Flèche hautFlèche basway down we go (mardan)


way down we go (mardan)
avatar
Aidan Wilkinson
y« CONSUMMATUM EST »
partying iota
Date d'inscription : : 04/02/2018
Messages : : 89
Points : : 135
Avatar : : max irons
Pseudo internet / prénom : : .ascalon (camille)
Crédits : : tyrell J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : quinze janvier. Je suis : norvégien et américains et mes origines sont : américaines avec une touche nordique. En ce moment, je : suis étudiant en doctorat de médecine et en sport. En dehors des cours je fais partie : du club d'athlétisme. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : à ignorer.
. :
BEAU PROFIL
QUI ARRIVE

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir vécu. ne rien regretter et surtout être épanoui.

  Lun 12 Fév 2018 - 12:13
never enough — il était de retour aidan. enfin il pourrait retrouver le plaisir des soirées étudiantes. retrouver la passion du liquide qui brûle sa trachée. le palpitant qui s'accélère devant l'extase des musiques déchaînées. et avec tout ça, quelques corps de femmes qui se déhanchent rien que pour lui. une plaisir erronée. qui avait déjà ruiné son passé. mais désormais libre il pouvait goûter une nouvelle fois à cette déraison. folie meurtrière. il était venu. légèrement accompagné. et rapidement délaissé par ses camarades déjà les yeux en feux à la vue des fessiers qui se mouvaient. de vrais gueux. aidan, lui au moins, possédait l'art de la subtilité et de la classe. il se choppe un verre qu'il boit d'un traître. ne souhaitant pas être le seul encore trop sobre pour profiter de la soirée. il enchaîne le deuxième. et c'est au troisième que sa vision lui joue des tours. une silhouette familière. une chevelure dorée qu'il reconnait. au bout de trois verres l'alcool fait effet. illusion impressionnable. ce n'était pas irréel. elle était bien là. marla. aidan il perdait le goût des effluves d'alcool. il avance. dans sa direction bien entendu. un sourire plaqué aux lèvres. le karma jouait avec eux. il ne pouvait pas laisser filer cette occasion. oubliant presque ses objectifs. c'était vilain. c'était comme au début. ce corps qui l'attire. ces formes qui l'appellent. la pulpe de ses doigts se pose sur son bras. divins frissons qui glissent contre son épiderme. fais chier. toujours les mêmes sensations. toujours les mêmes effets. mais là, il avait mack dans la tête. marla. que ses lèvres laissent à l'envolé. un mot qui implique trop de sens. trop de conséquences. elle était belle marla.
avatar
Marla Maestri
l« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 08/12/2017
Messages : : 711
Points : : 517
Avatar : : nicola peltz.
Autres comptes : : maxon, lexie, maisie et martin.
Pseudo internet / prénom : : castamere/ anne.
Crédits : : morrigan. J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : quatre juillet, aux tambours de la fête nationale. Je suis : américaine et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiante en quatrième année de chimie. En dehors des cours je fais partie : des clubs de tennis et de cheerleading. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la totalité du dernier étage d'un hôtel portant mon nom avec Liora et Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : CÉLIBATAIRE (men are trash).
. :
 

laïs, marla, shiloh
roméo
mack/liora
azael
aidan
julian

(azael, aidan, mackenzie, aleks, julian)

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (☆) régner sur l'empire hôtelier de la famille.

  Dim 4 Mar 2018 - 15:21
never enough — l’âme à la fête, voilà la gamine qui déambule en maître dans la maison des tri-pi, un verre d’alcool à la main. elle ferait presque innocente marla comme ça, avec ses longs cheveux blonds comme les blés et ses grands yeux verts. puis le charme est rompu dès que l’on baisse le regard vers son large sourire qui n’a rien de candide. tantôt charmeur, tantôt moqueur, l’enfant est terriblement mutine. autrefois songe offert là en toute ingénuité, la vision se tâche de péchés et l’angelot devient succube. la voilà marla, dans la foule qui porte son verre à ses lèvres abîmées par l’alcool qui vient tendrement embrasser sa trachée, qui se colle contre ces corps qui n’ont aucune identité dans une danse lancinante, qui savoure une caresse enchanteresse contre son bras puis brisant la belle harmonie, son nom est appelé. elle se retourne marla, prête à accueillir dans cette valse erratique son nouveau prétendant. et aussitôt que leurs regards se croisent, son coeur rate un battement. aidan, lâche t-elle dans un soupir teinté d'un douloureux désir. puis la réalité revient la frapper, son palpitant semble tomber à ses pieds, écrasé. l’alcool qui se mêle avec son sang en une ligne floue la fait dérailler. ce n’est pas possible, il n’est pas là. le destin semble se jouer d’elle en rejouant leur rencontre. la première réaction de l’enfant est de rire à s’en abîmer les poumons. c’est sinistre, mais ça la libère. elle tente de garder son calme la belle, mais lui est toujours là, son corps à quelques centimètres du sien. que c’est dur de se retenir, marla elle ne sait pas si elle a envie de l’embrasser ou de le tuer. un peu des deux. beaucoup des deux. j’avais précisé à l’entrée qu’on ne voulait pas de chiens errants ici.


in the end it's him & i.
avatar
Aidan Wilkinson
y« CONSUMMATUM EST »
partying iota
Date d'inscription : : 04/02/2018
Messages : : 89
Points : : 135
Avatar : : max irons
Pseudo internet / prénom : : .ascalon (camille)
Crédits : : tyrell J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : quinze janvier. Je suis : norvégien et américains et mes origines sont : américaines avec une touche nordique. En ce moment, je : suis étudiant en doctorat de médecine et en sport. En dehors des cours je fais partie : du club d'athlétisme. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : à ignorer.
. :
BEAU PROFIL
QUI ARRIVE

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir vécu. ne rien regretter et surtout être épanoui.

  Dim 11 Mar 2018 - 14:46
never enough — des regards qui se perdent. une fixation perturbante. un silence persécutant. ils étaient là. tous les deux. au milieu de tout le monde. à comprendre la situation. à chercher la vérité dans tout ce qui pouvait paraître être une illusion. mais la réalité apparaît. marla était là. et il était là. avec cette envie coupable de vouloir la prendre dans les bras. de lui embrasser les lèvres. puis la joue. et le cou. comme plongé dans cette nostalgie d'autrefois. les souvenirs remontaient. ils faisaient presque mal. mais ce n'était plus ça. il n'y avait plus du tout d'amour. d'affection dans tout ça. envolé en éclat dès lors que la vérité fit surface. relation bâclée par un comportement dérisoire. il se souvient de ces caresses échangées. de ses nuits d'amour. c'était si beau. si bon. désormais, il n'y avait plus que du vide entre eux. et de la haine dans son regard. il n'y avait plus cette lueur gourmande. ni même ce sourire enjôleur. non rien. c'était de sa faute. il le savait. pendant quelques minutes ils se dévisagèrent, le temps de faire face à la figure de l'autre. le temps que marla comprenne qu'il était réel. et qu'il n'était certainement pas une figure fantomatique. non il était là. prêt à lui faire face. crachat de mots abjecte, traduisant l'effet de sa venue. il sourit. je suis également heureux de te voir, marla. prenant soin de presque susurrer son prénom, rappelant ces nombreuses fois lorsqu'ils étaient seuls tous les deux et ce prénom avait été prononcé de la sorte. il était presque cruel aidan, à jouer avec elle, avec ses émotions. il regrettait sa relation impétueuse avec la jeune femme. peut-être cherchait-il à l'avoir d'une certaine manière. sans pour autant tenter une approche. aidan ne pouvait plus refaire les mêmes erreurs.
avatar
Marla Maestri
l« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 08/12/2017
Messages : : 711
Points : : 517
Avatar : : nicola peltz.
Autres comptes : : maxon, lexie, maisie et martin.
Pseudo internet / prénom : : castamere/ anne.
Crédits : : morrigan. J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : quatre juillet, aux tambours de la fête nationale. Je suis : américaine et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiante en quatrième année de chimie. En dehors des cours je fais partie : des clubs de tennis et de cheerleading. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la totalité du dernier étage d'un hôtel portant mon nom avec Liora et Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : CÉLIBATAIRE (men are trash).
. :
 

laïs, marla, shiloh
roméo
mack/liora
azael
aidan
julian

(azael, aidan, mackenzie, aleks, julian)

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (☆) régner sur l'empire hôtelier de la famille.

  Lun 19 Mar 2018 - 14:07
never enough — que c’est dur, que c’est dur de résister à la tentation de laisser flâner ses doigts contre la peau du jeune homme, à s’enivrer de son odeur, à prendre possession de ces lèvres qui ont été autrefois siennes. marla, l’alcool courant dans les veines, elle se prélasse dans ses fantasmes en regardant le garçon qu’elle a tant aimé. trop aimé. puis lui, il lui sourit. oh, il connaît encore le long chemin qui mène à son coeur le gamin. éclatant, on ne voit que lui là, ce soir. marla elle se demande comment elle n’a pas plus le remarquer plus tôt son alter-ego. ses vêtements élégants, son regard hautain, son sourire charmeur. dieu, son sourire. marla, elle les sent ces picotements dans son bas-ventre alors qu’il s’approche d’elle, son prénom murmuré hantant ses lèvres et ses pensées. il joue aidan, elle perdrait presque. le visage de la poupée s’éclaire alors d’un large sourire amusé, écho à celui qui s’est emparé des traits du beau jeune homme. elle se lance dans l’arène, marla. tout le plaisir est pour moi. ils sont encore au milieu de la piste les amants d’antan, alors les yeux séducteurs, marla elle prend sa main dans la sienne et le fait entrer dans la danse. il n’y a pas de rythme, les mouvements sont désordonnés, les corps laissés à l’abandon. la jeune femme le sait peu à l’aise dans cet exercice, alors elle profite. comme ça on remontrait presque à il y a six longs mois, alors que les trois amies à l’honneur bafoué criaient vengeance. danse avec moi. demande t-elle, la voix chaude, les accents enjôleurs. il reconnaîtra son ton, délicate supplique qu’elle lui murmurait déjà à l’oreille alors qu’ils mêlaient leurs corps, qu’il lui touchait encore le coeur.


in the end it's him & i.
avatar
Aidan Wilkinson
y« CONSUMMATUM EST »
partying iota
Date d'inscription : : 04/02/2018
Messages : : 89
Points : : 135
Avatar : : max irons
Pseudo internet / prénom : : .ascalon (camille)
Crédits : : tyrell J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : quinze janvier. Je suis : norvégien et américains et mes origines sont : américaines avec une touche nordique. En ce moment, je : suis étudiant en doctorat de médecine et en sport. En dehors des cours je fais partie : du club d'athlétisme. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : à ignorer.
. :
BEAU PROFIL
QUI ARRIVE

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir vécu. ne rien regretter et surtout être épanoui.

  Lun 26 Mar 2018 - 22:16
never enough — soirée guindée. Une invitation à venir. Il avait hésité. Et finalement il avait goûté à ce renouveau du plaisir des soirées. De boire, de sentir l’alcool brûler la trachée. En Europe, il n’avait pas eu l’occasion de se laisser aller ainsi. Trop de déterminations dans les résultats sportifs pour tenter de se défaire de sa performance à cause d’une soirée. Mais il fallait l’avouer, ça lui avait manqué. Sans se douter une seule seconde qu’il reverrait ce visage. Celui d’une poupée qu’il avait apprécié. Celui de cette femme qui avait su le faire succomber dans un plaisir charnel qu’il n’avait pas oublié. Oh non. Il se souvient de ses caresses délicates sur la peau frêle de la jeune femme. De ses lèvres contre les siennes. De son corps contre le sein. Marla. Elle lui faisait face. Avec cette beauté qui enivre Aidan d’un parfum nostalgique, d’une passion oubliée. Et Marla d’un doux regard. Messager d’une envie soudaine de recommencer à sombrer dans cette passion qui entretenait leur relation. Il en était persuadé le jeune homme. Ce regard il le connaissait, il s’en souvenait. Devant ces prunelles il avait capitulé. Vaincu par cette attirance qui l’avait mêlé dans une histoire sans fin. Il ne pouvait pas recommencer. Et pourtant il se laissait traîner par sa main. Par son corps qui l’invitait à la suivre. Au milieu de tous ces gens. De cette foule en délire. Ils dansaient. Corps contre corps. Retrouvant soudainement ce feu qui l’animait lorsque leur chair se retrouvait. La culpabilité qui se dissipe à mesure que l’alcool coule dans ses veines. A mesure que Marla se rapprochait de lui. Puis merde, il était célibataire pour le moment. Il ne faisait rien de mal. Et cette voix mieilleuse, Marla elle le tentait carrément. Il ne devait surtout pas céder. Mais qu’est-ce qu’il avait envie de s’amuser. Il s’approche, posant sa main contre sa hanche, l’approchant plus près de lui encore. « à quoi tu joues Marla ? »
avatar
Marla Maestri
l« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 08/12/2017
Messages : : 711
Points : : 517
Avatar : : nicola peltz.
Autres comptes : : maxon, lexie, maisie et martin.
Pseudo internet / prénom : : castamere/ anne.
Crédits : : morrigan. J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : quatre juillet, aux tambours de la fête nationale. Je suis : américaine et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiante en quatrième année de chimie. En dehors des cours je fais partie : des clubs de tennis et de cheerleading. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la totalité du dernier étage d'un hôtel portant mon nom avec Liora et Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : CÉLIBATAIRE (men are trash).
. :
 

laïs, marla, shiloh
roméo
mack/liora
azael
aidan
julian

(azael, aidan, mackenzie, aleks, julian)

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (☆) régner sur l'empire hôtelier de la famille.

  Sam 14 Avr 2018 - 18:53
never enough — son beau sourire est victorieux alors qu'elle rejoint le centre de la piste, sa main attirant à elle l'objet de toutes ses récentes passions. amour, haine, luxure, trahison. toutes. au fond d'elle, marla, elle est heureuse. il ne sait toujours pas comment lui résister, seulement la douce enfant, elle s'y perd tout autant. et l'ironie est diablement plaisante. les notes se font plus longues, leurs corps se balancent lentement, harmonieusement l'un contre l'autre au rythme de la musique, celle-ci devenue douloureusement languissante. osmose de tous les sens. tout y est terriblement sensuel et marla, elle vient alors passer ses mains contre la nuque d'aidan, caresse sa peau du bout de ses doigts, les yeux fermés, la bouche déchirée d'un sourire indéchiffrable. lui, naturellement, il vient poser sa main contre sa hanche, et colle cette fois-ci tout son corps au sien. ils ne font plus qu'un. la question posée par l'apollon a des saveurs exquises. ce n'est plus lui qui fixe les règles de ce jeu dangereux, c'est elle. elle jubile la gamine. son plan s'exécute. enfin. son sourire ne fane pas au tendre contact, et elle ouvre doucement les yeux. aussitôt, elle se retrouve plongée dans les profondeurs de bleu du regard d'aidan, leurs visages à quelques centimètres l'un de l'autre. il serait si facile pour elle de venir combler ce vide et de s'emparer de ses lèvres qui lui avaient tant manqué. non. les yeux de marla viennent se teinter d'un soupçon de malice alors qu'elle baisse le regard vers la main d'aidan, lui intimant silencieusement de faire la même chose. de ses lèvres s'échappe alors un soupir de désapprobation tandis qu'elle se met sur la pointe des pieds. le fameux vide comblé, son sourire, coquin, se rapproche de celui d'aidan. retire ta main. chuchote t-elle contre ses lèvres, près, trop près. je te défends de me toucher à nouveau. et la sentence est tombée, mortelle.


in the end it's him & i.
avatar
Aidan Wilkinson
y« CONSUMMATUM EST »
partying iota
Date d'inscription : : 04/02/2018
Messages : : 89
Points : : 135
Avatar : : max irons
Pseudo internet / prénom : : .ascalon (camille)
Crédits : : tyrell J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : quinze janvier. Je suis : norvégien et américains et mes origines sont : américaines avec une touche nordique. En ce moment, je : suis étudiant en doctorat de médecine et en sport. En dehors des cours je fais partie : du club d'athlétisme. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : à ignorer.
. :
BEAU PROFIL
QUI ARRIVE

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir vécu. ne rien regretter et surtout être épanoui.

  Sam 28 Avr 2018 - 19:42
never enough — symphonie corporelle agréable. qui oublie les maux des autres jours. il se perd dans les gestes. dans l’intimité qui les lie. dans ses yeux. à travers la mélodie qui susurre dans ses oreilles de ne pas continuer. mais il est déjà bancale par l'alcool consommait qui se consume dans tout son corps. et qui lui provoque cette chaleur. chaleur animée par la proximité des corps. qui s'étreignent presque dans des retrouvailles symphoniques. le corps qui ne suit plus la cadence mais désormais marla est le métronome de son coeur. elle joue trop. elle l'attire trop. et aidan il tente de refouler ces pensées qui l'obnubilent. il tente de se détacher de cette princesse fêlée. brisée par lui. sûrement aux envies vengeresses. mais non, il coule dans cette euphorie presque trop parfaite. sans douter une seule seconde de la jeune femme. trop sûr de lui. trop sûr de son charme, aidan il est peut-être trop égocentrique pour sentir la fausse passion. elle s'approche. il flippe. il ne veut pas recommencer. et pourtant leur lèvres sont si près l'une de l'autre. il ressent l'odeur de l'alcool qui émane de ses lippes. à quoi jouait-elle. il n'arrive plus à agir. ensorcelé par ce regard mutin. par ce feu qui brûle. et la réalité elle vient. elle tombe. elle le claque. elle le gifle. la gamine elle a joué. elle a mené la danse jusqu'à provoquer cette frustration désagréable. il se reprend. il se mord la lèvre. énervé. mais il sourit. sa main n'est toujours pas retirée. il l'a provoque sans doute un peu trop. bien joué. elle l'avait eu. en pleine gueule qui s'était la mauvaise blague. belle illusion qu'elle lui avait fait là. si belle qu'il aurait presque cru que c'était réel. si seulement, ton corps ne disait pas le contraire de tes mots. c'était toujours là. malgré tout. malgré lui. malgré les blessures. ses lèvres glissent contre la peau de sa joue avant de venir près de son oreille pour murmurer mais rassure toi, ce n'est pas pour toi que je suis revenu. il avait fait son choix.
Contenu sponsorisé

  
way down we go (mardan)