Flèche hautFlèche bas▪ ’cause you know what's on my mind tonight, lorenzo.

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 05/09/2017
Messages : : 148
Points : : 97
Avatar : : kaya scodelario.
Pseudo internet / prénom : : spectrum.
Crédits : : © morrigan. J'ai : vingt-quatre années derrière moi et mon anniversaire est le : premier jour d'août. Je suis : américaine et mes origines sont : irlandaises et arabes. En ce moment, je : suis étudiante en master de psychologie. En dehors des cours je fais partie : du club radio de l'université de ucla. Si jamais vous me cherchez, j'habite : westlake, avec la plus parfaite des princesses. Ce qui m'attire ce sont : les barbes de trois jours et côté coeur je suis : insatisfaite. du moins, c'est ce j'aime faire croire.
. :


everybody wants to succeed
everybody seems to fail.


------- ♕ -------
wheat fields begin to sway
and slow tears fall from your face
and you board that heavy train
the clouds have parted ways
and your eyes look up to say
oh, are these the golden days?
_'cause just when the evidence'_
seems clearer than day,
could it be that providence
is leading us astray?
a rose on a trellis, darling
i grew for you.

Ciara El-Hadid
h« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ♔ aider un maximum de gens.
() Dim 21 Jan 2018 - 1:18
"your friends are scared to tell you, you went too far
funny that it's always been all about you from the start
i met someone new last night and we kicked it."
----- -----

La matriarche de la famille El-Hadid avait reçu une invitation quelques semaines plus tôt. Cette dernière la conviait à un événement caritatif dont le but était de récolter des fonds destinés à aider des femmes victimes de violences conjugales partout dans le monde. Maintenant que la cause féminine était au cœur de toutes les conversations, l'actualité ne lésinait pas sur les moyens pour faire du bruit autour de ces sujets tabous. La preuve, la soirée en question était supposée avoir lieu dans une des galeries les plus tendances du centre-ville. Bien entendu, la mère de Ciara avait accepté d'y participer sans même y réfléchir à deux fois. Tout le gratin de la cité des anges serait présent. Il n'y avait donc pas de meilleure occasion pour elle de se faire remarquer ainsi que d'étendre son réseau. Le but de ce genre de soirée était de proposer un bien ou un service de valeur à une large foule qui surenchérissait au profit des diverses associations présentes. En somme, c'était un peu comme jouer à qui sera le plus fortuné. De manière générale, ce genre d'événement ne faisait clairement pas parti des activités fétiches de la belle brune. Toutefois sa mère mettait un point d'honneur à ce que sa fille l'accompagne. Sa sœur aînée et deuxième visage de la société avait récemment décidé de faire une pause dans sa carrière, Ciara se sentait donc dans l'obligation d'aider à maintenir le navire à flot. De plus, sa maternelle savait pertinemment que la présence d'une jeune femme à ses côtés était indispensable. Il fallait une bonne raison à tous ces investisseurs richissimes de sortir leurs portefeuilles. Une pensée qui n'enchantait pas la jeune héritière. Elle préférait tout simplement l'oublier. (...) Devant la galerie, Ciara ne se sentait pas particulièrement à l'aise. Une robe trop serrée, des escaliers, des photographes... En somme, le cocktail parfait pour ruiner la réputation de la famille El-Hadid. Encore une fois, il lui fallait faire abstraction de tous ces nuisibles. Elle enchaîna les marches en toute concentration et arriva finalement à l'intérieur de la bâtisse sans accroc. Néanmoins, bien plus de gens que ce à quoi elle s'était attendue étaient présents. Elle ne savait pas qui saluer en premier. Sans paniquer, elle attrapa une coupe de champagne et prit ses marques doucement. Sa mère faisait déjà l'intéressante au milieu d'une tripotée de gens à l'allure conservatrice. Ciara ne voulait surtout pas la déranger. Au bout de quelques secondes, elle remarqua une silhouette familière. Pourtant physionomiste, il lui fallu un instant avant de mettre un nom sur la personne vers laquelle elle se dirigeait. "Monsieur Bariani?" demanda t-elle sur un ton mesuré. Son interlocuteur se retourna et s'avéra bien être le jeune homme en question. Rassurée de ne pas s'être trompée, Ciara prit une gorgée de champagne, comme pour se féliciter. Elle espérait très sincèrement que la marque Bariani serait à l'honneur également. Cela lui donnerait peut-être une bonne raison de faire sa propre enchère.

@Lorenzo G. Bariani.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: