Flèche hautFlèche basi will still be here, stargazing, i'll still look up for love. (lilo)

Forum au ralenti pour les vacances, plus d'infos par ici.
Mais pas d’inquiétudes, on n'abandonne pas SGD et il revient au top de sa forme (tout comme ses admins) après la rentrée !

i will still be here, stargazing, i'll still look up for love. (lilo)
avatar
Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 1155
Points : : 426
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe. (al).
Crédits : : morrigan (avatar). J'ai : vingt-sept ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.

  Sam 24 Fév 2018 - 3:03
mercredi 14 février.

« A demain monsieur Fairfield, et bonne Saint-Valentin. » Je souris à la gamine qui quitte ma salle de cours, même si le cœur n’y est pas. Pourtant, tout est là pour que je sois joyeux. On est le 14 février, soit le jour de mon anniversaire, qui tombe en plus un mercredi et, de ce fait, les cours se finissent tôt. De plus, j’ai eu des appels et des messages de ma famille et de mes amis. Rien ne devrait venir entacher ce jour. Sauf que le destin a fait en sorte que mon anniversaire tombe aussi le jour de la Saint-Valentin et, ça, c’est moins cool. Parce que moi, ma valentine, elle est six pieds sous terre. Ramassant mes affaires, je sors de ma salle de classe et me rends chez un fleuriste. J’y achète des roses pour Louna, ou du moins pour aller fleurir sa tombe en ce jour, et je me surprends à en prendre en plus. Pour Lilo. Je préfère ne pas m’interroger sur cet achat spontané parce que je ne veux pas me confronter à la réponse plus qu’évidente. À la place, le temps du trajet jusqu’au cimetière, j’envoie des sms à la jeune Margolis pour lui prévenir que je rentrerais un peu tard. Ce n’est que lorsque je me retrouve devant la tombe que je verrouille mon téléphone, sachant pertinemment que je ne l’utiliserais plus pendant un moment.
Il est un peu plus de 18h quand je lâche depuis l’entrée de l’appartement, les roses en main : « Je suis rentré. » Ce n’est que lorsque je dépose mes affaires sur le buffet que je remarque que l’endroit est silencieux. Je fronce légèrement les sourcils et questionne, à voix haute : « Lilo ? » J’attends quelques secondes, mais rien. Pas de réponse. Le silence total. Bizarre. Je vais voir un peu toutes les pièces, en me disant qu’elle a peut-être des écouteurs dans les oreilles et qu’elle ne m’a pas entendu, chose qui ne serait pas une première. Mais non, l’appartement est bel et bien désert. J’en viens à me dire qu’elle est sûrement sortie avec des amis et qu’elle a juste oublié de me prévenir lorsqu’on a discuté cet après-midi. Tête en l’air comme elle l’est, ça ne m’étonnerait pas que ça soit ça. Alors je soupire. S’il y avait bien une personne qui m’aurait redonné le sourire là, c’est bien Lilo et j’allai devoir m’en passer. Me dirigeant dans la cuisine, je remplis un vase d’eau et y mets ensuite les roses que j’ai achetées pour la jeune femme. Je chope une bière dans le frigo, la décapsule et pars ensuite en direction du salon, déposant le vase sur la table basse. Et puis, confortablement assis dans le fauteuil, j’allume le téléviseur et commence à zapper de chaînes en chaînes afin de trouver une émission qui m’intéresse.



and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

avatar
Lilo Margolis
h« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 425
Points : : 390
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : Morrigan J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 6ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ne pas avoir une vie ennuyeuse.

  Mer 7 Mar 2018 - 1:05
Elle allume l’écran de son téléphone, pose son regard sur l’heure, l’éteint. Elle répète ces gestes au moins trois ou quatre fois par minute. Elle a l’impression que le temps ne passe pas, que c’est l’heure la plus longue de sa vie. Normalement elle n’aurait pas dû être là, assise sur une chaise à écouter, ou plutôt essayer d’écouter, un professeur lui parler d’un sujet auquel elle n’arrive pas à s’intéresser. Elle avait quelque chose de prévu et elle a dû le repousser à cause de ce cours déplacé à la dernière minute. Elle n’avait même pas pu le sécher. C’est une matière importante, son absence l’aurait pénalisée, et ce n’est de toute façon pas le genre de Lilo de louper un cours s’il n’y a pas un cas de force majeure pour l’empêcher d‘y aller. Quand le prof annonce la fin, elle n’attend même pas qu’il ait fini ce qu’il a à dire avant de balancer ses affaires dans son sac, sans faire attention à si elle froisse ses feuilles, sans faire attention au fait qu’elle n’a même pas refermée sa trousse. Peu importe, elle rangera tout ça plus tard, elle est trop pressée pour l’instant. Elle court jusqu’aux transports en commun, s’impatiente, râle de leur lenteur inhabituelle. Une lenteur qui n’est pourtant que dans sa tête puisqu’ils vont à la même vitesse que d’habitude. Elle descend un peu avant son arrêt, se dirigeant vers le supermarché du coin. Elle a besoin de quelques courses pour ce soir. Si elle avait tout acheté en avance, Teo aurait tout vu dans le frigo et la surprise qu’elle veut lui faire aurait été gâchée. Ce qui sera quand même le cas si elle ne se dépêche pas.

Elle arrive en courant, monte les marches tout aussi rapidement, trébuche plusieurs fois, manquant de laisser tomber tout ce qu’elle a dans les mains et ouvre la porte de l’appartement avec vivacité. Porte qui n’est pas fermée à clé, Teo est donc déjà rentré. Elle est dépitée. Refermant derrière elle avec le pied elle se dirige aussitôt vers le salon et le trouve devant la télé. « T’es rentré depuis longtemps ? » Elle a du mal à parler de façon normale, sa respiration est saccadée, elle est essoufflée. Elle avait tellement espéré pouvoir être là à temps qu’elle avait couru plus vite qu’elle ne l’avait jamais fait. Sans lui laisser le temps de répondre elle reprend. « Je suis désolée. Je voulais te faire un truc sympa pour fêter ton anniversaire. Essayer de cuisiner un truc à peu près potable, faire ça sans que tu le saches, que t’ais la surprise en arrivant. Je devais finir tôt et avoir le temps, puis y a ce prof, il a fallu qu’il déplace son cours et c’était un cours important et… » Et il s’en fout certainement des détails. Pendant quelques secondes elle ne dit plus rien, soufflant un bon coup pour reprendre sa respiration et essayer calmer son cœur. « Je suis désolée. C’est nul maintenant, la surprise est ratée. »
avatar
Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 1155
Points : : 426
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe. (al).
Crédits : : morrigan (avatar). J'ai : vingt-sept ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.

  Lun 9 Avr 2018 - 3:27
Les yeux fixés sur la télé, à regarder un épisode vu plus d’une fois d’une série que je connais par cœur, je porte ma bière à mes lèvres pour en boire une gorgée lorsque j’entends la porte d’entrée s’ouvrir. Ou plutôt se refermer. Lilo apparaît ensuite dans le salon, les mains chargées de sac de course et un air dépité sur le visage. Je fronce légèrement les sourcils, ne comprenant pas trop pourquoi elle fait cette tête, ni pourquoi elle a fait les courses alors que le frigo est plein à craquer. « T’es rentré depuis longtemps ? » J’ouvre la bouche, prêt à lui répondre que non, ce qui est la vérité. Sauf qu’elle ne m’en laisse pas le temps et continue sur sa lancée. « Je suis désolée. Je voulais te faire un truc sympa pour fêter ton anniversaire. Essayer de cuisiner un truc à peu près potable, faire ça sans que tu le saches, que t’ais la surprise en arrivant. Je devais finir tôt et avoir le temps, puis y a ce prof, il a fallu qu’il déplace son cours et c’était un cours important et… » Tout d’un coup, je comprends mieux. Son expression de déception, les sacs de courses. Tout s’éclaire dans mes pensées. « Je suis désolée. C’est nul maintenant, la surprise est ratée. » Je dépose ma bière sur la table basse, me lève du canapé et pars la rejoindre. « T’es vraiment adorable, Lilo. Tu n’as pas à te faire pardonner, surprise ou non, ta petite attention à mon égard me touche. » Je souris, le tout premier de la journée à être vrai, à venir du cœur. Je crois qu’elle ne réalise pas à quel point elle me fait du bien, ô combien elle illumine mes journées. Elle le fait encore ce soir, alors que rien ne me faisait plaisir depuis ce matin. Je lui prends les sacs des mains, dépose un baiser sur sa joue, puis me dirige vers la cuisine pour déposer les paquets sur la table. Je me tourne vers elle et lance : « Mais si tu tiens tant à te faire pardonner, cuisine moi quand même un bon petit plat, et je te promets de tout oublier. » Elle n’est pas la plus douée en cuisine, mais je sais que je vais apprécier le repas qu’elle va préparer. Il ne peut en être autrement. Je reviens ensuite à ses côtés, la demoiselle étant restée dans le salon, et lui montre le bouquet sur la table basse. « Elles sont pour toi. » Dis-je simplement, attendant sa réaction à la vue de ce bouquet de roses rouges. On sait tous ce que signifient ces fleurs, moi le premier, et j’appréhende ce qu’elle va dire. Je ne sais même pas pourquoi j’en ai pris pour elle... Enfin, si, mais c’est bien plus facile de se convaincre du contraire que d'affronter la vérité, aussi belle soit-elle.


and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

avatar
Lilo Margolis
h« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 425
Points : : 390
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : Morrigan J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 6ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ne pas avoir une vie ennuyeuse.

  Mar 5 Juin 2018 - 23:15
Sa surprise est ratée, elle est dégoutée. Mais Teo la rassure après s’être levée pour venir la rejoindre. « T’es vraiment adorable, Lilo. Tu n’as pas à te faire pardonner, surprise ou non, ta petite attention à mon égard me touche. » Il a l’air de le penser vraiment et le voir lui sourire ça fait automatiquement en apparaitre sur son visage aussi. « Je suis quand même triste que ça se soit pas passé comme je l’aurais souhaité. J’aurais aimé voir ta tête. » C’est ce qui l’avait rendu le plus impatiente, le moment où elle verrait sa réaction, et ça avait complètement échoué, elle avait loupé ça. Lui prenant les sacs des mains, il lui fait un bisou sur la joue avant d’aller les poser dans la cuisine. « Mais si tu tiens tant à te faire pardonner, cuisine moi quand même un bon petit plat, et je te promets de tout oublier. » Son sourire s’agrandit encore un peu plus, elle est contente qu’il lui dise ça. C’est en effet ce qu’elle avait envisagé pour ce soir alors si ça peut rattraper cette surprise gâchée, c’est parfait. « C’est ce qui était prévu, ton plat préféré. Bon, je suis pas sûre qu’il sera encore ton préféré avec moi comme cuisinière cela dit. » Elle est toujours pleine de bonne volonté pourtant, mais elle est pas très douée et on n’est jamais sûr de ce que ça va donner à la fin. « Elles sont pour toi. » Son regard suit la direction qu’il lui montre en revenant près d’elle et elle remarque alors enfin le bouquet sur la table. « Pour moi ? » Des fleurs, des roses rouges. La surprise doit facilement se lire sur le visage de la jeune femme, elle ne s’attendait pas du tout à ça. Mais l’étonnement est bien vite remplacé par un sourire sincère, ça lui fait vraiment plaisir. « Merci Teo, elles sont superbes. » S’approchant de lui, elle vient déposer un baiser sur sa joue. Elle voudrait l’embrasser. Pas sur la joue mais sur la bouche, comme ils ont pris l’habitude de le faire, elle en a tellement envie. Mais aujourd’hui elle se sent bizarre, elle n'ose pas le faire. En plus d’être l’anniversaire de Teo c’est aussi la Saint-Valentin. Pour eux ça veut rien dire et ça lui convient très bien comme ça à Lilo, du moins c’est ce dont elle essaie de se persuader. Mais ce jour particulier, c’est pas avec elle qu’il aurait dû le partager, ni voulu surement, et ça ça l’empêche d’aller poser ses lèvres contre les siennes. Mais ce n’est pas le moment de penser à ça, l’important c’est qu’il a pris de l’âge aujourd’hui et qu’il faut fêter ce changement de chiffre. Déposant le reste de ses affaires dans l’entrée et enlevant ses chaussures, elle rejoint ensuite la cuisine pour se mettre au repas. Et en quelques minutes à peine elle réussit à mettre du bordel un peu partout. La main sur le menton, elle regarde tout ce qu’elle vient d’étaler sur le plan de travail, avant de reporter son regard sur Teo. « Assieds-toi et occupes-toi, je crois que ça va être un peu plus long que prévu. »
avatar
Teo Fairfield
h« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 21/03/2017
Messages : : 1155
Points : : 426
Avatar : : adam gallagher.
Autres comptes : : eli, le sexy hollandais (f. lachowski) ; aaron, le bébé parfait (l. lerman) ; lucca, le lieutenant relou (j. dornan) et aleks, le séducteur né (d. barrueco).
Pseudo internet / prénom : : potatoe. (al).
Crédits : : morrigan (avatar). J'ai : vingt-sept ans et mon anniversaire est le : 14 février. Je suis : américain et mes origines sont : australiennes. En ce moment, je : suis prof pour les p'tits et je donne des cours particuliers aux petits, comme aux étudiants. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à westlake, avec la jolie lilo qui squatte. Ce qui m'attire ce sont : les courbes féminines et côté coeur je suis : célibataire, veuf pour être plus précis et pas prêt à m'attacher de nouveau.
. :
i love when you fly with me 'cause you're the only one that sets me free. i just want to let you know that you're the only one i see. so why are we waiting ? my heart is inflating, this love we're creating. just take a breath and set me free, oh come and fly with me.

to my heart you have the key
u.c
memories :
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : avoir une vie heureuse.

  Lun 11 Juin 2018 - 1:12
Elle parvient à me sourire malgré la déception qui trône sur son visage et c’est déjà un premier pas. J’espère bien qu’elle ne va pas continuer à être déçu plus longtemps. « Je suis quand même triste que ça se soit pas passé comme je l’aurais souhaité. J’aurais aimé voir ta tête. » Elle est vraiment mignonne à prendre ça aussi à cœur et ça me fait réaliser à quel point elle tenait réellement à me faire cette surprise. « Si tu veux, je peux imiter ma tête lors des moments de surprise, juste pour te faire plaisir. » Je souris légèrement, prends les sacs dans ses mains, profitant de cet instant pour déposer un baiser sur sa joue, puis pars déposer les affaires dans la cuisine. À la vue de son immense et magnifique sourire, je déduis que ma proposition semble la ravir. « C’est ce qui était prévu, ton plat préféré. Bon, je suis pas sûre qu’il sera encore ton préféré avec moi comme cuisinière cela dit. » Je lâche un rire et secoue la tête de façon négative. « Il le restera, c’est sûr et certain. » Je n’en doute pas une seule seconde. Elle a beau ne pas être douée en cuisine, ce plat restera mon préféré même s’il est immangeable tout simplement parce qu’elle aurait tout mit en œuvre pour me faire plaisir. Lorsqu’elle voit enfin les fleurs, son visage affiche de la surprise, ce qui n’a rien d’étonnant. « Pour moi ? Merci Teo, elles sont superbes. » Cette fois, ce sont ses lèvres qui viennent se poser sur ma joue et je ne peux m’empêcher de sourire. Le fait qu’elle ne m’embrasse pas, comme habituellement, sur les lèvres me fait une drôle de sensation, mais je ne lui en tiens pas rigueur. Moi-même, je ne sais pas si, en ce jour, je serais capable de joindre mes lèvres aux siennes. Se débarrassant de ses affaires, Lilo repart dans la cuisine et se met à foutre le bordel dans cette pièce. « Assieds-toi et occupes-toi, je crois que ça va être un peu plus long que prévu. » Qu’elle me dit ensuite et je fronce légèrement les sourcils, avant de lâcher un petit rire. « Je vais t’aider ou tu vas nous faire cramer la cuisine avec ta maladresse. » Je viens la rejoindre dans la cuisine et, sans lui laisser le temps de me renvoyer au salon, je commence à préparer la sauce, lui laissant le soin de lancer la cuisson des pâtes, éléments indispensables pour la préparation des pâtes carbonara. Oui, il s’agit de mon plat préféré. Je suis resté un grand enfant. Les aliments en cuisson, je pose les mains sur le plan de travail, et inspire avant de lâcher : « Tu sais, je… Merci. Pas seulement pour cette surprise que tu voulais me faire, mais aussi parce que tu me fais sourire aujourd’hui et pas d’un sourire faux, de façade. Ce n’était pas arrivé depuis cette mauvaise période de ma vie. Alors, merci Lilo. » Je tourne la tête vers elle et souris une fois de plus. Je le pense ce que je viens de lui dire, elle me fait beaucoup de bien Lilo.


and now we are alive
pour être heureux, je crois qu'il faut avoir souffert auparavant. je crois que c'est en résistant au malheur qu'on a une chance de gagner le bonheur. •• ALASKA (guillaume musso)

avatar
Lilo Margolis
h« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 25/04/2017
Messages : : 425
Points : : 390
Avatar : : Josephine Skriver
Autres comptes : : Pepper la plus parfaite (G. Hadid), Irina la bonasse (K. Bazan) et Laïs la sale gosse (N. Peltz)
Pseudo internet / prénom : : Riverside ou Leo (Eleonore)
Crédits : : Morrigan J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 7 juin. Je suis : mexicaine et américaine (double nationalité) et mes origines sont : mexicaines et françaises. En ce moment, je : suis étudiante en 6ème année de journalisme. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Westlake avec Teo (enfin, je squatte chez lui depuis que je me suis fait virer de mon appart serait plus exact). Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : célibataire.

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : ne pas avoir une vie ennuyeuse.

  Lun 25 Juin 2018 - 16:41
« Si tu veux, je peux imiter ma tête lors des moments de surprise, juste pour te faire plaisir. » Si son premier réflexe est de rire en entendant cette remarque, après réflexion elle finit par regarder Teo avec un petit air suppliant. « J’aimerais beaucoup ça, ça me ferait énormément plaisir. » Certes ça serait bien différent de la vraie réaction, ça n’aurait pas la même saveur puisqu’elle saura que c’est faux, pourtant elle aimerait quand même vraiment ça, ça effacerait un peu de sa déception de voir cette tête, même jouée. Puis quand Lilo dit qu’elle n’est pas sûre que le plat restera son préféré une fois cuisiné par elle, c’est son tour à lui de rire. « Il le restera, c’est sûr et certain. » Elle en doute quand même pas mal. Ou alors ça restera son plat favori, oui, mais quand il est préparé par tout le monde sauf par elle. Enfin, au moins elle en a conscience qu’elle n’est pas très douée, alors elle hoche les épaules. « Au pire, on dira que c’est juste parce que t’y connais rien à la touche mexicaine. » Ouais, c’est une bonne excuse ça. Et puis finalement la surprise de la soirée c’est elle qui la reçoit, avec les fleurs qu’il lui offre. Après avoir embrassé sa joue pour le remercier elle se dirige vers la cuisine pour commencer à préparer, non sans mal. Mieux vaut pour Teo qu’il s’occupe, ça pourrait être long. Mais au lieu de ça il rit et dit : « Je vais t’aider ou tu vas nous faire cramer la cuisine avec ta maladresse. » avant de la rejoindre et de se mettre aussitôt à faire la sauce. Elle le laisse faire, il ne l’écouterait pas si elle lui disait d’arrêter de toute façon, et puis d’un côté elle doit avouer que ça l’arrange un peu. Attrapant le paquet de pâtes, elle tire des deux côtés pour l’ouvrir, en galérant un peu au début. « Hey ! Je suis pas maladroite, je suis juste un peu… » Le paquet cède d’un seul coup, un peu trop fort, s’ouvre un peu trop grand, et presque la moitié des spaghettis tombe à terre. Elle essaie tant bien que mal de les rattraper mais ça ne donne rien de très concluant. Se tournant vers Teo, elle plisse les yeux. « Non, pas de commentaires. » Elle pose ce qu’elle a réussi à garder dans les mains avant de ramasser les autres, tout en l’écoutant parler. « Tu sais, je… Merci. Pas seulement pour cette surprise que tu voulais me faire, mais aussi parce que tu me fais sourire aujourd’hui et pas d’un sourire faux, de façade. Ce n’était pas arrivé depuis cette mauvaise période de ma vie. Alors, merci Lilo. » A nouveau debout elle le regarde se tourner vers elle et lui sourire, ce qu’elle fait aussi en retour. « T’as pas à me remercier pour ça. Surtout que je le fais pas exprès en plus, c’est juste que tu te moques de moi parce que je suis pas douée. » Elle rit à sa propre remarque, même si ce n’est pas totalement faux. « Et puis ce serait plutôt à moi de te dire merci, de ce que t’as fais pour moi, et de me supporter beaucoup plus longtemps que prévu. » Il avait eu la gentillesse de l’héberger et de ne pas lui dire qu’il faudrait quand même qu’elle parte en voyant qu’elle commençait à rester longtemps, elle lui est redevable pour ça. La sauce sous le nez, elle ne peut s’empêcher d’y plonger le doigt pour la gouter, et fais la grimace une fois que c’est fait. Elle y plonge à nouveau le doigt, le tend vers Teo, et attend qu’il s’approche pour le bouger et étaler la sauce sur son nez. « Ah mince, ma maladresse. »
Contenu sponsorisé

  
i will still be here, stargazing, i'll still look up for love. (lilo)