Flèche hautFlèche bas▪ don’t wanna put myself in your hands, aleks.


▪ don’t wanna put myself in your hands, aleks.
avatar
Ciara El-Hadid
h« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 05/09/2017
Messages : : 274
Points : : 124
Avatar : : kaya scodelario.
Pseudo internet / prénom : : spectrum.
Crédits : : © breakfast club. J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : premier jour d'août. Je suis : américaine et mes origines sont : irlandaises et arabes. En ce moment, je : suis étudiante en seconde année de master de psychologie dans le but de devenir docteur psychothérapeute. En dehors des cours je fais partie : du club radio de ucla. Si jamais vous me cherchez, j'habite : westlake avec freya, la plus parfaite des princesses. Ce qui m'attire ce sont : les barbes de trois jours et côté coeur je suis : éternellement insatisfaite. du moins, c'est ce j'aime faire croire.
. :




for the millionth time, i got a love.
for the blue eyed boys, i got a love.
for the cruel youth, i got a love.

.
------- ♕ -------
.

who cares if one more light goes out?
in a sky of a million stars, it flickers.

.
-----------------
.
the world was on fire, no
one could save me but you
it's strange what desire will
make foolish people do.

.
.
-----------------
.

fallen out of taxis, out of windows too, fell in
your opinion when i fell in love with you.

.
------- ♕ -------
.
cael ; freya ; aleks ; ugo ; alhan ; maxon


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ♔ aider un maximum de gens.

  Dim 21 Jan 2018 - 19:58
"That’s why I can’t hang with the cool gang
Everyone’s a trigger bang, bang, bang, bang, bang
Goodbye bad bones, I’ve got bigger plans."
----- -----

Depuis un certain temps Ciara avait pris la décision d'étendre ses horizons dans le but de s'essayer à de nouvelles choses. Elle estimait qu'il était grand temps pour elle qu'elle expérimente, qu'elle sorte enfin de sa zone de confort. Pour se faire, elle avait choisi de se présenter au recrutement de la radio officielle de l'université. Depuis, elle présentait une petite émission d'une heure par semaine diffusée sur les ondes du campus et ses alentours. Pourtant de nature discrète, cela lui avait permis de perfectionner son langage et de se sentir plus à l'aise face à un auditoire. En plus, elle prenait réellement part à la vie de l'université maintenant, un rôle qui malgré tout, lui apportait une certaine satisfaction dont elle avait bien besoin. Par ailleurs, l'étudiante venait tout juste de passer l'antenne à un de ses camarades, et comme après chaque émission, il lui fallait prendre une pause bien méritée. Par chance, une petite cafétéria se trouvait dans les locaux journalistiques de la fac, ce qui lui permettait d'y commander un café chaque semaine. Une fois ce cernier entre les mains, elle se rendait toujours devant le bâtiment pour y fumer une cigarette tranquillement. Fâcheusement, son briquet semblait en manque de gaz cette fois-ci. Elle avait beau tenté de l'allumer, il n'y avait rien à faire. La belle observa les alentours, la clope au bec, à la recherche d'un étudiant qui, comme elle, serait friand des bâtonnets de cancer. Rapidement, elle se rendit compte qu'Aleks, un ami que l'on pourrait considérer comme persistant, était à quelques mètres d'elle. Un air quelque peu étonné prit possession des traits de la brunette. Que pouvait-il bien faire ici? Après un furtif moment d'hésitation, Ciara se décida à le rejoindre afin de lui demander si il avait un briquet. "Je suppose que tu as du feu." dit-elle en mettant en évidence sa cigarette éteinte. Elle ne savait pas si s'adresser à Aleks était la meilleure des idées si elle souhaitait profiter de sa pause tranquillement. Car lorsque ce dernier commençait, il avait parfois du mal à s'arrêter. Si dans un sens, elle se sentait flattée des avances continuelles du jeune brun et aimait en jouer, elle n'avait en aucun cas l'intention de lui donner ce qu'il souhaitait. Le simple fait de le laisser espérer lui suffisait. Par ailleurs, Ciara avait eu écho des relations compliquées que le beau serbe partageait déjà avec diverses demoiselles, elle ne souhaitait donc en aucun cas être considérée comme un nom de plus sur une liste bien trop longue. Et ça, il le savait probablement. Cependant, les deux jeunes gens semblaient se complaire sans problème dans ce jeu passif agressif dont eux seuls avaient le secret.

@Aleks Kovacevic.
avatar
Aleks Kovacevic
m« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
ambitious epsilon
Date d'inscription : : 07/12/2017
Messages : : 449
Points : : 352
Avatar : : diego barrueco.
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) et lucca, le lieutenant relou (j. dornan).
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : morrigan (ava) + macfly (signature). J'ai : vingt-deux ans et mon anniversaire est le : 5 septembre. Je suis : serbe et mes origines sont : serbes du côté de mon père et américano-italiennes du côté de ma mère. En ce moment, je : suis étudiant en finance. Ce qui m'attire ce sont : les femmes et leurs charmes ravageurs et côté coeur je suis : un bon gros célibâtard, l'amour c'est surfait de toute façon.
. :
feelings don't go astray
took time to get you, took time to let you know. tried to forget you, you're unforgettable. 24 hours in a day i think about you more than 24 times, tryna not think about you but you've been on my mind.
k o z o v i c
if this night is not forever, at least we are together. i know i'm not alone. anywhere, whenever, apart, but still together. i know i'm not alone.
we'll be kings
we don't need no bankroll make us feel alive. we don't need no benzo to feel like we can ride. richer than solomen with you by my side. we don't need no jet plane feel like we can fly. we don't need no cold chain just to watch it shine. twenty four carat lies, we don't got the time.
memories :
 


  Lun 5 Fév 2018 - 13:25
Clope au bec, je repense à ce début de journée complètement folle. Les cours ont été plutôt tranquilles, rien de bien surprenant comme à l’habitude. Par contre, ce qui a suivi été bien plus croustillant. On m’avait donné rendez-vous dans les locaux de la radio de la fac et j’y étais venu. Ce n’est pas un endroit que je fréquente, mais là, ouais, j’avais été intrigué. J’avais eu raison de venir puisqu’une fois-là, c’était pour trouver une jeune femme que je ne connais pas, mais je m’en fous. Elle est charmante et ne m’avait pas donné ce rendez-vous pour rien. Sans grande surprise, nous avions ensuite passé du bon temps dans un placard. Rien de mieux pour décompresser après une journée de cours. Le sexe. Ça et la cigarette aussi, celle d’après-baise tout particulièrement. Et c’est bien pour ça que je me trouve à présent accoster au mur du bâtiment. À fumer, tout en réfléchissant à ce que j’allai bien pouvoir faire de ma soirée. En pleine réflexion, je ne remarque pas qu’on m’a rejoint et ne le comprends que lorsqu’une voix me tire de mes pensées. « Je suppose que tu as du feu. » Ciara. Nul besoin de tourner la tête dans sa direction pour savoir qu’il s’agît d’elle. Pourtant, je crache la fumée se trouvant dans ma bouche et je le fais, me tourner vers elle. Déjà, parce que c’est plus poli pour s’adresser à une personne, et ensuite parce que j’aime bien lui parler. Tout simplement. Je ne vois donc pas de raison à la snober ou à jouer à celui qui n’a rien entendu. « Toujours pour une jolie demoiselle en détresse. » J’abuse un peu dans mes propos, mais ça me ressemble bien alors rien d’étonnant en soit. Sortant le briquet de ma poche, je positionne ma cigarette entre mes lèvres pour pouvoir allumer la sienne. Une fois chose faites, je remets à sa place cet outil aidant à allumer la saloperie qui me détruit les poumons, et laisse une fois de plus la fumée s’échapper d’entre mes lèvres. Mon père me dit souvent que je devrais freiner sur cette connerie, stopper complètement, mais non. Apparemment, ça conduit plus vite dans la tombe. Sauf que dans tous les cas, on y va dans la tombe, je ne vois pas très bien ce que ça change que ça soit plus vite ou pas. Quoi que, je fais un peu plus d’effort dernièrement. Je fume une plante à la place, mais pas sûr que ça soit mieux au fond. Bref. Mon attention se reporte vers la demoiselle à mes côtés. « T’es en pause ? » Que je lui demande. Je ne m’intéresse pas beaucoup aux gens, hormis lorsque ça concerne mes plus proches amis, mais je sais qu’elle bosse pour la radio officielle de l’université, d’où ma question. Non pas que je me documente sur elle, ce n’est clairement pas le cas. J’ai juste déjà entendu son émission dans le campus et, comme il y a quelques minutes, j’ai reconnu sa voix.  


i'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me 'cause every time i open up, it hurts. i'm never gonna get too close to you even when i mean the most to you in case you go and leave me in the dirt.

protecting
my soul

♡ ♡ ♡
avatar
Ciara El-Hadid
h« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 05/09/2017
Messages : : 274
Points : : 124
Avatar : : kaya scodelario.
Pseudo internet / prénom : : spectrum.
Crédits : : © breakfast club. J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : premier jour d'août. Je suis : américaine et mes origines sont : irlandaises et arabes. En ce moment, je : suis étudiante en seconde année de master de psychologie dans le but de devenir docteur psychothérapeute. En dehors des cours je fais partie : du club radio de ucla. Si jamais vous me cherchez, j'habite : westlake avec freya, la plus parfaite des princesses. Ce qui m'attire ce sont : les barbes de trois jours et côté coeur je suis : éternellement insatisfaite. du moins, c'est ce j'aime faire croire.
. :




for the millionth time, i got a love.
for the blue eyed boys, i got a love.
for the cruel youth, i got a love.

.
------- ♕ -------
.

who cares if one more light goes out?
in a sky of a million stars, it flickers.

.
-----------------
.
the world was on fire, no
one could save me but you
it's strange what desire will
make foolish people do.

.
.
-----------------
.

fallen out of taxis, out of windows too, fell in
your opinion when i fell in love with you.

.
------- ♕ -------
.
cael ; freya ; aleks ; ugo ; alhan ; maxon


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ♔ aider un maximum de gens.

  Jeu 1 Mar 2018 - 0:49
La pause clope d'après émission était comme un rituel sacré pour la jeune femme. Souvent tendue à l'idée de devoir s'afficher aux oreilles de centaines de gens, il lui était parfois laborieux de se sentir totalement à l'aise, même si cela ne l'empêchait pas de se montrer déconneuse et parfaitement naturelle lorsqu'elle se trouvait à l'antenne. Sa nature discrète et réservée lui mettait parfois des bâtons dans les roues mais c'était quelque chose qu'elle souhaitait changer. Même si au fond, elle savait pertinemment que les gens ne changeaient jamais totalement. Quoi qu'il en était, un moment de décompression accompagné de sa dose de nicotine était de rigueur une fois que son émission avait pris fin. Cependant, cette fois-ci, son briquet avait rendu l'âme. Comme si le destin lui envoyait le signe qu'elle ne devait pas fumer, mais plutôt que de suivre la volonté du divin, Ciara avait préféré s'adresser à Aleks qui, en mauvais garçon qui se respecte, avait forcément du feu sur lui. "Toujours pour une jolie demoiselle en détresse." La sulfureuse brune ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel en souriant narquoisement à l'entente de cette réplique facile. Toutefois, cela ne l'empêcha pas d'approcher son visage du beau serbe afin qu'il enclenche le mécanisme du briquet et enflamme le bout de sa cigarette. "Merci." Lorsque cette dernière fut allumée, Ciara en extirpa la fumée sans retenue et la recracha doucement en faisant un drôle de mouvement avec sa bouche. Un mouvement qu'elle faisait fréquemment lorsqu'elle commençait une clope. À la manière d'une manie ou d'un toc. Depuis des années, elle ne cessait de dire et de répéter qu'elle allait arrêter de fumer, malheureusement, elle ne trouvait jamais la motivation pour le faire ou tout simplement tenir. À chaque fois qu'elle essayait, il suffisait d'un coup de pression ou d'une baisse de moral pour qu'elle reprenne. De surcroît, cette vilaine habitude était d'avantage un soucis pour la demoiselle puisque la plupart des membres des Thêta dont elle faisait partie ne supportaient pas ça. Enfin, surtout parce que 'ça vieillissait la peau'. Si elles avaient été étudiantes durant les sixties au moment où la cigarette était presque un accessoire de mode, elles auraient probablement fumé. Ciara avait parfois l'impression de vivre dans un monde où les gens ne faisaient ce que la télé et les médias leur disait de faire sans chercher à se créer leur propre personnalité. L'exemple de la cigarette n'étant pas le meilleur à cause des problèmes de santé que cela pouvait provoquer mais cette vérité était valable pour beaucoup d'autres choses. "T’es en pause ?" demanda alors le jeune homme. Il était probablement déjà tombé sur l'émission à laquelle participait Ciara en vagabondant sur les fréquences radio de l'environ. "En vérité j'ai terminé. Je viens de passer l'antenne à un geek de base qui va parler jeux vidéo pendant une heure et demi." répondit-elle sur un ton quelque peu moqueur. Bien entendu, il n'y avait aucun mal à être gamer, mais pour certains ça en devenait quand même presque effrayant. "Mais toi, qu'est ce que tu fais là?" demanda t-elle à son tour, toujours aussi intriguée par la présence du jeune homme près de ces locaux. Peut-être allait-il nous présenter une chronique de coaching de séduction ou encore écrire une rubrique hebdomadaire sur comment être un parfait goujat dans le journal de l'université, allez savoir.
Contenu sponsorisé

  
▪ don’t wanna put myself in your hands, aleks.