Flèche hautFlèche basyou are all the peace and warmth I have ever felt. (aaron)

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 654
Points : : 861
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : reios, milo et kenna.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : kawaiinekoj. (avatar) J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : américaines, également. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi, dans une chambre avec les divines maisie et elena. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :
« run for your life, my love, run and you don't give up. it's all that you are, all that you want, i will be close behind. run for your life. »


there's something about you.
« when you walked into the room just then it's like the sun came out. i'm an atom in a sea of nothing looking for another to combine. maybe we could be the start of something. be together at the start of time. »



précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Mer 29 Nov 2017 - 16:48
C’est bien connu, Maxyne a la mémoire longue. Qu’il s’agisse de retenir ses cours, de servir de mémo à ses amis, de rappeler à Seth son prochain rendez-vous médical, de se souvenir d’un aliment pas noté sur la liste de courses, ect… Alors impossible pour Aaron d’espérer qu’elle oublie la soirée qu’il lui doit. Pourtant, leur séjour à Hawaï où elle a gagné un pari lancé par le jeune homme remonte à la fin du mois d’août et entre temps, ils se sont vus à de maintes reprises mais Maxyne ayant une idée bien précise de ce qu’elle voulait pour cette fameuse soirée, elle a attendu la bonne période. Pour ça, il fallait patienter jusqu’à l’arrivée de l’hiver. Evidemment, à Los Angeles, il n’y a pas de neige ni même de vague de froid. Ici, l’hiver se reconnait à l’installation des décorations de Noël et surtout à la mise en place de la patinoire provisoire sur Venice Beach. C’est là qu’elle voulait emmener son ami. L’idée de voir Aaron sur des patins à glace lui paraissait bonne. A vrai dire, rien que d’y penser, elle se fendait déjà la poire. Elle a eu raison, le début de soirée a tenu toutes ses promesses. Après avoir passé un bon moment sur la glace, sur les patins ou sur les fesses, les deux amis ont partagé un repas dans un restaurant non loin du bord de mer.
Alors qu’ils font la fermeture du restaurant, Maxyne n’a pas envie de mettre un point final à cette soirée. Elle n’a pourtant rien de prévu pour la suite mais un peu d’imprévu ne fait pas de mal. Finalement, ils décident ensemble de terminer la soirée chez Aaron devant un film. Demain, c’est samedi ce qui signifie que l’un comme l’autre n’ont pas cours, inutile donc de se préoccuper du réveil puisqu’il ne sonnera pas. « Tu étais d’une élégance sur tes patins ! » se souvient la demoiselle alors qu’il passe le pas de la porte. Evidemment, elle rigole. Maxyne adore se moquer de lui mais gentiment, bien sûr. Aucune méchanceté là-dedans. Sur la télé d’Aaron, elle ouvre son compte Netflix – ou plutôt celui d’une de ses sœurs Tri-Pi qu’elle utilise – à la recherche d’un bon film. Comme souvent, elle ne parvient pas à se décider alors Aaron prend les choses en main. Au hasard, il choisit un film et le lance. Espérons qu’il soit bon autrement elle risquerait de piquer du nez.

avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 697
Points : : 800
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : angel dust (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
l« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Lun 4 Déc 2017 - 4:15
Une soirée à la patinoire. C’est ce que Maxyne avait prévu pour la soirée qu’elle avait gagné au pari à Hawaï. Je l’avoue, j’ai cru pendant un bon moment qu’elle avait complètement oublié cette histoire, mais non. Lorsqu’elle m’avait annoncé ce qu’on allait faire, j’avais souhaité que ça ne soit qu’une blague sur le moment. Autant je suis à l’aise sur mes pieds pour danser, autant je suis aussi maladroit que Bambi sur la glace avec des patins. J’ai deux pieds gauches pendant ces moments-là et à peine un pied sur la patinoire, elle avait pu en avoir un aperçu. J’avais fini sur le cul. Oui, au bout de 2 minutes. Quand je dis que je suis pourri sur des patins, eh bah, c’est vrai. Forcément, la jolie blonde, ça l’amusait elle tout ça. Du coup, même si j’avais mal au postérieur, ça faisait passer la douleur avec plus de douceur. Et puis, il faut aussi dire que le coup du repas ensuite au restaurant, ça pèse dans la balance. Ça a atténué la faim de loup que j’avais après ce début de soirée bien trop sportif -et douloureux- à mon goût. Le ventre bien rempli, la demoiselle me déclare avoir envie de prolonger la soirée. Je ne suis pas contre et, rapidement, on parvient à se décider sur la suite de la soirée. Un film à mon appartement. On se met donc en route. « Tu étais d’une élégance sur tes patins ! » Dit la jeune femme au moment où on passe l’entrée de l’appartement. Je me tourne vers elle, secouant la tête de droite à gauche, soupirant en même temps. Elle se moque de moi la jeune Hill, sans aucune honte et avec un enjouement bien trop grand. Bon, entre nous, elle a de quoi le faire. « Bien évidemment. Avoue t’es trop jalouse de savoir à quel point mes figures acrobatiques sont parfaites ! » Lâchais-je en faisant bouger mes sourcils et puis, je ris. Mes figures acrobatiques… Si on considère le fait d’être les 3/4 du temps sur les fesses comme des figures de ce style-là, alors oui, j’en ai fait des tonnes. Je referme la porte derrière nous et me rend à la cuisine pour récupérer des paquets de bonbons le temps que Maxyne lance Netflix sur ma télé. En la rejoignant dans le salon, elle me demande de choisir le film. Je ne suis sûrement pas le mieux placé pour ça, n’étant pas très cinéphile, mais évidemment, elle me caresse dans le sens du poil pour que j’accepte. Chose que je finis par faire. Je dépose les bonbons sur la table basse et vais lancer un film au hasard. N’aie pas peur, que ça s’appelle. Je ne connais pas, on verra bien ce que ça donne. Je prends place au côté de mon amie dans le canapé, dépliant le plaid sur nos jambes et attrapant un paquet que je dépose entre nous.


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 654
Points : : 861
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : reios, milo et kenna.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : kawaiinekoj. (avatar) J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : américaines, également. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi, dans une chambre avec les divines maisie et elena. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :
« run for your life, my love, run and you don't give up. it's all that you are, all that you want, i will be close behind. run for your life. »


there's something about you.
« when you walked into the room just then it's like the sun came out. i'm an atom in a sea of nothing looking for another to combine. maybe we could be the start of something. be together at the start of time. »



précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Lun 4 Déc 2017 - 22:45
L’épisode de la patinoire est passé depuis un moment maintenant mais Maxyne a encore des flashs qui lui reviennent, notamment les nombreuses chutes de son ami qu’elle ne peut s’empêcher de taquiner. C’est incontrôlable. « Bien évidemment. Avoue t’es trop jalouse de savoir à quel point mes figures acrobatiques sont parfaites ! » Arquant un sourcil, elle regarde Aaron qui affiche une confiance tout sauf fondée. Heureusement, il ne fait que plaisanter. « Bon, j’avoue. Faudrait que tu m’apprennes à faire ce truc là, tomber sur mes fesses, essayer de me relever et… tomber encore. » C’est une vraie gamine lorsqu’elle le veut et encore une fois en se moquant ouvertement de son pauvre ami qui a fait de son mieux, elle le prouve.
Terminer cette soirée par un film peut aussi bien être une bonne comme une mauvaise idée. Maxyne a une incroyable facilité à s’endormir devant l’écran de télévision lorsqu’une projection ne l’emballe pas. Les fois où elle est parvenue à la fin d’un film sont clairement moins élevées que les incalculables navets durant lesquels Morphée a remporté la bataille. Tant pis, elle est prête à prendre le risque. Au pire, elle s’endormirait sur l’épaule d’Aaron et celui-ci la réveillerait lorsqu’il voudrait dormir. Il ne pourrait rien lui reprocher puisque le film qu’ils viennent de lancer est un choix du garçon. Ce serait donc un jeu d’enfant de le blâmer. Parfait tout ça. Pensant à tout, Aaron a apporté des bonbons. Malgré le plat délicieux dégusté plus tôt au restaurant, il reste une place à Maxyne pour ces cochonneries. Il reste toujours de la place pour ça. Le film se nomme N’aie pas peur alors tout naturellement, la jolie blonde s’attend à un film d’horreur. Là, même si elle le veut, elle aura certainement du mal à s’endormir. Quoique, rien n’est impossible… Cependant, plus les minutes défilent et plus elle semble avoir tort. Pourtant, elle aurait préféré du sang, des meurtres, des psychopathes, des zombis, des gens possédés. Elle aurait préféré tout sauf ça. Elle a ce sale pressentiment, ce film aborde un sujet sensible. Son tabou à elle. La première scène d’abus arrive, de l’inceste. Elle ne touche plus aux paquets de bonbons. Ses yeux fixent l’écran alors qu’elle n’a qu’une envie, c’est de tout arrêter à commencer par ce film. Elle est comme figée, revivant le passé. Son visage se décompose, ses mains sont moites. Finalement, c’est bel et bien un film d’horreur, son horreur à elle.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 697
Points : : 800
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : angel dust (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
l« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Mar 5 Déc 2017 - 21:51
« Bon, j’avoue. Faudrait que tu m’apprennes à faire ce truc là, tomber sur mes fesses, essayer de me relever et… tomber encore. » Je lâche un léger rire. « C’est tout un art, tu verras, il faut du temps pour apprendre à maîtriser tout ça. » L’amusement prend place sur mon visage. C’est bien nous ça, de rire de tout et de rien. Je lance ensuite le premier film que je trouve -et qui ne semble pas trop mal en vue du titre- et je viens poser mes fesses dans le canapé près de Maxyne. Très vite, les images défilent sur l’écran et j’ouvre l’un des paquets de bonbons, piochant ensuite dedans pour mettre des friandises dans ma bouche. Je mastique tout en suivant ce qui se déroule à la télé et, alors qu’une scène plus intense démarre, je commence à regretter d’avoir choisi ce film. J’avoue ne pas avoir pris le temps de lire le résumé avant de le lancer, jugeant que le titre ne pouvait que nous informer sur le synopsis de ce qu’on allait visionner. Et effectivement, c’est le cas… sauf que personnellement, je m’attendais à un film d’horreur, de suspens à la limite, mais pas un film où l’une des toutes premières scènes se trouve être un acte d’abus. Un père qui fait des choses à sa fille. Mes sourcils se relèvent, mes pupilles s’écarquillant sous la surprise, tandis que ma mâchoire continue sa mastication au ralenti. Ok, je n’étais clairement pas préparé à voir ce genre de chose se produire sous mes yeux. C’est malsain, totalement. On ne peut pas regarder ça, c’est tellement horrible. Un film d’horreur, mais sous une autre forme et sans les histoires de fantôme ou de possession. C’est sûrement bien pire comme horreur, cet acte-là, d’ailleurs. Tournant la tête vers mon amie pour lui proposer de mettre un autre film, je me stoppe dans ma démarche en découvrant son visage qui se décompose. Je reste sans voix quelques secondes, ne l’ayant jamais vu aussi… "Touché" par quelque chose qui passe à la télé. Ma main vient attraper la sienne et je constate que cette dernière est toute moite. Ça ne fait que me troubler un peu plus. « Maxyne, ça va ? » Que je la questionne avec délicatesse. « Je vais aller changer le film. » Ce n’est même pas une question, ni une demande, mais une affirmation.


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 654
Points : : 861
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : reios, milo et kenna.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : kawaiinekoj. (avatar) J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : américaines, également. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi, dans une chambre avec les divines maisie et elena. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :
« run for your life, my love, run and you don't give up. it's all that you are, all that you want, i will be close behind. run for your life. »


there's something about you.
« when you walked into the room just then it's like the sun came out. i'm an atom in a sea of nothing looking for another to combine. maybe we could be the start of something. be together at the start of time. »



précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Mer 6 Déc 2017 - 16:30
La surprise est de taille et clairement mauvaise. Loin de s’attendre à un film abordant le pire cauchemar de sa vie, Maxyne a vite déchantée. En une vingtaine de minutes, la soirée parfaite qu’elle passe avec Aaron est devenue horrible. L’étudiante n’a aucune idée de comment réagir face à ça et malheureusement, même si elle le savait, elle n’y parviendrait sûrement pas. A cet instant même, elle a l’impression de ne plus avoir aucune maitrise sur son propre corps ou même sur son esprit. Ses yeux, elle voudrait les détourner mais sans savoir pourquoi, ils restent figés sur l’écran de télévision diffusant l’horreur. Un instant, elle en oublie même la présence de son ami, comme si il n’y avait plus qu’elle et son passé. Cependant, Aaron la ramène à la réalité lorsqu’il attrape l’une de ses mains. Il n’y a qu’à ce contact qu’elle parvient enfin à détourner le regard. Regard qui se pose automatiquement sur Aaron. « Maxyne, ça va ? » Il faut une poignée de secondes à la jeune femme pour comprendre la question. Non, ça ne va pas. Pourtant, elle hoche la tête de façon positive. Jamais, ô grand jamais, elle n’a imaginé parlé de ce qui lui est arrivé à Aaron. Elle n’en parle pas, d’une façon générale. Alors, comme un bouclier de défense, une réaction instinctive, elle ment. Cependant, elle ne doit pas être très convaincante puisqu’il décide d’arrêter le film. « Je vais aller changer le film. » Encore une fois, Maxyne se contente de hocher la tête. La projection est arrêtée. Enfin. Tentant de reprendre ses esprits, Maxyne n’ose pas de nouveau regarder Aaron. Elle se doute bien que le garçon ne doit rien comprendre à la situation et que du coup, forcément, il doit avoir des questions. Cependant, est-elle prête à répondre à ces fameuses questions ? Son premier instinct est certainement le pire : prendre la fuite. « Mh… tu sais quoi, ça m’a refroidi. Je crois que je vais passer pour le film. » L’étudiante se lève du canapé. Malheureusement dans son geste, elle fait tomber l’un des paquets de bonbons au sol. « Mince ! Désolée. Je vais ramasser. » Joignant l’acte à la parole, Maxyne se baisse afin de récupérer les bananes Haribo échouées au sol. Impossible pour le moment de partir ce qui aurait été tellement plus facile et donc impossible aussi de cacher son malaise.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 697
Points : : 800
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : angel dust (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
l« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Jeu 7 Déc 2017 - 3:50
Le film est vraiment à l’opposé de ce que j’imaginais et plus que dérangeant à la fois. Pourtant, ce que moi je ressens est encore minime comparé à ce que semble ressentir Maxyne. Lorsque je tourne la tête vers elle, c’est pour la voir totalement tétanisée. Naturellement, je lui demande si ça va et elle hoche la tête positivement. J’hausse un sourcil. Elle ne peut pas me mentir comme ça, elle ne va pas bien et ça se sent. Elle est complètement crispée. Je prends donc la télécommande et arrête le film, avec pour but de le changer. « Mh… tu sais quoi, ça m’a refroidi. Je crois que je vais passer pour le film. » Je l’observe et la vois se lever du canapé, les sourcils froncés. Ok, il y a vraiment quelque chose qui ne va pas dans cette histoire, j’en mettrais ma main à couper. Je n’ai cependant le temps de rien dire qu’un paquet de bonbons tombe sur le sol. Effectivement, ce dernier se trouvant à côté de mon amie, lorsqu’elle s’est levée, il a fait une virée sur le tapis du salon. « Mince ! Désolée. Je vais ramasser. » Et elle se baisse rapidement pour ramasser toutes les bananes qui se retrouvent éparpillées un peu partout devant le fauteuil. Je me lève à mon tour et me mets accroupis face à elle. « C’est pas grave, t’inquiètes pas. » Dis-je tout en ramassant les bonbons avec elle. À deux, ça ne nous met pas longtemps pour tous les remettre dans le sachet et, une fois chose faîtes, on se relève. Je dépose le paquet sur la table à côté des autres et puis, j’attrape sa main de la mienne, empêchant qu’elle puisse partir à toute vitesse parce qu’étrangement, c’est ce que j’ai l’impression qu’elle veut faire. Ou plutôt qu’elle aurait fait si je n’avais pas fait ça. Mes yeux plongent dans les siens et j’y lis une angoisse immense. « T’es sûre que ça va Maxyne ? T’as pas l’air bien... » Je me mordille l’intérieur de la joue, hésitant quelque peu dans ce que je vais dire, mais finis par me lancer. « Tu sais que tu peux tout me dire, les amis sont faits pour ça. » Et j’espère qu’elle le fera, qu’elle me dira ce qu’elle a. Je le vois qu’elle me cache quelque chose et je n’aime pas beaucoup ça.


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 654
Points : : 861
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : reios, milo et kenna.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : kawaiinekoj. (avatar) J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : américaines, également. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi, dans une chambre avec les divines maisie et elena. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :
« run for your life, my love, run and you don't give up. it's all that you are, all that you want, i will be close behind. run for your life. »


there's something about you.
« when you walked into the room just then it's like the sun came out. i'm an atom in a sea of nothing looking for another to combine. maybe we could be the start of something. be together at the start of time. »



précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Ven 8 Déc 2017 - 0:31
Encore une fois, la maladresse dont elle peut faire preuve de temps à autre lui fait défaut. Etrangement, ce n’est jamais dans les bons moments. Être confrontée à l’évènement le plus traumatisant de sa vie met Maxyne dans un état presque secondaire. A l’instant même, elle apparait certainement faible aux yeux du jeune homme et clairement, la demoiselle déteste ça. Elle qui croyait être définitivement "débarrassée" de ce boulet du passé tombe de haut. Allait-elle un jour pouvoir réellement penser à tout ça sans la moindre mauvaise réaction ? Ça lui a tellement pourri la vie, ayant sur son état mental et physique des répercussions catastrophiques qu’elle juge être en droit d’espérer être totalement remise. « C’est pas grave, t’inquiètes pas. » Aaron vient s’accroupir à ses côtés pour l’aider à ramasser les bonbons. Refusant de croiser son regard, Maxyne garde la tête baissée. Cependant, lorsque tous les bonbons sont remis dans le paquet, elle n’a plus d’autres choix que de se relever faisant ainsi face au jeune homme. Impossible de savoir si Aaron a lu dans ses pensées mais il lui prend la main, l’empêchant ainsi de prendre ses jambes à son cou. « T’es sûre que ça va Maxyne ? T’as pas l’air bien... » Sans savoir pourquoi, la jolie blonde est tout d’un coup incapable de dévier le regard. Ses yeux plantés dans ceux d’Aaron refusent de faire le moindre mouvement. Dans une telle situation, l’option de mentir une nouvelle fois devient tout de suite plus compliquée. « Tu sais que tu peux tout me dire, les amis sont faits pour ça. » Machinalement, elle hoche doucement la tête. Elle sait tout ça, elle sait aussi qu’Aaron est certainement l’une des meilleures personnes à qui elle pourrait révéler ce "secret". Cependant, elle est prise de court, ne sachant absolument pas comment réagir. Finalement, ses yeux baissent sur leurs mains jointes. Maxyne a envie de lui dire, de se confier mais d’un côté, elle est effrayée. Elle ne sait pas comment s’y prendre tant c’est quelque chose de si personnel. Elle relève le regard vers celui d’Aaron et au final, ça rend la décision plus facile. Il a ce petit quelque chose qui la met à l’aise. « Je… » Encore faut-il réussir à trouver les mots. Sa main de libre passe sur son visage, cachant son regard perdu. Rien y fait, les mots ne viennent pas et rapidement, ça la fruste. Elle est plantée là devant Aaron, bien décidée à lui dire qu’à l’âge de treize ans, l’amant de sa mère a abusé d’elle et pourtant, aucun son ne daigne sortir de sa bouche.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 697
Points : : 800
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : angel dust (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
l« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Sam 9 Déc 2017 - 3:38
Il y a un truc dans sa réaction qui me perturbe, vous savez comme une expression ou un geste qui vous met la puce à l’oreille. C’est exactement ce que j’ai ressenti lorsqu’elle a réagi au film et, encore plus, lorsqu’elle s’est levée pour partir. Alors je l’empêche de le faire, lui déclarant que je suis là pour l’écouter. Elle hoche la tête, comme tout à l’heure. Cependant, cette fois, j’ai le pressentiment que ce n’est pas feint, qu’elle le fait parce qu’elle le sait et le pense vraiment. « Je… » Commence-t-elle par dire. Je l’observe, attendant qu’elle continue, mais rien ne sort. Elle se cache le visage et je serre alors doucement sa main. « Attends, vient, assieds-toi. » Dis-je tranquillement, m’asseyant pour qu’elle puisse se joindre à moi sur le canapé. Je ne lâche pas sa main, même pas une seule seconde. Je veux qu’elle sente que je n’ai pas l’intention de la laisser tomber, quoi qu’elle puisse me dire. J’attends quelques secondes, mais comme rien ne vient et qu’elle me donne l’impression de s’agacer contre elle-même, je lâche : « Prends ton temps, respire. On a toute la soirée devant nous. » Ma voix se veut douce, calme, tentant de la mettre en confiance pour que ça soit plus simple pour elle. Je veux lui faire comprendre qu’elle n’a pas à se précipiter, que j’ai tout mon temps, qu’on a tout notre temps. Si elle a besoin, on restera éveiller toute la nuit jusqu’à ce qu’elle ait la force de parler parce que, même si je ne sais pas ce qu’elle va me dire, j’ai la forte impression qu’il s’agit de quelque chose d’énorme. Et donc, d’un sujet difficile à aborder. Sinon, je n’aurai pas autant insisté pour qu’elle me parle. Intimement, je suis convaincu que c’est un sujet qui la ronge de l’intérieur et, qu’une fois aborder, elle ne pourra que se sentir un peu mieux. Je l’espère. « Tu veux boire quelque chose avant ? » Je ne sais même pas pourquoi je lui demande ça, mais c’est une chose que les gens ont tendance à faire avant de se mettre à parler : boire. Peu importe le contenu du verre, tant qu’il y a quelque chose à avaler avant de prendre la parole, c’est bien. Peut-être qu’elle veut un verre d’eau avant de se lancer, comme pour s’hydrater avant de tout lâcher ?


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 654
Points : : 861
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : reios, milo et kenna.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : kawaiinekoj. (avatar) J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : américaines, également. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi, dans une chambre avec les divines maisie et elena. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :
« run for your life, my love, run and you don't give up. it's all that you are, all that you want, i will be close behind. run for your life. »


there's something about you.
« when you walked into the room just then it's like the sun came out. i'm an atom in a sea of nothing looking for another to combine. maybe we could be the start of something. be together at the start of time. »



précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Sam 9 Déc 2017 - 18:46
Comment ont-ils pu en arriver là ? A ce stade où elle se sent prête à partager avec lui cet évènement du passé que si peu de personnes peuvent se vanter de connaître ? En tout cas, Maxyne a bel et bien l’impression d’être prête. Il ne reste plus qu’à espérer qu’il ne s’agisse pas que d’une simple impression mais d’un fait bien réel parce que lorsqu’elle cherche ses mots, elle ne parvient pas à les trouver. Ne serait-ce pas un signe ? Elle ne devrait pas comprendre ainsi qu’il est encore temps de faire marche arrière et de tout stopper ? Non, non, elle ne peut faire ça. Elle ne le veut pas. Reculer, ce n’est pas son genre. Elle, elle fait ce qu’elle peut pour avancer même si ce n’est pas facile, même si c’est l’une des choses les plus difficiles qu’elle ait à faire… comme là. « Attends, vient, assieds-toi. » La jolie blonde acquiesce d’un signe de tête. Elle suit son ami, s’installant à nouveau à ses côtés comme il y a à peine deux minutes. Cependant, la situation est bien différente. « Prends ton temps, respire. On a toute la soirée devant nous. » Trouver les mots, c’est ce qui s’avère être le plus dur. A croire que trouver la personne de confiance, c’était un jeu d’enfants. Aaron, en plus de ça, se montre d’une patience admirable et d’un calme olympien. Les rôles inversés, Maxyne serait incapable de se contenir ainsi. Elle est toujours enthousiaste et impatience lorsque quelqu’un a un truc à lui dire. Cependant, là, ce n’est rien qui engendre l’enthousiasme et le jeune homme a bien dû le comprendre. « Tu veux boire quelque chose avant ? » Chose incroyable, il parvient à lui arracher un sourire. Il est faible et sans grand éclat mais il est là quand même. Aaron sait vraiment être aux petits soins lorsqu’il le veut. Est-ce que ce garçon a au moins un défaut ? Le regard plongé dans celui rassurant de son ami et leurs mains toujours jointes lui donnent le courage de se lancer. Enfin, des mots sortent de sa bouche, les bons mots. « J’ai vécu ça. Des attouchements. » C’est bel et bien le mot qu’on utilise pour décrire ce que l’un des nombreux amants de sa mère lui a fait subir à l’entrée de l’adolescence. Alors qu’elle n’était qu’une gamine purement innocente.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 697
Points : : 800
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le chasseur de gazelles ; teo, le veuf tout mignon et lucca, le flic au regard de braise.
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : angel dust (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
l« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Aujourd'hui à 2:59
On s’assoit de nouveau sur le canapé et je tente par tous les moyens de la détendre pour qu’elle puisse arriver à me parler. A priori, ça fonctionne plutôt bien puisqu’elle sourit. Faiblement, mais elle le fait et c’est déjà une grande victoire, surtout pendant ce moment stressant qui ne semble rien annoncer de bon. Vu le temps qu’elle met pour aborder le sujet, sa difficulté à le faire aussi, je m’attends au pire. Je commence à m’y préparer, mais rien n’y fait. On n’est jamais assez préparé mentalement pour entendre des horreurs. « J’ai vécu ça. Des attouchements. » Et c’est le choc, la bombe qui explose dans ma tête lorsque j’entends ses paroles, l’horreur à laquelle mon cerveau n’a pas pu me préparer. Parce que clairement, je n’avais pas envisagé que ça soit ça. Je reste muet un instant, ce n’est pas possible, je n’ai pas bien entendu… « Je… Tu… Quoi ? » Putain… Je ferme les yeux quelques minutes, secouant la tête pour retrouver mes esprits. Reprends-toi O’Neill, tu ne peux pas perdre tes moyens. Maintenant qu’elle a commencé à en parler, il faut qu’elle détaille plus. Enfin, dans le sens où il faut qu’elle m’en dise plus. J’ai besoin de savoir parce que c’est une part importante de sa vie, quelque chose dont elle ne parlerait pas avec n’importe qui. Et ouais, je me sens quand même assez flatté qu’elle ait osé me dire les choses. Même si, finalement, j’aurais aimé qu’elle n’ait rien à me raconter. « C’était qui ? Quand ? » Savoir l’identité de ce connard n’aidera en rien, mais au moins je pourrais mettre un nom sur la personne que je ne cesse d’insulter dans ma tête depuis ces quelques dernières secondes. Si je l’avais eu devant moi, je crois que j’aurai été capable de le tuer, et cela, malgré ma nature non-violente. Le simple fait de l’imaginer en train de toucher Maxyne, de la toucher alors qu’elle ne le voulait pas… Ça me dégoûte, ce mec me dégoûte tout simplement… D’ailleurs, n’a-t-il fait que ça, la toucher ? Ou pire encore ? « Il t’a… Enfin, tu sais… » Fichu mot qui ne veut pas sortir. Je suis encore bien trop choqué par ce qu’elle vient de m’avouer, bien trop en colère contre ce pauvre type qui avait osé la toucher, pour que mes pensées soient dans un ordre parfait.


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡
Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: