Flèche hautFlèche bas-- time lapse. (nathanel)


-- time lapse. (nathanel)
avatar
Quinn Manning
m« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 21/02/2018
Messages : : 140
Points : : 297
Avatar : : bella hadid
Pseudo internet / prénom : : VOL DE NUIT./ caro
Crédits : : morrigan (av) J'ai : vingt-quatre ans et mon anniversaire est le : dix-neuf avril. Je suis : australo-américaine et mes origines sont : américaines. En ce moment, je : suis étudiante en journalisme, pour devenir présentatrice de télévision. En dehors des cours je fais partie : du club de cheerleading. Si jamais vous me cherchez, j'habite : Bel Air, dans la ville familiale. Ce qui m'attire ce sont : les hommes, les garçons qui ne font rien comme les autres et côté coeur je suis : célibataire, sans doute un peu entichée.
. :


I'LL STICK TO YOU FOREVER
because family, this is permanent


✧ ✧ ✧


i chase your love around a figure eight
- - - - - - - - - -



we live in cities you'll never see onscreen
and you know we're on each other's team



maxon, samuel, roméo, zahra
paul/ezekiel
maisie
nathanael



  Dim 10 Juin 2018 - 23:11
L’après-midi commençait à peine, et Quinn se plaisait déjà à penser qu’elle pourrait la considérer comme agréable. Ce n’était pas à cause du soleil qui déversait la totalité de ses rayons bienfaiteurs sur les côtes californiennes, ni même en raison du sms adorable qu’elle avait reçu de son grand frère Roméo, ou encore de la paire de chaussure qu’on lui avait livré ce matin, des talons qu’elle avait fait importer d’Italie une quinzaine de jours plus tôt. Non, aujourd’hui, il allait y avoir mieux. Quelqu’un, un être qu’elle avait longtemps chéri de loin mais qui n’avait jamais cessé d’occuper ses pensées malicieuses. L’incarnation de la gentillesse, celui qu’elle avait retrouvé il y avait de cela quelques mois. Nathanael, à qui elle ne cessait de prodiguer la bienveillance dont elle pouvait secrètement faire preuve. Et si cela ne faisait que quelques jours qu’ils ne s’étaient pas parlé, elle avait l’impression de ne pas avoir vu son cadet depuis plusieurs semaines. Peut-être qu’elle refusait de se l’avouer, que c’était une chose qu’elle préférait garder pour elle, mais le garçon lui avait réellement manqué. Alors son ambition était de profiter de lui, jusqu’au soir s’il le fallait.

Elle avait eu envie de lui faire une surprise. Un pari risqué, mais tentant. L’espoir qu’il renoue enfin avec le grand bleu, la houle, les vagues. Quinn connaissait son traumatisme, les choses qu’il avait vécu, le malheur qui l’avait envahi à cause de l’océan. Ainsi, la malicieuse s’était renseignée, et elle avait attendu le jour le plus propice, la marée la moins agitée du mois afin de pouvoir le rendre moins réticent. Quinn lui avait méticuleusement faire croire qu’ils passeraient la journée à la piscine de Los Angeles, uniquement pour qu’il prenne son maillot de bain. Elle ne s’en voulait aucunement de lui avoir menti, elle considérait, au contraire, l’idée ingénieuse. C’était la seule qu’elle avait eu, mais il lui semblait que Nathanel ne s’était douté de rien, une première victoire secrète.

Quinn l’avait récupéré sur le campus de l’université, sourire débordant pratiquement de son visage illuminé de bonheur, et ils avaient pris route en direction de la plage. Bien sûr, elle s’était doutée qu’il poserait des questions sur la trajectoire qu’elle emprunterait, mais de son côté, la sournoise étudiante s’était contentée d’un rire volontairement narquois, souhaitant laisser une trace énigmatique dans l’esprit de son ami de longue date. Et ce n’est que lorsqu’ils arrivèrent à destination qu’elle s’inquiéta plus ou moins. Car c’était chose facile de l’emmener jusqu’à la plage, mais probablement le contraire de le faire sortir de la voiture. Et quand bien même elle parviendrait à le déloger de là, encore fallait-il qu’il accepte de sa baigner avec elle… Mais c’était une mission qu’elle était prête à tenter, car au fond d’elle, Quinn savait, Quinn se doutait que l’océan manquait à Nathanel. Et même si la catastrophe qui avait submergé la vie du cadet s’était produite il y a plusieurs années, aujourd’hui, elle espérait qu’il fasse un pas en avant, plutôt qu’il se braque. « On restera le temps que tu voudras, mais on se baignera. » Lança-t-elle en éteignant le contact de la voiture, offrant un sourire à son passager.


i want it more than i can tell.
-- time lapse. (nathanel)