Flèche hautFlèche bastake time to care – anaé

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 04/07/2017
Messages : : 451
Points : : 400
Avatar : : charlie hunnam.
Autres comptes : : el mexicano siobhan fowler (zayn malik), le soldat jad fairfield (alexander ludwig) et la mécano ollie adzovic (rosie tupper).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : moonlight (av), bonnie (icon), hunnamsource (gifs), astra (sign). J'ai : trente-quatre ans et mon anniversaire est le : dix-huit février. Je suis : américain et mes origines sont : suédoises. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de los angeles, avec mon acolyte lucca. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans une maison retapée par mes soins à mount washington. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs doux sourires et côté coeur je suis : célibataire (mais divorcé).
. :


if i told you what i was,
would you turn your back on me?
and if i seem dangerous,
would you be scared?
i get the feeling just because,
everything I touch isn't dark enough
if this problem lies in me.


and in that time i was alone,
so many years without my home
i made brothers of a different kind instead


she was storm
not the kind you run from,
the kind you chase


smile.
your eyes sparkle when you do.


Jens Creighton
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir quelqu'un de meilleur.
() Jeu 11 Jan 2018 - 23:31
L’hôpital, à croire que je peux m’y installer vu le temps que j'y passe. C’est cependant plus fort que moi, j’ai ce besoin de me préoccuper d’elle, de m’assurer de son état de santé par moi-même. Voir qu’elle se sent mieux de jour en jour, savoir si elle se sent bien ici. Enfin, comment se « sentir bien » dans un tel endroit. Je passe les portes et prend directement la direction de la chambre. Celle où elle se trouve, Anaé. Je prends quelques minutes pour discuter avec les policiers présents devant la porte. La protection quotidienne. Je demande s’il n’y a pas eu de visites spéciales, de personnes étranges… Je veux que rien ne m’échappe, absolument rien. J’hoche la tête rapidement en les remerciant, une tape amicale sur l’épaule. Je frappe doucement à la porte, et c’est une infirmière qui vient m’ouvrir. Certainement qu’elle vient de finir de contrôler l’état d’Anaé, un contrôle quotidien. Alors je la questionne elle aussi, et elle m’explique brièvement l’évolution de la jeune femme. Je ne loupe aucune information, attentif à la moindre parole. Puis, elle me fait avancer jusqu’au centre de la chambre, là où Anaé est installée. Anaé, tu as de la visite, qu’elle dit d’une voix très douce. Mes yeux se posent rapidement sur la brunette, qui a la mine qui se refait petit à petit. Toujours exténuée, certainement, après tous les évènements passés et ceux à venir. Puis les tests médicaux, les visites… Le retour à un monde « normal ». Bonjour. Je viens encore. Tu dois en avoir marre de me voir. Je lui souris gentiment, ma voix plutôt basse. Tu permets que je m’installe ? Je désigne la chaise près du lit, soucieux de savoir si elle veut bien de moi en tant que compagnie.

@anaé adzovic



And if I was ever to leave,
I'd say before I go
That you're the best moment
I have ever known.
avatar
Date d'inscription : : 08/07/2017
Messages : : 780
Points : : 944
Avatar : : natalia dyer.
Autres comptes : : ugo et maxy.
Pseudo internet / prénom : : karen
Crédits : : hershelves. (avatar) J'ai : dix-sept ans et mon anniversaire est le : dix-neuf janvier. Je suis : américaine et mes origines sont : serbes. En ce moment, je : suis de retour à la vie civile. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une chambre au Ronald Reagan UCLA Medical Center avant d'emménager avec mes soeurs. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (je suppose) et côté coeur je suis : vide.
. :

i said maybe you're gonna be the one who saves me ? and after you're my wonderwall.

Anaé Adzovic
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Ven 12 Jan 2018 - 14:33
L’infirmière est là. A croire qu’ils se sont tous organisés pour qu’elle n’ait aucun moment de solitude, de répit. Lorsqu’Ollie n’est pas là, c’est Elsy qui est à son chevet. Parfois, ses deux sœurs sont présentes en même temps. Lorsqu’elles s’absentent, un employé de l’hôpital souvent une infirmière prend le relais soit pour lui servir l’un de ces repas infâmes qu’ils proposent ici soit pour prendre ses constances. Pour couronner le tout, il y a en permanence deux policiers devant sa chambre, montant la garde. L’adolescente qui passera très prochainement à l’âge adulte, n’a même pas eu une minute à elle pour commencer le livre qu’Ollie lui a ramené. Il attend patiemment sur la table de chevet qu’elle puisse l’entamer. Elle aussi, elle attend. Même si elle se doute bien qu’il ne s’agit là que de bonnes attentions, elle rêve d’avoir ne serait-ce qu’une dizaine de minutes rien qu’à elle. Elle a essayé de ruser, s’enfermant dans la salle de bain prétextant une envie pressante mais même là, elle a été dérangée à travers la porte. « Ça va, Anaé ? Tu as besoin de quelque chose ou de quelqu’un ? » Que lui avait demandé Elsy. D’espace, elle a besoin d’espace. Elle étouffe, une nouvelle fois. Certes, elle est libre à présent mais l’environnement hospitalier et les visites incessantes lui donnent l’impression d’être toujours enfermée. L’infirmière s’en va. Un instant, Anaé se dit que c’est pour maintenant, le moment de solitude tant attendu mais une voix masculine vient briser tous espoir. Elle sait de qui il s’agit sans même avoir aperçu l’homme : le lieutenant Creighton, son sauveur. « Bonjour. Je viens encore. Tu dois en avoir marre de me voir. » Non, étrangement. Certainement parce qu’il ne vient pas à outrance lui mais elle se demande quand même si il rend ainsi visite à toutes les personnes qu’il a sauvé. « Tu permets que je m’installe ? » Le regard de la gamine descend sur la chaise. Elle hoche la tête. C’est plus que ce qu’elle faisait lorsqu’ils l’ont retrouvé.
avatar
Date d'inscription : : 04/07/2017
Messages : : 451
Points : : 400
Avatar : : charlie hunnam.
Autres comptes : : el mexicano siobhan fowler (zayn malik), le soldat jad fairfield (alexander ludwig) et la mécano ollie adzovic (rosie tupper).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : moonlight (av), bonnie (icon), hunnamsource (gifs), astra (sign). J'ai : trente-quatre ans et mon anniversaire est le : dix-huit février. Je suis : américain et mes origines sont : suédoises. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de los angeles, avec mon acolyte lucca. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans une maison retapée par mes soins à mount washington. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs doux sourires et côté coeur je suis : célibataire (mais divorcé).
. :


if i told you what i was,
would you turn your back on me?
and if i seem dangerous,
would you be scared?
i get the feeling just because,
everything I touch isn't dark enough
if this problem lies in me.


and in that time i was alone,
so many years without my home
i made brothers of a different kind instead


she was storm
not the kind you run from,
the kind you chase


smile.
your eyes sparkle when you do.


Jens Creighton
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir quelqu'un de meilleur.
() Ven 12 Jan 2018 - 15:03
Mon regard détaille la pièce, souvent bien trop impeccable, bien trop rangée. Ça manque de désordre et j’imagine à quel point Anaé soit se sentir mal à l’aise ici. La jeune femme me permet de m’asseoir, ce que je fais alors. Merci. Je remarque un livre sur la petite table, près du lit. C’est certainement ses proches qui lui ont ramené, car de toute façon, il est difficile d’entrer ici. Je me dis que c’est un bon moyen pour Anaé de s’évader et de penser à autre chose. Tu me diras si il est bien, hein. Je passe outre le fait qu’elle ne parle pas. Je me dis que ça viendra tôt ou tard, et qu’il faut faire comme si elle parlait. Je m’avachie un peu sur ma chaise, dans le pur espoir de mettre Anaé  à l’aise même si elle commence à me connaître maintenant. Je ne veux pas me contenter de l’observer pour la stresser un peu plus. Et je ne viens pas tellement en tant que lieutenant, au fond. Je me soucie vraiment d’elle et il n’est plus question d’enquête. Tu aimes le chocolat ? Je me grandis un peu pour pouvoir atteindre les poches de mon sweat. Là, j’y sors des barres chocolatées, que je tends d’un geste appliqué à Anaé. Je me dis que c’est certainement meilleur que la bouffe d’ici, et que c’est toujours un encas si jamais elle se sent faible. Et si tu veux autre chose, tu peux me demander. Je te le ramènerai. Ce n’est pas forcément permis mais qu’est-ce que j’en ai à faire ? Je veux que cette demoiselle se sente bien, retrouve peu à peu le goût de la vie. Puis, tout le monde sait que dire non au Lieutenant Creighton pourrait emmener des ennuis. Je mange un peu trop de chocolat, moi. D’ailleurs, ça me tombe sur les hanches, mais c’est un secret. Ça reste entre nous. Je souris en coin, alors que ma main vient frotter lentement mon œil droit.



And if I was ever to leave,
I'd say before I go
That you're the best moment
I have ever known.
avatar
Date d'inscription : : 08/07/2017
Messages : : 780
Points : : 944
Avatar : : natalia dyer.
Autres comptes : : ugo et maxy.
Pseudo internet / prénom : : karen
Crédits : : hershelves. (avatar) J'ai : dix-sept ans et mon anniversaire est le : dix-neuf janvier. Je suis : américaine et mes origines sont : serbes. En ce moment, je : suis de retour à la vie civile. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une chambre au Ronald Reagan UCLA Medical Center avant d'emménager avec mes soeurs. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (je suppose) et côté coeur je suis : vide.
. :

i said maybe you're gonna be the one who saves me ? and after you're my wonderwall.

Anaé Adzovic
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Sam 13 Jan 2018 - 15:13
« Tu me diras si il est bien, hein. » Ne comprenant pas, l’adolescente fronce doucement les sourcils. Etant donné qu’elle est, pour l’instant, incapable d’effacer le blocage qui l’empêche de prononcer le moindre mot, son visage est son principal outil de communication. Finalement, elle suit le regard du lieutenant et ses yeux tombent sur le livre qui prend la poussière sur sa table de chevet. Elle aimerait bien. Elle ne demande que ça, de lui donner son avis. Peut-être qu’elle lui prêterait une fois terminé mais pour ça, il faudrait déjà qu’elle puisse le commencer. A nouveau, elle hoche la tête. Ses yeux bleus posés sur le trentenaire, elle l’observe se mettre à l’aise. Elle apprécie. Il lui donne l’impression de la traiter comme n’importe qui, c’est tout ce qu’elle veut mais hélas, ce n’est pas ce qu’elle obtient. « Tu aimes le chocolat ? » Anaé aimait ça, à l’époque où elle en mangeait encore. Voilà des années qu’elle n’a plus eu le goût du chocolat en bouche. Alors, hésitante, elle ne sait pas si elle doit donner une quelconque réponse. Malgré ça, Jens Creighton lui tend une barre. Doucement, elle s’en empare. Elle lit tout ce qu’il y a d’écrit sur l’emballage, s’appliquant à ne louper aucune phrase. « Et si tu veux autre chose, tu peux me demander. Je te le ramènerai. » Anaé prend note de l’information sans en donner un signe. Elle ne croit pas aux gentilles paroles. Alors, elle testera ça d’elle-même si à l’avenir, elle a une requête à faire. « Je mange un peu trop de chocolat, moi. D’ailleurs, ça me tombe sur les hanches, mais c’est un secret. Ça reste entre nous. » Elle relève la tête, ses yeux se posent de nouveau sur le lieutenant. Sans aucune gêne, elle observe l’homme. Il ne lui semble pas qu’il soit en surpoids. A leur première rencontre, il lui a fait une sacrée impression certes mais uniquement parce qu’elle l’a trouvé impressionnant. Cela faisait des années qu’elle n’avait plus vu un homme de cette carrure. Elle attrape le bloc-notes et le stylo posé sur la table de chevet à côté du livre –une idée de ses sœurs- et commence à écrire. « Je peux manger la barre maintenant ? » Des années qu’elle n’y a plus touché. Elle en crève d’envie.
avatar
Date d'inscription : : 04/07/2017
Messages : : 451
Points : : 400
Avatar : : charlie hunnam.
Autres comptes : : el mexicano siobhan fowler (zayn malik), le soldat jad fairfield (alexander ludwig) et la mécano ollie adzovic (rosie tupper).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : moonlight (av), bonnie (icon), hunnamsource (gifs), astra (sign). J'ai : trente-quatre ans et mon anniversaire est le : dix-huit février. Je suis : américain et mes origines sont : suédoises. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de los angeles, avec mon acolyte lucca. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans une maison retapée par mes soins à mount washington. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs doux sourires et côté coeur je suis : célibataire (mais divorcé).
. :


if i told you what i was,
would you turn your back on me?
and if i seem dangerous,
would you be scared?
i get the feeling just because,
everything I touch isn't dark enough
if this problem lies in me.


and in that time i was alone,
so many years without my home
i made brothers of a different kind instead


she was storm
not the kind you run from,
the kind you chase


smile.
your eyes sparkle when you do.


Jens Creighton
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir quelqu'un de meilleur.
() Sam 13 Jan 2018 - 15:47
Tout ce que je veux, c’est pouvoir aider Anaé. Lui apprendre de nouveau ce qu’est le monde réel, et tenter d’atténuer les cicatrices du passé. Elles sont beaucoup trop fraîches mais je sais qu’avec le temps, le travail paiera. Anaé s’en sortira et mettra ce traumatisme de côté. Mais je ne suis pas venu de lui bassiner les oreilles avec des questions lourdes. Je viens plutôt la divertir et lui montrer qu’elle est quelqu’un de tout à fait normal. Pas qu’une simple personne vers qui l’attention est totale. Oh oui, la presse s’affole. Elle prend la barre de chocolat que je lui tends, s’y intéresse particulièrement. C’est quelque chose de nouveau dans son quotidien, mais je fais comme si de rien était. Je lui raconte un peu ma vie, lui dis à quel point le chocolat à des effets négatifs sur moi. Ce à quoi Anaé répond par une longue observation qui me fait me sentir étrange. Pour une fois que c’est une autre personne qui observe. Et qui m’observe, en prime. Dans son regard, je la sens douteuse. Je souris en coin, doucement. Oh si, je t’assure. C’est aussi avec l’âge. Tu comprendras plus tard. J’ai l’impression d’être un dinosaure en lui disant cela, alors qu’au final, j’ai une quinzaine d’années de plus qu’elle. Ce qui n’est pas énorme. Mon regard suit Anaé lorsqu’elle attrape un espèce de calepin, sur lequel elle écrit. Je me redresse un minimum pour voir ce qu’elle a écrit et sa question me fait sourire. Bien sûr que tu peux. Je peux même t’en ramener un carton entier si tu veux en manger à t’en faire mal au ventre. Tout le monde a déjà eu des maux de ventre à cause d’un trop plein de bonbons ou de chocolat. Je ne le souhaite pas à Anaé mais si c’est son désir d’avoir d’autres barres, alors je l’exaucerai. Je me demandais. Tu penses que je dois me couper les cheveux ou les laisser comme ça ? Que je lui demande naturellement en passant ma main dans mes cheveux. C’est ma façon bien particulière de discuter avec elle, de lui rappeler que la vie est faite de banalités, comme celle d’aller se faire couper les cheveux ou non. Il y en a plein d’autres, mais on a tout le temps de parler, Anaé et moi. J’ai tout le temps de l’aider à revivre.



And if I was ever to leave,
I'd say before I go
That you're the best moment
I have ever known.
avatar
Date d'inscription : : 08/07/2017
Messages : : 780
Points : : 944
Avatar : : natalia dyer.
Autres comptes : : ugo et maxy.
Pseudo internet / prénom : : karen
Crédits : : hershelves. (avatar) J'ai : dix-sept ans et mon anniversaire est le : dix-neuf janvier. Je suis : américaine et mes origines sont : serbes. En ce moment, je : suis de retour à la vie civile. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une chambre au Ronald Reagan UCLA Medical Center avant d'emménager avec mes soeurs. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (je suppose) et côté coeur je suis : vide.
. :

i said maybe you're gonna be the one who saves me ? and after you're my wonderwall.

Anaé Adzovic
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Sam 13 Jan 2018 - 16:18
Elle n’a pas l’impression d’agir bizarrement, en le regardant de la tête aux pieds. Après tout, pendant ces cinq années d’enfermement, elle a été observée du matin au soir, tous les jours, sans aucun répit alors pourquoi elle ne pourrait pas faire de même ? Même si elle n’a aucune envie d’être aussi excessive, bien évidemment. Elle comprend petit à petit à quel point c’est malsain et anormal. « Oh si, je t’assure. C’est aussi avec l’âge. Tu comprendras plus tard. » Elle fronce les sourcils. Elle n’y croit pas une seule seconde mais elle ne voit pas tellement l’intérêt de le contredire. Du coup, elle se demande quel âge il pourrait avoir. La trentaine à coup sûr mais peut-être un peu plus. Pas plus de trente-cinq ans. Avant, elle était plutôt douée pour deviner l’âge des gens qu’elle rencontrait. Elle n’a peut-être pas perdu ce talent. « Bien sûr que tu peux. Je peux même t’en ramener un carton entier si tu veux en manger à t’en faire mal au ventre. » Elle se contente de faire « non » de la tête. Elle a perdu l’appétit qu’elle avait lorsqu’elle vivait encore avec sa famille, lorsque chaque année à son anniversaire, Ollie et elle préparaient un gâteau au chocolat tellement gros que justement, elles s’en donnaient mal au ventre. « Je me demandais. Tu penses que je dois me couper les cheveux ou les laisser comme ça ? » La gamine affiche un air surpris. Elle était loin d’imaginer qu’il pourrait lui demander des conseils capillaires. N’a t-il pas vu l’état pitoyable de ses propres cheveux ? Voilà qui lui fait penser qu’elle doit ajouter ça sur la liste de choses qu’elle veut faire en sortant d’ici. Encore une idée de ses sœurs mais autant dire que pour l’instant, la liste n’est pas encombrée. A part « prendre un bain » et « manger un bon hamburger », elle n’a aucune idée. En gros, c’est des choses normales qu’elle veut faire, elle qui a été arrachée à la normalité. Elle écrit sur son calepin. « Vous avez des photos de vous les cheveux plus courts ? » Il lui faut bien un élément de comparaison pour donner un quelconque avis.
avatar
Date d'inscription : : 04/07/2017
Messages : : 451
Points : : 400
Avatar : : charlie hunnam.
Autres comptes : : el mexicano siobhan fowler (zayn malik), le soldat jad fairfield (alexander ludwig) et la mécano ollie adzovic (rosie tupper).
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : moonlight (av), bonnie (icon), hunnamsource (gifs), astra (sign). J'ai : trente-quatre ans et mon anniversaire est le : dix-huit février. Je suis : américain et mes origines sont : suédoises. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de los angeles, avec mon acolyte lucca. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans une maison retapée par mes soins à mount washington. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs doux sourires et côté coeur je suis : célibataire (mais divorcé).
. :


if i told you what i was,
would you turn your back on me?
and if i seem dangerous,
would you be scared?
i get the feeling just because,
everything I touch isn't dark enough
if this problem lies in me.


and in that time i was alone,
so many years without my home
i made brothers of a different kind instead


she was storm
not the kind you run from,
the kind you chase


smile.
your eyes sparkle when you do.


Jens Creighton
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir quelqu'un de meilleur.
() Sam 13 Jan 2018 - 16:58
Mon dos s’appuie contre le dossier de la chaise, les mains posées sur les accoudoirs. Je les tapote, sans faire de bruit particulier, voulant éviter d’agacer Anaé. Cette dernière d’ailleurs, est surprise lorsque je lui demande des conseils concernant ma coupe de cheveux. Son expression me fait légèrement rire, mais en même temps, elle ne devait pas s’y attendre. Une seconde fois, elle écrit sur son carnet. Je ne sais pas qui lui a donné ces feuilles mais c’est une idée révolutionnaire. Le seul moyen de communication, autre que les expressions et hochements de tête, le plus efficace. Pas le plus rapide, mais Anaé peut poser des questions. La sienne d’ailleurs me conduit à fouiller dans mes poches. D’abord mon jean, devant, derrière. Je tapote à la recherche de mon téléphone portable mais il n’y est pas. Puis, je remonte jusqu’à mon sweat et je le sens finalement. Là, dans la poche principale. J’ai ! Alors, laisse-moi chercher. Ca me fait penser que Anaé me vouvoie dans sa question. Et d’ailleurs, tu peux me tutoyer. Et je m’appelle Jens. J’ouvre le dossier « photos » et mon doigt fait défiler les clichés. Alors, mi-longs, c’est comme maintenant. Je tourne un peu, pivote la tête pour la laisser voir ma coupe de cheveux. Et puis ensuite, je lui tends mon portable pour montrer une photo ou deux où j’ai les cheveux courts. Ça fait un moment que je ne les ai pas eus court comme ça. Enfin, c’est pas très très court mais plus que maintenant. Je lui raconte ma vie, peut-être un peu trop, mais c’est aussi une manière d’établir une certaine relation de confiance entre nous. Je la laisse décider de son choix, parce que de toute façon, je n’ai jamais été capable de déterminer ce que moi je préfère. Je peux faire plus court sur les côtés. Ou les teindre en bleu. Ou violet. C’est quoi ta couleur préférée ? Je me surprends à être bavard en compagnie d’Anaé. Moi qui ne suis pas le plus grand des bavards, qui préfère observer plutôt que de parler. Pas cette fois. Mais c’est parce que je l’apprécie, Anaé, parce que j’ai envie qu’elle se sente bien et qu’elle se risque à parler un peu plus. Et si je peux l’aider d’une quelconque manière, si je peux l’inciter à progresser, alors je suis l’homme de la situation.



And if I was ever to leave,
I'd say before I go
That you're the best moment
I have ever known.
avatar
Date d'inscription : : 08/07/2017
Messages : : 780
Points : : 944
Avatar : : natalia dyer.
Autres comptes : : ugo et maxy.
Pseudo internet / prénom : : karen
Crédits : : hershelves. (avatar) J'ai : dix-sept ans et mon anniversaire est le : dix-neuf janvier. Je suis : américaine et mes origines sont : serbes. En ce moment, je : suis de retour à la vie civile. Si jamais vous me cherchez, j'habite : une chambre au Ronald Reagan UCLA Medical Center avant d'emménager avec mes soeurs. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (je suppose) et côté coeur je suis : vide.
. :

i said maybe you're gonna be the one who saves me ? and after you're my wonderwall.

Anaé Adzovic
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :
() Sam 13 Jan 2018 - 17:36
Ça lui plait à Anaé, de penser et de parler –façon de parler justement- d’autre chose qu’elle, de ce qu’elle a vécu là-bas ou d’autre chose qui tourne encore autour d’elle, de sa captivité. Même si pour certains, cette conversation pourrait paraître ridicule : lui, le lieutenant lui demandant des conseils capillaires à elle, la gamine qu’il a libéré et bien, elle, elle apprécie. Ça lui change les idées. « J’ai ! Alors, laisse-moi chercher. » Elle hoche la tête. « Et d’ailleurs, tu peux me tutoyer. Et je m’appelle Jens. » Jens ? Ça lui va bien, elle trouve. Jens Creighton. Elle se répète plusieurs fois son nom et prénom dans la tête avant de juger qu’ils s’assemblent bien. Elle se dit qu’il doit être américain de pures souches. Un nom de famille ne trompe rarement. Le sien, d’ailleurs, en est une preuve supplémentaire. « Alors, mi-longs, c’est comme maintenant. » Alors qu’il lui offre son profil, elle penche la tête pour mieux voir sa coiffure, surtout vu de dos. Elle hoche la tête, lui faisant comprenant qu’elle a vu. Ses yeux fonctionnent à merveille contrairement à sa parole. « Ça fait un moment que je ne les ai pas eus court comme ça. Enfin, c’est pas très très court mais plus que maintenant. » Elle écoute attentivement les informations données par le lieutenant tout en regardant les quelques photos sur le portable de ce dernier. Il est photogénique. Du moins, c’est son avis même si il ne lui semble pas être le genre de personnes qui prend énormément de photos. « Je peux faire plus court sur les côtés. Ou les teindre en bleu. Ou violet. C’est quoi ta couleur préférée ? » Toujours le regard rivé sur le portable, elle hausse les épaules. Sa couleur préférée ? Elle ne sait plus. Tout ce qu’elle a connu depuis des années, c’est le blanc ce qui dans un sens doit l’éliminer de la course. Elle secoue finalement la tête, donnant un avis négatif sur une potentielle teinture. Mauvaise idée mais était-il sérieux ? Elle en doute. Elle retient deux photos présentes dans le portable du lieutenant et se penche pour lui montrer. Sur la première, il a vraiment les cheveux courts, bien plus qu’à présent. Sur la seconde, ils sont plus longs mais ça lui va tout autant. La voilà vraiment concernée par le choix de la future coupe du trentenaire.
Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: