Flèche hautFlèche basYou again ? | ft. Maxyne Hill

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 16/01/2018
Messages : : 15
Points : : 26
Avatar : : Alex Høgh Andersen
Pseudo internet / prénom : : Павел
Crédits : : schizophrenic J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 20 octobre. Je suis : Américain et mes origines sont : assez éparpillées. En ce moment, je : suis dealer, ça m'va bien. Quand j'peux je vais me battre un peu histoire de gagner un peu d'argent en m'amusant. En dehors des cours je fais partie : des boyle heights reapers. Si jamais vous me cherchez, j'habite : là où tu ne me trouveras pas, c'est moi qui te trouverai. Ce qui m'attire ce sont : Les femmes ça c'est sûr, pour les hommes ça reste à confirmer mais le milieu n'est pas très propice à ce genre de tendances et côté coeur je suis : libre comme l'air.
. :


¤ ¤ ¤



She is the only angel in this city

Sean Locklear
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen


() Ven 26 Jan 2018 - 17:43

You again ?
Maxyne & Sean
Les activités souterraines entraînaient de nombreuses conséquences. Ces dernières pouvaient être tout à fait positives dans les sens où elles permettaient d'acquérir d'importantes sommes d'argent sans trop d'effort. Mais à l'inverse elles pouvaient être particulièrement négatives. D'une part étant considérée comme criminel, il se devait de rester sur ses gardes en permanence et de faire profil bas pour passer sous les radars. D'autre part, il devait prendre des mesures certaines pour sécuriser son capital. Se ramener toutes les semaines avec d'importantes liasses de billets pouvait éveiller les soupçons, il fallait donc procéder de manière ingénieuse, profiter des banques qui blanchissaient de l'argent. Heureusement pour Sean, trouver un banquier, désireux d'arrondir ses fins de mois et peu scrupuleux de la manière entreprise, n'était pas la chose la plus compliquée pour le jeune homme. Seulement, s'il voulait évité de se faire rouler dans la farine et être pris au sérieux il avait tout intérêt à impressionner son interlocuteur du soir. Cela passait avant tout par l'impression première que le dealer parviendrait à dégager, les premières secondes seraient au combien cruciales et cela se déroulait en trois étapes. L'attitude, fière, assurée, charismatique, confiante, il fallait que ledit banquier tombe sous le charme au premier regard, que la simple vu de la démarche devait être suffisante pour lui donner envie de se mettre à genoux. Ensuite c'était la tenue, propre, soignée, élégante, chic mais mesurée, elle devait faire transparaître un bon goût naturel, une classe inné parfaitement maîtrisée. Et enfin c'était la compagnie. Il était parfaitement hors de question d'arriver à pareil dîner sans être particulièrement bien accompagné, s'il arrivait à perdre l'attention de son adversaire dans le décolletée de celle qui était sa compagne d'un soir, alors la partie serait emportée haut la main.

Car les enjeux étaient tout de même important, il s'agissait du portefeuille de Sean. S'il voulait ne pas voir ce dernier fondre comme neige au soleil à cause des intérêts, il était plus que nécessaire de le perturber pour pouvoir le plumer ni vu ni connu. Cependant il était important de ne pas se laisser emporter dans la démesure, il fallait savoir conserver une certaine sobriété. Aussi s'il avait recours aux service d'une escort c'était avant tout pour conserver une certaine discrétion, mais aussi parce que cela lui permettait d'avoir un contrôle total sur les éléments mis à sa disposition. Avant tout, il avait insisté sur la nécessité d'avoir une personne habillée de manière raisonnable mais tout de même séduisante. Il s'agissait de trouver un juste milieux pour ne pas pencher dans la provocation ce qui serait, somme toutes évidences, défavorable pour lui. A quelques rues du restaurant, le dealer attendait impatiemment la jeune femme censé le rejoindre. La main gauche dans la poche de son pantalon, soulevant légèrement sa veste, il surveillait presque nerveusement l'heure sur sa montre. Au bout d'un moment et alors qu'il perdait clairement patience un taxi finit par s'arrêter juste devant lui. Alors qu'il tendait un billet au chauffeur pour qu'il fasse place, il releva la tête pour observer celle qui allait l'accompagner toute la soirée et à qui il fallait expliquer un rôle. Il fut on ne peut plus étonné dans un premier temps, charmé par la suite, et enfin amusé. Pouffant légèrement de rire il la dévisagea, oubliant presque ce pourquoi elle était là. "Maxyne Hill escort ? Moi qui croyais que tu n'aimais pas la compagnie frauduleuse." Un temps il observa sa tenue. Il fallait bien avouer que cela lui allait à ravir, d'ailleurs il y avait peu de choses qui ne lui allait pas vraiment. Sean se garda bien de dire que sa tenue préférée d'elle était encore quand il n'y avait pas de tenue du tout. "Ca m'étonnerait que tu sois contente d'être là ce soir..." Termina-t-il sur un ton septique en se rappelant de la situation.

Emi Burton


If I had a heart

by Wiise
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 815
Points : : 740
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : potatoe, al la magicienne (avatar). J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi avec la jolie maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Mar 30 Jan 2018 - 15:03
Les nouveaux clients sont toujours source d’inquiétude pour Maxyne. Encore récemment, elle a eu une mauvaise expérience avec un homme d’affaires qui n’est pas prêt de la revoir. Elle déteste ne pas savoir à quoi s’attendre et ce n’est pas les quelques informations données par l’ancienne étudiante qui gère cette affaire qui l’aident à y voir plus clair. Etre dans l’incertitude, ce n’est pas fait pour la demoiselle qui aime le contrôle. Avoir tout sous contrôle, c’est tellement plus facile que de ne rien gérer du tout. Malheureusement, même après un an dans le milieu, l’étudiante ne s’est toujours pas faite à l’idée de ne pas tout contrôler. Elle gère ses clients réguliers et c’est tout. Les rendez-vous sont imposés par le client et si jamais elle ne parvient pas à se libérer, c’est une belle somme d’argent qui lui passe sous le nez. Sans oublier le risque que ça lui coûte un bon client. Ils sont rares mais ils existent les bons. Felix en était un. Il lui arrive même de le regretter. Tout était facile avec lui. Il était jeune – du moins bien plus que les autres -, respectueux, correct et intelligent. Alors, en effet, c’était simple jusqu’à ce qu’il rende tout ça compliqué en commençant à désirer plus. Plus ? Hors de question. Jamais, ô grand jamais, elle ne quitterait son travail pour l’un de ses clients, aussi riche, jeune et beau soit-il. Impossible. Qu’elle continue de se voiler la face autant qu’elle le souhaite, ce n’est pas un client qu’elle veut. Celui qui occupe ses rêves inavoués est un étudiant lambda. Lambda parce que c’est ainsi que sont appelés les étudiants faisant partie d’aucune confrérie. Aaron est tout sauf lambda à ses yeux. Du coup, elle a perdu Felix, avec lui les rentrées d’argent régulières et les rendez-vous faciles. Elle n’est toujours pas parvenue à le remplacer et c’est bien la raison qui explique qu’encore une fois, Maxyne doit donner de son temps libre à un nouveau client. Il faut bien compenser. Celui-ci est jeune, plus encore que Felix. « La vingtaine entamée » d’après ce que Darcy a bien voulu lui dire. Il a besoin de compagnie pour un rendez-vous avec un banquier, plutôt inhabituel mais Maxyne sait lorsqu’il est préférable de ne poser aucune question.

Dans le taxi qui la conduit à l’adresse fournie par Darcy, la demoiselle n’a qu’une envie : arriver. Plus vite elle y sera et plus vite ce énième rendez-vous sera terminé. Certains jours, faire l’escort est devenu bien plus dérangeant qu’au début. Elle en a marre, Maxyne, pour parler clairement. La voiture s’arrête. Alors qu’elle s’apprête à payer elle-même sa course, un bras passe à travers la vitre côté passager pour donner son dû au chauffeur. L’étudiante hoche les épaules, c’est toujours ça de gagné. Enfin, elle libère le taxi, se retrouvant sur le trotteur face à son tout nouveau client, loin d’être nouveau dans sa vie. « Sean. » dit-elle à voix haute. En voilà une situation délicate et embarrassante. « Maxyne Hill escort ? Moi qui croyais que tu n'aimais pas la compagnie frauduleuse. » Sans pouvoir se retenir, elle roule des yeux. Des mois qu’elle ne l’a plus revu et voilà qu’il l’exaspère déjà. Elle comprend de suite que le rendez-vous qui va suivre s’annonce être tout sauf légal. Oh oui, elle n’a pas oublié la raison pour laquelle elle a rompu avec le jeune homme. Sean, son ex petit-ami, aujourd’hui client, ne fait pas franchement dans la légalité. « Ça m'étonnerait que tu sois contente d'être là ce soir... » Quelle ironie ! Comment pourrait-elle l’être ? Son métier est déjà bien assez désagréable sans impliquer une connaissance. « En effet. » Cependant, Maxyne est professionnelle et compte bien le faire comprendre à Sean. « Explique-moi tout. Que dois-je faire ? » Non pas que l’envie soit débordante mais elle pense à l’argent que ça va lui rapporter, la gamine.


:
 
avatar
Date d'inscription : : 16/01/2018
Messages : : 15
Points : : 26
Avatar : : Alex Høgh Andersen
Pseudo internet / prénom : : Павел
Crédits : : schizophrenic J'ai : 25 ans et mon anniversaire est le : 20 octobre. Je suis : Américain et mes origines sont : assez éparpillées. En ce moment, je : suis dealer, ça m'va bien. Quand j'peux je vais me battre un peu histoire de gagner un peu d'argent en m'amusant. En dehors des cours je fais partie : des boyle heights reapers. Si jamais vous me cherchez, j'habite : là où tu ne me trouveras pas, c'est moi qui te trouverai. Ce qui m'attire ce sont : Les femmes ça c'est sûr, pour les hommes ça reste à confirmer mais le milieu n'est pas très propice à ce genre de tendances et côté coeur je suis : libre comme l'air.
. :


¤ ¤ ¤



She is the only angel in this city

Sean Locklear
y« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen


() Jeu 8 Fév 2018 - 0:40

You again ?
Maxyne & Sean
La petite moue de la jeune femme voulait tout dire. Elle était tout sauf enchantée de se retrouver ici séant. Avait-elle vraiment le choix ? De toutes évidences il s'agissait d'un boulot étudiant. Pourquoi avoir cependant choisis pareil domaine plutôt qu'un très classique mais non moins fatiguant serveuse ? Cherchait-elle à cacher d'éventuels problèmes d'argent à une bande d'amie hypocrite et fortunée ? Peut-être que cela payait bien mieux pour un moindre effort et une soirée tout frais payée, allez savoir. Sean, lui était plutôt amusé de la recroiser dans de pareils circonstances. Elle l'avait fui pour son activité professionnelle et aujourd'hui elle se retrouvait payée par cette dite activité. C'était plutôt comique. Prenant le temps de l'observer, le dealer laissa ses yeux s'attarder sur les courbes provocantes, presque dessinée et caricaturales de la blonde. C'est vrai qu'elle avait de quoi faire tourner plus d'une paire d'yeux. "Tu devrais te réjouir un peu plus, tu vas passer une soirée dans un endroit charmant, hors de prix, et où tu n'auras pas à dépenser le moindre sous, mieux encore tu es payée pour cela. Et puis ça aurait pu être aux côté d'un cinquantenaire bedonnant qui pue la sueur et la perversion non ?" Sean avait toujours su bien parlé, dans un métier pareil, c'était l'un des premiers atouts, après tout il s'agissait ni plus ni moins que de vendre un bien à un individu. "Oh arrête de faire la gueule comme ça, quand tu savais pas ce que je faisais t'appréciais bien ma compagnie non ? Suffit d'oublier l'espace d'un instant et tu pourras profiter du moment. Et qui sait celui d'après aussi.." La finesse n'était définitivement pas le critère qui était apparut dans le cahier des charges de la conception de Sean. Il n'excluait pas la possibilité de venir la soirée en bonne compagnie même si ce n'était pas gagné d'avance. Il fallait retourner ses points faibles, glorifier ses points forts et surtout la brosser dans le sens du poil.

Dans un soupir il reprit la parole. "J'dois discuter des tenants et des aboutissants d'un accord avec un banquier. Rien de bien méchant non ? Tout ce que tu as à faire c'est t'asseoir, déguster, taper la causette à sa femme, les complimenter." Que pouvait-il lui demander de plus, c'était ce pourquoi elle était payée non ? Ca et le fait qu'indirectement elle avait des atouts capables de détourner l'attention de toutes personnes de sexe masculin ayant une attirance pour le sexe opposé. Soudainement il lui tendit le bras, l'invitant à glisser le bras à l'intérieur. "Remémore toi un temps ou pareil dîner t'aurait plu, ce sera peut-être plus facile. Je ne crois pas avoir jamais été une mauvaise personne avec toi, dans mon souvenir on s'est même quitté en bon termes non ? Je m'étais montré étonnement compréhensif d'ailleurs." Prenant la direction du restaurant, il fit claquer ses chaussures sur le sol dur. Au coin de la rue, juste avant le restaurant il s'arrêta. "Tu crois que ça aurait marché si j'avais pas travaillé dans ce domaine particulier ? Peut-être que c'était trop soudain, qu'on se connaissait pas assez aussi." C'était brutal, soudain, tout à son image. Sean ne tournait pas autour du pot, il allait droit au but.

Emi Burton


If I had a heart

by Wiise
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 815
Points : : 740
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : potatoe, al la magicienne (avatar). J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi avec la jolie maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Hier à 0:16
Maxyne n’est ni contente ni mécontente d’être ici ce soir. Pour dire vrai, elle ne s’attendait tellement pas à tomber sur un client connu – et plutôt bien même – qu’elle ne sait pas vraiment quoi en penser. Il faut dire que dans son entourage actuel, elle imagine mal qui pourrait demander les services d’une escorte. Malheureusement, elle n’a pas pensé au fait que cela pourrait être le cas d’une ancienne fréquentation. Aujourd’hui, Sean lui prouve le contraire. « Tu devrais te réjouir un peu plus, tu vas passer une soirée dans un endroit charmant, hors de prix, et où tu n'auras pas à dépenser le moindre sous, mieux encore tu es payée pour cela. Et puis ça aurait pu être aux côté d'un cinquantenaire bedonnant qui pue la sueur et la perversion non ? » Il n’y a que son ex pour avoir totalement raison et incroyablement tort dans la même minute. Croit-il vraiment qu’elle apprécie le programme qu’il lui annonce ? A l’entendre, ça semble être une évidence : elle ne peut qu’aimer. Si seulement il savait. Elle déteste ce qu’elle fait. Cependant, même si ça la tue de le reconnaître, il a raison sur une chose : la compagnie pourrait être pire. Après tout, il n’y a pas si longtemps, elle a choisi sa compagnie. Maxyne préfère garder le silence ce qui laisse tout le temps à Sean de reprendre la parole. « Oh arrête de faire la gueule comme ça, quand tu savais pas ce que je faisais t'appréciais bien ma compagnie non ? Suffit d'oublier l'espace d'un instant et tu pourras profiter du moment. Et qui sait celui d'après aussi.. » Cette fois-ci, la jolie blonde ne reste pas impassible puisqu’elle ne peut s’empêcher de rouler des yeux, exaspérée. Cependant, elle décide de peser ses mots. Afin de ne pas vexer le jeune homme, elle répond d’une manière plutôt ironique. « Pour ça, il faudra que tu embauches quelqu’un d’autre. » Un sourire volontairement forcé en direction de Sean et elle balaye le sujet.

« J'dois discuter des tenants et des aboutissants d'un accord avec un banquier. Rien de bien méchant non ? Tout ce que tu as à faire c'est t'asseoir, déguster, taper la causette à sa femme, les complimenter. » Maxyne, ravie de voir la conversation se tourner vers un sujet plus professionnel, hoche la tête. En effet, le programme ne semble pas très difficile et pour cause, elle ne compte plus le nombre de soirées où elle n’a servi qu’à ça. Sean lui tend le bras. Elle le détaille un instant avant d’y glisser le sien. Ensemble, ils se dirigent vers le lieu du rendez-vous. « Remémore toi un temps ou pareil dîner t'aurait plu, ce sera peut-être plus facile. Je ne crois pas avoir jamais été une mauvaise personne avec toi, dans mon souvenir on s'est même quitté en bon termes non ? Je m'étais montré étonnement compréhensif d'ailleurs. » Un instant, elle se dit qu’il pourrait réussir à l’attendrir voire même la faire culpabiliser mais à quoi bon ? C’est du passé tout ça. Puis, ce n’est pas du tout le bon moment. Cependant, elle tient à répondre. « Je n’ai jamais dit que tu étais une mauvaise personne, Sean. La seule réelle chose que je te reprochais, c’était ton boulot et oui, je sais à quel point ça semble hypocrite à l’heure actuelle. » Parce qu’il la paye pour un service pas forcément reconnu. Alors que le restaurant se rapproche à vue d’œil, Sean reprend la parole. « Tu crois que ça aurait marché si j'avais pas travaillé dans ce domaine particulier ? Peut-être que c'était trop soudain, qu'on se connaissait pas assez aussi. » L’étudiante est surprise. Non pas par la question posée par son ex petit-ami puisqu’elle sait qu’il est direct mais par le moment choisi. Ce n’est pas du tout adapté à une telle conversation. Pourtant, elle y répond aussi directement que lui. « Non. » Parce que c’est la pure vérité. Ça n’aurait pas fonctionné pour plusieurs raisons : l’un comme l’autre ne voyait pas leur relation comme quelque chose de sérieux. Ce n’était qu’un été. Lui aurait quoiqu’il arrive privilégié ses affaires tandis qu’elle n’était pas réellement impliquée. Il suffit de savoir qu’elle est partie en vacances avec Aaron durant sa relation avec Sean pour connaître ses priorités également. Déjà à l’époque le jeune O’Neill avait son importance. « Tu le sais aussi bien que moi. Ce n’était pas fait pour durer. » Parfois, ça ne fait pas de mal d’être réaliste même si certains jugeront que Maxyne l’est trop.


:
 
Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: