Flèche hautFlèche basI do whatever it takes (lucca&jens)

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 02/03/2017
Messages : : 1609
Points : : 381
Avatar : : Jesse Lee Soffer.
Autres comptes : : Zeppelin, Elena, Chloe & Shiloh.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : tearsflight ♥︎ J'ai : 27 ans. et mon anniversaire est le : 01 mai. Je suis : anglais et mes origines sont : anglaises. En ce moment, je : suis avocat dans un cabinet privé ainsi que prince du Royaume-Uni & de Galles. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un appartement sur West Hollywood. Ce qui m'attire ce sont : les femmes de préférence brune avec une visage de poupée et des yeux de biche et côté coeur je suis : récemment libéré de mes fiançailles forcées avec Freya. Bientôt officiellement fiancé à la belle Natalia.
. :
hold you 'til the hurt is gone
YOU'RE NEVER GONNA BE ALONE FROM THIS MOMENT ON,  IF YOU EVER FEEL LIKE LETTING GO, I WON'T LET YOU FALL.

■□■□■□■□
ohana means family
FAMILY MEANS NOBODY GETS LEFT BEHIND OR FORGOTTEN.

■□■□■□■□
always and forever
I DON'T KNOW, IF YOU NEED SOMEONE TO BITCH TO, OR JUST TO BE- MY PERSON.
■□■□■□■□
head above water
DID YOU EVER PICTURE LIFE LIKE THIS ? NO SHOOTING STAR TO GRANT YOUR WISH ? ARE YOU EVERYTHING YOU HOPED YOU'D BE OR CAUGHT SOMEWHERE IN BETWEEN ?

Warren Windsor
m« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Parvenir à laisser ma trace dans le monde autrement qu'en étant le fils du prince Charles.
() Ven 9 Fév 2018 - 0:36
Tu vas t’attirer des emmerdes. Laisse les flics faire. Ces quelques mots tournent en boucle dans sa tête alors qu’il arrive en bas de l’immeuble dont il est parvenu à glaner l’adresse en faisant jouer ses relations. Être avocat est un plus, il faut bien l’admettre, mais c’est avant tout ses relations en tant que prince qui lui ont permis d’obtenir un semblant de piste. Incapable d’attendre que la police mette tranquillement la main sur celui qu’il dénomme l’enfoiré, désireux de faire justice lui-même, Warren s’est lancé dans une chasse à l’homme. Rapidement, il a dû affronter des murs. Personne – encore moins Natalia – n’a semblé être à même de lui donner un nom si bien que l’Anglais n’a eu d’autres choix que de lancer sa propre petite enquête. C’est de cette manière qu’il est parvenu à obtenir un nom ; Aloy Sobeck, jeune éditrice ayant par le passé été agressée par un homme suspecté d’être le violeur de sa petite amie. Pourtant, aucune identité n’a été découverte par ses sources qui, de toute manière, lui ont répété que la police n’était pas même sûr qu’il s’agisse du bon suspect. C’est le besoin d’avoir ses propres réponses qui l’ont amené jusque-là et, repliant la feuille de papier sur laquelle est griffonnée l’adresse, il la range dans la poche arrière de son jean et entre sans la moindre hésitation dans l’immeuble. Trouver l’appartement se fait aussi rapidement. Quelques coups contre la porte en bois et celle-ci s’ouvre sur une charmante demoiselle brune qui lui fait que trop penser à sa petite amie. « Alo … », « Vous êtes Warren Windsor ? Le Warren Windsor ? » L’intéressé fronce les sourcils et s’attend presque à voir son ami et garde du corps derrière la jeune femme l’ayant devancé pour l’arrêter, mais non. « Oui. » Répond-il après un instant. « Mon dieu, j’arrive pas à y croire. Vous voulez entrer ? » Lui qui pensait avoir à trouver pleins d’excuses pour parvenir à entrer chez elle, ça s’annonce bien plus facile que prévu. « Euh … Oui. » Lâche-t-il en pénétrant dans l’appartement cosy de la jeune femme qui passe devant lui et le conduit jusqu’au salon. « À vrai dire … je venais vous demander un renseignement à propos de quelque chose d’assez gênant. » Elle le regarde tout sourire, lui fait signe de s’asseoir mais il reste planté derrière le canapé. Elle semble si douce, si gentille, qu’il n’a pas la moindre idée de comment annoncer ça alors il reste planté là comme un idiot jusqu’à redescendre sur terre lorsque quelqu’un frappe à nouveau à la porte tous deux se tournant vers celle-ci sans pour autant bouger.


you'll be safe and sound
ANAPHORE
avatar
Date d'inscription : : 19/08/2017
Messages : : 750
Points : : 427
Avatar : : Jamie Dornan
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe (al).
Crédits : : tearsflight aka marine la fabuleuse (avatar). J'ai : trente-deux ans et mon anniversaire est le : vingt février. Je suis : anglo-américain et mes origines sont : américaine par ma mère et croate par mon père. En ce moment, je : suis lieutenant à la brigade criminelle de LA. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Echo Park, à 50% dans mon appartement, à 50% dans celui d'Irina, ma voisine, femme la plus canon, la plus intelligente, la plus parfaite du monde. Ce qui m'attire ce sont : les magnifiques courbes d'Irina, son corps de déesse, sa perfection tout simplement, et côté coeur je suis : 100% pris par Irina, mon coeur n'appartient qu'à elle, mes yeux ne voient qu'elle (et je vais me faire tatouer son prénom partout partout sur le corps).
. :
even when the sky comes fallin, even when the sun don't shine. i got faith in you and i, so put your pretty lil hand in mine. even when were down to the wire babe, even when it's do or die.we can do it babe simple and plain.
this love is a sure thing
best friends ? well, i guess you could call us that but i think we are more like...
b r o t h e r s
let people see the real, imperfect, flawed, quirky, weird, beautiful, magical person that you are.
just be yourself
memories :
 

Lucca Fleming
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen


() Dim 11 Fév 2018 - 23:28
Aloy Sobeck, le nom qu’on pouvait lire, Jens et moi, sur l’une des boites aux lettres de l’immeuble dans lequel on se trouve. Je me tourne vers mon collègue et lâche : « C’est bien ici, on monte. » Et d’un signe de tête, on se dirige vers les escaliers pour gravir les marches qui nous conduiront tout droit vers la jeune femme. Plusieurs semaines qu’on mène l’enquête sur une série d’agression, investigation lancée depuis un nouveau dépôt de plainte. Dernièrement, une femme a été violée et les éléments coïncident avec d’autres méthodes d’agressions qui ont été répertoriées au fil des mois, voire années. Alors, forcément, ceux qui se retrouvent à cogner sur la porte de l’une des victimes, c’est mon meilleur ami et moi. Non pas que je n’aime pas faire mon travail, au contraire. Mais les cas de viols, ce n’est pas vraiment pas ma tasse de thé. Je ne me sens jamais à l’aise avec les victimes, et j’ai dû mal à contenir mon envie de cogner les violeurs lorsqu’on les interpelle. Il n’est pas de tout repos ce métier. Patientant depuis quelques courtes minutes devant la porte, cette dernière finit par s’ouvrir, laissant apparaître une jeune femme. « Bonjour, Aloy Sobeck ? Nous sommes les lieutenants Fleming et Creighton. Nous aimerions vous poser des questions au sujet de l’agression que vous avez subit. Pouvons-nous entrer ? » Après avoir regardé nos plaques pour sûrement s’assurer qu’on lui dit la vérité, elle s’écarte pour nous laisser entrer. Alors que j’entre dans la pièce, mon regard se pose sur le jeune homme qui se trouve dans le salon et je fronce les sourcils. « Que faîtes-vous ici, Mr Windsor ? » Que je lui demande sans attendre une seconde de plus, ni sans me poser des questions sur quel ton prendre avec lui. Warren Windsor, prince de ma très chère patrie. Sauf que, de ce que j’en sais, il a des liens avec la dernière des victimes. Le voir ici ne peut être que suspect.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: