Flèche hautFlèche bassorry i'm late (ft. Vitoria)

Forum au ralenti pour les vacances, plus d'infos par ici.
Mais pas d’inquiétudes, on n'abandonne pas SGD et il revient au top de sa forme (tout comme ses admins) après la rentrée !

sorry i'm late (ft. Vitoria)
avatar
En ligne
Ozan Niehaus
y« IN VARIETATE CONCORDIA »
open-minded omicron
Date d'inscription : : 25/07/2018
Messages : : 40
Points : : 153
Avatar : : Reece King
Pseudo internet / prénom : : des astres. / Cindel
Crédits : : HOODWINK J'ai : vingt-trois ans et mon anniversaire est le : dix-huit février. Je suis : américain et mes origines sont : mexicaines et cubaines. En ce moment, je : suis étudiant sociologie et sportif aguerri. Si jamais vous me cherchez, j'habite : dans un appartement de China Town avec Lucy et Jae Ce qui m'attire ce sont : les hommes et les femmes et côté coeur je suis : célibataire.
. :
OZAN JACOB NIEHAUS
✩✫✬✭✮✯✰

il a vingt-trois ans. // s'est déchiré un muscle pendant une course où il aurait pu être approché par des recruteur de l'université de Seattle. // rêve de devenir athléte olympique. // est un casse cou. // audacieux. // ses potes l'appelle Ozni ou Oz. // il est très joueur. // sans attache. // n'a jamais été amoureux. // aime les hommes et les femmes et pourrait bien s'imaginer un futur avec l'un ou l'autre sexe. // son père est son héros, il est militaire. // il aime faire la fête. // il est très protecteur. // il adore faire des blagues. // son film préféré est american nightmare. // sa fête préféré est halloween. // il est passionné par le paranormal et les tueurs en séries. // il adore faire des recherches sur les théories du complots. // c'est un grand fan de science fiction et de manga. // il est très sociable. // il adore rencontrer du monde. // il vient toujours en aide aux gens, même les inconnus. // il a une fois, aider une fille qui se faisait harceler dans un bar en se faisant passer pour son petit ami. // il sort très souvent. // consacre une grande partie de son temps à la rééducation de sa jambre droite pour pouvoir reprendre la course à temps plein. // étudie la sociologie, son second choix de cursus. // c'est un Omicron.
en ce moment:
 

dans le prochain épisode:
 

dans les épisodes précédents:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : Intégrer une équipe olympique d'athlétisme.

  Lun 6 Aoû 2018 - 16:05
one year ago


T'as la gueule carrément en vrac ce soir, t'es fatiguée, mais pas assez pour dormir. Ta journée n'a pas été de tout repos parce que t'as eu le malheur de te proposer pour une sortie sportive, pourtant, t'es là. Assis à un bar, une bière à la main, prêt à passer une autre soirée à t'amuser comme un fou pour oublier que l'an prochain non plus, tu ne pourras pas courir dans une vraie équipe. T'es loin d'être assez déprimé pour te bourrer la gueule cependant, tu fais toujours attention à toi, ne faisant rien qui puisse altérer à ta rééducation et donc au moment où tu pourras enfin reprendre la course comme tu le faisais avant. Te limiter à trois heures par semaine, c'est... l'enfer sur terre. La pire chose qui puisse t'arriver. Et encore, tu n'imagines même pas ce que ce serait si tu n'avais plus du tout le droit de faire de sport.
T'es donc assis là, comme un idiot devant ta bière, attendant de voir si tu ne croises pas quelqu'un que tu connais. Mais non, faut croire que tout tes potes ont préférés une soirée étudiante à une sortie dans un bar. T'observes le monde qui t'entourent, beaucoup de jeunes, quelques habitués, un groupe de gars qui traînent vers la table de billard, un groupe de copines qui gloussent en les regardant. Ils n'ont pas l'air de s'en rendre compte et les parades de séductions des quatre demoiselles t'amusent plutôt pas mal. Elles font tout et rien en même temps pour attirer leur attention, en vain. Quelques gosses qui fêtent un anniversaire et l'autorisation légale pour l'un d'entre eux de boire de l'alcool. Le genre de soirée habituelle dans un bar de Los Angeles. Les clients types. Et tu supposes aisément que le poivron du bar qui ne fait rien d'autre que de regarder sa consommation en réfléchissant à sa vie, c'est toi. Quoi que, t'es pas encore au point de te saouler pour un oui ou pour un non. Ton attention est de nouveau portée vers le groupe de garçon au moment où tu termines ta seconde bière. Au vu du bordel, tu passeras bientôt à quelque chose de plus fort, mais pour le moment, tu te concentres sur ce que t'entends. « Elle a accepté ton verre non ? C'est que tu lui plais, c'est sûr. » Ils ont le regard porté sur un coin du bar, un petit groupe de personne dont se démarque une jeune femme aux cheveux blonds. Elle n'a pas l'air d'avoir accepté le verre que semble lui avoir offert le garçon, puisqu'elle le tient d'une main et essaie à plusieurs reprise de le poser quelque part, comme pour s'en débarrasser. La situation t'amuses assez, ce pauvre gosse finira par avoir le cœur brisé avant la fin de la soirée, bercé des illusions de ses potes. Il n'a clairement aucune chance avec l'objet de ses convoitises. Il se passe peut-être bien une heure après toute cette agitation du côté du billard, t'as croisés plusieurs potes et vous êtes posés à une table, discutant de tout et n'importe quoi. T'es pas totalement à fond dans la conversation, parce qu'entendre Bear déblatérer sur ses ébats sexuels avec sa meuf n'est tout simplement pas ta tasse de thé. T'es en train de regarder la salle qui s'est un peu remplie, faisant un tour d'horizon quand tu remarques la blonde du début de soirée. Elle est en compagnie de trois des gars du billard, les autres sont... Partis apparemment. Tu te serais donc trompé sur la fin de la soirée du tombeur de ces dames ? En y regardant de plus près, tu te rends compte que ça n'a pas l'air de si bien se passer finalement, la demoiselle a l'air mal à l'aise et les mains presque trop baladeuse du jeune homme, sûrement alcoolisé te laisses penser que tu n'avais finalement pas tord. Personne ne fait attention à la scène et tu ne réfléchis pas vraiment à ce que tu t'apprêtes à faire. T'excusant auprès de tes potes, tu te lèves et te diriges droit vers le petit groupe, prenant un air souriant et faussement essoufflé. Ce que tu entends de leur conversation te confirme que la jeune femme essaie en vain, de s'échapper de tout ça. « Ah bébé t'es là! Je suis désolé d'être en retard, j'espère que tu ne m'en veux pas. J'ai mis plus que prévu à fermer le magasin. » T'as sorti la seule chose probable qui te passais par la tête en passant ton bras autour des épaules de la blonde, lui lançant un regard que tu veux rassurant. Tu poses ensuite ton regard vers les trois garçons. « Vous avez besoin de quelque chose ? »

Citation :
@Vitoria A. Jamlows c'est ridicule pour un début, mais j'savais absolument pas comment tourner l'histoire
avatar
Vitoria A. Jamlows
y« ERITIS SICUT DEAE »
proud theta
Date d'inscription : : 24/09/2016
Messages : : 2614
Points : : 1067
Avatar : : la douce Scarlett Leithold.
Autres comptes : : Aurora D. Fowler, la vilaine Mia G.Fairfield, l'ancienne prostituée Liora E. Mallkimi et Alexis C. Rosenbach.
Pseudo internet / prénom : : Helena/Hmtbn.
Crédits : : perlman pour l'avatar J'ai : 21 ans et mon anniversaire est le : 14 novembre. Je suis : américaine et mes origines sont : espagnoles. En ce moment, je : suis en train de préparer l'examen pour rentrer à la Law school en plus d'étudier la criminologie. En dehors des cours je fais partie : du club de danse et du club humanitaire. Si jamais vous me cherchez, j'habite : à Eagle Rock dans un appartement tout ce qu'il y a de plus banale à mes yeux. Ce qui m'attire ce sont : les hommes et uniquement eux, et côté coeur je suis : follement amoureuse de Siobhan.
. :
Mes rps en cours : siobhan 8siobhan 9junesiobhan 10ozan



You could break my heart in two
But when it heals, it beats for you
I know it's forward, but it's true


Best Friend
are like mirror
and shadow.
Mirror don't lie and
shadow never leave


mes rps archivés:
 

Remember:
 


Bucketlist
Challenge accepted :
Mission Accomplished :
Souhait à long terme : rendre fière ses proches

  Mar 11 Sep 2018 - 0:03
petite princesse de son royaume doré. n'aime pas les bars, ni l'alcool, ni les garçons. du moins pas ceux qu'on peut trouver dans ces petits lieux du bas monde. tu touches la tristesse du bout des doigts quand tes ongles effleurent le comptoir en bois. combien de personnes ont vidé leur peine & leur coeur ici. pourquoi viens-tu ici ? pourquoi te retrouves-tu dans ce même bar dans lequel tu as rencontré celui qui hante tes pensées. comme un besoin de revenir aux sources. de se rappeler de l'arrivée soudaine de ton frère en plein milieu d'une discussion. de ce verre qui a atterri sur son visage, de sa grimace. t'es seule, du moins tu te sens seule alors qu'autour de toi certains rient. ils sont heureux ou alcoolisés. ou peut-être les deux. toi t'es juste penchée sur ce comptoir, à commander un simple monaco parce que l'alcool n'a jamais été quelque chose qui glisse dans tes veines et pourtant. pourtant depuis quelques temps tu sens tes opinions changer, ton corps plus détendu. t'as moins de pression. moins de compétition à la danse, plus d'autonomie. t'as quand même validé major ton année et tes parents ont trouvé que c'était simplement normal. une Jamlows le doit. s'ils savaient comment leur petite fille change. comment elle devient grande. comment elle se détache de ce monde de paillette qui lui colle à la peau. elle ne pense même plus à si quelqu'un va la reconnaitre. il serait temps que la vérité éclate. du brouhaha vient t'extirper de tes pensées, ils s'approchent, ils sont tout prêts. les prédateurs. "on t'offre un verre ?" question de rhétorique. ils ne veulent pas de réponse, ils veulent juste te prévenir de ce qu'ils vont faire. le barman arrive, pose ce qu'ils ont commandé. tu n'y touches pas. plus aussi naïve, tu sais qu'ils ne font pas ça de bon coeur. "t'as pas soif ? si tu veux on peut partir." aucune réponse de ta part. ta gêne augmente. t'as presque honte et eux ça les agace. l'un pose sa main sur la tienne quand l'autre pose sa main sur ta cuisse. ton regard tombe sur celui qui a le plus de culot. "enlève ta main" -"mais elle sait donc parler", un rire s'échappe de sa gorge. comme si cela était drôle. tu retires ta main brusquement et enlèves celle du garçon. "on aime pas les filles dociles." à vomir. tu partirais bien mais ils te suivront. t'es bloquée, encore plus quand un inconnu t'appelle bébé. il s'est sûrement trompé, enfin on ne se trompe pas de copine. puis tu comprends. ton regard quitte celui du métisse alors qu'un sourire apparait, satisfaite. "ils allaient partir ? n'est ce pas ?" continues-tu à la suite de l'inconnu. alors que les garçons restent encore bien trop proche de vous puis en soufflant ils s'éloignent. enfin. n'oubliant pas Siobhan pour autant, tu retires doucement la main du garçon. il ne manquerait plus que cette mascarade éclate au grand jour.  "merci. merci beaucoup." c'était les seuls mots que t'arrivaient à sortir de ta gorge sèche par ce qu'il vient de se passer. ils ont sûrement tous vu ta détresse, personne n'a bougé. tu hais ce milieu. pourquoi es-tu vraiment là?


mais non c'est très bien.  (pardon pour le temps de réponse)


...
 

Nobody but you, ‘body but me, ‘body but us
sorry i'm late (ft. Vitoria)