Flèche hautFlèche baswanna be my valentine ? (eliott)

Partagez | 
avatar
Date d'inscription : : 27/11/2015
Messages : : 6784
Points : : 416
Avatar : : Gigi Hadid
Autres comptes : : Lilo la catastrophe ambulante (J. Skriver), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
J'ai : 23 ans et mon anniversaire est le : 12 novembre. N'oubliez pas les cadeaux. Je suis : américaine et mes origines sont : américaines aussi. En ce moment, je : suis étudiante en 5ème année de communication, après avoir enfin réussi à passer le Bachelor Degree. En dehors des cours je fais partie : des clubs de boxe et de danse. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westwood, dans un appartement partagé avec Indi et Hazel. Ce qui m'attire ce sont : les hommes (seulement Eliott, en fait) et côté coeur je suis : éperdument amoureuse du plus beau. (coucou Eliott :hug:)
. :
no family is perfect... we argue, we fight. we even stop talking to each other at times. but at the end, the love will always be there.
P E M R O S E

please take me to places
that nobody goes,
you got me hooked up on
the feeling,
you got me hanging from
the ceiling,
got me up so high i'm
barely breathing,

so don't let me go.

NE METS PAS DE GLAÇONS DANS MON VERRE,
ça prend d'la place pour rien mon frère
- - -
i've realized that i'm propably just perfect and it's everybody else around me that's got issues

since when do you care what
anybody else thinks ?


i don't. i care what you think.



24K MAGIC ; LUSH LIFE ; HAPPY
SUCKER FOR PAIN ; YOUNG GOD

done :
 

Pepper Pemrose
m« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
En ligne



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : prendre la suite de sa mère à la tête de la maison de disques.
() Dim 11 Fév 2018 - 21:55
Il est à peine un peu plus de minuit quand Pepper glisse la clé dans la serrure de l’appartement d’Eliott et Siobhan. Le 14 février, jour de la Saint-Valentin. Un jour qu’elle n’a pas fêté depuis ses 15 ou 16 ans, du moins pas en couple en tout cas. Elle a de toute façon toujours trouvé que ce n’était qu’une fête commerciale, comme beaucoup de monde, et que quand on aime quelqu’un il n’y a pas besoin d’un jour particulier dans l’année pour lui prouver, c’est censé se faire tout le temps. Et pourtant, être avec Eli ça lui a donné envie de faire partie de ces couples qui font quelque chose de spécial ce jour-là. Elle trouve des pièces vides et silencieuses quand elle entre dans l’appartement. Les connaissant elle est un peu étonnée qu’ils dorment déjà tous les deux mais d’un côté ça l’arrange. Elle referme la porte à clé derrière elle et se dirige aussitôt vers la chambre de son petit-ami. Essayant de faire le moins de bruit possible, la première chose qu’elle fait est d’éteindre son réveil. Elle n’a pas de scrupules à le faire et pas non plus de scrupules à s’apprêter à le réveiller d’ici quelques secondes et à l’empêcher de dormir. Parce qu’elle a prévu son coup. Parce que quand on s’appelle Pemrose ce n’est pas difficile d’appeler le patron de son petit-ami et de trouver un moyen pour lui obtenir un jour de congé. Ok, elle est peut-être allée un peu loin en faisant ça, elle avoue. Mais peu importe, elle a eu ce qu’elle voulait et ces prochaines 24 heures ils les passeront toutes ensemble. Toujours en silence elle retire ses vêtements, ne laissant sur elle que l’ensemble de lingerie qu’elle a acheté il y a quelques jours, en prévision de cette journée, et s’installe doucement à quatre pattes au-dessus d’Eliott. Ses lèvres trouvent rapidement le chemin de son cou puis de son oreille, à laquelle elle vient chuchoter. « Bébé… » A nouveau sa bouche rencontre son cou, sa mâchoire, parcourt son torse, puis remonte pour se poser doucement sur ses lèvres. « Réveille-toi… » C’est finalement une de ses mains qui prend la relève pour caresser sa peau et descendre jusqu’au seul bout de tissu qu’il porte et sous lequel sa main se glisse pour aller lentement câliner sa virilité.




:
 
avatar
Date d'inscription : : 16/08/2016
Messages : : 3522
Points : : 642
Avatar : : francisco lachowski.
Autres comptes : : teo, le prof séduisant (a. gallagher) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe. (al).
Crédits : : potatoe. (avatar) + macfly (signature). J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : deux janvier. Je suis : hollandais et américain (double nationalité, sisi) et mes origines sont : hollandaises via le papa et espagnoles via la maman. En ce moment, je : suis bel et bien diplômé en architecture, débutant désormais un job dans un cabinet d'archi (et bientôt, j'viendrai faire vos maisons, les keupains, promis). Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appart sur boyle heights, en coloc avec le grand, le beau, le fort, le génialissime mec au regard de braise qui me rend merguez aka sio (ma pupute). Ce qui m'attire ce sont : le rire, la voix et la personnalité d'une certaine jolie blonde (puis bon, son corps aussi, faut pas déconner) et côté coeur je suis : officiellement en couple avec la plus parfaite de toutes, ma blonde, pepper.
. :
wasn't lookin' for love 'til i found you
every tear, every fear, gone with the thought of you. changing what i thought i knew, i'll be yours for a thousand lives. i'm diving in deep and i'm riding with no brakes. and i'm bleeding in love, you're swimming in my veins, you got me now. been waiting for a lifetime for you, been breaking for a lifetime for you.
♡ :
 
e l i b h a n a

soul mates ? i think they exist, just not always romantically. i think there are certain people you will meet in your life who you just connect with more than anyone else. and you just know it isn’t a typical thing and you understand each other perfectly.
e l i n n
i’m too hot, hot damn
called a police and a fireman
i’m too hot, hot damn
make a dragon wanna retire man


cadeau de leo :
 

don't forget :
 

Eliott Meertens
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen



Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : devenir un grand architecte réputé mondialement.
() Sam 17 Fév 2018 - 20:42
Il est un peu plus de vingt-trois heure quand je m’allonge dans mon lit, afin d’attaquer une bonne nuit de sommeil. Demain, je bosse et je préfère être bien reposé, même si ça ne me plaît pas plus que ça. Demain, c’est aussi la Saint-Valentin et, malgré mon manque de goût pour cette fête commerciale, j’avais envie de passer du temps avec ma petite-amie, voir ma journée entière. Je n’ai pas célébré cette fête des amoureux pendant des années et, pour notre première à Pepper et moi, je voudrais faire les choses bien. Je ne sais pas trop quoi encore, mais j’allai organiser un truc pour nous. Ne dit-on pas que la nuit porte conseil ? Alors je compte sur cette nuit de sommeil pour me donner des idées au réveil. Néanmoins, je ne m’attendais pas à sentir un poids léger sur moi pendant mon sommeil. Ni à ce que des lèvres se posent au creux de mon cou. « Bébé… » J’entends comme un murmure près de mon oreille, puis des lèvres qui viennent de nouveau parcourir mon cou, puis mon torse, pour enfin se sceller sur les miennes. S’il s’agit d’un rêve, alors il est très réaliste. J’ai l’impression de réellement sentir Pepper contre moi, d’entendre sa voix. Il faut croire que je ne pense qu’à elle, même en dormant. « Réveille-toi… » Que j’entends de nouveau. À moitié endormis encore, c’est une main que je sens descendre sur ma peau et glisser sous mon boxer. Elle touche alors mon intimité et il ne m’en faut pas plus pour me réveiller. Non, cette fois, j’en suis sûr. Ce n’est pas un rêve, c’est bien réel et ma petite-amie est là. Même les yeux fermés, j’arrive à reconnaître son toucher, sa voix, son odeur. « Pepper… » Je murmure lentement, ouvrant doucement les yeux, pour voir apparaître la belle frimousse de ma petite-amie face à moi. Et je souris, ne pouvant faire autre chose que ça lorsque je la vois. Quelques courtes minutes me suffissent pour m’habituer au faible éclairage dans la pièce, et je finis par me redresser légèrement, parcourant son corps du regard. « Wouah, t’es... Magnifique... » Je me mordille la lèvre inférieure, ma virilité s’éveillant un peu plus dans mon boxer et j’ajoute, un sourire au coin des lèvres : « J’veux des réveils comme ça tout le temps, chérie. »


when i heard that sound, when the walls came down. when my skin grows old, when my breath turns cold. when i run out of air to breathe, it's your ghost i see. i'll be thinking about you.

almost love

♡ ♡ ♡

:
 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: