Flèche hautFlèche baslucky to have you. (lioxyne)


lucky to have you. (lioxyne)
avatar
Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 931
Points : : 1041
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : fayrell (avatar). J'ai : vingt deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. ancienne escorte ayant trouvé un boulot honnête. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un duplex à echo park avec deux frappes atomiques : elena et norah. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie adoucie par le charme d'un mec (trop) parfait.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *


* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.

  Jeu 18 Jan 2018 - 23:58
Vendredi soir. Début du week-end et pour Maxyne, il ne commence ni par une soirée ni par une séance révisions mais par un évènement mondain. Elle en a marre. Faire l’escort commence sérieusement à jouer sur son moral. Pourtant, les sacrifices que cela impose sont les mêmes qu’à ses débuts mais avec le temps, ils lui paraissent plus importants. Encore une fois, au lieu de profiter pleinement de sa vie d’étudiante avec ses amis à picoler plus que de raison, de passer un moment avec ses frères ou encore, de squatter chez Aaron pour n’importe quelle raison qui cacherait plus ou moins le fait qu’elle ait simplement envie de le voir, elle est au bras d’un de ses clients. Un nouveau client. Un client qu’elle n’est pas prête de revoir. Le quadragénaire est odieux et mal poli. Tout au long de la soirée, il a enchaîné remarques irrespectueuses et gestes déplacés. Maxyne regrette d’avoir accepté de l’accompagner à ce dîner mondain. A plusieurs reprises, elle a voulu lui foutre son poing dans la figure avant de déguerpir rapidement mais elle reste, pour l’argent. Il est hors de question qu’elle ait sacrifié une énième soirée pour rien.

Il a été trop loin, s’est montré insistant et même violent à tel point qu’elle est pratiquement certaine de devoir cacher quelques bleus pendant un moment. Cet homme, qui a l’âge de son père, est désormais sur sa liste rouge. Hélas, ce n’est pas la première fois qu’elle rencontre un problème avec un client désagréable mais celui-ci l’a ramené des années en arrière, ce jour où ce connard a abusé d’elle. Ajouté à cette sale soirée, le retour en ville de son père dans la même semaine, Maxyne a besoin de souffler. Non. Elle a besoin d’une amie, de Liora. Liora comprendra parce qu’elle aussi pratique ce "métier". Un échange de quelques sms et la belle brune se met en route. Maxyne se sent déjà mieux. Après une demi-heure sous la douche, elle n’a besoin que de seulement deux choses supplémentaires : Liora et la nourriture qu’elle a promis de ramener. D’ailleurs, on toque à la porte. Finissant de mettre un débardeur propre, elle va ouvrir la porte alors qu'elle n'a même pas enfilé de bas par dessus son boxer. Liora, comme attendue. Un sourire s’affiche sur le visage de Maxyne, il s’élargie à la vue du sac que tient son amie. « Entre. » Elle se décale pour la laisser entrer et referme la porte derrière elle. Elena ne vivant plus chez les Tri-Pi et Maisie ne passant pas la nuit ici, elles sont tranquilles. « Merci d’être venue. » Maxyne est vraiment contente qu’elle ait pu se libérer.

avatar
Liora E. Mallkimi
s« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 04/12/2017
Messages : : 419
Points : : 419
Avatar : : Giza Lagarce.
Autres comptes : : Rory la garçonne, Vito la riche amoureuse et Mia la fêtarde divorcée.
Pseudo internet / prénom : : Hmtbn/Helena.
Crédits : : exordium. J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 15 mai. Je suis : albanaise et mes origines sont : israéliennes. En ce moment, je : barmaid, escorte, ancienne prostituée reconvertie dans des études de dentisterie depuis 2 ans. En dehors des cours je fais partie : de pas grand chose, clairement pas le temps à ça. Si jamais vous me cherchez, j'habite : au dernier étage de l'hôtel de Luxe se trouvant à West Hollywood avec Marla & Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : normalement les hommes mais c'est beaucoup trop compliqués, les femmes sont plus douces et côté coeur je suis : célibataire, prenant peur à la vue de certains hommes.
. : MaxyneTitusAidanRosieMarla

----


Wherever you go, just always remember
You never alone, we're birds of a feather


❀✿❀


Triple Alliance
"I want him to feel pain."
- "We should kick him in the balls"



✣✣✣


Give me your body and let me
love you like I do
This feeling will last forever, baby,
that's the truth


mes rps archivés:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Ven 9 Fév 2018 - 12:43
Ce jour allait arriver, tu le savais depuis le début. Le jour où une des filles se plaindrait d'un client bien trop insistant les prenant pour ce qu'elles ne sont pas. Être une escorte n'était qu'esthétique, vous étiez là pour faire jolie à leur bras et non pas pour satisfaire autre chose que le regard qu'on allait poser sur celui que vous accompagniez. Elles n'étaient pas des prostituées, bien loin même de cette définition. Pourtant tu le savais oui, un jour l'un d'eux avive de pouvoir penserait qu'avec l'argent il pourrait tout obtenir, c'était faux. Les pires n'étaient pas ceux qui allaient aux prostituées mais bien ceux qui préféraient dépenser aucun sous pour une fille. Ils étaient les forceurs, les dangereux qui errent dans la nuit noire. Ceux qui te font peur, ceux que tu as malheureusement trop connu au cours de ton enfance. Tu les avais tous connu. Des plus fous aux plus doux, et si tu te l'accordais tu refusais d'entendre que l'un s'en prenne à une de tes collègues, pire que ça à une amie. Maxyne. La belle blonde que tu avais connu avant de rentrer dans ce milieux, quittant ton milieu sale pour un bien plus noble pourtant qui n'apportait aucune fierté. Ce métier était votre secret, personne ne devait savoir. Alors si au départ en entrant dans cette entreprise tu avais tenté de faire renoncer la blonde à pratiques ces activités elle t'avait convaincu sur le fait qu'elle savait ce qu'elle faisait. Elle était assez grande pour savoir pourtant après cette conversation tu t'étais promis que tu ferais attention à elle, que le premier à toucher à un brin de ses cheveux le paierait. Tu n'avais rien à perdre, ni une famille, ni un mari et encore moins un avenir. Quittant ta chambre à l'hôtel, passant au supermarché le plus proche tu t'aventurais sur le campus que tu avais rêvé d'intégrer dès ton arrivée à Los Angeles il y a quelques années. Passant la porte de la confrérie de Maxyne, confrérie qui t'aurait également fait rêver si tu étais assez rêveuse et optimiste pour croire que tu aurais pu te la payer. Frappant à la porte, le visage de la blonde tout sourire t'apaise alors que tu es encore tendue. "C'est normal" déclaras-tu alors que tu t'avançais vers le lit de Maxyne pour t'asseoir sur celui-ci. "Je suis là pour te remonter le moral mais avant ça je veux tout savoir Maxyne. Son nom, où c'était, ce qu'il a fait, ce qu'il a dit. Tout."  Car cela n'allait pas rester sans conséquences. Si ton patron ne faisait rien, tu irais le faire toi même. Jouer avec ce connard avant de finalement lui faire comprendre à ta manière que la prochaine fois qu'il essayait quelque chose, il y perdrait ses bijoux de famille.



There's an endless road to rediscover
avatar
Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 931
Points : : 1041
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : fayrell (avatar). J'ai : vingt deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. ancienne escorte ayant trouvé un boulot honnête. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un duplex à echo park avec deux frappes atomiques : elena et norah. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie adoucie par le charme d'un mec (trop) parfait.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *


* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.

  Dim 18 Fév 2018 - 0:24
La douche lui a fait du bien, un bien fou même. Après trente minutes passées sous l’eau douche, elle se sent déjà moins sale. C’est psychologique mais c’est peut-être ce qui rend cette sensation de saleté tenace. Maxyne n’aime pas son métier. Elle ne l’a jamais aimé, pire encore elle le déteste. Après une soirée comme celle qu’elle vient de vivre, c’est presque de la haine qu’elle voue à sa profession. Cependant, là encore, ce n’est pas le pire. Elle ne bloque sur son reflet dans le miroir plein de buée dans la salle de bain. Elle se fait honte. Se réduire elle-même à une prestation aussi déplorable lui fait honte. Ce n’est pas un objet et pourtant pour une belle somme d’argent, elle laisse de parfaits étrangers prétendre le contraire. Ces nombreux mois en tant qu’escorte lui coûtent bien plus que ce qu’elle aurait imaginé au départ. Ça commence doucement à affecter son amour propre avec lequel elle a longuement eu de gros soucis. Il fut un temps où sa confiance en elle et le respect même qu’elle se portait lui ont totalement tourné le dos. Il lui a fallu des années pour réapprendre à s’aimer. Aujourd’hui, certains doutes trop connus remontent à la surface et elle tente tant bien que mal de les envoyer balader. Malheureusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Alors oui, ce métier l’affecte bien plus que ce qu’elle pensait, bien trop.

Heureusement, Liora arrive et immédiatement, ses idées noires la quittent. La simple présence de sa bonne amie lui fait oublier ses problèmes même elles en parleront à coup sûr. Liora voudra savoir et Maxyne ne peut pas lui en vouloir. Si les rôles étaient inversés, si c’était elle qui avait reçu un tel message de la brunette, elle voudrait tout savoir. « C'est normal. » Un léger sourire étire les lèvres de l’étudiante en ingénierie chimique. Fouillant dans son placard, elle enfile finalement le premier jogging qui lui passe sous la main avant de reporter son attention sur son amie… ou plutôt sur le sac de nourriture qu’elle a amené. Sans plus attendre, elle commence à le vider sur sa table de nuit. « Je suis là pour te remonter le moral mais avant ça je veux tout savoir Maxyne. Son nom, où c'était, ce qu'il a fait, ce qu'il a dit. Tout. » Tandis que ses yeux sont immédiatement attirés par un sandwich thon crudités – son préféré -, Liora relance la conversation. « Je te dirais pas son nom parce que t’irais le voir et je ne veux pas que tu ais des problèmes. » Elle est catégorique. Inutile de donner à cet enfoiré l’opportunité de faire plus de dégâts qu’il a déjà fait. « C’était à un diner. Une petite dizaine de personnes qui semblent vouloir s’associer. » Maxyne rejoint Liora sur son lit. Assise, dos collé au mur, elle ouvre l’emballage de son sandwich. « Il a eu des gestes déplacés. Il m’a même proposé un "extra" pour "un moment de plaisir" ». Tandis que les images de ce moment lui reviennent en tête, un frisson la parcourt. Maxyne croque dans son sandwich.


:
 
avatar
Liora E. Mallkimi
s« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 04/12/2017
Messages : : 419
Points : : 419
Avatar : : Giza Lagarce.
Autres comptes : : Rory la garçonne, Vito la riche amoureuse et Mia la fêtarde divorcée.
Pseudo internet / prénom : : Hmtbn/Helena.
Crédits : : exordium. J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 15 mai. Je suis : albanaise et mes origines sont : israéliennes. En ce moment, je : barmaid, escorte, ancienne prostituée reconvertie dans des études de dentisterie depuis 2 ans. En dehors des cours je fais partie : de pas grand chose, clairement pas le temps à ça. Si jamais vous me cherchez, j'habite : au dernier étage de l'hôtel de Luxe se trouvant à West Hollywood avec Marla & Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : normalement les hommes mais c'est beaucoup trop compliqués, les femmes sont plus douces et côté coeur je suis : célibataire, prenant peur à la vue de certains hommes.
. : MaxyneTitusAidanRosieMarla

----


Wherever you go, just always remember
You never alone, we're birds of a feather


❀✿❀


Triple Alliance
"I want him to feel pain."
- "We should kick him in the balls"



✣✣✣


Give me your body and let me
love you like I do
This feeling will last forever, baby,
that's the truth


mes rps archivés:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Lun 26 Fév 2018 - 10:16
Tu n'as jamais aimé la violence ou la rivalité. Tu es douce, un peu apeurée. Tu es plutôt la proie que le chasseur, les hommes que tu as rencontré dans ta vie le savent mais parfois la proie devient féroce. Il ne suffit pas qu'on s'attaque à toi, mais si l'on vient à toucher à ce que tu aimes ou à ton territoire là tu réponds. Répondant néanmoins à ta manière. Tu as apprit à défendre ta terre il y a des années à New-York quand ton petit ami, que tu n'avais pas choisi, se retrouvait être le proxénète d'un nombre de filles exorbitant qui chacune d'elle viendrait t'assassiner dans ton sommeil pour prendre ta place. Tu n'avais rien choisi de tout ça, tu étais trop jeune pour travailler et pour te garder sous la main, pour profiter de toi il n'avait trouvé que ça de bon. Te trouver un rôle disproportionné pour ton âge, un rôle à responsabilité, un rôle de modèle alors même que des mois avant quand tu étais en Inde tu ne suivais que ls règles, tu suivais ce que les femmes de ton propriétaire te disaient pour rester dans la norme, pour être bien vue. Une correction n'était jamais appréciée, par aucune mais parfois il le fallait. L'ordure qui avait osé importuner Maxyne en méritait une, il devait comprendre qu'une femme ça se respecte. Qu'une femme est le plus beau bijou qu'un homme peut porter à son bras. Un bijou inestimable que beaucoup d'hommes rêveraient de voler. Elle en faisait tourner des têtes la blonde et il n'avait pas considéré la chance qu'il l'avait d'avoir de l'argent pour qu'elle soit à son bras ce soir là. Il avait vu plus loin, vu en ce métier une possibilité d'échange charnel. Il s'était trompé et il était mal tombé. Faisant face à la belle, qui semblait mourir de faim ou juste vouloir noyer cet affreux souvenir dans la nourriture tu demandas tout ce qui était possible de savoir sur lui. Pour le reconnaitre, pour demander à ton patron le registre s'il faut. "Je n'aurai pas de problèmes. Lui oui." L'assurance que tu n'as pas d'habitude était alimentée par la rage que tu avais en toi, même rage alimentée elle-même par la peur qui te quitte à peine en voyant que Maxyne va bien. Attrapant un sandwich végétarien, ton attention se reporte sur elle. "Je suis désolée que tu doives faire un tel métier." Vous en aviez déjà parlé, tu lui avais parlé du dégout de ce monde dès lors que tu t'étais rendue compte que l'amie de ton ex petit ami était elle aussi une escorte. "Je pense que tu le sais mais ne te dénigre pas. Tu es belle, intelligente et des ordures qui penseront pouvoir t'acheter ou même dire que tu es une pute pour x raisons tu en rencontreras d'autres. Il faut juste garder la tête haute." Des garçons mal éduqués on en trouvait à chaque coin de rue, des garçons qui pour une jupe considérée trop courte vous insulteraient de tous les noms. C'était commun et il n'y avait pas que les jeunes qui avaient cette vision. Des personnes mûres aussi, sinon tout cela serait abouti. Il fallait bien des crétins pour apprendre à la nouvelle génération à se régénérer. "Tu l'as dit à la patronne ?" Finalement tu posais une des questions les plus importantes. S'il était déjà en liste noire tu n'aurais pas a mener ton enquête pour le retrouver. Il ne pourrait juste plus vous contacter, plus avoir cette chance d'avoir une des filles brillantes que tu connaisses à son bras pour se prélasser devant des collègues. Il avait perdu. C'était lui le grand perdant.



There's an endless road to rediscover
avatar
Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 931
Points : : 1041
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : fayrell (avatar). J'ai : vingt deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. ancienne escorte ayant trouvé un boulot honnête. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un duplex à echo park avec deux frappes atomiques : elena et norah. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie adoucie par le charme d'un mec (trop) parfait.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *


* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.

  Lun 12 Mar 2018 - 0:12
« Je n'aurai pas de problèmes. Lui oui. » Même si la situation ne s’y prête pas, un léger sourire s’installe sur les lèvres de la blonde. Encore une fois, elle réalise qu’elle est chanceuse d’avoir Liora comme amie parce que Maxyne sait qu’il ne s’agit pas de belles paroles balancées comme ça, dans le vent. La brunette pense réellement ce qu’elle dit. Voilà pourquoi Maxyne ne lui donnera pas l’identité de son client parce que si Liora compte donner quelques problèmes à cet enfoiré, Maxyne compte tout faire pour éviter que Liora en ait inutilement. Dans cette démarche, elle préfère garder le silence plutôt que de répondre à cette remarque de son amie. « Je suis désolée que tu doives faire un tel métier. » Relevant la tête de son sandwich après en avoir goûté un premier morceau, Maxyne regarde Liora sans savoir quoi répondre. La demoiselle n’est pas du genre à s’apitoyer sur son sort alors elle n’aime pas vraiment lorsque les autres le font, même si elle sait très bien que venant de Liora, cela part d’un bon sentiment. Finalement, elle hausse les épaules avant de dire. « Tu n’y es pour rien. C’est comme ça. » C’est peut-être égoïste, certainement même mais parfois, ça la soulage que Liora fasse également partie du milieu. Ça aide de savoir qu’elle peut parler de son métier avec Liora, qu’elle peut être écoutée et comprise. Malheureusement, ça ne serait pas le cas si Liora ne faisait pas la même chose.

« Je pense que tu le sais mais ne te dénigre pas. Tu es belle, intelligente et des ordures qui penseront pouvoir t'acheter ou même dire que tu es une pute pour x raisons tu en rencontreras d'autres. Il faut juste garder la tête haute. » La dure réalité décrite en quelques mots pour la brunette lui donne froid dans le dos. Elle s’en moque Maxyne, de rencontrer d’autres minables du genre de celui qu’elle a accompagné ce soir. Ça, elle peut gérer. Ce qu’elle a de plus en plus de mal à encaisser, c’est le fait de ne pas pouvoir être avec le plus adorable des mecs qu’elle connait ou du moins, de ne pas pouvoir essayer, ne serait-ce qu’essayer. A cette pensée, un voile de tristesse couvre son regard alors que Liora la questionne à nouveau. « Tu l'as dit à la patronne ? » Hochant d’abord la tête, Maxyne répond ensuite. « Oui, je l’ai appelé en arrivant ici. Il va être blacklisté. » Au fond, c’est tout ce dont elle a besoin de savoir. La tête contre le mur, Maxyne regarde un instant le plafond au-dessus d’elle alors que les précédents mots de Liora lui reviennent en mémoire. Elle soupire un coup avant de trouver le courage de dire à haute voix ce qu’elle pense depuis un bon moment maintenant. « J’en ai marre, tu sais. Ça me bouffe. » Ses yeux, humides, plongent sur ceux de son interlocutrice. Maxyne ne s’autorise pas énormément de moments de faiblesse mais en voilà un.


:
 
avatar
Liora E. Mallkimi
s« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 04/12/2017
Messages : : 419
Points : : 419
Avatar : : Giza Lagarce.
Autres comptes : : Rory la garçonne, Vito la riche amoureuse et Mia la fêtarde divorcée.
Pseudo internet / prénom : : Hmtbn/Helena.
Crédits : : exordium. J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 15 mai. Je suis : albanaise et mes origines sont : israéliennes. En ce moment, je : barmaid, escorte, ancienne prostituée reconvertie dans des études de dentisterie depuis 2 ans. En dehors des cours je fais partie : de pas grand chose, clairement pas le temps à ça. Si jamais vous me cherchez, j'habite : au dernier étage de l'hôtel de Luxe se trouvant à West Hollywood avec Marla & Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : normalement les hommes mais c'est beaucoup trop compliqués, les femmes sont plus douces et côté coeur je suis : célibataire, prenant peur à la vue de certains hommes.
. : MaxyneTitusAidanRosieMarla

----


Wherever you go, just always remember
You never alone, we're birds of a feather


❀✿❀


Triple Alliance
"I want him to feel pain."
- "We should kick him in the balls"



✣✣✣


Give me your body and let me
love you like I do
This feeling will last forever, baby,
that's the truth


mes rps archivés:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Mar 24 Avr 2018 - 11:37
Même si tu n’y étais pour rien c’était dur de voir quelqu’un que l’on apprécie devoir se réduire à n’être qu’un objet décoratif pour des soirées mondaines. Tu l’étais et tu avais été pire voilà pourquoi tu osais parler. Tu ne parlais que de ce que tu savais, que de ce que tu pouvais comprendre. Si à ton arrivée d’Inde tes mots se limitaient on t’avait appris, tu avais appris aussi par toi même. Ce monde de brute, ce monde d’hypocrites où dès qu’un dos se tourne c’est le moment de frapper dedans tu l’as trop vu. Trop vécu à un âge où les jeunes filles comme Maxyne devenaient diplômées ou passaient leurs derrières années avant d’intégrer les bancs de l’université. La belle étoile ne brillait pas sur la tête de toutes, sur la tête d’une femme dans un monde misogyne comme celui-ci encore moins. L’homme n’aime pas voir une femme être supérieure à lui, au fond certains la considèrent encore comme inférieure. Il suffit de voir le monde de la pornographie pour voir que l’homme apprécie bien trop le contrôle. On t’avait proposé, deux fois de tourner en échange d’argent, plus que d’habitude mais si l’argent était quelque chose que tu espérais à chaque début de mois tu n’en perdais pas non plus ton bon sens. Tu voulais évoluer, aller loin dans la vie et il suffisait qu’un petit curieux jaloux ne cherche ton prénom, ta photo pour que celle-ci soit associé à des vidéos pour adultes et tu pourrais dire adieu à tout bon travail. Pire, adieu au travail avec les enfants. Qui voudrait qu’une ancienne actrice X soigne les dents de son bambin ? Attrapant un des sandwichs, le portant à ta bouche tu hochas la tête en guise d’approbation. Il ne viendrait plus la déranger ou vous déranger, c’était là la grande différence avec le monde de la prostitution. Dans ton ancien monde, un homme violent n’était pas forcément blacklisté, tout dépendant du proxénète pour qui la fille travaillait. Sans dire, appartenir ce qui était souvent le cas. Ce qui avait été ton cas. Tournant le regard vers la blonde tu vis ses yeux s’humidifiaient. Instinctivement, tu posas ton repas et la serras dans tes bras. Ce n’était qu’une de plus qui pleurait mais Maxyne était ton amie ce qui te brisait encore plus le coeur. « Arrête tout, on ira poser des cvs dans tous les restaurants de la ville si tu veux mais ne laisse pas ce monde te bouffer davantage. » Et tu le pensais. Pire, tu prendrais ses clients s’il faut et tu lui donnerais l’argent dont elle a besoin, tu pourrais encaisser, comme tu l’as toujours fait. Une fois de plus, ce n’était rien. « T’es tellement intelligente, belle, forte. Si les gens savaient ce que tu faisais il te prendrait pour modèle » car Maxyne elle ne pleurait pas dans les jupes de ses parents pour avoir ce qu’elle voulait. Elle se battait pour et ça faisait d’elle une femme remarquable, encore plus belle qu’elle ne l’est déjà.



There's an endless road to rediscover
avatar
Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 931
Points : : 1041
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : fayrell (avatar). J'ai : vingt deux ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. ancienne escorte ayant trouvé un boulot honnête. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un duplex à echo park avec deux frappes atomiques : elena et norah. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie adoucie par le charme d'un mec (trop) parfait.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *


* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.

  Jeu 26 Avr 2018 - 18:50
Une étreinte amicale. Maxyne ne pensait pas en avoir besoin jusqu’à ce que Liora lui en offre une. Pourtant, ça rend le fait de retenir ses larmes encore plus compliqué mais elle résiste malgré tout. Se montrer faible, c’est déjà d’une rareté absolue chez Maxyne. Il ne faut pas rêver, elle ne craquera pas la gamine. En commençant ce métier, elle savait pertinemment que ce ne serait pas une partie de plaisir. Elle avait raison. Puis, elle n’a pas vraiment le droit de se plaindre d’une destinée qu’elle a choisi. C’était son choix de poursuivre ses études sur un master tout en sachant pertinemment qu’elle n’aurait pas l’argent nécessaire et qu’il faudrait donc trouver n’importe quel moyen de le financer. Il y a pire. Elle aurait carrément pu faire le tapin. Non, en fait. Elle n’aurait pas pu. L’ambition a ses limites. A un moment, il faut savoir se respecter soi-même. A quoi bon faire le métier de ses rêves si on ne peut même plus affronter son image dans le miroir ? « Arrête tout, on ira poser des cvs dans tous les restaurants de la ville si tu veux mais ne laisse pas ce monde te bouffer davantage. » Machinalement, Maxyne secoue la tête. Ce n’est pas un simple petit boulot d’étudiante dans un restaurant qu’il lui permettra de payer le reste de ses études et elle a déjà renoncé à l’idée d’obtenir un prêt après avoir obtenu des refus à pelle. Si elle arrête, elle est obligée d’arrêter également ses études. Hors de question. « Tu sais tout aussi bien que moi qu’un boulot de serveuse ne me payera pas mes études. C’est UCLA, pas la fac du coin. » Aucune méchanceté dans la voix, juste l’amer son de la lucidité qui lui colle à la peau. « T’es tellement intelligente, belle, forte. Si les gens savaient ce que tu faisais il te prendrait pour modèle. » Son regard n’en est que plus humide alors que ses lèvres s’étirent dans un sourire mi gêné mi reconnaissant. Elle se redresse. « Arrête, tu vas réussir à me faire pleurer ! » Et voilà que son sourire s’agrandit un peu plus. « P*tain, j’ai de la chance de t’avoir ! » Maxyne a conscience de ne pas dire ce genre de choses assez souvent. Ce n’est pas faute de le penser, au contraire. Ce n’est simplement pas dans sa nature, bien trop pudique pour ça. De la pudeur facilement confondu avec de la froideur ou un manque de reconnaissance lorsqu’on ne la connait pas. Heureusement, Lio la connait. Lio est l’une des rares à réellement la connaître, jusqu’à son métier. Pourtant, elle est encore là alors oui, Maxyne est sacrément chanceuse.


:
 
Contenu sponsorisé

  
lucky to have you. (lioxyne)