je sens mon orgueil gronder au fond de moi et mon besoin de lui en coller une grandir. « Après tout, grâce à toi, je suis encore en condition. » Mon impulsivité prenant le dessus sur toutes mes autres émotions, ma main s’abat violemment sur sa joue avant que je ne me dégage. Qu’il s’estime chanceux que je ne lui ai pas simplement donné un coup de tête, ce que j’aurais fait avec n’importe qui d’autre. « Connard ! » Finis-je par lui cracher au visage, le regard mauvais. « Frustration ou pas, je suis pas un trou que tu peux combler pour ton bon plaisir. » Théoriquement … si mais si je devais me définir que par ça je n’aurais pas une très grande estime de ma personne. Jay s’étant trop avancé pour que je puisse reculer et avoir une bonne distance entre nous, je me contente de mes quelques pas en arrière, tremblante de colère. « Pour qui tu te prends ? Ça t’amuse tout ça ? Ça te fait bander de m’amadouer pour que je te donne ce que j’ai jamais donné à qui que ce soit ? Bah va te faire foutre ! Tu peux aller te branler dans ta chambre ! Dégage ! »
@Jay Fairfield


find a dream, make it real ♕ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild. © endlesslove.
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 226
Points : : 933
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : class whore + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 20:47


trouble is her middle name
feat. jayzee
Proche d’elle, c’est tout mon monde qui semblait s’écrouler. C’est fou de désirer autant une personne sans avoir la possibilité de l’avoir. C’était assez frustrant d’ailleurs ; moi le type qui avait toujours tout sur tout avec les femmes, aujourd’hui je comprenais la frustration de n’obtenir que dalle. Oh j’avais déjà eu des refus, des bonnes claques pour avoir tenté l’impossible, mais mon égo et ma fierté n’en avait jamais pris un coup. J’arrivais toujours à trouver une nouvelle proie, à passer à autre chose. Avec la rousse, c’était différent. Totalement différent. Pour la première fois, c’était incertain et je n’aimais pas ça. Sa main, fière et impénétrable, vint s’écraser contre ma joue avec une fureur inébranlable. Elle me décocha une seconde la mâchoire, et je luttais contre l’envie d’y glisser ma main pour apaiser la douleur vive et soudaine. « Connard ! » Oui, Zeppelin. Quand vas-tu enfin le comprendre hein ? Je ne suis qu’un moins que rien. Un pauvre type qui va te détruire à un moment donné. Pourquoi crois-tu que je suis là à agir comme ça avec toi ? « Frustration ou pas, je suis pas un trou que tu peux combler pour ton bon plaisir. » Un sourire s’étire sur mes lèvres alors qu’elle recule de quelques centimètres. « C’était pour ton propre plaisir, pas le mien. » Le mien, il pouvait être satisfait à n’importe quel moment, et à vrai dire depuis que cette inconnue blonde avait soufflé l’idée de coucher avec Zep, c’était presque comme une bonne idée. Elle semblait être totalement mal baisée, alors si ça pouvait nous aider des futures crises, je pouvais bien donner de ma personne.  « Pour qui tu te prends ? Ça t’amuse tout ça ? Ça te fait bander de m’amadouer pour que je te donne ce que j’ai jamais donné à qui ce se soit ? » Je reste bloqué sur ces mots. Attends, quoi ? « Bah va te faire foutre ! Tu peux aller te branler dans ta chambre ! Dégage ! » Mes sourcils se froncent en une fraction de seconde et en la dévisageant tout devient clair. Tout s’explique parfaitement. Sa manière de lutter, les signaux d’attirance, sans jamais les écouter. Son côté prude que j’aime tant. Sa façon de repousser les hommes. Et…sa façon pourtant d’être totalement fière d’elle, comme pour masquer ce que certains considéraient comme une parfaite honte. Je n’avais pas besoin de le dire à voix haute pour qu’elle comprenne à mon regard que j’avais parfaitement saisis. Le message était passé. Aussi impressionnant soit-il. Pourtant…Pourtant…Jay, le connard se pavanait encore pour finir par lui répondre : « ça te ferai du bien pourtant » continuais-je à dire en restant à mon poste. « Tu pourras pas repousser tous les hommes. Moi ou un autre connard, c’est pareil. Mais tu sais quoi ? » Je me recule enfin, lui laissant de l’espace. « Quand t’auras décidé d’arrêter de jouer ta prude et ta saint-ni-touche, tu sais où est ma chambre. » Sur ce point-là, je décide enfin de sortir de son sanctuaire pour expulser le peu d’air qu’il me reste dans les poumons. Lui faire mal comme ça, ce n’était pas franchement prévu. Mais c’était peut-être mieux ainsi. Clairement, je ne méritais pas sa pureté.

© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

En ligne
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4252
Points : : 1436
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : killer from a gang (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER + LILO + NORAH + LUCCA + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (4) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN


Zeppelin Pemrose
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 21:12

zeppelin & jay

❝ trouble is her middle name. ❞

Pas besoin de voir mon reflet pour savoir que mon regard brille à la lumière de ma lampe de chevet. Je retiens les larmes de rage qui me picotent les yeux. Je ne veux pas pleurer. Je ne pleurerai pas pour cet enfoiré ou pas devant lui du moins. Pourquoi me suis-je fait avoir aussi facilement ? Toujours sur mes gardes, j’ai constamment su repérer les salauds comme lui à des kilomètres mais Jay, il a tout déréglé chez moi. Je le déteste autant que je le veux. Je le hais sans pour autant parvenir à garder mes distances. Mes ailes vont finir par brûler à force de trop jouer avec le feu qu’il dégage ce qui ne m’empêche de continuer. Je le déteste plus que jamais. Je ne parviens pas à comprendre de quelle manière il a pu devenir aussi mauvais envers moi. Hormis la saloperie que je lui ai fait quelques minutes auparavant, est-ce que je mérite autant son comportement ? « C’était pour ton propre plaisir, pas le mien. » Par chance pour lui et sa joue, mes bras croisés m’empêche de le gifler une seconde fois même si ce n’est pas l’envie qui manque. J’ai aussi envie de le pousser de toutes mes forces hors de ma chambre, seulement je ne peux pas supporter d’être trop proche de lui aussi rageuse que je puisse être. Cette rage, elle me fait avouer ce secret que je garde pour moi depuis une vingtaine d’années. J’ai cette pureté qui semble être une honte pour bien des femmes alors que je n’ai simplement jamais su trouver la personne avec qui je me sentirais assez confiance pour passer le cap. Et au regard que Jay me lance, je sais qu’il comprend et je suis en colère contre moi. Je bouillonne et sens que je suis sur le point de craquer. « Ça te ferai du bien pourtant. Tu pourras pas repousser tous les hommes. Moi ou un autre connard, c’est pareil. Mais tu sais quoi ? Quand t’auras décidé d’arrêter de jouer ta prude et ta saint-ni-touche, tu sais où est ma chambre. » Chanceux qu’il est de quitter ma chambre avant que je ne franchise l’espace nous séparant pour lui coller un poing dans sa gueule d’ange. Je fixe un moment la porte par laquelle il a disparu et je vais claquer cette dernière pour évacuer un tant soit peu ma rage avant de me jeter dans mon lit pour étouffer mon cri dans mon oreiller.

Incapable de fermer l’œil de la nuit, je la passe à fixer le plafond de ma chambre tandis que les heures défilent jusqu’à me décider à me lever. Les cheveux en bataille, le corps tendu à cause du manque de sommeil et de la tension que je sens encore trop en moi, je rejoins la cuisine. J’ai besoin d’un café, aussi serré que possible. Une tasse bien fumante entre mes mains, je me plante devant la fenêtre de la cuisine à regarder le jardin de la villa jusqu’à apercevoir le reflet déformé de Jay dans la vitre. Mes mains se resserrent autour de ma tasse alors que je continue de lui tourner volontairement le dos pendant quelques secondes. « Je pense toujours que t’es un connard. » Dis-je enfin en me tournant vers lui avant de bloquer sur sa tenue. « Merde, Jay tu peux vraiment pas mettre un haut ? Je peux pas te parler sérieusement si tu te balades comme ça ! » Je désigne son corps tout entier d’un mouvement de la main, sourcils froncés. J’ai franchement pas assez dormi pour rester calme, s’il me pousse à bout c’est perdu d’avance.
@Jay Fairfield


find a dream, make it real ♕ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild. © endlesslove.
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 226
Points : : 933
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : class whore + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 21:45


trouble is her middle name
feat. jayzee
L’eau de la douche froide ne suffisait pas à calmer mes ardeurs. Entre cette frustration d’une partie de jambe en l’air non terminée, cette révélation sur Zeppelin, et la manière dont j’avais été odieux avec elle, je n’étais clairement pas apte à fermer l’œil de la nuit. Sans doute, elle non plus…mais sa porte resta fermée toute la nuit. J’avais été vérifié qu’Alix dormait avant de filer sous la douche pour expulser tout ça. Elle, elle semblait imperturbable. Ce qui m’étonnait franchement après une crise comme celle-là. Après être sorti, je m’habillais rapidement en jogging pour aller courir et m’épuiser totalement. Malgré l’air frais et froid de Novembre et une bonne course d’au moins quarante-cinq minutes, je rentrais à la villa les yeux grands ouverts. Alors, je fis ce que je faisais de mieux. Je repris une douche pour enlever cette sueur de trop, me laissant d’un simple boxer et me mis à écrire. Ecrire de prochains articles potentiels, des choses qui pourraient intéressés mes lecteurs. J’eus envie d’écrire sur : « Les dix bonnes raisons de ne pas avoir une colocataire », « Que faire quand votre colocataire devient névrosée et jalouse de vos relations d’un soir. » « Comment réagir face à une femme mure et parfaitement vierge » Des thèmes qui pouvaient la blesser, encore plus. Des thèmes qui pouvaient m’aider à y voir plus clair. A vrai dire, si mes articles étaient aussi bons, c’était en partis parce que j’y mettais une part de moi. Ils étaient authentiques et véridiques. Et en réalité, il m’aidait plus à éclaircir les choses qu’éclaircir mes lecteurs. C’était comme un journal intime. Quiconque lisait tous mes articles, du début jusqu’à la fin, saura exactement quelles ont été les points clés de ma vie. J’écris alors pour rien dire, pour me vider la tête, sans de grande pertinence et de vrais chiffres. J’aurai pu sans doute aller me coucher mais j’étais trop obnubilé par ces écrits maladroits et audacieux à la fois. J’aurai pu aller m’allonger, mais le soleil levant m’indiqua qu’il était presque l’heure qu’Alix se lève. Il était presque l’heure que Zeppelin se lève. Et l’idée de vivre la nuit, et de dormir le jour me semblait être une bonne option. Seulement…il y avait Alix. Délaissant la table du salon, mon ordi fermé sur la table, des livres et des crayonnés un peu partout, trois ou quatre tasses de café vides oubliés sûr, je finis par m’aventurer vers la chambre d’Alix au moment où elle gazouilla. « Bonjour beauté… » Dis-je en m’approchant d’elle. Au moins, elle sera la seule femme à ne jamais me rejeter. Elle.

Une toilette d’Alix plus tard, son lange et sa tétine sur mon épaule, elle dans les bras, je ressortis pour aller lui donner à manger. Je n’avais pas fait gaffe à la présence de Zeppelin que lorsqu’elle osa parler : « Je pense toujours que t’es un connard. » Je lui accordais une fraction de seconde, avant d’asseoir Alix sur sa table haute. « Merde. Jay, tu ne peux vraiment pas mettre un haut ? Je ne peux pas te parler sérieusement si tu te balades comme ça ! » Je me dirige vers le comptoir de la cuisine pour récupérer le biberon de la petite avant d’ajouter d’une voix bien trop froide et épuisée « Me faire traiter de connard n’est pas une conversation sérieuse pour moi. » Je préparais le biberon sans me soucier toujours de la rousse et finalement ajouta d’un air totalement ironique : « Et puisque ma chambre n’est plus la limite, je pourrais tout aussi bien me trimballer nu. Alors estime-toi heureuse que j’ai quelque chose sur le dos. » J’aurai très bien pu ajouter que ça aurait pu heurter sa sensibilité, mais je me retins. J’étais bien trop épuisé pour faire mal là où ça pouvait faire vraiment mal.



© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

En ligne
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4252
Points : : 1436
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : killer from a gang (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER + LILO + NORAH + LUCCA + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (4) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN


Zeppelin Pemrose
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Mer 15 Nov 2017 - 22:16

zeppelin & jay

❝ trouble is her middle name. ❞

Avec tout ça, j’en ai presque oublié la présence d’Alix sous le même toit que nous. Il me suffit de poser les yeux sur ce petit ange pour m’en vouloir affreusement, que ce soit la crise à laquelle elle aurait pu assister dans son berceau ou la vulgarité dont je fais preuve une fois Jay dans la même pièce que moi. Tout d’abord poussée par le besoin d’aller vers la petite, je reste immobile, le dos collé contre l’évier de la cuisine en serrant toujours fermement ma tasse à quelques centimètres de mon visage. Malgré que Los Angeles ne connaisse pas de températures en dessous de dix degrés, il faut admettre que le temps s’est rafraichi chose à laquelle je ne suis pas habituée. Je pourrais avoir chaud de le voir aussi peu vêtu, ça aurait été le cas en temps normal, seulement notre dispute de la veille et le fait que je n’ai pas dormi de la nuit semble m’anesthésier. « Me faire traiter de connard n’est pas une conversation sérieuse pour moi. » Mon regard tombe sur son dos alors qu’il s’occupe du biberon d’Alix, un dos que je détaille sans gêne bien qu’heureuse qu’il ne soit pas en mesure de me voir faire. « Ça c’est pas mon problème. Et c’est qu’un des noms que j’ai en réserve pour toi. » Répliquai-je en haussant les épaules. Je porte ma tasse à mes lèvres, bois une gorgée de ce breuvage qui me réchauffe et soulage mon corps douloureux. « Et puisque ma chambre n’est plus la limite, je pourrais tout aussi bien me trimballer nu. Alors estime-toi heureuse que j’ai quelque chose sur le dos. » M’approchant du plan de travail qui nous sépare, je pose mon café dessus sans dévier mon regard. « Très bien, si on doit jouer à ça … » J’attrape le bas de mon haut et que je fais passer par-dessus ma tête et remercie tout de même le ciel d’avoir une brassière pour dormir ce qui m’évite de jouer l’idiote jusqu’au bout. Je pose ensuite le vêtement à côté de ma tasse et plante mon regard dans celui de Jay. « Là, on est sur un pied d’égalité. » Ajoutai-je sans me sentir plus gênée que ça. Il a beau dire que je suis prude, ce n’est pas le cas. Vierge ou non, je suis chez moi et je n’ai jamais eu le moindre souci avec mon corps ou bien à parler de sexe. « Maintenant que j’ai ton attention on va clarifier quelques petites choses. » Je prends appuie sur le plan de travail en faisant glisser ma tasse vers moi. « La première c’est que oui, je suis vierge, ça ne fait pas de moi une prude, tu me connais vraiment très mal. Ensuite, je ne mets plus les pieds dans ta chambre et tu pourras t’envoyer en l’air autant que tu veux, sauf … » Je l’empêche de répliquer en levant la main « … sauf les jours où je te demanderai de pas le faire. Je fais un métier éprouvant, j’ai besoin de dormir pas d’entendre des femmes crier toute la nuit. » C’est loin d’être érotique, c’est dérangeant, surtout pour moi. « Si vraiment t’es pas capable de la garder dans ton pantalon, j’irais dormir chez mes parents. » Même si l’idée de devoir quitter ma propre maison ne m’enchante pas c’est le mieux à faire. « Je compte pas te mettre dehors. Je tiens mes promesses et tant que tu n’auras pas trouvé un autre appartement pour Alix et toi, on trouvera un moyen de faire que ça marche. » Trop bonne, trop conne, je le sais bien mais je ne peux pas supporter l’idée de les mettre à la porte, ça ne me ressemble pas. « Et … pour ce qui est de pouvoir ou non repousser tous les hommes et puisque je joue franc-jeu avec toi, tu peux savoir qu’en effet ton jeu il a fonctionné et que j’ai régulièrement envie de toi ce que tu aurais su si tu n’avais pas été un co … un sale type. » Là, maintenant qu’il se démerde avec ce que j’ai dit, moi j’ai un café à boire et je commence donc à prendre la direction du salon sur lequel donne la cuisine ouverte.
@Jay Fairfield


find a dream, make it real ♕ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild. © endlesslove.
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 226
Points : : 933
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : class whore + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Sam 18 Nov 2017 - 15:01


trouble is her middle name
feat. jayzee
« ça, c’est pas mon problème. Et c’est qu’un des noms que j’ai en réserve pour toi. » J’ose même pas répliquer quoi que ce soir. Elle pouvait me traiter de n’importe quel nom, ça ne me faisait rien. Au fond, elle avait franchis la ligne, et ça…ça ne me plaisait guère. J’allais devoir trouver un autre appartement assez rapidement. Je n’étais pas certain de comment j’allais y arriver, ni avec quel argent, ça j’en avais aucune idée. « Très bien, si on doit jouer à ça… » Elle avait posé son café, saisis le bas de son haut avant de le passer au dessus de sa tête, révélant une belle poitrine cachée par une brassière. « là, on est sur un pied d’égalité. » Je roule des yeux devant ce jeu puérile. Soit, elle savait sans doute que je ne résistais pas à ses formes, et me les mettre sous le nez serait une rude épreuve. Mais contrairement à elle, toutes les femmes étaient construite pareil. « Fais comme chez toi tiens... »  J’allais lui répliquer en plus que je n’avais pas besoin d’elle pour voir une paire de nichon supplémentaire, mais elle me coupa très vite l’occasion : « Maintenant que j’ai ton attention, on va clarifier quelques petites choses. » Je continuais de la regarder tout en aidant Alix à boire son biberon pour éviter qu’elle en foute partout. « La première c’est que oui, je suis vierge, ça ne fait pas de moi une prude, tu me connais vraiment très mal. » Je ne la connaissais pas, à vrai dire. Ce n’était qu’une opportunité qui s’était transformée en une colocataire un peu trop dérangée. « Ensuite, je ne mets plus les pieds dans ta chambre et tu pourras t’envoyer en l’air autant que tu veux, sauf…sauf les jours où je te demanderai de pas le faire. […] » Cool, maintenant j’allais devoir demander la permission pour baiser. C’était vraiment stupide, comme idée. « Si vraiment t’es pas capable de la garder dans ton pantalon, j’irais dormir chez mes parents. » Je passe une main dans mes cheveux, sans ajouter quoi que ce soit encore. J’étais dans une situation délicate, et elle touchait un point : je n’étais pas chez moi. J’allais devoir respecter les règles, sans la chasser de chez elle, tant que je n’arriverai pas à trouver de solution. « Je compte pas te mettre dehors. Je tiens mes promesses […] » Alix ayant finit son biberon, je la prends rapidement pour lui faire son rot. « D’accord. » dis-je simplement. « Mets-moi juste tes jours de congés, je ferai avec. » Je capitulais mais c’était nécessaire. Simplement pour la petite dans les bras. Quelques minutes plus tard, marchant de long en large, je finis par la déposer sur son tapis de jeu. « Et…pour ce qui est de pouvoir ou non repousser tous les hommes et puisque je joue franc-jeu avec toi, tu peux savoir qu’en effet ton jeu il a fonctionné et que j’ai régulièrement envie de toi ce que tu aurais su si tu n’avais pas été un co…un sale type. » Je me bloque alors que j’étais en train de me faire un café. Je la dévisage une seconde, les épaules contractées. Putain, elle pouvait pas me balancer ça comme ça avec son regard aussi direct et sensuel. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait provoquer chez un mec, ça c’est certain. Je la regarde s’installer sur le canapé, tandis que je finis enfin mon café. Je la suis, et m’installe dans un fauteuil juste en face d’elle. « J’ai toujours été un sale type, Zeppelin. Tu pourras pas changer ça. » dis-je en buvant un peu. « Et maintenant qu’on est colocataire, même si j’aurai finis par le savoir, maintenant…c’est inutile. Je tenterai rien. Et toi non plus. » C’était plus un ordre qu’un simple conseil. Elle piquait qu’une crise pour une partie de jambe en l’air, imaginez donc quand l’aurait vraiment fait. Non. C’était impossible. « Cela dit…ok, t’es vierge, ça arrive. » Ce n’était pas la première que je rencontrais, de nos jours. « Mais…t’as déjà eu un orgasme, non ? Enfin… » Je secoue doucement ma main en la regardant. « Tu t’es déjà touchée ? » Ouai, ça m’intriguait. J’étais plutôt indiscret, mais c’était moi. Jay Fairfield, le sexologue qui n’a jamais sa langue dans sa poche.    


© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

En ligne
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4252
Points : : 1436
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : killer from a gang (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER + LILO + NORAH + LUCCA + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (4) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN


Zeppelin Pemrose
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Sam 18 Nov 2017 - 15:25

zeppelin & jay

❝ trouble is her middle name. ❞

« D’accord. Mets-moi juste tes jours de congés, je ferai avec. » Je me contente d’arquer un sourcil parfaitement dessiné pour lui faire comprendre en silence qu’il a plutôt intérêt à faire avec. Pour ce qui est de lui laisser mes jours de congés, je n’ai plus qu’à espérer qu’ils ne changeront pas au dernier moment ou que je n’aurais pas besoin de travailler plus que nécessaire. Avec certaines affaires je ne suis jamais à l’abri de faire des heures supplémentaires. Si ça ne me dérange pas, l’idée de ne pas pouvoir dormir après une longue garde ne me tente pas. Mais je ferais avec et lui aussi. L’un comme l’autre, nous capitulons un peu et même si mettre mon ego de côté n’est pas toujours facile, ça ne m’a pas tué. Désormais assise sur mon canapé, je fixe le liquide sombre dans ma tasse et quitte mentalement la pièce. L’option de lui laisser ma villa le temps qu’il puisse se loger m’a traversé l’esprit à l’instant même où j’avais quitté son appartement. Ma chambre chez mes parents m’attend toujours et je sais qu’ils n’auraient pas été surpris que je fasse une telle chose. Seulement, il faut que j’apprenne à ne plus être une bonne poire pour arrêter de me faire avoir lorsque je me révèle un peu trop altruiste. « J’ai toujours été un sale type, Zeppelin. Tu pourras pas changer ça. » Prenant quelques secondes pour réaliser que Jay est assis face à moi, ses paroles mettent quelques secondes à me parvenir, de quoi le laisser reprendre. « Et maintenant qu’on est colocataire, même si j’aurai finis par le savoir, maintenant…c’est inutile. Je tenterai rien. Et toi non plus. » Mes mains se resserrent autour de ma tasse alors que mon regard reste planté dans le sien, presque en signe de défi. « Je sais pas si t’as saisi que je laisse rarement les gens décider pour moi. Mais soit, y aura rien même si je garantis rien pour mes pensées si tu continues à jouer avec le feu en te baladant comme ça. » Parce qu’il le sait, c’est obligé. Il sait qu’il est très bien bâti – trop bien – et voir ce torse ainsi que ce dos tous les matins c’est de la torture. « Cela dit…ok, t’es vierge, ça arrive. Mais…t’as déjà eu un orgasme, non ? Enfin… Tu t’es déjà touchée ? » Un long silence prend place dans la pièce, silence durant lequel je ne détourne pas les yeux. La fierté, une fois de plus. « Non pour les deux même si je ne vois pas en quoi ça te regarde puisqu’il a été décidé que de toute manière il ne se passera rien. Un autre s’occupera de ça … ou pas d’ailleurs. » Après tout, pourquoi ne pas rester vierge jusqu’à ma mort ? Au point où j’en suis ça ne ferait pas de grandes différences. « D'autres questions sur mon absence de vie sexuelle ? »
@Jay Fairfield


find a dream, make it real ♕ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild. © endlesslove.
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 226
Points : : 933
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : class whore + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Sam 18 Nov 2017 - 21:46


trouble is her middle name
feat. jayzee
« Je sais pas si t’as saisi que je laisse rarement les gens décider pour moi » Non, bien sur que non qu’elle ne laissais personne dicter ces actes. Si c’était vraiment le cas, elle ne serait plus vierge. Je ne sais pas comment les hommes qui l’entourent – ses amis, ses collègues ou autres – peuvent résister à son charme. Je veux dire toutes les formes de son corps étaient attractive. C’était bizarre de se dire qu’une nana pareil n’avait jamais couché avec un mec. Ou peut-être qu’elle était plus attirée vers les filles ? Non, là, je faisais fausse route. « Mais soit, y aura rien même si je garantis rien pour mes pensées si tu continue à jouer avec le feu en te baladant comme ça » Je ne pu m’empêcher de sourire. Le même effet, toujours le même effet. J’hausse les épaules tout en buvant de nouveau mon café. « Va falloir t’y habituer. Si tu poses tes conditions sur mes jours de plaisir, tu n’as pas le choix sur mes tenus vestimentaires. » Donnant donnant non ? Elle pose ses conditions, je pose les miens. C’était tout à fait égal. De toute manière, j’aimais trop me balader en boxer ou en simple jogging pour lui donner le plaisir d’arrête. Je finis par jouer mon curieux, comme d’habitude et lui demander si elle a eu au moins un orgasme de sa vie. « Non pour les deux même si je ne vois pas en quoi ça te regarde puisqu’il a été décidé que de toute manière il ne se passera rien. Un autre s’occupera de ça…ou pas d’ailleurs. D’autres question sur mon absence de vie sexuelle ? » « Relax » dis-je finalement en souriant de nouveau. « C’est pas parce qu’il ne se passera rien qu’on ne peut pas en parler » J’étais un pur libertin. Je pouvais parler de sexe même avec mon boss, alors en parler avec elle ne me dérangeait absolument pas. Au contraire. Parler de sexe permettait à toute personne de mieux la connaître. C’était dans les moments les plus intimes qu’on en apprenait plus sur la personne. « Mais, t’en a jamais eu envie ? Je suis désolé, ça m’intrigue. J’en ai connu des vierges, mais pas forcément en…tout. Pourquoi t’as fait ce choix-là ? » Je regardais Alix qui jouait avec ses jouets une seconde avant de reporter mon attention sur Zeppelin. Elle devait être en congé, moi j’allais devoir bosser mais au final, mon boss savait toujours que je saisissais les meilleures opportunités. Et saisir les meilleures opportunités pour moi m’aidait à mieux écrire et mieux conseiller. Avec tout ce que j’avais écrit cette nuit, j’avais de quoi lui pondre un bel article.


© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

En ligne
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4252
Points : : 1436
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : killer from a gang (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER + LILO + NORAH + LUCCA + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (4) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN


Zeppelin Pemrose
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Sam 18 Nov 2017 - 23:01

zeppelin & jay

❝ trouble is her middle name. ❞

« Va falloir t’y habituer. Si tu poses tes conditions sur mes jours de plaisir, tu n’as pas le choix sur mes tenus vestimentaires. » Je lève les yeux au ciel de sorte que je peux ainsi ravaler le grognement de frustration qui montait en moi. Ça va me tuer, soyons très clair là-dessus. Vivre dans ma maison avec lui qui se balade ainsi vêtu – ou peu vêtu pour le coup – ce n’est juste pas possible. J’ai peut-être été trop loin hier ou même ce matin avec mes conditions, mais là il me torture volontairement j’en suis persuadée. Incapable de refouler le frisson qui remonte le long de ma colonne vertébrale, je le dissimule autant que je le peux en regardant ailleurs. Nous mettre à parler de ma vie sexuelle n’est pas ce qui m’aide à me détendre ou encore à penser à autre chose que ce dont j’ai envie là, tout de suite, à le voir torse nu à quelques mètres à peine de moi. Me raclant la gorge, je regrette presque mon haut toujours sur le plan de travail. Je me sens trop nue d’un coup. « Relax » Non pas relax. Pas relax alors qu’il sourit et que moi je suis comme une conne à fixer ce visage bien trop parfait pour être vrai. Je mords ma langue, ravale mon envie de lui demander d’arrêter de sourire. Je reste stoïque et bois mon café pour me reprendre. « C’est pas parce qu’il ne se passera rien qu’on ne peut pas en parler », « Tu peux aussi arrêter de me le rappeler. » Grommelai-je, le nez toujours dans ma tasse mais mes iris posés sur lui de sorte qu’il sache que j’ai bien dis ça pour lui. « Mais, t’en a jamais eu envie ? Je suis désolé, ça m’intrigue. J’en ai connu des vierges, mais pas forcément en…tout. Pourquoi t’as fait ce choix-là ? » Cette fois je soupire. Pourquoi ce soudain intérêt pour ça ? S’il en a connu tant que ça des vierges, il devrait être calé sur le sujet plutôt que de m’emmerder avec ça. Je pose tout de même ma tasse sur la table basse, m’assoie en tailleur sur le canapé et me redresse. « Parce que je comptais le rester jusqu’au mariage … » Lançai-je le plus sérieusement du monde. Du moins je tiens quelques secondes jusqu’à me mettre à rire en voyant sa tête. « J’en sais rien, Jay. J’ai jamais ressenti le besoin d’aller jusqu’au bout ou j’en ai jamais eu le courage. » Expliquai-je en haussant les épaules. Et puis je vis ça par procuration dirons-nous même s’il est hors de question qu’il ait connaissance des conversations que je peux avoir avec ma sœur, ça ne regarde que nous. « Je n’ai pas envie de me donner à n’importe qui, je me respecte trop pour ça. Y a juste un abruti qui est parvenu à me faire douter. » Par sur le respect de mon corps, mais sur le fait de me donner à n’importe qui. Et si je devais le prouver, je laisserais ma saleté d’impulsivité m’amener à sauter sur l’abruti en question. « Et toi ? T’as jamais pensé à arrêter de te faire tout ce qui a des seins ? Okay t’en as besoin pour ton boulot, mais tu pourrais changer de branche … c’est pas juste une excuse pour te rassurer quant à l’effet que tu fais ? » Si c’est ça, je peux lui répéter qu’il en fait …
@Jay Fairfield


find a dream, make it real ♕ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild. © endlesslove.
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 226
Points : : 933
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : class whore + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :


I CAN'T TASTE MY LIPS
could you do it for me?
____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall


Jay Fairfield
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Dim 19 Nov 2017 - 16:25


trouble is her middle name
feat. jayzee
« Tu peux aussi arrêter de me le rappeler. » Je ne saisis pas vraiment ce qui me passait par la tête. Ses propos étaient parfaitement clairs. Cette fille-là, cette bombe, je pouvais clairement la mettre dans mon lit. C’était limite tout ce qu’elle attendait. Je pouvais être son premier orgasme, sa première fois, son premier mec. Tout me donnait l’envie de le faire, mais était-ce vraiment une bonne chose ? Je veux dire, la situation était déjà assez compliqué, on avait pas besoin d’en rajouter. C’est vrai quoi, si on craquait maintenant, alors qu’elle m’avait fait une énorme crise hier, qu’est-ce que ça donnerait hein ? J’avais l’impression que ça lui tenait à cœur et face à ça, je n’avais aucune réponse. « Parce que je comptais le rester jusqu’au mariage… » J’ai presque envie de rire, ou de m’étrangler face à cette connerie humaine, mais elle se met aussi à rire. « J’en sais rien, Jay. J’ai jamais ressenti le besoin d’aller jusqu’au bout ou j’en ai jamais eu le courage. Je n’ai pas envie de me donner à n’importe qui, je me respecte trop pour ça. Y’a juste un abruti qui est parvenu à me faire douter. » Je la contemple, en tentant d’en savoir plus. Parlait-elle de moi ou d’un autre ? Au fond, je n’avais rien à envier des autres. Elle était bien trop mystérieuse pour sous entendre quoi que ce soit. « Et toi ? t’as jamais pensé à arrêter de te faire tout ce qui a des seins ? Okay t’en a besoin pour ton boulot, mais tu pourrais changer de branche…c’est pas juste une excuse pour te rassurer quant à l’effet que tu fais ? » Je soupire en m’enfonçant un peu plus sur ce fauteuil. A vrai dire, j’y avais songé, mais ce n’était clairement pas possible. C’était ce que j’aimais faire, ce que je faisais de mieux. « J’ai toujours été débrouillard. Quand t’essaye de vivre de tes propres ailes, à l’âge de tes 18 ans, tu finis par saisir les opportunités. » Ma famille roule pas non plus sur l’or, alors comptez sur eux, alors que ma mère tentait de sauvegarder cette fratrie de 7 enfants, c’était impensable que je m’ajoute au panier. « Ecrire, c’est tout ce que j’aime faire. Coucher, c’est tout ce que je sais faire. Alors non, changer de branche, c’est pas envisageable. J’ai besoin de ce boulot… » Je regarde Alix une seconde, en pensant à Chloé et à sa situation. Zeppelin n’en savait pas plus sur la situation, ni de qui était d’Alix, mais quand je revins vers elle, je lu dans son regard qu’elle se posait la question. « …Je peux pas faire autrement. » J’avais perdu mes économies, perdus mon appartement, mon estime et ma fierté. Si je venais à perdre mon boulot…ce serait la merde totale. « Et puis, tu sais pas…Mais je suis ignoble sans ma dose. » Ça m’inspirait, ça me libérait, ça me tonifiait. Pour rien au monde, j’aurai envie de m’arrêter.


© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

En ligne
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4252
Points : : 1436
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : killer from a gang (avatar) & tumblr (gifs). J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER + LILO + NORAH + LUCCA + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (4) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN


Zeppelin Pemrose
« CHILLING UNDER THE SUN »
- citizen

( » ) Dim 19 Nov 2017 - 23:26

zeppelin & jay

❝ trouble is her middle name. ❞

De quelle manière en sommes-nous arrivés là ? C’était lui qui voulait à tout prix me mettre dans son lit, lui qui mettait tout en œuvre pour atteindre son but et moi qui m’efforçais de lui tenir tête. Désormais, je me retrouve dans la position de la personne qui attend désespérément de finir dans son lit et c’est lui qui me résiste. Si c’est une plaisanterie de la part du cosmos ou autre, qu’il aille se faire voir bon sang ! J’ai horreur de me sentir ainsi : dépendante d’une personne, presque soumise à sa volonté. Ce n’est pas une chose dont j’ai l’habitude, pas avec mon entêtement et mon impulsivité, seulement Jay a réveillé ce quelque chose en moi qui me dérègle totalement. Tout ce que je voudrais c’est reprendre le contrôle et ne pas avoir à me sentir minable dans les prochaines minutes, parce que ça sera le cas. « J’ai toujours été débrouillard. Quand t’essaye de vivre de tes propres ailes, à l’âge de tes 18 ans, tu finis par saisir les opportunités. » Ça je peux le concevoir. J’ai toujours été très indépendante, j’ai toujours su que je partirais tôt de chez mes parents et la seule condition pour que je puisse le faire était d’accepter la villa dans laquelle nous nous trouvons. Si j’ai eu du mal à ressentir que je m’étais vraiment envolée du nid familial, le fait est que c’est bien pratique de vivre dans la même rue que ses parents. « Ecrire, c’est tout ce que j’aime faire. Coucher, c’est tout ce que je sais faire. Alors non, changer de branche, c’est pas envisageable. J’ai besoin de ce boulot … Je peux pas faire autrement. » Ayant perdu l’appétit, je laisse ma tasse refroidir et mon regard posé sur Jay. Je suis partisante de l’idée que lorsqu’on veut quelque chose, l’obtenir est toujours dans nos moyens. Rien que pour ça, je suis persuadée qu’il pourrait très bien conjuguer les deux sans pour autant continuer d’être le goujat qu’il est actuellement. Mais à quoi bon le lui dire alors que je le sais aussi borné que moi ? « Et puis, tu sais pas…Mais je suis ignoble sans ma dose. » Je ricane et secoue doucement la tête. « Si, j’ai remarqué. » Avec notre dispute au beau milieu de la nuit hier, difficile de ne pas avoir saisi que si monsieur n’a pas sa dose de sexe il peut devenir mauvais. Presque autant que je peux l’être dans mes mauvais jours d’ailleurs. « Enfin, c’est toi qui sais. Après tout c’est ta vie, pas la mienne. » Dis-je en me levant du canapé. Je fais deux pas dans sa direction, les bras croisés contre ma poitrine, parfaitement consciente de l’effet que ça peut faire. « T’aurais pu l’avoir si t’avais pas été aussi horrible cette nuit … » Débutai-je en me penchant vers lui, une main sur chaque accoudoir du fauteuil sur lequel il est assis. « ... bonne conscience ou pas, fallait pas me pousser à te vouloir. J’imagine que maintenant, ça va être à moi de te faire céder. » Jeu auquel je n’ai jamais joué mais ayant bien remarqué l’effet que je lui fais depuis notre rencontre, je trouverai bien le moyen de parvenir à mes fins. Pour ça, je suis douée, et pour le moment je contente de me redresser, d’attraper mon café froid et de regagner la cuisine pour remettre mon haut et me sentir bien moins nue.
@Jay Fairfield


find a dream, make it real ♕ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild. © endlesslove.
SUN GOES DOWN :: Los Angeles :: Central :: Bel Air
∞ trouble is her middle name.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 


Sauter vers: