Flèche hautFlèche bas -- why did it have to be me {c.m}

Forum au ralenti pour les vacances, plus d'infos par ici.
Mais pas d’inquiétudes, on n'abandonne pas SGD et il revient au top de sa forme (tout comme ses admins) après la rentrée !

-- why did it have to be me {c.m}
avatar
En ligne
Calypso Sappheiros
m« CHILLING UNDER THE SUN »
citizen
Date d'inscription : : 07/01/2018
Messages : : 147
Points : : 363
Avatar : : lily j.
Pseudo internet / prénom : : mogo (iron queen)
Crédits : : BONNIE. (ava) & anaphore (sign) J'ai : twenty-six yo. et mon anniversaire est le : september 18th. Je suis : greek with a touch of american citizenship et mes origines sont : greek. En ce moment, je : director of p.r of sappheiros international. Si jamais vous me cherchez, j'habite : beverly hills like the totally spies. Ce qui m'attire ce sont : real men, not some boytoy et côté coeur je suis : broken heart since 2016.
. :

i was cheated by you
and i think you know when


maxon
vitoria
sofia
martin
julian
roméo



maxon
julian
martin
romeo (uc)


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : -- devenir impératrice de la terre.

  Dim 5 Aoû 2018 - 22:56
Nights can be empty and nights can be cold — Litanies révolutionnaires s’enfermant dans la douceur des supplices émis, liberté enfermée dans une cage dorée. Vie cristalline préservée comme un diamant, pur pour ne devenir que plus précieux. Nymphe d’une société ne jurant que par son conservatisme, douce naïade obéissante pour ne devenir qu’un corps charnel insipide. alliance fantomatique qui ne prendrait place que dans peu de temps, l’enfant sage n’était qu’un pion pour assouvir les besoins séniles du grand-père. prinkípissa qu’elle était. Réputation au carmin bleuté, contrôle presque total sur la belle santorin. Royauté acquise par principe, éducation sévère précédant un titre honorifique. Velléité d’un clan ne désirant que s’arrogeait des règles. Palais d’ivoire surplombant les monts de l’île, geôliers absent pour business. semaines s’enchaînant sous la supervision d’une gouvernante. aînée de la trinité divine, survivante d’une malédiction plombant le nom de diamant. imbroglio pour la garde des trois gamines, argent dominant les tribunaux pour enfermer les trois poupées aux cheveux d’or dans les hautes tours du palais. Escapade sibylline. compagne des filles des domestiques. semaine entière sous une branche d’olivier, liberté acquise par l’absence, motus et bouche cousue d’une gouvernante. Ios. Terre d’émigration. Tombeau du splendide homère. Nymphe découvrant le monde en dehors du luxueux marbre de son palais, princesse à l’aventure pour s’ouvrir à la civilisation. Joyau d’une couronne imaginaire jamais montré au grand public, introduction qui ne viendrait à tarder, aucune image découverte depuis l’incendie. Sécurité rapprochée pour la prisonnière de son palais de diamant, héritière recluse n’offrant sa conversation qu’à sa famille et ses domestiques. Famille effrayée d’une malédiction ridicule, enfant en sécurité. Innocence et naïveté à damner, poupée se laissant entraîner dans les limbes en compagnie des viles sorcières dont ses grand-parents lui disaient de se méfier. Vie unique. Vie solitaire. Ténèbres régissant l’atmosphère de l’enfant, clarté absolue prenant les traits d’un unique prince. Breuvage mystérieux sous le joug de ses phalanges, curiosité inhérente pour celle qui n’était plus une enfant. Officiellement. Tourbillon des vices se réfugiant en ces lieux. Aquarelle de nouveauté s’imposant devant l’ambre de ses iris. Braises s’emparant de sa gorge, l’enfant terrible qui s’encanaillait en ces lieux du diable. Réminiscences gravées à jamais de la première gorgée d’éthanol. Semaine de liberté sous le joug des nouveautés, impossible de prévoir alors que ses amies se retrouvaient immergées dans la masse de connaissances. Sévices de sa réclusion, nymphe se tenant en retrait, observant avant de se lancer dans cette assemblée nouvelle. Première fois. Première tentative. Litanies murmurées pour une chance de s’intégrer parmi eux.


wasting your emotion

Lay all your love on me
ANAPHORE
-- why did it have to be me {c.m}