Flèche hautFlèche bas — collateral damage (the love triangle)


— collateral damage (the love triangle)
avatar
Meara Locklear
s« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 03/12/2017
Messages : : 143
Points : : 118
Avatar : : ana de armas
Autres comptes : : cael el-hadid & hédiya stawinsky
Pseudo internet / prénom : : fucking face. (jaël)
Crédits : : Lempika. (bzrt) J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : 1 décembre. Je suis : américaine et mes origines sont : natives et cubaines. En ce moment, je : suis étudiante en cinquième année de comptabilité, mais réellement dealeuse. En dehors des cours je fais partie : d'un gang, les boyle heights reapers Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans une caravane dans les rues palabres de boyle heights Ce qui m'attire ce sont : les femmes, et les hommes, les personnes, genre à part et côté coeur je suis : célibataire
. :
.the tought of what could've been.
IS AS PAINFUL AS A BROKEN HEART

I SHOULD'VE KISSED YOU LONGER
- - - - - - - - - - - - - - - - - -
i'll be there for you
WHEN THE RAIN STARTS TO POUR
LIKE I'VE BEEN THERE BEFORE
'CAUSE YOU'RE THERE FOR ME TOO


- - - - - - - - - - - - - - - - - -
We're
UNBREAKABLE
UNSTOPPABLE
UNSHAKEABLE


- - - - - - - - - - - - - - - - - -

addicted to the taste----------
IF ONLY I HAD----BUT I CIRCLE
THE CONTROL I-----BACK TO THE
THINK I HAVE---RAGING DESIRES

--------------that feels my lungs
- - - - - - - - - - - - - - - - - -



LOVE TRIANGLE | LIORA (to do)


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : en secret, ouvrir une galerie d'art

  Ven 13 Avr 2018 - 21:56
COLLATERAL DAMAGE, THE LOVE TRIANGLE


Il était là. Avec elle. Au Mexique. À deux pas de moi. Je me cachais, les espionnais, noyais dans l'alcool ma frustration. Mensonges. Encore des mensonges. Quand est-ce qu'ils s'arrêteront ? Quand est-ce que je verrais le bout du tunnel, la fin de toute cette histoire ? J'étais en agonie constante, dans un état second, chaque jour paraissant plus dur que le précédant. Ma vie chamboulée par une personne, une seule. Cette personne en qui je faisais confiance, trop confiance, à qui je m'étais trop vite attaché. Une erreur de jugement phénoménal, ma première. Il m'avait fait douter de mon jugement, parfait jusque-là, m'avait trahi moi et ma famille, mon "sang". Et j'avais encore réussi à avoir des scrupules. À vouloir que mon frère ne lui fasse pas de mal, à vouloir le protéger. Et pour quoi ? Pour qui ? Pour découvrir qu'en plus de m'avoir menti sur sa véritable identité, il m'avait menti sur son statut civil. Azaél Stawinsky, en couple avec Marla Maestri. Maestri, un nom que je connais que trop bien, un nom puissant, avec de l'influence. Un nom de criminel. l'Inspecteur Stawinsky avait un type, mais surtout, il avait une petite amie. Qu'avais-je été ? Et s'il pouvait être avec qu'elle, pourquoi pas moi ? Tant de sentiments se mélangeaient, jalousie, colère, amour, haine. Pure haine. Cette haine motivait mon désir de revanche. Ne l'avait-il pas mérité ? Leo. Azaél. Ace. Quel que soit son prénom, son identité. Il ne méritait pas de vivre sa vie comme si rien ne s'était passé, à mes dépens. Il ne méritait pas de ne pas avoir sa vie bouleversée, mise sens dessus dessous, comme la mienne. Je titube jusqu'à eux, difficilement. Je le vois me voir, son visage se décompenser. Ca ne fait que me motiver un peu plus. J'avance la tête haute, passe la main dans mes cheveux et les atteints. Azaél ? Azaél Stawinsky c'est ça ? Tu te souviens de moi ?  

@Azaél Stawinsky @Marla Maestri




avatar
Marla Maestri
l« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 07/12/2017
Messages : : 532
Points : : 385
Avatar : : nicola peltz.
Autres comptes : : maxon, lexie, maisie et martin.
Pseudo internet / prénom : : castamere/ anne.
Crédits : : kawaiinekoj. J'ai : vingt-et-un ans et mon anniversaire est le : quatre juillet, aux tambours de la fête nationale. Je suis : américaine et mes origines sont : italiennes. En ce moment, je : suis étudiante en quatrième année de chimie. En dehors des cours je fais partie : des clubs de tennis et de cheerleading. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans la totalité du dernier étage d'un hôtel portant mon nom avec Liora et Mackenzie. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et côté coeur je suis : dans une relation compliquée avec le bel Azaél Stawinsky.
. :
 

laïs, marla, shiloh
azael
mack/liora
aidan
roméo
julian

(azael, aidan, mackenzie, aleks, julian)

Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : (☆) régner sur l'empire hôtelier de la famille.

  Sam 14 Avr 2018 - 16:10
COLLATERAL DAMAGE, THE LOVE TRIANGLE

En rentrant à l'hôtel ce soir, Marla avait proposé à Azael de passer la soirée à la fête organisée sur la Playa del Divorcio, plage dont elle adorait d'ailleurs le nom autant que celui de la Playa del Amor. Le couple venait de rentrer d'une exploration des grottes sous-marines de la baie de Cabo et bien qu'il fût épuisé, la blonde avait promis avec un sourire une belle récompense à son petit-ami s'il faisait l'effort de l'accompagner ce soir. C'est alors naturellement que le duo avait rejoint les premiers fêtards main dans la main. Ils étaient beaux tout les deux, Marla est Azael, amoureux. Leurs cheveux blonds embrassés par les derniers rayons du soleil couchant brillaient, leurs yeux étincelaient. Heureux. Heureux de passer un peu de temps ensemble, loin des missions sous couverture qui l'arrachaient cruellement à elle. Sirotant un énième cocktail aux couleurs flamboyantes, Marla, elle posa la tête sur l'épaule d'Azael. Je suis contente que tu aies pu te libérer. Puis sachant que la semaine arrivait à sa fin, elle chuchota. On se sera bien amusés, merci. Déposant un doux baiser sucré sur ses lèvres, elle s'écarta de lui pour reprendre une gorgée de sa boisson alcoolisée. Puis alors qu'il ouvre la bouche pour lui répondre, elle voit les traits de son visage brusquement changer en quelques secondes, et ça l'effraie. Marla, elle n'a même pas le temps de lui demander ce qu'il se passe, inquiète, qu'une voix résonne derrière elle. La gamine se retourne pour faire face à une beauté bronzée, la tête haute et le regard assassin. Cette fois-ci, c'est son sourire à elle qui se fane, et c'est son coeur qui commence déjà à lui faire mal. Mauvais pressentiment, son cerveau joue la sourde oreille alors que son palpitant, meurtri, lui, a déjà tout compris. Muette, elle laisse la pièce se jouer sous ses yeux et attend désespérément qu'Azael vienne balayer ses peurs.


in the end it's him & i.
— collateral damage (the love triangle)