Flèche hautFlèche bas(tessa), just to be near you. - Page 3


(tessa), just to be near you.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Aodren Adkins
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 181
Points : : 810
Avatar : : bob morley.
Pseudo internet / prénom : : sweet poison (anaïs).
Crédits : : sweet poison (avatar). J'ai : trente-deux ans. et mon anniversaire est le : vingt-cinq mai. Je suis : américain. et mes origines sont : mexicaines. En ce moment, je : suis enseignant à l'ucla, département d'espagnol, en plein projet de recherche au pérou. Ce qui m'attire ce sont : les femmes. et côté coeur je suis : en couple.

  Mar 8 Mai 2018 - 12:49
all i really want is just to hold you for a while.
I have seen a sunset in the western sky, Ain’t nothin’ like the brightness in your eyes And I have seen the moon reflecting in the sea But that don’t compare to how you shine on me. After everything I’ve seen, I rather see you smile, Cause all I really want is just to hold you for a while and be your man. So will you dance with me? I will lead you. Give every moment that I have Just to be near you.
tessa dyer et aodren adkins

avatar
Tessa Dyer
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 453
Points : : 1123
Avatar : : eliza taylor.
Pseudo internet / prénom : : MARY-W./marie.
Crédits : : @weaslaide. (avatar). J'ai : vingt-huit ans et mon anniversaire est le : vingt-huit avril. Je suis : américaine et mes origines sont : purement américaines. En ce moment, je : prie pour devenir une actrice... un jour... peut-être. en attendant faut mettre du beurre dans les épinards, alors je travaille chez un publiciste. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, les femmes- les gens et côté coeur je suis : en couple, mais bordel, que c'est compliqué.
. :

  Mar 8 Mai 2018 - 19:07



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

avatar
Aodren Adkins
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 181
Points : : 810
Avatar : : bob morley.
Pseudo internet / prénom : : sweet poison (anaïs).
Crédits : : sweet poison (avatar). J'ai : trente-deux ans. et mon anniversaire est le : vingt-cinq mai. Je suis : américain. et mes origines sont : mexicaines. En ce moment, je : suis enseignant à l'ucla, département d'espagnol, en plein projet de recherche au pérou. Ce qui m'attire ce sont : les femmes. et côté coeur je suis : en couple.

  Mer 9 Mai 2018 - 22:52
all i really want is just to hold you for a while.
I have seen a sunset in the western sky, Ain’t nothin’ like the brightness in your eyes And I have seen the moon reflecting in the sea But that don’t compare to how you shine on me. After everything I’ve seen, I rather see you smile, Cause all I really want is just to hold you for a while and be your man. So will you dance with me? I will lead you. Give every moment that I have Just to be near you.
tessa dyer et aodren adkins

avatar
Tessa Dyer
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 453
Points : : 1123
Avatar : : eliza taylor.
Pseudo internet / prénom : : MARY-W./marie.
Crédits : : @weaslaide. (avatar). J'ai : vingt-huit ans et mon anniversaire est le : vingt-huit avril. Je suis : américaine et mes origines sont : purement américaines. En ce moment, je : prie pour devenir une actrice... un jour... peut-être. en attendant faut mettre du beurre dans les épinards, alors je travaille chez un publiciste. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, les femmes- les gens et côté coeur je suis : en couple, mais bordel, que c'est compliqué.
. :

  Jeu 10 Mai 2018 - 16:03



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

avatar
Aodren Adkins
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 181
Points : : 810
Avatar : : bob morley.
Pseudo internet / prénom : : sweet poison (anaïs).
Crédits : : sweet poison (avatar). J'ai : trente-deux ans. et mon anniversaire est le : vingt-cinq mai. Je suis : américain. et mes origines sont : mexicaines. En ce moment, je : suis enseignant à l'ucla, département d'espagnol, en plein projet de recherche au pérou. Ce qui m'attire ce sont : les femmes. et côté coeur je suis : en couple.

  Jeu 10 Mai 2018 - 21:15
all i really want is just to hold you for a while.
I have seen a sunset in the western sky, Ain’t nothin’ like the brightness in your eyes And I have seen the moon reflecting in the sea But that don’t compare to how you shine on me. After everything I’ve seen, I rather see you smile, Cause all I really want is just to hold you for a while and be your man. So will you dance with me? I will lead you. Give every moment that I have Just to be near you.
tessa dyer et aodren adkins

avatar
Tessa Dyer
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 453
Points : : 1123
Avatar : : eliza taylor.
Pseudo internet / prénom : : MARY-W./marie.
Crédits : : @weaslaide. (avatar). J'ai : vingt-huit ans et mon anniversaire est le : vingt-huit avril. Je suis : américaine et mes origines sont : purement américaines. En ce moment, je : prie pour devenir une actrice... un jour... peut-être. en attendant faut mettre du beurre dans les épinards, alors je travaille chez un publiciste. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, les femmes- les gens et côté coeur je suis : en couple, mais bordel, que c'est compliqué.
. :

  Jeu 10 Mai 2018 - 22:37



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

avatar
Aodren Adkins
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 181
Points : : 810
Avatar : : bob morley.
Pseudo internet / prénom : : sweet poison (anaïs).
Crédits : : sweet poison (avatar). J'ai : trente-deux ans. et mon anniversaire est le : vingt-cinq mai. Je suis : américain. et mes origines sont : mexicaines. En ce moment, je : suis enseignant à l'ucla, département d'espagnol, en plein projet de recherche au pérou. Ce qui m'attire ce sont : les femmes. et côté coeur je suis : en couple.

  Ven 11 Mai 2018 - 12:52
all i really want is just to hold you for a while.
I have seen a sunset in the western sky, Ain’t nothin’ like the brightness in your eyes And I have seen the moon reflecting in the sea But that don’t compare to how you shine on me. After everything I’ve seen, I rather see you smile, Cause all I really want is just to hold you for a while and be your man. So will you dance with me? I will lead you. Give every moment that I have Just to be near you.
tessa dyer et aodren adkins

avatar
Tessa Dyer
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 453
Points : : 1123
Avatar : : eliza taylor.
Pseudo internet / prénom : : MARY-W./marie.
Crédits : : @weaslaide. (avatar). J'ai : vingt-huit ans et mon anniversaire est le : vingt-huit avril. Je suis : américaine et mes origines sont : purement américaines. En ce moment, je : prie pour devenir une actrice... un jour... peut-être. en attendant faut mettre du beurre dans les épinards, alors je travaille chez un publiciste. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, les femmes- les gens et côté coeur je suis : en couple, mais bordel, que c'est compliqué.
. :

  Ven 11 Mai 2018 - 23:28



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

avatar
Aodren Adkins
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 181
Points : : 810
Avatar : : bob morley.
Pseudo internet / prénom : : sweet poison (anaïs).
Crédits : : sweet poison (avatar). J'ai : trente-deux ans. et mon anniversaire est le : vingt-cinq mai. Je suis : américain. et mes origines sont : mexicaines. En ce moment, je : suis enseignant à l'ucla, département d'espagnol, en plein projet de recherche au pérou. Ce qui m'attire ce sont : les femmes. et côté coeur je suis : en couple.

  Sam 12 Mai 2018 - 11:58
all i really want is just to hold you for a while.
I have seen a sunset in the western sky, Ain’t nothin’ like the brightness in your eyes And I have seen the moon reflecting in the sea But that don’t compare to how you shine on me. After everything I’ve seen, I rather see you smile, Cause all I really want is just to hold you for a while and be your man. So will you dance with me? I will lead you. Give every moment that I have Just to be near you.
tessa dyer et aodren adkins

avatar
Tessa Dyer
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 453
Points : : 1123
Avatar : : eliza taylor.
Pseudo internet / prénom : : MARY-W./marie.
Crédits : : @weaslaide. (avatar). J'ai : vingt-huit ans et mon anniversaire est le : vingt-huit avril. Je suis : américaine et mes origines sont : purement américaines. En ce moment, je : prie pour devenir une actrice... un jour... peut-être. en attendant faut mettre du beurre dans les épinards, alors je travaille chez un publiciste. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, les femmes- les gens et côté coeur je suis : en couple, mais bordel, que c'est compliqué.
. :

  Sam 12 Mai 2018 - 16:50



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

avatar
Aodren Adkins
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 181
Points : : 810
Avatar : : bob morley.
Pseudo internet / prénom : : sweet poison (anaïs).
Crédits : : sweet poison (avatar). J'ai : trente-deux ans. et mon anniversaire est le : vingt-cinq mai. Je suis : américain. et mes origines sont : mexicaines. En ce moment, je : suis enseignant à l'ucla, département d'espagnol, en plein projet de recherche au pérou. Ce qui m'attire ce sont : les femmes. et côté coeur je suis : en couple.

  Dim 13 Mai 2018 - 2:15
all i really want is just to hold you for a while.
I have seen a sunset in the western sky, Ain’t nothin’ like the brightness in your eyes And I have seen the moon reflecting in the sea But that don’t compare to how you shine on me. After everything I’ve seen, I rather see you smile, Cause all I really want is just to hold you for a while and be your man. So will you dance with me? I will lead you. Give every moment that I have Just to be near you.
tessa dyer et aodren adkins

avatar
Tessa Dyer
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 453
Points : : 1123
Avatar : : eliza taylor.
Pseudo internet / prénom : : MARY-W./marie.
Crédits : : @weaslaide. (avatar). J'ai : vingt-huit ans et mon anniversaire est le : vingt-huit avril. Je suis : américaine et mes origines sont : purement américaines. En ce moment, je : prie pour devenir une actrice... un jour... peut-être. en attendant faut mettre du beurre dans les épinards, alors je travaille chez un publiciste. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, les femmes- les gens et côté coeur je suis : en couple, mais bordel, que c'est compliqué.
. :

  Dim 13 Mai 2018 - 21:32


you look perfect tonight
i found a love for me. darling just dive right in and follow my lead. i never knew you were the someone waiting for me, 'cause we were just kids when we fell in love, not knowing what it was. i will not give you up this time but darling, just kiss me slow, your heart is all i own (@tumblr)

Tessa avait toujours été le genre de fille à vouloir plein de choses, pour son anniversaire: c’était une occasion spéciale et elle n’avait jamais manqué de le rappeler à tout le monde autour d’elle. C’n’était pas de l’exigence, autant que de l’excitation, d’l’envie, le plaisir d’exister au moins pour une journée: oui, elle avait toujours été comme ça, festive, à bondir sans se fatiguer, pendant tous les vingt-huit avril qu’elle avait connus jusqu’alors. Elle aimait recevoir des cadeaux, manger du gâteau, retrouver ses amis, et recevoir ces petits messages ou ces cartes toutes faites par sa famille. Avec le temps, elle avait grandi avec toutes ces petites habitudes: le chèque que ses parents lui offraient en plus du reste, pour ajouter de l’argent au compte qu’ils avaient ouvert à sa naissance; la carte de ses grands-parents maternels, avec des billets dedans, le gâteau préparé par sa mère, et le repas de famille qui suivait toujours de près. Tant de choses qui, mine de rien, lui avaient manqué après son arrivée à Los Angeles: désormais pour ses vingt-huit ans, elle n’aurait pas de gâteau tout fait de la part de sa mère, probablement pas de billets venant de ses grands-parents, et encore moins de repas de famille. C’était la vie adulte, hein? Elle avait ses amis ici, des gens qui avaient pensé à elle dès ce matin, et qui continuaient de le faire, à en juger la fréquence à laquelle son téléphone avait buzzé dans son sac. Oui, cette année encore, techniquement, la Dyer était bien entourée: elle avait tout pour être heureuse encore cette année. Rien de tragique n’était arrivé pour frapper sa vie, elle avait la santé, elle souriait à longueur de journée, dès que le soleil pointait son nez sur la Californie. Juste parce qu’Aodren n’était pas là, ça n’voulait pas dire que la jeune femme était malheureuse comme une pierre dès le réveil et jusqu’à ce qu’elle aille se coucher, qu’elle n’avait rien de mieux à faire que pleurer sur son sort et se lamenter de l’absence de son petit-ami. Non, elle essayait, vraiment, de s’amuser et de tirer le meilleur de tout ça: c’était une ‘expérience’, en soit, les relations à longue distance. Selon certains films, ça ajoutait même du piment dans une histoire d’amour, ça ravivait la flamme et toutes ces chose si positives, qu’elle n’voyait pas nécessairement arriver entre l’Adkins et elle. Ils n’étaient pas de ces relations idéales qu’on voyait au cinéma, qui avaient un scénario tout écrit quoiqu’il arrive, et qui brisaient rarement le coeur: ils étaient rares, les films de comédie romantique qui se finissaient mal. L’idée elle-même était dans le titre de la catégorie ‘comédie romantique’: impossible pour la jeune femme, à l’heure actuelle, de dire que c’était ce qui l’attendait pour son avenir. Comment savoir? Si ça se trouve, Aodren et elle étaient lancés droit vers un drame où tout se finirait mal, où leur relation exploserait en mille morceaux, au point d’en être totalement irréparable. C’était ce qui lui faisait l’plus peur dans tout ça, à Tessa: ils étaient humains, ils n’étaient pas des personnages créés de toute pièce par des auteurs qui avaient ‘un plan’ dans le crâne- et peut-être bien qu’il suffisait qu’ils aient une de ces fameuses ‘discussions’ pour qu’ils se comprennent mieux vis à vis de cette histoire de Pérou. Ou peut-être que tout autant, cette ‘discussion’ serait le point final de tout c’qu’ils avaient.

Est-c’qu’ils le savaient, tout autant l’un que l’autre et bien plus qu’ils ne pouvaient l’admettre? Est-ce qu’ils fuyaient, imperceptiblement, tous les deux autant l’un que l’autre? Après tout, peut-être qu’il y avait des vérités sur ce périple au Pérou, qu’Aodren lui-même n’voulait pas dire et n’voulait pas entendre. Et c’était la même chose pour elle. Et alors qu’elle avait si mal géré les choses à l’époque de Noël, aujourd’hui, elle essayait de faire quelques trucs différemment - peut-être. Essayer, c’était ça l’concept. Comment faire, pourtant, quand elle savait qu’irrémédiablement, ils allaient devoir aborder des sujets qui fâcheraient, comme à quand il repartirait, c’qu’il avait fait pour venir jusqu’ici, ou même quand elle lui demanderait tout simplement, comment est-c’qu’il allait. Évidemment qu’il allait bien, il s’éclatait au Pérou, il apprenait et découvrait plein de choses, entouré de personnes tout aussi talentueuses et intelligentes et curieuses que lui. Tessa, elle était l’ancre qui le ramenait à Los Angeles - par devoir, par envie? Toujours était-il que temps qu’il était là, il n’était pas là-bas, et peut-être que ça lui manquait, peut-être qu’il perdait du temps. Peut-être qu’il suffirait qu’elle fasse un truc de travers pour que dans l’crâne du brun, il n’y ait plus que du regret, pour ces heures de voyage qu’il avait faits pour arriver jusqu’ici. Aussi superficiel cela pouvait-il paraître, la Dyer savait qu’il y avait relativement peu de faux pas à commettre quand il était question d’sexe; elle assurait pas mal à ce niveau-là et même avec lui - combien de fois elle avait utilisé tout ça pour lui ‘remonter le moral’, quand ç’avait été le centre de gravité de leur relation, hein? Elle avait appris à quel point elle pouvait avoir son effet sur le brun- ça l’avait flattée à une époque, et ça la flattait encore aujourd’hui. Assez pour qu’elle sache que ça, dans tout le voyage du jeune homme jusqu’ici, ça en avait valu la peine dans son crâne à lui. Qu’en était-il du reste de la soirée? Alors qu’elle reprenait son souffle, le coeur battant à tout rompre contre ses côtés, ses bras encore enroulés autour de la nuque du brun, elle commençait déjà à craindre ce qui pourrait suivre. C’était plus fort qu’elle: un peu parce qu’elle n’voulait pas le décevoir, elle n’voulait pas le sentir ou le voir prendre la fuite, en apparences ou physiquement, embarquant prématurément dans un avion pour repartir au Pérou parce qu’ils se seraient disputés, parce qu’elle n’aurait pas réagi comme il l’aurait voulu, face à quoique ce soit qui pourrait arriver. Voilà que dans le cocktail molotov de ses hormones qui jouaient aux montagnes russes, l’appréhension lui nouait les entrailles. « Au moins personne n’est venu... » plaisanta-t-elle dans un vague regard autour d’eux, caressant encore la peau du brun sous ses doigts, sentant doucement la fine pellicule de sueur qui s’y était posée. Elle avait oublié la discrétion ou la prudence bien assez vite, dès qu’ils avaient commencé à s’embrasser et à laisser leurs mains courir le long de leurs corps. Voilà que maintenant, elle réalisait qu’ils étaient toujours à Venice Beach, dehors, près de la mer, et qu’ils avaient été chanceux. C’était son anniversaire, après tout, elle avait le droit de vivre des trucs comme ça, non? Un argument qui n’fonctionnerait pas vraiment avec les flics, surtout si elle avait les seins à l’air et ainsi de suite. « Alors... c’était un bon fantasme? » qu’elle préféra demander, changeant de sujet dans un sourire mielleux, alors qu’elle croisait le regard d’Aodren, caressant ses cheveux: elle n’se sentait pas exhibée, quand il était encore contre elle, si bien qu’elle n’avait pas envie qu’il s’écarte, pour le coup. Elle se sentait bien, si bien quand il était là, qu’il n’y avait rien d’autre qui existait. Peut-être qu’ils pouvaient encore planer pour quelques instants.



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

avatar
Aodren Adkins
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 181
Points : : 810
Avatar : : bob morley.
Pseudo internet / prénom : : sweet poison (anaïs).
Crédits : : sweet poison (avatar). J'ai : trente-deux ans. et mon anniversaire est le : vingt-cinq mai. Je suis : américain. et mes origines sont : mexicaines. En ce moment, je : suis enseignant à l'ucla, département d'espagnol, en plein projet de recherche au pérou. Ce qui m'attire ce sont : les femmes. et côté coeur je suis : en couple.

  Lun 14 Mai 2018 - 19:51
all i really want is just to hold you for a while.
I have seen a sunset in the western sky, Ain’t nothin’ like the brightness in your eyes And I have seen the moon reflecting in the sea But that don’t compare to how you shine on me. After everything I’ve seen, I rather see you smile, Cause all I really want is just to hold you for a while and be your man. So will you dance with me? I will lead you. Give every moment that I have Just to be near you.
tessa dyer et aodren adkins

Il l’appréciait son voyage au Pérou Aodren, il ne pouvait pas mentir là-dessus et prétendre que c’était chiant, qu’il s’ennuyait et qu’il avait vraiment hâte que ça s’arrête. C’était nouveau pour lui, c’était un moyen de découvrir tout un tas de choses et franchement, ça le passionnait. Ces dernières années il avait été du genre à enchainer les activités diverses et variées juste pour arrêter de penser à son fils. Il avait fait plein de choses, il avait même pris des cours à l’université, squattant certains amphis, notamment dans les cours d’archéologie, parce qu’il trouvait ça formidable et là, on lui proposait un projet tout prêt qui trainait de plein de sujets qui le passionnait, alors évidemment qu’il était heureux de son périple au Pérou, il en était satisfait et c’était difficile de regretter le choix qu’il avait pu faire quand il avait accepté de partir là-bas. De l’autre côté, y avait sa vie à Los Angeles, y avait sa famille, y avait Tessa, et même ses étudiants qu’il regrettait d’avoir laissé derrière lui. Il se plaignait parfois de son job, mais il l’aimait. Alors évidemment qu’il avait quand même hâte de reposer ses valises à Los Angeles et de profiter à nouveau de tout ce qu’il aimait dans sa vie. Son métier, il l’aimait, c’était certain et il s’en contentait très bien, mais est-ce que parce que ça semblait lui suffire, il fallait qu’il renonce au petit plus qu’on lui permettait d’ajouter à sa carrière ? Il se disait que ça aurait été idiot de sa part, comme si se contentait du minimum quand on nous offrait plus, ça pouvait être un tant soit peu logique. Il était capable de distinguer parfaitement sa vie de couple et de vie professionnelle, comme s’il y avait une barrière très nette entre les deux, alors il était capable d’être parfaitement comblé en amour tout en ayant envie d’un peu plus dans sa carrière.

Est-ce que c’était lui qui manquait de logique alors ? Qu’il devrait se dire qu’il était heureux en amour alors il n’avait pas besoin d’exiger un peu plus de sa vie professionnelle ? Pour lui, ça ne marchait pas comme ça, on pouvait être parfaitement bien avec une personne, avoir envie de construire sa vie avec elle, mais avoir aussi envie d’évoluer professionnellement, y avait pas besoin de faire un choix entre les deux, comme si on ne devait avoir qu’une seule grande envie pour nous guider au quotidien. Alors il avait choisi de partir au Pérou de faire quelque chose de différent et c’était à ses yeux un atout pour sa carrière. Il aurait préféré que ça ne devienne pas un problème pour sa vie sentimentale. Parce qu’il était follement amoureux de Tessa et qu’il ne voulait pas la perdre au profit de sa carrière, c’était une évidence pour lui. Mais d’un autre côté, il n’avait pas eu envie de renoncer à cette chance de bouger un peu dans son métier. Il avait l’impression qu’il y avait un genre de paradoxe qui se jouait dans sa vie et il ne savait pas comment le résoudre. Tout ce qu’il pouvait faire c’était faire de son mieux pour faire fonctionner ensemble toutes les envies qu’il pouvait avoir. Il avait envie de poursuivre ce périple au Pérou. Mais il avait envie d’être avec Tessa. Malheureusement, il ne pouvait pas être à deux endroits en même temps. Ce soir, il avait fait le choix d’être là avec elle, parce que c’était son anniversaire et il ne voulait pas louper ça. Il ne regrettait certainement pas le voyage, pas juste parce qu’il avait couché avec Tessa, comme si c’était tout ce qui pouvait l’intéresser dans leur relation. Il était bien avec elle et elle lui avait manqué, alors il ne regrettait pas d’avoir décidé de revenir. Est-ce qu’il pourrait finir par le regretter ? A un moment à noël, ça avait été le cas, parce que les choses avaient été compliquées avec Tessa, mais ça s’était arrangé et tout était rentré dans l’ordre, si bien que repartir avait été compliqué. Ça le serait encore cette fois, mais au moins dans quelques jours, il remonterait dans cet avion en faisant la promesse que c’était la dernière fois. Il lâcha un léger rire aux mots de la blonde, alors qu’il luttait pour retrouver son souffle. « Tu sais pas, peut-être que quelqu’un nous a filmé à notre insu. » Ce serait bizarrement, carrément gênant, mais il devait bien admettre que même si quelqu’un était venu les observer, il n’aurait rien remarqué Aodren, tant il avait été concentré par ce qu’il était en train de vivre avec sa petite-amie. Enfin, il préférait ne pas avoir à imaginer qu’on les ait filmés. A la question de Tessa, il commença par simplement répondre en l’embrassant, avant de se laisser tomber sur le dos, juste à côté de la jeune femme, comme vraiment épuisé par les efforts accomplis. Il ne tarda pas à passer son bras autour des épaules de la jeune femme pour venir la blottir contre lui, il faisait vraiment chaud, mais pas assez pour pouvoir se passer de sa présence tout près de lui. « Superbe fantasme. La plage vient d’entrer dans mon palmarès des meilleurs lieux où faire l’amour. » Il n’avait aucun palmarès dans le fond, lui, il avait tendance à dire que tant que c’était avec Tessa, c’était parfait, alors la plage, le lit, le canapé ou le sol de la cuisine, ça lui convenait très bien. Le mieux avec le sexe, ce n’était pas le lieu où on le faisait, c’était de le faire avec quelqu’un qu’on aimait vraiment. On pouvait bien le traiter de gros niais de penser les choses comme ça, mais c’était vraiment son point de vu sur la question. Tessa, il l’aimait vraiment, alors ça avait été parfait, comme à chaque fois.

 
avatar
Tessa Dyer
l« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 453
Points : : 1123
Avatar : : eliza taylor.
Pseudo internet / prénom : : MARY-W./marie.
Crédits : : @weaslaide. (avatar). J'ai : vingt-huit ans et mon anniversaire est le : vingt-huit avril. Je suis : américaine et mes origines sont : purement américaines. En ce moment, je : prie pour devenir une actrice... un jour... peut-être. en attendant faut mettre du beurre dans les épinards, alors je travaille chez un publiciste. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, les femmes- les gens et côté coeur je suis : en couple, mais bordel, que c'est compliqué.
. :

  Mar 15 Mai 2018 - 2:00


you look perfect tonight
i found a love for me. darling just dive right in and follow my lead. i never knew you were the someone waiting for me, 'cause we were just kids when we fell in love, not knowing what it was. i will not give you up this time but darling, just kiss me slow, your heart is all i own (@tumblr)

Quand elle s’lançait dans un genre d’introspection, à essayer d’expliquer à qui que ce soit c’que c’était, cette relation entre Aodren et elle, Tessa, elle perdait généralement les mots. Ils étaient eux, tout simplement: leur histoire n’était pas faite de haut et de bas, parce que pendant des années, il n’y avait pas eu de bas tout court. Et fondamentalement, des années durant, ils avaient tous les deux eu leurs vies, et pourtant, ils ne s’étaient jamais perdus de vie: le brun aurait très bien pu être complètement submergé par sa vie de famille, son travail, et son rôle de parent. Il aurait très bien pu abandonner l’idée d’aller à des fêtes d’étudiants ou à des soirées un peu juvéniles comme celle qu’elle avait eu l’habitude de fréquenter. Et peu à peu, comme ça, peut-être qu’ils auraient perdu contact: lui, il aurait été dans le monde des adultes, avec sa femme et son fils, et elle, elle aurait été occupée à profiter de la vie comme une fille de vingt ans et quelques, totalement immature. Rien d’tout ça n’était arrivé; et bizarrement, la Dyer n’avait jamais eu peur que ça arrive. Dix ans plus tard, ils étaient ce quelque-chose de spécial qu’égoïstement, la blonde n’avait pas envie de partager avec qui que ce soit: peut-être y avait-il une part de ça, dans les ressentiments qu’elle éprouvait vis à vis de toute cette histoire de Pérou. Aodren vivait du bon temps avec d’autres gens, il rencontrait d’nouvelles personne, se liait avec elles et Tessa, elle, elle était sur le banc de touche. Elle était la voix au téléphone, les sms ici ou là au cours d’une journée, mais rien de plus - et quand ils avaient tous les deux été à Los Angeles, à vivre leurs petites vies, ils n’avaient jamais été juste ça l’un pour l’autre. Pourtant, lui, il avait été marié et heureux en ménage. Et elle, à de nombreuses reprises, elle avait peu à peu commencé à croire qu’Alaina pourrait être la bonne personne avec qui construire tout son futur. Y’avait eu toute une phase d’leur histoire où ils ne s’étaient jamais imaginés devenir ce qu’ils étaient désormais: un couple qui tâtonnait encore dans cette romance qui s’étaient écrasée sur eux, avec la réalité de quelques sentiments qui avaient fleuri avec le temps. Rien que parce qu’elle voulait au moins s’imaginer un peu mieux que ce que certaines personnes pourraient croire, la blonde s’convainquait encore aujourd’hui que ces sentiments, elle n’les avait jamais eus pour Aodren auparavant - que ça n’avait jamais été même une impression, frôlant son coeur et le faisant s’emballer dans sa poitrine. Peut-être que fondamentalement, ça expliquerait pourquoi elle avait tant tenu à garder contact avec lui, alors qu’il avait eu sa p’tite vie dans son coin, et qu’ils n’avaient pas eu grand-chose de compatible, au niveau de leurs envies, de leurs loisirs ou de leurs passions. Il était certainement bien plus terre à terre qu’elle, tant et si bien qu’aujourd’hui dans son coin, la jeune femme n’pouvait s’empêcher de s’interroger: est-c’qu’elle avait vraiment, du jour au lendemain, commencé à voir Aodren différemment, à développer ces sentiments qui allaient au-delà de l’amitié, des gestes simples et sans arrière-pensée qu’ils avaient toujours eu l’un pour l’autre? Elle, dans les films et peut-être même avec ses expériences personnelles, elle avait toujours été plus habituée aux coups de foudre: ça faisait toujours plus classe. Mais est-c’que ça n’ferait pas d’elle la pire des salopes, si au fond du fond, ça devait être la vérité?

Pour faire simple, maintenant, la blonde n’savait plus ce qui oui ou non, ferait d’elle une salope - est-ce qu’être jalouse de tous ces gens qui commettaient le crime de partager des passions en commun avec son petit-ami, était être complètement folle? Est-c’qu’elle exagérait? Bien sûr qu’elle exagérait - dans ces sentiments totalement immatures, et dans ces craintes sans fondement qui avaient subitement, creusé des gouffres béants dans son coeur. Aodren n’avait rien fait d’autre que d’prendre un job qui l’avait amené dans un pays étranger pour quelques mois: et oui, d’façon totalement pragmatique, Tessa pouvait bien l’dire, il l’appelait aussi souvent qu’il le pouvait, ils échangeaient de nombreux sms, sans faire attention au budget. Et il était si souvent revenu jusqu’à la maison, pendant ces huit derniers mois - il avait même fait l’effort d’être là, et de déployer des génies d’imagination pour son anniversaire à elle. Comment avoir quoique ce soit à critiquer, sur les efforts qu’il faisait, sur l’ardeur avec laquelle il alimentait la flamme de leur histoire? Peut-être était-elle la faillible d’eux deux; celle qui n’assurait pas, celle qui s’plantait. Celle qui s’compliquait la vie et compliquait la vie du brun tout en même temps. Oh, elle était régulièrement rattrapée par le remord et la honte, Tessa: et c’était bien ces émotions-là qui lui sauvaient la peau, quand elle arrivait encore à garder bouche close et à maintenir les illusions de ses sourires, plutôt que de laisser la réalité craqueler à travers ses faits et gestes. Elle n’avait pas envie d’être en colère, ni contre Aodren, ni contre le monde - pas même contre de stupides rumeurs qui tournaient, comme quoi son petit-ami la tromperait avec une étudiante, comme s’il pouvait être une ordure de c’genre! La vérité pourtant était telle, que si elle pouvait avoir tout c’qu’elle voulait, Tessa, alors sa vie serait beaucoup plus facile: elle aurait développé le talent de se téléporter, et ce départ du jeune homme n’aurait jamais été un problème entre eux deux. Elle aurait trouvé en elle, une preuve irréfutable ou une foi inaltérable, pour croire à cent mille pour cent en Aodren, malgré son passé à elle, bien chaotique et douloureux en amour. Si elle avait tout c’qu’elle voulait, elle choisirait même de n’jamais avoir ressenti toutes ces peines pendant des mois et des mois: quoique - peut-être était-ce pour ça qu’eux deux, ils en étaient là où ils étaient, aujourd’hui. Mais juste comme ça, le seul tort d’Tessa, c’était de vouloir être heureuse. Et peut-être que l’pauvre Aodren, il s’était, cette fois-ci, épris d’une fille qui n’était pas une jeune étudiante brillante comme lui, bien dans ses pompes et ambitieuse. Elle n’était pas non plus spécialement mature et responsable; non, Tessa elle était la fille qui se blottissait contre lui en grommelant quand elle avait ses règles, la pauvre débile qui se faisait encore payer son loyer par ses parents. Et l’idiote complète, à mille lieues de réaliser ses propres rêves. A croire qu’à être le seul à voir des choses si spéciales et uniques en elle, il allait s’y brûler: est-c’que c’était comme ça qu’ils allaient finir? Tessa, elle avait beau avoir peur, s’dire que ce n’serait que mérité, elle n’arrivait pas à tout simplement... changer, comme d’un claquement de doigts, pour être la femme idéale, la partenaire parfaite pour soutenir Aodren dans tout ce qu’il entreprenait, exactement comme il le voulait. « Si quelqu’un nous a filmé, est-c’que ça veut dire qu’on a fait une sex-tape?... » elle avait au moins l’humour, le ricanement doucereux - la capacité de sourire en toutes circonstances. Pour le coup, heureusement qu’elle n’était pas une super star, super actrice, super connue - sans quoi, cette blague aurait été beaucoup plus problématique. Non, elle n’était rien du tout; rien du tout dans sa vie personnelle - tout c’qu’elle était, c’était désespérée d’attention, de présence, de compagnie. Alors elle se retrouva à se blottir contre le brun sans se faire prier, sa poitrine collée contre son flanc à lui, alors qu’elle déposait sa tête sur son épaule: on n’pourrait pas la blâmer de vouloir bronzer du dos, hein? - même s’il n’y avait plus vraiment de soleil pour lui faire prendre des couleurs, maintenant. « J’suis contente que t’aies apprécié. » rit-elle entre leurs lèvres embrasées par un baiser tendre. « C’est mon anniversaire, mais j’suis quand même assez altruiste pour donner à autrui... » qu’elle roula des yeux, comme si ça pouvait être un argument pour elle. « Maintenant, ce lieu est encore plus mémorable. » en déposant doucement ses lippes contre l’épaule de son petit-ami, Tessa l’embrassa là, en quelques baisers papillons, signes de son affection. Il pouvait au moins savoir, comme ça, qu’elle était venue jusqu’ici avec la tête remplie d’images de tout ce qui avait été si important pour eux, et qui était arrivé sur cette même plage.



----------------------------------------
angel sent from up above, you know you make my world light up. when i was down, when i was hurt, you came to lift me up. life is a drink and love's a drug
- i'll cross the sky for your l o v e.

☆☆☆

avatar
Aodren Adkins
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 17/04/2018
Messages : : 181
Points : : 810
Avatar : : bob morley.
Pseudo internet / prénom : : sweet poison (anaïs).
Crédits : : sweet poison (avatar). J'ai : trente-deux ans. et mon anniversaire est le : vingt-cinq mai. Je suis : américain. et mes origines sont : mexicaines. En ce moment, je : suis enseignant à l'ucla, département d'espagnol, en plein projet de recherche au pérou. Ce qui m'attire ce sont : les femmes. et côté coeur je suis : en couple.

  Mar 15 Mai 2018 - 13:02
all i really want is just to hold you for a while.
I have seen a sunset in the western sky, Ain’t nothin’ like the brightness in your eyes And I have seen the moon reflecting in the sea But that don’t compare to how you shine on me. After everything I’ve seen, I rather see you smile, Cause all I really want is just to hold you for a while and be your man. So will you dance with me? I will lead you. Give every moment that I have Just to be near you.
tessa dyer et aodren adkins

Pourquoi est-ce que ça devait être si compliqué de réaliser un projet à l’étranger tout en gardant une relation amoureuse ? Avant de se lancer dans l’aventure, Aodren ne s’était jamais posé la question, il n’avait même jamais imaginé qu’il serait un jour confronté à ce genre de relation à distance. Parmi ses collègues avec qui il était parti, il n’était pas le seul à être en couple. Il y en avait même qui étaient marié et qui avait des enfants. Certain et certaines étaient partis en laissant toute une famille derrière eux et ça n’avait pas l’air de poser tant de problème que ça dans leur couple. Des fois, il se demandait si ce n’était pas lui qui se montait la tête tout seul, rattrapé par une paranoïa qui semblait le suivre depuis des années maintenant. Le truc, c’était qu’il se souvenait bien des tensions de noël de ce que Tessa avait essayé de lui dire et qu’il avait essayé d’ignorer autant que possible le premier soir. C’était toujours dans un coin de sa tête, même des mois plus tard et il n’avait toujours pas de réponse idéale à offrir à la blonde. Il comprenait qu’elle puisse se sentir mal, être frustrée par son absence, mais il n’arrivait pas à simplement renoncer à ce projet pour être à ses côtés et effacer tout ce qu’elle pouvait ressentir. Il ne savait pas si c’était égoïste de sa part ou si ça faisait de lui le pire petit ami de la terre, mais il ne pouvait pas abandonner en cours de route. Peut-être qu’arrivé au bout des huit mois, elle serait trop frustrée ou trop en colère contre lui pour que les choses redeviennent ce qu’elles avaient été. Il essayait de ne voir que le bon Aodren, mais quand il voyait ses collègues aussi sereins quant à leur relation amoureuse, il ne pouvait s’empêcher de se demander si c’était lui qui avait un problème pour craindre que les choses ne finissent par exploser, entre Tessa et lui, à cause de ce voyage.

Pour l’heure au moins, il se sentait soulagé, y avait pas eu cette espèce de tension palpable qu’il avait pu ressentir quand il était rentré la fois dernière. Les reproches n’avaient pas tardé à se faire entendre l’autre fois, avant même qui ne finissent sur le canapé, à se retrouver un peu de la même façon qu’ils l’avaient fait là. Après ça, ça avait été le début des problèmes. L’avantage, c’était que cette fois elle ne pouvait pas disparaitre dans la salle de bain assez longtemps pour qu’il remette ses fringues en se demandant ce qui pouvait bien lui arriver, alors peut-être que ça éliminait déjà un risque de faire naître des tensions. Il avait encore les images de cette soirée beaucoup trop ancrées dans sa mémoire et il ne voulait pas que les choses se passent aussi mal ce soir avec Tessa ou n’importe quel autre soir, même après le mois prochain quand il serait de retour pour de bon. Au moins, ces souvenirs ne l’avaient pas poussé à renoncé à l’idée de lui faire une nouvelle surprise. Il y avait beaucoup réfléchi à l’anniversaire de Tessa. Pendant des mois, il avait cherché un moyen de faire quelque chose qui pourrait lui faire plaisir et dont elle se souviendrait. Il avait su qu’il voulait être là pour elle et il avait fini par se dire que la surprise serait encore meilleure s’il était avec elle non ? Alors il était là maintenant, bien content d’être à ses côtés et peu désireux de continuer à penser à leurs dernières retrouvailles en flippant. C’était mieux ce soir, ce serait forcément mieux non ? Pour l’heure en tout cas, tout était absolument parfait et y avait pas de raison de se faire du souci inutilement. Il n’aimait pas ça Aodren ce côté toujours un peu trop flippé qu’il avait développé au fil des années, comme si jamais rien ne pouvait se passer aussi bien que prévu dans sa vie. Ça lui donnait l’impression d’être victime d’un genre de malédiction dans sa vie, alors que c’était peut-être lui-même qui allait finir par les provoquer les malheurs, à flipper pour un rien. « Je sais pas, est-ce que si on est filmé sans être au courant, c’est une sex-tape ? » Une sex-tape pour lui, c’était quelque chose qu’un couple décidait de faire, pour des raisons qui leur appartenait et qu’il avait peut-être du mal à saisir, persuadé qu’il préférait faire l’amour que se regarder en train de le faire. Le fait d’être filmé sans le savoir alors, ça n’entrait pas dans ce qu’il imaginait d’une sex-tape, mais de toute évidence, il était loin d’être un expert sur le sujet. « J’espère quand même que je ne suis pas le seul à avoir apprécié. » Il avait donné tout autant qu’elle avait donné non ? C’était son anniversaire à Tessa, alors pour le coup, il espérait vraiment qu’elle en avait bien profité et il avait du mal à en douter, à moins qu’elle soit très douée pour simuler, mais ce n’était pas son genre à Tessa non ? Si elle trouvait que la plage était encore plus mémorable maintenant, alors il n’avait pas de souci à se faire. Un sourire sur les lèvres, il glissa ses doigts le long du dos de la blonde en de lentes caresses. « Ouais, je crois que c’est définitivement l’un de mes lieux préférés en ville. » Y avait plein d’endroits qu’il aimait à Los Angeles, mais il y en avait, évidemment qu’il préférait à d’autres, la plupart de ceux-là, Tessa s’y était rendue aujourd’hui, mais la plage maintenant, elle avait évidemment quelque chose en plus, parce que c’était de bons souvenirs qu’ils étaient en train de se forger, ici et maintenant.


 
Contenu sponsorisé

  
(tessa), just to be near you.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant