Flèche hautFlèche basi don't know where it starts but it ends with you and me. (maxyne)

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 804
Points : : 603
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : killer from a gang (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
y« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Jeu 8 Fév 2018 - 11:03
Ce matin, en me préparant avant d’aller en cours, je reçois un appel de ma mère. Un appel qui me procure de la joie. Ça fait une semaine que je l’attends cet appel, il est d’une importance capitale, même si ce n’est pas pour moi. Non, cet appel, il a pour but d’aider une amie. Maxyne Hill. D’ailleurs, je ne tarde pas à la joindre par le biais de sms et programme un rendez-vous. On doit se retrouver ce midi pour déjeuner ensemble, dans la mini-ville de l’université qui est fréquemment surnommer le Village et j’ai hâte d’y être pour lui annoncer la grande nouvelle qui, je le sais, sera très bonne. En cours, les heures semblent passer lentement et c’est la première fois depuis mes années universitaires que je suis autant impatient d’en voir la fin. J’observe les aiguilles sur ma montre, comme si elles vont avancées plus vite si je les regarde. Sauf que ce n’est pas le cas, alors je dois prendre mon mal en patience.
Midi, enfin. Je salue mes confrères -à notre niveau d’études, ils sont plus que de simples camarades de classes- et fonce au lieu de rendez-vous. Après une dizaine de minutes, j’arrive au restaurant choisi et entre pour m’installer à une table. Nul besoin de réservation ici, je me contente juste de dire au serveur que j’attends quelqu’un et, donc, de lui indiquer où se situe la table si la personne demande après mon nom. Les minutes défilent, jusqu’à ce que je vois Maxyne entrer dans le restaurant et venir dans ma direction, sourire aux lèvres. Je me lève pour déposer un baiser sur sa joue, un sourire présent lui aussi sur mes lèvres et je l’aide à s’asseoir, tel un parfait gentleman. Je reprends ensuite place sur ma chaise et demande : « Tu vas bien ? » Il faut dire qu’on ne s’est pas beaucoup vu dernièrement. Alors je suis bien ravi de l’avoir face à moi aujourd’hui et de pouvoir partager un repas avec elle.


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡

:
 
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 828
Points : : 907
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : Hylana (avatar). J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi avec la jolie maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Jeu 8 Fév 2018 - 16:15
La journée a commencé normalement, comme toutes les autres. Son réveil a sonné à la même heure que d’habitude. Elle est parvenue à prendre sa douche sans avoir à attendre indéfiniment devant la porte de peur de se faire piquer sa place dans la file d’attente, ce qui l’a mise de bonne humeur. Il en faut peu. Puis, une fois prête, vêtue d’une robe fleurie et d’une veste en jean, elle est descendue dans la cuisine pour prendre un copieux petit déjeuner : des pancakes puisque la veille au soir, elle a eu la bonne idée de préparer la pâte. Pour couronner le tout, elle a reçu un message d’Aaron, lui demandant de se voir. Elle a accepté sans sourciller. D’une parce qu’elle n’a aucune bonne raison de refuser la compagnie du garçon. Maintenant que les souvenirs sont revenus et que l’un comme l’autre savent qu’il ne s’est strictement rien passé dans cette chambre d’hôtel à Las Vegas, Maxyne a cessé de l’éviter, l’inverse également. Encore aujourd’hui, elle reste persuadée qu’ils n’ont pas géré la situation de la meilleure des façons. C’était quelque peu puéril sans compter sur le fait qu’elle n’a pas vraiment apprécié passé autant de temps éloignée du jeune homme, voire pas du tout d’ailleurs. Bref. C’est derrière eux tout ça. De deux, le sms du futur avocat a eu le don de l’intriguer, d’éveiller sa curiosité. Alors, elle lui a proposé de manger ensemble le midi même ainsi elle n’attendrait pas très longtemps d’avant d’être fixée.

La matinée est passée à une vitesse folle. Arrivée à son deuxième cours de la semaine, il a fallu qu’elle mette de côté son impatience pour totalement se concentrer sur un examen de trois heures. Rien que ça. Lorsque l’étudiante pose son stylo après le point final, il est l’heure de rejoindre Aaron. Parfait. Elle fait un bout de chemin avec Maggie, sa partenaire de labo avant que leurs chemins ne se séparent. Enfin, elle met les pieds dans le Village. A partir de là, il ne lui faut qu’une poignée de minutes supplémentaires pour atteindre le restaurant choisi plus tôt dans la journée. Alors que la jolie blonde s’apprête à demander au serveur si le jeune homme est arrivé, elle l’aperçoit au loin. Sourire aux lèvres marquant sa bonne humeur du jour, elle rejoint Aaron. Son sourire s’élargit lorsqu’il la salue d’un baiser sur la joue et qu’il lui tire la chaise. Plein de bonnes intentions, le garçon. Elle ne compte plus le nombre de fois où ce constat s’est fait de lui-même. « Tu vas bien ? » Après avoir posé son sac de cours au sol, elle relève la tête vers l’étudiant. « Très bien ! Et toi ? Je suis contente de te voir. » A nouveau, elle sourit. Ce n’est pas des paroles en l’air ou juste une formule de politesse bien placée, elle le pense sincèrement. Voilà deux semaines qu’elle quitte à peine le campus, chargée de travail. Alors, voir Aaron s’apparente à une bouchée d’oxygène. « Je t’avoue que ton sms m’a intrigué. Qu’est-ce que tu voulais me dire ? » La patience ne fait pas partie de ses qualités, en voilà une nouvelle preuve.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 804
Points : : 603
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : killer from a gang (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
y« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Jeu 8 Fév 2018 - 22:04
L’attente jusqu’à la fin des cours s’avère avoir été plus longue -et lente- que l’attente au restaurant jusqu’à l’arrivée de Maxyne. Il ne lui a fallu que quelques minutes pour arriver dans ce lieu de restauration et, en même temps, pour illuminer la pièce avec son magnifique sourire. Rien qu’en l’apercevant, mes lèvres s’étirent d’elles-mêmes pour affiche un sourire. Je l’aide à s’installer, puis lui demande si elle va bien. « Très bien ! Et toi ? Je suis contente de te voir. » Mon sourire s’élargit en l’entendant prononcer ses paroles. « Très bien et, moi aussi, je suis content de te voir. » C’est vrai, je suis heureux de pouvoir passer du temps avec elle. On n’a pas trop eu de temps pour nous dernièrement, à peine de quoi s’envoyer des sms pour au moins savoir comment se dérouler nos journées respectives. Alors, elle me manquait. Je ne suis pas habitué à me passer de sa présence aussi longtemps et, sans le cacher, c’est dur. Extrêmement dur. « Je t’avoue que ton sms m’a intrigué. Qu’est-ce que tu voulais me dire ? » Me demande mon amie et je me contiens pour ne pas rire. Je m’attendais tellement à ce qu’elle me questionne de but en blanc sur le sujet de mon sms de ce matin. Son impatience n’est plus un secret pour moi. « Tu ne veux pas attendre qu’on ait au moins un verre pour que je t’annonce la chose ? » Que je lui demande, un léger sourire amusé se cachant tant bien que mal au coin de mes lèvres, bien décidé à la taquiner un peu. La connaissant aussi bien que je la connais, elle ne voudra pas attendre et me dira sûrement que non, elle veut savoir maintenant. Alors je la devance et ajoute : « Je rigole, je vais t’expliquer. » Je lui souris et pose mes mains sur la table, la fixant à présent. « Ce matin, j’ai reçu un appel de ma mère. Il y a une semaine, elle m’avait promis de s’occuper de quelque chose et elle l’a fait. » Je commence par lui expliquer la situation de base, qu’elle comprenne tout en intégralité. Même si elle doit quand même se demander de quoi je parle, à l’heure actuelle. Après tout, elle ne se doute sûrement pas que ma mère a tenu parole en lui offrant une possibilité de travail. « Elle a fait jouer ses contacts et, de ce fait, t’as un entretien pour un job avec une grosse boite la semaine prochaine. » En vérité, ma mère n’a pas dû en faire beaucoup. Le dossier scolaire de Maxyne a bien pesé dans la balance. C’est une élève assidue, il faudrait être fou pour ne pas vouloir embaucher une telle perle. Encore plus lorsqu’une sénatrice vous recommande cette personne. « La chargée de recrutement devrait t’appeler aujourd’hui ou demain pour t’en parler directement. » Que je dis en conclusion, attendant avec impatience la réaction qu’elle va avoir une fois qu’elle aura réalisé ce que je viens de lui annoncer.


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡

:
 
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 828
Points : : 907
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : Hylana (avatar). J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi avec la jolie maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Ven 9 Fév 2018 - 8:44
Déjà de bonne humeur avant de mettre les pieds dans ce restaurant, Maxyne ne peut qu’être un peu plus joyeuse en retrouvant Aaron. Décidemment, c’est une belle journée surtout qu’elle a une bonne impression sur l’examen qu’elle vient de passer. Elle n’aime pas vraiment se prononcer à l’avance alors lorsqu’elle le fait, elle a bien souvent raison. « Très bien et, moi aussi, je suis content de te voir. » Tout pousse à croire qu’ils vont encore passer un bon moment ensemble, comme à chaque fois. D’ailleurs, même si l’étudiante a conscience que ce moment devrait durer au moins une petite heure, elle ne peut attendre plus longtemps. Elle doit connaitre le sujet que le jeune homme souhaite aborder et qui est la raison principale de ce repas partagé. Sa curiosité la pousse donc à mettre de suite le sujet sur le tapis. « Tu ne veux pas attendre qu’on ait au moins un verre pour que je t’annonce la chose ? » Tandis qu’elle remarque un léger sourire amusé sur le visage de son ami, elle, elle fronce doucement les sourcils avant de répondre de façon négative d’un signe de la tête. Au fond, il la connait. Il devait s’attendre à ce qu’elle n’attende pas justement. D’ailleurs, il répond à son impatience en reprenant la parole. « Je rigole, je vais t’expliquer. » Comme pour montrer un peu plus qu’il a toute son attention, elle se penche vers lui. Ses coudes posés sur la table et son menton sur ses mains jointes, elle l’écoute attentivement. « Ce matin, j’ai reçu un appel de ma mère. Il y a une semaine, elle m’avait promis de s’occuper de quelque chose et elle l’a fait. » Intriguée, l’étudiante fronce doucement les sourcils, ne voyant pas tellement où il souhaite en venir. La jolie blonde ne s’attendait pas tellement à ce qu’il aborde sa mère ou qu’elle ait un quelconque rapport avec ce qu’il compte lui annoncer. Elle est deux fois plus curieuse et impatiente qu’il en arrive au fait. « Elle a fait jouer ses contacts et, de ce fait, t’as un entretien pour un job avec une grosse boite la semaine prochaine. » Elle est servie. Aaron a lâché la nouvelle et c’est une sacrée nouvelle ! Sous le choc, elle bégaie. « Qu.. Pardon, quoi ? » Ses idées sont en désordre, elle ne réfléchit plus correctement. Il lui faut encore une poignée de secondes supplémentaires pour réaliser ce qu’il vient de lui dire. Sa mère lui a dégoté un rendez-vous pour un travail, un vrai travail dont elle pourrait parler et même se vanter. Un vrai travail, pas comme celui qu’elle pratique actuellement. « La chargée de recrutement devrait t’appeler aujourd’hui ou demain pour t’en parler directement. » Aaron la remet sur Terre avec cette dernière information. Elle doit vraiment retrouver la parole, son silence pourrait presque devenir insultant. « Attends… tu es vraiment sérieux ? Je ne comprends pas, tu ne m’en as jamais parlé. C’est si… soudain. » C’est le mot juste. Il la prend totalement au dépourvu. Elle était à mille lieues d’imaginer une telle chose. « Je ne sais même pas quoi dire tellement c’est irréaliste. » Elle ne réalise pas la gamine. Elle ne réalise pas l’opportunité qui se présente à elle, tout ce que cela pourrait entraîner.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 804
Points : : 603
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : killer from a gang (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
y« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Dim 11 Fév 2018 - 15:00
Tentant une petite taquinerie, la réaction de mon amie est immédiate. Sourcils froncés, elle me répond de façon négative en bougeant sa tête de droite à gauche. Je ne suis pas étonné par sa réponse silencieuse et mon amusement augmente un peu plus. Déclarant que je vais lui expliquer ce dont je voulais qu’on parle, elle s’installe de façon à me faire comprendre que j’ai toute son attention. Parfait. Je commence donc mes explications, évaluant la moindre réaction chez elle. Au début, elle a l’air perdu, ce qui est assez normal finalement. Je parle de ma mère qui, à priori, n’a rien avoir avec elle. Je lâche alors la première information, celle concernant sa possibilité de futur job. « Qu.. Pardon, quoi ? » Qu’elle me demande en bégayant et je dissimule un petit rire derrière une main. Je ne lui laisse le temps de rien ajouter, et sûrement pas de réfléchir à la chose, que j’ajoute la seconde information, celle sur l'appel qu'elle va bientôt recevoir. Maintenant, à mon tour d’être impatient le temps qu’elle réagisse à cette nouvelle. Chose qu’elle fait rapidement, et cette fois en parlant correctement, puisqu’elle déclare : « Attends… tu es vraiment sérieux ? Je ne comprends pas, tu ne m’en as jamais parlé. C’est si… soudain. » Je souris doucement face à elle, posant un coude sur la table et appuyant ma tête contre mon poing. « Je ne sais même pas quoi dire tellement c’est irréaliste. » Cette fois, à mon tour de secouer la tête négativement, et de dire : « Tu n’as rien dire de toute façon, cette opportunité, tu la dois à ton mérite. » Et c’est vrai. Ma mère m’a expliqué qu’ils ont voulu vérifier ses références avant, ainsi que son dossier scolaire. Si elle avait été un cancre, ils n’auraient pas voulu la prendre. « Et je suis sérieux, Maxy. Je ne te dirais pas ça si ce n’était pas vrai. » Elle le sait, tout comme je sais qu’elle le sait. Parce que c’est comme ça, je ne suis pas de ceux qui prétendent des choses pour faire plaisir. « J’ai contacté ma mère la semaine dernière pour lui demander si elle voulait toujours t’aider. Elle m’a dit qu’elle allait voir ce qu’elle pourrait faire de son côté et, du coup, je ne voulais pas te donner une fausse joie si jamais elle ne pouvait rien pour toi. » Je ne sais pas si elle se souvient de ce repas qu’on avait passé avec ma mère, mais cette dernière lui avait dit qu’elle contacterait des connaissances pour pouvoir lui trouver du boulot. Elle l’a fait. Bon, elle a eu pas mal d’occupation entre temps et j’ai dû lui rappeler de le faire, mais l’essentiel est là. Elle l’a fait, c’est tout ce qui doit compter, tout ce que doit savoir Maxyne. « Cela dit, entre nous, ils seraient idiots de ne pas te prendre. » Que j’ajoute dans un fin sourire. Encore une fois, il n’y a que de la vérité qui sort d’entre mes lèvres.


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡

:
 
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 828
Points : : 907
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : Hylana (avatar). J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi avec la jolie maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Lun 12 Fév 2018 - 7:56
Maxyne n’a jamais été très chanceuse. Deux parents qui ont lamentablement échoué, une vie modeste où il était bien difficile d’avoir de quoi manger en fin de mois, une tentative de viol, des troubles alimentaires, une nouvelle fois le manque d’argent qui l’a poussé à devenir escorte. Alors, le fait qu’une si belle opportunité lui ait offerte sur un plateau, elle a bien du mal à y croire. D’ailleurs, elle n’y croit pas, pas encore. « Tu n’as rien dire de toute façon, cette opportunité, tu la dois à ton mérite. » Une nouvelle fois, elle fronce les sourcils. Plus les secondes passent et plus elle a justement l’impression qu’elle a quelque chose de le dire. Le remercier. Elle doit le remercier. « Et je suis sérieux, Maxy. Je ne te dirais pas ça si ce n’était pas vrai. » L’étudiante a sacrément besoin d’explications. Comment est-ce possible que du jour au lendemain, elle se retrouve avec une possibilité d’emploi aussi belle que celle-ci ? Aaron doit lire dans ses pensées puisqu’il commence déjà à répondre à quelque une de ses questions. « J’ai contacté ma mère la semaine dernière pour lui demander si elle voulait toujours t’aider. Elle m’a dit qu’elle allait voir ce qu’elle pourrait faire de son côté et, du coup, je ne voulais pas te donner une fausse joie si jamais elle ne pouvait rien pour toi. » La mère d’Aaron est donc derrière tout ça. Ça lui revient. C’est vrai que lors de leur séjour à Hawaï l’été dernier, la sénatrice a émis l’idée de l’aider à trouver une formation dans son domaine : un stage ou au mieux, un travail. Cependant, Maxyne n’y a pas vraiment cru et les mois qui ont passé depuis l’ont aidé à tuer le peu d’espoir qu’elle avait. Il faut croire que chez les O’Neill, ils sont du genre à tenir leurs paroles. « Pour être honnête avec toi, j’y croyais plus. Des mois sont passés depuis que j’ai rencontré ta mère. Il faut que tu me donnes son numéro ou un moyen de la contacter que je la remercie. » Maxyne commence à réaliser. Du coup, ses idées se remettent peu à peu en ordre. « Cela dit, entre nous, ils seraient idiots de ne pas te prendre. » Un énième sourire s’installe sur les lèvres de la demoiselle. D’un geste certainement trop naturel, elle pose sa main sur celle du jeune homme. « Merci, Aaron. Franchement, merci. Je ne sais pas quoi dire d’autre. » Jamais, elle n’aurait imaginé à quel point ce mec pourrait lui apporter. Voilà plus de quatre ans qu’il égaye sa vie de petites choses mais aujourd’hui, cela n’a pas d’équivalent. C’est une grosse partie de sa vie qui pourrait changer si jamais les choses se déroulent bien.
avatar
Date d'inscription : : 27/04/2017
Messages : : 804
Points : : 603
Avatar : : logan lerman.
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : killer from a gang (avatar), macfly (signature). J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : vingt-sept octobre. Je suis : américain et mes origines sont : irlandaises. En ce moment, je : suis étudiant en droit. Ce qui m'attire ce sont : les charmantes demoiselles et côté coeur je suis : aussi libre qu'un petit papillon.
. :
everything comes back to you
and if the whole world was watching, i’d still dance with you. drive highways and byways to be there with you. you still make me nervous when you walk in the room. them butterflies, they come alive when i’m next to you, over and over.

u.c
memories :
 

Aaron O'Neill
y« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : être heureux.
() Hier à 22:07
Suite à la nouvelle que je lui annonce, la jeune femme semble être sur le cul. En même temps, il y a de quoi, ce n’est pas quelque chose auquel elle se serait attendue. Vu son passif, elle ne doit pas vraiment s’attendre à ce que les gens fassent des choses pour elle. Surtout pas des personnes qu’elle ne connaît pas ou qu’elle n’a rencontré qu’une, voire deux, fois. Elle met un moment avant de réagir, à réaliser que c’est la vérité ce que je lui dis, et une fois que c’est fait, elle me dit : « Pour être honnête avec toi, j’y croyais plus. Des mois sont passés depuis que j’ai rencontré ta mère. Il faut que tu me donnes son numéro ou un moyen de la contacter que je la remercie. » Il est vrai qu’elle aurait pu croire que ma mère l’avait complètement oublié. C’est légitime pour elle d’avoir douté de sa parole, vu les nombreux mois qui sont passés depuis ce jour-là. « Elle a été pas mal occupé dernièrement, du coup, elle a dû attendre un moment de liberté pour pouvoir s’en charger. » Dis-je en lui souriant. Ce qui n’est pas faux, mais pas totalement vrai, à la fois. Certes, elle n’avait pas eu beaucoup de temps, mais elle avait aussi eu besoin d’un rappel parce que ça lui été sorti de la tête. Chose qui est plutôt compréhensible lorsqu’on sait qu’elle doit gérer énormément de dossiers en même temps. « Et c’est avec plaisir que je te passerai son numéro. Elle sera ravie d’échanger un peu avec toi. » Que j’ajoute, tandis que Maxyne pose sa main sur la mienne. Je ressens alors comme une décharge au creux de mon ventre. Pas le genre à faire mal, mais plutôt à être doux, à être bon. Tellement bon qu’on ne cherche qu’à l’avoir de nouveau. « Merci, Aaron. Franchement, merci. Je ne sais pas quoi dire d’autre. » Je lui souris encore, cette expression ayant du mal à quitter mon visage quand je suis à ses côtés. Tout aussi naturellement que sa main s’est posée sur la mienne, je retourne doucement cette dernière pour que nos doigts puissent se toucher et que ma main tienne elle aussi la sienne. « Tu n’as pas à me remercier. Je n’y suis pour rien, tu le dois à ma mère, mais aussi à toi. » Je le pense, je n’ai rien fait de spécial pour l’aider sur le sujet. C’est à ce moment précis qu'on se fait interrompre par la serveuse qui, regarde nos mains et lâche : « Vous êtes mignons, les amoureux. Vous avez fait votre choix ? » Mon regard se pose dans celui de mon amie et, sans que je ne puisse y réfléchir plus longtemps, ma main se retire et mes yeux se détournent des siens. L’air gêné, j’attrape la carte et fais semblant de la lire afin de choisir mon repas, alors que j’ai déjà eu le temps de le faire depuis mon arrivée. Quelques minutes plus tard, je relève la tête vers Maxyne et lui demande : « Tu as choisi ? »


you can be my guided light. keep me company in the night, that's all i need. all i want is for you to stay a little longer now, with arms around me, like a border. like the air i breathe, i let you in.

safety zone

♡ ♡ ♡

:
 
avatar
Date d'inscription : : 07/05/2017
Messages : : 828
Points : : 907
Avatar : : alexis ren.
Autres comptes : : ugo, anaé et joa.
Pseudo internet / prénom : : karen.
Crédits : : Hylana (avatar). J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : vingt-sept avril. Je suis : purement américaine et mes origines sont : finlandaises grâce au grand nordique qui me sert de père. En ce moment, je : suis étudiante en première année de master degree en ingénierie chimique. oh et escort à mes heures perdues. En dehors des cours je fais partie : du club de natation. Si jamais vous me cherchez, j'habite : chez les tri-pi avec la jolie maisie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire endurcie.
. :

GHOST FROM
THE PAST


you said that you loved me,
you said that you cared.
so how could i know
i had something to fear ?

* * *
« you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how i know you are the one. that's why i know you are the one. »

précédemment dans...:
 

Maxyne Hill
l« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : profiter de la vie.
() Aujourd'hui à 8:26
Sans aucune amertume dans la voix, Maxyne confie à son ami qu’elle avait complètement perdu espoir quant au fait que sa mère l’aide à trouver un emploi dans son domaine. Elle est comme ça, la jolie blonde. La vie lui a malheureusement appris à ne faire que très peu confiance aux gens alors lorsqu’en plus, les mois se sont écoulés sans qu’elle n’ait de nouvelle, elle a considéré l’offre de madame O’Neill comme des paroles en l’air. Aujourd’hui, en apprenant que ce n’est pas le cas, elle se sentirait presque honteuse d’avoir douté de la sénatrice. « Elle a été pas mal occupé dernièrement, du coup, elle a dû attendre un moment de liberté pour pouvoir s’en charger. » L’étudiante hoche la tête, comprenant totalement pourquoi cela a appris aussi longtemps. « Oh, je comprends. Ne t’en fais pas. Ta mère est une femme occupée, c’est déjà vraiment gentil de sa part d’avoir tenu parole. » Ce qui pousse Maxyne à vouloir la remercier. Même si elle n’a pas reçu la meilleure des éducations de la part de sa mère et de son père, ses grands-parents maternels étaient là pour rattraper le tir. Par conséquent, prendre cinq minutes pour contacter la mère d’Aaron lui semble être la moindre des choses. « Et c’est avec plaisir que je te passerai son numéro. Elle sera ravie d’échanger un peu avec toi. » Un plaisir qui sera partagé, à coup sûr.

En attendant de pouvoir remercier la sénatrice, Maxyne commence par dire merci au jeune homme assis en face d’elle. Certes, il peut être considéré que comme un simple intermédiaire, le messager qui partage la bonne nouvelle, quelle nouvelle ! Cependant, aux yeux de la demoiselle, il est bien plus que ça. Il est tout un tas de choses et même si elle sait se trouver sur un terrain glissant, elle ne peut se résoudre à faire demi-tour. Elle s’empêtre dans l’attachement qu’elle porte au beau brun. « Tu n’as pas à me remercier. Je n’y suis pour rien, tu le dois à ma mère, mais aussi à toi. » A l’initiative d’Aaron, leurs mains sont à présent totalement liées. Un geste anormal entre amis. Maxyne s’en rend compte comme elle commence à se rendre compte d’autres petits détails qui ne trompent pas. Alors qu’elle s’apprête à répondre, la serveuse arrive de nulle part, les dérangeant par la même occasion. « Vous êtes mignons, les amoureux. Vous avez fait votre choix ? » Oh, elle est gênée ! Aaron réagit le premier en détachant sa main de la sienne. Sans plus attendre, Maxyne ramène la sienne sur le menu qu’elle n’a pas encore ouvert. Par chance, elle connait plutôt bien les plats proposés dans ce restaurant alors lorsqu’Aaron lui demande si elle a fait son choix, elle relève le regard avec la serveuse qui semble – un peu trop – amusée pour commander. « Je vais prendre une salade de chèvre chaud avec une san pellegrino, s’il vous plait. » La commande de son ami également prise, la serveuse repart. Reprendre ses esprits et vite afin de ne pas laisser la gêne s’installer. « Quand même, je n’en reviens pas ! Tu peux m’en dire un peu plus sur cette entreprise ? Le nom peut-être ? » Voilà comment parfaitement relancer la conversation.


:
 
Contenu sponsorisé


(

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: