Flèche hautFlèche basalong the road – julian

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 102
Points : : 402
Avatar : : rosie tupper.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jad fairfield (alexander ludwig), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : utlraviolences (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :

her soul is fierce
her heart is brave
her mind is strong.




you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡




Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Mer 3 Jan 2018 - 16:19
Le paysage obscur défile mais mes yeux restent posés sur la route, éclairée par les phares de la voiture. Il fait nuit, il n’y a strictement personne sur cette route et pour couronner le tout, il  pleut. Bien que j’adore le bruit de la pluie sur la carrosserie, la musique couvre le tout. Une douce musique acoustique aux tendances folk, tout ce que j’aime. Je me laisse rêvasser quelques kilomètres, après cette folle journée à courir après des pièces de voiture. Par chance, le travail est fait et il n’y a plus qu’à soigner les bolides. Puis, mon regard est attiré par une source de lumière qui n’a clairement rien à faire là. Des deux de détresse activés, sur le bord de la route. Je me demande si il est raisonnable de s’arrêter par ce temps, ou si c’est prudent tout court. Il se passe tellement de faits divers en Californie que mes appréhensions sont justifiées. Mais c’est sans compter sur mon envie d’aider mon prochain. Je ralentis, laisse glisser la voiture sur le bas-côté en activant à mon tour les warnings. Moteur coupé et clés dans la poche dans mon manteau, j’ose descendre de la voiture. Le capot est relevé et je crois apercevoir une silhouette. Peut-être un homme, je ne sais pas. Bonsoir, besoin d’un coup de main ? Je m’approche, pas très prudemment, sans vraiment me soucier du danger. Ne sait-on jamais, mais l’imprudence a toujours fait partie de ma vie. La pluie me trempe déjà à moitié à peine après avoir quitté la voiture mais je m’en fiche. Puis, je peux enfin découvrir la silhouette en question et c’est bien celle d’un homme. La lumière des phares de son véhicule me permet de l’apercevoir, plus ou moins. Je me penche alors au-dessus du moteur en prenant la lampe torche qu’il utilise. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Et je m’appelle Ollie. Sans même le regarder, je continue mon inspection, à l’affût de la moindre anomalie. A tous les coups, le joint de culasse est à l'origine de la panne.
@julian ivashchenko





since you've gone i been lost without a trace. i dream at night i can only see your face. i look around but it's you i can't replace. i feel so cold and I long for your embrace. i keep crying baby, baby, please.
avatar
Date d'inscription : : 25/10/2017
Messages : : 237
Points : : 295
Avatar : : dane dehaan.
Autres comptes : : parfait james & maman emma.
Pseudo internet / prénom : : laufeyson. (tia)
Crédits : : ishtar. tumblr. pinterest. J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 1er janvier. Je suis : americain. et mes origines sont : anglaises et ukrainiennes. En ce moment, je : suis étudiant en chimie, petit génie ayant sauté trois classes. Ce qui m'attire ce sont : les courbes voluptueuses des femmes. et côté coeur je suis : célibâtard, amoureux de martin. :$
. :

what's the point of being clever if you can't prove it ?






Julian Ivashchenko
m« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda


() Mer 3 Jan 2018 - 17:02
Visiblement, la cité des anges était en deuil ce soir. Le ciel pleurait il ne savait quoi, et cela résultait en un rideau de pluie lui plombant le moral. Il n’aimait pas la pluie, il trouvait cela inutile au plus haut point. En plus, cela l’empêchait de rentrer rapidement chez lui. Il avait beau aimer la vitesse, il n’était pas non plus complètement malade, alors il levait un peu le pied ce soir. La chaleur de son appartement lui semblait bien loin, et les remarques peu sympathiques de la part de Rebecca qu’il avait du supporter pendant la dernière heure n’arrangeait pas vraiment son humeur. Si seulement elle pouvait décider de déménager dans une autre ville, voire même sur une autre continent, il s’en porterait beaucoup mieux. Dans le fond, il était persuadé que sa seule existence était de ruiner la sienne, il n’y avait pas d’autres explications à son comportement de gamine. Maudissant Rebecca dans sa tête, il lui fallu quelques secondes pour remarquer sa vitesse diminuait. Il appuya un peu plus sur l’accélérateur, mais l’aiguille du compteur ne faisait que tourner encore un peu plus vers la gauche. “C’est quoi ce bordel ?” Après plusieurs essais infructueux et avoir failli se faire rentrer dedans par deux voitures différentes, il se résigna à s’arrêter sur le bas côté. Et ensuite, impossible de redémarrer. Il croisa les bras sur son volant, posa sa tête dessus et poussa un long soupir agacé. Soirée de merde. Il jeta un oeil à l’extérieur, avisa la pluie, et sortit son portable. Il ne payait pas une assurance pour devoir se tremper à trifouiller son moteur.

Dix minutes plus tard, il se retrouvait bel et bien sous la pluie, lampe torche à la main et phares allumés, insultant copieusement ces connards de dépanneurs incapable d’intervenir rapidement. Trop d’accidents ce soir. Julian allait se faire un plaisir de s’assurer ailleurs dès demain matin. Car en attendant, il se retrouvait coincé sur le bord de la route, bien incapable de bouger sa voiture, et il rechignait franchement à la laisser là toute seule. Il était cependant sur le point d’abandonner et appeler Martin pour qu’il vienne le chercher, lorsqu’une voiture s’arrêta derrière la sienne. Il redressa la tête, devinant une silhouette féminine s’approchant de lui. “Bonsoir, besoin d’un coup de main ?” Il est tellement surpris par sa présence qu’il recule d’un pas, la laissant attraper sa lampe pour se pencher sur son moteur. Est-ce que c’était un rêve ou une arnaque ? “Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Et je m’appelle Ollie.” Suspicieux, il plisse les yeux. “Bonsoir. Aucune idée, elle a juste arrêté d’avancer.” Il la regarde vérifier des choses lui étant totalement inconnues, hésitant toujours entre la surprise et la méfiance. “Ca vous arrive souvent d’aider des inconnus sur le bord de la route en pleine nuit…Ollie ?” Elle devait certainement être complètement folle, quelle genre de filles faisait cela ? “Vous êtes mécano ?” Car si ce n’est pas le cas, hors de question qu’elle touche à son précieux bolide. Il préfère encore attendre un vrai professionnel sous la pluie que de ruiner son moteur en laissant n’importe qui le toucher.



rich boys don't have hearts.
avatar
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 102
Points : : 402
Avatar : : rosie tupper.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jad fairfield (alexander ludwig), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : utlraviolences (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :

her soul is fierce
her heart is brave
her mind is strong.




you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡




Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Mer 3 Jan 2018 - 17:42
Je sens le regard de cet homme qui me questionne du regard. Il doit penser que je n’ai rien d’autre à faire de ma soirée pour m’arrêter et l’aider, et même, il doit se dire que je n’y connais rien en voiture. Alors, pourquoi m’arrêter, dans ce cas ? Une voiture qui s’arrête comme ça, c’est soit le moteur, soit la pédale d’accélération. Le cambouis, il couvre rapidement mes mains mais c’est quelque de tellement habituel. Je ne me soucie même pas de salir mes vêtements, c’est tellement anodin à mes yeux. La pluie les trempe déjà et il semblerait qu’elle ne veut pas se stopper. C’est toujours dans les pires moments que les galères arrivent, non ? Ce soir, pour cet homme, les conditions météorologiques. Et peut-être l’endroit qui ne favorise pas le dépannage. Je me redresse à sa question, un sourire amusé posé sur mon visage. C’est la première fois. J’étais tiraillée entre le fait d’être raisonnable et continuer ma route ou prendre des risques. Vous êtes peut-être un tueur en série ou un psychopathe de ce genre après tout. L’habituelle Ollie qui est franche. Trop peu méfiante, aussi. Je détaille le visage de l’homme face à moi durant quelques secondes avant de me mettre à songer. Oui, dans un garage à Harbor Area, si jamais vous connaissez Los Angeles. Je me penche un peu plus au fur et à mesure que ma main trifouille. Vous avez appelé le service dépannage ? Bon, après avoir vérifié si chaque fil, tuyau et tout ce qui compose le moteur étaient en place,  puis m’être permise de tester les pédales, je finis par abandonner. Ce n’est certainement pas une réparation que je peux effectuer sur le bord de la route. Non, son véhicule devra passer par la case garage. Vous allez devoir vous séparer de votre voiture pendant quelques jours. Je grimace, parce que je peux comprendre à quel point c’est agaçant les problèmes mécaniques. Enfin, ce n’est pas fameux de tomber en panne sous la pluie quand même. Et la nuit, et loin de la ville. Et je ris doucement. Cette pluie battante. Si bien que le cambouis dégouline de mes mains, qui seront certainement propres d’ici peu. Mes cheveux aplatis, plus qu’humides, comme si je sortais de la douche. De quoi attraper un satané rhume dès le lendemain, mais c'est bien le cadet de mes soucis.





since you've gone i been lost without a trace. i dream at night i can only see your face. i look around but it's you i can't replace. i feel so cold and I long for your embrace. i keep crying baby, baby, please.
avatar
Date d'inscription : : 25/10/2017
Messages : : 237
Points : : 295
Avatar : : dane dehaan.
Autres comptes : : parfait james & maman emma.
Pseudo internet / prénom : : laufeyson. (tia)
Crédits : : ishtar. tumblr. pinterest. J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 1er janvier. Je suis : americain. et mes origines sont : anglaises et ukrainiennes. En ce moment, je : suis étudiant en chimie, petit génie ayant sauté trois classes. Ce qui m'attire ce sont : les courbes voluptueuses des femmes. et côté coeur je suis : célibâtard, amoureux de martin. :$
. :

what's the point of being clever if you can't prove it ?






Julian Ivashchenko
m« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda


() Ven 5 Jan 2018 - 21:29
“C’est la première fois. J’étais tiraillée entre le fait d’être raisonnable et continuer ma route ou prendre des risques. Vous êtes peut-être un tueur en série ou un psychopathe de ce genre après tout.” Il a un un bref éclat de rire qui le surprend lui-même, qui est bien plus du genre à être triste comme les pierres avec les inconnus. Elle a une drôle de franchise qui le rend curieux et qui lui fait très brièvement oublier la situation dans laquelle il se trouve actuellement. “Si c’est le cas, je ne risque pas de vous le dire.” Pendant un instant, il se demande si elle ne va pas juste flipper et prendre ses jambes à son cou, mais elle semble avoir du cran la gamine et elle continue de mettre ses mains dans le cambouis, sans se soucier trop de ses vêtements ou de ses cheveux trempés. Il était visiblement tombé sur une vraie âme généreuse et serviable ce soir — un vrai miracle en somme. Garagiste à Harbor Area, définitivement le genre d’endroit où Julian ne traîne pas, lui qui se croit un peu au-dessus de tout — et avec raison, selon lui. Mais il se dit que elle, au moins, elle n’aura pas la prétention de le facturer avec une somme faramineuse juste parce qu’il a de l’argent. “Vous avez appelé le service dépannage ?” “Oui, mais avec cette pluie, ils sont débordés. C’est à se demander pourquoi je paye une assurance…” Il lève les yeux au ciel, car ça l’agace vraiment cette situation. Il n’aime pas pouvoir se débrouiller par lui-même, et ce soir, il allait pourtant devoir faire recours à une tierce personne pour le sortir de là. Ce qui l’emmerdait profondément. Il la laisse faire son travail en silence, l’observant faire les allers-retours entre le capot et l’intérieur, parlant de choses dont il n’a pas la moindre idée. Montrez-lui un modèle chimique compliqué il saura vous l’expliquer en un instant, mais alors une voiture, il avait du mal à vérifier le niveau d’huile. “Vous allez devoir vous séparer de votre voiture pendant quelques jours. “ Il grimace en même temps qu’elle, maudissant n’importe quelle entité ayant décidé de lui pourrir sa soirée — et les jours à venir, en le privant de son précieux véhicule. “Enfin, ce n’est pas fameux de tomber en panne sous la pluie quand même. Et la nuit, et loin de la ville.” Il soupire profondément, avant d’à nouveau laisser échapper un rire quelque peu ironique. “Je crois que vous avez bien résumé la situation.” Mais attendre ici il ne sait combien de temps ne le réjouit pas vraiment, et encore moins de laisser sa voiture toute seule. Il tourne ses yeux clairs vers sa bienfaitrice. “Dites, cela serait possible de me remorquer jusqu’à votre garage ? Je vous paierai généreusement, car cela me rendrait vraiment service… avec un temps pareil, j’aimerai bien ne pas avoir à attendre, et je n’ai vraiment pas envie de la laisser toute seule.”



rich boys don't have hearts.
avatar
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 102
Points : : 402
Avatar : : rosie tupper.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jad fairfield (alexander ludwig), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : utlraviolences (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :

her soul is fierce
her heart is brave
her mind is strong.




you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡




Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Sam 6 Jan 2018 - 11:26
Bien qu’occupée à chercher le problème de son véhicule, je tourne la tête vers la direction de cet homme alors qu’il laisse planer le doute quant à sa nature. Je ne sais pas bien s’il cherche à m’effrayer, mais en tout cas, c’est raté. Au lieu de ça, il me fait rire à mon tour. Quel drôle d’humour. Puis je me replonge dans la réparation. J’ai pendant une seconde l’espoir de pouvoir faire repartir la voiture mais je me rends vite compte que ça sera impossible. Enfin, je vérifie une dernière fois. Voyons les choses d’une bonne manière. Je passais par là. L’optimisme est maître mot dans ce genre de situation. Il est déjà bien agaçant de tomber en panne avec un temps pareil, alors si en plus on râle… Je continue mon travail jusqu’à finalement lui annoncer que sa voiture doit être réparée avant de lui être rendue. C’est vraiment une soirée bourrée de malchance pour cet homme. Fidèle à moi-même, je tente naturellement l’humour, cherchant à dédramatiser un peu. Autant le dire, ce n’est pas non la fin du monde. Je frotte mes mains l’une contre l’autre comme pour chercher à les nettoyer et les égoutter un peu, avant que mes yeux se posent sur le garçon. C’est possible. J’ai tout ce qu’il faut dans mon coffre. Par chance, c’est avec l’une des voitures du garage que je me suis déplacée aujourd’hui, alors tous les outils sont à l’arrière. A une seule condition. Que vous me disiez comment vous vous appelez. Ou alors, on peut jouer aux devinettes. Oh ... A moins que les tueurs en série ne divulguent par leurs noms, mh ? Un air malicieux sur mon visage, je m’éclipse le temps d’aller chercher tout le matériel nécessaire et aussi déplacer mon véhicule. Il ne faut pas plus de dix minutes pour que la voiture soit attelée par un triangle de remorquage prévu à cet effet, derrière la mienne. En route ! Que je lance avec un enthousiasme sans pareil, pour finalement me hisser côté conducteur. Ce serait bête que ce soit au tour de ma voiture de tomber en panne. C’est simplement pour le titiller un peu. Et puis, parce que je suis comme ça, et que je sais que ce serait agaçant pour lui. Rieuse, je tourne la clé et finalement, la voiture démarre bel et bien.





since you've gone i been lost without a trace. i dream at night i can only see your face. i look around but it's you i can't replace. i feel so cold and I long for your embrace. i keep crying baby, baby, please.
avatar
Date d'inscription : : 25/10/2017
Messages : : 237
Points : : 295
Avatar : : dane dehaan.
Autres comptes : : parfait james & maman emma.
Pseudo internet / prénom : : laufeyson. (tia)
Crédits : : ishtar. tumblr. pinterest. J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 1er janvier. Je suis : americain. et mes origines sont : anglaises et ukrainiennes. En ce moment, je : suis étudiant en chimie, petit génie ayant sauté trois classes. Ce qui m'attire ce sont : les courbes voluptueuses des femmes. et côté coeur je suis : célibâtard, amoureux de martin. :$
. :

what's the point of being clever if you can't prove it ?






Julian Ivashchenko
m« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda


() Sam 6 Jan 2018 - 14:38
Il avait malgré tout eu de la chance, de tomber sur cette fameuse Ollie. Au moins, il n’avait pas besoin d’attendre un temps infini pour savoir ce qui arrivait à sa voiture. Enfin en soi, malheureusement, elle ne savait elle-même pas trop ce qui allait. Certainement, elle avait besoin de la faire passer au garage pour être fixée, et surtout pour la réparer. Il était donc coincé ici, en pleine nuit et sous la pluie. Que rêver de mieux, n’est-ce pas ? L’agacement lui rongeait déjà l’estomac, et la seule raison pour laquelle il se forçait à être sympathique avec cette étrangère était car elle semblait être sa seule option ce soir — et peut-être aussi simplement car elle était gentille et avenante, mais il n’avait pas spécialement envie de le reconnaître. Poussant un peu plus sa chance avec elle, il lui demanda s’il était possible de remorquer son véhicule jusqu’à son garage — et de le ramener à la civilisation par la même occasion. A sa grande surprise, elle accepta immédiatement. Il s’attendait à d’abord la voir négocier le prix, voire même à le laisser se démerder tout seul car elle devait sûrement avoir autre chose à faire. Il n’était vraiment pas habitué à des gens généreux et prêts à aider les autres et à perdre de leur temps pour cela. Elle lui faisait un peu penser à son père, pour le coup. “A une seule condition. Que vous me disiez comment vous vous appelez. Ou alors, on peut jouer aux devinettes. Oh ... A moins que les tueurs en série ne divulguent par leurs noms, mh ?” Un sourire s’étale sur son visage, un truc qui étira le coin de ses lèvres et éclaire quelque peu son visage trop souvent sombre. “Vous me croyez, si je réponds Hannibal ?” Ca le fait rire lui, ce genre de conneries, l’humour noir et les trucs sombres. Il se sent à son élément dans ce genre de choses, ce monde qu’il s’est lui-même créé et qui manque peut-être un peu trop de couleurs. Il la laisse finalement travailler, s’éloignant du passage et de la route pour éviter un accident, ne sentant presque plus la pluie battante et l’eau désormais complètement imprégnée à ses vêtements et sa peau, le glaçant jusqu’aux os. Ce n’est qu’en regagnant la chaleur de l’habitacle de la remorqueuse qu’il remarque qu’il claque des dents. S’il n’était pas malade demain, cela serait un pur miracle. “Ce serait bête que ce soit au tour de ma voiture de tomber en panne. “ “Si c’est le cas, je vais sincèrement croire que je suis un chat noir.” Ca le ferait aussi sûrement péter un câble, car il ne faut pas non plus abuser. Elle démarre, le moteur vrombit, et il laisse le temps qu’elle se mette vraiment en route pour parler à nouveau. “Je m’appelle Julian.” Il tourne sa tête vers elle un instant, étudiant son profil et les gouttes d’eau qui roule de ses cheveux. Il finit par laisser son regard traîner le long de l’intérieur de l’habitacle, laissant échapper un reniflement. “Je ne suis jamais rentré dans ce type de véhicules.” En même temps, qu’est-ce qu’il aurait bien pu y faire, hein ? Lorsqu’une voiture a un problème, chez lui, on laisse l’assurance et le garagiste se débrouiller et on utilise une de celles qui traînent dans le garage de la villa. Il ressert ses bras autour de lui, se réchauffant petit à petit. “Merci.” Ca lui brûle presque la langue, de dire cela, lui qui est habitué à tout avoir en claquant des doigts, qui est habitué à exiger au lieu de demander, qui ne connait pas vraiment de pur acte de bonté et de gentillesse. Ca le perturbe un peu, tout ça. Cette situation. Elle.



rich boys don't have hearts.
avatar
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 102
Points : : 402
Avatar : : rosie tupper.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jad fairfield (alexander ludwig), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : utlraviolences (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :

her soul is fierce
her heart is brave
her mind is strong.




you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡




Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Sam 6 Jan 2018 - 19:27
Vous me croyez, si je réponds Hannibal ? Il m’amuse et je ris. Je suis contente de voir qu’il a décidé de ne plus continuer à râler après son assurance –bien qu’il ait raison pour le coup. Il se détend peut-être un peu, aussi parce qu’il sait qu’il ne passera pas la nuit entière ici, ou alors que son bolide ne sera pas seul sur le bord de la route. Non. Mais ce serait très original. Enfin pas pour un tueur, mais pour une personne « normale ». Un nom difficile à porter cela dit. Une fois de plus, mon visage se déforme légèrement à la suite d’une grimace. Bien vite, la voiture du jeune homme est attachée à la mienne, prête à se faire embarquer jusqu’au garage. Et il est temps pour nous de prendre le chemin d’Harbor Area, après avoir blagué sur une éventuelle panne de ma voiture. Mauvaise blague ou considérer le garçon assis à mes côtés de « chat noir ». Je lui réponds par un sourire, avant de me concentrer sur la route. Je mets le chauffage sur une température agréable, de façon à nous réchauffer lui comme moi. Foutue pluie quand même. Le silence s’installe, seul le moteur de la voiture et la pluie sur le pare-brise se font entendre. Jusqu’à ce que sa voix se fasse finalement entendre. Julian, il s’appelle Julian. Il me fait doucement sourire et lui jette un bref coup d’œil, parce qu’il est plus prudent de se soucier de la route. J’allais finir par croire que je n’aurais pas la part du deal. Même si honnêtement, prénom ou pas prénom, j’aurais agi de la même manière. C’est une façon de penser à autre chose que la pluie et la situation, de passer un moment plus agréable. Et discuter, ça en fait partie, même si le fameux Julian n’est pas l’homme le plus bavard que j’ai pu croiser. Il m’avoue cependant n’avoir jamais mis les pieds dans un véhicule comme celui-ci. Il y a une première fois à tout. Enfin, ça n’a rien d’exceptionnel, qu’on se le dise. Celle-là est juste peut-être plus propre que celles des autres garagistes. Je suis sûrement plus maniaque, je ne sais pas. J’hausse mon épaule droite, songeuse, et glisse mes mains sur le bas du volant. Je me pince les lèvres pour me retenir de parler, même si ce n’est pas gagné. Je ne peux jamais m’empêcher d’engager une conversation, de la poursuivre en ajoutant un détail puis un autre. Une bavarde née. Merci, me dit alors Julian. C’est normal. C’est mon métier, et puis je crois que même si ça ne l’avait pas été, je me serais au moins arrêtée pour vous si vous alliez bien. Gentille par nature, j’ai toujours pensé aux autres plutôt qu’à moi. Soucieuse de leur bien-être, de leur santé. Il est naturel pour moi de venir en aide à quiconque le voudra, même sans le demander. Vous êtes de Los Angeles ? Curieuse, c’est aussi l’une de mes qualités ou bien défaut, selon le point de vue de chacun. M’intéresser à autrui, c’est certainement ce qui me passionne le plus dans la vie. Apprendre d’eux, découvrir également. Si Julian, lui, parait être un grand mystérieux, ça ne me coupe en rien dans mon envie d’en savoir un peu plus. Puis un trajet silencieux, quoi de plus angoissant ? D’un regard en coin, j’en profite pour le détailler un peu plus lorsque l’on entre dans une périphérie plutôt éclairée. Je peux voir la quasi-totalité de son visage. Des traits exagérés par les jeux de lumière extérieurs. Des yeux cependant très clairs, à l'opposé de ses cheveux bruns. Je pouvais enfin le voir. Le découvrir, lui.  





since you've gone i been lost without a trace. i dream at night i can only see your face. i look around but it's you i can't replace. i feel so cold and I long for your embrace. i keep crying baby, baby, please.
avatar
Date d'inscription : : 25/10/2017
Messages : : 237
Points : : 295
Avatar : : dane dehaan.
Autres comptes : : parfait james & maman emma.
Pseudo internet / prénom : : laufeyson. (tia)
Crédits : : ishtar. tumblr. pinterest. J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 1er janvier. Je suis : americain. et mes origines sont : anglaises et ukrainiennes. En ce moment, je : suis étudiant en chimie, petit génie ayant sauté trois classes. Ce qui m'attire ce sont : les courbes voluptueuses des femmes. et côté coeur je suis : célibâtard, amoureux de martin. :$
. :

what's the point of being clever if you can't prove it ?






Julian Ivashchenko
m« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda


() Sam 6 Jan 2018 - 21:25
Une personne normale. Comme s’il y avait quelque chose de normale chez lui, comme s’il était une personne banale, ennuyante, sans relief. Il a envie de lui balancer son QI au visage, de lui étaler sa richesse et le nom de sa famille d’adoption. Mais elle ne veut pas à mal, la jolie sauveuse qui sort de la nuit, alors il se tait, se contente d’un sourire en coin, un peu moqueur, un peu condescendant et puis un petit “Normal”, murmurée, presque dédaigneux. Car elle ne sait pas, comment pourrait-elle ? Il peut juste être un mec avec une belle bagnole, ça ne veut pas dire qu’il a tout le pédigrée derrière. Ce que sont les gens n’est pas écrit sur leur visage — et il trouve cela bien dommage, car cela lui éviterait de devoir constamment rappeler à quel point il peut être au-dessus. Elle fait son travail, gentille Ollie, avec le sourire même et un optimisme emplie de fraîcheur qui fait s’éloigner les nuages de l’agacement et de l’énervement liés à sa situation. C’est une fois dans la voiture qu’il se détend un peu, alors que ses muscles se réchauffent doucement, et qu’ils laissent derrière l’empreinte de leur parfum sur un bord de route abandonné. Il lui offre son prénom, lève un peu le voile sur le mystérieux inconnu du bord de la route. Il aime bien garder du mystère, même quand il étale son talent, sa supériorité, il n’entre jamais dans les détails. Il n’y pas vraiment d’utilité, et encore moins à ses yeux, car il ne comprend pas l’intérêt des futilités — et pourtant il en possède, des futilités matérielles, beaucoup trop même. Il finit par en balancer une, pourtant, à croire qu’elle le rend bavard et le fait sortir de sa coquille, de sa zone de confort. “Il y a une première fois à tout. Enfin, ça n’a rien d’exceptionnel, qu’on se le dise. Celle-là est juste peut-être plus propre que celles des autres garagistes. Je suis sûrement plus maniaque, je ne sais pas.” Il hausse les épaules, regarde le tableau de bord impeccable. “Je vous crois sur parole, je n’ai pas de point de comparaison.” Enfin, mis à part celui des films et des clichés, avec le mec un peu bizarre et vraiment flippant qui recueille une jolie fille naïve qui finit inévitablement par souffrir. “Vous êtes de Los Angeles ?” Il fait un son de gorge pour approuver. “Je suis né à New-York, mais j’habite ici depuis quinze ans.” Il divulgue un peu trop, pour le coup, mais il considère qu’elle le mérite, pour l’avoir aidé ainsi. Une autre forme de paiement, en soi. “Et vous ? Vous êtes né ange ou vous l’êtes devenu ?” Politesse mêlée à une curiosité qu’il ne veut pas vraiment reconnaître, lui qui se fout de tout et surtout des autres.



rich boys don't have hearts.
avatar
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 102
Points : : 402
Avatar : : rosie tupper.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jad fairfield (alexander ludwig), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : utlraviolences (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :

her soul is fierce
her heart is brave
her mind is strong.




you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡




Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Sam 6 Jan 2018 - 23:00
Mes doigts tapotent le volant au rythme de la musique qui passe en fond. Un volume bas pour nous laisser la chance de discuter mais suffisamment élevé pour que je puisse l’entendre. J’ai ce sourire permanent sur mon visage, constamment égayé par ma bonne humeur. C’est naturel, c’est moi. Ce n’est ni la pluie ni mes heures supplémentaires qui me feront broyer du noir. En fait, je suis beaucoup trop optimiste pour ça. Et trop curieuse, oh ça oui. Je me dis que ce garçon doit avoir une envie grandissante de descendre de la voiture, plutôt que de subir mon interrogatoire. Mais, il répond et même, ensuite, il me retournera la question. Un New-Yorkais. Je devrais retourner là-bas, ça fait trop longtemps que j’y suis allée. Rêveuse, j’ai cette envie de voyage mais j’ai aussi les nouvelles dans ma vie qui me font rester ici. Je refuse de m’éloigner de Los Angeles ne serait-ce qu’un week-end. Non, il y a Anaé et je ne dois pas la laisser seule.  Je mets quelques longues secondes à réaliser que le jeune homme s’adresse directement à moi. Il doit penser qu’il me manque une sacrée case pour être aussi longue à la détente, mais il m’en faut peu pour m’évader. La tête ailleurs, jusqu’à ce que je me rappelle de sa présence dans la voiture. Sourcils froncés, j’ai pourtant entendu sa question, mais d’une oreille distraite. Ange jusqu’à la moelle. J’y suis née, j’y ai grandi. C’est ma maison ici. J’offre un sourire à Julian quand la route me le permet, mais cette dernière réclame beaucoup d’attention. Des fois, je me dis que j’aurais aimé aller habiter ailleurs, puis des fois, je me dis que je ne pourrais jamais me sentir aussi bien qu’ici. C’est la ville où vivent mes amis. Où je travaille. Où je connais chaque recoin. Los Angeles n’a presque plus aucun secret pour moi et je ne sais même pas si je serais capable de recommencer une vie ailleurs. Et vous ? Qu’est-ce que vous faites dans la vie ? Je pourrais essayer de trouver par moi-même mais se baser sur la première impression, ça ne mène à rien. Je plisse mon nez, avant de rire doucement tout en ajoutant. A coup sûr, vous n’êtes pas mécanicien. Ollie, tais-toi un peu. Les lèvres pincées, j’observe la ville qui se dessine peu à peu devant nous, au loin. Quelques kilomètres nous séparent de cette dernière mais le retour à la civilisation est imminent. C'est un joli spectacle qui s'offre à nous. Des milliers de lumières qui rendent le ciel obscur plus clair, et la ville plus vivante. Et ce point de vue magique, il étire mes lèvres en un doux sourire.





since you've gone i been lost without a trace. i dream at night i can only see your face. i look around but it's you i can't replace. i feel so cold and I long for your embrace. i keep crying baby, baby, please.
avatar
Date d'inscription : : 25/10/2017
Messages : : 237
Points : : 295
Avatar : : dane dehaan.
Autres comptes : : parfait james & maman emma.
Pseudo internet / prénom : : laufeyson. (tia)
Crédits : : ishtar. tumblr. pinterest. J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 1er janvier. Je suis : americain. et mes origines sont : anglaises et ukrainiennes. En ce moment, je : suis étudiant en chimie, petit génie ayant sauté trois classes. Ce qui m'attire ce sont : les courbes voluptueuses des femmes. et côté coeur je suis : célibâtard, amoureux de martin. :$
. :

what's the point of being clever if you can't prove it ?






Julian Ivashchenko
m« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda


() Lun 8 Jan 2018 - 15:20
Il y retournait régulièrement, lui, à New-York. Il aimait cette ville, son atmosphère. Lorsqu’il se trouvait dans les rues de Manhattan, il avait l’impression de sentir le coeur de la ville vibrer avec le sien, de sentir son énergie couler dans son propre coeur. Le compte si bien rempli lui permettait de profiter de chaque chose qu’offrait la Grosse Pomme, des points de vue magnifiques aux restaurants hors de prix — même s’il adorait toujours autant les parts de pizza un peu minables à seulement 1$. New-York et Los Angeles étaient deux villes radicalement différentes, et il savait apprécier leur âme autant à l’une qu’à l’autre. Il se sentait bien autant sur la côte Est que la côte Ouest, les deux villes étant, en un sens, sa maison. Littéralement, d’ailleurs, car il possédait un pied à terre de chaque côté du pays. Ollie semble plutôt fière d’être de Los Angeles en tout cas, blablatant un peu sur cela, ce qu’il écoute poliment sans pour autant y répondre, n’étant pas lui-même spécialement du genre à s’épancher trop — et encore moins avec des inconnus. Elle finit par lui demander ce qu’il fait pour occuper son temps, plaisantant sur le fait qu’il n’est clairement pas dans la même branche qu’elle. Il se permet un sourire en coin. “Effectivement, pas du tout même. Je suis étudiant en chimie, à UCLA. Je suis en dixième année, mais j’ai sauté trois classes, donc je n’y suis que depuis sept ans en réalité.” Il ne peut vraiment pas s’en empêcher, ça fait partit de lui, sa fierté et sa tendance à un peu trop étaler ce qu’il sait faire, ses réussites, montrer à quel point il a de la hauteur dans l’échelle sociale. “Je travaille dans un labo également, cela fait partit du cursus.”



rich boys don't have hearts.
avatar
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 102
Points : : 402
Avatar : : rosie tupper.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jad fairfield (alexander ludwig), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : utlraviolences (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :

her soul is fierce
her heart is brave
her mind is strong.




you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡




Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Mer 10 Jan 2018 - 22:00
Je ne me rends pas compte du silence de l’homme assis sur le siège passager jusqu’à ce que je termine ma phrase. C’est là que je me dis que j’ai sûrement trop parlé, qu’une fois de plus les paroles ont dépassé mes pensées. Julian, il doit penser que je suis certainement agaçante à partir dans des explications qui doivent lui sembler futiles. Des explications dont il se fiche, peut-être. Je me dis qu’au moins j’ai le mérite d’être agréable. Je continue même. Je pose des questions, je m’intéresse à lui. Parce que Julian, il n’est pas très bavard et pas tellement curieux. Enfin, pas autant que moi. Je me permets de le taquiner gentiment, soulignant un peu plus le fait qu’il ne s’y connait pas en mécanique. Non, de ce qu’il me dit, il est de ceux qui font de longues études. Et qui a même sauté des classes. Et après les études ? Qu’est-ce que vous ferez ? C’est le après qui m’intrigue. La chimie, c’est vague, alors il ne saura peut-être même pas. Des fois, vous n’avez pas envie de quitter l’université ? L’envie de se lancer dans la vie active.. enfin, vous voyez. C’est certain que l’université ne m’a quant à moi pas tellement réussi. Puis il y a eu Anaé, et je n’ai plus voulu continuer. Maintenant, il est clair que je ne regrette pas mon choix, même si des fois j’aurais aimé connaître la vie étudiante. Par simple curiosité. Je me hisse hors de mes pensées à l’entente de la voix de Julian, qui ajoute le fait qu’il travaille dans un laboratoire. J’hoche la tête et lui offre un léger sourire le temps que je le regarde –soit quelques secondes. En tout cas, je vous souhaite encore beaucoup de réussite. C’est tout ce que je peux ajouter, moi qui n’y connait trop rien en études. Et puis, tout le monde doit avoir la chance de réussir dans la vie. Cette pensée suffit à me faire esquisser un sourire, qui s’agrandit finalement à la vue de la ville. Los Angeles n’est qu’à une poignée de kilomètres de nous, et les lumières finissent par nous engloutir. Fini l’obscurité de la périphérie, nous finissons par entrer dans la ville. Je crois que je préfère Los Angeles la nuit. Il suffit de contourner le centre pour arriver plus rapidement à Harbor Area. La ville des anges n’a plus aucun secret pour moi depuis de nombreuses années.  





since you've gone i been lost without a trace. i dream at night i can only see your face. i look around but it's you i can't replace. i feel so cold and I long for your embrace. i keep crying baby, baby, please.
Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: