Flèche hautFlèche bas∞ hold me tight or don't.

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4517
Points : : 383
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : neon cathedral. (avatar) & ASTRA (signature) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER (2) + LILO + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (5) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN

(once upon a time):
 

Zeppelin Pemrose
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (✧) devenir sergent au sein de la lapd
() Mer 22 Nov 2017 - 21:57

zeppelin & jay

❝ hold me tight or don't. ❞

« PÉTASSE !! » Le sang qui bouillonne dans mes veines, ces dernières qui tapent contre mes tempes, je descends de ma voiture en claquant violemment la porte derrière moi. La vitre pourrait se briser sous cette force que je m’en moquerais totalement. Remontant l’allée menant à l’entrée de la villa, je continue de fulminer, repassant la scène dans ma tête. S’il n’y avait pas eu quelqu’un pour nous séparer je n’aurais pas donné chère de cette petite peste. Certes, j’ai aussi pris des coups mais ce n’est rien en comparaison du magnifique œil au beurre noir qu’elle va porter sur son si précieux visage les prochains jours. Évidemment, un tel comportement étant remonté jusqu’aux oreilles de mon chef, on m’a fortement conseillé de prendre le reste de ma journée pour me calmer. Seulement, même une fois chez moi, ma colère ne descend pas. Peut-être aurais-je mieux fait de passer par la salle de sport, mais instinctivement j’ai conduit jusqu’ici. Une fois à l’intérieur, je claque également la porte d’entrée sans la moindre douceur, je me débarrasse de mes chaussures qui volent dans l’entrée et mon sac jeté dans un coin, je gravis les marches menant à l’étage. Dans la salle de bain, j’inspecte mon visage. Cette idiote ne m’a tout de même pas loupé. Sa gifle a été si forte que ma lèvre inférieure est coupée ce qui me vaut une grimace dès que je l’effleure. De nouveaux noms d’oiseaux me viennent en pensant à celle qui m’a infligé cette blessure pendant que je la désinfecte. Ma lèvre reste enflée mais ne saigne plus. Poings serrés, j’inspire et expire doucement pour me calmer et bien que ça ne fasse pas grand effet, je sors de la pièce et m’arrête aussitôt pour éviter une collision qui provoquerait une nouvelle crise de nerfs. « Si tu viens me demander si je suis de repos ce soir, je ne suis mais alors vraiment pas d’humeur à ça. » Lançai-je immédiatement en levant la tête afin de croiser le regard de Jay. « Je serais sans doute de meilleure humeur si tu mettais dans ton lit une bonne fois pour toute, mais on sait tous les deux que t’as une âme trop bonne maintenant. » Je le défi du regard quelques secondes et lui passe devant. Ma lèvre me fait mal et pour calmer la douleur je gagne la cuisine pour m’emparer d’un glaçon que je pose sur ma blessure en poussant un gémissement. Que je la retrouve cette fille et il n’y a pas que son œil qui sera moche à voir.
@Jay Fairfield


❝ find a dream, make it real ❞ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 239
Points : : 155
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : seconde paix mondiale + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :
finding things that make you happy
shouldn't be so hard

____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall

Jay Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Ven 24 Nov 2017 - 16:19


❝ hold me tight or don't.
feat. jayzee
Le souffle coupée je m’allongeais sur le parquet froid du salon de l’énorme salon. Après plus d’une heure de course, je venais de faire plusieurs séries d’abdos, de squats et d’alter. J’étais littéralement mort, mais ça faisait du bien. Ma dose de sexe avait énormément réduit depuis mon emménagement ici. Les pseudo-règles de Zeppelin n’étaient pas du tout fiables. Du coup, j’avais finis par aller chez toutes celles dont j’avais envie et j’avais finis par trouver un compromis avec moi-même ici. Je faisais l’amour pendant le laps de temps où Mademoiselle était supposée être au poste. C’était en partie une raison pour tenter d’oublier qu’elle était disponible. Ces paroles résonnaient encore en moi, malgré le fait que j’essayais de les chasser. Faut croire que ce sera à moi de te faire céder m’avait-elle dit. Difficile à oublier. J’étais en train de reprendre doucement ma respiration, couvert de sueur lorsque je l’entendis rentrer comme une furie, jetant ses affaires comme bon lui semble. Elle ne sembla même pas me capter lorsqu’elle passa furtivement pour rejoindre l’étage. Alors, me levant doucement, je finis par monter moi-aussi les escaliers, décidé à aller prendre une douche. Bon, d’accord, la curiosité était sans nul doute là. Qu’avait-elle encore ? Je n’étais pas certain que ce soit une bonne idée d’aller voir ce qui se passait, je savais que ça allait finir par me retomber dessus. « Si tu viens me demander si je suis de repos ce soir, je ne suis mais alors vraiment pas d’humeur à ça. » Je l’avais heurté alors qu’elle sortait de la salle de bain. J’étudiais alors son visage et constata qu’elle s’était fait cogné. « Je serai sans doute de meilleure humeur si tu mettais dans ton lit une bonne fois pour toute, mais on sait tous les deux que t’as une âme trop bonne maintenant.  » Elle me défie une seconde du retard alors que j’encaisse ces paroles qui excitent tout mon corps. Dans un dernier instant, elle me contourne et finit par disparaître de l’énorme couloir. Je reste bêtement là, à tenter d’étudier ce qui vient de se passer, mais peu satisfait de mon manque de répartis, je finis par tourner des talons et la rejoindre…dans la cuisine. Je me colle contre le comptoir alors qu’elle sort un glaçon pour sa lèvre. « On t’a pas loupé dis donc. » Elle me lança un regard si noir que je finis par capituler et lever les mains en l’air. « D’accord…aucun humour là-dessus…» Hésitant, je me tournai dix milles fois la langue avant d’ajouter : « Tu veux en parler ? » J'allais sans doute me brûler les ailes pour avoir poser la question.

© MADE BY SEAWOLF. @Shia Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4517
Points : : 383
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : neon cathedral. (avatar) & ASTRA (signature) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER (2) + LILO + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (5) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN

(once upon a time):
 

Zeppelin Pemrose
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (✧) devenir sergent au sein de la lapd
() Ven 24 Nov 2017 - 22:03

zeppelin & jay

❝ hold me tight or don't. ❞

M’énerver est probablement la chose à ne pas faire lorsqu’on n’est pas capable d’assumer les conséquences qui en résultent. Je n’ai jamais eu un tempérament très calme, fait qui ne s’est pas arrangé avec les années alors qu’on attendait de moi que je reste à la place qui est supposée être mienne : dans les rangs des potiches. Développant un brin de violence en grandissant, cette pauvre fille n’avait pas la moindre idée de ce qui l’attendait lorsqu’elle s’est jetée sur moi. Si elle doit sans doute s’en mordre les doigts à l’heure qu’il est, je reste tentée de retourner lui faire sa fête, ne serait-ce que pour lui faire payer ma blessure à la lèvre. Affronter Jay et tout ce qu’il éveille en moi suite ça, je ne peux pas. Je me connais par cœur. Je n’aurais pas de patience, pas assez pour m’empêcher de lui sauter dessus ce qui s’apparenterait quasiment à du viol. Fuir vers la cuisine, ça c’est une bonne solution, sans parler du fait que le glaçon sur ma lèvre est une bénédiction. « On t’a pas loupé dis donc. » Je lève les yeux vers lui lorsqu’il entre dans la cuisine, le menace en silence de ne pas se lancer sur le sujet, ce à quoi il réplique en levant les mains en signe de paix. « D’accord…aucun humour là-dessus… Tu veux en parler ? » Hésitante, mon regard toujours sur Jay, le glaçon encore sur ma lèvre, un soupire s’échappe d’entre mes lèvres semi-ouvertes. « Je suis énervée, le prend pas personnellement. » Commençai-je pour expliquer l’agressivité à laquelle il a eu le droit. « Un simple malentendu avec une pauvre fille sans doute aux urgences à l’heure actuelle. » Expliquai-je en haussant les épaules, indifférente. C’est vrai que frapper quelqu’un et l’envoyer à l’hôpital n’a rien de préoccupant. Je le détail du regard, prends conscience qu’il devait être en train de faire du sport lorsque je suis rentrée comme une tornade dans la villa et mon regard remonte vers le sien. « Peut-être que je devrais m’y prendre comme toi et faire plus de sport, ça me ferait du bien. » Bien sûr, le type de sport que je sous-sous-entends à cet instant n’a aucun rapport avec le fait de courir ou de faire du vélo, j’entends par-là un sport bien plus intime n’ayant pas oublié ma promesse de le faire céder. Le glaçon retiré de sur ma lèvre, je passe le bout de ma langue dessus et grimace en sentant un picotement désagréable se propager.
@Jay Fairfield


❝ find a dream, make it real ❞ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 239
Points : : 155
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : seconde paix mondiale + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :
finding things that make you happy
shouldn't be so hard

____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall

Jay Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Ven 24 Nov 2017 - 22:38


❝ hold me tight or don't.
feat. jayzee
La voir ainsi n’était pas surprenant. Depuis sa crise de folie une nuit, j’avais appris que Zeppelin était du genre lunatique. Elle était tempête et volcan quand elle pouvait être un fleuve tranquille à la fois. C’était déconcertant. Cela dit, la voir ainsi en colère sans savoir vraiment la cause, une lèvre entaillée, c’était encore plus curieux. Et bizarre. Alors, c’était presque instinctivement que j’étais venu à son rencontre, comme pour tenter d’apaiser cette lionne en cage. « Je suis énervé, le prends pas personnellement. » « Je prends rien personnellement » dis-je pour la rassurer. J’avais bien saisis le fait que même si vous n’étiez pas la cause de l’orage vous étiez ces petits nuages qui subissaient ces vents violents. « Un simple malentendu avec une pauvre fille sans doute aux urgences à l’heure actuelle. » Un simple malentendu ? Je me demandais alors ce que ça donnerait si c’était une vrai dispute. A vrai dire, je ne voudrais pas savoir, ni être là quand ça se passerait vraiment. J’étais plutôt cool comme mec, j’avais mes poids et je savais m’en servir mais je n’étais pas non plus au centre des bagarres. Il fut un temps oui, lorsque ma famille avait explosé et que j’en connaissais la cause…J’avais tenté d’expédier cette colère en moi en me bagarrant autant que je pouvais. Mais c’est sans compter les colosses que je rencontrais qui avaient vite finit par m’en dissuader. « Peut-être que je devrais m’y prendre comme toi et faire plus de sport, ça me ferait du bien. » Je prends une grande respiration, en la regardant passer sa lèvre sur cette lèvre enflée. Je m’étonnais moi-même de cette force à laquelle je résistais, mais pour une fois, quelque chose me poussait à faire les choses biens. Ou mieux. « Pourrais-tu arrêter ces sous-entendus ? » avais-je dis d’une voix presque trop douce. Je m’approchais vers elle, et me stoppa à quelques centimètres d’elle. Ma main saisis son menton pour que je puisse doucement examiner sa lèvre. « Elle… » Dis-je en parlant de sa lèvre « Elle a pas besoin d’être agressée plus qu’elle ne l’a été » Je sous-entendais que même un baiser pouvait rouvrir la plaie peu profonde mais très mal positionnée. Mon regard rencontre alors le sien, et je me perdis une seconde dans la fureur de ses yeux. « J’ajouterai qu’il n’y a pas que le sport pour détendre » Je souris au coin des lèvres et lâcha son menton. Je relevais mes mains presque à sa hauteur pour affirmer : « Ces mains sont de l’or » Elle fronça les yeux comme si elle ne savait pas de quoi je parlais. Bien sur qu’elle n’en savait rien. Si elle était vierge, je n’étais pas certain qu’elle ait déjà eu l’occasion de profiter d’une séance de massage. Non, pas le genre de massage d’un professionnel, mais celui d’un mec qui vous plait mais qui vous ait entièrement interdit. Je me recule et offre ma main « Allez viens »

© MADE BY SEAWOLF. @Shia Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4517
Points : : 383
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : neon cathedral. (avatar) & ASTRA (signature) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER (2) + LILO + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (5) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN

(once upon a time):
 

Zeppelin Pemrose
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (✧) devenir sergent au sein de la lapd
() Ven 24 Nov 2017 - 23:19

zeppelin & jay

❝ hold me tight or don't. ❞

Ce petit jeu m’épuise à l’avance. Ce n’est pas une chose à laquelle je suis habituée. Jusqu’à présent, je n’ai pas eu à courir après un homme. Je ne l’ai jamais voulu et la plupart de ceux m’ayant approché ont fini rejeté tôt ou tard. Cela dit, je ne baisserai pas les bras. Je n’ai jamais autant désiré quelque chose de toute ma vie et mes pensées souvent impures ne font que rêver de ces lèvres auxquelles j’ai déjà goûté et de ces mains m’ayant fait frissonner. Qu’il me repousse ou non, cette attraction évidente entre lui et moi n’a jamais disparu et c’est ce qui me rend le plus folle. Toute l’histoire de bagarre avec une autre pourrait presque disparaître lorsque je le regarde lui, mon obsession reprenant aussitôt le dessus. « Pourrais-tu arrêter ces sous-entendus ? » Je retiens mon sourire à la fois pour rester aussi sérieuse que possible, mais aussi pour ne pas ressentir de douleur plus que nécessaire – ou agrandir l’entaille que j’ai déjà. Prête à répliquer que je n’arrêterais que lorsque j’aurais eu ce que je veux, ma phrase meurt au fond de ma gorge en le voyant s’approcher. Sa main attrapant mon menton, mon rythme cardiaque s’emballe et même si je pourrais immédiatement céder, je n’en fais rien trop captivée par son regard. « Elle… Elle a pas besoin d’être agressée plus qu’elle ne l’a été » Une frisson remonte le long de ma colonne vertébrale. Oh que j’aimerais pourtant qu’elle soit agressée par ses lèvres à lui, je ne demande que ça, ne rêve que de ça. « J’ajouterai qu’il n’y a pas que le sport pour détendre. Ces mains sont de l’or » De quelle manière suis-je supposée garder mon calme ? Comment puis-je ne pas vouloir craquer avec de telles paroles même si, rapidement, je comprends que ce qu’il sous-entend n’a rien à voir avec ce que j’espère. « Allez viens » Notre proximité brisée, je parviens à reprendre un tant soit peu le contrôle et je glisse ma main dans la sienne. « Tu ne veux pas de sous-entendus, mais tu ne fais rien pour m’aider. » Je le suis docilement, me délectant du fait de sentir sa peau contre la mienne même si j’ai l’impression que ma main s’embrase. « Je ne doute pas que tes mains valent de l’or … » Je mords ma langue pour ravaler le fait que je ne peux que le savoir grâce à certaines nuits où j’ai dû subir trop d’orgasmes pour mon propre bien. « … je préfèrerais seulement qu’elles agissent sur tout mon corps. » Continuai-je en haussant innocemment les épaules. Lorsque je dis que je compte tout faire pour qu’il cède, je ne plaisante pas, et ça commence par glisser trop souvent sur le sujet qu’il évite.
@Jay Fairfield


❝ find a dream, make it real ❞ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 239
Points : : 155
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : seconde paix mondiale + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :
finding things that make you happy
shouldn't be so hard

____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall

Jay Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Sam 25 Nov 2017 - 13:57


❝ hold me tight or don't.
feat. jayzee
« Attends, tu veux dire que t’as emménagé chez elle et tu ne la baises même pas ? » Je regarde Bax une seconde avant de soupirer dans une confirmation : « Ca résume la situation, oui. » « Bah putain. » Je me noie une seconde dans mon café bouillant. Si je pensais que ma décision allait en choqué plus d’un, Bax était le pire. Il me connaissait bien trop pour savoir combien j’étais faible lorsqu’il s’agissait de filles et de partie de jambes en l’air. Il ne comprenait pas encore mes résolutions, je le savais, mais c’était bizarre de lui dire que pour une fois, c’était moi qui résistais. Pour plusieurs vrais raison, certes, mais toute de même. « Mec, je te comprends pas. T’as une magnifique femme chez toi, qui plus est est vierge, et toi tu ne fais rien. » « C’est compliqué » « Pourquoi, parce que t’as peur qu’elle te foute dehors ? » « C’est la petite sœur de mon meilleur pote » « Mais ça, elle le sait pas ? » « Elle le saura. » « Ok. Mais… » Je sais à son regard qu’il tente de me trouver des excuses pour foncer. Je sais parce qu’il est comme moi. Bax, c’est celui qui rêverait d’avoir mon poste à GQ, il rêve d’écrire sur le sexe et sur ses expériences. Mais, il est hélas cantonné à la rubrique sport. Sa deuxième passion. Plus on parle, plus je sens qu’il ne comprend absolument pas. « Elle a quoi de spéciale, cette meuf ? » Mon regard s’interroge, il s’assombrit pour tenter de répondre à cette question subtile, mais je ne sais pas quoi dire. Seule une voix extérieur derrière moi m’interrompre dans mes pensées. « Quelle fille ? » Je me retourne et me retrouve face à la silhouette élancé de mon patron. « Sa nouvelle colocataire. » Mon regard reprend position face à Bax que j’engueule. Tais-toi, Bax. Par pitié, Bax. « Tu couches avec ? » « C’est bien ça le problème, elle ne demande qu’à se faire sauter la rondelle. » Oh, je vais le tuer. Clairement. Il ne manquait plus que ça. Si la plupart des gens connaissaient une bonne partie de mes expériences et de mes relations, je n’avais clairement pas envie que Zeppelin se retrouve mêler à tout ça. « Comment dépuceler une femme mûre ? » demanda mon patron sourire aux lèvres. A sa réaction, je su ce qu’il allait me demander plus tard. Je su que quoi que je fasse, j’allais être dans la merde à un moment donné. Merci Bax.

***

Le sport ne m’avait pas aidé à enlever cette conversation de la tête, et maintenant que je contemplais le visage d’ange de Zeppelin, je ne pouvais penser au gros titre de l’article. C’était tout ce que j’aimerai qu’elle ne devienne pas, un énième nom sur la liste, un énième titre qui se perdrait dans le nombre incalculable de journaux. Ça me donnait une raison supplémentaire pour ne pas céder, pour ne pas succomber à ses charmes naturels et démoniaques à la fois. « Tu ne veux pas de sous-entendus, mais tu ne fais rien pour m’aider. » Je connais l’état dans lequel elle se trouve ; celui de dépendance et de frustration. Je sais ce que ça fait de vouloir quelque chose sans pouvoir l’avoir, et de devoir convoiter ça chaque jour. Je sais, mais contrairement à elle, je me vide la tête et mes bourses avec d’autres. Alors, je devine que ce volcan encore en inactivité finira bien par exploser, mais je n’étais pas certain d’avoir vraiment envie d’être là quand ça sera le cas, parce qu’à la seconde où elle finirait par rompre cette infime ligne, je me noierai simplement. « Je ne doute pas que tes mains valent de l’or…je préférais seulement qu’elles agissent sur tout mon corps. » Elle avait saisis ma main, et ce peu de contact me fit frissonner. Je me mis presque automatiquement en route vers ma chambre, sans hésitation, Alix étant encore chez la nourrice. Je décide d’ignorer ces désirs une seconde dans un silence presque trop pesant. Une fois arrivée devant la porte, je me retourne une seconde et affirme pour mettre les choses aux clairs : « Si tu franchis cette porte, tu es docile Zep. Je maintiens, je ne coucherai pas avec toi. » Je ne sais pas ce qui traverse son esprit une seconde mais des éclairs jaillissent de ses yeux, et son silence me confirme qu’elle a compris le message. Ou du moins, qu’elle me fait croire qu’elle a compris. Je ne sais jamais vraiment comment elle va réagir. J’ouvre définitivement la porte, et nous entraine dans cette chambre, légèrement en bordel. Elle regarde autour d’elle comme si elle faisait maintenant gaffe à ce qui l’entourait. Mon univers, ma vie. Moi, mes yeux toujours rivés sur elle, je m’approche et saisis le bas de son pull. A la seconde où mes mains rencontrent sa peau nue, ses yeux s’écarquillent rapidement et me dévisage. Elle ne bronche cependant pas lorsque je finis par le passer par-dessus sa tête, ses longs cheveux retombant sur sa peau blanche. J’étudie une seconde ses courbes et sa lingerie classiques mais qui lui va à ravir. Ne pas la mater, ne pas la mater… « Déboutonnes ton jean, mais garde-le. Et file t’allonger, j’arrive. »


© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4517
Points : : 383
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : neon cathedral. (avatar) & ASTRA (signature) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER (2) + LILO + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (5) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN

(once upon a time):
 

Zeppelin Pemrose
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (✧) devenir sergent au sein de la lapd
() Sam 25 Nov 2017 - 18:02

zeppelin & jay

❝ hold me tight or don't. ❞

Docilement, je le suis à travers la villa, à travers les pièces et le couloir menant à la porte de sa chambre. Je n’y ai pas remis les pieds depuis cette fameuse nuit qui a tout précipité. Cette porte me ferait presque peur désormais. Je ne suis pas certaine d’avoir le courage d’y entrer, d’affronter les souvenirs de ce moment qui me hante depuis des jours. Nous nous arrêtons devant cette dernière, ma main toujours la sienne. L’image que nous renvoyons est si étrange. Alors que nous passons notre temps à résister à la tentation – lui plus que moi dorénavant – nous voilà main dans la main, prêts à rentrer dans sa chambre. Sortie de mes pensées dès que je le vois se tourner vers moi, je lève la tête vers lui, arquant un sourcil en devinant qu’il s’apprête à me dire quelque chose. « Si tu franchis cette porte, tu es docile Zep. Je maintiens, je ne coucherai pas avec toi. » Je ravale ma frustration, ne laisse rien voir de ce que je pense réellement de tout ça. Je déteste l’entendre me dire de but en blanc qu’il ne se passera rien, c’est comme entendre inlassablement la même chanson, à force ça devient agaçant. Je sais aussi que même si j’acquiesce, je ne pense pas réellement rester calme. Le simple fait de me trouver dans sa chambre à me faire masser risque de me faire perdre la tête. Je resterai calme aussi longtemps que je le pourrais, mais si je ne dis rien à voix haute c’est bien parce que je sais que je ne peux rien lui promettre. Dans la pièce, je détaille tout. Même s’il vit sous mon toit et que je connais cette chambre en plus d’y être entrée sans permission, je n’y avais pas vraiment fait attention jusque-là. Son bordel me rappelle assez celui que j’ai pu voir plus d’une fois dans la chambre de mes frères. Alors que Jay entre à nouveau dans mon champ de vision, je pose mon regard sur lui, silencieuse. Pas un geste de recul, rien, alors qu’il attrape le bas de mon pull et rester calme lorsque ses mains touchent ma peau m’est impossible. Retenant ma respiration, je finis en sous-vêtements devant l’homme qui m’obsède comme s’il n’y avait rien de plus normal à ça. « Déboutonnes ton jean, mais garde-le. Et file t’allonger, j’arrive. » L’espace d’un instant mon cerveau refuse de saisir le sens de ses paroles et puis, sans rien dire, je défais mon jean, les muscles de mon ventre se contractant en sentant la fraîcheur caresser ma peau. Je n’ai jamais eu honte de mon corps, des années de patinage artistique m’ont forcé à m’accepter telle que je suis même après avoir abandonné mes patins pour un badge et une arme. « Docile ou pas, coucher ou pas, je sais pas lequel de nous deux va avoir le plus de mal à contrôler cette situation. » Ne pus-je m’empêcher de dire en grimpant sur son lit. Je suis à moitié nue dans son lit, franchement jusqu’où peut-il se contrôler ? Me connaissant, le simple fait de sentir ses mains sur sa peau va me rendre folle. Allongée sur le ventre, la tête sur l’oreiller, son odeur m’enivre. Je déglutis et pince malgré moi mes lèvres abîmées. « En fait, tu seras peut-être sauf, je risque de m’endormir dans ton lit. » Je ferme les yeux en l’entendant revenir vers moi. Tout ça, c’est une mauvaise idée, je suis plus excitée que détendue.
@Jay Fairfield


❝ find a dream, make it real ❞ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 239
Points : : 155
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : seconde paix mondiale + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :
finding things that make you happy
shouldn't be so hard

____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall

Jay Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Dim 26 Nov 2017 - 22:09


❝ hold me tight or don't.
feat. jayzee
Je traverse le peu d’espace jusqu’à ma salle de bain en une fraction de seconde. Je soupire lorsque je me rends compte que je suis enfin seul. Je bloque sur mon reflet dans la glace une seconde. Ressaisis-toi Jay. Je n’étais pas certain de comment allait finir cette mascarade, mon calme allait être mis à rude épreuve. C’est dur de convoiter sans apprécier ; de résister sans succomber. « Allez, tu peux le faire » soufflais-je à moi-même avant de prendre deux grandes bouffées d’air. Je me ressaisis ensuite, et récupère l’huile de massage dans l’un des tiroirs.  Je revins rapidement dans ma chambre, et contemple rapidement ses courbes étendues sur mon lit. Qu’est ce que j’aimerai lui faire…c’est impensable. « Docile ou pas, coucher ou pas je sais pas lequel de nous deux va avoir le plus de mal à contrôler la situation » Je souris sans qu’elle ne voit, parce qu’elle ne sait pas combien ça va être assez dur. Je grimpe moi aussi sur le lit alors qu’elle a la tête sur l’oreiller : « En fait, tu seras peut-être sauf, je risque de m’endormir dans ton lit. » J’hausse les épaules en m’installant près d’elle.  « C’est pas l’effet voulu ? » dis-je d’une manière ironique en déposant une de mes jambes de l’autre côté d’elle. Sans trop peser mon poids sur ses jambes, je m’installe un peu plus confortablement. Mes mains hésitante une seconde pincent les attaches de son soutien gorge que je défais rapidement. Je sais qu’à la courbure de son dos qu’elle retient sa respiration, ses mains cachée derrière sa tête sont sans doute crispés. Mes mains glissent jusqu’à ses cheveux que je dégage de son dos. Ils sont doux, soyeux et j’aurai aimé pouvoir y glisser mes mains et les empoigner bien plus souvent. Je déglutine pour finalement ouvrir la bouteille et récupérer un peu d’huile. Je frotte mes mains pour les chauffer, et je finis les approcher de sa peau. Elles restent en suspension au dessus de sa chaire nue, et finit par ajouter : « Si quelques choses te déplaît, tu me dis… » Ma voix est peu assurée, mais mes mains finirent par se déposer sur sa peau nue. Elle comme moi, on frissonna. Cette électricité, on la ressentait tous les deux, mais impossible de céder. Alors, je finis par me concentrer sur mon devoir et ordonnant à mes mains des mouvements souples mais poignant tout le long de son dos.

© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4517
Points : : 383
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : neon cathedral. (avatar) & ASTRA (signature) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER (2) + LILO + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (5) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN

(once upon a time):
 

Zeppelin Pemrose
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (✧) devenir sergent au sein de la lapd
() Mar 28 Nov 2017 - 21:06

zeppelin & jay

❝ hold me tight or don't. ❞

Allongée sur son lit, le visage caché, incapable de voir ce qui se trame dans mon dos, je sens la nervosité se mêler à l’impatience. Vais-je être capable de me contrôler ? Et lui ? Je n’ai pas la moindre idée de ce que va être ma réaction lorsqu’il commencera son massage hormis que mon cœur risque de s’emballer comme à chaque fois que nos deux corps se trouvent à proximité l’un de l’autre. Et si j’ai peur, j’ai aussi grandement envie de le sentir près de moi, de ressentir à nouveau cette euphorie qu’il réveille chez moi. Peut-être vais-je bien me comporter, mais j’en doute. Ça fait trop longtemps que je me retiens, trop longtemps que je vis avec cette perpétuelle frustration et je me félicite de ne lui avoir fait aucune promesse. Le lit s’affaisse à l’endroit où il s’installe et mon myocarde s’emballe déjà. Si le simple fait de le savoir assis près de moi me fait un tel effet, sentir ses mains sur ma peau ça être une épreuve difficile à remporter. « C’est pas l’effet voulu ? » Je ne dis rien. Gardant le silence, je me retiens également de lever les yeux au ciel, dans cette position ce n’est pas pratique, pas avec mon nez dans son oreiller, m’imprégnant de son odeur qui, je l’espère, restera avec moi toute la nuit. Crispée lorsque je le sens se pencher au-dessus de moi, mes mains agrippent le drap alors qu’il détache mon soutien-gorge. J’arrête de respirer, refoulant également un gémissement en sentant ses doigts chatouiller mon dos tandis qu’il dégage mes cheveux. « Si quelques choses te déplaît, tu me dis… » Je déglutis, tourne la tête de sorte à pouvoir l’apercevoir du coin de l’œil. « Je doute que ça soit possible. » L’informai-je d’une voix un peu trop enrayée. S’il doutait de l’effet qu’il me fait, maintenant il a une petite idée. Cela dit, je reste calme alors que ses mains glissent sur ma peau. Un long frisson remonte le long de mon dos sans que je ne fasse le moindre commentaire. Je me contrôle, apprécie le massage qui détend chacun de muscles de mon dos, défait les nœuds dus au stress. J’ignore combien de temps s’écoule, je reste focalisée sur le fait de ne pas craquer alors que les frissons s’accumulent dans tout mon corps jusqu’à ne plus en pouvoir. J’attends que ses mains soient près de mes épaules pour en saisir une et me retourner sans la lâcher. « Arrête s’il te plait. » Demandai-je le souffle court. Je ne lâche pas sa main, cherche son regard en me moquant totalement du fait qu’en me relevant j’ai fini poitrine nue. « Je … » Commençai-je pour m’arrêter aussitôt et faire ce que je ne devrais pas : me jeter sur lui. Mes lèvres plaquées contre les siennes, mon corps collé au sien, mon cœur s’emballe, s’emballe, s’emballe. Qu’il me repousse, je ne m’excuserai pas de me laisser aller, de vouloir dépasser la limite et tentant le tout pour le tout, sentant sa bouche m’inviter, je lis nos langues, glisse une main dans ses cheveux sans retenir mon gémissement satisfait.
@Jay Fairfield


❝ find a dream, make it real ❞ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 239
Points : : 155
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : seconde paix mondiale + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :
finding things that make you happy
shouldn't be so hard

____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall

Jay Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Mar 5 Déc 2017 - 22:08


❝ hold me tight or don't.
feat. jayzee
« Je doute que ça soit possible » Sa voix s’estompe à travers les battements de mon cœur. Ils augmentent progressivement à mesure que mes mains restent accrochées à sa peau chaude et douce. Je lutte pour calmer ma respiration qui devient, elle, plus saccadée. L’air est pesant, le silence est inquiétant. J’ai l’impression de ressentir chaque contraction de sa part, elle est tendue comme jamais. Mais je ne sais pas si c’est mes mains et ma présence qui trahissent cette tension ou bien effectivement son état native. Je soupire une seconde sans un bruit, en me laissant guider par mes mains qui ont l’habitude en ces gestes. C’est assuré, c’est professionnel. Et pourtant, chaque geste est doux comme si j’avais toujours désiré toucher sa peau, parcourir chaque parcelle. Ca me donnait des idées malsaines, des idées que j’aimerai tant lui faire mais qui m’était entièrement interdite. Mes mains sur ses reins remontent doucement le long de sa colonne verticale, jusqu’à ses épaules. Alors, sans m’y attendre, elle me les saisit. Sa voix rompre ce silence étrange : « Arrête s’il te plait. » Je la regarde se retourner doucement alors qu’elle plante son regard dans le mien. Elle se fiche que dans ce mouvement, sa poitrine parfaite s’est libérée et me fait vibrer. Elle se fiche de ses yeux envieux et désireux qu’elle me lance. Non, elle se fiche royalement de ce qu’elle peut éveiller dans une telle position et une telle détermination. « Je… » Je reste planté là, à contempler sa beauté naturelle et sa peau dénudée. J’aimerai pouvoir bouger éviter l’inévitable, mais lorsque je remarque enfin ces étincelles dans ces yeux, celle que je lui renvoie sans doute, je ne réagis pas. Je la laisse remonter vers moi et plaquer ses lèvres sur les miennes. Mes yeux s’agrandissent, mes pupilles se dilatent, mon cœur s’arrête une seconde. Pendant une seconde, j’ai aucun mouvement, aucune panique, aucun retour. Une première pour moi. Je sais que je brûlerai en enfer pour ce baiser, mais lorsque je sens sa langue insister sur ma bouche fermée, je finis par entrouvrir mes lèvres. Elle prends possession de ma bouche et c’est uniquement qu’à ce moment précis où je lui redonne enfin ce baiser. Puissant, déterminé, elle pousse un léger gémissement lorsque je lui mords la lèvre. J’ai l’impression que ma poitrine va exploser. Ca se bouscule, ça s’enchaîne. Je la repousse vers le lit alors que mes mains prennent possession de sa peau encore nue. Elles glissent, caressent, parcourent, découvrent, agrippent sa poitrine. Mes lèvres explorent et font violence à la fois. Vital, c’est presque devenu vital de continuer. De ne pas penser, de ne plus penser. Je ne saurai dire à quel moment j’enlève mon t-shirt mouillé de sueur, mais ses mains parcourent maintenant mon torse lui aussi dénudé. Je ressens ces picotements, ces frissons encore plus intenses. Tous mes sensations sont décuplés que ça en fait presque mal. Je me colle un peu plus à elle alors que j’enfonce ma tête dans son cou pour embrasser son oreille. Et puis… un éclair. Un simple éclair pour sentir cette bosse qui se pressait contre son entrejambe. Un éclair pour me ramener à la réalité le temps d’un instant. « Je peux pas… » Je soupire la tête toujours dans son cou, mon corps stoppé. J’étais incapable de me défaire d’elle et de sa chaleur, mais ma raison avait finit par réapparaître. « Si tu savais combien j’en ai envie… » Soufflais-je à nouveau au creux de son oreille « …je peux pas. »

© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4517
Points : : 383
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : neon cathedral. (avatar) & ASTRA (signature) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER (2) + LILO + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (5) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN

(once upon a time):
 

Zeppelin Pemrose
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (✧) devenir sergent au sein de la lapd
() Mar 5 Déc 2017 - 23:58

zeppelin & jay

❝ hold me tight or don't. ❞

Mon corps s’embrase. Le monde cesse d’exister et ne se focalise que sur deux choses : lui et moi. Je perds totalement pieds à l’instant où ses lèvres s’entrouvrent, au moment où il finit enfin par me rendre mon baiser. Mes peurs s’évaporent et mon cœur s’emballe. Je n’aurais jamais pensé me sentir aussi légère à ne pas être directement repoussée. Il aurait pu le faire et, oui je l’aurais probablement mal pris, mais ça n’aurait été que dans la continuité de ce que je considère comme étant son nouveau jeu. Ce n’est pas le cas et je ne peux que m’en réjouir. De son poids mais avec douceur, il me bascule de nouveau contre le matelas. Ses lèvres mordent les miennes et malgré ma blessure je ne peux que gémir de plaisir. C’est pire encore en sentant ses baisers glisser le long de ma mâchoire. Ses mains caressent et parcours mon corps. Je ne suis plus qu’un brasier, je me perds dans le plaisir de le sentir si près, d’avoir presque gagné ce combat éprouvant pour mes nerfs et ma patience. Incapable de contenir mes gémissements, je me demande un instant si une tierce personne n’a pas pris possession de mon corps. Ma fierté a totalement été mise de côté. Je me moque de montrer à quel point je suis excitée par ses baisers et ses mains qui me caressent. Je me moque de le laisser comprendre à quel point j’ai envie de lui. Son tee-shirt jeté quelque part sur le sol de la chambre, c’est à mon tour de découvrir son torse, de suivre du bout des doigts les lignes que forment ses muscles. Un frisson me secoue, démontre à quel point j’ai perdu le contrôle. J’arrête de réfléchir. J’arrête de me demander de quelle manière il parvient à me donner autant envie, à me faire totalement oublier cette peur d’aller plus loin. Parce que je ne veux que ça. Je ne suis plus que désir, celui de me laisser posséder pour la première fois, de goûter enfin à ce plaisir que je me suis refusée pendant des années.

Mon souffle se saccade dès que ses lèvres effleurent mon oreille et quand son corps s’appuie plus contre le mien. Glissant dans son dos, mes mains continuent de caresser sa peau brûlante alors que ma poitrine s’abaisse et se soulève difficilement tant l’air me manque. Je vais probablement mourir contre lui mais ça sera une belle mort. « Je peux pas… » Et là l’effet est le même qu’un soufflé qui se dégonfle. Je tombe d’au moins dix étages mais mon corps reste dans le même état. Jay est trop proche de moi pour que je sois capable de me calmer, le souffle chaud dans mon cou n’aide pas. « Si tu savais combien j’en ai envie… je peux pas. » Je ne suis même pas en colère, ce qui m’étonne. Pas même blasée. À vrai dire, j’ignore ce que je ressens. « Je pense en avoir une idée. » Je réplique malgré tout, la voix éraillée. Il est tellement collé à moi qu’il m’est difficile de ne pas sentir la bosse dans son pantalon, une pensée qui me donne encore plus chaud. Ma douceur me surprend, mais je glisse une main sur son bras, passant sur son épaule jusqu’à son visage. L’effet est volontaire, je refuse encore de ne pas avoir le dernier mot. « Jay … » Je chuchote en le forçant à poser son regard sur moi et non pas à se cacher dans mon cou. « Je ne sais pas ce qui te bloque … » Je reprends en levant les yeux vers lui. « Si c’est la peur que ça change quoi que ce soit, ça ne sera pas le cas. Je ne compte pas te mettre dehors ou réclamer quoi que ce soit. J’ai envie de toi et je suis assez grande pour assumer. » J’humecte mes lèvres, ne dévie pas mon regard pour qu’il sache que je pense ce que je dis. « Et si c’est parce que je suis encore vierge, crois-moi je suis plus que prête. Si ta main descendait ne serait-ce qu’un peu plus bas, tu le saurais. » Je ne peux empêcher un petit sourire amusé de prendre place sur mes lèvres alors que je passe mes doigts sur les siennes. « Je veux que ça se fasse avec toi. » Finis-je par avouer presque dans un murmure. Je ne sais pas pourquoi lui mais je m’en moque. Mon corps décide et je lui fais confiance … à lui comme à Jay d’ailleurs.
@Jay Fairfield


❝ find a dream, make it real ❞ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 239
Points : : 155
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : seconde paix mondiale + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :
finding things that make you happy
shouldn't be so hard

____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall

Jay Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Ven 8 Déc 2017 - 14:22


❝ hold me tight or don't.
feat. jayzee
Incandescent, comme une bougie qui s’embrase instantanément. Il n’était qu’un feu sauvage qui se répandait bien trop vivement. Sa peau, à la rencontre de la sienne, lui brûlait d’une manière surprenante. Oh, il en avait connue des filles mais celle-ci était d’une audace et d’une telle rareté qu’il ne comprenait pas encore tout ce qu’elle pouvait lui infliger. C’était un jeu dangereux, il en avait conscience. Pourtant la tentation était insoutenable, mais il connaissait déjà les conséquences. Le piège se refermait progressivement sur lui sans qu’il puisse s’en délivrer. Entre sa conscience et ses désirs tout était contradictoire. En lui, ce n’était qu’une guerre. La seule question qu’il se posa, sa tête encore au creux de son cou, était bien l’échu de cette affrontement. « Je pense en avoir une idée. » Il avait beau bandé royalement ce n’était qu’une infime partie de son désir pour elle. Il était enfoui bien en lui, dont la mèche incandescente avait du mal à s’allumer définitivement. « Jay » Un frisson lui parcouru l’échine lorsqu’elle glissa sa main le long de sa peau nu. Il ne put s’empêcher de relever doucement la tête lorsqu’il senti ses doigts chauds se poser sur sa joue rosée. « Je ne sais pas ce qui te bloque…Si c’est la peur que ça change quoi que ce soit, ça ne sera pas le cas. Je ne compte pas te mettre dehors ou réclamer quoi que ce soit. J’ai envie de toi et je suis assez grande pour assumer. » Si ça avait été effectivement un bon blocage, il avait fini par comprendre qu’elle disait vrai. Le toit qu’il squattait serait toujours là, quoi qu’il en dise. Il avait réussi aussi à comprendre que malgré les erreurs qu’il avait commis ou pourrait commettre, Zeppelin n’était pas le genre de personne à abandonner une gamine de 3 mois à la rue. Même si son tuteur était un parfait connard. Non, son blocage remontait à quelque chose de plus emblématique. Sa vie. Son job. C’était l’histoire de sa vie. Ses articles étaient toute sa vie. Devoir écrire sur elle n’était pas envisageable, et pourtant si son patron apprenait qu’il avait franchis cette ligne, il allait devoir le faire. Le ferait-il vraiment ? Sans doute. Il tenait beaucoup trop à son travail ; non, à vrai dire, il dépendait beaucoup trop de son travail. Vivre ou survivre. Pour le moment, ces derniers choix avaient fait pencher la balance. Il ne faisait que survivre. « Et si c’est parce que je suis encore vierge, crois-moi je suis plus que prête. Si ta main descendait ne serait-ce qu’un peu plus bas, tu le saurais. » Ses doigts sont encore audacieux et caressent ses lèvres, alors que les siennes soulignent un rictus amusé. Il pourrait aller vérifier, il en avait envie. Cependant il savait qu’au scintillement de ses yeux, elle disait vrai. Elle était prête. Elle en avait envie. « Je veux que ça se fasse avec toi. » Pourquoi lui ? C’était un pur mystère. Il pensait simplement que c’était le destin qui l’avait mise sur sa route pour mieux le torturer. Il avait tant joué, tant profité. Peut-être que maintenant, il devait simplement attendre le bon moment, faire dans les règles. Hélas, il n’avait pas l’étoffe d’un discipliné. Il ne l’avait jamais été. Un léger soupire s’échappa de sa bouche entre-ouverte, alors qu’une de ses mains vint caresser l’épaule dénudée de la rousse. Il se mordit légèrement la lèvre avant d’avouer sans gêne. « Tu ne comprends pas. » Comment pouvait-elle ? Il n’avait montré que ces mauvais côtés, celui d’un Don Juan qui considérait les femmes comme de vulgaires objets de plaisir personnel. C’était l’image qu’il se donnait et qui lui collait à la peau depuis bien des années. C’était sa marque de fabrique, son gagne-pain. Très peu savait vraiment qui se cachait sous Jay Fairfield. Chloé avait été la première à l’apercevoir, mais à sa manière, elle l’avait un peu plus anéanti…ou façonné. Si il était aujourd’hui, c’était à cause d’elle, parce qu’il ne connaissait que l’amour qui détruit, celui fusionnel qui fait mal. Alors, il avait fini par l’abandonner à ce passé tumultueux tout en se promettant de ne plus jamais vraiment s’attacher….Jusqu’à ce que ces yeux maronnés se posent dans les siens. « Je ne veux pas que tu sois une parmi les autres » Presque inaudible, c’était sorti sans fausse note. C’était direct, un soupçon sensible et mystérieux. Il n’avait pas envie qu’elle ne devienne qu’un nom sur sa liste, ni un article parmi les autres. Seul l’envie qu’elle devient sa mèche comptait. Sa mèche incandescente.

© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

avatar
Date d'inscription : : 23/10/2016
Messages : : 4517
Points : : 383
Avatar : : Madelaine Petsch
Autres comptes : : Warren W., Elena B. & Oswald H.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : neon cathedral. (avatar) & ASTRA (signature) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 13 septembre. Je suis : américaine et mes origines sont : 100% américaines également. En ce moment, je : suis officier de police à la LAPD. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une villa à Bel Air avec Jay ... juste pour le dépanner, quelle bonne âme je fais. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement ces derniers et côté coeur je suis : célibataire et toujours parfaitement vierge.
. :

do it like a dude
flyin' through the sky in my spaceship, i'm an alien tonight.


hold me tight or don't
i got too high again, realized i can't not be with you or be just your friend.

walk like a champion
and if we want it, we take it. if we need money, we make it.
always be together
we are friends for life. hold that deep inside, let this be your drive to survive.



(en cours)
PEPPER (2) + LILO + MILO, LUCCA, JENS, IRINA & JOSEPHINE + DAREIOS, ELIOTT &  JENS + CHARLOTTE + JAY (5) + MILO (2) + EVENTS HALLOWEEN + PEMROSE FTW + DEAN

(once upon a time):
 

Zeppelin Pemrose
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (✧) devenir sergent au sein de la lapd
() Ven 8 Déc 2017 - 23:13

zeppelin & jay

❝ hold me tight or don't. ❞

Son corps ne désire que lui. Ses yeux ne voient que par lui. Jamais elle ne parviendra à comprendre pourquoi il a fallu que le choix se fasse sur lui. Elle-même n’est pas certaine d’avoir choisi, à croire qu’on le lui impose. Dès la première fois, dès la première rencontre, alors que son regard est tombé sur le brun, qu’elle a compris qui il était, tout en elle s’est mis à le désirer. Zeppelin, elle a tenté de relayer ça au plus profond de son être, chasser ses pensées malsaines autant que possible même si à chaque fois que leurs chemins se croisaient c’était comme sombrer à nouveau. Vivre sous le même toit n’a rien arrangé à la situation. Chaque jour elle le désire un peu plus et, impatiente qu’elle est, subir la distance qu’il leur a imposé la rend folle. Ce soir, elle aura la chance d’obtenir ce qu’elle veut réellement qui sait ? Ses lèvres l’obsèdent et la chaleur que dégage son corps l’envoûte totalement. C’est grisant mais si effrayant. Elle sait qu’elle ne devrait pas, c’est ouvrir les portes à bien trop de problèmes quand bien même dira-t-elle le contraire par fierté ou par crainte de trop s’ouvrir. C’est elle qui devrait avoir peur, elle qui devrait bloquer à quelques pas de cette limite qu’elle n’a jamais eu le cran de franchir, cependant c’est lui qui arrête tout ne faisant que réveiller l’agacement de la jolie rousse. Entre tentative d’apaisement et plaisanterie, la demoiselle se sent mieux à le voir sourire légèrement. Elle ne ment pas cela dit. Elle est totalement prête, son corps brûle pour lui et son cœur refuse de se calmer. « Tu ne comprends pas. » Ses sourcils finement dessinés se froncent. Qu’est-ce qu’elle ne comprend pas exactement ? Ses doigts ont quitté les lèvres de Jay pour se balader sur sa joue et arrêter leur promenade sur ses épaules brûlantes. Ses iris mordorés accrochent ceux du brun sans qu’elle n’ose poser la question, lui demander de quoi il parle. « Je ne veux pas que tu sois une parmi les autres » L’espace d’un instant elle n’est pas sûre d’avoir très bien entendu, ce n’est qu’aux papillons qu’elle sent dans son ventre que Zeppelin comprend qu’elle a très bien saisi. Incapable de prononcer le moindre mot, sous le choc, la rousse fixe Jay comme si elle s’attendait à ce qu’il revienne sur ses paroles. Il n’en fait rien. « Si tu voulais m’exciter un peu plus c’est réussi. » La plaisanterie c’est pour elle le moyen de cacher ses véritables sentiments, de ne pas montrer à quel point cet aveu l’a retourné. Ce n’est probablement pas ce qu’il voulait entendre. Elle hésite. Elle pèse le pour et le contre en mordillant sa lèvre puis se lance : « Je préfèrerai que tu ne sois pas simplement un garçon de passage. » Bien sûr, elle ne s’attend pas à une grande histoire d’amour digne des contes de fées qu’on lui lisait petite. Elle ne s’attend à rien, elle veut qu’il sache c’est tout. Qu’il sache qu’il n’est pas seulement un moyen d’atteindre un objectif, qu’il est plus pour elle quand bien même est-elle incapable de mettre des mots là-dessus. « Apprends-moi, Jay. » Souffle-t-elle avant d’embrasser ses lèvres. Son buste redressé, ses mains sur les épaules du brun, elle le pousse, le force à se trouver de l’autre côté du lit, allongé sous elle. « Apprends-moi pour faire de moi une fille différente des autres. » Ses doigts glissent mollement le long de son torse puis elle se penche vers lui, doucement, lentement, jusqu’à ce que ses lèvres effleurent les siennes.
@Jay Fairfield
Spoiler:
 


❝ find a dream, make it real ❞ Speak your heart, do what you feel. Say your peace, free your mind. Seek the truth, go rise and shine. Break the rules, test your faith. Trust your soul, and lead the way. Lose yourself, yeah just go wild
avatar
Date d'inscription : : 17/09/2017
Messages : : 239
Points : : 155
Avatar : : Chris Wood
Autres comptes : : Natalia (Jenna Coleman) / Arthur (Brett Dalton) / Norah (Sophie Turner)
Pseudo internet / prénom : : exotic (sarah)
Crédits : : avatar : seconde paix mondiale + sign : XynPapple J'ai : 28 ans et mon anniversaire est le : 6 Avril. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : journaliste - sexologue pour GQ magazine. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Bel Air, enfin je skatte la villa de Zeppelin, avec Alix (4 mois) le temps que je trouve un appartement. Ce qui m'attire ce sont : les jolies courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire.
. :
finding things that make you happy
shouldn't be so hard

____________________________



ATTRACTION IS NOT A CHOICE
Yield to the temptation is
____________________________


UNITED WE STAND
divided we fall

Jay Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Lun 11 Déc 2017 - 20:58


❝ hold me tight or don't.
feat. jayzee
Ventre caressé, peau explorée, lèvres embrassées, il avait envie de bien plus. Il avait besoin de bien plus. Cette frustration accumulée s’était réveillé à la seconde où il avait détaché son soutien-gorge. Il se maudit pendant deux secondes de sa proposition. Supposant qu’il allait pouvoir tenir, il avait tort sur toute la ligne. Comment résister à ses formes si parfaites, à ses lèvres attractives, à ses cheveux si doux qu’on aimerait les empoignés, à ses caresses indécente, et ce regard brulant de désir ? Même un pauvre fou n’aurait pas parié. Et pourtant, Jay s’était lancé ce pari insurmontable, qu’il avait lamentablement perdu. Incoercible au fond de lui, il était devenu. Il brûlait. Il craquait. Son désespoir naissait à la seconde où sa conscience s’activa. Il avait babillé ses contradictions et ses craintes sans une once de plaisir. Il ne pouvait pas, quand bien même il en avait très envie.  « Si tu voulais m’exciter un peu plus c’est réussi. » Sa résistance, tel un mur de béton, se craquelait un peu plus, sans qu’il puisse quoi faire. Il ne saurait dire ce qu’elle avait de plus, ce qu’elle diffusait pour qu’il puisse la désirer autant. En même temps, il avait beau résister, ça ne faisait qu’augmenter son désir. Tout lui plaît ; tout lui déplaît. Cette antithèse résumait bien sa propre situation. « Je préférai que tu ne sois pas simplement un garçon de passage. » Là était toute la difficulté. Si lui il avait envie qu’elle ne soit pas un nom de plus, il avait peur des répercutions que cela pouvait avoir sur lui, sur eux, et sur son boulot. Il était tellement passé par ce même refrain qu’il en avait peur. Alors il avait préféré ne plus s’attaché, c’était nettement plus simple. Aujourd’hui, allongé sur elle, tout semblait se bousculer. Depuis quand pensait-il autant ? Depuis quand se posait-il autant de question ? Il était partisan du ‘Je fais, je réfléchis ensuite.’ Là, ça bloquait pour une raison incompréhensible. « Apprends-moi Jay » Une seconde plus tard, il se retrouva sur le dos, les cheveux roux lui tombant sur son torse nu. « Apprends-moi pour faire de moi une fille différente des autres. » Ses yeux se ferment à la seconde où il sent ses mains caresser son torse, et succombe à la seconde où leurs lèvres rentrent de nouveau en contact. Il était perdu. Définitivement perdu. Enfin, quelque chose en lui s’embrasa et il se laissa consumer par ce qu’il ressentait au plus profond de lui. Ses mains devinrent plus sévères dans leurs caresses, plus expressives. Ses baisers devinrent plus profonds, plus intenses. Et sans qu’il n’ait besoin de rajouter quelque chose, ils savaient tous deux qu’il venait d’accepter. Il acceptait de la rendre différente, il acceptait qu’il ne soit pas un garçon de passage, il acceptait qu’elle soit une exception. Une anomalie dans sa vie peu exemplaire. Invité par elle quelques minutes plus tôt, il laissa sa main se guider vers son jean déboutonnée, et alors qu’il y glissait une main, il ne put s’empêcher de sourire en l’entendant gémir. Elle n’avait pas menti, elle non plus. Il se laissa guider par ce monstre qui l’avait toujours habité et qui le rendait si désir. Il allait la basculer lorsque la sonnerie de son téléphone dans la poche de son jogging s’intensifia. Il se figea net, le ramenant à la réalité une seconde fois. Oh, il aurait pu s’en foutre royalement. Il aurait pu lui faire l’amour sur le champ, et à l’expression de Zeppelin, elle le supplia de ne pas répondre, mais il savait à cette simple sonnerie qu’il fallait qu’il décroche. Ce n’était pas sa musique ordinaire, c’était celle dédiée à Alix. Celle qui mettait pour toutes les personnes qui était liée à elle, il savait alors qu’il était obligé de répondre, qu’il soit au boulot, dans l’une des plus grandes réunions de sa vie ou en plein action. « Merde… » Souffla-t-il en enlevant sa main exploratrice pour qu’elle aille chercher son téléphone. Il décrocha aussitôt alors que Zep se laissa tomber sur le côté, soulée. « Marie ? Qu’est ce qui se passe ? » « T’es en retard. Il faut que j’y aille. T’avais promis. » « Il est déjà 17h ? » Il l’entendit rire jaune alors qu’il regardait son pendule. 18h, putain. « Ramène tes fesses, Fairfield. Ou c’est la dernière fois. » Il avait promis qu’il récupérait la petite à 17h pour qu’elle puisse aller son propre rancard. « Je suis là dans 10 minutes. » Il lui en faudrait 8 exactement pour monter sur sa bécane et traverser les quelques rues qui les séparaient. Mais il lui fallait sans doute 2 minutes pour s’excuser, une nouvelle fois. « Je suis désolé… » Dit-il une fois raccroché « Il faut que j’aille chercher Alix… » Il savait qu’elle comprendrait, mais auraient-ils une autre chance comme celle-ci ? Il en doutait. Pressé, il se leva rapidement et remis son T-shirt, sans même réfléchir à son état transpirant. Clé et papier en poche, il eut envie de mettre les voiles rapidement mais il ne put s’empêcher de s’approcher de Zeppelin pour lui déposer un baiser sur la joue. « Je te dois toujours un dîner. » C’était une manière de lui dire qu’il attendait sa deuxième chance, ou troisième, ou quatrième. En vilain petit canard, il ne les comptait plus à vrai dire. Mais l’invitation était lancée ; il en avait besoin, parce qu’il avait conscience que s’il ne faisait pas le premier pas, il allait retomber dans ce blocage incessant. Alors, il plongea une énième fois le mordoré de Zeppelin, dans l’attente d’une réponse, la boule au ventre.  

© MADE BY SEAWOLF. @Zeppelin Pemrose



Womanizer

“The true man wants two things: danger and play.
For that reason he wants woman,
as the most dangerous plaything.”

Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: