Flèche hautFlèche bas▪ i’ll keep my eyes fixed on the sun, cael.

Forum au ralenti pour les vacances, plus d'infos par ici.
Mais pas d’inquiétudes, on n'abandonne pas SGD et il revient au top de sa forme (tout comme ses admins) après la rentrée !

▪ i’ll keep my eyes fixed on the sun, cael.
avatar
Ciara El-Hadid
h« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 05/09/2017
Messages : : 286
Points : : 143
Avatar : : kaya scodelario.
Pseudo internet / prénom : : spectrum.
Crédits : : © balaclava. J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : premier jour d'août. Je suis : américaine et mes origines sont : irlandaises et arabes. En ce moment, je : suis étudiante en seconde année de master de psychologie dans le but de devenir docteur psychothérapeute. En dehors des cours je fais partie : du club radio de ucla. Si jamais vous me cherchez, j'habite : westlake avec freya, la plus parfaite des princesses. Ce qui m'attire ce sont : les barbes de trois jours et côté coeur je suis : éternellement insatisfaite. du moins, c'est ce j'aime faire croire.
. :




for the millionth time, i got a love.
for the blue eyed boys, i got a love.
for the cruel youth, i got a love.

.
------- ♕ -------
.

who cares if one more light goes out?
in a sky of a million stars, it flickers.

.
-----------------
.
the world was on fire, no
one could save me but you
it's strange what desire will
make foolish people do.

.
.
-----------------
.

fallen out of taxis, out of windows too, fell in
your opinion when i fell in love with you.

.
------- ♕ -------
.
cael ; freya ; aleks ; ugo ; alhan ; maxon


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ♔ aider un maximum de gens.

  Dim 7 Jan 2018 - 23:49
"in my life i have seen people walk into the sea
just to find memories plagued by constant misery
their eyes cast down, fixed upon the ground."
----- -----

Avec les fêtes de fin d'année qui avaient eu lieues récemment, Ciara avait dû quitter l'appartement qu'elle partageait avec Freya pour rentrer à Calabasas quelques jours. De cette manière, elle avait pu profiter des membres de sa famille pendant les vacances de Noël. Elle devait retourner sur Los Angeles le lendemain. Néanmoins, elle n'avait pas envie d'y penser pour l'instant. Surtout que cela lui rappelait la reprise des cours qui commençait à devenir imminente. La mystérieuse brune était très intéressée par ce qu'elle étudiait, mais elle n'avait qu'une hâte, que ça se termine enfin. Malheureusement, elle en avait pour encore trois ans. Il lui fallait supporter les professeurs ainsi que les Thêta et leur mesquinerie encore tout ce temps. Une perspective qui lui donnait presque la nausée. Afin de se changer les idées, elle décida d'aller rendre visite à son frère jumeau qui se trouvait dans sa chambre, pour ne pas changer. Elle entra dans la pièce sans même prévenir, sachant très bien que cela l'énerverait au plus haut point, mais ça, elle s'en moquait. Avec tout le remue ménage de la réunion familiale, Ciara n'avait pas vraiment l'impression d'avoir pu se retrouver seule avec celui qu'elle considérait comme – et qui techniquement était – une moitié d'elle. "C'est moi!" s'exclama t-elle en lançant un grand sourire provocateur à son frère. La jeune El-Hadid regarda ensuite autour d'elle et découvrit avec non surprise que Cael était toujours aussi organisé. Des vêtements et des livres traînaient partout, des boules en papier se battaient pour rentrer dans la poubelle de son bureau... Bref. Suite à cela, elle s'assit près de ce dernier qui était apparemment en train de lire allongé sur son lit. "Je repars demain. Ça te dit qu'on passe la soirée ensemble devant un film?" finit-elle par lui demander en adoptant un comportement moins séditieux. De surcroît, Ciara savait que son frère et Indiana s'étaient remis ensemble depuis peu et elle voulait en savoir plus sur les circonstances de ces retrouvailles. Même si ce genre de conversation pouvait parfois paraître étrange au sein d'une fratrie, il était important pour la belle que son frère – ainsi que ses sœurs – se confient un minimum à elle. Plus particulièrement son frère. Probablement parce que c'était son jumeau mais également parce qu'elle l'avait déjà vu mal au point de ne penser à rien d'autre que son malheur et depuis ça, elle préférait garder un œil sur lui. Quoi qu'il en était, Ciara était très heureuse pour Cael. Elle savait qu'Indiana était la fille qu'il lui fallait et elle espérait pour eux qu'il ne fasse pas tout capoter cette fois.

@Cael El-Hadid.
avatar
Cael El-Hadid
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 11/08/2016
Messages : : 639
Points : : 252
Avatar : : douglas booth
Autres comptes : : hédiya stawinsky et meara abernarthy
Pseudo internet / prénom : : fucking face.
Crédits : : morrigan (bzrt) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 1 août Je suis : américain et mes origines sont : irlandaise et arabe En ce moment, je : viens d'acheter the drunken pussy, un bar miteux qui a fait faillite et que je vais refaire de fond en comble. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez sa mère dans une magnifique maison de calabasas Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : en couple à la plus belle femme du monde, la femme de sa vie, indiana haggerty ♥
. :


partenaire particulière
J'AI LONGTEMPS PARCOURU SON CORPS EFFLEURÉ 100 FOIS SON VISAGE AI TROUVÉ DE L'OR E MEME QUELQUES ETOILES EN ESSUYANT SES LARMES. ELLE FAIT PARTI DE MOI
- - - - - - - - ---------- - - - - - - - -


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Faire d'Indiana la femme la plus heureuse du monde et construire une vie avec elle.

  Dim 4 Mar 2018 - 12:07
"in my life i have seen people walk into the sea
just to find memories plagued by constant misery
their eyes cast down, fixed upon the ground."
----- -----

Les fêtes de fin d'année étaient une période importante pour la matriarche de la famille El-Hadid, et ça l'était pour moi aussi au fond, mais pas autant que pour notre mère. Elle faisait toujours les choses à fond, faisait venir toute la famille sous le même toit, voulant l'aide de personne, et ça m'allait très bien. Je pouvais faire ce que je faisais de mieux et ce que je faisais toujours, étant donné que j'étais le seul de ces enfants à encore vivre avec elle, rester dans ma chambre à faire tout et n'importe quoi et sortir pour manger ou me distraire. Je m'étais quand même réjoui à l'idée de passer du temps avec mes sœurs, surtout Ciara ma belle jumelle qui m'avait abandonné et avait pris un appartement à Los Angeles. Je n'étais pas jaloux, mais si un peu, enfin surtout de sa colocataire. Ta mère ne t'a pas appris à frapper à la porte ? Dis-je, comme si moi, je frappais à la porte avant de débarquer dans sa chambre, ou même dans son appartement. Non, j'étais comme un ouragan, je débarquais sans prévenir et je foutais le bordel. (et vidais son frigo). On peut, si je choisis le film... Je souriais de toute mes dents, laissais une place à a sœur sur mon lit et posais le livre que j'avais vaguement commencé à lire. Tu n'aurais pas à repartir si tu vivais ici. J'essayais de vendre la vie à Calabasas à ma jumelle à chaque fois que je la voyais. À quel point c'était pratique de ne pas payer le loyer, que Calabasas était le coin le plus calme et poser de Californie, qu'ici au moins on ne trouvait pas de sans-abris à chaque coin de rue, le taux de crime était très bas, bref, essayer de vendre le côté bourgeois de Calababas à ma sœur était devenu une activité régulière, mais elle ne connaissait que bien la vie ici, on y avait grandi. ça me manque de te voir tout les jours. Facetime ce n'est pas la même chose que de pouvoir te toucher, foutre en l'air ta coiffure, etc... J'en profitais pour me pencher vers elle et ébouriffer, histoire qu'ils prennent un peu de volume.

@Ciara El-Hadid



- - - - - - - - - - -
avatar
Ciara El-Hadid
h« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 05/09/2017
Messages : : 286
Points : : 143
Avatar : : kaya scodelario.
Pseudo internet / prénom : : spectrum.
Crédits : : © balaclava. J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : premier jour d'août. Je suis : américaine et mes origines sont : irlandaises et arabes. En ce moment, je : suis étudiante en seconde année de master de psychologie dans le but de devenir docteur psychothérapeute. En dehors des cours je fais partie : du club radio de ucla. Si jamais vous me cherchez, j'habite : westlake avec freya, la plus parfaite des princesses. Ce qui m'attire ce sont : les barbes de trois jours et côté coeur je suis : éternellement insatisfaite. du moins, c'est ce j'aime faire croire.
. :




for the millionth time, i got a love.
for the blue eyed boys, i got a love.
for the cruel youth, i got a love.

.
------- ♕ -------
.

who cares if one more light goes out?
in a sky of a million stars, it flickers.

.
-----------------
.
the world was on fire, no
one could save me but you
it's strange what desire will
make foolish people do.

.
.
-----------------
.

fallen out of taxis, out of windows too, fell in
your opinion when i fell in love with you.

.
------- ♕ -------
.
cael ; freya ; aleks ; ugo ; alhan ; maxon


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ♔ aider un maximum de gens.

  Mer 28 Mar 2018 - 22:25
En dépit de l'agitation ambiante qui régnait dans la demeure El-Hadid, les fêtes de fin d'année n'avaient pas été si désagréables. Au contraire même. Cela avait permis à Ciara de faire une pause dans sa vie, de se ressourcer auprès de sa famille dans son milieu natal. Même si les relations n'étaient pas au beau fixe entre tous les El-Hadid restants, la famille n'en restait pas moins une notion fort importante pour chacun de ses membres. D'ailleurs, ne plus partager la même maison que son frère avait été une grande étape dans la vie de la brune. Sans Cael, tout lui paraissait beaucoup plus compliqué. Cependant, elle avait jugé nécessaire de prendre son envol et de tenter de vivre sans lui. Bien entendu, son frère aurait toujours une place privilégiée dans sa vie. Toutefois, maintenant qu'ils étaient des adultes confirmés, ils leur fallait tracer chacun leur propre chemin. Heureusement, des occasions de profiter de Cael, elle en avait. Ce soir en était une. C'est pourquoi elle avait débarqué dans sa chambre de manière inopinée. "Ta mère ne t'a pas appris à frapper à la porte ?" s'exclama t-il avec indignation alors que sa sœur jumelle explorait ses quartiers de ses yeux plein de jugements. "Non. Comme la tienne apparemment." rétorqua immédiatement Ciara avant de prendre place près de son frère et de lui proposer qu'ils passent la soirée ensemble. De toutes les façons, il ne faisait rien de plus intéressant à cet instant précis, donc il n'avait aucune bonne raison de refuser. "On peut, si je choisis le film..." commença t-il par dire, un sourire rempli de malice collé sur les lèvres. Ciara leva les yeux avant que le jeune homme ne termine ses dires. "Tu n'aurais pas à repartir si tu vivais ici." Ah ça, elle n'y loupait jamais. Cael tentant une nouvelle fois de la faire revenir vivre dans la villa familiale. Elle savait que le but premier était de la taquiner, néanmoins, si cela pouvait se réaliser, il ne serait pas contre. "Tu sais bien que pour l'instant c'est impossible." dit-elle en pensant à l'université qui se trouvait bien trop loin d'ici. De plus, elle ne se sentait pas capable de vivre de nouveau sous le même toit que leur mère, aussi absente était-elle. Maintenant qu'elle vivait à Los Angeles, leur relation s'était un tant soit peu améliorée et Ciara voulait que ça reste ainsi. "Ça me manque de te voir tout les jours. Facetime ce n'est pas la même chose que de pouvoir te toucher, foutre en l'air ta coiffure, etc..." se laissant se faire décoiffer sans rien dire, la jeune El-Hadid ne pu s'empêcher d'avoir un petit pincement au cœur en repensant aux paroles de son frère. Il lui manquait, ça c'était certain, mais cela justifiait-il qu'elle déménage de nouveau? "Je sais bien mon loup." commença par dire la jeune femme en replaçant des mèches de cheveux qui s'étaient perdues dans son visage suite à Cael la tempête. "Je vais tenter de revenir plus souvent. Et sache que tu es le bienvenu à l'appart. Je sais que tu n'aimes pas trop la ville mais ça pourrait te faire du bien de quitter un peu ces quatre murs." Et puis, cela leur permettrait également de passer du temps ensemble. De plus, Cael n'avait pas de mal à se sentir à l'aide lorsqu'il était là-bas, il devait donc en profiter pour venir plus souvent. "Bon, on se mate quoi du coup?" demanda ensuite la belle pour conclure leur précédente conversation qui la mettait un tantinet mal à l'aise.



- my rose garden dreams, set on fire by fiends and all my black beaches are ruined, my celluloid scenes are torn at the seams and i fall to pieces (bitch).
avatar
Cael El-Hadid
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 11/08/2016
Messages : : 639
Points : : 252
Avatar : : douglas booth
Autres comptes : : hédiya stawinsky et meara abernarthy
Pseudo internet / prénom : : fucking face.
Crédits : : morrigan (bzrt) J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 1 août Je suis : américain et mes origines sont : irlandaise et arabe En ce moment, je : viens d'acheter the drunken pussy, un bar miteux qui a fait faillite et que je vais refaire de fond en comble. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez sa mère dans une magnifique maison de calabasas Ce qui m'attire ce sont : les femmes et côté coeur je suis : en couple à la plus belle femme du monde, la femme de sa vie, indiana haggerty ♥
. :


partenaire particulière
J'AI LONGTEMPS PARCOURU SON CORPS EFFLEURÉ 100 FOIS SON VISAGE AI TROUVÉ DE L'OR E MEME QUELQUES ETOILES EN ESSUYANT SES LARMES. ELLE FAIT PARTI DE MOI
- - - - - - - - ---------- - - - - - - - -


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Faire d'Indiana la femme la plus heureuse du monde et construire une vie avec elle.

  Dim 27 Mai 2018 - 1:47
"Non. Comme la tienne apparemment." Damn. She's good. Je souris, ricane à sa remarque avant de lui laisser une place sur mon lit. J'adorais ma soeur, de tout mon coeur, tellement, elle est absolument parfaite, tout ce que je pourrais souhaiter dans une soeur. Et elle me supportait. La seule chose qui m'irritait chez elle, c'est qu'elle vive aussi loin. "Tu sais bien que pour l'instant c'est impossible." Je soupire, agacer. Je suis facilement agacable il fallait l'admettre, habituer à avoir ce que je veux, mais je savais que cette décision je ne pourrais pas la forcer. Que je ne pouvais pas l'empêcher de quitter le nid. Que c'était même probablement à moi de quitter le nid, mais il faut croire que je n'en étais pas prêt. Et d'une certaine façon, j'aurais voulu qu'elle ne le soit pas aussi, avec moi. " J'ai du mal à croire que ce soit impossible, qu'est-ce qui t'en empêche, hein ?" demandais-je, de façon ironique. J'avais beau lui expliquer qu'elle me manquait, à ma façon, elle n'avait pas l'air de changer d'avis pour autant. "Je vais tenter de revenir plus souvent. Et sache que tu es le bienvenu à l'appart. Je sais que tu n'aimes pas trop la ville mais ça pourrait te faire du bien de quitter un peu ces quatre murs." Dire que j'étais déçu étais un euphémisme, mais pas surpris non. Je m'y attendais un peu, je la suppliais de revenir plus par habitude à présent, avec peu d'espoir, mais quand même un peu, que ça marche. "Je quitte ma chambre pour le bar. Et parfois je vais avec maman au bureau, histoire de voir ce que l'entreprise familial deviens... Et toi c'est quand la dernière fois que tu as passé du temps avec elle, vraiment passé du temps avec elle pas un de nos vieux dîners de famille en carton. Le sujet sensible, le sujet qui fâche, le sujet que j'aborde uniquement pour détourner l'attention du fait que je vivais encore ici. Ma mère, cette excuse que j'utilise et auquel au fond, je crois. Je vis ici avec elle, pour elle, et non pour moi, pour qu'elle ne soit pas seule et non pour me couper du monde extérieur. "Bon, on se mate quoi du coup?" J'avais encore envie de voir un film, mais j'étais un peu mécontent, de ne pas avoir obtenu ce que je voulais. Je croisais les bras et grognait : Pourquoi pas Kill Bill ? C'est un film sur une trahison, je connais le sentiment... Dramatique.



- - - - - - - - - - -
Contenu sponsorisé

  
▪ i’ll keep my eyes fixed on the sun, cael.