Flèche hautFlèche bas-- i drive fast, i am alone at midnight -- {a.m}

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 08/12/2017
Messages : : 220
Points : : 244
Avatar : : nicola peltz.
Autres comptes : : maxon, lexie, maisie et martin.
Pseudo internet / prénom : : castamere/ anne.
Crédits : : balaclava. J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : quatre juillet, aux tambours de la fête nationale. Je suis : américaine et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiante en quatrième année de chimie. En dehors des cours je fais partie : du club de tennis. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la totalité du dernier étage d'un hôtel portant mon nom avec Liora et Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : en couple avec le beau Ace Stawinsky.
. :
BABY GIRL WAS LIVING--!---
-!!----LIFE FOR THE FEELING

 
✵ ·  .    *        *  
  ·     +   .  .  
  *       .  ✫  ·  

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -


red racing cars, sunset and vine
the kids were young and pretty ☽

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

rule number one
is that you gotta have fun

 
how to be a h e a r t b r e a k e r
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Marla Maestri
l« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (☆) régner sur l'empire hôtelier de la famille.
() Mer 27 Déc 2017 - 17:26
dying young and i'm playing hard
that's the way my father made his life an art
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
oh, comme ace lui manquait. le garçon s'était insinué partout où il pouvait aller, dans son corps, dans son coeur, dans ses pensées. le vide entourait la gamine, son âme n'hurlait que pour retrouver sa promise. la sienne. quittant son lit affreusement froid sans lui, il lui suffit de quelques appels pour qu'elle sache où il était et ce qu'il faisait. mais le contacter était interdit, il lui avait dit, il lui avait répété. mais marla, provocatrice, elle repoussait les limites. pas par plaisir, mais par besoin. comme tout ce qui relevait du maudit azaél stawinsky. ils se devaient d'être réunis. elle n'en pouvait plus. passant de nouveau quelques appels auprès des garçons de son père, et ceux particulièrement de son frère, la belle retira son pyjama de soie et enfila une tenue qui, elle le savait déjà, plairait terriblement à son petit-ami. un sourire victorieux naquît sur ses lèvres en s'imaginant la tête d'ace en la voyant habillée ainsi, et tout ce qui suivrait alors qu'il les lui retirerait ses vêtements, et bonus, sauvagement le connaissant. se maquillant ostensiblement, c'est seulement une fois qu'elle fût satisfaite de son apparence plus aguicheuse que d'habitude qu'elle sortit du penthouse à pas de loup pour ne pas éveiller la curiosité de mackenzie et d'april, et rejoignit en courant le garage de l'hôtel. le choix fût rapidement fait et la gamine jeta son dévolu sur le cadeau d'anniversaire que lui avait offert shiloh. une magnifique voiture de course rouge, mais dont la marque lui passait complètement au dessus. c'est le coeur tambour battant qu'elle déposa ses talons hauts sur le siège passager et se posa au volant. elle se détendit quand la machine poussa quelques rugissements et prit la route vers le circuit en bordure de la ville sans se presser. c'est là-bas qu'elle retrouverait ace, embarqué dans une course illégale avec le réseau qu'il tente d'infiltrer. marla, elle songea que ce devait bien être le genre d'épreuve pour rentrer dans le gang. et dieu merci, cette fois-ci la face sombre de son nom lui aura bien servi. c'est le coeur lourd d'appréhension qu'elle entra sur le parking du circuit, sous les yeux ébahis de quelques badauds. la voiture, évidemment. l'arène qui se tenait là avait quelque chose de glauque, elle paraissait abandonnée, désaffectée. marla, dans son for intérieur elle regretta de ne pas être plus allée avec laïs et shiloh dans ce genre d'endroit. mais ce qui était formidable, c'était que son visage, impérieux, ne laissait rien paraître. au contraire, une fois descendue de sa voiture, c'était comme si elle évoluait dans son milieu naturel. vite repérée par un ami de son frère qui lui attrapa le bras, son bienheureux contact, le garçon se permit de la détailler de haut en bas avec un air appréciateur sur le visage avant de secouer la tête. « pas un mot à shiloh, c'est compris ? » un regard malicieux vint illuminer sur son visage. « et toi, pas un seul mot non plus. » les deux s'étant compris, il l'amena non loin de la ligne de départ, lui tendant un drapeau dans les mains. « il me tuerait s'il te voyait comme ça... » soupirant un bon coup, il continua. « il faudra que tu ailles sur la ligne dans deux minutes, le départ sera sonné dans trois. une fois que tu es là-bas, agites ton boule, excites-les, bref, fais ce que tu veux. tu baisses le drapeau quand je te ferai signe, et tu ne bougeras plus d'un pouce. » alors qu'elle hochait la tête, elle ne pût empêcher la naissance d'un sourire sincère aux creux de ses lèvres, sentant qu'ace serait dans une des voitures qui arriveraient bientôt sur la ligne sur laquelle elle allait s'avancer. enfin, elle allait le retrouver.
avatar
Date d'inscription : : 26/12/2017
Messages : : 142
Points : : 214
Avatar : : dacre montgomery.
Autres comptes : : samuel manning et dean andrews.
Pseudo internet / prénom : : al saheem/david.
Crédits : : vinyles idylles (ava) et moi-même (sign) J'ai : 26 ans et mon anniversaire est le : 22 juin. Je suis : américain. et mes origines sont : israéliennes. En ce moment, je : suis membre de la brigade spéciale à la los angeles police department. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appartement à westwood. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : en couple avec la douce marla.
. :
---------------------

she owns the kingdom of my heart
like nobody has before
---------------------


STAWINSKY :
IT LAST FOREVER
---------------------
i've been a liar, been a thief, been a lover, been a cheat, all my sins need holy water, feel it washing over me, well, little one, i don't want to admit to something if all it's gonna cause is pain


Azaél Stawinsky
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ☆ne jamais cesser de se battre pour ce qui est juste
() Ven 29 Déc 2017 - 0:34
« leo, tu viens avec moi. » de la tête j'opine à ces dires et attrape au vol les clés que seylan me lance. il a attendu que je me pose sur le siège conducteur et lui du côté passager pour me donner une adresse précise comme destination. il ne m'en dit pas plus mais à son sourire au coin, je comprends tout de suite qu'il est question d'une soirée entre hommes. une bien spéciale concocté par ses soins. « tu vas pouvoir me montrer tes talents de pilote. » si mon identité demeure cachée, mon goût pour les voitures lui est bien connu. ça fait quelques soirs qu'on en parle à en donner la migraine aux autres. leo et seylan, les deux compères qu'on n'arrête plus. « et t'apprendre comment on fait. » que je lui assure en démarrant le moteur, amusé. faiblement éclairé et délabré. personne ne serait intéressé de s'aventurer sur cette grande rue. son existence est idéale pour ce qui n'entre pas dans les lignes de la loi. un repère pour les criminels, un énorme attrape-tout pour la lapd. mais je garde profil bas. ses mois d'efforts ne seront pas gâchés aussi stupidement. mes yeux se baladant à droite et à gauche, je prends le temps de profiter du moment. me rendre dans un circuit pareil et participer à une course illégale est une première pour moi. quelque chose de secrètement désiré depuis que je suis gamin. des bolides à chaque recoin, des filles, de la musique, il ne manque rien. si, ma douce blonde. oh, qu'est-ce qu'elle me manque. je donnerais tout pour que l'on se retrouve. que nos âmes ne fassent plus qu'un. c'est douloureux, infiniment insupportable. mais je suis coincé dans mon devoir de flic. je prends sur moi sans laisser rien paraître qui pourrait éveiller des soupçons mais je vis mal la situation, clairement. suivant mon ami de tout près, on arrive enfin à hauteur de mon bébé du soir. elle est si jolie que j'en pousse quelques cris d'émerveillement. je trépigne de rouler là-dedans. « on a jamais perdu. déconne pas et fais nous honneur. » le garçon, il arrive bien à faire monter la pression. il accentue encore plus mon excitation et mon adrénaline. tant mieux, je fonctionne mieux comme ça. la première place, c'est ce que je vise. seylan compte sur moi et n'est pas le seul. la défaite n'est pas envisageable ou sinon je suis foutu. « boucle là et laisse moi faire. » mon co-pilote n'en rajoute pas et interrompt ma tentative de concentration en sifflant la femme qui arrive plus loin. la chevelure claire, assez grande et arborant un corps de déesse. son arrivée sur la ligne de départ agrémente le taux de testostérone de tous. y compris le mien. sa simple présence influe sur ce qui l'entoure tel une ensorceleuse. l'air est bouillant, étouffant. « dis, c'est ma récompense si je gagne ? » on se marre puis on me fait signe de me rapprocher lentement comme à mes concurrents pour pouvoir commencer. si j'appréhende légèrement la suite, les ronronnements du moteur que j'entends m'aide à me décontracter. tout va bien se passer. « oh, putain... » la tête à moitié sorti de la fenêtre, l'inconnue pour qui on a que des yeux se révèle être ma petite copine, marla. c'est pas possible. je me demande si ce n'est pas le fruit de mon imagination pendant un instant mais son regard posé sur moi, mes doutes disparaissent instantanément. elle est là. quelques mètres nous séparant et je ne peux pas lui sauter dessus. la frustration est présente et bien grande. la connaissant, ça n'a rien d'une coïncidence et ça me rend encore plus fou. fou d'elle et de sa folie. « t'as une touche petit chanceux. »  si seulement il savait que la conquête du coeur de la sirène est déjà faite. ma place est à des années lumières de ce que rêve ces loups assoiffés.



i'm out my head
she's out of her mind
we got that love, the crazy kind
avatar
Date d'inscription : : 08/12/2017
Messages : : 220
Points : : 244
Avatar : : nicola peltz.
Autres comptes : : maxon, lexie, maisie et martin.
Pseudo internet / prénom : : castamere/ anne.
Crédits : : balaclava. J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : quatre juillet, aux tambours de la fête nationale. Je suis : américaine et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiante en quatrième année de chimie. En dehors des cours je fais partie : du club de tennis. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la totalité du dernier étage d'un hôtel portant mon nom avec Liora et Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : en couple avec le beau Ace Stawinsky.
. :
BABY GIRL WAS LIVING--!---
-!!----LIFE FOR THE FEELING

 
✵ ·  .    *        *  
  ·     +   .  .  
  *       .  ✫  ·  

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -


red racing cars, sunset and vine
the kids were young and pretty ☽

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

rule number one
is that you gotta have fun

 
how to be a h e a r t b r e a k e r
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Marla Maestri
l« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (☆) régner sur l'empire hôtelier de la famille.
() Jeu 4 Jan 2018 - 16:53
« à toi, poupée. ne te rate pas. » le coeur battant et le corps fébrile, la voilà qui s'avance sur la ligne de départ alors que toutes les voitures se sont maintenant rangées et ronronnent doucement. ses talons cognent contre le sol comme une terrible sentence qui a tout volé au temps. secondes, minutes, les durées deviennent floues, et elle ne sait pas ce qu'elle fait là, marla, elle se laisse simplement porter. droguée à l'adrénaline qui vient gonfler ses veines, elle marche avec assurance comme si la piste qui lui était offerte là était un podium de défilé. les phares des voitures et les lampadaires en guise de flashs de photographes, l'ambiance n'en est pas moins électrique. en cet instant précis, marla, elle comprend la passion de shiloh pour cet univers plein de promesses, qui vient la happer violemment sans pour autant qu'elle ne se débatte. elle aime ça. les doux ronronnements des voitures deviennent de sauvages rugissements alors qu'un sourire provocateur vient orner ses lèvres. jetant clins d'oeil ça et là, la gamine laisse innocemment sa courte jupette danser avec le vent, dévoilant à des yeux sales ce qu'un seul homme n'est pourtant autorisé à voir. azaél. arrivée presque au milieu de la piste là où l'ami de son frère lui avait dit de placer, marla, elle croise le regard bleuté pour lequel elle est venue se damner. enfin. tout s'arrête autour d'elle. le brouhaha qui pourtant l'enivrait follement s'efface doucement, les bolides à ses côtés disparaissent. il n'y en a plus que pour lui. penché par la fenêtre d'une des plus belles voitures du circuit, il est là. il est toujours aussi beau ace, même quand il n'est pas lui. intense échange. la belle, elle se reprend doucement alors qu'un sourire aguicheur vient illuminer ses traits. d'un geste de la main, elle envoie un baiser à azaél comme elle pourrait l'envoyer pour tout ceux qui se trouvent autour d'eux. un clin d'oeil suggestif en sa direction, marla elle le défie. c'est stupide, c'est même dangereux mais elle n'en a que faire. ce soir, il est tout ce qu'elle veut. à la manière d'un strip-tease diablement érotique, elle retire le manteau en cuir cousu aux armes des maestri qu'elle a cru bon de mettre sur le dos, pour révéler un petit haut presque transparent. marla, elle ignore totalement l'existence de son petit-ami. regarde partout sauf vers lui. oh, elle le sait, il doit bouillir. mais tel est son jeu. il l'a laissé trop de nuits seule alors qu'elle se laissait doucement consumer de désir, encore inassouvi. sensuelle agonie, la gamine ne fait que lui renvoyer la pareille. c'est seulement maintenant que marla vient replonger pour la seconde fois dans ses beaux yeux, tandis qu'elle glisse une main dans son soutien-gorge pour en sortir le drapeau que lui a passé son contact il y a quelques minutes. le tissu s'agite avec le vent au bout de ses doigts délicats. il n'est plus qu'une poignée de secondes avant que la blonde ne le relâche. les garçons ont les yeux seulement rivés sur le drapeau qui les nargue, moqueur. pas marla. elle ne regarde plus qu'ace. tu ne m'auras pas.



in the end it's
him & i.
Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: