Flèche hautFlèche bassortie champêtre. (jollie)

Forum au ralenti pour les vacances, plus d'infos par ici.
Mais pas d’inquiétudes, on n'abandonne pas SGD et il revient au top de sa forme (tout comme ses admins) après la rentrée !

sortie champêtre. (jollie)
avatar
Julian Ivashchenko
m« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 25/10/2017
Messages : : 551
Points : : 1330
Avatar : : dane dehaan.
Autres comptes : : parfait james & frenchie ali.
Pseudo internet / prénom : : laufeyson. (tia)
Crédits : : killer from a gang. tumblr. pinterest. J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 1er janvier. Je suis : americain. et mes origines sont : anglaises et ukrainiennes. En ce moment, je : suis étudiant en chimie, petit génie ayant sauté trois classes. bosse également dans un labo. Ce qui m'attire ce sont : les courbes voluptueuses des femmes. et côté coeur je suis : célibâtard.
. :

what's the point of being clever if you can't prove it ?



born as kings, living as gods.



favorite blonde



baby you're an atomic bomb



and suddenly, the monster in him falls silent as he rests his head on her lap





  Dim 8 Juil 2018 - 22:03
and she makes me do things, i never thought possible. things i hate. and yet, i am still here.


outfit, car --- un évènement organisé par mon garage avec de belles voitures. voilà toutes les informations que ollie avait daigné lui donner. autant dire, pas grand chose. son esprit logique lui avait soufflé, que, le connaissant, elle avait dû l’inviter à une sorte de vente aux enchères de voitures de collection, où des gros porte-monnaies se battraient et tenteraient de s’écraser les uns les autres. un principe qui lui plaisait particulièrement, pour être honnête. et si, en plus de cela, il avait la possibilité de revoir ollie, il n’allait pas se plaindre. clairement, julian, il était bien loin de ce à quoi il était habitué, avec elle. elle était si imprévisible, la poupée de porcelaine. si douce, par rapport à lui. si loin de ce moment auquel il était habitué, si loin de son âme torturée et bien trop sombre. bien trop sombre pour une personne comme elle, normalement. c’était presque comme si elle ne parvenait pas à s’en rendre compte. et pourtant. pourtant il ne changeait pas en sa présence, pourtant il restait arrogant, snob, bien trop fier, avec son ego démesuré et son étalage de carte gold à volonté. et elle parvenait toujours à le faire sourire quand elle laissait échapper un éclat de rire, et à ralentir la cadence infernale de son esprit quand il avait l’occasion de la serrer contre lui. c’était à ne rien y comprendre, même pour lui. le mystère le plus complet. lui, qui était habitué à voir le moindre de ses désirs accomplis dans l’instant, qui courrait encore après ollie, et ce depuis le spring break. une éternité, en somme.

c’était pour cela, qu’il se retrouvait à conduire en suivant l’adresse qu’il avait rentré sur son gps. pour l’occasion, il avait sortit sa vieille aston martin db5 de 1964. petit bijou qu’il sortait rarement, de peur de l’abimer. carrosserie qui brillait au soleil tout autant que le vernis de ses chaussures, il n’en était pas peu fier. alors, lorsqu’il commença à s’approcher d’une grande étendue de verdure — qui ressemblait étrangement à un champ ? — à repérer certes, de veilles automobiles mais également quelques unes laissant à désirer, et avisant l’état du terrain, qu’il commença à déchanter. à quoi l’avait-elle convié, exactement ? évidemment, son arrivée ne passa pas inaperçue, et cela était bien le but recherché par julian. mais en cet instant précis, il aurait plutôt préféré ne pas trop se faire remarquer, de manière à pouvoir bel et bien cerner l’endroit dans lequel il se trouvait. ouvrant la portière de sa voiture, il estima le sol potable pour ses chaussures, retira ses lunettes de soleil de son nez, et commença à s’aventurer vers la foule de personnes déjà présente. ses yeux se mirent immédiatement à chercher ollie, et tombèrent sur plusieurs barbecues installés là, des hommes tous ou presque plus vieux que lui ayant visiblement abusés sur la bière et ne connaissant certainement pas le principe de la douche quotidienne ou l’existence d’un barbier. qu’est-ce que c’était que cette blague ?



julian judas ivashchenko - moon dust in your lungs, stars in your eyes, you are a child of the cosmos, a ruler of the skies
avatar
Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 200
Points : : 880
Avatar : : taylor lashae.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : morrigan (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :
HALAZAELJULIAN



the moon waited up
all night for her


you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡






amen omen, can i find the place
within to live my life without you?

♡♡♡







he was some guy
she was some girl

together they were
some memory.


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Dim 8 Juil 2018 - 22:46
Je l’attendais avec impatience. Julian. Peut-être même que j’avais un peu trop hâte de le voir ici, à mes côtés, dans ce contexte qui sortira certainement bien de ses habitudes. Oh, j’ai gardé pour moi le fait que l’évènement se trouve dans un champ, qu’il y a aura de la terre, des types relous et puis un barbecue. De la bouffe à la bonne franquette, une assiette en carton et une vulgaire serviette pour manger.  Intérieurement, je souris. Mais c’est sans compter sur mes collègues et quelques amis qui me sortent de mes pensées. Je les connais tous, parce qu’évidemment, on a tous travaillé ensemble. Certains sont des anciens, d’autres des collègues actuels. Mais tous des mecs, un monde un peu trop masculin mais dans lequel je me sens bien. Et les quelques copines qui ont eu le courage de les accompagner, eux qui ont déjà enchaîné plusieurs bières et qui ont l’objectif de continuer. Les bonnes soirées bien simples.

Le voile de ma robe qui s’agite sous les quelques courants d’air, ma main pour l’empêcher de faire des siennes. Salopette de travail troquée contre une tenue plus appropriée, bien sûr, même si les autres n’ont pas spécialement fait d’effort. Ah, les garagistes… Puis mon regard se pose sur ce garçon qui approche, ce garçon si décalé du contexte. Alors je rigole,  sans me cacher. Julian. Le voilà. Je laisse le petit groupe en plan pour venir à la rencontre de l’étudiant, mon petit bras qui s’entoure autour de sa taille alors qu’il est dos à moi. Je le coupe dans sa contemplation du lieu, assez fière de mon coup. Navrée, j’ai oublié de dérouler le tapis rouge, monsieur Julian. Moqueuse ? Absolument. Je me mordille la lèvre alors que je ris de nouveau, passant cette fois-ci devant lui, attrapant ses deux mains. Marchant à reculons, je l’entraîne avec moi. Je t’interdis déjà de juger cet endroit sans même avoir profité de la soirée. Tu verras. Tu diras que j’avais raison. Détente, tranquillité, et surtout simplicité. Tout ce qui rend la vie bonne et certainement meilleure, oubliant les artifices du monde actuel, un retour aux véritables valeurs. Je suis contente que tu sois venu. Et je n’ai pas entièrement menti, il y a bien de belles voitures ici. Sourire malicieux, mon regard qui ne quitte pas celui de Julian. Ce bleu si réconfortant, et qui au fond, fait plaisir à retrouver.  




i put your world

into my veins
avatar
Julian Ivashchenko
m« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 25/10/2017
Messages : : 551
Points : : 1330
Avatar : : dane dehaan.
Autres comptes : : parfait james & frenchie ali.
Pseudo internet / prénom : : laufeyson. (tia)
Crédits : : killer from a gang. tumblr. pinterest. J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 1er janvier. Je suis : americain. et mes origines sont : anglaises et ukrainiennes. En ce moment, je : suis étudiant en chimie, petit génie ayant sauté trois classes. bosse également dans un labo. Ce qui m'attire ce sont : les courbes voluptueuses des femmes. et côté coeur je suis : célibâtard.
. :

what's the point of being clever if you can't prove it ?



born as kings, living as gods.



favorite blonde



baby you're an atomic bomb



and suddenly, the monster in him falls silent as he rests his head on her lap





  Mar 10 Juil 2018 - 10:39
petit prince qui se retrouve bien loin de son royaume habituel, roi en devenir qui marche en territoire inconnu. son regard effleure avec prudence les alentours, prend en compte l’accoutrement des personnes présentes, les odeurs qui heurtent ses narines, l’air bien trop sauvage du paysage qui s’étend face à lui. oh, ollie, elle s’était bien fichue de lui sur le coup. il était tombé dans le piège comme un enfant, un pauvre adolescent bien trop préoccupé par le fait d’attirer la jeune fille dans son lit pour se rendre compte de ce qu’il allait devoir affronter — il exagérait un peu, certes, car il n’avait jamais déployé autant d’effort pour obtenir une fille, donc il y avait forcément plus, mais julian, il préférait ne pas penser à tout cela. entre sa voiture rutilante et ses vêtements valant probablement bien plus que tous les salaires des personnes présentes ici réunies, il semblait venir d’une autre planète. c’était certainement le cas, songe-t-il. ces gens-là et lui, ils n’étaient pas du même monde. loin de là. ils étaient bien plus près du monde de son père, ce pauvre professeur de lycée un peu paumé dans ses dettes et sa vie bien trop simple et banale — si ce n’était pour le génie de son fils. ce n’était pas pour rien, que julian il avait embrassé sans hésiter le monde son beau-père, son bling-bling et sa luxure.

un air à la fois méfiant et supérieur sur le visage, il a un petit mouvement de surprise quand il sent deux bras fins s’enrouler autour de sa taille. le parfum d’ollie envahit ses narines en un instant — dieu merci — de même que son rire atteignit ses oreilles. oh, donc elle se foutait ouvertement de lui. pourquoi est-ce que cela lui donnait envie de sourire, alors que cela était loin, mais alors très loin d’être drôle ? “tu n’as pas oublié que ça.” qu’il bougonne, alors qu’elle continue de rire et pivote pour se retrouver face à lui. ses petits mains douces se glissent entre les siennes, et s’il ne lui en voulait pas autant, il l’attirerait probablement à lui pour leur montrer qu’actuellement, elle était sienne. “oh mais je te donne déjà raison, je préfère largement mes restaurants étoilés et ce bon vieux goudron.” il raille julian, et il est sûr de lui le génie. impossible qu’il apprécie les prochaines heures, mis à part la compagnie d’ollie. mais julian, il était fier aussi, bien trop, alors il ne risquait pas de faire demi-tour. hors de question de passer pour un lâcher fuyant face à ce petit peuple qui se penserait alors supérieur à lui. “maintenant que la mienne est arrivée, très certainement.” qu’il va lui rétorquer, orgueilleux gamin, qui cherche à tout prix à garder la face dans cet environnement si éloigné de sa zone de confort. le prince désarçonné prend finalement une profonde inspiration, recompose cet air pédant qu’il maîtrise à la perfection, et allonge sa foulée pour se retrouver juste à côté d’ollie. “bien, allons gratifier ces braves gens de ma personne.” et c’est même lui qui avance devant sa princesse, sa main ne lâchant toujours pas la sienne.



julian judas ivashchenko - moon dust in your lungs, stars in your eyes, you are a child of the cosmos, a ruler of the skies
avatar
Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 200
Points : : 880
Avatar : : taylor lashae.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : morrigan (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :
HALAZAELJULIAN



the moon waited up
all night for her


you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡






amen omen, can i find the place
within to live my life without you?

♡♡♡







he was some guy
she was some girl

together they were
some memory.


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Mer 1 Aoû 2018 - 23:44
C’est un réel plaisir que de voir Julian être confronté à un environnement qui n’est semble-t-il pas le sien. Ici, c’est champêtre, c’est à la bonne franquette. Il suffit de voir les tenues des gens ici présents, de voir le barbecue loin de la dernière technologie, et puis surtout, pas d’hypocrisie sur tous les visages. Je me demande bien ce qu’il m’a pris d’imaginer le garçon ici, et surtout, pourquoi l’avoir convié, lui ? Petite folie passagère, que je ne regrette finalement pas. Il me fait rire, m’amuse, et surtout lorsqu’il tente de garder la tête haute. Ce sont les vieux qui ont des habitudes, Julian. Ne sois pas autant effrayé par l’inconnu. Et je le tire de mes petites mains, ce grand garçon qui se laisse faire. Je ne veux pas qu’il fasse demi-tour, je ne veux pas imaginer passer la soirée sans lui. Il est mon inconnu à moi. Petit sourire en coin qui s’affiche sur mon visage lorsqu’il complimente sa propre bagnole. Je lève les yeux au ciel, sans me cacher, qu’il comprenne bien que ça n’a jamais réussi personne de jouer au prétentieux. Et nous voilà en route vers le petit groupe, qui mange, qui rit, et qui picole. Peut-être sont-ils surpris de me voir débarquer accompagnée, de voir nos mains liées alors que moi-même, je ne le remarque pas. Je vous présente Julian. Et Julian, mes collègues de travail, pour la plupart. Je pouffe de rire lorsque mon regard se pose sur Julian, impeccable dans sa tenue parfaitement soignée, et puis eux, mes fameux collègues, et leurs t-shirts tâchés, pantalons troués et mains abimées. Je ne sais même pas de qui est-ce que je dois me moquer dans tout ça, mais ça m’est bien égal. Viens, on va manger un bout avant que ces ogres ne dévorent tout. Je ne lui laisse même pas le temps de parler, à Julian. Garçon que j’entraîne alors vers le grand barbecue, désormais plus accessible. On peut y admirer le feu, qui nous réchauffe soudainement lorsque l’on s’y approche. Tu ne trouves pas que ça fait du bien de respirer un peu plus d’air ? Je trouve que c’est apaisant, moi. Ce n’est pas nouveau, l’amoureuse de la nature que je suis. Parfois, je me demande pourquoi est-ce que je n’ai pas élu domicile ailleurs, dans une région ou pays plus verdoyant. Ou au moins une ville à taille humaine, une ville un peu plus verte. Mais Los Angeles, il y a toutes les raisons du monde pour que j’y reste. Tu as faim ? que je lui demande, les yeux posés sur le visage du jeune homme. Et puis toujours, ce sourire indétrônable qui demeure sur mes lèvres. Bonne humeur, joie de vivre, et puis, la simplicité du moment. Tout est parfait, ce soir.




i put your world

into my veins
avatar
Julian Ivashchenko
m« JUSTICIA OMNIBUS »
just lambda
Date d'inscription : : 25/10/2017
Messages : : 551
Points : : 1330
Avatar : : dane dehaan.
Autres comptes : : parfait james & frenchie ali.
Pseudo internet / prénom : : laufeyson. (tia)
Crédits : : killer from a gang. tumblr. pinterest. J'ai : vingt-six ans et mon anniversaire est le : 1er janvier. Je suis : americain. et mes origines sont : anglaises et ukrainiennes. En ce moment, je : suis étudiant en chimie, petit génie ayant sauté trois classes. bosse également dans un labo. Ce qui m'attire ce sont : les courbes voluptueuses des femmes. et côté coeur je suis : célibâtard.
. :

what's the point of being clever if you can't prove it ?



born as kings, living as gods.



favorite blonde



baby you're an atomic bomb



and suddenly, the monster in him falls silent as he rests his head on her lap





  Lun 13 Aoû 2018 - 10:22
Il lui arrive quoi, exactement ? Oh, il peut entendre Martin rire d’ici, se foutre de lui encore et encore. Sans aucun doute, on va lui dire qu’il devient soft. Monsieur qui sourit bien trop facilement tout simplement car Ollie a les yeux qui pétillent, qui mêle ses doigts aux siens sans même y penser, et surtout qui accepte de se rendre dans ce genre d’endroit. Là où il n’a pas sa place, là où il se battra jusqu’à la fin pour ne jamais y avoir sa place. Tomber si bas. Il pince ses lèvres pour retenir les insultes désobligeantes, car à coup sûr, cela briserait ce qui pouvait bien se passer entre Ollie et lui. C’est son monde à elle, après tout. Elle le sait qu’il n’a rien à faire là, et elle l’emmène quand même. Est-ce un test ? Voir ce qu’il est capable de faire ? De supporter ? Pour… elle ? Non, ça c’est ce qu’elle pense. Lui, il souhaite simplement l’attirer dans ses filets, parvenir à la glisser entre ses draps. Et voilà. Rien de plus. C’était ce qu’il se répétait en tout cas, quand il sentait l’organe vital réagir un peu trop dans sa poitrine en présence de la jeune femme. Prince des beaux quartiers qui se retrouvent soudainement face à ceux qu’ils n’auraient jamais normalement rencontré. Risible, vraiment. Lui et son air supérieur, un jugement sans pareil pesant dans son regard, alors qu’il les dévisage de haut en bas. Pas le temps d’ouvrir la bouche cependant, que Ollie l’entraîne déjà ailleurs, et sa mâchoire se contracte brusquement lorsque il sent très distinctement son talon droit glisser dans la boue. Surtout, ne pas tomber. La chaleur du brasier face à lui l’enveloppe soudainement, et il cligne des yeux, comme sorti de sa spirale infernale emplie de méchanceté et d’insultes envers le monde entier. Ses yeux se posent sur le visage d’Ollie, sur son sourire indéfectible. “Scientifiquement parlant, ce n’est pas de l’air frais, mais de l’air moins pollué qu’en ville.” Il hausse une épaule. “Mais je suppose que oui, cela est pas mal.” Il marmonne à moitié, toujours réticent à l’idée de reconnaître que quoi que ce soit ici puisse être positif. Mis à part la présence d’Ollie. Evidemment. A sa question, il hausse un sourcil, petit sourire en coin. “Cela dépend, tu as quoi à m’offrir ?” Au vu de l’odeur, cela ne risquait pas d’être raffiné. Mais lui, il voulait bien dévorer autre chose.



julian judas ivashchenko - moon dust in your lungs, stars in your eyes, you are a child of the cosmos, a ruler of the skies
avatar
Ollie Adzovic
s« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 09/11/2017
Messages : : 200
Points : : 880
Avatar : : taylor lashae.
Autres comptes : : siobhan fowler (zayn malik), jens creighton (charlie hunnam) et aslak hill-lehtonen (travis fimmel)
Pseudo internet / prénom : : feeling free.
Crédits : : morrigan (ava) J'ai : vingt-cinq ans et mon anniversaire est le : huit juillet. Je suis : américaine par la petite maman, et mes origines sont : serbes du côté paternel. En ce moment, je : suis mécano, dans un garage près du port, à harbor area. Ce qui m'attire ce sont : les messieurs, les perles rares plus précisément, et côté coeur je suis : célibataire. peut-être parce que je ne fais rien comme il faut.
. :
HALAZAELJULIAN



the moon waited up
all night for her


you think you're watchin the stars
but those stars are watching you

♡♡♡






amen omen, can i find the place
within to live my life without you?

♡♡♡







he was some guy
she was some girl

together they were
some memory.


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme :

  Dim 26 Aoû 2018 - 16:14
Mon regard qui dévie jusqu’au visage du garçon alors que l’on s’approche du barbecue. Et je plisse les yeux, secouant la tête, un rire retenu. On s’en fout Julian. Tais-toi. Finalement, on peut entendre ce rire que je peinais à garder muet. Il sort, du cœur, parce que oui, je me fiche bien de savoir si l’air est pollué ou non. Et puis parce que c’est de la science et que je m’en fous. Ce n’est clairement pas un moment à exposer un point de vue scientifique — mais plutôt à profiter. Cette nourriture qui n’est peut-être pas l’une des meilleures mais qui relève d’une simplicité sans nom. Saucisses, merguez, toutes ces choses là qui rappellent le côté champêtre du moment. Tu peux avoir... , que je commence, le dos tourné vers la petite table où est posée la nourriture cuite. Des tranches de pain, et une saucisse que je fourre dedans, le tout pour composer un sandwich à la va vite. Je me tourne vers l’étudiant, lui tends son repas. Tiens. Et moi, je me contente d’attraper une saucisse pour la manger en quelques secondes. J’espère que scientifiquement parlant je ne vais pas grossir à force de trop manger. Et je me remets à ricaner, tellement moqueuse pour le coup. J’essuie les contours de ma bouche avec une serviette, que je jette aussitôt, bien que je me fiche royalement d’être barbouillée. Et dépêche toi de manger qu’on aille se promener plus loin.




i put your world

into my veins
Contenu sponsorisé

  
sortie champêtre. (jollie)