Flèche hautFlèche basvery bad night (shilorah)


very bad night (shilorah)
avatar
Norah Bishop
s« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 746
Points : : 1559
Avatar : : Emily Didonato
Autres comptes : : Natalia B-Montaigu (Italia Ricci) / Jay Fairfield (Chris Wood) / Dimitri Adzovic (Nico Tortorella)
Pseudo internet / prénom : : exotic (Sarah).
Crédits : : avatar : : .sassenach | sign : everyday. J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 11 Septembre. Je suis : irlandaise et mes origines sont : hollandaises En ce moment, je : étudiante en Musique (violoncelle) et Industrie de la musique, travaillant dans un orchestre de la ville. En dehors des cours je fais partie : du club de musique et de chant. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un nouvel appartement, à Echo Park, avec Elena et Maxyne Ce qui m'attire ce sont : les hommes rebelles et côté coeur je suis : célibataire, s'attachant progressivement à son favori. Qui l'aurait cru ?
. :
Certains moments
ont un goût d’éternité.




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   
On ne peut pas tout vivre,
alors l'important est de vivre l'essentiel,
et chacun de nous a "son essentiel".


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



   
Always remember when
The day we rocked the world



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   


So close, no matter how far
Couldn't be much more from the heart
Forever trusting who we are
And nothing else matters.
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬




Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Lun 26 Mar 2018 - 21:45


And last night
you were in my room
And now
my bedsheets smell like you

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Very bad night
feat. shilorah
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Les rayons du soleil venaient agresser ses pupilles derrière ses paupières clos. Grimaçant d’être dérangé dans un sommeil si profond, elle gémit doucement en maudissant celui qui avait allumé la lumière. Mais à mesure qu’elle se réveillait, ranimant ses sens un à un, c’est le mal de crâne brutal et sauvage qui la fit clairement froncer des yeux lorsqu’elle les entrouvrit. « Aie… » Souffla-t-elle dans un murmure inaudible. Norah pouvait sentir chacune de ses tempes lui tapaient, comme si elle avait reçu un bon coup sur la tête. Qu’avait-elle fait pour avoir ça ? Bougeant un bras, puis une jambe, elle senti son corps nu contre les doux draps chaleureux qui la recouvrait. Hélas, si la  sensation était paisible, c’est surtout les courbatures et ses articulations douloureuses qui lui valurent une nouvelle grimace. Ses esprits en vrac, la belle Irlandaise tentait de les ramasser, en vain. Sa jambe rencontra une autre jambe au fond du lit, et par réflexe, sa tête tourna dans le même sens. Le bel italien dormait à côté d’elle, à moitié couvert du drap. Ses airs étaient apaisés, et à cette simple vision, elle en décrocha presque un joli sourire. Visiblement, ils avaient dû passer une bonne nuit pour qu’elle ait autant mal partout. Une très bonne nuit. Une nuit dont elle avait visiblement aucun souvenir, ou très peu. Peut-être le début. Oh, mais qu’importe, elle était en sécurité visiblement. Avec lui. Alors tout s’effaçait. Tendant sa main gauche pour caressa son visage endormi, elle se stoppa net…en voyant cet énorme caillou à son annulaire. « Oh…putain…de…merde » Un autre murmure qui avait du mal à sortir. Elle rapprocha son doigt rapidement, pour étudier l’alliance. Gros diamant, sertis de petits diamants, elle semblait réel. Genre…vraiment vrai. Elle eut l’envie de l’enlever, mais l’inscription qu’elle put y lire sur le dos la figea sur place. N & S, always. Elle semblait hallucinée et tenta de se gifler pour remettre de ce rêve, mais tout ce qu’elle décrocha, s’est un violent mal de crâne supplémentaire. « Putain de merde » Seconde insulte. Mais rien comparé à ce qu’elle pouvait ressentir à ce moment précis, cette panique qui la submergeait, littéralement. « Shiloh ! » finit-elle par crier en lui tapant, de sa main libre, sur le visage, sans se soucier vraiment de où elle tapait.  « Réveille-toi. » Monsieur grognait et tenta de se dégager de sa main. Elle retomba sur le côté, alors que Norah relevait le buste pour tenter de trouver d’autres indices. Son regard balaya la chambre, en piteuse état. Visiblement, ils avaient été plus que bestial hier. Mais ce n’est pas ça qui lui glaça les sangs. Une seule banderole pendait sur un fauteuil : ‘Just Married’. « Putain, Shiloh ! » Sa main revint le pousser cette fois, plus violemment. « J’te jure que si tu te réveilles pas dans les 5 minutes, je te coupe les couilles et je te les fais bouffer. Putain d’italien. » Non…non, ils n’avaient pas pu faire ça. Elle n’avait pas pu faire ça, faire la même connerie que sa sœur. Un surplus d’alcool, et voilà qu’un cauchemar se déroulait sous ses yeux.

@Shiloh Maestri



( we are bound to each other's hearts, caught, torn and pulled apart. this love is like wildfire. )


absente du 23 avril au 8 mai.
avatar
Shiloh Maestri
m« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
ambitious epsilon
Date d'inscription : : 07/12/2017
Messages : : 1046
Points : : 1541
Avatar : : Will Higginson
Autres comptes : : Zeppelin, Warren, Elena & Ian.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : Morrigan ♥︎ J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 25 novembre. Je suis : américain et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiant en 2ème année de Master Degree en Management. Aussi à la tête de mon propre trafic de voitures et de courses illégales. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un penthouse avec vue sur l'océan à Venice Beach avec la petite soeur (Laïs) et je squatte de temps en temps ma chambre chez les Epsilon. Ce qui m'attire ce sont : les femmes, leurs courbes et lèvres pulpeuses et côté coeur je suis : célibataire et sérieusement entiché d'une belle Irlandaise (un peu perturbant).
. :
seven minutes in heaven
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. © SWEET DISASTER


I am more than innocent but just take a chance and let me in and I'll show you ways that you don't know.
You like to watch while we shake it. I know we're making you thirsty. You want us all in the worst.
I try to picture me without you but I can't 'cause we would be immortals.

DOWN TO THE PLAYGROUND
LAÏSFREYAVITORIAAURORAJAY&ALEKS (2)ALIÉNORSAMIAMIANORAH (4)NORAH (5)


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Prendre la tête de l'empire familial avec Laïs.

  Mer 28 Mar 2018 - 0:33

very bad night
La soirée de la veille avait été mouvementée. Rien de bien surprenant lors d’un Spring Break et encore moins surprenant lorsqu’il s’agit de Norah et Shiloh. Les deux étudiants ont toujours eu cette habitude d’être sauvages en se retrouvant l’un avec l’autre, l’habitude de laisser place à la bête entre eux. A voir l’état de la chambre dans laquelle ils ont fini par s’endormir, nul doute qu’ils se sont amusés autant qu’ils se sont fait plaisir. Ce qui explique aussi que l’Américain dorme d’un sommeil si profond que même les rayons du soleil tapant sur sa peau ne parviennent pas à le réveiller. Ni même la gueule de bois affreuse qu’il doit avoir au vue des nombreux verres qu’il a enchaîné lors de la soirée précédente. Non, rien ne semble être en mesure de faire sortir le blond de son sommeil après une soirée arrosée et sacrément sportive. Rien hormis la voix de Norah qui lui donne mal à la tête ou cette main qui tape sans arrêt son visage. Dans un grognement, fronçant les sourcils, il tente de dégager cette main agressive et se tourne sur son flanc comme pour se protéger de la tempête brune à ses côtés. « Putain, Shiloh ! » Nouveau grognement de la part de Shiloh qui sent son corps manquer de tomber, un effet désagréable qui le tire de plus en plus de son sommeil. « J’te jure que si tu te réveilles pas dans les 5 minutes, je te coupe les couilles et je te les fais bouffer. Putain d’italien. » Cet enchaînement de mots agressifs le force à ouvrir les yeux et déjà son regard se fait mauvais. « Putain, tu fais chier ! » Lui lance-t-il en se tournant sur le dos, passant sa main sur son visage. Son corps est plus courbaturé que jamais ce qui, en temps normal, le ferait sourire mais vu le réveil, difficile d’être de bonne humeur. « C’est quoi ton problème, Norah ? » Habituellement, ils s’entendent bien, là il n’aurait presque rien contre l’idée de l’assommer pour pouvoir se rendormir. Redressé sur ses coudes, il regarde la chambre dans un sale état et se bloque sur l’espèce de banderole sur le canapé non loin. Son estomac se noue douloureusement et aussitôt il regarde Norah, plus particulièrement sa main, manque de vomir en voyant la bague à son doigt. « Qu’est-ce que tu m’as fait faire ?! » Sa voix, cassante, ne laisse aucun doute sur le fait qu’il l’accuse. Forcément, lui n’a pas pu faire une connerie pareille. Le mariage est à des années lumières de ses projets, jamais il n’aurait accepté de faire une telle chose, la seule responsable ça ne peut être qu’elle. N’est-ce pas ?


ABSENTE DU 25 AVRIL AU 10 MAI
Yeah, reckless behavior ☾ I'm seeing the pain, seeing the pleasure. Nobody but you, 'body but me 'body but us, bodies together. I love to hold you close, tonight and always©️️️ endlesslove.
avatar
Norah Bishop
s« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 746
Points : : 1559
Avatar : : Emily Didonato
Autres comptes : : Natalia B-Montaigu (Italia Ricci) / Jay Fairfield (Chris Wood) / Dimitri Adzovic (Nico Tortorella)
Pseudo internet / prénom : : exotic (Sarah).
Crédits : : avatar : : .sassenach | sign : everyday. J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 11 Septembre. Je suis : irlandaise et mes origines sont : hollandaises En ce moment, je : étudiante en Musique (violoncelle) et Industrie de la musique, travaillant dans un orchestre de la ville. En dehors des cours je fais partie : du club de musique et de chant. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un nouvel appartement, à Echo Park, avec Elena et Maxyne Ce qui m'attire ce sont : les hommes rebelles et côté coeur je suis : célibataire, s'attachant progressivement à son favori. Qui l'aurait cru ?
. :
Certains moments
ont un goût d’éternité.




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   
On ne peut pas tout vivre,
alors l'important est de vivre l'essentiel,
et chacun de nous a "son essentiel".


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



   
Always remember when
The day we rocked the world



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   


So close, no matter how far
Couldn't be much more from the heart
Forever trusting who we are
And nothing else matters.
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬




Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Lun 2 Avr 2018 - 18:30


And last night
you were in my room
And now
my bedsheets smell like you

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Very bad night
feat. shilorah
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

La panique n’augurait généralement rien de bon pour elle. Elle accélérait son cœur, surmènerait ses organes vitaux, brûlerait l’oxygène qu’elle avait en surplus. Elle finirait par ne plus contrôler sa respiration, point central d’une crise de panique. Et là, tout s’enchaînerait très vite. Son corps lui ferait mal, la tête lui tournerait et elle finirait certainement aux urgences une nouvelle fois, sous morphine. Putain, reste calme, Norah. Elle tente de se le dire cent fois dans sa tête, mais rien…oh rien n’est plus inquiétant que de se réveiller dans ce genre de condition. Mariée. Sans aucun souvenir. La tête cognant à tout rompre. « Putain, tu fais chier ! » Les paroles fortes de Shiloh n’aidant en rien ce mal de crâne intempestif. « C’est quoi ton problème Norah ? » Il tente d’émerger, mais il n’est décidemment pas de bonne humeur. Tout comme elle. Elle ne l’a jamais vu vraiment en colère, et bien qu’elle n’ait jamais vraiment voulu voir ça, elle ne faisait rien pour l’apaiser. Il se redresse, regarde la pièce de lui, et il tilt que lorsque ses yeux s’arrête sur la banderole. « Tu te fous de moi ? MON PROBLEME ? Mon putain de problème, c’est ça ! » Elle tend la main devant ses yeux pour lui montrer cette bague magnifique – qu’elle aurait sans doute apprécié dans d’autres circonstances. « Qu’est-ce que tu m’as fait faire ?! » Si elle était déjà bien énervée, ces paroles accusatrices sont la cerise sur le gâteau. Et puis, visiblement, lui non plus ne se souvenait plus de la veuille. « Non mais j’hallucine. » Avant de se lever, elle récupère le coussin derrière elle et n’hésite pas à le lui balancer en pleine poire. Rapidement, elle récupère ses sous-vêtement qu’elle enfile sans aucune délicatesse, se penche pour récupérer sa petite robe qui traîne à moitié sur sous le lit. « Qu’est-ce que je t’ais fait faire ? » répète-t-elle maintenant complètement énervée. « Parce que quand il s’agit de mariage, c’est toujours la faute de la fille. T’es dégoutant, Maestri. » Elle s’énerve parce qu’elle cherche son portable sur la table basse, dans son sac, quelque part dans la chambre mais il n’y est pas. Visiblement, elle l’aurait oublié quelque part…mais où ? Devait-elle descendre à la réception de l’hôtel demandé s’il n’avait pas récupérer un téléphone ? Visiblement, aucune piste dans la chambre n’indiquait où ils auraient pu se retrouver hier soir. Elle sent le regard de Shiloh dans son dos, mais n’ose pas se retourner de peur de venir le tuer de ses propres mains. Trouvant enfin ses chaussures, elle décide de s’asseoir sur le bord du lit pour les mettre. « Je me fiches de ce que tu comptes faire, tu peux rester ici et te branler tout seul, mais moi je compte bien aller pourquoi j’ai cette bague au doigt. Je veux savoir si j’ai vraiment fait la pire connerie du monde. » Oui, parce qu’être mariée à cet idiot doublé d’un macho, c’était pire que tout. Vraiment. Elle aurait pu se faire la malle, et fuir toute responsabilité, mais pour elle, cette nouvelle n'était clairement pas possible. Même bourrée, elle n'aurait jamais fait ça. Il y avait bien une explication.

@Shiloh Maestri



( we are bound to each other's hearts, caught, torn and pulled apart. this love is like wildfire. )


absente du 23 avril au 8 mai.
avatar
Shiloh Maestri
m« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
ambitious epsilon
Date d'inscription : : 07/12/2017
Messages : : 1046
Points : : 1541
Avatar : : Will Higginson
Autres comptes : : Zeppelin, Warren, Elena & Ian.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : Morrigan ♥︎ J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 25 novembre. Je suis : américain et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiant en 2ème année de Master Degree en Management. Aussi à la tête de mon propre trafic de voitures et de courses illégales. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un penthouse avec vue sur l'océan à Venice Beach avec la petite soeur (Laïs) et je squatte de temps en temps ma chambre chez les Epsilon. Ce qui m'attire ce sont : les femmes, leurs courbes et lèvres pulpeuses et côté coeur je suis : célibataire et sérieusement entiché d'une belle Irlandaise (un peu perturbant).
. :
seven minutes in heaven
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. © SWEET DISASTER


I am more than innocent but just take a chance and let me in and I'll show you ways that you don't know.
You like to watch while we shake it. I know we're making you thirsty. You want us all in the worst.
I try to picture me without you but I can't 'cause we would be immortals.

DOWN TO THE PLAYGROUND
LAÏSFREYAVITORIAAURORAJAY&ALEKS (2)ALIÉNORSAMIAMIANORAH (4)NORAH (5)


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Prendre la tête de l'empire familial avec Laïs.

  Mar 3 Avr 2018 - 22:56

very bad night
« Tu te fous de moi ? MON PROBLEME ? Mon putain de problème, c’est ça ! » BORDEL.DE.MERDE. Ce sont les trois mots auxquels il pense aussitôt le gros caillou au doigt de Norah agité sous son nez. Mais qu’est-ce qu’il a encore fait comme connerie ? Lui qui s’imaginait tenir plutôt bien l’alcool, il faut croire qu’il se mettait le doigt dans l’œil. Shiloh n’a pas le moindre souvenir de ce qu’ils ont pu faire la veille. Il se souvient simplement de l’avoir rejoint dans l’un des nombreux bars de Cabo San Lucas pris d’assauts par les étudiants. Ils ont bien bu quelques verres mais le reste lui échappe totalement. Ce qu’il voit dans la chambre ne le rassure absolument pas. Ça irait jusqu’à lui donner la nausée, à moins que ça ne soit sa gueule de bois peu ménagée par l’hystérie de Norah. « Non mais j’hallucine. Qu’est-ce que je t’ais fait faire ? Parce que quand il s’agit de mariage, c’est toujours la faute de la fille. T’es dégoutant, Maestri. » Son pouce et son index pincent l’arête de son nez. Il hausse les épaules, paupières closes. Il ne va pas dire le contraire, pas alors que pour lui elle ne peut qu’être la fautive. Il est à des années lumières de l’envie de se marier, encore moins de cette manière, il y est forcément pour rien. Ça semble très logique dans son esprit. « Tu veux pas arrêter de bouger dans tous les sens, tu me donnes mal au crâne. Et bordel, arrête de m’appeler par mon nom. » Grogne-t-il en daignant enfin poser son regard sur Norah qui est quasiment habillée entièrement alors que lui … et bien la seule chose qu’il porte c’est un caleçon et il ignore comment il a pu avoir le courage de le remettre dans la nuit. Lorsqu’elle revient s’asseoir sur le lit c’est sans la moindre délicatesse, de quoi faire râler l’étudiant une fois encore. « Je me fiches de ce que tu comptes faire, tu peux rester ici et te branler tout seul, mais moi je compte bien aller pourquoi j’ai cette bague au doigt. Je veux savoir si j’ai vraiment fait la pire connerie du monde. » Sourcils froncés – un mouvement qui a lui seul lui donne encore plus mal au crâne – il sent vraiment la colère monter en lui. « T’inquiète pas pour moi, je trouverai assez facilement quelqu’un pour me branler. » Pour le reste il ne peut pas la contredire. Se marier, de cette manière en plus de ça, c’est vraiment de la grosse connerie. Il a beau apprécier Norah, ce n’est pas pour autant qu’il a envie de finir la corde au cou même si la femme en question lui donne des orgasmes pas possibles. « Mais ça attendra ce soir qu’on règle cette grosse plaisanterie, voire qu’on annule le mariage s’il y en a vraiment un. Après ça, il sera plus sage que toi et moi on évite de se croiser un moment. » Qu’il réplique sans se préoccuper d’être blessant ou non. Non seulement il déteste être réveillé de la sorte, mais il est bien trop en colère pour se montrer gentil ou conciliant avec elle. Et, sans ajouter quoi que ce soit pour le moment, il attrape ses vêtements éparpillés dans la pièce pour les enfiler aussi rapidement que possible avant qu’elle ne se tire de la chambre sans l’attendre.


ABSENTE DU 25 AVRIL AU 10 MAI
Yeah, reckless behavior ☾ I'm seeing the pain, seeing the pleasure. Nobody but you, 'body but me 'body but us, bodies together. I love to hold you close, tonight and always©️️️ endlesslove.
avatar
Norah Bishop
s« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 746
Points : : 1559
Avatar : : Emily Didonato
Autres comptes : : Natalia B-Montaigu (Italia Ricci) / Jay Fairfield (Chris Wood) / Dimitri Adzovic (Nico Tortorella)
Pseudo internet / prénom : : exotic (Sarah).
Crédits : : avatar : : .sassenach | sign : everyday. J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 11 Septembre. Je suis : irlandaise et mes origines sont : hollandaises En ce moment, je : étudiante en Musique (violoncelle) et Industrie de la musique, travaillant dans un orchestre de la ville. En dehors des cours je fais partie : du club de musique et de chant. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un nouvel appartement, à Echo Park, avec Elena et Maxyne Ce qui m'attire ce sont : les hommes rebelles et côté coeur je suis : célibataire, s'attachant progressivement à son favori. Qui l'aurait cru ?
. :
Certains moments
ont un goût d’éternité.




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   
On ne peut pas tout vivre,
alors l'important est de vivre l'essentiel,
et chacun de nous a "son essentiel".


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



   
Always remember when
The day we rocked the world



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   


So close, no matter how far
Couldn't be much more from the heart
Forever trusting who we are
And nothing else matters.
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬




Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Mer 4 Avr 2018 - 21:07


And last night
you were in my room
And now
my bedsheets smell like you

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Very bad night
feat. shilorah
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Il n’y avait rien qui pouvait calmer son cœur qui palpite. Le réveil avait été sauvage, bien trop soudaine et incompréhensible pour qu’elle arrive à apaiser sa panique. Si elle avait eu certains cours de yoga et autres méthodes pour tenter d’apaiser certaines crises de panique, ce matin-là, la seule chose qui puisse vraiment la calmer c’est gueuler. Expulser cette colère. Se déchaîner contre Shiloh. Maudire le karma. Le destin. Ou ce putain de Dieu. « Tu veux pas arrêter de bouger dans tous les sens, tu me donnes mal au crâne. Et bordel, arrête de m’appeler par mon nom. » « Non. Tu vois quand je suis énervée, je contrôle rien. » Elle laissait parler son cœur, son corps, sa colère. Juste pour ne pas tout garder en elle. Elle expulsait tout. Hélas, ça, Shiloh l’ignorait parce qu’il ne l’avait jamais vu comme ça. S’activant pour trouver ses habits, puis son portable, puis ses chaussures, elle n’avait pas vraiment envie de rester dans cette chambre maudite. « T’inquiète pas pour moi, je trouverai assez facilement quelqu’un pour me branler » « Ouai. Comme d’habitude » lança-t-elle alors qu’elle se levait sans daigner le regarder. L’air lui manquait presque dans ses poumons, lorsqu’elle l’entendait bouger enfin. « Mais ça attendra ce soir qu’on règle cette grosse plaisanterie, voire qu’on annule le mariage s’il y en a vraiment un. Après ça, il sera plus sage que toi et moi on évite de se croiser un moment. » Elle se mordit la lèvre, saisit son sac à main en le posant sur son épaule sans aucune délicatesse. La belle musicienne ne serait sans doute pas d’avis de le voir non plus après ça. S’ils l’avaient vraiment fait. Dans le cas contraire, elle sait qu’elle regretterait sans doute bien assez vite sa réaction excessive. Mais ça…elle était trop fière pour lui dire. Alors, elle haussa les épaules sans rien dire en ouvrant la porte. Ne l’attendant absolument pas, elle sorti avant de lancer par son épaule : « Bouge ton cul. » Il était certain qu’elle ne l’attendrait pas. Si l’ascenseur venait et qu’il n’était pas là, et bien tant pis pour lui. Appuyant sur le bouton, elle attendit quelques secondes avant d’entendre claquer la porte de l’hôtel et voir son joli visage décoiffé apparaître. Il avait vraiment une sale tronche. Sans doute comme elle. Si la situation était différente, elle aurait même pu en rire. Ascenseur arrivé, ils montèrent sans un mot jusqu’à descendre à la réception. Chose faite, elle s’empressa d’interroger l’employé. « Excusez-moi – Bonjour » Un joli sourire de sa part. « J’aurai voulu savoir si vous aviez trouvé un téléphone. Avec une coque bleue. » « Mais c’est nos jeunes mariés ! Encore félicitation Mr et Mme Maestri. » Son visage se décompose littéralement, alors qu’elle peine à entendre la réponse négative de cet employé tout sourire. Elle n’ose même pas croiser le regard de Shiloh. Elle a simplement envie de gerber. « […] Il me semble que vous reveniez d’une soirée, cela dit. Vous l’avez peut-être laissé tomber là. C’était… Attendez deux secondes » Il cherche parmi les flyers et finit par en brandir un. « La soirée Hawaïenne au Me Cabo sur la plage. » « Merci » Sans attendre, elle saisit le flyers et tourna des talons, bien décidée à aller jusqu’à cet hôtel pour mieux comprendre sa soirée. Un semblant d’information commençait à affluer dans sa tête. Elle se souvient effectivement de cette ambiance festive aux allures fleuries. Se dépêchant de sortir pour trouver de l’air frais, elle espérait pouvoir enfin respirer. Mais ce fût l’effet inverse. Se calant dans un coin, elle eut à peine le temps de se pencher et de repousser ses cheveux qu’elle vomissait déjà. Visiblement, le taux d’alcool dans son sang encore trop élevé.

@Shiloh Maestri



( we are bound to each other's hearts, caught, torn and pulled apart. this love is like wildfire. )


absente du 23 avril au 8 mai.
avatar
Shiloh Maestri
m« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
ambitious epsilon
Date d'inscription : : 07/12/2017
Messages : : 1046
Points : : 1541
Avatar : : Will Higginson
Autres comptes : : Zeppelin, Warren, Elena & Ian.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : Morrigan ♥︎ J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 25 novembre. Je suis : américain et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiant en 2ème année de Master Degree en Management. Aussi à la tête de mon propre trafic de voitures et de courses illégales. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un penthouse avec vue sur l'océan à Venice Beach avec la petite soeur (Laïs) et je squatte de temps en temps ma chambre chez les Epsilon. Ce qui m'attire ce sont : les femmes, leurs courbes et lèvres pulpeuses et côté coeur je suis : célibataire et sérieusement entiché d'une belle Irlandaise (un peu perturbant).
. :
seven minutes in heaven
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. © SWEET DISASTER


I am more than innocent but just take a chance and let me in and I'll show you ways that you don't know.
You like to watch while we shake it. I know we're making you thirsty. You want us all in the worst.
I try to picture me without you but I can't 'cause we would be immortals.

DOWN TO THE PLAYGROUND
LAÏSFREYAVITORIAAURORAJAY&ALEKS (2)ALIÉNORSAMIAMIANORAH (4)NORAH (5)


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Prendre la tête de l'empire familial avec Laïs.

  Mer 4 Avr 2018 - 23:51

very bad night
« Non. Tu vois quand je suis énervée, je contrôle rien. » Le voilà donc destiné à passer sa journée avec un marteau-piqueur dans le crâne. Pas sûr que ce soit vraiment de cette manière qu’il s’imaginait son Spring Break. Quoi que ce si, les gueules de bois il s’y attendait, être marié pas vraiment. Encore moins devoir supporter une Norah qui lui donne mal à la tête. Il n’est pas de bonne humeur, ne l’est jamais lors des réveils trop brutaux et tant qu’il n’a pas bu de café, une boisson qu’il rêve de pouvoir boire tout en sachant que pour le moment c’est impossible. Il a une autre chose à régler, doit s’assurer que tout ceci est une plaisanterie de mauvais goût. L’inverse risque fortement de le mettre encore de moins bonne humeur. « Ouai. Comme d’habitude » Shiloh ne peut pas s’empêcher de tiquer à ces quelques mots. Ça veut dire quoi ça ? Elle n’est quand même pas en train de le juger alors qu’elle n’est pas mieux de ce côté-là ou, pire encore, de lui faire une crise jalousie ? Il le lui demanderait bien s’il s’était senti capable d’affronter une autre crise. Ce n’est pas le cas. Pour le moment il rêve d’aspirine et de silence sans pouvoir obtenir ni l’un, ni l’autre. A rajouter à la liste sur laquelle se trouve son café. Bermuda enfilé, il galère un peu plus à retrouver sa chemise et ce à tel point qu’une fois sur ses épaules Norah a déjà quitté la chambre. Pestant dans sa barbe, il enfile ses tongs et la rejoint en claquant la porte derrière lui. D’une petite tape de la main sur sa poche il s’assure de ne pas avoir laissé sa clé à l’intérieur et rejoint enfin la brune dans l’ascenseur. Sans rien dire, il la suit jusqu’à la réception les mains enfoncées dans ses poches. L’étudiant pourrait presque avoir l’air serein comme ça hormis que son regard lance des éclairs et qu’il est probablement en train de tirer une tête qui ne donne pas envie de lui faire la conversation. A part peut-être le réceptionniste bien trop joyeux qui annonce quelque chose de bien moins heureux aux deux étudiants. Le reste se passe comme dans un rêve – enfin dans un cauchemar. Il tente de se faire à l’idée qu’il s’est marié, qu’il est le gars le plus débile de la planète et que son père va probablement lui couper les couilles en l’apprenant. Il peut déjà imaginer toute la scène pendant que Norah court presque à l’extérieur de leur hôtel. Lui, il met quelques secondes de plus à réagir, quelques secondes à la rejoindre alors qu’elle vomit. La grande classe. En appuie contre le mur près d’elle, il croise les bras contre son torse. « Tu m’excuseras, je suis pas vraiment d’humeur à te tenir les cheveux pendant que tu vomis. » Un parfait crétin, mais il revêt une fois de plus son armure, se referme comme une huître avec cette connerie. « Ça et le mariage, ça devrait peut-être te calmer niveau alcool. » Il en rajoute une couche, c’est plus fort que lui. Oh il sait ne pas être mieux, mais ce n’est pas lui qui est en train de vomir. « Quand tu seras prête, j’aimerais qu’on aille sur cette plage histoire d’en savoir un peu plus sur la plus belle connerie de mon existence. » S’il a conscience d’être un enfoiré de première avec elle, il ne se calme pas pour autant. Il est en colère contre elle, en colère contre lui. Comment ont-ils pu faire une chose pareille, eux les professionnels des histoires sans attaches, focalisées uniquement sur le sexe ? Vraiment, il comprend pas, n’arrive pas à faire disparaître la sensation que quelque chose cloche. Ses réponses il ne les aura qu’en retraçant leurs mouvements de la veille en espérant que ses souvenirs finissent par se débloquer.


ABSENTE DU 25 AVRIL AU 10 MAI
Yeah, reckless behavior ☾ I'm seeing the pain, seeing the pleasure. Nobody but you, 'body but me 'body but us, bodies together. I love to hold you close, tonight and always©️️️ endlesslove.
avatar
Norah Bishop
s« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 746
Points : : 1559
Avatar : : Emily Didonato
Autres comptes : : Natalia B-Montaigu (Italia Ricci) / Jay Fairfield (Chris Wood) / Dimitri Adzovic (Nico Tortorella)
Pseudo internet / prénom : : exotic (Sarah).
Crédits : : avatar : : .sassenach | sign : everyday. J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 11 Septembre. Je suis : irlandaise et mes origines sont : hollandaises En ce moment, je : étudiante en Musique (violoncelle) et Industrie de la musique, travaillant dans un orchestre de la ville. En dehors des cours je fais partie : du club de musique et de chant. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un nouvel appartement, à Echo Park, avec Elena et Maxyne Ce qui m'attire ce sont : les hommes rebelles et côté coeur je suis : célibataire, s'attachant progressivement à son favori. Qui l'aurait cru ?
. :
Certains moments
ont un goût d’éternité.




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   
On ne peut pas tout vivre,
alors l'important est de vivre l'essentiel,
et chacun de nous a "son essentiel".


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



   
Always remember when
The day we rocked the world



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   


So close, no matter how far
Couldn't be much more from the heart
Forever trusting who we are
And nothing else matters.
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬




Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Ven 6 Avr 2018 - 21:56


And last night
you were in my room
And now
my bedsheets smell like you

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Very bad night
feat. shilorah
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Vomissant ses tripes, elle se maudit intérieurement d’avoir été aussi loin. Dernièrement, elle se maîtrisé sur l’alcool. Ça ne faisait qu’empirer son état – voir déclencher certaines crises pour pas grand-chose. Elle savait qu’au Spring Break, ça allait être compliqué, mais pas à ce point. Elle s’était promis de ne pas franchir la limite du blackout, et voilà qu’à la première occasion, la première nuit avec Shiloh – et probablement la dernière du séjour – elle le regrettait amèrement. Quelle mouche l’avait piqué pardi ? « Tu m’excuseras, je suis pas vraiment d’humeur à te tenir les cheveux pendant que tu vomis. » « La ferme. » dit-elle avant une nouvelle relance. Elle pouvait sentir les crampes dans son estomac, lui tambourinant déjà la poitrine. Toute de suite, elle aurait tué pour avoir résolu ce mystère immédiatement et rentrer de recoucher, dans sa propre chambre. Elle aurait sans doute tué aussi pour ne plus voir la gueule de Shiloh. « Ca et le mariage, ça devrait peut-être te calmer niveau alcool. » Elle secoue légèrement la tête avant d’arriver à se calmer. « Pourtant, je dirai pas non à un verre si ça peut m’éviter de voir ta pauvre tronche. » Elle se relève difficilement, en gardant sa main sur le muret. Pendant deux secondes, elle ferme les yeux comme pour tenter de se calmer intérieurement, et éviter tout début de crise. Mais la voix intempestive de l’Italien l’en empêcha : « Quand tu seras prête, j’aimerais qu’on aille sur cette plage histoire d’en savoir un peu plus sur la plus belle connerie de mon existence. » Elle reste quelques secondes supplémentaire, comme ça, dans sa bulle. Pour contrôler ses émotions. Et pour le faire chier. Puis, elle prend une grande inspiration et tourner des talons. « Sur ce point on est d’accord. » C’est tout ce qu’elle osa dire avant de prendre la direction de l’hôtel que le réceptionniste leur avait indiqué. Plus elle marchait, plus elle tentait de comprendre sa soirée. Elle jouait nerveusement avec la bague, légèrement trop grande pour son doigt. Il devait forcément y avoir une explication. Oui, c’était une obligation. Arrivée sur la plage, il se dirige vers l’hôtel, impressionnant et bourrés d’étudiant et de touriste.  Une fête hawaïenne avait bien évidemment eu lieu, ça expliquait les fleurs dans la chambre qu’elle avait pu apercevoir. Une équipe était déjà en train de ranger, lorsqu’ils s’approchaient. « Excusez-moi » dit-elle d’une voix douce. Visiblement, Shiloh ne faisait que suivre, les mains dans les poches. Il ne prenait aucune initiative ; ça lui tapait encore plus sur les nerfs. « Oh tiens, Sara » dit un jeune homme. « Pardon ? » Elle ose regarder Shiloh une seconde, dans l’incompréhension. « Nico et Sara, non ? Vous nous avez fait rêvé hier soir. » Elle s’humecta ses lèvres, en passant une main dans ses cheveux. Visiblement, ils devaient se tromper. Ou alors…avaient-ils vraiment changés d’identité la veille ? Elle allait ouvrir la bouche, mais elle se retrouva simplement embêter. C’est Shiloh qui finit par décider à réagir pour ouvrir sa jolie gueule. Enfin.

@Shiloh Maestri



( we are bound to each other's hearts, caught, torn and pulled apart. this love is like wildfire. )


absente du 23 avril au 8 mai.
avatar
Shiloh Maestri
m« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
ambitious epsilon
Date d'inscription : : 07/12/2017
Messages : : 1046
Points : : 1541
Avatar : : Will Higginson
Autres comptes : : Zeppelin, Warren, Elena & Ian.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : Morrigan ♥︎ J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 25 novembre. Je suis : américain et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiant en 2ème année de Master Degree en Management. Aussi à la tête de mon propre trafic de voitures et de courses illégales. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un penthouse avec vue sur l'océan à Venice Beach avec la petite soeur (Laïs) et je squatte de temps en temps ma chambre chez les Epsilon. Ce qui m'attire ce sont : les femmes, leurs courbes et lèvres pulpeuses et côté coeur je suis : célibataire et sérieusement entiché d'une belle Irlandaise (un peu perturbant).
. :
seven minutes in heaven
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. © SWEET DISASTER


I am more than innocent but just take a chance and let me in and I'll show you ways that you don't know.
You like to watch while we shake it. I know we're making you thirsty. You want us all in the worst.
I try to picture me without you but I can't 'cause we would be immortals.

DOWN TO THE PLAYGROUND
LAÏSFREYAVITORIAAURORAJAY&ALEKS (2)ALIÉNORSAMIAMIANORAH (4)NORAH (5)


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Prendre la tête de l'empire familial avec Laïs.

  Dim 8 Avr 2018 - 15:28

very bad night
Un pauvre con. C’est ce qu’il est et il accepte la critique sans broncher. Il a toujours été ainsi, a toujours eu le réflexe de se fermer lorsque les choses l’atteignent un peu trop. Et comment ne pas être atteint lorsqu’on se réveille en pensant être marié à une personne envers qui nos sentiments ne sont pas très clairs ? Déjà totalement perdu depuis quelques semaines, cette plaisanterie au réveil n’est pas faite pour lui plaire. Laisser la colère prendre le dessus, ça a toujours été plus simple pour Shiloh et s’il aurait préféré ne pas se comporter comme un crétin avec Norah, il le fait malgré tout. « Pourtant, je dirais pas non à un verre si ça peut m’éviter de voir ta pauvre tronche. » Sans un mot, il roule des yeux. Cela dit, il a bien cherché cette attaque de la part de l’Irlandaise, raison pour laquelle il évite de répliquer même si ça le démange profondément. Ils pourraient d’ailleurs passer des heures à se prendre la tête – et nul doute qu’ils seraient très doués pour ça – seulement Shiloh a besoin de trouver une explication à tout ceci. Rester en appuie contre le mur à regarder Norah vomir ne les aidera en rien. « Sur ce point on est d’accord. » Visiblement le seul sur lequel ils arriveront à l’être aujourd’hui et à l’avenir. Il pensait sincèrement ce qu’il a dit plus tôt : après ceci, ils vont avoir besoin de temps loin l’un de l’autre histoire de tout remettre en place dans leur vie et éviter une nouvelle catastrophe. Reprenant la direction de l’hôtel où a eu lieu la soirée, il reste en retrait, les mains enfoncées dans les poches de son bermuda, continuant de pester intérieurement contre la situation et les femmes en général. « Oh tiens, Sara », « Pardon ? » Leur regard se croisent, mais il se contente de hausser les épaules pour lui faire comprendre qu’il ne voit pas non plus ce qu’il raconte. « Nico et Sara, non ? Vous nous avez fait rêvé hier soir. » Même de dos il parvient à sentir qu’elle ne sait plus quoi dire ou quoi penser. Dans un soupire, l’Américain fait un pas en avant et se retrouve à la hauteur de Norah. Son sourire forcé, il tente de paraître aussi naturel que possible et va jusqu’à passer un bras autour des épaules de la brune. « En parlant de ça … » Feignant d’être mal à l’aise, il passe une main dans ses cheveux devenus plus clairs avec le soleil. « … On a pas mal bu hier soir et il y a certains détails qui nous échappent concernant la soirée … Si jamais vous pouviez nous éclairer ? » Continuant sa comédie, il le supplie du regard – une première pour lui – et le type hausse les épaules. « Vous êtes arrivés au milieu de la soirée un peu plus complices que maintenant. Vos deux amis nous ont informé de votre mariage tout récent et qu’ils voulaient qu’on fête ça dignement. Ce que vous avez fait … » Son air perdu, il ne le feint même plus. Il l’est devenu dès qu’il a été question de leurs amis. Aleks ne l’aurait jamais laissé dans une merde pareille. Peut-être au début pour se marrer et se payer sa tête, mais sans aller plus loin. « J’ai des photos si vous voulez. » Toujours en train de se creuser la tête pour savoir de qui il est question, il laisse Norah s’avancer tandis que son bras retombe le long de son corps. Cette histoire devient bien trop étrange pour son cerveau encore peu réveillé et trop alcoolisé.


ABSENTE DU 25 AVRIL AU 10 MAI
Yeah, reckless behavior ☾ I'm seeing the pain, seeing the pleasure. Nobody but you, 'body but me 'body but us, bodies together. I love to hold you close, tonight and always©️️️ endlesslove.
avatar
Norah Bishop
s« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 746
Points : : 1559
Avatar : : Emily Didonato
Autres comptes : : Natalia B-Montaigu (Italia Ricci) / Jay Fairfield (Chris Wood) / Dimitri Adzovic (Nico Tortorella)
Pseudo internet / prénom : : exotic (Sarah).
Crédits : : avatar : : .sassenach | sign : everyday. J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 11 Septembre. Je suis : irlandaise et mes origines sont : hollandaises En ce moment, je : étudiante en Musique (violoncelle) et Industrie de la musique, travaillant dans un orchestre de la ville. En dehors des cours je fais partie : du club de musique et de chant. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un nouvel appartement, à Echo Park, avec Elena et Maxyne Ce qui m'attire ce sont : les hommes rebelles et côté coeur je suis : célibataire, s'attachant progressivement à son favori. Qui l'aurait cru ?
. :
Certains moments
ont un goût d’éternité.




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   
On ne peut pas tout vivre,
alors l'important est de vivre l'essentiel,
et chacun de nous a "son essentiel".


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



   
Always remember when
The day we rocked the world



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   


So close, no matter how far
Couldn't be much more from the heart
Forever trusting who we are
And nothing else matters.
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬




Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Jeu 12 Avr 2018 - 21:11


And last night
you were in my room
And now
my bedsheets smell like you

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Very bad night
feat. shilorah
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Nico. Sara. Sara. Nico. Elle tentait d’assimiler ces prénoms dans sa tête mais rien ne tiltait vraiment. Pourtant autant de questions lui vinrent en tête, sans qu’elle ne sache laquelle poser en premier. Pourquoi cet homme pensait-il qu’ils s’appelaient Nico et Sara ? Dans ce cas, qui étaient ces deux acolytes qui visiblement avaient été rayés de sa mémoire ? Quelque chose était néanmoins certaine : la bague était liée à eux, et au fond, même si ses idées n’étaient pas totalement claires, elle commençait à arriver à calmer sa panique. « En parlant de ça… » Shiloh revint à son hauteur et commença à réagir comme un mec qui veut enfin savoir ce qui s’est passé. Alors, elle le laisse prendre les devants. Mais c’est un frisson qui remonte le long de son échine lorsqu’il passe son bras autour de sa taille, prétextant agir normalement aux yeux de cet inconnu. « …On a pas mal bu hier soir et il y a certains détails qui nous échappent concernant la soirée…Si jamais vous pouviez nous éclairer ? » Elle acquiesce de la tête, sans rien dire, trop perturbée par cette main sur sa hanche. « Vous êtes arrivés au milieu de la soirée un peu plus complices que maintenant. Vos deux amis nous ont informés de votre mariage tout récent et qu’ils voulaient qu’on fête ça dignement. Ce que vous avez fait… » Elle se mord la bouche en tentant de deviner ce qu’ils avaient fait, mais rien ne remontait à la surface. « J’ai des photos si vous voulez. » « Oui, on veut bien. » saisit-elle trop soudainement, en étonnant les deux jeunes hommes. L’homme haussa encore les épaules et tourna des talons avant de les inviter à les suivre. Se libérer de l’emprise de Shiloh l’apaisa presque instantanément. Elle n’aimait pas ce que ce contact réveillait en elle – d’ailleurs n’importe quel contact. Oui, elle n’aimait pas ça surtout pas après ce qu’ils avaient osé se dire dans la chambre. Ils s’avancèrent parmi les tables et débris de verres et autres cochonneries par terre, avant d’entrer dans l’antre du bar. Une femme sourit à Shiloh, tandis qu’un mec l’interpella elle : « T’es déjà debout Sara ? Avec la danse que tu nous as donné hier soir, on pensait pas te revoir de si tôt. » Ses joues rougirent presque instantanément devant le regard intense que ce nouvel inconnu lui lançait, avant de la détailler un peu plus son corps. Visiblement, elle avait fait tourner des têtes hier soir. « Tenez. » Le premier homme leur sorti quelques polaroids imprimés sur le vif. Une de Shiloh et elle, en train de s’embrasser à pleine bouche. N’osant regarder Shiloh, elle passa à la seconde : une d’elle en train de danser sur le bar, visiblement entourés de pas mal de monde. A sa posture à l’instant T, c’était une pure chaudasse. Elle encaissa avant de tomber sur une troisième photo : un couple les accompagnait, une brune et un blond. Probablement les vrais Nico et Sara. Alors, elle osa répondre : « Vous savez pas quand est-ce qu’ils sont partis ? De la soirée, je veux dire. » Il secoue la tête, l’air désolé. « Hélas, non. Mais à leur bracelet, ils semblaient être de l’hôtel Pueblo Bonito. » C’était un hôtel de luxe, l’un des plus chers de la plage. Comment les avaient-ils rencontrés, ça…c’était la grande question. « On peut vous prendre les photos ? » demanda-t-elle rapidement. L’homme hésita une seconde, visiblement aimant accroché les photos de ces invités fêtards, mais aux yeux de Norah, il finit par céder. « Prenez-les. »

@Shiloh Maestri



( we are bound to each other's hearts, caught, torn and pulled apart. this love is like wildfire. )


absente du 23 avril au 8 mai.
avatar
Shiloh Maestri
m« DECET IMPARATOREM STANTEM MORI »
ambitious epsilon
Date d'inscription : : 07/12/2017
Messages : : 1046
Points : : 1541
Avatar : : Will Higginson
Autres comptes : : Zeppelin, Warren, Elena & Ian.
Pseudo internet / prénom : : .sassenach (Amy)
Crédits : : Morrigan ♥︎ J'ai : 24 ans et mon anniversaire est le : 25 novembre. Je suis : américain et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiant en 2ème année de Master Degree en Management. Aussi à la tête de mon propre trafic de voitures et de courses illégales. Si jamais vous me cherchez, j'habite : un penthouse avec vue sur l'océan à Venice Beach avec la petite soeur (Laïs) et je squatte de temps en temps ma chambre chez les Epsilon. Ce qui m'attire ce sont : les femmes, leurs courbes et lèvres pulpeuses et côté coeur je suis : célibataire et sérieusement entiché d'une belle Irlandaise (un peu perturbant).
. :
seven minutes in heaven
I'VE BEEN DRIPPING LIKE ENDORPHIN, ADDICTED TO THAT FANTASY. © SWEET DISASTER


I am more than innocent but just take a chance and let me in and I'll show you ways that you don't know.
You like to watch while we shake it. I know we're making you thirsty. You want us all in the worst.
I try to picture me without you but I can't 'cause we would be immortals.

DOWN TO THE PLAYGROUND
LAÏSFREYAVITORIAAURORAJAY&ALEKS (2)ALIÉNORSAMIAMIANORAH (4)NORAH (5)


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Prendre la tête de l'empire familial avec Laïs.

  Dim 15 Avr 2018 - 18:32

very bad night
« Oui, on veut bien. » Plus rapide, plus alerte que lui, Shiloh la laisse s’avancer pour regarder les fameuses photos. Fermant ses paupières avec force, il tente de reprendre ses esprits ce qui s’avère toujours aussi nul. Retourner se coucher et passer le reste de sa journée à dormir pour oublier tout ça lui donne envie. Il passerait même sa soirée à boire pour effacer encore plus tout ça de son esprit. Quoi que … il serait bien capable de se marier une seconde fois. Poussant soupire las, il finit par suivre les deux jeunes gens en regardant autour d’eux. Autant dire que la fête a battu son plein ce qui aurait pu le faire sourire si l’issue de celle-ci n’avait pas été aussi lourde en conséquences pour eux. « T’es déjà debout Sara ? Avec la danse que tu nous as donné hier soir, on pensait pas te revoir de sitôt. » Pas besoin de voir la tête de Norah pour savoir qu’une fois de plus elle ne sait pas où se mettre et, par réflexe, il lui lance un regard mauvais bon pour lui faire passer toute envie de la regarder comme un morceau de viande. « Tenez. » Par-dessus l’épaule de la brune, il regarde les clichés et manque de s’étrangler avec sa salive uniquement avec la première photo. Ils ont tellement l’air d’un couple sur celle-ci qu’il aimerait assez mourir foudroyer immédiatement. La deuxième lui fait comprendre le regard prédateur de l’autre pauvre type et l’Américain se retient de tout commentaire qui pourrait la vexer mais qu’il ne peut s’empêcher de penser à cause de sa colère. Mais c’est la dernière qui se révèle plus intéressante lorsqu’il pense reconnaître le couple avec eux. Sans doute les vrais Nico et Sara. « Vous savez pas quand est-ce qu’ils sont partis ? De la soirée, je veux dire. », « Hélas, non. Mais à leur bracelet, ils semblaient être de l’hôtel Pueblo Bonito. » Le même que celui qu’il avait réservé, celui dans lequel il aurait dû se réveiller ce matin, ce qu’il aurait préféré. « On peut vous prendre les photos ? », « Prenez-les. » Bien que visiblement peu ravi à l’idée de les leurs laisser, Shiloh le remercie et entraîne déjà Norah avec lui avant de laisser un peu de distance entre eux une fois loin des regards curieux. « Bon au moins je sais comment on a pu les rencontrer avant la soirée. » Dit-il en fouillant dans la poche de son bermuda pour en sortir la clé électronique de sa chambre dont le nom de l’hôtel en lettres d’or brille au soleil. « Avec un peu de chance ils sont mariés et pas nous. Je pourrais retourner dormir. Et toi … » Reprend-il en posant son regard sur Norah avant de hausser les épaules. « … Tu feras bien ce que tu veux après tout. » Parce qu’il pense encore ce qu’il a dit : ils doivent prendre leurs distances. S’il n’avait pas fait d’elle sa « préférée » et s’il avait continué d’enchaîner les filles, jamais il ne se serait retrouvé dans une telle situation. Il se doit de calmer les choses, retrouver ses habitudes et pour ça ils doivent retrouver Nico et Sara dans cet hôtel dont il pousse les portes qu’il tient tout de même à Norah.


ABSENTE DU 25 AVRIL AU 10 MAI
Yeah, reckless behavior ☾ I'm seeing the pain, seeing the pleasure. Nobody but you, 'body but me 'body but us, bodies together. I love to hold you close, tonight and always©️️️ endlesslove.
avatar
Norah Bishop
s« ACVBBCVBCVBCVBC »
drunken tri-pi
Date d'inscription : : 13/04/2017
Messages : : 746
Points : : 1559
Avatar : : Emily Didonato
Autres comptes : : Natalia B-Montaigu (Italia Ricci) / Jay Fairfield (Chris Wood) / Dimitri Adzovic (Nico Tortorella)
Pseudo internet / prénom : : exotic (Sarah).
Crédits : : avatar : : .sassenach | sign : everyday. J'ai : 22 ans et mon anniversaire est le : 11 Septembre. Je suis : irlandaise et mes origines sont : hollandaises En ce moment, je : étudiante en Musique (violoncelle) et Industrie de la musique, travaillant dans un orchestre de la ville. En dehors des cours je fais partie : du club de musique et de chant. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un nouvel appartement, à Echo Park, avec Elena et Maxyne Ce qui m'attire ce sont : les hommes rebelles et côté coeur je suis : célibataire, s'attachant progressivement à son favori. Qui l'aurait cru ?
. :
Certains moments
ont un goût d’éternité.




▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   
On ne peut pas tout vivre,
alors l'important est de vivre l'essentiel,
et chacun de nous a "son essentiel".


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



   
Always remember when
The day we rocked the world



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
   


So close, no matter how far
Couldn't be much more from the heart
Forever trusting who we are
And nothing else matters.
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬




Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Ven 20 Avr 2018 - 11:38


And last night
you were in my room
And now
my bedsheets smell like you

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Very bad night
feat. shilorah
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Elle a toujours été proche de lui, toujours sur la même longueur d’onde. Et encore ce matin, ils sont cette même onde. Ils sont tous les deux d’accord pour dire que c’est la pire connerie qu’ils aient faite – s’ils l’ont vraiment fait. Pourtant, au lieu d’être proche, ils s’éloignent. Son cœur se pince à cette pensée. Non, elle n’a jamais été aussi éloignée de lui. Très peu de contact, aucun regard. Et lorsqu’ils le font, c’est pour se lancer des épines. Ça lui fait mal, bien plus qu’elle n’ose se l’avouer. Mais, elle a sans doute besoin de décuver, et de digérer ce qui est en train de se passer. « Bon au moins, je sais comment on a pu les rencontrer avant la soirée. » Elle l’interpelle du regard alors qu’il sort une clé de sa poche. Il est aussi au même hôtel. Ça commence à s’éclaircir, cette histoire. Mais pourquoi porte-t-elle cette bague ? Pourquoi pensaient-ils être mariés ? « Avec un peu de chance, ils se sont mariés et pas non. Je pourrais retourner dormir. Et toi…tu feras bien ce que tu veux après tout. » Elle déglutine, sans laisser apercevoir ce que cette phrase lui insuffle en elle. Mais elle ne dit rien, sortant de ce bar maudit, en prenant la direction de cet hôtel. Du moins, avant que Shiloh ne lui fasse remarquer qu’elle partait dans la mauvaise direction. Elle avait les nerfs à vive, et si la fatigue était devenue une vieille amie, elle se sentait épuisée. Quelques minutes leur suffire à rejoindre l’hôtel, avant que Shiloh aille demander le numéro de chambre d’une certaine Sara et Nico. Fraîchement Mr et Mme Sullivan. Norah croise le regard de Shiloh, et ce qu’elle y lit, c’est sans doute la même délivrance. Il avait raison, sans doute. Ils étaient mariés, pas eux. « Le numéro de la chambre ? » demande-t-elle. « Je suis désolée mais je ne peux pas vous donner cette information. » « Hum… » Elle montre la bague à son doigt. « Il me semble qu’elle serait ravie de savoir qu’on a retrouvé sa bague de fiançailles » Surpris, il hésite avant de lui glisser le numéro de la chambre. Ils montent au second étage, avant de taper à la 204. Une femme, cheveux en bataille, paniquée ouvre la porte. « Oui ? Ah…Norah. Shiloh. » Elle sourit, instinctivement. « Justement, j’allais vous appeler. Je cherche ma bague depuis tout à l’heure. Je crois l’avoir laisser aux toilettes…Mais… » Elle semble paniquée. Un flash s’affirme dans la tête de Norah. Elle fronce les sourcils, en montrant sa main. « Je crois l’avoir ramasser pour te la redonner…mais vous étiez déjà partis. » « Oui, on est parti juste après. » Tout semblait s’éclaircir. Visiblement.

@Shiloh Maestri



( we are bound to each other's hearts, caught, torn and pulled apart. this love is like wildfire. )


absente du 23 avril au 8 mai.
Contenu sponsorisé

  
very bad night (shilorah)